Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   Jeu 6 Juin - 19:39

    Titre : In your Eyes
    Pairing : Kyusung
    Commentaire : Ma première fanfiction alors soyez indulgents ^^ Mais n'hésitez pas à me donner votre avis.



Prologue

    Je sens la main de Donghae serrer la mienne alors que la voiture démarrait et nous ramenait au dortoir. Cela faisait des semaines, des mois que je n'y étais pas retourné. Des mois que j'avais passé à l’hôpital, baignant dans cette ambiance impersonnelle et cette odeur d’antiseptique. L'accident m'avait laissé un gout amer dans la bouche... en plus de m'avoir laissé d'autres séquelles beaucoup plus visibles. J'avais réussi à m'en sortir, j'étais resté dans le coma pendant plusieurs semaines. On avait du m'opérer, et j'avais failli perdre l'usage de la parole. Ma voix... la seule chose que j'avais. La seule chose qui me permettait d'être réellement quelqu'un et de réaliser mon rêve. J'avais pu la garder, grâce à l'intervention de mon père auprès des médecins. Oui, j'avais conservé ma voix. Mais j'avais perdu quelque chose d'aussi important.

    - Ne t'inquiète pas Kyu. On va trouver une solution.

    Disait Fishy alors que mon visage devait refléter toute ma détresse. Sans même me tourner vers lui, je serre à mon tour sa main avant de secouer la tête. Je n'étais pas idiot. Je savais que plus rien n'allait être comme avant. Je pouvais chanter, mais les choses allaient être beaucoup plus compliquées à présent.

    - Est-ce que le manager l'a annoncé à la presse ? Demandais-je, connaissant déjà la réponse.
    - Non... il espère que ça va s'arranger avant que tu ne puisses remonter sur scène...

    Je ne peux me retenir de pouffer exagérément. S'arranger... ? S'arranger ?!

    - Hyung ! Je suis - !
    - Ce n'est que temporaire ! S'écriait déjà Donghae. Les médecins ont dit que c'était dû au choc... que tu pourrais guérir d'ici quelques temps...
    - Et si je ne guéris pas... ?

    Donghae ne répond pas tout de suite. Je le sens se rapprocher de moi et poser sa tête sur mon épaule, cherchant un contact physique, comme si cela pouvait me consoler. Comme si ce contact pouvait atténuer la douleur, et les conséquences de ses prochaines paroles. Mais même si j'apprécie sa présence à mes côtés, les faits sont toujours là... Et la réalité me rattrape à chaque fois. Je me la prends en pleine face dès que j'y repense.

    - On sera à tes côtés, Kyu. On y arrivera ensemble.
    - Je serai plus un boulet qu'autre chose, hyung.
    - Tu es notre leader vocal, quoiqu'il arrive. Sans toi, le groupe n'est rien.
    - Yesung est votre leader vocal... et les Super Junior existait bien avant mon arrivée. Alors que je sois là ou non ne change rien.
    - ... Tu peux encore chanter. C'est le plus important non ?
    - Qui essaies-tu de convaincre au juste ? Toi ou moi ?
    - Il ne faut pas que tu sois pessimiste. Tu ne guériras jamais si tu vois les choses de cette manière.


    Je poussais un petit soupire. Ce n'était pas une question d'être pessimiste ou non. J'étais seulement... réaliste. Je fis part de mon impression à Donghae, qui ne manqua pas de rétorquer :

    - C'est psychologique Kyu, le médecin l'a dit. Alors si tu te braques comme ça, tu ne redeviendras jamais comme avant.

    Merci... C'était vraiment rassurant. Parfois la franchise un peu brute de coffrage de Donghae me faisait plus mal qu'autre chose. Mais c'était la vérité après tout. Il avait raison, même si je ne voulais pas l'admettre.

    Le trajet se fit rapidement, si bien que je ne vis pas le temps passé. Il faut dire que je n'avais pas non plus tous mes repères. Quand la voiture s'arrêta, je me sentis me tendre, par réflexe, chose que Donghae remarqua aussi. Il me prit dans ses bras avant de sortir de l'habitacle, et me glissa à l'oreille :

    - Relaxe. Tout le monde est impatient de te revoir. Je suis même sûre qu'ils t'ont organisé une petite fête surprise po -... Oups...


    Donghae s'était arrêté en pleine phrase. Il avait voulu me rassurer et me détendre mais avait ainsi vendu la mèche. Cet idiot... Cette constatation amena un sourire sur mon visage, premier sourire depuis un bon moment.

    - Babo... Chuchotais-je alors qu'il m'aidait à sortir. Son bras se glissa sous le mien et il me guida jusqu'au bâtiment.

    Comme souvent depuis l'accident, et cela dès que je dois marcher, je lève un bras devant mon visage par réflexe. Donghae me sermonne, me disant de lui faire confiance, et avec réticence, je finis par baisser ma main, la laissant pendre le long de mon corps.

    Au fur et à mesure que nous avançons, j’oublie cependant les paroles rassurantes de mon ami et me crispe à nouveau. C'est dingue ! Je connais ces gars depuis presque deux ans, mais c'est comme s'ils étaient des étrangers pour moi. Je crains leur accueil. Je crains leur réaction... Oh bien sur, ils étaient venus me voir à l’hôpital quand j'étais encore alité. Mais c'était une chose de faire mine de s'inquiéter dans un tel endroit... et une autre de me faire bon accueil en de telles circonstances. Les Super Junior avaient déjà eu du mal à m'accepter au sein de leur groupe -d'ailleurs, l'ont-ils réellement fait ? -. A présent que j'étais... diminué, n'allaient-ils pas me rejeter tel un vulgaire boulet, un fardeau dont ils se passeraient bien ? Je n'étais pas pressé de le découvrir.

    - Attention à la marche.

    Mécaniquement, je soulevais mon pied droit, suivant les instructions de Donghae. Donghae... il était celui qui m'avait rendu visite à l’hôpital le plus souvent. A vrai dire, cela ne m'avait pas vraiment étonné. Dès que je l'ai vu la première fois, j'ai deviné qu'il s'agissait d'un être adorable, attachant, et qui s'impliquait réellement avec les personnes qu'il aimait. J'étais heureux de faire partis de ces gens là. J'avais réellement senti son malêtre et sa peine de me voir dans cet état. J'avais entendu les larmes dans sa voix alors qu'il me priait d'aller mieux. Oui... Donghae avait été pour moi un véritable support pendant ces longs mois de convalescence. Et il allait surement continuer à l'être pour les temps à venir. Je savais que j'avais au moins une personne sur qui compter. Il agissait comme un véritable frère.

    *Ding !* Perdu dans mes pensées, je n'avais même pas calculé le chemin qui menait jusqu'à l'étage de nos dortoirs. Et alors qu'on se rapprochait de la porte d'entrée, je prenais une grande aspiration, rassemblant tout mon courage. La main de Donghae se serra de nouveau autour de mon bras. Un...deux...trois... La porte s'ouvrait. Les bruits de conversation s'arrêtèrent, et alors que je m'avançais dans l'appartement pour rejoindre le salon, on pouvait entendre une mouche voler. Je mis le pied dans la pièce... Aucun bruit... Puis un tonitruant : " SURPRISE !!!!" retentit. Je grimaçais sous les cris, et sursautais en entendant quelques pétards sauter. Je ne pus retenir un rire nerveux alors qu'une masse de 12 personnes me sautait dessus. Surprise ? Ça n'en était pas vraiment une, étant donné que Fishy avait vendu la mèche. Je gardais cependant cette réflexion pour moi, pour ne pas les décevoir. Et alors que tous me prenait dans leur bras, j'essayais de masquer ma douleur. Car oui, j'étais heureux de les revoir. Oui, j'étais heureux de leur accueil. Je m'étais finalement inquiété pour rien. Comme d'habitude. Mais plus que tout... j'aurai voulu voir leur visage en cet instant si important et si émouvant. Malheureusement c'était impossible... Car l'accident m'avait rendu aveugle...
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   Jeu 6 Juin - 19:40

Chapitre I.


    /BAM/

    - Putain !

    Kyuhyun jura à voix haute sous le coup de la douleur. Penché en avant, il se figea dans cette position, attendant que son tibia aille mieux. C'était la millième fois qu'il se prenait cette fichue table basse, et malgré tout, il continuait de faire la même erreur. Il avait beau suivre les conseils de son médecin, il avait beau compter ses pas pour essayer de se repérer dans l'espace, il finissait toujours désorienté... Tous les jours, il se prenait les pieds dans tout ce qui traînait dans l'appartement. Et le manager espérait qu'il puisse remonter sur scène ?! La bonne blague ! Il n'arrivait même pas à aller aux toilettes tout seul...

    - Kyuhyun...

    Cette fois-ci, le jeune homme jura mentalement lorsqu'une voix se fit entendre juste derrière lui. Il savait déjà de qui il s'agissait. Même lorsqu'il n'était pas encore aveugle, il l'aurait reconnu entre milles. Et s'il y avait bien une personne qu'il ne voulait pas "voir" en cet instant, c'était bien lui. Il ne voulait pas de sa pitié. Il ne voulait pas qu'on s’apitoie sur son sort. Il le faisait déjà assez tout seul. Il sentit sa présence alors qu'il se rapprochait de lui. Et quelques secondes plus tard, deux mains atterrirent sur ses flans pour l'aider à se redresser. Mais Kyuhyun serra les dents et se détacha :

    - C'est bon, je peux me débrouiller tout seul.
    - Visiblement non. On dirait que tous les meubles de cet appart' changent de place pour te mener la vie dure...

    Oui, Kyuhyun y avait déjà songé... avant de conclure qu'il était juste un incapable. Il n'était pas doué, un point c'est tout. Cela faisait trois semaines qu'il était revenu aux dortoirs, et il était toujours aussi perdu. Il s'était ainsi blessé de nombreuses fois, si bien que Leeteuk lui avait proposé de prendre une canne pour éviter que cela ne se reproduise. Mais, fier et têtu comme une mule, Kyu avait refusé. Il n'était pas handicapé. Il était juste aveugle. Le maknae ne prit même pas la peine de répondre à son aîné. Il tentait déjà de retrouver le repaire du canapé pour aller s'y asseoir et échapper à cette situation qu'il trouvait vraiment désagréable. Ses mains tâtonnèrent dans le vide, et même s'il ne s'en rendait même pas compte, son visage reflétait tout son désespoir.

    Il sursauta en sentant une nouvelle fois une main se poser sur lui. Elle agrippa son coude et le guida doucement jusqu'au fauteuil du salon. Il ne voulait pas l'admettre, mais Kyuhyun lui en était reconnaissant. Il aurait pu encore se faire mal en tentant de le faire seul. Ses fesses se posèrent enfin sur le canapé, et un soupire de soulagement lui échappa. Il sentit un affaissement à sa droite et devina que Yesung venait de s'asseoir à côté de lui. Cela lui fit froncer les sourcils, et il se tourna vers lui, surpris :

    - Tu ne devais pas aller à Sukira avec les autres ?
    - J'ai changé d'avis, répondit simplement Yesung.

    Kyuhyun ne sut quoi dire. La présence de son ainé était réconfortante mais il ne se sentait pas à l'aise quand il était là. C'était vraiment contradictoire. Pourquoi était-il si gêné ? Tout simplement parce qu'il n'aimait pas se retrouver dans cette position de faiblesse. Il y avait certains membres des Super Junior avec qui cela ne le gênait pas : Ryewook, Donghae ou encore Sungmin, par exemple. Était-ce parce qu'ils agissaient encore comme des gamins ? Kyuhyun avait parfois l'impression d'être plus vieux qu'eux. A vrai dire, il respectait autant ces trois là qu'il respectait Yesung, mais les choses étaient juste... différentes. Cela avait toujours été le cas. Par le passé, le jeune homme avait mis cela sur le compte de l'étrangeté de son aîné. Ce dernier était vraiment... à côté de la plaque. Dans son propre monde. Avec ses tortues ridicules et ses remarques hors sujet... C'était ce qui faisait son charme, d'une certaine façon. Mais même si Kyu appréciait vraiment Yesung, il y avait toujours ce sentiment d'incompréhension quand il était avec lui. Comme s'il n'arrivait jamais à comprendre ce que l'autre pouvait penser. Un élément déstabilisant pour le maknae qui aimait avoir le contrôle sur tout. Il n'aimait simplement pas être ignorant et se sentir idiot face à une tierce personne.

    Cela expliquait en grande partie son comportement avec Yesung. Kyu avait tendance à s'acharner plus sur lui, que sur les autres membres du groupe. Il le testait, le poussait à bout pour voir jusqu'où il pouvait aller avant que Yesung n'explose. Malheureusement pour lui, l'amateur de tortue avait une résistance à toute épreuve. Même s'il montrait parfois des signes d'agacement, il ne s'énervait que très rarement. Frustrant... vraiment frustrant !

    Depuis l'accident de voiture, c'était encore pire. On aurait dit que tout le monde s'était donné le mot pour traiter Kyuhyun le plus gentiment possible. Cela rendait le plus jeune complètement marteau. Il n'était pas habitué à un tel traitement. Jusqu'à maintenant, c'est à peine si les autres membres lui montraient qu'ils l'appréciaient un tant soit peu. Passer d'un extrême à un autre était déstabilisant, d'autant qu'il savait que ce n'était pas sincère. Même si les Super Junior ne le haïssaient plus, ils agissaient ainsi uniquement parce qu'ils avaient cru le perdre. Cette crainte les poussait à le ménager. Mais ils allaient vite reprendre leurs bonnes vieilles habitudes, cela ne faisait aucun doute. Le caractère de cochon du jeune homme allait avoir raison de leurs petites attentions.

    - Que vont dire les fans ? Tu étais annoncé comme invité pour l'émission, non ?
    - Leeteuk leur dira probablement que je suis à la maison en train de te chouchouter. Le Kyusung, tu connais ?
    - Le Kyus-?!

    Kyuhyun resta bouche bée, une chose pour le moins rare chez lui. Bouche ouverte, les yeux ronds, il devait probablement ressembler à Fishy à cet instant même. Prenant conscience de ce qu'impliquait son aîné, il changea de position sur le canapé pour cacher son malaise.

    - C'est malin, ces idiotes vont encore s'imaginer des choses... Marmonna t-il.


    Il avait pourtant cru que ce genre d'illusions typiquement féminines sur les membres du groupe ne plaisaient pas à Yesung. Il avait entendu le jeune homme lors de son émission radio à Miracle For You. On l'avait alors questionné sur les fanfictions écrites à propos de lui et Ryewook. Il avait bien montré son agacement et le fait que ça ne lui plaisait pas du tout. C'était même pour le moins étrange quand on connaissait Yesung. Il était le plus tactile des Super Junior, sans cesse en train de "tripoter" tout le monde. Kyu ne s'était d'ailleurs pas encore remis du premier choc qu'il avait eu lorsque Yesung avait touché son philtrum pour la première fois.

    Il fut coupé dans ses pensées par le rire de Yesung. Ce dernier se rapprocha de lui et agrippa son bras, posant sa tête sur son épaule.

    - Je plaisantais Kyu, détends toi.

    Mais le mal était fait, et Kyuhyun n'arrivait plus à se détendre, surtout dans cette position. Il se retint de ne pas rejeter son aîné, et resta immobile, les yeux fixés droit devant lui, même s'il ne voyait absolument rien. Devant le silence du maknae, Yesung continua, taquin :

    - Je ne te pensais pas aussi coincé. Ça n'avait pas l'air de te gêner de faire croire au Kyumin quand on tournait nos faux épisodes de drama.
    - Ce n'est pas pareil...
    - Ah... c'est parce que c'est moi c'est ça ?...
    - …

    Yesung resta silencieux quelque temps, fixant le visage de Kyuhyun qui était devenu si expressif depuis l'accident. Le fait qu'il ait perdu la vue semblait le rendre inconscient du reste du monde. Il pensait que s'il ne voyait pas les gens autour de lui, les autres ne pouvaient pas le voir non plus. Mais il avait tord. Et Yesung pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert. L'evil maknae était vraiment dans une sale posture... Plus vexé qu'il ne l'aurait voulu, l’aîné poussa un soupire et se détacha de Kyuhyun. Il se leva et après un temps d'hésitation, il finit par dire :

    - Je suis dans ma chambre si tu as besoin de quelque chose... tu n'auras qu'à m'appeler, et je viendrai t'aider pour te déplacer.
    - C'est ça...

    Kyuhyun avait répondu en chuchotant. Il ne voulait surtout pas avoir à appeler Yesung à l'aide. Et maintenant qu'il venait de le faire fuir, il en avait encore moins envie qu'avant. Mince... voilà qu'il venait de le vexer avec cette stupide histoire de pairing...



    ***


    - C'est nous !

    Allongé sur le canapé, Kyuhyun se réveilla en sursaut et perdit l'équilibre en quelques secondes. Il se retint de justesse au dossier du canapé, évitant ainsi une chute disgracieuse sur les fesses. Les membres des Super Junior pénétrèrent dans le salon alors que le plus jeune homme marmonnait dans sa barbe. Ils auraient pu être un peu plus discrets en rentrant. Il avait failli faire une crise cardiaque. Attendez une minute... ils étaient déjà rentré ? Depuis quand était-il assis sur ce fichu canapé ?

    - Il est quelle heure ?
    - Minuit passé. Pourquoi ? Répondit Leeteuk.
    - Yesung n'est pas avec toi ? Demanda à son tour Donghae.
    - Il... est dans sa chambre, je crois ?
    - Il t'a laissé seul toute la soirée ? Il avait pourtant dit qu'il restait pour s'occuper de toi.

    S'occuper de lui, hein ? Et bien, c'était raté ! A cause de son sale caractère, Kyuhyun avait réussi à vexer Yesung, et dieu seul sait à quel point il faut y aller pour vexer ce dernier. Après qu'il soit partis, le laissant seul dans le salon, Kyu n'avait pas osé bougé. Il n'avait pas voulu se lever, de peur de se casser une nouvelle fois la figure. Son peu d'assurance avait disparu avec le contact de la table basse contre son tibia. Quant à demander de l'aide... il n'avait pas voulu déranger Yesung. Il s'en voulait d'avoir réagi aussi excessivement à ses taquineries qui n'avaient visiblement aucunes conséquences. Il n'avait été ni malpoli, ni violent avec son aîné, mais ses réponses - ou manque de réponses - l'avaient visiblement touché. A présent, le cadet ne savait même plus comment affronter le leader vocal.

    - S'il n'avait pas envie de venir à l'émission, il aurait pu inventer une autre excuse. Au lieu de ça, il t'a laissé te débrouiller tout seul. J'aurai du rester ici... Disait Sungmin, dont la voix semblait vraiment pleine de regret.
    - Non, non ! Ne t'inquiètes pas. J'étais fatigué, alors j'ai dit à Yesung qu'il pouvait s'occuper de son côté. Je ne voulais pas le monopoliser toute la soirée pour rien...

    Un bruit sur sa droite lui indiqua qu'une nouvelle personne venait d'entrer dans la pièce. Il ne pouvait s'agir que du principal concerné. Avant que Kyu n'ait pu ajouter quoique ce soit, Leeteuk s'était avancé vers Yesung et le questionnait :

    - C'est vrai ça ?
    - Vrai quoi ?
    - Que tu as laissé Kyu ici toute la soirée sans surveillance parce qu'il t'a dit qu'il était trop fatigué ?

    Le silence accueillit la question du leader. Kyu pouvait sentir le regard de Yesung sur lui. Les autres, eux, fixaient ce dernier sans rien dire. Ils n'étaient pas en colère, mais semblaient quand même lui en vouloir d'avoir été aussi négligeant envers le maknae. Il était aveugle après tout ! Même s'il ne cessait de revendiquer le fait qu'il n'était pas handicapé et qu'il pouvait se débrouiller tout seul, les faits étaient là. Il avait encore besoin d'eux auprès de lui... du moins, pour le moment. Le temps de s'habituer à sa nouvelle condition.

    De son côté, Yesung n'en menait pas large. Pourquoi Kyuhyun essayait-il de le couvrir alors qu'il l'avait effectivement lâché comme un malpropre ? Occupé à écouter de la musique dans sa chambre, il n'avait pas vu le temps passé, mais à présent que les autres étaient rentré, il réalisait que cela n'avait pas du être le cas pour le cadet. Et il s'en voulut terriblement. Au lieu de réagir de façon aussi stupide un peu plus tôt, il aurait du rester avec lui et passer une bonne soirée. Ils auraient pu... jouer à un jeu, discuter, écouter de la musique, ou "regarder" la télé. Au lieu de ça, il avait joué les égoïstes qui se vexaient pour rien, et l'avait laissé tout seul.

    - Désolé, j'aurai du rester avec lui.
    - Effectivement.
    - Hyung....Intervint Kyuhyun, les sourcils froncés, mais déjà Leeteuk ajoutait :
    - La prochaine fois, soit un peu plus responsable, ou je devrais demander à quelqu'un d'autre de le faire.
    - Leeteuk-shii ! Je suis pas un gamin ! J'ai plus 5 ans ! S'énerva Kyuhyun en se redressant.
    - Kyuhyun... que tu le veuilles ou non, tu n'es plus en position de te débrouiller tout seul pour le moment. C'est frustrant, j'en ai conscience. Tu n'aimes pas ça, et je comprend parfaitement, mais tant que tu ne seras pas un tant soit peu autonome, on ne pourra pas te laisser sans surveillance. Qui sait ce qui pourrait arriver ? Tu pourrais te faire plus de mal que tu ne le penses...Un accident est vite arrivé...

    Le maknae serra les dents, les yeux fermés. Leeteuk avait raison. Il avait raison, mais cela ne lui plaisait quand même pas. Merde ! Il avait vraiment l'impression d'être un boulet. Un moins que rien ! Un gamin qu'on aurait foutu dans les pattes des Super Junior alors qu'ils étaient occupés à faire la promotion de leur nouvel album. Sans qu'il ne puisse rien y faire, il sentit des larmes de rage embuer ses yeux. Il les garda donc fermés, se mordant la lèvre pour ne pas dire quelque chose qu'il pourrait regretter. Les paroles du leader avaient jeté un froid dans l'assemblée, plus personne n'osait parler. Et Yesung, lui, se sentait plus misérable que jamais. S'il avait joué son rôle de grand frère comme il faut, ils n'en seraient pas arrivés là.

    - … J'aimerai aller me coucher...

    La voix de Kyuhyun s'éleva enfin, faible, comme un murmure. Aussitôt, Donghae se précipita vers lui, en même temps que Sungmin. Mais Fishy repoussa ce dernier, lui faisant comprendre qu'il s'en chargerait tout seul. Il était étrange de voir Donghae aussi protecteur alors qu'il n'arrivait habituellement pas à s'occuper de lui même. Ils quittèrent tous les deux la pièce en silence, Donghae portant, plus qu'il ne guidait, Kyuhyun. Le reste de la soirée promettait d'être joyeux...

    ***

    La porte se referma derrière les deux jeunes hommes alors qu'ils pénétraient dans la chambre de Kyuhyun. Ce dernier conserva l'appui de Donghae jusqu'à ce que son ami le fasse asseoir sur son lit. Là, il s'allongea sans attendre, tournant délibérément le dos à son ami, montrant ainsi qu'il n'avait pas envie de parler. Le visage fermé, l'aveugle désirait par-dessus tout être seul, mais cela ne semblait pas être le cas de Donghae puisqu'il s'installa à côté de lui sans lui demander son avis. Cet idiot ne comprenait décidément pas le langage du corps, n'est-ce-pas ? Ou alors faisait-il semblant de ne pas le comprendre. Un long silence s'installa entre eux, sans que Kyuhyun n'ait l'intention de le briser. Il pouvait se montrer très capricieux quand il le voulait. Or, à cet instant, il était encore vexé et blessé par les paroles du leader. Pourquoi ? Pourquoi continuaient-ils de le traiter comme un boulet ? Le maknae voulait se débrouiller seul. Il voulait leur prouver qu'il pouvait y arriver. Mais si tout le monde était sans cesse derrière son dos, comment pourrait-il le faire ?

    Un frisson le parcourut quand il sentit la main de Fishy lui caresser le dos, et il ne put retenir un soupire, lasse. Et comme il fallait s'en douter, son ainé finit par prendre la parole, à voix basse :


    - Kyuhyun ... Il ne faut pas prendre trop à cœur ce qu'a pu dire Leeteuk. Il ne veut que ton bien.
    - J'ai l'impression d'être un gamin de trois ans à chaque fois qu'il s'adresse à moi ! C'est énervant ! J'ai -

    Le maknae se tut, se mordant la lèvre d'un geste nerveux. Il s'était pourtant juré qu'il ne dirait rien et resterait silencieux. Qu'il avait envie d'être seul. Mais il semblait évident qu'il avait besoin de cracher le morceau et dire ce tout ce qu'il avait sur le cœur. Et qui mieux que Donghae pouvait tenir le rôle de confident ? Comme s'il avait lu dans ses pensées, ce dernier reprit la parole :

    - Tu sais que tu peux tout me dire. Si tu ressens un malaise, ou que tu veux te plaindre. n'hésites pas, dis-moi tout. Je ne t'en voudrai jamais pour ça et ce n'est surement pas moi qui te jugerai.
    - Hyung. c'est la première fois que je t'entends dire une phrase aussi longue… et qui ait du sens en plus ! C'est un miracle !

    Un instant dérouté par la réplique de l'aveugle, Donghae finit par se mettre à rire tout en s'allongeant contre lui. Il posa la tête contre son dos et passa ses bras autour de sa taille.

    - Allez, Evil Maknae. Ne change pas de sujet et raconte tout à mamie.

    Kyuhyun pouffa légèrement alors qu'il secouait la tête. Comment résister à cet être si naïf, gentil et innocent ? Il arrivait rarement au plus jeune d'en vouloir éternellement à son aîné. C'était même quasi impossible. Il suffisait qu'il vous regarde avec ses yeux de chiens battus et là. même le plus cruel homme ne pouvait y résister ! Après avoir encore hésité pendant quelques secondes, Kyu finit par avouer :

    - Je me demande ce que je fais ici. Le manager veut que je reprenne mes activités, mais on ne me laisse pas l'occasion de le faire. Je peux à peine aller aux toilettes sans que personne ne me suive...
    - Tu sais… ce n'est pas en quelques semaines que tu vas te faire à ta nouvelle situation. C'est normal que tu butes, et que tu tombes au début. Et c'est pour ça qu'on est toujours derrière toi. C'est juste en attendant que tu t'y habitues.
    - Je sais mais… Aish ! J'ai envie que ça aille plus vite… et j'ai peur en même temps.
    - Peur de quoi ?
    - Je ne sais pas... de me faire mal. Et… je crois que...

    Kyuhyun eut un sourire ironique, comme s'il se moquait de lui-même alors qu'il finissait par avouer :

    - Je crois que j'ai peur du noir.

    Sa déclaration fut suivie d'un silence pesant. Dans son dos, Donghae avait fermé les yeux et luttait pour ne pas pleurer. Il ne devait pas craquer, pas devant Kyuhun. Le maknae avait besoin de son soutien, pas de ses larmes. Mais il n'était pas sûr de pouvoir prendre la parole sans que sa voix ne se trahisse. Il se contenta donc de le serrer plus fort contre lui pendant de longues minutes, le temps de se reprendre. Toutefois, ce fut Kyuhyun qui reprit la parole le premier, sans que Donghae ne s'y attende :

    - Dis... tu penses vraiment que je pourrais revoir un jour ?...

    La question était posée de façon si candide. Donghae avait parfois tendance à oublier à quel point Kyuhyun était jeune. Il semblait si mature, tant physiquement que mentalement. Ça en était parfois déstabilisant. Et pourtant, même s'il avait eu l'habitude de se montrer dur, et intouchable, il était évident qu'il n'était pas de marbre, et que toutes ses remarques acerbes n'étaient qu'une façade. Pour mieux se protéger.

    - Je ne sais pas, Kyuhyun... mais je l'espère sincèrement… Tu mérites mieux que ça.
    - Hum.

    La conversation était finie, du moins pour Kyu. Il avait la gorge nouée, les yeux perdus dans le vide qu'il ne voyait même pas. Donghae continuait de le serrer contre lui. Et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le maknae sombrait dans les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   Jeu 6 Juin - 19:40

Chapitre II.
    Le lendemain matin, Kyuhyun était dans un état exécrable. Il ne faisait pas la tête aux autres membres, mais sa nuit avait été épouvantable, et par conséquent, il se comportait comme un ours mal léché. Un peu comme à son habitude, d’ailleurs ! Pendant le petit déjeuner, le leader avait tenté de lui faire la conversation, comme pour vérifier que le maknae ne lui en voulait pas pour la scène de la veille. Mais Kyu n’avait répondu que par onomatopées alors qu’il se bagarrait avec ses céréales. Même manger était devenu une corvée. Il mettait du lait de partout et loupait une fois sur deux sa bouche. Ainsi, toutes les deux minutes, on pouvait l’entendre jurer dans sa barbe. Ce qui aurait pu prendre dix minutes lui prenait à présent une demi-heure. Il était plongé dans ses pensées, occupé à refaire une énième tentative pour amener la cuillère à sa bouche sans incident, lorsqu’il sentit quelque chose lui frôler la joue, juste à la commissure de ses lèvres. Surpris mais surtout effrayé par ce contact inattendu, il lâcha sa cuillère qui se fracassa sur la table dans un bruit sourd, l’aspergeant de haut en bas.

    - Désolé, je-… il te restait du lait sur la joue. Se justifia une voix qu’il identifia comme étant celle de Yesung.

    Honteux de s’être montré si froussard devant tout le monde, Kyuhyun sentit ses joues chauffer, alors qu’il baissait le visage vers son bol. Il crut cependant bon de rassurer l’amateur de tortues, se disant que ce dernier devait déjà assez lui en vouloir pour l’épisode d’hier :

    - C’est rien… tu m’as juste pris par surprise…
    - Oh ! Dans ce cas… je te préviens en avance cette fois-ci. Tu en as encore plus maintenant…

    Et c’est ainsi que Kyuhyun se retrouva en train de se faire essuyer la joue par Yesung, à l’aide de sa manche, comme s’il n’avait été qu’un nouveau-né. A sa gauche, il crut entendre quelqu’un rire, et cela lui fut confirmer quand Ryewook lança :

    - Comme c’est mignon !
    - Ryewook !
    - Ben quoi ! Moi aussi, je veux qu’on soit au petit soin avec moi !
    - Tu veux que je te donne la bectée ?
    - Sérieux ? Tu ferais ça pour moi ?
    - Nan ! Alors maintenant, mange et laisse Kyuhyun tranquille !

    Un rire général se fit entendre autour de la table après l’échange entre Siwon et Ryewook. Même Kyu se laissa aller à sourire… juste un peu. Reconnaissant que l’attention ne soit plus dirigée sur lui, il retourna à ses maudites céréales.


    ***


    - Kyuhyun… Est-ce que je peux te parler ?

    Le jeune homme était à présent dans le salon, tranquillement installé dans ce fauteuil qui était presque devenu sien depuis son retour. Sur ces genoux se trouvaient deux trois boites de ses jeux vidéo préférés. Des jeux auxquels il ne pourrait probablement plus joué avant un bon moment. Cette constatation attrista d’autant plus Yesung alors qu’il rejoignait le plus jeune, et s’installait en face de lui, sur le canapé. Ils n’étaient cependant pas seuls, Donghae et Eunhyuk étaient en train de se chamailler non loin de là. Mais en vue de leur comportement, ils ne devaient même pas faire attention à ce que Yesung et Kyuhyun pourraient bien dire.

    Le jeune homme, de son coté, s’était préparé mentalement à cet… entretien. Il s’étonnait même que Yesung ait mis autant de temps pour venir le voir. Après tout, ils devaient mettre au clair ce qui s’était passé la veille au soir. Même si cela n’était pas une affaire d’état, ils s’étaient quittés de façon pour le moins… tendue. La petite scène du petit déjeuner n’y changeait rien. Et même si cela pouvait sembler trivial aux yeux des autres, cela avait beaucoup tracassé le maknae. S’il avait mal dormi, c’était en partis à cause de cela. En y repensant, il s’en voulait d’avoir «rejeté »son ainé de cette manière. Car c’était bien ce qu’il avait fait en réagissant de façon aussi stupide à ces taquineries. Il aurait dû réfléchir avant d’agir. Avec du recul, il s’était souvenu que Yesung n’était pas une personne qui avait confiance en elle. Il avait beau être bizarre, ne jamais sourire et avoir une aura terrifiante… Kyuhyun avait fini par comprendre le mal être du jeune homme. Il l’avait une fois entendu se plaindre de ne jamais apparaitre en gros plan durant les émissions TV. Après vérification, il s’était effectivement avéré qu’il n’était pratiquement visible que dans les plans de groupe. Il avait beau être le leader vocal, on ne le remarquait pas assez. Il avait moins de charisme que les autres. Il se faisait écraser par le magnétisme de Siwon. Par le couple Eunhae. Par cette pipelette de leader. Par l’humour de Shindong… Sa voix ne suffisait pas. C’était du moins ce qu’il pensait. Aussi, quand Kyuhyun avait laissé entendre que ça le dérangeait d’être associé avec lui comme étant un couple… Forcément, cela l’avait vexé plus que de raisons.

    C’est pour cela que Kyuhyun décida de prendre les devants et de s’excuser, chose qu’il ne faisait quasiment jamais.

    - Désolé pour hier… Je n’aurai pas dû réagir comme ça, c’était stupide.
    - C’est moi qui m’excuse. Je me suis vexé pour rien… je suis un piètre exemple pour mon dongsaeng, hein ?
    - Nan, c’est parce que… je ne voulais pas sous-entendre que l’idée du Kyusung ne soit pas plus crédible que celle du Kyumin… Enfin, je veux dire… ces histoires de pairing sont déjà débiles en temps normal, et je déteste ça, que ce soit toi ou un autre ça change rien… enfin… ce que je veux dire c’est que…

    C’était un véritable cauchemar. Kyuhyun avait l’impression de s’enfoncer d’avantage au fur et à mesure qu’il parlait. Il décida donc de se taire définitivement, non sans pousser un soupir désespéré. Face à lui, Yesung semblait toujours impassible, mais intérieurement, il ne pouvait s’empêcher d’être amusé par la gêne du plus jeune. Cela le rassurait de l’entendre se justifier ainsi. Parano comme il était, il s’était effectivement imaginé des choses terribles hier soir. Il s’était imaginé que Kyuhyun le haïssait, lui plus que les autres. Il était donc rassuré de voir que ce n’était pas le cas. Car de tous, Yesung avait bien été le premier à accepter Kyu dès son arrivée dans le groupe. Il l’avait même laissé squatter le sol de sa chambre quand le maknae n’avait pas encore de lit. Il n’avait jamais caché son affection pour lui. Mais ce qui semblait évident pour Yesung ne semblait pas l’être pour les autres. Il n’était pas assez expressif pour cela.

    - Dis quelque chose, s’il te plait. J’ai l’impression d’attendre la sentence de mon procès là !

    La voix de Kyuhyun le ramena sur terre, et Yesung se secoua. Après s’être discrètement raclé la gorge, il répondit :

    - Désolé…j’ai tendance à oublier que tout le monde n’est pas aussi tactile que moi… Je ne voulais pas te mettre mal à l’aise.

    Yesung ou le paradoxe incarné. Si son visage était quasi impossible à déchiffrer, le chanteur ne lésinait pas sur les contacts physiques. Kyu se souvenait même avoir vu une vidéo où il avait embrassé Donghae sans sourciller… embrassé SUR LA BOUCHE ! Brrr ! De quoi vous donner des frissons dans le dos ! A croire que cela ne l’embêtait pas d’embrasser un garçon. Pour autant, cela ne faisait pas de lui un homosexuel… du moins, c’est ce que ce disait Kyuhyun. L’un n’impliquait pas forcément l’autre… si ?

    - On oublie tout alors ? Demanda le maknae.
    - Bien sur… par contre, sans vouloir remettre ça sur le tapis… Tu vas devoir t’y faire à cette histoire de pairing. C’est le lot de tous les artistes de K-POP. Les fans préfèrent nous savoir entre nous, plutôt qu’avec des célébrités femmes.
    - C’est débile !
    - Pas tant que ça, si tu y réfléchis bien…
    - Oui, ben je préfère ne pas y réfléchir, si tu vois ce que je veux dire.
    - Pourquoi ?
    - Pourquoi quoi ?

    Il y eut un nouveau silence pendant lequel Yesung ne put s’empêcher de sourire franchement, dévoilant ainsi ses dents blanches quasi parfaites. Dommage que Kyuhyun ne puisse assister à ce spectacle. Cela valait franchement le coup d’œil. C’était comme si le visage du leader vocal se métamorphosait et qu’il devenait quelqu’un d’autre. Ses yeux disparaissaient presque, alors que deux adorables fossettes faisaient leur apparition.

    Inconscient de tout cela, Kyuhyun fut une nouvelle fois mal à l’aise face au silence de son aîné. Ce qui poussa ce dernier à le taquiner d’avantage :

    - Pourquoi ça te dérange autant ? Tu sais que c’est faux de toute manière, alors pourquoi en être gêné ? Regarde Donghae et Eunhyuk.
    - Mauvais exemple, ces deux-là sont trop débiles.
    - Hey ! On est là, je vous signale ! Et on n’est pas sourds ! Répliquait Eunhyuk tout en les rejoignant.

    Ah…autant pour lui. Il les avait totalement oubliés suite à l’apparition de Yesung. Il les pensait en train de s’occuper de leur côté mais il avait eu tort. Depuis combien de temps écoutaient-ils leur conversation ? Yesung devait probablement penser la même chose puisqu’il poussa un soupire agacé avant de lancer :

    - Depuis quand vous écoutez aux portes ?

    Kyuhyun fut bientôt happé par les bras de Donghae alors que ce dernier s’installait sur l’accoudoir de son fauteuil.

    - On est dans la pièce depuis le début, alors on n’écoutait pas aux portes.
    - C’était une façon de parler, Fishy… Répliquait Kyuhyun en roulant des yeux, une habitude qu’il n’avait pas perdu, même s’il était devenu aveugle.

    Le danseur se contenta de lui pincer et lui tirer les joues. Le plus jeune se protégea comme il le pouvait mais il était plus ou moins coincé dans le fauteuil. Impossible de s’extirper de la poigne de Donghae !

    En face d’eux, Yesung observait leur manège sans rien dire, même s’il n’en pensait pas moins. Depuis l’accident de voiture, Donghae était toujours collé au maknae. Ça en était même agaçant à force. Un vrai pot de colle. Eunhyuk en avait même fait une crise de jalousie la semaine précédente. Il était venu voir Yesung dans sa chambre pour se plaindre. Etrangement, les Super Junior qvqient tendqnce à venir le trouver quand ils avaient des choses sur le cœur. Peut-être parce qu’il ne jugeait jamais les autres et écoutait toujours sans rien dire. Avec lui, les secrets étaient bien gardés, c’était indéniable. Ainsi, Hyukjae s’était plains qu’il ne voyait presque plus son meilleur ami. Il comprenait que Kyu avait besoin d’aide mais que ça en devenait ridicule. D'autant plus qu’ils étaient douze… D’autres membres pouvaient très bien s’occuper de l’aveugle à la place de Donghae… Mais que voulez-vous ? Il était difficile de raisonner Donghae, surtout quand il vous faisait son air de chien battu.

    - AAAAAAAAAHHHH ! Cria alors Eunhyuk, faisant sursauter tout le monde, même ceux se trouvant dans les pièces à côté.

    Kyuhyun porta une main à sa poitrine, le cœur battant à tout rompre.

    - Non mais t’es malade ! J’ai failli faire une crise cardiaque !
    - Je m’ennuiiiiie ! Mais je viens de trouver une super mega trop bonne idée !

    Oh oh… cela ne présageait rien de bon….

    ***

    - Hors de question !
    - Oh allez Kyunnie ! Ça va être trop drôle !
    - Parles pour toi !
    - C’est pas sympa d’utiliser son handicap pour t’amuser, Eunhyuk, le sermonna Leeteuk, les bras croisés.

    Les Super Junior étaient à présent tous réunis dans le salon, plus par contrainte que par réel choix. Le danseur les avait tous cherché un par un, surexcité et pressé de leur faire part de sa « super mega trop bonne idée ». Mais quand ce dernier avait fini par l’exposer, tout le monde l’avait regardé d’un air réprobateur. Et Kyuhyun avait aussitôt refusé.

    - Je ne veux pas l’utiliser à mauvais escient. On pourrait même tous le faire après lui à l’aide d’un bandeau, si vous voulez. Mais avouez que ce serait chouette ! Ca permettrait de voir si on se connait vraiment les uns les autres !
    - En nous tripotant ? Répliquait Heechul d’un air blasé. Tu devais vraiment t’ennuyer pour trouver une idée pareil…
    - Te connaissant, j’avais pensé que tu en serais le premier ravis, Répondit Eunhyuk du tac au tac.
    - Justement, je suis déçu de ne pas l’avoir trouvé moi-même… Aïeuhh !! Tu veux mourir ?!

    Menaçant, Heechul se tourna vers Shindong qui avait eu le culot de lui taper l’arrière du crâne. Mais ce dernier ne faisait déjà plus attention à lui.

    De son côté, Kyuhyun restait silencieux, les sourcils froncés, ne sachant trop comment réagir. L’idée d’Eunhyuk était simple : Les Suju devaient s’aligner l’un à côté des autres de façon aléatoire, et Kyuhyun devait deviner qui était qui… et cela, sans qu’ils ne lui parlent. Autrement dit, en les « tripotant », comme le disait si bien Heechul. D’abord outré que son hyung l’utilise de cette façon, Kyu avait ensuite réalisé que le problème ne résidait pas tant dans l’idée elle-même, mais plutôt dans sa mise en application.

    - Allez !! Depuis quand on n’a plus fait de jeux ensemble ?! Continuait Eunhyuk, toujours aussi enthousiaste.

    A vrai dire, depuis… jamais. Ils étaient trop nombreux et surtout rarement tous ensemble pour faire ce genre de chose. D’autant qu’à leur début, les Super Junior ne s’entendaient pas tous à merveille. La voix de Sungmin finit par se faire entendre à son tour :

    - Kyuhyun ?... Qu’est-ce que tu en penses ? C’est à toi de décider ?

    Quel plat ils faisaient juste pour un petit jeu de rien du tout, pensa Eunhyuk en guettant la réponse du maknae. Ce dernier hésitait encore. Il n’aimait pas trop qu’on joue de sa cécité mais après tout, pourquoi pas… Cela n’allait pas lui faire du mal… Ça leur permettrait aussi de passer du temps tous ensemble… et au moins serait-t-il utile à quelque chose pour une fois !................... Il devait vraiment être tombé très bas pour accepter une idée pareille ! Mais qu’importe ! Soyons fou !

    - Bon… ok.
    - Yeah !!!

    S’écriait déjà Hyukjae, alors qu’il sautait dans les bras de Kyuhyun, le faisant tomber de surprise. C’était probablement le premier geste d’affection que lui montrait le jeune homme….

    ***

    C’est ainsi que les Super Junior débutèrent le jeu quelques minutes plus tard. Si certains se montraient perplexes, et le faisaient visiblement à contrecœur, d’autres semblaient beaucoup plus enthousiastes. Pour autant, tous jouèrent le jeu, et cette constatation leur fit chaud au cœur, tant à Eunhyuk qu’à Kyuhyun. Dans un brouhaha infernal durant lequel Kyu se trouva totalement perdu, les douze autres prirent position, se disputant quant à l’ordre de chacun. Debout l’un à côté des autres, ils finirent par faire face à l’aveugle et donnèrent le signal de départ.

    Le maknae prit une profonde inspiration, et fit un pas en avant, les bras tendus. Pourquoi avait-il accepté déjà ? Ah oui ! Pour faire plaisir à ses hyungs et participer un peu aux activités du groupe. Mais depuis quand l’evil maknae cherchait-il à faire plaisir aux autres ?! Quelle galère ! Petit à petit, Kyu s’avançait dans leur direction et tâtonnait dans le vide à leur recherche. Il finit par buter sur quelque chose. Ou plutôt quelqu’un. Figeant ses mains, les sourcils froncés, la tête penchée sur le côté, il demanda :

    - Est-ce que c’est bien le premier de la ligne ?
    - Hum hum… Se contenta-t-on de lui dire pour ne pas qu’il ne reconnaisse leur voix.

    Les mains du plus jeune se mirent donc à l’ouvrage, et il tenta ainsi de « voir » de qui il s’agissait. La première chose qu’il remarqua fut la carrure de celui qui se trouvait devant lui. Il était grand, en vue de la hauteur de ses épaules et… cette constatation amena une remarque spontanée aux lèvres de Kyuhyun :

    - Au fait Eunhyuk-ssi, j’espère que tu as enlevé tes talonnettes.


    Aussitôt, Kyuhyun se prit un coussin du canapé en pleine face, et se rattrapa de justesse à son vis-à-vis pour ne pas tomber.

    - On est pied nu, je te le rappelle ! S’offusqua le concerné, sur sa droite.
    - Chuuuuuuuuut ! Firent les autres, totalement immergés dans le jeu.

    Mais cela n’empêcha pas Kyuhyun de se mettre à rire. Il avait bien deviné que ce n’était pas Eunhyuk qui se trouvait debout devant lui. Il était donc forcément sur sa droite avec les autres. Restait à savoir à quelle distance, et à quel numéro… Il retourna à son exploration, ne touchant que du bout des doigts, trop gêné pour le faire sans sourciller. Le parfum du jeune homme, les muscles bien en évidence… Sa taille…Il ne pouvait s’agir que d’une seule personne.

    - Siwon! S’exclama-t-il, commençant à apprécier ce jeu de devinette, et cela bien malgré lui.
    - Gagné ! Répondit Siwon tout en lui ébouriffant les cheveux.

    Kyuhyun n’avait même pas eu besoin de toucher le visage de l’ainé, il l’avait reconnu quasiment tout de suite. Un sourire niais sur le visage, l’aveugle se tourna donc vers lui suivant. Quelques secondes plus tard, il éclatait de rire en annonçant :

    - Shindong !
    - Yah ! Je peux savoir pourquoi ça te fait rire ? C’est pas comme si c’était évident ! Aish…Ce sale gosse… Répliquait Shindong d’un ton faussement offusqué.

    Il ne pouvait nier cependant qu’il était heureux de voir le visage souriant du plus jeune. Un visage détendu, qui n’avait pas montré de telles émotions depuis un long moment. Par le passé déjà, Kyuhyun n’avait pas beaucoup eu l’occasion de montrer cette facette aux membres du groupe. Il restait impassible, neutre, voir même agressif quand il sentait l’attention des autres sur lui. Jamais il n’avait pu se montrer réellement détendu, car il avait conscience que tout le monde désirait son départ. Il ne réservait alors son sourire et le son de sa voix qu’aux caméras de télévision. Ainsi donc, même si l’idée d’Eunhyuk avait au préalable été plutôt égoïste, il se pouvait bien que le jeu finisse par avoir une vertu pour le moins thérapeutique, pour Kyuhyun comme pour les autres.

    Mais retournons à nos moutons… Kyuhyun se tournait déjà vers le suivant, faisant mine d’ignorer les plaintes de Shindong. Ses doigts rencontrèrent une épaule, plus petite et chétive que les précédentes. Se doutant déjà de l’identité du jeune homme, Kyu remonta tout de même pour observer son visage. Des pommettes creuses. Des cheveux courts.

    - Ryewook.

    Les premiers membres étaient plutôt faciles à identifier, car au final, chacun avait une caractéristique physique notable qui les distinguait des autres. De la même façon que les précédents, Kyuhyun devina très bien quand Heechul passa sous ses mains, ne serait-ce qu’avec ses cheveux longs. Mais les derniers membres lui donnèrent plus de fil à retordre. En particulier Eunhyuk et Donghae, qui avaient plus ou moins la même carrure. Il s’était d’abord dit qu’il reconnaitrait le danseur grâce à sa petite taille, mais à présent qu’il « tâtonnait » Donghae, il avait bien un doute. A force d’être toujours fourrés ensemble, on finissait par les confondre tous les deux. Cette constatation amena une moue boudeuse sur le visage de Kyuhun. Lui qui pensait finir le jeu haut la main et sans le moindre problème…

    A l’aide de ses deux mains - devenus ses yeux le temps du jeu - Kyuhyun frôla les épaules, puis les bras de l’inconnu. Ils n’étaient pas aussi développés que ceux de Siwon, mais étaient musclés tout de même, preuve de leur activité physique. Il fut sur le point de dériver vers le torse du jeune homme, mais sa timidité l’empêcha d’aller plus loin dans la découverte du corps devant lui. Il préféra remonter vers le visage. Là, il découvrit un visage ovale, des joues « normales » ni trop joufflues, ni trop creuses, une bouche… Le propriétaire de tout cela se mit alors à rire silencieusement, comme si Kyuhyun le chatouillait. Et cela suffit au maknae pour le reconnaître.

    - Donghae…
    - C’est malin, tu t’es vendu tout seul, Remarqua Siwon.
    - C’est pas ma faute, j’ai pas l’habitude qu’on me touche autant ! S’exclama Donghae, d’un ton désespéré.
    - Fais gaffe à ce que tu dis, Fishy… Fit remarquer Heechul.
    - Ou de comment tu le dis… Ajouta Leeteuk d’un air entendu.

    Suite à cet échange, et même si les remarques ne lui étaient pas adressées, Kyuhyun ne savait plus où se mettre. Il tenta toutefois de ne rien laisser paraître. Il aurait voulu rejeter la faute sur Eunhyuk qui avait eu cette idée aussi débile, mais déjà ce dernier ajoutait, prenant la défense de Donghae :

    - Arrêtez de détourner tout ce qu’on dit. Tout le monde n’est pas aussi pervers que vous !
    - Je te rappelle que c’est toi qui a eu la bonne idée de nous mettre au défi, uniquement pour qu’on puisse se tripoter. Rétorquait Heechul.
    - C’est uniquement pour Kyuhyun que j’ai proposé ça ! Pour qu’il apprenne à voir autrement qu’avec ses yeux !
    - Tu parles ! Comme si tu avais des projets aussi louables…

    La situation commençait visiblement à dégénérer, l’aveugle le sentait bien. Perdu, il restait immobile, tournant juste la tête pour suivre les échanges entre les différents protagonistes qui continuaient leur chamailleries comme s’ils n’avaient que 6 ans. Il était au centre de la discussion mais n’arrivait pas à s’impliquer. Toutefois, les piaillements incessants des Super Junior lui donnèrent très vite la migraine, et il finit par craquer :

    - STOP !!!!

    Silence dans la pièce. On aurait pu entendre une mouche volée. Pâle, Kyu se passa une main lasse sur le visage alors qu’il ajoutait :

    - Si c’est pour vous prendre la tête, autant tout arrêter…
    - Kyuhyun a raison, soyez sérieux un peu, Ajoutait Leeteuk sur sa gauche, alors qu’il avait été le premier à taquiner Donghae.
    - Etant donné ce qu’on était en train de faire, c’est difficile d’être un tant soit peu sérieux et crédible, répondait une nouvelle fois Heechul.
    - Dans ce cas, fais comme si Eunhyuk voulait VRAIMENT aider Kyuhyun. Joue le jeu et tais-toi.

    L’androgyne ne trouva rien à redire, mais l’aveugle put toutefois entendre le danseur chuchoter, vexé :

    - Je voulais vraiment l’aider moi…

    Les membres restant durent une nouvelle fois changer de place pour ne pas que Kyuhyun triche suite à l’échange de mots. A présent, il ne restait plus que Sungmin, Kangin, Kibum, Hangeng, Eunhyuk, Leeteuk et Yesung...


Dernière édition par Lim Hee Soon le Ven 7 Juin - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   Jeu 6 Juin - 19:41

Chapitre III.


    La petite interaction entre les différents membres avait quelque peu refroidis Kyuhyun. Bien qu’elle soit sans conséquence, elle était tout de même assez représentative de l’ambiance en générale. Quand un groupe était composé d’autant de membres, il ne fallait pas s’attendre à ce que tout le monde s’entende à ravir. Les disputes étaient inévitables, et encore, elles étaient moins nombreuses qu’à leur début puisqu’ils avaient appris à se connaître entre temps et à faire des concessions. Pour autant, le maknae voulait finir le jeu : il n’aimait pas laisser les choses inachevées, elles lui donnaient toujours un goût de frustration. Et comme l’avait souligné justement Eunhyuk, cela lui permettrait aussi de se concentrer sur autre chose que ses yeux. Il n’avait pas envie d’être pessimiste, mais si par malheur il ne recouvrait pas la vue, il allait devoir compenser autrement pour continuer à vivre. Ainsi, même s’il n’était pas fana du « tripotage collectif », il avait conscience de devoir s’y faire pour ne pas stagner dans sa situation actuelle…

    Il lui fallut dix minutes pour trouver les deux suivants : Hangeng et Kibum n’avaient pas été faciles à reconnaître, car ils possédaient un physique assez…banal. Ou disons plutôt qu’ils n’étaient pas facilement reconnaissables pour un aveugle comme Kyuhyun. Hangeng ne se gêna pas pour se moquer gentiment de lui, dans un langage étonnamment bien construit pour quelqu’un qui parlait si peu coréen. Cela frustrait d’ailleurs le maknae qui rétorqua : « Pourquoi tu parles aussi bien uniquement quand ça t’arrange ?! ». Hangeng se contenta de rire pour seule réponse.

    Donghae étant déjà passé, Kyu reconnut sans mal Eunhyuk. Comme il l’avait remarqué un peu plus tôt, ils avaient tous les deux la même carrure, même si le danseur avait tendance à paraitre plus frêle au premier regard. On ne le surnommait pas «anchovy » pour rien ! Mais dans ce cas, pourquoi semblait-il plus maigre alors qu’ils étaient tous les deux battis pareils ? Kyuhyun se posait à présent la question. Séparément, les parties de leur corps étaient similaires. Mais dans l’ensemble, le rendu était différent… C’était comme lorsque quelqu’un possédait un charme fou alors que son physique ne possédait pas de traits de beauté particuliers. C’était le cas d’Eunhyuk. Bien qu’il soit complexé, Donghae ne cessait de lui répéter qu’il était beau, et il avait raison. Hyukjae avait beaucoup de charme. Son sourire spontané et sa façon de bouger - tant en dansant qu’en agissant normalement - le rendait vraiment séduisant aux yeux du maknae. Vous ne l’entendrez cependant jamais l’avouer à voix haute.

    Kangin fut le suivant. Depuis leurs débuts, le jeune homme avait pris un peu de poids. Bien entendu, il était loin d’être aussi massif que Shindong, mais il semblait d’autant plus impressionnant à présent. Ses épaules étaient larges, carrées. Kyuhyun ne put s’empêcher de lui pincer ses joues pour le taquiner, sachant parfaitement qu’il ne lui ferait rien dans son état actuel. Il l’entendit toutefois juré dans sa barbe, ce qui fit sourire l’evil maknae une nouvelle fois. Ne cherchez jamais des noises à Kangin. Ce dernier avait des tendances plus ou moins violentes. Ceux qui avaient tenté de lever la main sur lui – même pour plaisanter – l’avaient aussitôt regretté. Mais au fond, Kangin n’était-il pas un ours bourru au grand cœur ? Il suffisait de voir comment il agissait avec Leeteuk pour se poser la question.

    Le leader fut d’ailleurs le 10eme de la liste. L’aveugle ne mit pas longtemps à le démasquer. Il avait la peau vraiment douce, les traits fins, réguliers, et cette petite fossette permanente qui ornait son visage. Là encore, Kyuhyun ne put s’empêcher de la tâtonner plusieurs fois du bout du doigt pour provoquer son aîné, mais Leeteuk resta silencieux et le laissa poursuivre. Les choses avaient toujours été étranges entre Kyu et Leeteuk. Le leader avait probablement été la personne la plus cruelle à son arrivé. Il se souvenait encore de ses regards noirs, et ses remarques glaciales. A cette époque (qui n’était pas si lointaine), Leeteuk craignait que Kyu ne prenne la place de l’un d’entre eux, alors qu’ils avaient tous travaillé si dur pour en arriver là. Aussi, quand ce gamin avait ramené sa fraise sans avoir fourni le moindre effort, Leeteuk avait vu rouge. Il ne pouvait alors pas contester les décisions prises par la compagnie. Par conséquent, il avait déchargé tous ses ressentis sur le jeune chanteur. Aujourd’hui, les choses avaient changé, mais Kyuhyun se souvenait toujours de ces premiers mois si pénibles passés au dortoir. Le jeune homme était du genre rancunier. Il ne le montrait pas, mais il avait été vraiment blessé par le comportement de cet homme qu’il admirait malgré tout…

    ***

    - Il ne reste plus que Sungmin et Yesung maintenant!

    La voix de Kibum sortit Kyuhyun de ses pensées. Ainsi, il n’en restait plus que deux, ou plutôt plus qu’un à deviner, puisque le second découlait du premier. La main du maknae s’accrocha alors au tee-shirt du suivant. Il remonta lentement pour savoir où il avait atterri, et reconnu la forme de côtes sous ses doigts. Etant lui-même plutôt sensible à cet endroit-là, il s’écarta aussitôt, et entreprit de trouver les épaules de l’inconnu. Quand ce fut fait, il glissa ses deux mains sur le cou, puis les mâchoires qu’il sentit se contracter. Concentré, il pencha un peu la tête en avant, les sourcils froncés. Là, il put sentir le parfum de l’inconnu, une odeur agréable bien que discrète. Une odeur qui lui semblait familière mais il n’arrivait pas à se souvenir s’il s’agissait de Yesung ou de Sungmin. Les deux chanteurs étant tout de même bien différents physiquement, Kyuhyun se dit qu’il finirait par très vite les reconnaitre. Et ce fut bien le cas. Dès que ses doigts remontèrent au niveau de ses pommettes, Kyu identifia le 11eme membre. Il ne dit cependant rien, et pour une raison inconnue, il préféra continuer l’exploration, comme pour confirmer ses impressions. Le bas du visage était ovale, les joues plutôt pleines. L’arrête de son nez était fine mais ses narines étaient tout de même assez larges. Il hésita un instant avant de frôler rapidement la bouche du bout des doigts. La lèvre inférieure était plus prononcée que la supérieure. Quand il remonta pour toucher les oreilles, il n’hésita pas à leur tirer dessus, ce qui fit pouffer quelqu’un à côté de lui. Ce son le fit sursauter et revenir à lui. Réalisant qu’il passait plus de temps sur cette personne plutôt que sur les autres, il finit par se détacher de lui et annoncer le résultat, de la manière la plus détachée possible.

    - Yesung.
    - Yeahhhh ! Finis ! Se réjouit Sungmin avant de passer un bras autour de ses épaules.
    - Alors ? Alors ? Est-ce que le jeu t’a plu ? Demandait déjà Eunhyuk, visiblement concerné.

    Le jeune aveugle se tourna vers lui pour lui répondre :

    - Honnêtement ?

    Il marqua une pause, pour faire rager son aîné avant d’avouer :

    - Ça va… Moins pire que ce que j’imaginais.
    - J’ai lu quelque part que c’est comme ça que les aveugles apprenaient à voir leurs proches, Intervint enfin Yesung, pour la première fois depuis longtemps.
    - Ah oui ? Tu as LU ça quelque part ? S’étonna Shindong et Yesung haussa les épaules en retour.
    - J’ai fait des recherches…

    A côté de lui, Ryewook s’apprêtait à faire une remarque mais le regard peu amène de son camarade de chambre l’en dissuada.

    - Et si on recommençait ? Demanda Donghae, dont le jeu l’avait autant motivé que Hyukjae. Je veux le faire !
    - Ben tiens donc ! Je savais bien que t’étais un per-
    - Heechul !
    - Roh ça va ! Si on ne peut même plus plaisanter…


    ***


    Les Super Junior recommencèrent ce petit jeu, mais avec Donghae cette fois-ci. A l’aide d’un foulard, ils lui cachèrent les yeux et après s’être mélangés, ils lui donnèrent le top départ. Kyuhyun avait très vite perdu le fil, et ne savait même plus où il se trouvait dans la pièce, ni à côté de qui. Plusieurs bras l’avaient guidé pour le placer et depuis, il se tenait bêtement debout, immobile alors que le silence s’installait de nouveau dans la pièce. Au bout de quelques minutes, il se mit à gigoter, éprouvant un mal être qu’il ne comprenait pas. Il se sentait chancelant, et ses bras étaient tendus sur les côtés ou devant lui comme pour prévenir d’une éventuelle chute. Le silence ne lui permettait pas de se repérer dans l’espace et de garder son équilibre. Si les autres pouvaient s’amuser à observer Donghae, lui ne pouvait rien faire en attendant, à part tendre l’oreille pour entendre qui allait être démasqué. A plusieurs reprises, il entendit les membres rire. Donghae étant Donghae, il devait probablement se ridiculiser en tentant vainement de reconnaître les autres. Cet enfant était vraiment irrécupérable… Frustré de ne pouvoir se joindre à leur hilarité, Kyuhyun fronça les sourcils et croisa les bras en se redressant. Mais ce mouvement lui fit perdre l’équilibre encore une fois et il bascula en avant. Son voisin de gauche le rattrapa en silence, une main sur son bras, l’autre dans son dos. Il s’apprêtait à le remercier quand il se souvint qu’il ne devait pas parler de peur de se faire démasquer par Fishy. Il sera donc la main de son voisin, reconnaissant, et reconnut ainsi Yesung. Yesung avait toujours eu de petites mains et Kyu ne s’était jamais gêné pour le taquiner à ce sujet. Aujourd’hui pourtant, ce trait physique particulier lui permettait de le reconnaitre en quelques secondes…

    Il n’avait attrapé la main de son aîné que pour le remercier, mais ce dernier la serra à son tour et la conserva dans la sienne sans rien dire. Kyu hésita quant à l’attitude à adopter, mais finalement, il décida de rester ainsi, sans s’écarter. Etrangement, cela lui permettait de retrouver un certains repère et équilibre physique, et de cette façon, le jeu lui sembla moins long qu’avant. Toutefois, après quelques minutes, Yesung finit par lâcher sa main sans prévenir, et un moment dérouté, Kyu se tourna vers lui, les lèvres pincées. Un courant d’air à droite lui annonça l’arrivée de Donghae devant lui, et expliqua ainsi la réaction du leader vocal. Aussitôt, le maknae se redressa, se tenant droit, et son attitude amena un sourire amusé sur les lèvres de ses camarades. Il s’efforça de ne pas réagir quand les mains de Donghae atterrirent sur son torse. Il n’était pas un amateur de contacts physiques, et c’était encore pire depuis l’accident. Bien qu’il ne puisse pas les voir, il avait senti les dizaines de petites cicatrices qui barraient sa poitrine, et celles, beaucoup plus grandes qui témoignaient de son vol plané à travers le parebrise. Il se sentait défiguré, sali par cet évènement, et il ne supportait pas qu’on puisse y mettre la main dessus. Il serra donc les dents, et avala difficilement sa salive. Fort heureusement, Fishy ne s’attarda pas sur cette partie de son anatomie et remonta très vite vers ses épaules et son visage. Il grimaça quand son aîné lui donna involontairement une claque, geste qui fit rire les autres, bien entendu.

    Devant lui, Donghae avait la tête penchée sur le côté, signe d’une grande réflexion métaphysique. Ses doigts atterrirent sur les lèvres de l’inconnu, et il remarqua très vite qu’elles étaient grandes et plutôt… pulpeuses ? Le nez était grand, les sourcils épais… Les oreilles étaient hautes et grandes, elles aussi. Ce détail lui rappela une conversation qu’il avait eu avec le maknae peu de temps après son arrivée, lorsqu’ils avaient parlé de leurs physiques respectifs. Kyuhyun lui avait avoué qu’il était complexé par ses oreilles et pour cette raison, il les cachait souvent sous ses cheveux. Fier de sa découverte, Fishy passa ses deux mains dans les mèches du plus jeune avant de l’ébouriffer et de lancer :

    - Kyuhyun-ah !
    - Du premier coup, cette fois-ci. Remarqua Eunhyuk. Comment tu as fait ?
    - Ahah ! Secret…

    La réponse mystérieuse de Donghae eut le mérite de semer le trouble chez plusieurs membres du groupe. Kyuhyun se demandait bien ce qui avait pu alerter Fishy chez lui, alors qu’il avait tant de mal à découvrir les autres. Eunhyuk, lui, ne put s’empêcher une fois encore de ressentir une pointe de jalousie alors que son meilleur ami semblait se rapprocher irrémédiablement de quelqu’un d’autre…Si encore Donghae faisait partager ses informations ou s’il impliquait Hyukjae dans les moments qu'il passait avec Kyu, le danseur ne dirait rien. Mais là, il avait bien l’impression d’être mis à l’écart. Et il détestait cela…

    A la gauche de Kyuhyun, une autre personne n’en menait pas large, mais encore une fois, elle n’en montra rien et garda son ressenti pour elle-même.


    ***

    Ils jouèrent ainsi pendant encore une petite heure, avant de se lasser complétement. Heechul, Hangeng et Sungmin avaient à leur tour tenté leur chance, et chacun avait pu faire rire les autres à sa façon. Pour sa part, Kyu n’avait pas pu en profiter comme il le voulait, mais le fait que les autres se mettent à sa place pendant quelques heures l’avait poussé à faire un effort et à ne rien dire. Cette expérience l’avait tout de même privé de toutes ses forces, aussi s’éclipsa-t-il dans sa chambre dès qu’il le put.


    Dans le salon, Hyukjae hésitait alors que ses yeux se posaient sur son meilleur ami. Il ne pouvait décidément pas se mettre à détester Kyuhyun parce qu’il monopolisait Donghae, d’autant qu’il ne le faisait même pas de façon intentionnelle. C’était Fishy qui s’était autoproclamé garde malade, au grand désespoir d’Eunhyuk. Mais si Donghae continuait ainsi, le danseur n’allait pas pouvoir tenir longtemps avant de dire sa façon de penser. Et il risquait bien de se montrer alors malpoli, ou un peu trop violent. Autant prendre tout de suite le taureau par les cornes, pour éviter que la situation ne se dégrade.


    Fort de sa décision, il rejoignit son ami sur le canapé et s’assit à côté de lui. Il devait être plus tendu que d’habitude, car Donghae remarqua tout de suite que quelque chose n’allait pas. Il l’interrogea du regard et Eunhyuk finit par se lancer, après avoir pris une grande inspiration.


    - Fishy… tu… euh… tu passes beaucoup de temps avec Kyuhyun ces derniers temps.
    - Oui ? Son ami avait les sourcils froncés, ne voyant pas où il voulait en venir.
    - Et bien… tu n’es pas obligé de le faire, les autres aussi peuvent s’occuper de lui, tu sais ?

    Il y eut un silence plutôt lourd suite à sa déclaration. Donghae le regardait sans rien dire, et il était impossible de dire à quoi il pensait à cet instant précis. Eunhyuk regrettait déjà d’avoir abordé le sujet, il craignait la réaction de Fishy. Et s’il se mettait en colère ? Et s’il lui en voulait ?


    - Je ne reste pas avec Kyuhyun par obligation, Finit par dire le jeune homme. Il a besoin de quelqu’un à ses côtés et pas seulement pour l’aider à se déplacer. Il ne faut pas le laisser seul, il risquerait de dépérir comme ça…
    - Tu exagères un peu, il n’est pas suicidaire non plus ! fit remarquer Hyukjae, agacé.


    La réaction ne se fit pas attendre. Son meilleur ami se leva brusquement, ses yeux lançant des éclairs.


    - Tu ne sais RIEN ! Tu ferais mieux de te taire au lieu de dire n’importe quoi !


    Sur ces paroles, il quitta la pièce, laissant un Eunhyuk désemparé et totalement perdu derrière lui. Qu’est-ce qu’il avait dit de mal ?...


    ***



    De son côté, Donghae se décolérait pas. Il était rare de le voir dans cet état, mais les propos d’Eunhyuk l’avaient mis hors de lui. Il parlait sans savoir. Il ne comprenait rien. Il ne se doutait pas de l’état d’esprit de Kyuhyun depuis son retour au dortoir. Tout le monde pensait qu’il avait juste du mal à voir et à s’adapter, mais les choses étaient plus compliquées que cela. Le maknae vivait avec une véritable angoisse. Les autres ne le savaient pas, mais Donghae soupçonnait le plus jeune de pleurer tous les soirs en silence. Sa peur du noir, ses craintes de rester ainsi éternellement, et de ne pouvoir reprendre ses activités au sein du groupe… Tout cela bouffait Kyuhyun de l’intérieur.


    Décidé à aller voir l’objet de ses inquiétudes, Donghae se dirigea vers la chambre du maknae, pour finalement voir que quelqu’un l’avait devancé. Yesung se tenait devant la porte de la chambre, sa main levée dans l’intention de toquer pour signaler sa présence. Il tourna la tête vers lui en le voyant arriver, et avant même que Fishy n’ait pu dire quoique ce soit, Yesung le devança :


    - J’ai besoin de lui parler seul à seul… Si ça ne te dérange pas.
    - Non, je…

    Donghae se retourna, prêt à faire demi-tour avant de finalement refaire face au leader vocal.

    - Je me suis disputé avec Eunhyuk.


    Il ne savait pas pourquoi il lui disait ça, ni pourquoi il le lui disait maintenant. Après tout, cela ne regardait que lui. Il fut toutefois étonné de voir l’absence de réaction du plus vieux, qui semblait s’en douter depuis le début. Ce dernier hocha seulement la tête avant de répondre :


    - Dans ce cas, tu devrais aller lui parler.
    - Je viens juste de le quitter…
    - Raison de plus pour y retourner tout de suite. Il vaut mieux que tu ne laisses pas trainer les choses… ça risquerait de rendre la réconciliation encore plus difficile.


    Donghae hésita un instant, les yeux se posant sur la porte à quelques mètres de là. Et comme s’il avait lu dans ses pensées, Yesung déclara :


    - Je vais m’occuper de lui.

    Nouveau temps d’hésitation. Fishy finit par s’avancer rapidement vers Yesung pour le prendre dans ses bras dans une étreinte inattendue. Ce dernier y répondit brièvement avant qu’ils ne s’éloignent rapidement l’un de l’autre. Bientôt, Donghae disparaissait au détour du couloir, le laissant seul devant la chambre de Kyuhyun.


    ***


    Kyuhyun dormait déjà. Il s’était allongé dès qu’il avait regagné sa chambre et le sommeil n’avait pas tardé à l’envelopper. Sur le dos, il n’avait même pas pris la peine de se mettre sous les couvertures. Une de ses jambes était repliée contre la seconde, et sa tête reposait sur l’un de ses bras. Sa respiration était régulière.


    Quand Yesung était entré dans la chambre, il avait d’abord hésité en le voyant ainsi. A sa sortie de l’hôpital, Kyuhyun n’avait pas tout de suite pris l’habitude de fermer les yeux. Même s’il ne voyait rien, il avait gardé ce réflexe de lever ses paupières, ayant sans doute l’espoir, à chaque fois, qu’un miracle arrive. Il avait ensuite remarqué que cela mettait les gens mal à l’aise, et avait fait l’effort de fermer les yeux. Pour cette raison, le leader vocal n’avait su si la maknae dormait ou s’il était juste… en pleine réflexion. C’est l’expression apaisée de son visage qui lui confirma son impression. Le jeune homme marqua un temps de pause, avant de finalement s’avancer vers le lit. Là, il s’assit le plus doucement possible pour ne pas réveiller Kyuhyun et passa de nombreuses minutes à l’observer dormir. Si l’evil maknae se réveillait à cet instant, il risquait bien de s’énerver de son comportement et de le traiter de tous les noms. Mais il semblait que Kyuhyun soit vraiment fatigué, car il ne sourcilla même pas en sentant la main de Yesung sur sa joue.


    Le chanteur resta encore un moment dans ses positions avant de finalement se lever. En jetant un coup d’œil dans la pièce, il remarqua plusieurs objets par terre, preuve de la maladresse du jeune aveugle. Pour éviter qu’il ne se prenne les pieds dedans à son réveil, Yesung les ramassa et rangea un peu. Après quoi, il se décida enfin à quitter la pièce. En passant, il éteignit la lumière, se souvenant que Kyuhyun n’en avait plus besoin…


    ***


    - Il est dans la cuisine, Annonça Leeteuk en voyant Donghae arriver dans le salon.


    Ce dernier le remercia d’un signe de tête et alla directement dans la cuisine. Eunhyuk était penché, la tête dans le frigo, à la recherche de quelque chose à manger. Sans rien dire, Donghae alla s’asseoir sur une des chaises et attendit qu’il lui fasse face pour s’excuser. Le danseur réapparut bientôt avec une brique de lait à la fraise dans une main. Ses yeux s’assombrir lorsqu’ils se posèrent sur Donghae, mais il garda le silence.


    - Ecoute Hyukkie.. Pour tout à l’heure, je suis désolé de m’être énervé aussi vite. C’est juste que…


    Il poussa un soupire et secoua la tête. Eunhyuk buvait sa brique en silence, attendant qu’il continue.


    - C’est compliqué pour Kyuhyun. Il… il est…
    - Tu penses être privilégié pour lui ? Coupa Eunhyuk en voyant qu’il peinait à s’expliquer.
    - Quoi ?
    - Tu crois être le seul à le comprendre et à tout savoir de lui ? Parce que c’est loin d’être le cas.
    - Nan ! J’ai jamais pensé ça !
    - C’est pourtant l’impression que tu donnes. On dirait que tu t’es approprié Kyuhyun et que tu empêches les autres de s’approcher de lui.


    Donghae ne sut que répondre, et à cet instant, il fit honneur à son surnom de Fishy. Les yeux grands ouverts, la mâchoire également, il tombait littéralement des nus. Ainsi, il ne s’était même pas rendu compte de son comportement avec Kyuhyun ? Ce n’était guère surprenant, le connaissant. Mais cela était d’autant plus frustrant pour Hyukjae qui poussa un soupire désespéré.


    - Laisse le respirer. Je sais qu’il a besoin de notre soutien à tous, mais si tu le couves trop, il n’arrivera à rien tout seul. Et si tu le maternes trop, il va se couper des autres membres du groupe… Je sais que tu as de bonnes intentions, mais tu ne l’aides pas en agissant comme ça…


    Donghae avait le regard perdu dans le vide, et l’information sembla enfin faire le chemin jusqu’à son cerveau. Ses yeux devinrent humides et le cœur d’Eunhyuk se serra à cette vue. Il ne voulait pas faire du mal à son meilleur ami, mais ce dernier avait besoin de prendre conscience de ses actions. Il se leva donc de sa chaise, et vint prendre Donghae dans ses bras. Ce dernier prit enfin la parole :


    - Mais… Il est complétement perdu depuis son retour au dortoir.
    - Je sais… Il a dû te confier plus de choses à toi qu’à nous, mais… Il a besoin d’apprendre à avancer seul. S’il veut reprendre ses activités au sein du groupe, il va devoir souffrir pendant quelque temps. Ça ne veut pas dire qu’on le laisse tomber, mais il ne faut pas lui faciliter la vie en lui mâchant le travail… tu comprends ?


    Donghae hocha la tête et s’écarta de lui. Eunhyuk eut mauvaise conscience en le voyant dans cet état, il était évident que Fishy était très attaché à Kyuhyun. Est-ce que sa jalousie le poussait à s’interposer ainsi entre les deux jeunes hommes ? Il doutait presque de ses bonnes intentions auprès du maknae. Voulait-il vraiment aider Kyuhyun, ou le faisait-il uniquement pour retrouver sa complicité avec Donghae ? A vrai dire, il ne le savait pas lui-même, et cela lui flanquait la frousse…
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   Jeu 6 Juin - 19:42

Chapitre IV.


    A partir de ce jour, Donghae se mit à se comporter étrangement avec Kyuhyun. Alors qu’il s’était montré toujours attentionné et présent depuis son retour de l’hôpital, voilà qu’il l’évitait comme la peste, allez savoir pourquoi ! Le maknae ne comprenait pas. Ce changement radical de comportement l’avait tout de suite intrigué et il se posait milles questions. Il s’était même remis en question, chose qu’il ne faisait jamais habituellement. Avait-il dit ou fait quelque chose qui avait vexé son aîné ? Il n’avait pas l’impression de s’être comporté différemment de d’habitude mais peut-être qu’un cumul de remarques avait poussé Fishy à bout ? Ce n’était pas dans son caractère de s’énerver ainsi mais qui sait… ? Peut-être en avait-il mare de jouer les baby-sitters. Cette conclusion déprima profondément Kyuhyun. Il avait de nouveau l’impression d’être un boulet. Si même Donghae se mettait à l’éviter, qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir devenir ?

    En réalité, Donghae ne le considérait pas du tout comme un boulet, bien au contraire. Mais Donghae étant Donghae, il n’arrivait pas à faire dans la demi-mesure. Dès qu’il se trouvait dans la même pièce que le maknae, il avait envie de le chouchouter et le dorloter. Il n’arrivait pas à se retenir, il avait besoin d’agir ainsi avec lui. Mais à chaque fois, les paroles d’Eunhyuk lui revenait à l’esprit et il se maudissait de se montrer aussi faible. Le danseur avait raison, s’il continuait à trop le materner, Kyuhyun ne réussirait pas à évoluer. C’était difficile à accepter, mais il fallait qu’il s’y fasse. Aussi, pour éviter de céder à la tentation, Donghae avait préféré l’éviter, tout simplement, sans se douter qu’il blessait Kyuhyun en agissant ainsi.

    La situation devint rapidement insoutenable au bout de quelques jours. Tout le monde voyait très bien que la mauvaise humeur de Kyuhyun n’avait fait qu’empirer. Eunhyuk s’en voulait déjà de s’en être mêlé. Il n’avait jamais dit à Donghae d’éviter l’aveugle, mais le résultat était le même. A présent, tout le dortoir ressentait la tension qui régnait entre les deux, une tension que la maknae n’arrivait pas à justifier. Il avait tenté plusieurs fois de parler à son aîné, en vain. Donghae évitait les confrontations directes.

    Au quatrième jour, Donghae n’y tenait plus. Il ne pouvait continuer ainsi, mais il ne pouvait pas non plus reprendre son rôle de garde malade auprès de Kyuhyun. Après mures réflexions, et de nombreuses nuits blanches, il finit par aller voir la seule personne qui lui semblait susceptible de l’aider. Sur de le trouver dans sa chambre, il s’y rendit en fin de soirée, après le dîner. Il frappa à la porte, soudain embarrassé, et attendit qu’on l’invite à rentrer pour le faire. Ryewook était allongé sur son lit, un bouquin dans les mains, et l’air concentré. Yesung, lui, était par terre en train de jouer avec ses tortues. Enfin… si on pouvait vraiment « jouer » avec des tortues … Ces petits trucs moches étaient tellement lents et ennuyeux que Donghae aurait très bien pu se rendre au cinéma pour voir un film et revenir, qu’ils n’auraient toujours pas finis de traverser la pièce.

    - Tu voulais nous voir, Donghae ? Demanda Ryewook en baissant son livre de façon à laisser ses yeux dépasser.
    - Euh… en fait, j’aurai voulu parler à Yesung…

    Le concerné délaissa sa tortue quelques instants, lançant un regard interrogateur vers Ryewook.

    - Seul à seul ? Ou Wookie peut rester ?
    - Euh… Je sais pas…

    Donghae n’avait pas vraiment des choses à cacher, mais il avait déjà eu du mal à prendre son courage à deux mains pour venir ici… Face à son regard hésitant, Ryewook lui adressa un sourire rassurant, et se pencha vers sa table de chevet pour attraper quelque chose :

    - Je mets mes écouteurs si vous voulez être tranquilles ?

    Le danseur hocha la tête, reconnaissant, et alla s’asseoir sur le lit du leader vocal. Ce dernier resta assis en tailleur au sol, mais se tourna pour être face à lui. Il ne dit rien et attendit que son cadet prenne la parole mais ce dernier semblait chercher ses mots, et regardait partout autour de lui sauf en direction de Yesung. Le chanteur prit donc les devants :

    - C’est à propos de Kyuhyun, c’est ça ?
    - Hum… Je crois que je suis en train de faire n’importe quoi…
    - Qu’est-ce qu’Eunhyuk t’a dit exactement, la dernière fois ?

    Yesung était décidément trop perspicace. Il ne disait pas grand-chose, mais il savait. Il était du genre à écouter sans rien dire, mais à tout enregistrer dans un coin de son cerveau. Donghae, lui, était tout le contraire. Il parlait beaucoup pour ne rien dire, et la plupart du temps, cela ne voulait pas dire grand-chose. Il avait également beaucoup de mal à garder un secret, car il était trop honnête et transparent pour ne rien laisser filtrer. Ils en avaient eu un nouvel exemple avec son comportement de ces derniers jours. De nouveau embarrassé, il se mit à se triturer les mains, tête baissée.

    - Il m’a fait remarquer que je maternais trop Kyu et que ça n’allait pas l’aider à s’en sortir…
    - Ça ne t’empêche pas de faire quand même attention à lui.
    - Je sais mais j’ai tendance à vouloir toujours… enfin tu vois. J’ai du mal à rester avec lui sans rien faire, alors qu’il a du mal dans toutes ses tâches quotidiennes.
    - …
    - …
    - Et tu voulais me voir pour quoi ?
    - Et bien… je m’étais dit que toi, tu saurais surement mieux t’y prendre. Etre avec lui, sans pour autant lui mâcher le travail ?

    Les yeux de Yesung semblèrent le transpercer de toute part alors qu’il fixait Donghae sans rien dire. Ce dernier gigota, mal à l’aise, se disant qu’il s’y était peut-être mal pris pour lui demander une telle faveur. En réalité, Yesung ne savait pas s’il devait se sentir flatté ou vexé de l’initiative prise par son cadet. Il était flatté qu’il pense à lui pour cette « mission », mais il était aussi vexé car … Il prenait déjà soin de Kyuhyun sans qu’on ait besoin de le lui demander. Il le faisait discrètement, certes, mais il le faisait tout de même. Même s’il acceptait la mission de Donghae, cela n’allait finalement pas beaucoup changer son comportement. Il continuerait de faire ce qu’il faisait depuis le retour de Kyuhyun au dortoir. Sa décision était déjà prise. Les bras croisés, il finit toutefois par répondre :

    - Pourquoi moi ?
    - … J’ai vu que tu avais fait des recherches pour lui, sur sa cécité. Et l’autre jour, tu m’as devancé pour aller le voir dans sa chambre…
    - Ça ne veut rien dire…
    - Je sais… Mais je sens que tu lui portes plus d’intentions que tu ne veux bien le montrer…

    Yesung soupira avant de jeter un coup d’œil par-dessus son épaule. Ryewook lisait toujours son bouquin, la tête se balançant au rythme de la musique qu’il écoutait via ses écouteurs. Le leader vocal se gratta la nuque, embarrassé malgré lui. Lui qui pensait avoir été discret. Il avait certes été vexé quelques minutes plus tôt quand Donghae avait cru judicieux de lui dicter quoi faire, alors qu’il faisait déjà attention au bien-être du maknae. Mais à présent qu’il pointait du doigt ses actions, Yesung trouvait finalement cela un peu embarrassant. Comme si cela représentait un signe de faiblesse à ses yeux. Allez comprendre… Le leader vocal ne se comprenait même pas lui-même.

    - Tu veux que je fasse quoi au juste ?
    - Juste que tu continues ce que tu fais déjà… mais de façon peut-être un peu plus poussée ?
    - D’accord.

    Il eut droit à un sourire éclatant de la part de Fishy, et ce dernier se retint de lui sauter une nouvelle fois dans les bras. Il savait qu’il pouvait faire confiance à Yesung. Il avait bien fait de venir lui parler. A présent, il se sentait plus léger, et avait moins mauvaise conscience. Kyuhyun était entre de bonnes mains.

    - Merci beaucoup.
    - Je ne le fais pas pour toi…
    - Je sais… Justement. Je suis content que tu t’inquiètes autant pour lui que je ne le fais moi-même.
    - Hum… Mais s’il te plait… Ne te fais pas d’idées… Et ne te mets pas à épier tous mes faits et gestes pendant les prochains jours. Ça risque de me stresser plus qu’autre chose.
    - T’épier ?
    - Je te connais Fishy…
    - Ahaha… probablement.
    - Non. C’est sûr.

    Ils échangèrent un regard complice avant que Donghae ne finisse par se lever. Ryewook capta son mouvement et retira ses écouteurs.

    - Ca y est ? Finis les confidences ?
    - Donghae me confiait ses peines de cœur à propos d’Eunhyuk.
    - Yesung !!!! S’écria Donghae en devenant aussi rouge qu’une tomate, sous le rire des deux autres garçons.
    - Comme si c’était un secret d’état, soulignait Ryewook, moqueur.
    - Dites pas n’importe quoi…
    - On te taquine Fishy… et toi, tu cours comme d’habitude !

    ***

    - De quoi ?
    - Le manager ne va pas tarder à arriver. Il veut te parler, apparemment.

    Muet sous le coup de la surprise, Kyuhyun sentit son cœur s’emballer. Le manager voulait le voir… Cela ne voulait dire qu’une seule chose… Il allait lui parler de son avenir au sein du groupe. Soit de son retour, soit de son départ définitif. Au choix. Une perspective plus qu’effrayante pour le jeune homme. Sentant son inquiétude, et face à son visage pâle, Leeteuk vint s’asseoir à côté de lui, et posa une main réconfortante sur son épaule.

    - Ne t’inquiète pas. Quoiqu’il puisse t’annoncer, on te soutiendra, d’accord ?

    Le maknae hocha la tête, avalant difficilement sa salive. Il était 9h00 du matin. Les membres du groupe étaient presque tous en vadrouille. La plupart était en séance photo, d’autres participaient à des émissions tv. Seul le leader était resté au dortoir, et Kyuhyun comprenait à présent pourquoi. Il se devait d’être présent quand le manager allait pointer le bout de son nez. Angoissé, l’evil maknae resta immobile pendant de longues minutes. On n’entendait plus que la trotteuse de l’horloge du salon, témoignant des secondes qui passaient. Respectant son silence, Leeteuk resta à ses côtés sans chercher à faire la conversation. Il était lui-même inquiet de ce qu’allait annoncer leur manager. Ce dernier n’avait rien voulu lui dire au sujet de sa venue. Il était donc aussi angoissé que Kyuhyun. Le silence devint cependant trop pesant pour lui et au bout de quelques minutes, il finit par dire :

    - Kyu… Si le manager te proposait de reprendre l’entrainement demain, qu’est-ce que tu lui répondrais ?
    - …

    A vrai dire, Kyuhyun n’en avait pas la moindre idée. Il s’était plusieurs fois posé la question, sans réussir à trouver la réponse. Il voulait reprendre les choses comme avant son accident. La scène lui manquait, les ELF lui manquaient… Mais la perspective de les retrouver alors qu’il avait perdu la vue l’angoissait plus qu’il ne voulait bien l’admettre. La question était surtout de savoir s’il allait devoir reprendre ses activités en cachant sa cécité aux fans. Si c’était le cas, les choses allaient encore être plus difficiles. Il fit part de ses doutes à Leeteuk qui hocha la tête, compréhensif. Il se souvint alors que Kyuhyun ne pouvait le voir, alors il ajouta à voix haute :

    - C’est sûr que ce serait plus simple si on annonçait ta situation aux ELF. Ça t’éviterait de faire des efforts impossibles.
    - Je me vois mal danser comme avant pour donner l’illusion que tout va bien.
    - Et bien, vu que tous les pas sont millimétrés à la seconde prêt, tu pourrais le faire. Mais ça demanderait beaucoup de travail et surtout une synchronisation avec tous les autres membres. Si l’un se loupe, tu es perdu.
    - Impossible. Je n’arriverai pas à me repérer dans l’espace.
    - Difficile mais pas impossible.
    - Tu me surestimes, je crois…
    - Non. Après tout, nous sommes des idoles, on peut toujours donner le change et mentir sans que personne ne s’aperçoive de quoique ce soit.
    - Là, ça risque d’être trop gros. Et si je me loupe ? Si je tombe de scène ?
    - On fera en sorte que ça n’arrive pas.

    Kyuhyun secoua la tête, avant de rire de façon désabusée.

    - Je crois que tu regardes trop de drama, Leeteuk. Y a que dans les films qu’on arrive à berner autant de personnes. Tu sais, comme dans le drama japonais « Hanazakari no Kimitachi e » ?
    - Hana quoi ?
    - Ce drama où la fille se fait passer pour un garçon pour entrer dans l’école de son idole sportive ?
    - Kyu… c’est toi qui regarde trop de drama… Conclut Leeteuk en riant.

    Drama-Kyu fut sur le point de répliquer quand la sonnette du dortoir retentit, les faisant sursauter tous les deux. Aussitôt, l’aveugle se figea, et perdit une nouvelle fois ses couleurs. Leeteuk se leva, et avant d’aller ouvrir, il ébouriffa les cheveux du plus jeune :

    - Relaxe, ça va bien se passer.

    Plus facile à dire qu’à faire. Le jeune homme dut se faire violence pour ne pas se lever et fuir dans sa chambre. Il n’attendit pas longtemps avant que Leeteuk ne soit de retour, accompagné de leur manager. Ce dernier salua chaleureusement Kyuhyun avant d’aller s’asseoir en face de lui. Il sembla hésiter sur la manière de lancer la conversation, puisqu’il y eut un petit silence. Finalement, il se racla la gorge avant de demander de manière enjouée :

    - Comment ça va, Kyuhyun ? Tu arrives à t’adapter ?
    - … Petit à petit, oui… J’ai moins de bleu qu’avant, répondit le plus jeune pince-sans- rire.
    - Et… le manager chercha ses mots. Tu as remarqué une évolution positive par rapport à avant ?
    - Une évolution ?
    - Pour tes yeux.

    Kyuhyun serra les dents avant de tourner la tête dans la direction opposée du manager. Une évolution ? Il en avait de bien bonnes ! Est-ce qu’on pouvait considérer le passage du noir… au noir, comme une évolution ? Bien qu’il sache que son geste allait être vain, Kyuhyun ouvrit tout de même les yeux. Mais encore une fois, ce fut le noir total. Rien du tout. Pas de couleurs, pas d’images… même pas de petites étoiles blanches ou taches annonçant une rémission. Et encore une fois, il sentit son cœur se serrer, et l’angoisse le gagner. Allait-il rester dans cet état éternellement ? Le silence du maknae fut plus éloquent que n’importe quelle explication, et le manager ne put s’empêcher de s’en attrister. Il jeta un coup d’œil vers Leeteuk qui secoua la tête en réponse. Mieux valait ne pas continuer sur ce chemin-là. Kyuhyun paraissait déjà au bord des larmes.

    - En réalité, je viens te voir parce que… les gens à l’agence commencent à s’impatienter. Ça ne fait pas longtemps que tu es sortie de l’hôpital, mais ils aimeraient savoir quelle stratégie aborder par rapport à ton retour au sein du groupe.

    Leeteuk jeta un regard agacé au manager, même s’il avait conscience que ce dernier n’était que le messager. Ne pouvaient-ils pas faire preuve d’un peu de patience, de retenue, de tact ? Ne réalisaient-ils pas que Kyuhyun se mettait déjà assez la pression tout seul ? Inutile de venir le harceler pour en rajouter. Après tout, les médias et les fans savaient qu’il se remettait de son accident de voiture. Sa rééducation ne pouvait pas se faire en un claquement de doigts, peu importe les blessures qu’il aurait pu avoir. Alors pourquoi cet empressement ?... L’argent bien entendu. Encore et toujours l’argent… Et le profit.

    - Que veulent-ils faire au juste ? Demanda finalement Kyuhyun, après un silence inquiétant. Le jeune homme conservait une attitude calme qu’il était loin de ressentir et qui, surtout, ne présageait rien de bon.
    - Y voir plus clair. Savoir quoi faire. On ne peut pas rester indéfiniment comme ça, il va falloir prendre une décision assez rapidement. Car c’est tout le groupe qui est en ce moment en pause. Le prochain album est en attente…
    - Est-ce qu’ils songent à lui faire reprendre les activités ? Intervint Leeteuk.
    - Oui.
    - Et… Kyuhyun hésita un instant avant de se lancer. Est-ce qu’on va dire à tout le monde que je suis aveugle, ou pas ?
    - A vrai dire… Ils préféreraient que cela ne se sache pas, même s’ils savent que ça risque d’être compliqué. Si vous aviez été un groupe qui ne chantait que des ballades, cela aurait été beaucoup plus simple mais…
    - Je peux pas, lâcha immédiatement Kyuhyun. Je ne pourrai pas danser alors que je ne vois rien !

    Le jeune homme paniquait rien que d’y penser. Il se mit à gigoter sur le canapé, les yeux perdus dans le vague et le leader vint immédiatement à ses côtés pour tenter de le calmer. Il s’assit à sa droite, et le força à s’immobiliser en posant ses mains sur ses épaules.

    - Kyuhyun ! Ils ne peuvent pas te forcer à faire quelque chose que tu ne veux pas. Ne t’inquiète pas.

    Mais le jeune homme n’entendait rien. Il s’imaginait déjà sur scène, en train de perdre ses moyens, de se cogner aux autres et de tomber de scène sous les yeux catastrophés des fans et surtout, des journalistes. Cette perspective le terrifiait littéralement. Il ne voulait pas. Il ne pouvait pas ! Mais, ce monde de la musique était son monde à lui. Son rêve. Il avait bataillé dur pour en arriver jusque-là. Pour s’intégrer, pour se faire accepter. Et un stupide accident allait tout gâcher ? Une fraction de seconde d’inattention et sa vie était brisée. Kyuhyun se mit à trembler sans même s’en rendre compte. Le leader tentait de le calmer en vain. Des frissons lui parcouraient le dos. Il se sentait glacé. Il savait qu’un jour ou l’autre, il allait se retrouver au pied du mur. Il savait qu’un jour il allait devoir prendre une décision au sujet de sa carrière. Mais ce jour était arrivé beaucoup trop vite à son gout. Il ne pouvait pas rejoindre les autres en faisant comme s’il n’était pas aveugle. Il ne pouvait pas cacher ce qu’il était devenu. Il s’agissait d’une chose beaucoup trop importante pour être ignorée.

    En face de lui, le manager était perplexe. Il ne savait pas comment réagir face à la réaction de Kyuhyun. C’était la première fois qu’il le voyait ainsi, mais il devait bien admettre que le jeune homme avait des circonstances atténuantes. Voyant que le maknae ne semblait pas se calmer, il éleva la voix pour se faire entendre.

    - J’irai leur parler ! J’irai leur dire que tu ne veux pas cacher la vérité aux médias. Mais… il faut que tu prennes conscience que ça ne va pas être de tout repos, quoiqu’il arrive, et quelque soit leur décision finale.
    - Je sais, lâcha Kyuhyun, le souffle court.

    Ses mains vinrent agripper les bras de Leeteuk qui le tenait toujours. Il se crispa, prit une profonde inspiration, puis repoussa gentiment le leader. Il n’était pas plus rassuré qu’avant mais il fallait qu’il se reprenne. Ce n’était pas son genre de se montrer aussi faible devant autrui. L’evil maknae qui avait tant le sens de la repartie était visiblement très loin… Cet accident l’avait diminué. Il n’arrivait même plus à maintenir sa carapace. Alors qu’il s’apitoyait sur son sort, Kyuhyun sentit soudain un changement d’atmosphère, comme un courant d’air. Quelques secondes plus tard, une troisième voix se fit entendre :

    - Il y a un problème ?
    - Oh ! Bonjour Siwon. Je te croyais en shooting, le salua le manager.
    - On a fini plus tôt que prévu.

    Kyuhyun fronça les sourcils, perplexe. Il ne s’était pas attendu à ce que Siwon apparaisse. Il avait cru, pendant un instant, qu’il s’agissait de quelqu’un d’autre. Une impression, une sorte d’aura, d’atmosphère… il s’était donc trompé ? Il avait encore du chemin à faire avant de complétement gérer sa cécité. Le petit jeu de « tripotage » n’avait donc pas suffit à ce qu’il reconnaisse les membres rien que par leur présence. Et c’était bien dommage. Quoique…attendez… il avait bien dit « on » ? Le cœur de Kyuhyun faillit lâcher quand deux bras vinrent entourer son cou par derrière et qu’une tête se nicha sur son épaule.

    - …Yesung ?
    - Hum ?
    - Je ne t’ai pas entendu arriver.
    - Désolé, je t’ai fait peur ?
    - Plutôt, oui….
    - Je mettrai des sabots la prochaine fois.
    - …Ou une clochette autour du cou ?

    Ce n’était pas tant sa présence qui l’avait surpris mais bien son contact soudain. Kyuhyun avait deviné sa présence avant même que Siwon ne prenne la parole. Pourquoi ? Bonne question. Il l’avait senti, voilà tout. Et à présent que ses aînés étaient là, Kyuhyun sentit qu’il devait donner le change et revêtir sa carapace habituelle. Il s’était assez laissé aller devant le manager, se ridiculisant inutilement. Pleurer ne servait à rien. Si leurs supérieurs au sein de la SM Town voulaient qu’il cache son handicap, il n’avait pas le choix. C’était ça, ou la porte, il en était persuadé. Or, il était hors de question qu’il arrête la chanson à cause d’un stupide accident.
    De son côté, Yesung observait le visage expressif du jeune homme tout contre lui, et fronça les sourcils. Il remarqua immédiatement que quelque chose n’allait pas. Kyuhyun était tendu, les mains posées sur ses genoux. Lorsqu’il était entré dans la pièce, le leader vocal l’avait vu pâle, la mâchoire serrée. Inquiet pour lui, il interrogea Leeteuk du regard mais ce dernier se contenta de faire un signe de tête vers le manager toujours présent.

    - Hyung ?

    La voix de Kyuhyun le sortit de ses pensées.

    - Tu m’étrangles…

    - Oh ! Désolé…

    Yesung se détacha du jeune homme et fit le tour du fauteuil pour venir s’asseoir à côté de lui. Sans chercher à faire preuve de tact ou de politesse, il fixa le manager et demanda :

    - Alors ? De quoi vous parliez ?

    - Je discutais avec Kyuhyun.

    Le ton du manager laissait clairement entendre que cela ne le regardait pas et qu’il ne désirait pas s’étendre sur ce sujet en leur présence. Pourtant Yesung était curieux de savoir ce qui avait pu mettre Kyu dans cet état-là, même s’il s’en doutait un peu. Siwon, pour sa part, était resté dans l’entrée, les bras croisés. Il n’avait rien dit, mais ses yeux parlaient pour lui. Et il pensait la même chose que Yesung.

    - Bon, je vais vous laisser, annonçait le manager, et Yesung eut l’impression que ce dernier cherchait tout bonnement à fuir.

    Leeteuk se leva à son tour pour le raccompagner.

    - Je te tiendrai au courant de leur réponse Kyuhyun. En attendant… essaie quand même d’y réfléchir. Et si tu changes d’avis, dis le moi.

    Changer d’avis à propos de quoi ? La question hanta Yesung pendant quelques minutes alors qu’il suivait l’homme du regard. Quand ce dernier disparut de son champ de vision pour rejoindre la porte d’entrée, Siwon s’approcha à son tour, et vint s’accroupir devant le jeune maknae :

    - Ça va, Kyuhyun ?

    - Toujours. Tout baigne, tout va bien. La vie est belle.

    Attristé de le voir répondre ainsi dans une telle situation, Yesung lui donna une tape sur la tête alors que Siwon, lui, fronçait d’autant plus les sourcils. Il lui prit les mains dans les siennes avant d’ajouter :

    - Tu veux qu’on en parle ? Qu’est-ce qu’a dit le manager ?

    - Il voulait juste m’annoncer que je devrai surement reprendre mes activités rapidement.

    Son ton était détaché, et il tentait d’adopter un air nonchalant, mais Kyuhyun ne pouvait pas les tromper. Ils avaient bien vu son état lorsqu’ils étaient rentrés un peu plus tôt. A présent, il tentait de sauver la face, mais cela ne marchait pas. Pas avec eux.

    - « Juste » ? Ce n’est pas rien quand même ! En tout cas, je n’arrive pas à savoir si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle… C’est trop tôt, remarqua Siwon.

    - En vue de ta réaction tout à l’heure, ça doit être une mauvaise… souligna Yesung, les yeux toujours rivés sur Kyuhyun.

    Ce dernier haussa les épaules sans rien dire. C’est Leeteuk qui se chargea d’expliquer le fond du problème, alors qu’il revenait dans le salon.

    - La compagnie ne veut pas qu’on dévoile que Kyuhyun est aveugle. Il va devoir donner le change sans qu’on ne soupçonne son handicap.

    Yesung sentit la colère monter en lui et il dut serrer les poings pour ne pas le montrer aux autres. Préférant ne rien dire plutôt que de se montrer vulgaire, il laissa ce soin à Siwon qui ne se gêna pas pour réagir :

    - C’est idiot ! Pourquoi le cacher ? Nos ventes d’album ne vont pas chuter juste parce que l’un d’entre nous ne peut plus danser !

    - Peut-être, mais avoir un idiot qui se tient debout sur le côté pendant que les autres gigotent sur scène, ce n’est pas terrible non plus, répliqua Kyuhyun, blasé.


    Un soupire se fit entendre puis plus rien. Kyuhyun aurait bien voulu voir le visage de ses camarades à cet instant précis. Il aurait voulu savoir ce qu’ils pensaient, avoir leur avis sur la situation, même s’ils s’étaient plus ou moins expliqués clairement il y a quelques minutes. Il comprenait leur réaction. Il pensait la même chose qu’eux. Mais il savait ce que la compagnie attendait de lui et pourquoi elle l’attendait. Aussi finit- il par conclure :

    - Quoiqu’on en pense, on ne trouvera pas de meilleure solution. C’est ça où ils me mettront à la porte. Certains se sont fait virés pour moins que ça…… Je vais appeler le manager et lui dire que j’accepte. Avec un peu de chance, il n’a pas encore eu le temps de leur faire part de ma stupide remarque de tout à l’heure.

    Les aînés ne dirent rien. C’était à lui de décider, et de toute façon, ils ne pouvaient pas l’en dissuader. Kyuhyun pouvait se montrer très têtu lorsqu’il le voulait… Un quart d’heure plus tard, le coup de fil était passé. Kyuhyun reprendrait les entrainements la semaine d’après…
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   Ven 7 Juin - 13:10

Chapitre V.


    Le lendemain matin, Kyuhyun se réveilla très tôt. Allongé dans son lit, la couette remontée jusqu’au menton, il avait les yeux ouverts en direction du plafond. Et pourtant, il ne voyait toujours rien. Et alors que l’obscurité continuait à l’envelopper, il songeait à la décision qu’il avait prise il y a quelques heures. Ainsi, il allait reprendre l’entrainement dans une semaine… Une semaine. C’était à la fois trop long et pas assez. Si le maknae ne s’inquiétait pas de reprendre les enregistrements audio du prochain album, il craignait le moment où il allait devoir mettre les pieds dans la salle de danse. Allait- il y arriver ? Il n’y croyait pas vraiment. Pourtant, il allait faire tout son possible pour réussir. Et il espérait que ses hyungs seraient là pour l’accompagner et le guider.

    La réaction de Super Junior avait été très diversifiée la veille au soir, lorsque Leeteuk avait annoncé la nouvelle. Certains avaient trouvé cela dangereux, ridicule. D’autres se réjouissaient de pouvoir retrouver Kyu à leur côté. D’autres encore s’inquiétaient de savoir comment ils allaient faire les chorégraphies. Eunhyuk, toutefois, apporta immédiatement son soutien, promettant à Kyuhyun qu’il allait tout faire pour l’aider dans les pas de danse. Savoir que le danseur principal voulait l’aider rassura le maknae. Il l’avait remercié avec l’un de ses rares sourires. Et avant d’aller se coucher, Hyukjae lui avait promis qu’il réfléchirait aux moyens de lui faciliter la vie.

    - On reprendra d’abord toutes les chorées existantes avant de se lancer dans les nouvelles. Il faut que tu les maitrises avant de tenter quoique ce soit d’autre. Ça sera déjà assez compliqué comme ça. Avait-il dit, l’air confiant.

    Il lui avait ensuite tapoté le haut de la tête puis posé une main sur son épaule comme pour l’encourager d’avance. Et grâce à cela, le maknae avait pu s’endormir l’esprit serein. A présent, après une bonne nuit de sommeil, son esprit semblait être en effervescence. Et la peur le rattrapait au point qu’il se mit à frissonner dans son lit. « Relaxe Kyu… ça va bien se passer. Tu n’es pas tout seul. Et au pire, tu risques quoi ? A part ta carrière et ta dignité ? ». Prenant une profonde inspiration, il essaya de se calmer mais ses crampes à l’estomac ne firent qu’empirer, alors que le stresse le submergeait. Heureusement pour lui, on frappa à la porte au même moment. Il se passa les mains sur le visage, comme pour effacer ses tracas et invita la personne à entrer. C’était Leeteuk, qui vint aussitôt s’asseoir sur le lit pour lui parler.

    - Debout fainéant ! Tu as un programme chargé aujourd’hui. Les autres sont déjà debout, et on a dans l’idée de te martyriser un peu toute la journée.
    - Hein ?
    - Tu commences officiellement l’entrainement la semaine prochaine mais ça ne serait pas de trop de commencer dès aujourd’hui. Comme la compagnie nous a accordé quelques jours de repos, on s’est dit qu’on pourrait mettre ce temps à profit pour tous s’adapter à ta nouvelle situation.

    Kyuhyun resta bouche bée, ne sachant que dire. Ils étaient en repos, et ils voulaient travailler juste pour l’aider ? C’était…inattendu. Et touchant. Le jeune homme se redressa dans son lit, et s’adossa à ses oreillers pour se retrouver en position assise.

    - Vous allez sacrifier vos vacances à cause de moi ?
    - Sacrifier et vacances, c’est de grands mots ! On a dit qu’on t’aiderait, et c’est ce qu’on va faire… quant aux vacances… ce n’est que quelques jours. Et personne n’avait prévu quoique ce soit, alors, autant passer du temps ensemble, non ?

    Bien qu’il ne puisse pas le voir, le maknae devinait le sourire du leader alors qu’il lui expliquait ses projets. Il dut prendre sur lui pour ne pas fondre en larme dans les secondes qui suivirent. Il était beaucoup trop émotif depuis son accident, il n’arrivait même plus à contrôler ses sentiments. Il se contenta donc d’hocher la tête, reconnaissant. Leeteuk l’aida à se lever et à trouver ses vêtements. Il lui attrapa un jogging ainsi qu’un tee-shirt et lui fourra le tout dans les bras. Quand il l’interrogea pour la douche, Kyu secoua la tête en prétendant qu’il pourrait se débrouiller tout seul. Le leader parut hésiter avant de finalement le quitter pour rejoindre les autres qui prenaient déjà leur petit déjeuner. Si Kyuhyun devait danser à nouveau, il fallait au moins qu’il arrive à gérer toutes ses tâches quotidiennes. Et cela commençait dès maintenant.

    D’un pas hésitant, il quitta la chambre qu’il partageait avec Sungmin. Dans le couloir, il posa sa main contre le mur, tenant toujours ses vêtements dans l’autre. Il longea les bords en direction de la salle de bain et compta. Une… deux… il y avait trois chambres avant d’arriver à bon port. A la quatrième porte, il marqua un temps d’arrêt. Il lui semblait entendre du bruit à l’intérieur de la salle de bain. Il toqua, et quelques secondes plus tard. Donghae apparut sur le seuil de la porte.

    - Oh ! Kyu-ah ! Tu viens faire ta toilette ?
    - Non, je comptais faire un scrabble….
    - …

    Kyuhyun n’avait toujours pas compris pourquoi Donghae l’avait pris en froid pendant une semaine, et sa rancune était bien visible. De plus, la question idiote de Fishy amenait une réponse idiote, alors… il n’avait pu retenir sa remarque acerbe. Devant lui, son aîné eut l’air touché et honteux à la fois. Il hésita un instant avant de s’écarter de l’entrée.

    - Je récupère mon tee-shirt et je te laisse la place.
    - Hum…

    Il y eut quelques bruits, puis un courant d’air passa sur sa gauche. Il entendit un vague « désolé » puis se retrouva tout seul. Immobile, toujours dans le couloir, il baissa la tête et soupira. Merde… il n’aimait pas ça… Donghae lui manquait et il n’aimait pas agir comme ça avec lui. Il ne le méritait pas, même s’il s’était mis à l’éviter pour une raison encore inconnue...

    Prendre sa douche fut un véritable parcours du combattant. Après avoir fait plusieurs fois tombé ses affaires, puis s’être pris trois fois le rebord du lavabo dans les reins, il réussit à se glisser dans la cabine de douche. Là, il mit trois ans pour trouver le robinet, puis tout autant de temps pour réussir à tempérer son eau. Trouver le gel douche fut la cerise sur le gâteau, et il ne savait d’ailleurs pas s’il s’agissait du gel douche ou du shampoing… et inversement. Bref, il se prit de la mousse plein les yeux, jura une vingtaine de fois, s’emmêla dans son pantalon et émergea enfin de la salle de bain. Quand Kyuhyun arriva dans la cuisine où les Super Junior l’attendaient encore, il y eut un silence…. Puis un grand éclat de rire général. Perdu, il fronça les sourcils, et se mit à se plaindre, jusqu’à ce que quelqu’un s’approche et lui avoue à mi-voix, lui permettant ainsi de reconnaitre ce ton rauque :

    - Tu as mis ton tee-shirt à l’envers et… tu as une coupe de cheveux terrible !
    - Trop mignon ! Disait déjà Sungmin en continuant de rire.
    - Je dois prendre une photo ! S’exclamait Shindong, et Kyu s’emporta immédiatement.
    - Hors de question ! Si tu fais ça, je t’en voudrai jusqu’à la fin de ta vie !

    Le rire si particulier de Leeteuk se fit entendre alors que le rappeur répondait :

    - Essaie d’abord de te rafistoler avant de me menacer, tu n’es pas du tout convainquant dans cette tenue.

    Kyu passa une main dans ses cheveux sans vraiment comprendre où était le problème. Ils étaient encore humides, mais ne semblaient pas trop en pétard. Les petites mains de Yesung vinrent se mêler aux siennes, alors qu’il expliquait :

    - Tu as un épi là. Et…

    Jongwoon se tut de justesse. Il avait été sur le point de dire « lève les bras » afin de l’aider à remettre son tee-shirt. Mais un : il se souvint qu’ils étaient tous dans la cuisine. Deux : En agissant ainsi, il n’était pas mieux que Donghae. Et Trois… Kyuhyun pouvait très bien remettre son tee-shirt tout seul ! D’autant que le connaissant, il aurait sans doute refusé de se mettre torse nu devant tout le monde. Face à lui, Kyu posa ses deux mains sur sa tête pour aplatir le fameux épi et son geste fit sourire tout le monde. Il était vraiment trop mignon comme ça… Après quoi, il se contorsionna pour retirer ses deux bras de ses manches. Sa tête resta dans le tee-shirt, et il eut juste à le faire tourner pour le mettre à l’endroit. Pendant son numéro de cirque, Yesung était retourné s’asseoir pour prendre son petit déjeuner. Il croisa le regard de Donghae et resta un instant secoué. Ce dernier semblait totalement perdu. Il voyait dans ses yeux de la tristesse, de l’affection, de l’interrogation. Il l’interrogea donc silencieusement du regard mais Fishy se contenta de baisser la tête en soupirant. Ok… ils allaient devoir avoir une petite conversation tous les deux.

    - Bon… alors, j’ai appelé l’agence pour savoir si on avait une salle de libre, et il semblerait qu’on ait de la chance. La principale se libère dans une heure, et on l’aura trois heures rien que pour nous.
    - Parfait !

    L’enthousiasme se faisait ressentir chez chacun d’entre eux, et cela mit du baume au cœur de Kyuhyun. Une demi-heure plus tard, les treize membres du groupe embarquaient dans leurs vans en direction du siège de la compagnie. Yesung s’arrangea pour monter dans celui de Kyuhyun, mais s’installa à dessein à côté de Donghae. Il voulait l’interroger sur les causes de son mal être. Il n’était pas aveugle, il voyait bien que quelque chose le tracassait… encore… Il se doutait bien qu’il s’agissait de son comportement avec Kyuhyun mais Fishy étant du genre hyper sensible, il voulait parler avec lui pour le rassurer et lui remonter le moral. Un poisson déprimé déprimait tout le groupe.

    - Ça va, Hae ?
    - Hum…
    - Dis-moi tout…

    Le danseur lui jeta un coup d’œil et Yesung lui adressa un sourire encourageant. Après quoi, Donghae regarda en direction du maknae, qui était assis dans les sièges devant eux. Yesung se pencha vers lui pour qu’ils puissent parler à voix basse, à l’abri des oreilles indiscrètes. Avec un soupire à fendre l’âme, Donghae finit par geindre :

    - Je crois qu’il me déteste.
    - Mais non… ne sois pas ridicule. Kyuhyun ne te déteste pas.
    - Il m’a parlé froidement ce matin quand je l’ai croisé dans la salle de bain.

    Face aux joues gonflées de son aîné, Yesung réagit en les tapotant du bout des doigts.

    - Il ne comprend pas pourquoi tu l’as évité toute la semaine, c’est normal. Il n’allait pas te sauter dans les bras et te remercier pour ça. Tu devrais aller lui parler et lui expliquer.
    - Mais si je lui parle, notre plan tombe à l’eau !
    - Quel plan ?
    - Celui de l’aider dans l’ombre.

    Yesung sourit, amusé. La naïveté de cet idiot le surprendra toujours.

    - Tu m’as chargé de cette mission. Alors tu peux lui expliquer pourquoi tu préfères le laisser respirer un peu. Il n’a pas besoin de savoir que je le… « couvre » ?
    - Hum… Ça parait toujours si simple quand tu en parles.
    - Peut-être parce que ça l’est… Tu te prends la tête pour rien Fishy. Toujours.
    - Et toi jamais ?
    - Si… Mais je le cache mieux.

    Donghae l’observa un moment, ses yeux chocolat semblant scruter le moindre trait de son visage. Après quoi, il finit par sourire, rassuré de nouveau. Il lui prit la main pour le remercier et la serra brièvement. L’échange n’échappa pas à Eunhyuk, qui, assis à droite du maknae, avait jeté un coup d’œil par-dessus son épaule.

    - Hey… c’est pas bientôt fini derrière.
    - Qu’est-ce qu’il y a ? Demanda Yesung d’un air innocent.
    - Arrêtez de flirter devant tout le monde !

    Ce cher Eunhyuk… vraiment trop prévisible. Yesung posa sa main sur le genou de Donghae discrètement, ce qui poussa ce dernier à réagir.

    - Tu es jaloux ?
    - Nan ! C’est juste que… ça fait mal aux yeux de vous voir comme ça !

    Sa réponse eut le mérite de faire rire Yesung alors que Donghae, lui, se contentait de lui tirer la langue. L’échange attira également l’attention de Kyuhyun, qui eut le réflexe de se retourner, même si cela ne lui servait à rien, puisqu’il ne pouvait pas les voir. Ses sourcils étaient froncés, et il semblait… agacé, allez savoir pourquoi. Se méprenant sans doute sur sa réaction, Yesung finit par perdre un peu son sourire et répondre :

    - Ne t’inquiète pas Kyu, je ne te vole pas ton Fishy…
    - MON Fishy ?
    - Je ne suis le Fishy de personne ! S’indigna Donghae.
    - C’est vrai, c’est pas un objet ! Renchérit Hyukjae.
    - Et votre conversation vole vraiment au raz des pâquerettes, intervint Leeteuk d’un ton condescendant.
    - Je n’ai rien dit, se justifia Kyuhyun.
    - Non mais on aurait dit que tu allais me tuer du rega-.

    Yesung se tut, pris de court, et honteux des mots qu’il avait été sur le point de prononcer. Devant lui, Kyuhyun eut un sourire ironique avant de se retourner sur son siège.

    - T’inquiète pas, je suis paré pour tous les jeux de mots pourris qu’on pourra faire sur mon état. J’ai déjà fait la liste, du genre « tu veux pas y jeter un œil… », « je ne VOIS pas de quoi tu parles », « t’as pas peur du noir au moins ? » ou enco -
    - Kyuhyun !

    Donghae avait aussitôt réagis, se souvenant de la conversation qu’il avait eu avec le maknae quelques jours après son retour au dortoir. Bien qu’il joue les détachés, il était évident que cela le touchait à chaque fois qu’on y faisait référence. Ce dernier haussa les épaules avant d’ajouter :

    - J’avais le regard dans le vide, Yesung. Vous pourriez bien vous rouler des pelles que ça ne m’atteindrait pas…

    Le leader, installé à l’avant avec le chauffeur, poussa un soupire désespéré. Dépité, Yesung garda les yeux rivés sur le maknae, ne sachant quoi dire pour se rattraper. Donghae s’en aperçut et crut bon de s’excuser, se sentant un peu coupable. Mais Yesung secoua la tête et ferma les yeux, prenant une grande inspiration. Et dire que la journée avait si bien commencé…

    ***

    Cette discussion dans la voiture eut le don de déprimer Yesung au plus haut point. Il ne le montrait pas, mais cela l’avait chamboulé. Il n’aimait pas être en froid avec l’un des membres, encore moins avec Kyuhyun… Il savait qu’il était en partie responsable, mais il n’avait su contrôler sa bourde. Et cela avait dérivé plus vite qu’il ne le pensait. C’était totalement ridicule, et en même temps, il comprenait la réaction du maknae. Sa cécité était encore un sujet tabou.

    Ils étaient arrivés quelques dizaines de minutes plus tard au siège de la compagnie. Pendant que tout le monde sortait, le leader vocal tentait encore de trouver comment recoller les morceaux. Kyuhyun était fier, têtu et surtout rancunier. Il suffisait de voir comment il avait agis avec Donghae le matin même. Mais Yesung ne voulait pas laisser la situation telle quelle. Il fallait crever l’abcès au plus vite pour éviter que ça n’empire. N’avait- il pas donné ce même conseil à Donghae quelques jours auparavant ?

    Malheureusement pour lui, toutes ses tentatives d’approches furent un échec. Il n’arrivait pas à attirer l’attention de Kyuhyun et à se retrouver seul avec lui. Sur place, certains groupes de la SM Town vinrent à leur rencontre, heureux de revoir enfin le petit miraculé qui n’avait pas eu l’occasion de croiser leur chemin depuis sa sortie d’hôpital. Le leader vocal les observa de loin, la mine sombre, les bras croisés. Et en concluant que cette petite scène de retrouvailles allait durer longtemps, il se dirigea en premier vers la salle de danse. Là-bas, il posa ses affaires et se laissa glisser le long du mur pour se retrouver en position assise. Il enfouit son visage entre ses mains et poussa un nouveau soupire à fendre l’âme. Comment de simples mots avaient-ils pu le mettre dans cet état-là ?

    - Hyung… est-ce que ça va ?

    Yesung sursauta et leva la tête pour apercevoir Ryewook debout devant lui. Il ne l’avait même pas entendu entrer. Se frottant les yeux, comme pour se réveiller, il finit par secouer la tête.

    - Tout va bien.
    - Ça n’a pas l’air… Tu sais, tu ne dois pas t’en vouloir pour ce qui s’est passé dans la voiture avec Kyu… Shindong m’a tout raconté, expliqua l’eternal maknae, face au regard surpris du plus vieux.

    Dans la voiture, seuls Donghae, Eunhyuk, Leeteuk, Kibum et Shindong avaient assistés à la scène. Mais les nouvelles tournaient visiblement très vite au sein du groupe…

    - On aurait bien fini par faire une bourde un jour ou l’autre à propos de son handicap. Si ce n’est pas toi, quelqu’un d’autre l’aurait fait. Et Kyuhyun n’est pas stupide au point de s’imaginer que tu l’as fait exprès.
    - J’aurai juste préféré ne pas être celui qui a fait la première bourde, soupira Yesung.
    - Pourquoi ?
    - Je… n’aime pas qu’il pense du mal de moi.
    - Ce n’est pas le cas. Demain, il aura oublié.
    - … Tu ne comprends pas.
    - Si justement…

    Les yeux de Yesung fixèrent Ryewook de longues minutes, mais ce dernier ne détourna pas une seule fois le regard, prouvant ainsi qu’il était sûr de lui et de ce qu’il disait. Il finit par poser ses propres affaires pour venir s’asseoir à côté de lui.

    - J’ai l’impression que tu ne comprends pas toi-même.
    - Je préfère pas… si on changeait de sujet ?

    L’amateur de tortue fut sauvé par l’arrivée des autres membres dans la salle de danse, et bien malgré lui, son regard se posa automatiquement sur l’objet de ses problèmes métaphysiques. Il repensa alors à ce que le jeune homme avait lancé dans la voiture pour clore la conversation : « Vous pourriez bien vous rouler des pelles que ça ne m’atteindrait pas »… Maintenant qu’il y pensait, ces mots étaient pour le moins perturbants. Bon déjà, depuis quand Yesung roulait des pelles à Donghae ?! Le jeune homme savait encore faire la différence entre plaisanterie et vérité, non ? Ensuite… qu’est-ce qu’il entendait par « ne m’atteindrait pas » ? Est-ce qu’il sous-entendait qu’il s’en fichait royalement, ou bien qu’il ne pourrait de toute manière pas les voir s’ils le faisaient ? Perturbant… vraiment perturbant…

    L’intervention d’Eunhyuk le coupa dans ses pensées, et Jongwoon rejoignit les autres membres au centre de la salle de danse. Comme d’habitude, il était en dernière ligne. Ce n’était un secret pour personne que Yesung n’était pas bon danseur. Il n’était pas assez souple, ni même assez coordonné. Il s’en sortait assez pour ne pas passer pour un idiot, mais mieux valait ne pas le laisser en première ligne, sous le nez des fans et des caméras. Kyuhyun, en revanche, avait fait des progrès notables durant les quelques mois précédent son accident de voiture. Il avait pris confiance en lui, et cela se voyait. S’il n’était pas aussi souple et doué qu’Eunhyuk et Donghae, il reproduisait tout de même les chorégraphies sans le moindre problème. Cette capacité allait-elle lui être utile à présent qu’il avait perdu la vue ? Yesung l’avait entendu une fois avouer à la télévision qu’il pouvait facilement reproduire les pas si on lui montrait. Mais à présent, il ne pouvait se fier qu’aux explications. Il n’avait plus d’exemples concrets sous les yeux.

    - Bon alors, par quelle chanson on commence ? Demanda Eunhyuk, remonté à bloc.

    Il sautait presque littéralement sur place tant il était excité.

    - Une simple, répondit Leeteuk en guettant la réaction de Kyuhyun. Il vaut mieux commencer lentement, Kyu n’a plus la même endurance qu’avant.
    - Je sens que je vais suer, plaisanta le maknae en faisant mine de remonter ses manches, bien qu’il soit en T-Shirt.
    - On va d’abord commencer par s’échauffer un peu, mais ce qu’a dit Leeteuk n’est pas idiot. Il va falloir que tu retrouves un peu d’endurance. Tu te sentirais de faire un peu de jogging ou de la cardio, Kyu-ah ?

    Le plus jeune parut hésiter un instant avant de finalement acquiescer. Il allait devoir passer par là s’il voulait reprendre des forces. Il n’était pas du tout sportif, mais la danse impliquait quelques sacrifices.

    - Bien, on ira voir le manager après l’entrainement pour se renseigner sur d’éventuelles machines de sport. Comme… Un tapis de course ou quelque chose comme ça ?

    Jolie façon de sous-entendre que le maknae ne pouvait pas aller courir dans les rues dans son état actuel. Mais Kyuhyun ne s’en plaignait pas. Il préférait souffrir tout seul dans son dortoir, plutôt que de le faire à la vue de tous et risquer un nouvel accident. Il avait déjà eu du mal à affronter les artistes des autres groupes sans se trahir, quelques minutes auparavant. Ces derniers n’avaient pas été mis dans la confidence. Il avait dû agir comme s’il pouvait voir leur visage, comme s’il pouvait deviner qui était en face de lui. Il avait été tendu, et avait discrètement attrapé le T-Shirt d’un de ses hyung pour se donner courage. Durant un instant, il avait recherché la présence rassurante sur laquelle se reposer. Mais elle avait été douloureusement absente… Heureusement pour lui, Siwon s’était montré prévenant, et c’était arrangé pour toujours glisser le nom de ses vis-à-vis dans la conversation, afin que Kyuhyun s’y retrouve.

    Les Super Junior s’organisèrent pour l’échauffement et firent des groupes de deux. Sans surprise, Eunhyuk se réserva uniquement pour le maknae, et après que chacun ait choisi un partenaire, ils commencèrent les étirements. Kyuhyun se retrouva assis par terre, les jambes tendues devant lui, le dos rond, tentant vainement de toucher ses pieds avec ses mains. Derrière lui, Eunhyuk appuyait lentement sur son dos pour l’aider dans sa manœuvre. En cinq minutes, le cadet se retrouva en sueur, les joues rouges et le souffle court. En plus de le rendre aveugle, l’accident de voiture l’avait rendu très faible. Il avait perdu beaucoup de poids et de muscles, d’autant qu’il n’en avait déjà pas beaucoup auparavant… Il était donc en train de souffrir, avant même de débuter la danse à proprement parler. Mais Hyukjae était patient, et compréhensif. Il lui faisait faire régulièrement des pauses, puis changeait d’exercice. Ils s’étirèrent les cuisses, le dos, les bras. Et au bout d’une demi-heure, Kyuhyun voulait déjà courir prendre une douche et aller se coucher, tant il avait mal partout. Malheureusement pour lui, cela ne faisait que commencer…

    Le choix de la chanson fut décidé, et Kyuhyun se retrouva très vite au centre de l’attention. A sa droite, Eunhyuk. Les autres membres s’alignaient derrière eux, comme en témoignait les bruits de pas et les murmures dans son dos. La main du danseur restait constamment sur son bras, alors qu’il lui rappelait rapidement les différents pas de danse.

    - Bon d’abord, sans musique, tu peux essayer les premiers pas du refrain pour voir comment tu arrives à… t’adapter dans l’espace ?
    - Hum…

    Kyuhyun hocha la tête, soudain très stressé. Ses hyung comptèrent jusqu’à trois et chantèrent en a capella le refrain de leur chanson. Mais le maknae resta parfaitement immobile. Il était figé, telle une statue totalement rigide, ses épaules voutées et sa tête baissée. Les autres se turent et il s’empressa de s’excuser.

    - Ne t’inquiètes pas, on y va doucement. Et on est avec toi, ok ?

    Mais les paroles du leader ne suffisaient pas. Dix minutes plus tard, ils étaient toujours au même point. C’est à peine s’il avait réussi à faire un pas en avant. Et cette constatation le mettait en colère contre lui-même. Il avait l’impression de leur faire perdre leur temps. Il se sentait complétement nul et inutile. Ne cessant de s’excuser, il pestait dans sa barbe dès qu’il manquait un départ. Au bout d’un certain temps, il sentit une main se glisser dans son dos, le poussant à se redresser.

    - Et si on faisait une pause ? Je meurs de soif et je suis crevé !
    - Tu n’as rien fait qui justifie le fait que tu sois crevé, Yesung ! S’amusa Kibum en lui donnant une tape dans le dos.

    Ce geste poussa le leader vocal en direction de Kyuhyun et ce dernier attrapa le bras de son aîné. Il ne disait rien, mais ne le repoussait pas non plus, ce qui était plutôt bon signe. Son visage semblait neutre, et on pouvait se demander si Kyuhyun pensait toujours à l’accident dans le mini-van ou non… Yesung dut se retenir pour ne pas prendre le plus jeune dans ses bras, une pulsion soudaine et inexplicable qui s’emparait de lui sans qu’il ne s’y attende. Au lieu de cela, il demanda une nouvelle fois de faire une pause qu’on finit par lui accorder. Aussitôt, une bouteille d’eau fraiche apparut dans les mains de Kyuhyun, et la présence de Yesung s’éloigna…

    ***

    Yesung avait pensé profiter de cette petite pause de cinq minutes pour s’expliquer avec lui, mais Donghae l’avait devancé. Quand il avait vu l’air déterminé du Fishy qui se dirigeait vers eux, Yesung avait décidé de se faire discret et de les laisser seuls tous les deux. Il ne put toutefois s’empêcher de les observer du coin de l’œil.

    Kyuhyun s’était immédiatement braqué en reconnaissant la voix du danseur. Mais ce dernier ne s’était pas découragé et lui avait pris la main pour le guider dans un coin de la pièce. Là, il avait pris une profonde inspiration, et sans lâcher le maknae, il avait parlé pendant cinq minutes sans s’arrêter. Yesung devinait facilement ce que Donghae avait pu raconter. Il avait dû s’excuser, lui expliquer qu’il ne l’avait évité que parce qu’il n’arrivait pas à se maitriser lui-même en sa présence. Il avait dû déblatérer une tonne d’informations en un temps record, et l’expression perdue de Kyuhyun le lui confirma. Quand enfin le maknae prit la parole, il semblait totalement perplexe, mais au moins, la colère avait disparu de son visage. Encore quelques échanges et Donghae finissait dans les bras du plus jeune homme, se montrant une nouvelle fois trop expansif et tactile au goût de ce dernier. Yesung, lui, ne put s’empêcher de sourire devant la scène. Au moins, il n’y aurait plus de tensions entre ces deux-là.

    - Tu ne les rejoins pas ?

    Encore une fois, Yesung sursauta en entendant Ryewook derrière lui. Portant une main sur son cœur, il se tourna dans sa direction, et s’écria :

    - Non je n’irai pas les déranger et… Arrêtes d’apparaitre comme ça sans prévenir, tu me fiches les jetons, sérieux ! Tu m’espionnes ou quoi ?
    - Non… Disons juste que je suis observateur…
    - ….
    - ….
    - Et c’est pas bon pour moi, hein ?
    - Pas trop, répliquait l’eternal maknae avec un petit sourire.
    - Tu m’agaces…
    - Je sais… C’est pour ça que tu m’adores.
    - Mouais…

    Yesung prit un air blasé mais Ryewook ne lui en tenait pas rigueur. Avec le temps, il avait appris à connaitre son camarade de chambre et à interpréter ses paroles ou expressions. Yesung était à la fois très expressif et pas assez. Il était souvent impassible, mais quand il laissait percevoir enfin une émotion, il ne faisait pas semblant. Prenez cet exemple : Yesung ne se laissait pas souvent aller à rire, mais lorsqu’il le faisait, c’était de vrai fous rires, pas de simples sourires ou amusements. De même lorsqu’il était déprimé ou triste. Lorsqu’il se laissait aller, on avait l’impression que c’était la fin du monde à ses yeux et qu’il ne pourrait jamais s’en remettre. En revanche, il ne pleurait jamais… enfin, presque jamais… Récemment, le leader vocal s’était trahi en direct lors de son émission de radio. Kyuhyun était alors encore à l’hôpital et dans le coma. Et lorsqu’il avait abordé le sujet, sa voix s’était brisée et il avait fondu en larme devant tous les auditeurs. C’était vraiment embarrassant. Mais à l’époque, les membres du groupe ne savaient même pas s’il allait s’en sortir vivant…

    - Allez les gars, on reprend ! Kyu, Hae, s’il vous plait…

    Les deux concernés rejoignirent les autres au centre de la pièce. Kyuhyun avait l’air totalement épuisé, et au bord de l’évanouissement. Il aurait mieux fait de manger quelque chose avant de reprendre. Mais c’était trop tard à présent qu’Eunhyuk lui tenait la jambe… dans tous le sens du terme d’ailleurs. Patient, ce dernier tentait de le détendre et lui rappeler calmement les gestes à faire. Après de longues minutes, ils lui proposèrent de retenter la chorégraphie. Kyuhyun hocha la tête, courageux, et prit une profonde inspiration. Après quoi, il se lança en avant. Mais le fait de ne rien voir mettait son équilibre en péril. Et il était si tendu qu’on aurait dit qu’il avait un balais dans l’arrière train. Mais qu’importe, il s’était lancé et c’était le principal. Le plus dur était de commencer. Pendant qu’il reprenait encore et encore les même pas, les autres l’accompagnaient en dansant derrière lui, par solidarité, mais aussi parce qu’une répétition de plus n’était jamais de trop.

    Une demi-heure plus tard, Eunhyuk mettait la musique. Cela perturba aussitôt Kyuhyun, qui, par conséquent, n’arrivait plus à repérer les autres grâce au bruit de leur mouvement. Leeteuk s’en aperçut aussitôt et mit le CD sur pause.

    - Kyuhyun, je sais que c’est difficile, mais il faut que tu nous fasses confiance. N’ai pas peur de te lancer, tu ne te cogneras pas à nous et tu ne tomberas pas non plus. On fera en sorte que ça n’arrive pas.

    Il y eut un silence durant lequel le maknae se mordit la lèvre, les mains sur sa nuque. Il comprenait ce que voulait dire le leader, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Il avait peur… tout simplement. Il commençait tout juste à se détendre, mais ce n’était pas encore ça…

    - Tu veux qu’on se mette de côté ? Intervint Hangeng de son accent reconnaissable.
    - Et qu’on place des tapis contre les murs au cas où ? Ajouta Heechul, très sérieux.

    Eunhyuk s’apprêtait à refuser, leur expliquant que ça n’allait pas l’aider à avancer mais Yesung prit les devants. Il attrapa le bras du danseur et lui chuchota à l’oreille.

    - On a le temps. Toute une semaine. On peut bien le laisser aller à son rythme.
    - … D’accord, finit par dire Eunhyuk en se tournant vers le maknae. Kyu ? Est-ce que ça t’aiderait à prendre confiance en toi ?

    L’aveugle se contenta juste d’hocher la tête. Aussitôt, et sans même se concerter, les autres aménagèrent la pièce en conséquence. Ils mirent des tapis de Gym contre les murs et les miroirs puis rejoignirent le bord de la salle. Seul Eunhyuk resta auprès de Kyu à distance toutefois raisonnable, pendant que les autres s’asseyaient patiemment. La musique reprit et Kyuhyun dansa.


    ***

    La meilleure solution avait donc été d’y aller doucement et de ne surtout pas le brusquer. A la fin des trois heures, Kyuhyun avait l’impression de ne pas avoir avancé, mais il avait réalisé l’étape la plus importante : Celle de reprendre les entrainements et de faire confiance aux autres. En sortant de la salle, les Super Junior se dirigèrent spontanément vers les douches communes. Tous, sauf Kyuhyun. Il avait déjà du mal à prendre une douche chez lui, il ne se sentait pas de le faire ici, dans un lieu qu’il ne maîtrisait pas encore et où, surtout, il risquait de croiser d’autres hommes que les Suju. Yesung y vit l’occasion pour aller enfin lui parler. Restés seuls dans la salle de danse, il s’approcha de lui alors qu’il s’épongeait le visage à l’aide d’une serviette.

    - Kyu… est-ce qu’on peut parler ?
    - Hum.
    - Tu m’en veux pour tout à l’heure ?

    Autant aller droit au but plutôt que de tourner autour du pot. C’était la devise personnelle du leader vocal. Le maknae se redressa, sa serviette autour du cou, et soupira.

    - Non. Je sais que tu ne l’as pas fait exprès.
    - Bien… mais j’ai eu l’impression que… enfin… ça va avec Donghae ?
    - Oui. C’est un idiot mais tout va bien.
    - Et ça t’étonnes encore ? Demanda Yesung, amusé.
    - Pas vraiment.
    - …

    Yesung observait toujours Kyuhyun. Le corps de l’aveugle était tendu, et il n’osait pas se tourner vers lui. Son visage était neutre, mais peu amène. Bien qu’il lui ait dit que tout allait bien et qu’il ne lui en voulait pas, il avait une certaine retenue envers lui, c’était bien visible. Et cela l’attristait. Hésitant un moment, Yesung finit par s’en aller. Mais avant, sans qu’il puisse se contrôler, il s’approcha du plus jeune et lui fit un bisou sur la joue. Juste un contact infime, léger et qui ne dura qu’une fraction de secondes. Il ignora le sursaut de Kyuhyun, et se contenta de lui dire :

    - Je suis fier de toi. Tu vas y arriver…

    Avant de disparaitre en direction des douches.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   Jeu 12 Sep - 10:01


Chapitre VI.



    C’était suicidaire… totalement impossible. Depuis plus d’une semaine, Yesung s’arrachait littéralement les cheveux, et désespérait face à l’entêtement de la SM Entertainment. Il avait confiance en Kyuhyun et en ses capacités. Il n’était pas pessimiste pour un sous… Mais il fallait se rendre à l’évidence : Le maknae n’allait jamais réussir à cacher sa cécité.

    Pendant cette semaine d’entrainement, ils avaient évité plusieurs fois la catastrophe, mais de peu. Un jour, Kyuhyun s’était retrouvé seul dans la salle de danse, pendant que les autres prenaient leur douche. Les membres des F(x) étaient arrivées un peu trop tôt pour leur séance à elles, et avaient mis ainsi la « couverture » de Kyuhyun en péril. Il avait peiné à leur parler comme s’il pouvait les voir. Fixer quelque chose qu’on ne pouvait pas discerner était vraiment difficile. Il avait tenté de donner le change en s’étirant, en s’épongeant le visage, ou en faisant maintes petites actions qui pouvaient justifier le fait qu’ils ne les regardaient pas directement. Il avait prié pour que les autres ne tardent pas à le récupérer et fort heureusement, il avait pu fuir au bout de quelques minutes. Depuis, les Suju ne le quittaient plus d’une semelle. Il y avait toujours quelqu’un avec lui et Kyuhyun se donnait l’impression d’être soit un criminel surveillé 24/24h, soit un enfant irresponsable qu’on pistait pour éviter qu’il ne fasse des bêtises.

    Le cinquième jour, Kyuhyun fut convoqué par Lee Soo Man. Lorsqu’on le lui avait annoncé, Kyu avait littéralement paniqué et n’avait pas dormi de la nuit. Le manager lui avait demandé s’il voulait que quelqu’un l’accompagne et il avait longuement hésité. Devait-il demandé à Leeteuk ? En tant que leader, ce dernier était le mieux placé pour l’aider à faire face au dirigeant de la compagnie. Malheureusement, il ne s’agissait pas du membre avec qui Kyuhyun était le plus proche. Il y avait toujours cette distance qu’il avait du mal à franchir, même s’il respectait énormément son aîné. Il avait ensuite pensé à Donghae, mais cette fois-ci, c’était le manque de maturité du jeune homme qui  l’avait retenu. Si Fishy était très proche de lui, il risquait bien de se retrouver muet face à d’éventuelles pressions. Or, Kyuhyun avait besoin d’un bouclier… Siwon était comme un grand frère pour le maknae, mais pas au point qu’il se confie à lui. Quant aux autres membres, ils n’étaient encore que des étrangers à ses yeux. Il ne les connaissait pas autant qu’il ne le voulait. Restait donc Yesung…

    __ Flash Back__

    - Alors Kyu, tu t’es décidé ?

    Dans sa chambre, Kyuhyun tentait encore d’émerger de son sommeil. Allongé sur le dos, le coussin sur le visage, il ne voulait pas sortir de son lit. Son rendez-vous avec Lee Soo Man était prévu pour dans deux heures… mais il n’avait ni la motivation, ni l’énergie pour se préparer. Leeteuk était venu le réveiller, lui rappelant par la même occasion qu’il n’avait toujours pas dit qui il voulait pour l’accompagner. Assis sur le bord de son lit, l’aîné sourit en tentant de retirer le coussin cachant le visage du maknae. Ce dernier poussa un grognement en s’accrochant à lui mais perdit vite la partie, révélant ainsi sa frimousse à Leeteuk.

    - Hyung ! Je veux pas y aller !
    - Je sais…
    - Je veux dormir…
    - Je sais…
    - En plus, j’ai mal partout !
    - Je sais…
    - … Mais tu vas quand même pas me lâcher, hein ?
    - Non, sourit Leeteuk en ébouriffant encore plus le jeune homme. Alors ? Bien dormis ?
    - Non…

    Les cernes qu’il avait sous les yeux prouvaient aisément ses dires. Le leader eut une moue désolée alors qu’il ajoutait :

    - Tu as décidé de qui tu voulais amener avec toi ?
    - J’ai vraiment besoin d’un baby-sitter ?
    - C’est pour toi qu’on fait ça, tu sais ?
    - … J’aime pas dépendre des autres.
    - Je sais…
    - Tu recommences…, fit remarquer Kyuhyun en soupirant.
    - Désolé.

    Le jeune homme se redressa enfin, et se passa une main lasse sur le visage pour tenter de se réveiller totalement. Il s’adossa au mur et se tapota les joues pour se motiver un peu.

    - Tu ne vas pas lâcher le morceau, hein ? Qui as-tu choisis ?

    Kyuhyun eut un petit rire devant l’entêtement du leader. Il secoua la tête avant de le taquiner.

    - Tu as fait un pari avec les autres ou quoi ? Pour savoir qui j’allais désigner ?
    - Non, mais j’aurai pu, tiens ! Me dis rien, je vais arranger ça tout de suite !
    - …

    Blasé, le maknae crut que son aîné plaisantait mais il sentit bien vite le poids de Leeteuk quitter son matelas.

    - Hyung ! Tu n’oserais pas !
    - Trop tard !!! On se retrouve dans la cuisine maknae-ah !

    La porte de sa chambre se referma et Kyuhyun ne put retenir une grimace. Il aurait mieux fait de se taire…


    ***


    Dans la cuisine, les paris allaient bon train lorsque le jeune homme fit enfin son apparition. La conversation était vraiment bruyante, et on arrivait à peine à discerner qui disait quoi. A peine eut-il passé le seuil de la porte que Donghae lui sautait dessus.

    - Alors ? Alors ? Alors ?!
    - Bonjour à toi aussi, Fishy…

    Kyuhyun se laissa guider jusqu’à la table et s’assit en soupirant. Il tapota devant lui et trouva très vite son bol. Il s’apprêtait à commencer son petit déjeuner mais le silence lui indiqua qu’on attendait toujours sa réponse. Frustré, il se redressa et se laissa ensuite retomber contre le dossier de la chaise, d’un air désespéré.

    - Des fois, je me demande si je suis vraiment le plus jeune du groupe...
    - Oh allez, Kyuhyun-ah ! Fais pas ton rabat-joie ! On a bien le droit de rire un peu de temps en temps, fit remarquer Shindong en lui donnant une tape dans le dos.

    Son geste faillit lui déboîter l’épaule et Kyuhyun grimaça. A sa droite, Hangeng jouait avec ses baguettes en attendant que l’evil maknae se décide. Ce qu’il ne faisait toujours pas. A croire qu’il le faisait exprès juste pour les faire enrager… Remarquez, c’était bien son genre de faire ce type de chose.

    - Kyu… lui demanda une nouvelle fois Donghae.
    - Si personne ne gagne, c’est moi qui remporte les gains ? Finit-il par dire, un sourire machiavélique sur les lèvres.
    - Oula… Je crois que c’est une mauvaise idée ! Intervint Heechul en finissant son verre. Il va faire exprès de choisir celui auquel on s’attend le moins, juste pour nous mettre dans la mouise…
    - C’est pas mon genre, voyons…
    - Mais bien sûr…
    - Ce n’est pas dans son intérêt de choisir quelqu’un en qui il n’a pas confiance, remarqua Yesung, la bouche pleine.
    - Pas faux… Alors ? Qui est l’heureux élu ?
    - Ça tourne à la compétition, et je n’aime pas ça, marmonna Kyuhyun en prenant ses baguettes.

    Kyuhyun avait l’impression que peu importe qui il allait désigner, les autres allaient forcément être déçus, et se sentir vexés… Sauf si, bien sûr, le pari importait plus que le choix du maknae… Ce dernier commença à manger, ignorant les regards qui devaient être posés sur lui. Il sourit encore une fois en prenant son temps pour se nourrir. Les autres étaient silencieux, il les sentait s’impatienter, mais étrangement, ils ne le brusquèrent pas plus. Il finit par reposer son bol quelques minutes plus tard et s’essuya la bouche avant de prendre une grande inspiration.

    - Je pense que… ce serait bien si… Yesung m’accompagnait… s’il est d’accord, bien sûr…

    Pour une raison inconnue, Kyuhyun sentit ses joues chauffer, sensation décuplée par le fait qu’il devinait le regard des autres membres posé sur lui. Il y eut un nouveau silence, comme si l’information avait du mal à faire son chemin jusqu’aux cerveaux de nos 12 idiots…. Puis enfin :

    - Ahhhhhhhhhhhh ! Hahaha ! J’ai gagné ! S’écria alors Ryewook de sa voix fluette, les deux bras en l’air.
    - Aish !! J’étais persuadé qu’il allait choisir Donghae ! Gémit Eunhyuk en se prenant la tête entre les mains.
    - Et moi Leeteuk !
    - Par ici la monnaie ! Je partagerai avec toi Kyunnie, se réjouit l’eternal maknae en passant ses bras autour de Yesung.

    Ce dernier n’avait pas dit mot, et finissait son déjeuner comme s’il n’avait rien entendu. Mais intérieurement, c’était tout autre chose. Il se sentait étonnamment heureux, rassuré et fier à la fois. Pendant que les autres continuaient de commenter les résultats du pari, il se leva et rejoignit rapidement Kyuhyun. Se penchant par-dessus son épaule pour se faire entendre, il lui fit savoir :

    - Tu veux que j’appelle le manager pour qu’il vienne nous chercher ?
    - Il a déjà prévu d’être là à 9h30… Yesung ? Ça ne te dérange pas de venir avec moi ?
    - Non…

    Sa réponse n’était pas très expressive, comme toujours, mais il appuya ses dires en posant sa main sur l’épaule du maknae. Ce geste rassura un peu Kyuhyun et délaissant les autres Suju, il se leva pour suivre Yesung dans l’entrée.

    ***

    Dans la voiture, Kyuhyun restait silencieux. Sa tête reposait contre la vitre, ses yeux étaient fermés, et pourtant, il ne dormait pas. Non. Il était trop crispé et nerveux pour cela. Depuis l’accident, il avait une peur folle lorsqu’il montait dans un véhicule. Il faisait en sorte de ne pas le montrer aux autres, mais à chaque fois, le maknae suait et priait pour arriver au plus vite à destination. Ajoutez à cela sa nervosité à l’idée de voir Lee Soo Man. Il n’avait aucune idée de la raison de sa convocation. Avait-il fait quelque chose de mal ? Avaient-ils changé d’avis ? Allaient-ils lui rajouter des taches supplémentaires ? Il espérait bien que non… En attendant, il se faisait un nœud au cerveau, se posant milles questions. Enfin, la présence de Yesung à ses côtés était déstabilisante… si elle le rassurait un peu, elle le mettait aussi mal à l’aise. C’était comme s’il se sentait épié tout le temps, avec cette sensation de ne pas devoir le décevoir par ses actions ou réactions. Il était sans cesse sur le qui-vive. Pour autant, il appréciait sa compagnie et ne regrettait pas son choix. C’était une sensation étrange, paradoxale, qu’il ne comprenait pas lui-même.

    La petite main de Yesung se posa sans prévenir sur la sienne, le faisant sursauter. Tournant sa tête vers son aîné, il fronça les sourcils, l’air interrogateur.

    - Ça va ? Tu as l’air tendu…

    Foutu Yesung et son sens de l’observation ! Kyuhyun hésita un instant avant de se dire que cacher la vérité n’allait rien lui apporter de bon. De plus, il savait qu’il pouvait faire confiance à Yesung. Son aîné n’était pas du genre à diffuser des informations indésirables auprès des autres. Il poussa un petit soupire, sans pour autant retirer sa main de celle de Yesung.

    - J’ai toujours un peu de mal en voiture…
    - Oh…

    Le manque de réaction de Yesung prouva que ce dernier ne s’attendait pas à une telle réponse. Il se mordit la lèvre inférieure, se sentant mal pour le plus jeune. Il n’avait même pas pensé au traumatisme psychologique qu’avait pu causer l’accident de voiture. Les blessures de Kyu avaient été physiques autant que morales.

    - Désolé… Je n’y avais pas pensé. Je croyais que tu t’inquiétais pour Lee Soo Man.
    - Ça aussi… et ne t’inquiète pas, je ne t’en veux pas. Après tout, j’ai tout fait pour ne rien laisser paraitre.
    - Et pourquoi ? Pourquoi nous cacher tes malaises ? On est là pour te soutenir, si on avait su que les trajets en voiture t’étaient si pénibles, on aurait fait en sorte… d’arranger les choses. De te divertir, te changer les idées… ou te faire prendre un vélo !

    Sa remarque fit sourire Kyuhyun qui répondit, pince-sans-rire :

    - Ça aurait fait d’une pierre deux coups. J’aurai repris le sport et pas de traumatisme à l’horizon…
    - Exact, même si je ne sais pas comment tu aurais pu arriver à bon port…
    - ….
    - Kyu… Je sais qu’on a pas tous été sympa avec toi depuis ton arrivée dans le groupe, mais sache qu’on est là pour t’aider malgré tout. N’ignore pas les mains tendues vers toi…

    Kyuhyun resta silencieux pendant un moment avant de finalement tourner son visage vers la vitre de la voiture. Il savait ce que Yesung cherchait à lui faire comprendre. Mais ce n’était pas aussi facile… Le comportement des Super Junior avait été exécrable pendant des mois. Qu’ils changent d’avis à cause d’un simple accident était vraiment improbable… Ou plutôt, cela ne lui semblait pas sincère. Il ne voulait pas que les autres se mettent à l’apprécier uniquement parce qu’il avait failli mourir et parce qu’ils avaient pitié du pauvre aveugle… Il voulait qu’on l’aime pour ce qu’il était… ni plus, ni moins. La main de Yesung se resserra un peu plus autour de la sienne sans pour autant lui faire du mal. Et comme s’il avait pu lire dans ses pensées, le leader vocal finit par lui murmurer :

    - Tu verras… ils sont sincères…

    Si seulement il disait vrai…

    ***

    Arrivés au siège de la compagnie, Yesung sortit du van, et attrapa le bras de Kyuhyun pour l’aider à descendre. Au loin, il entendait déjà les cris de plusieurs fans les ayant entraperçus. « Mince ! Jamais elles ne nous laissent tranquilles ?! » Pensa Yesung en jetant un coup d’œil par-dessus son épaule. Même si le conducteur les avait déposés le plus près possible de l’entrée du bâtiment, il y avait tout de même plusieurs mètres à parcourir. Des mètres qui représentaient un défi pour un aveugle comme Kyuhyun. Très vite, Yesung réfléchit à une solution pour donner le change et éviter qu’ils ne se fassent griller. Il se pencha vers le maknae et le prévint :

    - On nous filme de loin. Va falloir qu’on improvise.

    Et sans lui laisser le temps de réagir, il passa son bras autour des épaules du plus jeune et l’entraina avec lui. Il plaqua un sourire sur ses lèvres, et se mit à parler comme s’ils avaient une discussion amusante qu’ils continuaient hors du véhicule. Voyant à quel point Kyuhyun était crispé, il fit mine de le chatouiller au niveau des côtes et lui chuchota à l’oreille.

    - Souris ! Et fais comme si tu étais en train de… me lancer des piques ! Ça ne devrait pas être trop dur pour toi ?
    - Yesung… j’ai comme l’impression que tu profites de la situation, répondit Kyuhyun en ayant un air ennuyé.
    - Comment ça ?
    - Tu profites de mes faiblesses ! Tu te venges pour toutes les remarques que j’ai pu faire par le passé, n’est-ce pas ?

    Yesung eut un petit rire, sincère et spontané cette fois-ci.

    - Ce serait bête de ne pas en profiter ! Je ne suis pas sûr que tu nous épargnes encore longtemps…
    - Je me vengerai, sois en sûr.
    - Je n’en doute pas ! En attendant, je profite de ces quelques moments de répit.

    Leur tirade eut le mérite de leur permettre de rejoindre l’entrée sans trop de grabuge. Accroché à Kyuhyun comme à une bouée de sauvetage, Yesung l’avait guidé sans trop de difficultés. Comme le jeune homme avait le visage tourné vers son aîné pendant toute la conversation, ils n’avaient ainsi pas éveillé les soupçons. Taquiner le maknae avait été la meilleure solution pour le faire apparaitre détendu et fidèle à lui-même.

    Dans le bâtiment, le leader vocal procéda de la même façon avec Kyuhyun et ne le lâcha pas d’une semelle. Le plus jeune ne cessait de se plaindre de la proximité de Yesung et de ses mains baladeuses, mais au fond, cela lui permettait de penser à autre chose et d’oublier l’entretien qu’ils allaient avoir. Quelques minutes plus tard, ils atteignaient le bureau de Lee Soo Man.

    Kyuhyun était de nouveau dans tous ses états, ce fut donc Yesung qui frappa à la porte du bureau du dirigeant, non sans avoir prévenu sa secrétaire au préalable. On les invita à entrer, et Yesung guida le maknae jusqu’au bureau de Lee Soo Man. C’était un homme impressionnant, mais après tout, cela n’était pas vraiment étonnant en vue de tout ce qu’il avait accompli pour en arriver là. En les voyant s’approcher, il eut un sourire qui se voulait rassurant mais qui n’arriva pas à calmer l’inquiétude de Yesung. Le leader vocal n’appréciait pas la manière dont on traitait Kyuhyun depuis sa sortie d’hôpital. La compagnie aurait dû être au petit soin pour lui, au lieu de cela, elle le traitait comme s’il n’avait pas eu d’accident… Comme s’il n’était pas aveugle. Elle ignorait les problèmes qu’il pouvait avoir en reprenant ses activités. Elle dénigrait ses sentiments et sa santé. Et ça, Yesung ne pouvait pas le tolérer. Lee Soo Man n’était peut-être pas celui qui donnait les ordres directs, mais s’il les convoquait aujourd’hui, c’est qu’il avait connaissance de la situation. Avait-il fermé les yeux sur les directives données au Super Junior ?

    - Kyuhyun-ssi, Yesung-ssi ! Bonjour à vous. Je ne m’attendais pas à vous voir accompagné…, fit remarquer le dirigeant de la SM compagnie.
    - Kyuhyun ne peut pas se déplacer tout seul, répliqua froidement Yesung, sa main toujours posée sur le bras du maknae.
    - Oh, bien sûr, cela va de soi.

    Kyuhyun se dégagea doucement de l’étreinte de son aîné afin de s’asseoir sur son fauteuil, se réjouissant une nouvelle fois de ne pas être seul pour cet entretien. Son cœur battait à mille à l’heure, il avait d’ailleurs peur de ne pas tout entendre tant son rythme cardiaque résonnait dans ses oreilles. Yesung l’imita de son côté, son regard sombre et inquiétant fixé sur leur aîné et supérieur. Il avait beau être effrayant dans cette posture, il en fallait plus pour impressionner le directeur de la SM. Lee Soo Man conservait son air confiant et son sourire poli. Il laissa planer un silence pour le moins inquiétant avant de finalement prendre la parole.

    - A vrai dire, je suis heureux que vous soyez là, Yesung-ssi, car vous risquez d’être concerné également.

    Le leader vocal resta impassible, même si son cerveau se mettait à évaluer toutes les raisons possibles et imaginables qui poussaient Lee Soo Man à lui dire une telle chose. Kyuhyun, lui, ne put se retenir d’hausser les sourcils. Pourquoi Yesung serait-il impliqué ? En quoi était-il lié à Kyuhyun ? Dans quelle situation ? Pour quoi faire ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Ok… Le jeune homme se posait trop de questions. Leur vis-à-vis n’allait pas tarder à le leur expliquer… non ?

    - On vous écoute, dit Yesung.
    - Je vous ai d’abord fait venir pour voir comment vous alliez… Et savoir si tout se passait bien.
    - …

    Qu’est-ce que Kyuhyun pouvait répondre à cela ? Qu’il était en pleine forme ? Qu’il était heureux de suer depuis plus de cinq jours ? Qu’il se pensait capable de cacher sa cécité à tout le monde ? Et bien non ! Non, il ne pouvait pas répondre cela, puisque ce n’était pas la vérité. Son manque de réaction du suffire à répondre à la question de Lee Soo Man puisque ce dernier enchaina :

    - J’ai conscience que c’est difficile. Si vous ne pensez pas pouvoir continuer, je comprendrai et j’accepterai votre décision… Malheureusement, vous vous doutez bien que vous ne pourrez pas rester dans le groupe si vous ne pouvez pas suivre le mouvement.
    - Comment ça ? S’indigna Yesung sans pouvoir se retenir.

    Ses yeux lançaient des éclairs et il était d’autant plus en colère qu’il avait vu le visage de Kyuhyun perdre toutes ses couleurs.

    - Yesung-ssi, je ne remets pas en cause le talent de Kyuhyun. Je pense sincèrement qu’il a une voix magnifique et qu’il doit faire carrière. Mais les Super Junior, c’est un groupe de garçons qui dansent et qui donnent du spectacle. Si Kyu ne peut pas danser, et est handicapé par sa perte de vue, il n’a pas sa place parmi eux.
    - …

    Le cœur de Kyuhyun se serra, et il baissa la tête pour cacher l’effet que lui faisait cette annonce. Voyant son désarrois, le dirigeant reprit, adoptant un ton et un vocabulaire beaucoup moins formel :

    - Je ne dis pas que tu dois arrêter la chanson Kyuhyun. Mais dans ta condition, il serait peut-être préférable que tu te diriges plutôt vers une carrière solo. En tant que chanteur de balades par exemple, ta cécité ne posera aucun problème.

    Il y eut un nouveau silence pendant lequel on aurait pu entendre une mouche volée. Assis à côté du maknae, Yesung avait le regard perdu dans le vide. Et en vue de la douche froide qu’il venait d’avoir, il imaginait facilement ce que pouvait ressentir Kyu. Sa main se leva spontanément pour prendre celle du plus jeune dans la sienne, mais il eut la surprise de l’atteindre plus vite que prévu. Kyuhyun avait eu la même réaction que lui, et avait cherché son contact, sa main rejoignant la sienne avant que ce ne soit l’inverse. Cette constatation inquiéta d’autant plus Yesung, qui savait que le maknae n’était pas amateur de contacts physiques. Les paroles de Lee Soo Man résonnaient encore à ses oreilles. Il ne voulait pas. Il ne voulait pas que Kyu quitte le groupe. Sans lui, rien ne serait pareil. Ils avaient besoin de lui, autant qu’il avait besoin d’eux. Non… il ne voulait pas… C’était impensable, impossible. Il ne voulait tout simplement pas !

    De son côté, l’activité cérébrale de Kyuhyun était au point mort. Une carrière solo. Lee Soo Man lui conseillait de continuer en solo. C’était… inattendu. Effrayant, étonnant, attirant, mais aussi vexant. Il ne voulait pas quitter les Suju. Il commençait tout juste à se rapprocher des autres membres, ce serait bête de partir à un tel moment. D’un autre côté, on lui avait toujours fait remarquer qu’il n’avait pas sa place au sein du groupe. Les Suju le lui avaient fait comprendre en le rejetant, ses proches en lui disant qu’il gâchait son talent dans un groupe d’une telle ampleur. Il se souvenait aussi que son prof de chant avait tout fait pour le dissuader de rejoindre les Super Junior. Faire partis d’un boys band ne faisait pas honneur à la voix qu’il possédait, et à son talent. Pour autant, il avait fait un choix… aujourd’hui, l’accident de voiture remettait tout en cause. Lee Soo Man avait la gentillesse de vouloir le garder dans sa compagnie en échange de son départ du groupe. Pouvait-il vraiment se permettre de jouer les difficiles ?

    Yesung finit par reconnecter les files de son cerveau. Il se racla la gorge, et voyant que Kyuhyun ne répondait toujours pas, il finit par faire remarquer plusieurs choses au dirigeant de la SM :

    - La cécité de Kyuhyun n’est pas définitive. Les médecins ont dit que ça pourrait s’améliorer, et qu’il pourrait retrouver la vue.
    - Oui mais dans combien de temps ? Répliqua Lee Soo Man en secouant la tête. On ne peut pas se permettre de s’appuyer sur des hypothèses. Si les choses restent telles qu’elles sont, il va falloir agir en conséquence.
    - Ça ne fait que 5 jours qu’il a repris l’entrainement. Et encore, rien n’est officiel, il est censé commencer la semaine prochaine. Laissez-lui encore du temps avant de nous séparer…
    - …
    - Yesung…

    La voix de Kyuhyun se fit enfin entendre. L’échange qu’avait eu son ami avec son supérieur ne lui avait pas échappé. Et s’il appréciait l’implication de Yesung, il n’aimait pas qu’on prenne des décisions à sa place ou qu’on parle de lui comme s’il n’était pas là. Pour cette raison, il intervint :

    - Est-ce que vous pouvez me laisser encore du temps… un mois ? Si au bout de ce mois, je vois que je ne tiens pas le rythme… je reconsidérerai votre offre de carrière solo.
    - Un mois, c’est long, Kyuhyun. Je ne suis pas sûr qu’on puisse mettre le groupe en stand-by aussi longtemps.
    - S’il vous plait…

    Yesung resta silencieux, les dents serrés. S’il avait observé le maknae lorsque celui-ci avait pris la parole, il avait vite détourné le regard lorsqu’il avait compris que Kyuhyun réfléchissait sérieusement à l’idée de quitter les Super Junior… Il songeait à cette éventualité… il évaluait l’offre du directeur de la SM Town… Il n’avait pas rejeté l’idée… Cette constatation blessa personnellement le leader vocal. Il n’avait jamais songé au fait que Kyuhyun voulait éventuellement partir. Il avait considéré sa présence comme acquise. Il s’était trompé. Lourdement. Si Kyuhyun n’arrivait pas à reprendre la danse, s’il n’arrivait pas à s’adapter… Il allait disparaitre de sa vie…

    - D’accord.

    La voix de Lee Soo Man ramena Yesung sur terre. Le directeur acceptait la demande de Kyuhyun. C’était à la fois surprenant et inespéré. Pour autant, il semblait encore avoir des choses à dire.

    - A vrai dire… J’avais également pensé à un plan de secours… ou plutôt à une porte de sortie qui permettrait éventuellement de faire un lien entre les Super Junior et une carrière solo. C’est là que vous intervenez Yesung-ssi…


    ***

    Le chemin du retour se fit dans un silence pesant. Si l’aller avait été silencieux lui aussi, il n’avait pas autant été chargé d’électricité, de tension, et de non-dit. Yesung n’avait plus ouvert la bouche depuis la fin de l’entretien et Kyuhyun commençait à s’en inquiéter. Il avait bien senti qu’il avait mis son aîné en colère, mais il ne comprenait pas bien pourquoi. Pour autant, Kyuhyun était trop fier pour ouvrir la bouche et demander directement ce qui n’allait pas. Ainsi, ils gagnèrent le dortoir sans avoir prononcé le moindre mot.

    /CLACK/

    La porte d’entrée s’ouvrit plutôt violemment, faisant sursauter tout le monde. Les Super Junior étaient installés dans le salon, regardant la télé. Ils eurent juste le temps de lever la tête pour voir passer Yesung, avant que celui-ci ne disparaisse en direction de sa chambre.

    /BAM /

    Cette fois-ci, ce fut la porte de la chambre qui claqua et ce geste inquiéta d’autant plus les autres membres. Depuis quand Yesung se mettait-il en colère ? Si le leader vocal était plutôt inexpressif et effrayant parfois, il n’était jamais colérique et expansif de la sorte. Bientôt, Kyuhyun apparut à son tour, tâtonnant le mur pour pouvoir se repérer dans l’espace. Il avait l’air fatigué, lasse, et plutôt démoralisé. Pour cette raison, les membres n’osèrent pas l’interroger sur le comportement de Yesung.

    ***

    /Toc, Toc, Toc/

    Allongé sur son lit, Yesung fronça les sourcils mais ne répondit pas. Il était installé sur le dos, les yeux fixés au plafond depuis plus de cinq minutes. Il se doutait que son retour fracassant allait éveiller la curiosité des autres, mais il s’en fichait pas mal. Il était en colère. Et un Yesung en colère était inquiétant et encore plus insociable que d’habitude.

    - Yesung ?... Je rentre…
    - …

    Il n’était pas très étonnant que ce soit Leeteuk qui pointe le bout de son nez. Yesung était même étonné qu’il ait mis autant de temps avant de frapper à sa porte. Il était un peu plus lent que d’habitude… la vieillesse sans doute…

    Le leader ouvrit la porte sans attendre de réponse et referma immédiatement derrière lui. Il alla ensuite vers Yesung et s’assit sur le lit d’à côté. Il laissa le silence les envelopper quelques minutes, avant de finalement demander :

    - Il s’est passé quelque chose ?
    - Non…
    - Et c’est pour ça que tu as failli détruire l’appartement en rentrant… ?
    - …

    Yesung poussa un soupire et ferma les yeux. Les paroles de Lee Soo Man lui revinrent en mémoire et il se cacha le visage avec l’un de ses bras.

    - Qu’est-ce que le patron a dit ?
    - …
    - Yesung… je finirai bien par le savoir… je préférai que ce soit toi qui m’en parle plutôt que Kyuhyun.
    - … Il lui propose une carrière solo… il pense que c’est la seule solution pour compenser sa perte de vue.

    Les yeux de Leeteuk s’agrandirent sous l’effet de la surprise, et il comprit bien vite pourquoi Yesung était dans un tel état. Il se dit toutefois que sa réaction était plutôt extrême. Après tout, ils auraient dû s’en douter. Le fait que Lee Soo Man accepte de donner une chance à Kyu en continuant dans le groupe était déjà un miracle en soit. D’autres compagnies l’aurait licencié dès la découverte de son handicap. La SM Town avait au moins le mérite de tenter de trouver des alternatives. Une carrière solo n’était pas une mauvaise idée en soit… c’était juste qu’elle poussait le jeune homme à les quitter alors qu’ils avaient tant besoin de lui.

    - Il a dit autre chose ?
    - Il veut…

    Yesung déglutit avant de se redresser brusquement et de fixer Leeteuk droit dans les yeux. Sa mâchoire était à nouveau crispée alors qu’il s’exclamait d’un ton désespéré :

    - Il veut qu’on fasse un duo.
    - Qui ?
    - Kyuhyun et moi, s’emporta Yesung, comme si cela était évident. Il veut qu’on enregistre une chanson. Et selon comment évolue l’état de Kyu, elle apparaitra soit dans l’album des Suju, soit dans son album solo…
    - Je ne comprends pas…
    - Il pense que cette chanson fera passer la pilule plus facilement… et que ça calmera les fans si Kyuhyun était amené à quitter le groupe.

    Leeteuk fronça les sourcils, dubitatif. A quoi Lee Soo Man pensait ? Pourquoi faire un duo ? Pensait-il déjà aux éventuels scandales que causerait le départ de Kyuhyun ? Pensait-il les faire taire en sortant cette chanson ? Etait-ce un moyen de prouver qu’il ne les quittait pas parce qu’ils étaient en mauvais terme, mais bien parce qu’il voulait privilégier sa carrière solo ? C’était plutôt risqué et même vicieux de la part de leur dirigeant. Il prévoyait déjà ce genre de détails alors que Kyuhyun était toujours à l’essai. C’était comme s’il était persuadé de son futur échec…
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie   

Revenir en haut Aller en bas
 

FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FANFICTION - Super Junior - In your Eyes... [KYUSUNG] by Jirie
» Dawson Liam feat Eun Hyuk (Super Junior)
» Lee Hyuk Jae (Super Junior)
» Super Moto de Bilstain.
» Summer Davis - Devil behind blue eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: The beginning :: Brushed papers :: Administration-