Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Let's go on a trip, baby !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Sam 17 Aoû - 21:49

« Quelque chose ne va pas, Ae Cha ? »

C’était sûrement la question qu’elle redoutait le plus en cet instant. La fatigue l’empêchait de se lancer dans des explications un peu trop longues et compliquées, alors elle se contenta de secouer doucement la tête de gauche à droite pour dénier ses propos. Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter, après tout : elle n’avait qu’à mettre tout ça sur le compte de l’épuisement dû à cette soirée plutôt mouvementée. Et pourtant, malgré le fait qu’elle lui ait assuré que tout allait bien, Min Jae continua à lui poser des questions pour savoir ce qui n’allait pas. Au fond d’elle, la fleuriste appréciait le fait qu’il se fasse un peu de souci, mais elle savait que si elle se confiait à lui sur ce qui n’allait pas, elle gâcherait sans aucun doute leur semblant de relation naissante. Alors, de nouveau, elle répondit par la négative lorsqu’il lui demanda si l’aubergiste y était pour quelque chose. C’était en quelques sortes la vérité : cette Nam Choon Hee ne lui avait rien dit du tout, elle ne lui avait même pas adressé la parole de la soirée, sauf lors de leur arrivée à l’auberge.

Un peu réticente face au kimchi que son amant lui présentait entre ses baguettes, Ae Cha accepta finalement la bouchée lorsque son estomac émit un grondement qui la força à commencer les festivités. C’était un vrai régal, et elle eut l’impression de recouvrer ses forces instantanément. Au bout du compte, elle saisit elle-même la paire de baguettes qui lui était destinée, et piocha dans quelques plats. A chaque bouchée, elle fermait les yeux un instant pour mieux apprécier la nourriture, comme si elle n’avait pas eu droit à quelque chose d’aussi bon depuis des lustres. Mais c’était aussi un vieux réflexe que ses parents lui avaient transmis, eux qui vivaient de cuisine et de pâtisserie. Son père, surtout, lui avait appris à ne pas manger vite pour mieux déguster les aliments, quitte à manger moins. Selon lui, il valait mieux valoriser la qualité que la quantité et, d’une certaine manière, il n’avait pas vraiment tort.

La jeune femme hocha distraitement la tête, trop concentrée sur son repas, quand Min Jae lui conseilla une nouvelle fois de ne pas écouter les propos de la vieille dame. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il insistait là-dessus, et pourquoi cela semblait lui tenir tant à coeur. Avait-il peur que l’aubergiste ne parle trop, et ne révèle une anecdote bien croustillante à son sujet ? Ou peut-être, au vu de ce qu’elle avait pu entendre un peu plus tôt, avait-il peur qu’elle ne dévoile un secret plutôt délicat, comme par exemple le fait qu’il ait en réalité une fiancée ou une autre conquête dans ce village. Cette possibilité n’était pas à écarter.

« Ca fait bizarre de venir ici accompagné, je ne suis pas habitué.

Pourquoi tu as changé tes habitudes ? » L’interrogea-t-elle pensivement, quoi qu’un peu curieuse, avant de refermer ses lèvres sur un morceau de viande tenu entre ses baguettes.  

Ce n’était pas qu’elle n’était pas heureuse d’être ici, bien au contraire, mais lui qui semblait se la jouer souvent en solitaire agissait assez bizarrement en acceptant sa présence à ses côtés. C’était un peu comme si elle devait se sentir honorée qu’il l’autorise à venir avec lui, alors qu’habituellement il opérait en solo. Etait-ce sa façon à lui de montrer qu’elle tenait une place un peu spéciale dans sa vie ? Ou peut-être qu’il faisait pareil avec ses autres conquêtes, leur disait la même chose à chacune, et qu’elle n’était qu’une ligne de plus dans son tableau de chasse. Ae Cha ne savait pas pourquoi toutes ces pensées négatives envahissaient son esprit à cet instant précis. Elle sentait grandir en elle le besoin de faire le point sur leur « couple », mais quelque chose la retenait, comme une petite voix qui lui interdisait de poser des questions afin de ne pas tout ficher en l’air.

« Le repas est excellent ! » Se reprit-elle en tentant un sourire enjoué.

Seulement, la fatigue engourdissait les muscles de son visage, et son sourire ne fut pas aussi enthousiaste qu’elle l’avait espéré. Alors, n’insistant pas plus, elle continua de picorer dans les plats à l’aide de ses baguettes, savourant chaque bouchée qui franchissait ses lèvres. Puis, la rouquine posa ses couverts sur la table et, après avoir bu quelques petites gorgées d’eau, elle lui demanda :

« Dis-moi, combien de temps a duré ta plus longue relation ? »

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle lui avait posé cette question. Mais maintenant que c’était fait, elle devait bien admettre que cela lui permettrait de savoir si Min Jae pouvait être quelqu’un qui pouvait éventuellement s’engager ou non. Histoire de le mettre en confiance - ou pas ! - elle ajouta :

« Moi, la plus longue a duré près de deux ans... Mais au bout du compte, il a fini par se lasser, et... »

Elle laissa sa phrase en suspens, comme si elle avait été interrompue par les souvenirs qui resurgissaient dans son esprit. Cinq petits mots résonnaient dans sa tête : « J’ai rencontré une autre femme ». Elle revoyait l’air à la fois sérieux, déterminé et embarrassé de son ex, lorsqu’il lui avait annoncé ça. Et elle s’était juré par la suite de ne plus s’engager sur un coup de tête.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Sam 17 Aoû - 22:51

Le fait que Ae Cha ne réponde pas clairement à ses interrogations n’était pas vraiment encourageant. Pourtant d’habitude, elle n’avait pas sa langue dans sa poche. Quand il lui rendait visite, elle n’hésitait pas à l’envoyer bouler, à se moquer de lui, ou à lui renvoyer au visage des répliques cinglantes. C’était entre autres pour cette raison, sa répartie, qu’il aimait autant la taquiner et la piquer. Mais pour une fois qu’il montrait un intérêt sincère et inquiet, elle restait muette. Elle répondait par des hochements de tête, de petits mots qui sonnaient creux. Il se demandait si il avait fait quelque chose de mal. Peut-être qu’elle s’attendait vraiment à ce qu’il vienne la rejoindre dans la douche, et qu’elle boudait car il ne l’avait pas fait. Ce n’était pourtant pas son genre de jouer les midinettes capricieuses comme ça. Et son air un peu triste trahissait le fait qu’elle n’était pas juste en train de faire la tête. Elle avait plutôt l’air préoccupée, ses sourcils très légèrement froncés. Une personne lambda n’aurait probablement pas remarqué ce petit détail, mais l’illustrateur était un fin observateur, et avait un don pour remarquer la moindre petite particularité. Et il observait avec convoitise le joli minois de la fleuriste depuis déjà des mois, alors il pouvait maintenant prétendre en connaitre les moindres petits détails. Il avait envie de se lever pour déposer un baiser sur son front, comme pour effacer ce pli qui lui assombrissait le regard. Mais visiblement, elle ne souhaitait pas en parler. Min Jae se dit que si jamais elle tirait encore la tête après le repas, alors il établirait un plan pour lui tirer les vers du nez.

«  Pourquoi tu as changé tes habitudes ? »

C’était une bonne question, mais lui-même n’était pas vraiment certain de la réponse.

« Je ne sais pas, dit-il en jouant avec ses baguettes, quand Nam Choon Hee m’a appelé pour me proposer de venir, j’ai pensé à toi. Je ne me vois pas traîner la plupart de mes proches ici… Mais je pense qu’instinctivement, j’ai pensé que cet endroit pourrait te plaire. En vérité, je n’ai pas vraiment réfléchit avant de te proposer de venir… »

Il attendait une occasion d’inviter Ae Cha à un nouveau rendez-vous, l’opportunité s’était présentée, alors il l’avait saisie. Il s’imaginait beaucoup mieux venir à ce festival avec la fleuriste qu’avec quelqu’un comme son ami Soo Jong, par exemple. Peut-être à cause du côté folklorique, traditionnel, simple et en pleine nature de ce petit village.

La fin du repas se déroula dans le calme. Affamé par leurs péripéties, ils mangeaient zèle, picorant un peu de nourriture dans chacun des petits plats, mâchouillant en silence. Alors que Min Jae finissait le kimchi, la belle fleuriste lui posa une question plus qu’inattendue. Elle voulait savoir combien de temps avait duré sa relation le plus longue. Surpris, il avala en déglutissant bruyamment. C’était donc ça qui la perturbait ? Elle s’inquiétait de savoir comment se déroulerait la suite de leur relation, mais le jeune homme ne voyait pas trop où elle voulait en venir avec cette question. Peut-être qu’elle voulait vérifier si il était un playboy qui allait la jeter au bout de quelques semaines, ou peut-être qu’elle voulait une estimation du temps que pourrait durer leur relation potentielle. Là, pour le coup, elle l’avait vraiment prit au dépourvu, et il ne savait pas vraiment comment répondre. En voyant l’hésitation de l’illustrateur, elle se lança :

« Moi, la plus longue a duré près de deux ans... Mais au bout du compte, il a fini par se lasser, et... »

Elle n’avait pas besoin de terminer sa phrase pour comprendre où elle voulait en venir. Min Jae savait parfaitement ce que l’on ressentait quand on était abandonné par quelqu’un à qui on avait accordé sa confiance. Alors il n’insista pas et ne posa pas de question supplémentaire sur cette rupture dont l’évocation semblait douloureuse. Après tout, c’était peut-être plus récent qu’il ne le pensait, et il ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie. Alors il posa ses baguettes sur la table, et se lança à son tour.

« Moi, environ – il calcula rapidement dans sa tête – six mois, je crois. »

Il avait renconté Ryu Na Yeong il y a environ deux ans. Leur relation avait rapidement pris de l’ampleur – il était encore naïf à l’époque – et ils s’étaient peut-être embalés un peu trop rapidement. Mais malheureusement, leur condition de Twao était venue parasiter cette jolie relation naissante. Na Yeong était beaucoup trop faible et rongée par sa haine de l’état dans lequel la mettait le fait d’être une donneuse, refusant de s’alimenter dans l’espoir de réussir à réduire la quantité d’énergie produite par son corps. Et elle avait même fini par refuser de se décharger, car elle ne voulait pas avoir recours à des personnes en dehors de Min Jae, qui ne pouvait malheureusement rien faire pour elle. Alors que la santé de la jeune femme se dégradait à vue d’œil, Min Jae avait du mettre fin à cette relation qui était devenue toxique, pour ne pas qu’elle se laisse mourir pour lui. Malgré tout, il s’inquiétait toujours pour elle, et prenait régulièrement de ses nouvelles, surveillant sa santé du coin de l’œil, et prêt à réagir en cas d’urgence. Mais toute cette histoire semblait impossible à expliquer à Ae Cha, alors il se contenta d’une version édulcorée.

« C’était une femme assez vulnérable, avec des tendances presque… autodestructrices. Notre relation lui faisait plus de mal que de bien, alors j’ai du la quitter avant que notre couple ne devienne trop néfaste. C’est une histoire un peu compliquée. »

En terminant avec cette phrase, il espérait que Ae Cha ne lui en demande pas plus. Il ne voulait pas avoir à lui mentir à ce sujet. Son histoire avec Na Yeong, c’était un thème sensible, et il ne désirait pas s’attarder dessus. Rien que d’y penser, il ressentait comme un malaise… La douleur de cette femme, sa fragilité et sa détresse, il n’avait pas été capable de surmonter tout ça. Lui-même était tout aussi instable, et avait besoin de quelqu’un capable de l’épauler.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Dim 18 Aoû - 13:04

« Moi, environ six mois, je crois. »

Ae Cha hocha doucement la tête. Six mois, ce n’était pas énorme, surtout à leur âge où l’on commençait à se stabiliser plus souvent qu’à l’adolescence. Mais elle ne pouvait pas se permettre de le juger ainsi et trop rapidement : après tout, elle ne connaissait pour ainsi dire encore rien de lui et de son passé. D’ailleurs, cela se confirma lorsque Min Jae apporta des précisions comme quoi cette relation qui avait eue avait mal tourné. Il n’en dit pas plus, et la jeune femme respecta son silence tout comme il l’avait fait précédemment lorsqu’elle avait raconté sa propre histoire.

« Ca n’a pas dû être facile... » Compatit-elle d’un air pensif.

Elle saisit une dernière bouchée de kimchi entre ses baguettes avant de poser définitivement celles-ci sur la table. Puis, elle fut secouée d’un petit rire qui résultait plus de la fatigue que de l’amusement. En replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle déclara :

« Je n’ai jamais eu à rompre avec qui que ce soit. En fait, je suis toujours plus ou moins tombée sur des hommes qui ne pouvaient pas tenir en place. »

Des hommes à femmes, en somme. Mais elle s’abstint de faire part de cette précision, estimant que sa formulation avait été un peu plus subtile. Après tout, on pouvait dire que Min Jae faisait en quelque sorte partie de cette catégorie, et il risquait peut-être de mal le prendre. Seulement, après ce qu’il venait de lui confier, elle avait vraiment l’impression qu’il n’était en réalité qu’un enfant perdu, qui ne savait pas ce qu’il faisait. Peut-être que cette rupture l’avait affecté beaucoup plus qu’il ne le laissait croire, et qu’il vagabondait désormais d’une femme à l’autre par peur de s’engager et de revivre une situation similaire ? Si c’était le cas, c’était tout à fait compréhensible.

De ce fait, Ae Cha se demandait si elle serait capable de combler toutes les attentes de son amant. Depuis que son ancien petit ami l’avait quittée, elle s’était toujours demandé si elle agissait comme il fallait avec ses compagnons, si elle ne les étouffait pas trop et si elle était assez bien pour eux. C’était une angoisse qui la tiraillait en permanence lorsqu’elle partageait sa vie avec quelqu’un d’autre. Même si elle avait beau paraître confiante et remplie d’innocence et de naïveté, elle dissimulait au fond d’elle une peur constante d’être de nouveau abandonnée par quelqu’un à qui elle avait accordé sa confiance. Elle aussi n’était qu’une enfant, après tout. Et elle cachait derrière ses sourires des petites blessures qui pouvaient affecter n’importe quelle personne.

« Allez, arrêtons de nous ruiner le moral ! Se reprit-elle en étirant ses bras au-dessus de sa tête. J’ai pu paraître un peu morose depuis tout à l’heure, et je suis désolée... »

Comme pour appuyer ses paroles, elle déposa un baiser sur la joue de son amant. Tout à l’heure, il lui avait proposé de faire une petite promenade après le dîner. Mais qu’en était-il vraiment ? Tous les deux étaient sans doute bien épuisés, à cause de tout ce qui leur était arrivé. Et de nuit, ils n’y verraient sûrement pas grand-chose. Mais puisque la pluie s’était calmée, la vue sur la mer serait certainement dégagée. Et se balader le long de la côte serait sans doute plus agréable que cela ne l’avait été un peu plus tôt dans la soirée.

« Tu veux toujours sortir ? Ou tu préfères rester ici et dormir ? En ce qui me concerne, ça m’est égal. »

Ae Cha avait anticipé le fameux « Peu importe, et toi ? », et esquissa un petit sourire malin. Maintenant, c’était à lui de prendre la décision ! Elle démontrait de cette façon qu’il lui restait encore assez de vivacité pour le prendre au piège, donc que s’il décidait d’aller faire une promenade, elle était encore assez en forme. De même s’il avait prévu un tout autre programme...


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Dim 18 Aoû - 21:17

Il ne savait pas trop comment Ae Cha allait réagir à sa confidence. Il ne savait pas si il en avait trop dit, ou bien au contraire pas assez. Il ne voulait pas s’attarder sur le sujet, mais il n’avait pas non plus le cœur à mentir à Ae Cha à ce propos.

« Ca n’a pas dû être facile... »

Effectivement. Il grimaça légèrement pour confirmer cette affirmation, mais haussa de même les épaules, l’air de dire que c’était du passé maintenant, de toute façon. Même si il continuait à prendre régulièrement des nouvelles de Na Yeong, il savait que s’attarder sur cette relation ratée ne ferait que les blesser un peu plus, et qu’il serait dans leur intérêt à tous les deux qu’il aille de l’avant. La jeune femme était au courant du fait que Min Jae se comportait maintenant comme un playboy, accumulant les conquêtes, et il veillait à ce qu’elle ne se fasse ainsi pas d’illusions quant à un potentiel renouveau de leur couple.

« Je n’ai jamais eu à rompre avec qui que ce soit. En fait, je suis toujours plus ou moins tombée sur des hommes qui ne pouvaient pas tenir en place. »

« Des hommes comme moi », pensa la jeune artiste sans oser le formuler à haute voix. Mais si il ne tenait pas en place, comme elle le disait, ce n’était pas par lassitude, c’était par pure incapacité de se lancer dans quelque chose de sérieux. Il aurait aimé pouvoir rassurer Ae Cha, et lui dire qu’il ne la laisserait pas tomber comme ces hommes qu’elle avait fréquentés avant lui, mais c’était impossible. Il ne pouvait pas tenir une telle promesse. Il n’était pas un homme infidèle, et ne s’était jamais engagé auprès de deux femmes en même temps – il avait un minimum d’éthique malgré tout – mais il se contentait généralement de personnes qui comblaient temporairement le vide dans sa vie, sans en demander plus. Le problème avec  Ae Cha  était qu’elle semblait avoir envie d’en demander plus justement, et que lui mourrait d’envie de lui donner ce qu’elle voulait. Mais la situation était bien plus compliquée, et même si il voulait tellement céder à ses instincts qui le poussaient dans les bras de la belle, certaines circonstances lui dictaient de ne pas le faire. Il ne pouvait malheureusement rien lui promettre. Alors il se contenta de lui renvoyer un sourire triste. Il avait conscience du fait qu’elle l’imaginait probablement comme une machine à draguer sans cœur. Après tout, elle avait elle-même admit avoir une mauvaise image de lui. Mais il ne savait pas quoi dire pour la rassurer sur le fait qu’il n’avait sincèrement aucune envie de lui faire du mal.

« Allez, arrêtons de nous ruiner le moral !  J’ai pu paraître un peu morose depuis tout à l’heure, et je suis désolée... »

Min Jae accepta de bon cœur le baiser qu’elle déposa sur sa joue. Non, décidément, il ne pouvait pas se permettre de blesser Ae Cha, elle ne méritait pas un tel sort. Si jamais leur relation naissante était sur le point de prendre un mauvais tournant à cause de sa condition de Twao, alors il ferait tout son possible pour qu’elle en souffre le moins possible.

« Non, c’est moi qui suit désolé que tu te fasses de mouron de la sorte, juste parce que je suis un imbécile. Je n’ai pas envie que tu te fasses du souci, et je ne veux pas non plus te faire du mal. J’aime simplement être avec toi. Beaucoup. »

Il n’était pas sûr que ces mots soient réellement rassurants, mais dans l’immédiat, c’était tout ce qu’il pouvait lui dire. Alors quand elle lui proposa d’aller se promener, il se redressa d’un coup, sautant sur l’occasion pour changer de sujet et passer à une activité légèrement plus réjouissante. Après tout, malgré la fatigue, ils n’avaient pas fait tous ces kilomètres pour rester dans une chambre d’hôtel à se morfondre sur le probable échec de leur couple. Il lui tendit la main pour l’aider à se relever.

« Si tu n’es pas trop épuisée, j’aimerais bien aller faire un petit tour, effectivement. Il y a de jolis paysages par ici, ce serait dommage d’avoir fait tout ce périple pour rien… »

Leurs vestes étaient encore trempées et séchaient, étendues par terre sur le petit balcon. Et il faisait maintenant trop frais pour sortir sans rien sur le dos. Min Jae ouvrit alors le placard de la chambre, celui contenant leur matelas et le duvet pour la nuit. Il y avait dedans une fine couverture polaire, pliée tout au fond. S’ils la drapaient sur leurs épaules, alors elle devrait suffire pour faire un petit tour dans le village.

« … Sauf bien évidemment si tu sens que tu ne pourras pas résister plus longtemps à mon sex-appeal dévastateur et que tu préfères qu’on aille se coucher tout de suite. »

Il lui lança un regard amusé, couplé d’un sourire coquin, avant de refermer les portes du placard. S’il passait son bras autour des épaules de la fleuriste, alors ils pouvaient se promener en étant tout les deux chaudement drapés dans la couverture. Avant de l’attirer contre lui pour se préparer à sortir, il glissa sa main sous le menton de la belle pour lui faire lever la tête vers lui et l’embrasser. Hm. Finalement, il n’était plus tellement certain de toujours vouloir la faire, cette balade… Rester ici dans cette chambre à dévorer les lèvres de la rouquine semblait être une alternative toute aussi plaisante. Il soupira doucement en mordillant sa lèvre une dernière fois avant de s’écarter doucement, secouant faiblement la tête pour chasser les idées et envies qui s’insinuaient lentement en lui.

« On y va ? Souffla-t-il. J’ai quelque chose d’intéressant à te montrer… Une autre petite aventure, mais sans dangers cette fois. Promis ! »

Dans un premier temps, avant d’aller contempler la côte escarpée, il voulait lui faire jeter un coup d’œil à quelque chose d’amusant. Et pas besoin d’aller bien loin, en plus, ce qu’il cherchait se trouvait juste à côté de l’auberge, dans un hangar du petit port. Il avait soigneusement drapé son bras autour des épaules de la belle, l’entrainant avec lui dehors. Maintenant que la pluie avait cessée, le ciel était dégagé, les étoiles brillant au dessus de leurs têtes leur offrant un spectacle bien différent des nuits séoulites. Mais au lieu de se diriger vers l’entrée scellée du hangar, il attira sa compagne derrière le bâtiment, où les planches de bois n’étaient pas clouées de manière régulière. Il y avait même un endroit où l’écart entre elles pouvait permettre à un humain de se glisser à l’intérieur…

« Ne t’en fait pas, je l’ai fait des dizaines de fois. Et même si on se fait prendre, on ne risque rien, je connais les propriétaires… »

Sur ces mots, il lança un regard de défi à Ae Cha, avant de se dégager de leur étreinte pour se diriger vers les planches, et tenter de se glisser entre elles. L’espace était un peu plus étroit que dans ses souvenirs, il avait certainement du s’épaissir un peu depuis son adolescence. Mais si lui pouvait passer, alors Ae Cha qui restait fine malgré ses formes très appréciables pourrait se faufiler sans problème. Une fois à l’intérieur, il tendit la main vers elle pour lui faire signe de le rejoindre. Le petit entrepôt était plein d’objets colorés. De grands masques, des bannières et des banderoles peinturlurées de couleurs vives, aux motifs festifs et attrayants. Les ornements qui avaient été utilisés quelques heures plus tôt durant le défilé.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Lun 19 Aoû - 16:22

Même si Min Jae se qualifiait d’imbécile, Ae Cha ne put s’empêcher de sourire. Un sourire tendre, qui reflétait toute l’affection qu’elle éprouvait pour lui à cet instant. Si elle se faisait du mouron, comme il le disait si bien, ce n’était pas vraiment à cause de lui. C’était surtout parce qu’elle était devenue méfiante suite à la rupture qu’elle avait récemment vécue. Et oui, il fallait tout de même l’avouer : la tendance volage de son amant ne la confortait pas tout à fait dans l’idée que leur couple puisse durer longtemps. Ce qui la rassura cependant, ce fut les paroles qu’il lui confia par la suite, comme quoi il aimait être en sa compagnie et ne voulait ni lui faire de mal ni la faire s’inquiéter. D’une certaine façon, un homme qui adressait ces paroles à une femme tout en se montrant un peu embarrassé ne pouvait être que sincère... Non ? Apparemment, il n’avait pas de mauvaises intentions, et paraissait quand même tenir un peu à elle.

La jeune femme voulut lui confier ce qu’elle avait sur le coeur, lui avouer également qu’elle appréciait être à ses côtés et partager ce genre de moments avec lui. Mais les voilà qui avaient dérivé sur un autre sujet, à savoir leur petite promenade qu’ils avaient envisagée. Quand le bel artiste lui demanda si elle n’était pas trop fatiguée, elle secoua la tête pour affirmer que ce n’était pas le cas. En réalité, sûrement comme lui, elle avait un peu envie de dormir, mais c’était certainement dû à la digestion, à l’heure un peu tardive et aux péripéties qu’ils avaient endurées auparavant.

« … Sauf bien évidemment si tu sens que tu ne pourras pas résister plus longtemps à mon sex-appeal dévastateur et que tu préfères qu’on aille se coucher tout de suite.

Je résiste depuis que je t’ai eu en face de moi aujourd’hui, pour la première fois depuis une semaine. Alors je peux bien attendre encore un peu. »

Sur ces mots, elle lui adressa un petit clin d’oeil complice avant de répondre bien volontiers au baiser qu’il déposa sur ses lèvres. Il semblait y faire passer au travers une certaine envie de rester dans cette chambre, s’envelopper de la seule obscurité ambiante comme vêtement afin de partager un moment intime. Mais ils réserveraient ça pour plus tard : pour l’instant, tant qu’ils étaient encore motivés, ils devaient en profiter pour aller faire une petite escapade dans le village. De nuit, même s’ils ne verraient pas grand chose, l’atmosphère devait sûrement être agréable, surtout depuis que la pluie avait cessé.

« On y va ? J’ai quelque chose d’intéressant à te montrer… Une autre petite aventure, mais sans dangers cette fois. Promis !

Avec tout ce qu’on a subi ce soir, je ne vois pas ce qui pourrait nous arriver d’autre ! »

Alors que Min Jae prit soin de les draper tous les deux d’une agréable couverture polaire, ils quittèrent l’auberge pour se rendre à quelques pas d’ici. Ae Cha suivit son amant sans trop savoir où ils se rendaient. Visiblement, il s’agissait d’une sorte de hangar, mais son compagnon avait préféré passer par derrière plutôt que d’entrer par la porte principale. En voyant l’ouverture irrégulière entre les planches et le regard déterminé de l’illustrateur, la fleuriste leva les yeux au ciel dans un sourire amusé. Il allait vraiment jouer les adolescents aventureux et entrer par là ? Elle l’observa se frayer un passage entre les deux planches, et retint un rire en voyant qu’il semblait avoir un peu plus de mal que prévu.

« Min Jae-ya ~ Tu n’as plus seize ans, tu sais ? Tu as sûrement dû t’empâter un peu ! »

Ae Cha se mit à rire doucement tout en lui caressant affectueusement le bras qui dépassait encore de l’entrepôt. Quand ce fut à son tour d’entrer, elle passa sans aucun problème entre les planches... Sauf au niveau des hanches, où cela coinça un peu. En forçant légèrement, elle réussit à faire passer tout son corps à l’intérieur et, immédiatement, lança :

« Si tu fais ne serait-ce qu’un seul commentaire, j’irai directement me coucher en rentrant. »

La rouquine ponctua sa phrase d’une petite moue vexée, détournant son regard. Ses yeux se posèrent alors sur les décorations qui avaient certainement servi pour le festival qu’ils avaient manqué ce soir-là. Instinctivement, elle s’approcha des objets les plus près et saisit délicatement un masque entre ses mains. Puis, après l’avoir attentivement examiné, elle se tourna soudainement vers Min Jae et tendit les bras vers lui pour poser le masque sur son visage. Elle pouffa un peu avant de s’exclamer :

« Vous perdez toute crédibilité, Monsieur Hwang ! »

Il s’agissait du genre de masque que l’on utilisait pour des pièces de théâtre traditionnelles en Corée, aux traits faciaux assez marqués et aux expressions tout aussi exagérées. Et comme pour couronner le tout, l’expression qu’avait ce masque là caractérisait très nettement la colère, au vu des sourcils froncés. Une chose était sûre : si tous ces objets étaient entreposés ici, c’était que la pluie n’avait pas empêché les villageois de célébrer leurs festivités comme prévu. Quel dommage, vraiment : ces costumes annonçaient une fête pour le moins animée et pleine de joie de vivre.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Mar 20 Aoû - 17:24

Au fond, malgré ses bientôt vingt-cinq années d’existence, Min Jae était toujours un enfant. Il avait toujours, comme le petit garçon qu’il était autrefois, ce besoin maladif d’être en permanence le centre de l’attention. Il voulait se faire remarquer, il voulait que les gens le regardent. Sa manie de toujours se montrer agaçant, c’était sa façon à lui de dire « je suis là, regarde-moi, regarde-moi ! ». Ce besoin incessant d’être reconnu était aussi ce qui l’avait poussé à monter son business en solo. Alors parfois, il ne pouvait pas s’empêcher de faire des choses stupides et immatures comme se faufiler la nuit dans un vieux hangar pour montrer de drôle d’objet à une fille, dans une vague tentative de l’impressionner. Même si il était pourtant devenu un adulte et que, comme l’avait souligné Ae Cha, il avait bien changé depuis ses seize ans. La crevette si légère et rapide, qui gagnait tous les ans les courses organisées par le lycée, avait pris de l’épaisseur. Les énormes pots de peinture qu’il portait à longueur de journée devaient certainement y être pour quelque chose. Mais malgré sa carrure plutôt carrée héritée de son père, il restait tout de même assez fin pour se faufiler dans ce genre d’endroit sans trop de soucis. En se retournant pour éventuellement aider Ae Cha à passer sans trébucher, il n’arriva pas à se retenir et à masquer le sourire qui se dessina sur ses lèvres en la voyant peiner un peu, comme lui.

« Si tu fais ne serait-ce qu’un seul commentaire, j’irai directement me coucher en rentrant. »

Motus et bouche cousue. Min Jae garda ses lèvres scellée alors qu’il laissa quand même ses yeux glisser sur les hanches de la belle. Il serait tout de même idiot de se retrouver privé de câlins avec une aussi belle femme juste pour une petite remarque déplacée. Il se contenta donc, alors qu’elle faisait mine d’être vexée et de regarder ailleurs, de la déshabiller du regard en se mordillant la lèvre avec envie. Un peu de retenue, enfin ! Ils avaient encore toute lui nuit devant eux pour s’amuser… Mais tout de même d’humeur coquine, l’artiste se planta juste derrière la jeune femme pour l’enlacer, mais avant qu’il n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit, elle se retourna vers lui en brandissant un masque, qu’elle lui déposa sur le visage. Il devait avoir l’air malin !

« Vous perdez toute crédibilité, Monsieur Hwang ! »

Le surnom dessina immédiatement un sourire satisfait sur son visage. En entendant la petite Kang Ae Ri appeler Soo Jong "Monsieur Kim", il avait songé à lui aussi embaucher une petite stagiaire qui lui apporterait son café en scandant "Monsieur Hwang, Monsieur Hwang !". Mais l'entendre de la bouche de Moon Ae Cha, ce n'était pas mal non plus... Il se pencha vers elle, affichant inutilement sous le lourd masque de bois un air menaçant.

« A votre place, Mademoiselle, j’éviterai de me moquer des dieux… De ce que j’ai vu de cette soirée, je crois bien que nous sommes dans leur ligne de mire ! »

Il retira délicatement le masque, et l’observant en caressant les gravures du bout de ses doigts. Il sentait la peinture s’écailler sous son toucher. Un coup d’œil à la bannière la plus proche lui révéla que la plupart de ces objets devaient être en bien mauvais état.

« Je reviendrai ici un weekend, quand j’aurais le temps, passer une petite couche de peinture sur tous ça. »

Il reposa le masque à sa place avant de se tourner de nouveau vers la fleuriste en écartant les bras pour désigner tous les objets les entourant avec un air de propriétaire.

« J’ai peint tous ça ! Quand j’avais quinze ans, je suis venu ici quelques jours en vacances avec la personne qui s’occupait de moi, pour rendre visite à sa famille. J’étais un p’tit gars qui ne tenait pas en place, et comme ils savaient que j’aimais bien dessiner, ils m’ont refourgué tous ces trucs à décorer pour m’occuper. Ils étaient dans un état encore plus pitoyable, à l’époque. Ca m’a prit presque une semaine pour les peindre. Quand on est rentrés à Séoul, j’avais les cheveux tellement plein de peinture que c’était presque impossible à faire partir, alors ma tutrice me les avait coupés à ras ! Mais comme j’avais bien travaillé, ils m’invitent au festival tous les ans, depuis… »

Il lança un regard fier et satisfait à Ae Cha. Un vrai gosse qui disait à sa copine « regarde c’est moi qui l’a fait ! » dans la cour de récréation. Ou bien un chiot attendant de recevoir une caresse sur la tête et une friandise.

« Argh, je suis tellement déçu qu’on ait tout loupé ! » il tapa du poing dans une étagère avant de le retirer vivement en le secouant et fronçant les sourcils : ça fait mal !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Mar 20 Aoû - 18:27

Ae Cha écouta attentivement Min Jae lui raconter son histoire, comme quoi il était l’artiste qui avait peint toutes ces décorations il y avait plus de dix ans de cela. Elle gardait aux lèvres un sourire à la fois attendri et amusé, et se mit à rire en imaginant l’adolescent bougon avec les cheveux coupés courts. Alors, elle se rapprocha de lui et lui dégagea le front à l’aide de ses mains en lui mettant les cheveux en arrière, pour essayer de voir le résultat que cela donnerait à présent.

« Avec beaucoup d’imagination... On dirait... Un soldat ? »

Elle pencha la tête sur le côté, comme si la vision pouvait varier suivant l’angle sous lequel elle l’observait. Manifestement, cela n’y changea pas grand chose, et elle ne put se retenir de rire plus longtemps. Puis, elle pressa ses lèvres contre les siennes avant de libérer son visage. La jeune femme parcourut ensuite du regard l’intérieur de l’entrepôt, à la fois pour découvrir les trésors anciens qu’il contenait, et également pour tenter de dénicher un autre objet susceptible de discréditer une nouvelle fois Hwang Min Jae. Alors qu’elle lui tournait le dos en continuant son exploration, elle l’entendit taper du poing contre quelque chose, un meuble sans doute.

« Argh, je suis tellement déçu qu’on ait tout loupé ! »

Il était vrai que c’était dommage d’avoir raté ce festival. Même si les masques, costumes, banderoles et tout le reste paraissaient plutôt vieillots, cela renforçait justement le côté traditionnel de la fête. Ae Cha voulut lui répondre qu’ils le verraient sûrement une prochaine fois, mais rien n’était moins sûr. Peut-être que l’illustrateur, lui, s’y rendrait encore l’année suivante. Mais s’ils n’étaient plus ensemble, ni même en contact, il était fort probable qu’elle ait loupé son unique chance de pouvoir assister à ce défilé. Elle soupira, sans savoir quoi lui répondre. La fleuriste avait l’impression que n’importe quelle discussion les ramenait indéniablement vers ce sujet qu’ils n’avaient pas envie d’aborder.

« Ca m’étonnerait que les villageois acceptent de tout ressortir et de refaire la fête juste pour votre belle gueule, Monsieur Hwang. »

Elle avait remarqué la petite pointe de fierté qui avait brillé dans le regard de Min Jae, la première fois qu’elle avait employé ce sobriquet. Aussi le répéta-t-elle, ponctué d’un petit sourire à la fois narquois et amusé.

« L’année prochaine, qui sait... » Souffla-t-elle d’un air pensif.

Ces paroles s’étaient faufilées hors de ses lèvres malgré elle. Elle se mordit l’intérieur de la joue, sans oser adresser un regard à son amant, priant pour qu’il n’ait rien entendu. Elle ne voulait vraiment pas les relancer vers cette conversation qu’ils avaient déjà eue un peu plus tôt dans la soirée. Alors, elle s’éloigna un peu plus, farfouillant ça et là pour mieux observer le genre d’objets qui peuplaient l’intérieur du hangar. Mais quelques secondes plus tard, elle releva brusquement la tête de sa contemplation, attirée par un craquement curieux, provenant de l’extérieur. En plissant les yeux, elle put remarquer un faisceau de lumière se diviser entre les planches de la grange. S’ensuivit une voix menaçante grondant : « Qui est là ? ».

Ae Cha se tourna vivement vers Min Jae, l’interrogeant silencieusement sur la marche à suivre. Après tout, c’était lui qui l’avait entraînée dans ce plan foireux, alors c’était également à lui de les en sortir ! Seulement, vu le mal qu’ils avaient eu à rentrer, ce n’était pas dans la précipitation qu’ils pourraient ressortir sans se faire prendre. Au pire, comme son amant le lui avait assuré, il connaissait bien les propriétaire. Mais cela restait toujours gênant de se faire prendre comme des voleurs dans une situation étrange. Sans oublier qu’ils auraient sûrement droit à un interrogatoire du style « C’est la fiancée de Min Jae ? » comme ils y avaient eu droit en arrivant à l’auberge. Et ne risquaient-ils pas de s’imaginer des choses bizarres, à les voir tous les deux se faufiler en secret dans un endroit où personne ne pourrait ni les voir ni les entendre...?

Mais par-dessus tout, ce que la jeune femme redoutait d’entendre, c’était le bel artiste expliquer qu’elle n’était qu’une « amie » à ses yeux, pour éviter toutes autres questions. Elle en avait gardé un souvenir légèrement amer la première fois, alors elle ne savait pas comment elle réagirait s’il le disait alors qu’elle se trouvait à côté de lui, cette fois.

« Ah, cette drôle de soirée n’est donc pas encore finie... » Soupira-t-elle, amusée, en ajoutant mentalement cet événement à la liste de péripéties qu’ils avaient accumulées jusque là.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Mar 20 Aoû - 21:12

Min Jae frottait son poignet endolori en regardant la fleuriste slalomer entre les objets bariolés rangés pour la plupart à la va-vite dans le hangar. Même dans un environnement aussi sombre et encombré, elle parvenait à se mouvoir avec grâce, le pas léger et ses longs cheveux flamboyant ondulant joliment dans son dos. Y avait-il une situation dans laquelle Moon Ae Cha n’était pas belle ? Elle était resplendissante dans sa boutique, les cheveux tirés en un chignon au dessus de sa tête. Elle était même magnifique au réveil, avec sa chevelure en bataille et ses yeux encore gonflés par le sommeil. Adosser contre une étagère, l’illustrateur se perdait dans ses pensées, les yeux rivés sur la belle, quand sa voix le ramena à l’ordre.

« Ca m’étonnerait que les villageois acceptent de tout ressortir et de refaire la fête juste pour votre belle gueule, Monsieur Hwang. »

Il ricana lourdement avec satisfaction en l’entendant utiliser cette expression, ne pouvant se retenir et afficher une expression neutre. Le sobriquet avait quelque chose de terriblement grisant, qui lui faisait tomber le torse malgré lui en montrant ses canines, un large sourire comblé lui déformant le visage. Il était sur le point de proposer un poste de secrétaire – avec un charmant uniforme de son cru – à la jeune femme quand il l’entendit évoquer à mi-voix l’an prochain. Il y avait fort à parier qu’ils ne seraient plus ensembles d’ici-là, mais il serait mal venu de le faire remarquer. Alors il se contenta de répondre par une plaisanterie qui le l’engageait à rien.

« L’année prochaine, je loue un tank pour venir, pour braver les intempéries ! »

Si le cockpit du véhicule blindé comprendrait une ou deux places, ça ils le verraient bien en temps voulu. Se redressant de l’étagère sur laquelle il était appuyé, il traversa la pièce pour rejoindre Ae Cha un peu plus loin quand une voix menaçante le fit sursauter légèrement. Kim Sung Hoon, gérant de l’auberge, époux de Nam Choon Hee, et propriétaire du hangar. Non, le couple aventureux n’avait aucun soucis à se faire, ils ne risquaient pas de s’attirer des ennuis pour leur petite escapade nocturne. En ricanant doucement, Min Jae se rapprocha de sa douce pour enserrer ses bras autour de sa taille en enfouit son visage dans son cou, riant contre sa peau. Il avait vu ses grands yeux surpris, ce regard digne d’une adolescente prise en flagrant délit alors qu’elle s’apprêtait à faire des choses que la morale condamnait avec son petit-ami. D’une certaine façon, la situation avait quelqu’un chose d’amusant.

« Ah, cette drôle de soirée n’est donc pas encore finie... »

Riant de plus belle à cette remarque, il ne pouvait plus s’empêcher de s’esclaffer en silence, soufflant doucement dans le cou de son amante en le faisant. Relevant la tête, il déposa un rapide baiser sur les lèvres de la rouquine avant de lui murmurer :

« Il n’y a aucun soucis à se faire, viens ! »

Encerclant ses doigts autour des siens il la traina jusqu’à l’endroit où les planches étaient assez espacées pour passer, puis posa délicatement un doigt sur les lèvres de la jeune femme pour lui intimer de se taire, serrant toujours sa main dans le sienne. Enfin, il passa sa tête de l’autre côté, pour faire face à l’homme qui faisait le tour du bâtiment.

« Ah, ahjussi~ ! C’est moi, Hwang Min Jae. Ah, vous savez, ma copine était tellement déçue d’avoir loupé le défilé qu’elle a insisté pour que je l’emmène ici pour voir les ornements ! »

« Oh, ta fiancée ? »

Le vieil homme avait visiblement prit le temps de discuter avec sa femme avant de venir patrouiller. De toute façon, nier et essayer de se justifier ne servait à rien. Le couple avait vécu à une autre époque, quand un homme et une femme qui se fréquentaient allaient très certainement se marier. Et argumenter sur le sujet ne les mènerait nulle part, puisque l’aubergiste savait de toute évidence que Min Jae et Ae Cha allait partager une chambre cette nuit, comme l’avait déjà fait remarqué sa femme.

« Oui, voilà, approuva l’artiste. Enfin, vous savez comment sont les femmes… Quand elles ont une idée en tête, c’est dur de ne pas y céder ahah ! Mais dites à la votre de ne pas s’inquiéter pour nous, on ne rentrera pas trop tard ! »

Avec son pouce, il caressa doucement la paume de la belle, dont la main était toujours prisonnière de la sienne. Oh, bien sûr, c’était en réalité lui qui l’avait trainée jusqu’ici… Mais mieux valait dire le contraire au vieil homme, ainsi ils risquaient moins de se faire houspiller en rentrant, si l’idée semblait venir de Ae Cha.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Mar 20 Aoû - 22:26

L’homme qui les avait surpris semblait bien connaître Min Jae, et réciproquement. Une aubaine pour le couple, qui n’avait donc aucune crainte de se faire gronder par une petite vieille bougonne du coin. Mais ce que Ae Cha avait surtout retenu dans leurs échanges et leurs explications, ce fut le terme que son amant avait employé à son égard. Ainsi donc, elle n’était plus une amie mais sa copine. Il fallait savoir ! Car d’après ce qu’elle avait cru comprendre, le vieil homme en question était justement le mari de l’aubergiste, celui à qui la vieille femme avait sûrement rapporté les paroles de Min Jae un peu plus tôt dans la soirée. Mais qu’importait le terme d’amie ou de copine, le vieux couple avait fermement décidé de considérer la jeune femme comme la fiancée de l’illustrateur. Ce mot avait quand même une connotation assez particulière, puisqu’il témoignait un certain engagement entre les deux partis du couple.

Oh, une minute. Qu’avait-il dit ? Que c’était à cause d’elle qu’ils s’étaient aventuré à l’intérieur de ce hangar ? Discrètement, la fleuriste resserra ses doigts sur ceux de son compagnon, en signe de protestation. Elle se doutait bien qu’il essayait d’enjoliver les faits pour excuser leur intrusion en ces lieux, mais il était tout de même un peu gonflé de lui faire porter le chapeau sans l’avoir concertée auparavant. Certes, il fallait avouer qu’ils n’avaient pas exactement eu le temps de régler les détails entre eux, mais tout de même !

Par-dessus tout, Ae Cha fut étonnée par l’approbation du bel artiste lorsque l’aubergiste la désigna comme étant sa fiancée. Il fallait savoir ! Un coup, il l’appelait « amie » pour ne pas s’attirer plus de questions, et la fois d’après, pour la même raison, il la qualifiait de « fiancée ». Mais apparemment, il n’y avait rien à comprendre, c’était comme ça. La vérité était qu’ils n’étaient ni amis ni fiancés, juste un couple un peu bizarre qui s’aimait bien mais qui avait peur de s’engager sur du long terme, car cela serait voué à l’échec.

Quand le vieil homme s’en alla, visiblement convaincu par les explications de Min Jae, Ae Cha attendit qu’il se soit éloigné pour lancer un regard faussement vexé à son amant. Alors quoi, c’était à cause d’elle qu’ils se retrouvaient dans cette grange ? Pour la peine, elle lui donna un petit coup sur l’épaule, en signe de protestation.

« Je veux bien te couvrir, mais ce n’était pas la peine d’en rajouter ! »

Elle lui passa devant avec habileté, se faufilant dans l’écartement entre les planches pour rejoindre le côté extérieur. Elle voulut faire mine de partir sans lui, mais comme ils avaient prévu de se balader un peu et qu’elle ne connaissait absolument pas le coin, elle fut contrainte d’attendre qu’il sorte à son tour.

« Déjà que cette vieille dame ne semble pas trop m’apprécier, si en plus elle apprend que je fouine partout - ce qui n’est pas vrai ! - c’est la totale ! Elle n’acceptera pas que je dorme sous son toit... »

Bien sûr, elle exagérait un tantinet. Mais il y avait quelque chose de vrai dans ses paroles : cette Nam Choon Hee semblait méfiante envers elle. Enfin, c’était ce qu’elle en avait déduit lorsqu’elle avait surpris la conversation du vieux couple, en sortant de la douche. Depuis, elle se sentait presque embarrassée d’être hébergée pour la nuit, comme si elle avait imposé sa présence sans laisser le choix à la vieille femme. Mais ceci était plutôt ridicule, puisque l’initiative venait de Min Jae. Sauf que, apparemment, il n’avait pas l’air décidé d’endosser les responsabilités, préférant rejeter les fautes sur Ae Cha.

« En plus, elle n’a pas l’air d’aimer qu’une « fille dans mon genre » reste avec toi... »

Sans s’en rendre compte, elle venait de répéter les mots qu’elle avait entendus à la volée, sans que l’illustrateur ne soit au courant. C’était en partie ces mots qui avaient été la cause de son moral un peu bas, juste avant de commencer à dîner. Mais elle secoua la tête pour chasser ces pensées. Pourquoi s’en souciait-elle, après tout ? Ce n’était pas comme s’ils étaient sur le point de se marier et qu’ils avaient besoin de la bénédiction de cette bonne femme ! Loin de là.

Toujours en bougonnant dans son coin, la fleuriste essaya de retrouver la côte en sondant de ses yeux l’obscurité ambiante. Puis, lorsqu’elle l’eut trouvée, elle tira Min Jae par la main - qu’elle n’avait pas lâchée - et l’emmena vers la mer, le long de laquelle ils avaient planifié une petite balade en tête-à-tête. Sans aucun événement fâcheux qui viendrait les interrompre. Du moins, Ae Cha priait pour que rien de la sorte ne se produise de plus.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Mer 21 Aoû - 9:23

Satisfait des explications quand à la présence d’intrus dans sa grange, Kim Sung Hoo se retourna et, d’un pas lourd, continua sa promenade dans le village. Il se rendait certainement chez un ami, probablement le poissonnier, pour terminer la soirée autour d’une bouteille de soju. Min Jae se retourna alors vers Ae Cha, qui lui envoya un coup dans l’épaule. Il riait doucement en la voyant se plaindre de la façon dont il avait tourné la chose. Mais elle ne lui laissa même pas le temps de se défendre, car elle se faufilait déjà hors du hangar en le tirant derrière elle. A peine avait-il réussi à se dégager de l’étroite ouverture que la jeune femme continua sur sa lancée, se plaignant de la façon dont elle était probablement perçue par Nam Choon Hee, argumentant qu’elle serait probablement obligée de dormir dehors. Min Jae hochait la tête d’un air amusé, démentant ses propos, quand une phrase en particulier résonna dans ses oreilles :

« En plus, elle n’a pas l’air d’aimer qu’une « fille dans mon genre » reste avec toi... »

Il se figea instantanément sur place, sentant son sang se glacer dans ses veines. Alors il avait raison, quand il avait laissé Ae Cha seule elle avait eu le temps d’avoir une interaction avec la vieille, qui lui avait de toute évidence tenu des propos désagréables. Il avait comme un arrière goût amer dans la bouche en pensant au fait que l’aubergiste puisse qualifier la belle rousse de « fille de ce genre » sur un ton méprisant, simplement parce qu’elle était humaine. Aux yeux de Min Jae, les humains avaient tellement plus de mérite que ces fichus Twaos et leur arrogances, ces êtres maudits qui se considéraient comme l’élite, comme une race supérieure. C’était certainement pour cette raison qu’elle avait une petite mine pendant le repas, et qu’elle lui avait posé d’étranges questions sur ses précédentes relations. D’une main, il déplia calmement la couverture qu’il tenait toujours sur son bras. Ce n’était pas le moment de s’énerver pour ça. Il devait rester calme, car il n’avait aucun moyen de justifier auprès de la fleuriste toute l’amertume qu’il ressentait à ce moment. Il détacha gentiment sa main de la sienne pour la passer autour de ses épaules à la place, en tenant la couverture pour les envelopper tous les deux dedans. Une fois bien au chaud dans leur cocon, il se pencha pour embrasser la jeune femme sur la joue, avant de reprendre la marche en direction de la côte.

« Je t’avais dit de ne pas prêter attention à ce qu’elle pourrait te dire. C’est une vieille dame qui n’a plus toute sa tête, et des idées très arrêtées. Mais malgré tout, elle n’a absolument aucune autorité sur la façon dont je mène ma vie. Et encore moins sur les personnes que je fréquente. »

Alors que sa sœur, avec qui Min Jae vivait, le laissait faire plus ou moins ce qu’il voulait, l’aubergiste était quant à elle déterminée à le voir trouver l’âme sœur. Elle avait plusieurs fois essayé de lui organiser des rendez-vous avec de jeunes receveuses qui auraient pu s’avérer être des âmes sœurs potentielles, mais l’artiste ne s’était rendu à aucun de ces rencards. Jamais il ne partirait en quête de cette prétendue âme sœur. Ce serait rentrer dans le jeu pervers que les Twaos jouaient depuis des millénaires, continuant génération après génération à défier les dieux, et punissant par leurs agissements arrogants leur propre progéniture, condamnée à perpétuer la malédiction.
L’air marin soufflait sur la côté, et un agréable parfum d’iode se répandait autour d’eux. Min Jae inspira fort, comme pour remplir ses poumons avant de rentrer à Séoul. Il avait presque l’impression de sentir le goût du sel sur ses lèvres. Il y avait un banc, un peu plus loin sur l’esplanade qui dominait les rochers. Il s’y assit, intimant Ae Cha de s’assoir sur ses genoux, pour qu’il puisse plus facilement draper la couverture autour d’eux pour les maintenir au chaud. La serrant contre lui, il laissa sa tempe reposer contre l’épaule de la jeune femme, et ferma les yeux quelques instants, appréciant le bruit des vagues.

« Tu sais Ae Cha, en réalité, tu devrais être fière et heureuse d’être une fille « dans ton genre ». Ne laisse personne te dire le contraire. »

Elle n’avait aucune raison de culpabiliser pour quoi que ce soit. Elle n’avait rien fait de mal, bien au contraire, et mériterait de gagner un peu plus confiance en elle. Entre ça et les propos qu’elle avait tenu un peu plus tôt dans la soirée, elle semblait clairement se sous-estimer. Alors Min Jae se dit que quelque part, il aimerait bien l’aider à lui faire prendre conscience du fait qu’elle n’avait aucune raison de se rabaisser de la sorte. Même si il était incapable de lui offrir une idylle durable, alors il espérait que leur relation permette toute de même à la belle de devenir plus sûre d’elle. Et que quand ils se sépareront, ils le feront en bons termes, et qu’elle puisse ainsi se servir de cette relation et de cette confiance en elle nouvelle comme d’un tremplin. C’était la seule chose qu’il avait à lui offrir, en échange du temps et de la douceur qu’elle lui avait accordé.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Mer 21 Aoû - 16:52

La petite pause qu’ils s’accordèrent sur ce banc, face à la mer, avait quelque chose d’agréablement paisible et reposant. C’était comme s’ils avaient pu s’échapper juste un instant de l’espace-temps dans laquelle ils étaient emprisonnés malgré eux. Comme s’ils s’étaient confinés dans leur bulle où personne ne pourrait les déranger par la suite. La notion de temps n’existait plus, tout autour d’eux n’existait plus. C’était l’impression qu’avait Ae Cha, appréciant simplement cette mini-coupure pour se vider l’esprit et ne penser à rien d’autre qu’à l’instant présent. A quoi bon se ruiner le moral pour une petite vieille qu’elle ne reverrait sans doute jamais ? D’ailleurs, comme Min Jae l’avait dit, peut-être perdait-elle la tête à cause de l’âge et qu’il ne fallait donc pas prendre au sérieux ce qu’elle racontait. Ce n’était sans doute que des paroles en l’air, les ronchonnements d’une vieille aubergiste qui n’aimait peut-être pas les filles de la ville.

« Tu sais Ae Cha, en réalité, tu devrais être fière et heureuse d’être une fille « dans ton genre ». Ne laisse personne te dire le contraire. »

La jeune femme esquissa un rictus à la fois amer et amusé. Les compliments la mettaient toujours mal à l’aise, d’une certaine façon. Elle ne savait jamais si elle devait les accepter et remercier la personne de qui ils provenaient, ou bien les réfuter et jouer les modestes. En général, elle se contentait de sourire, un peu embarrassée, et de marmonner un petit « Merci » avant de passer à autre chose. Mais cette fois-ci, elle demeura silencieuse et pensive, le regard rivé sur les vagues où miroitait le clair de lune. Devait-elle vraiment s’estimer heureuse ? Car, comme elle le lui avait une fois fait remarqué, elle n’était qu’une petite fleuriste qui n’avait que ses rêves pour elle. Elle vivait en toute innocence et en toute insouciance, et c’était peut-être là le problème : elle était encore un peu trop naïve et rêveuse, alors qu’elle venait pourtant de passer le cap des vingt-cinq ans. C’était comme si elle était restée une enfant, dans sa tête, et qu’elle vivait dans son petit monde à part afin d’éviter d’affronter la dure réalité de la vraie vie.

« Mon genre... »

Ae Cha eut une petite moue acerbe avant de baisser la tête en riant doucement. Quel était-il, son genre, en vérité ? Peut-être le genre dont on profite un moment et que l’on jette par la suite ? C’était comme ça qu’elle avait souvent été traitée, après tout. Pas étonnant qu’elle perde confiance en elle, après toutes ces folles aventures qui s’étaient soldées par un échec. Lorsque sa relation avec Min Jae prendra fin - car elle prendra fin un jour, c’était évident, n’est-ce pas ? - elle n’aurait sans doute pas de surprise. Sûrement de la tristesse et des regrets que cela se termine, mais elle s’y sera préparée de toute façon. Elle s’y préparait déjà, à vrai dire, craignant à chaque instant d’entendre une phrase assassine du style « Il faut que l’on parle ». Il fallait croire qu’elle s’était attachée beaucoup plus que prévu à son voisin, alors qu’ils ne se fréquentaient que depuis une semaine à peine. Etait-ce déjà un record d’avoir tenu jusque là ?

D’ailleurs, la position dans laquelle ils se trouvaient fit revenir la fleuriste quelques jours en arrière. Ils étaient alors assis dans le fauteuil de l’illustrateur, et discutaient de tout et de rien après un bon repas et quelques verres de vin. Puis, l’alcool et la proximité les avaient conduits à commettre l’irréparable, mais ils ne s’en étaient pas plaint par la suite, bien au contraire. Sinon, ils ne seraient pas là où ils en étaient à l’heure actuelle. En se remémorant les souvenirs de la semaine passée, Ae Cha se tourna doucement vers Min Jae et déposa un baiser sur ses lèvres, tout en passant ses doigts dans ses cheveux courts. D’une certaine façon, c’était aussi pour le remercier de ces paroles de réconfort qu’il venait de lui adresser. En général, c’était à ce moment-là que les personnages principaux des dramas ou des films à l’eau de rose se regardaient dans le blanc des yeux en se disant « Je t’aime » pour la première fois. Mais honnêtement, dans leur couple à eux ce serait tellement étrange ! De plus, cette idée n’avait jamais traversé l’esprit de la jeune femme. Elle n’en ressentait pas le besoin, et de toute façon, elle n’était pas sûre qu’il s’agissait d’amour à proprement parler.

« Hwang Min Jae, je t... (Elle marqua une pause et esquissa un sourire malin) Je trouve que tu es quelqu’un d’assez surprenant. »

Elle faisait allusion à ces phrases visant à la réconforter, qu’il avait énoncées quelques minutes plus tôt. Puis, elle l’embrassa à la commissure des lèvres.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Mer 21 Aoû - 22:19

Min Jae se sentait presque l’âme d’un philosophe, assis sur ce banc à regarder les vagues se briser sur les rochers, repus par le repas délicieux qu’ils venaient de manger, une belle femme blottie dans ses bras. Il se sentait bien, tout simplement, et laissait son esprit vagabonder au rythme de la houle qui s’abattait avec fracas sur la côte. Même si ses pensées bouillonnaient, il avait plutôt envie de se laisser porter par le courant, ce soir. L’instant qu’ils vivaient à présent, c’était le calme après la tempête. La présence de la jeune femme avait quelque chose de tellement apaisant… Et il sentait que elle aussi, qui avait été un peu tendue depuis qu’ils étaient sortis du hangar, commençait à se laisser aller dans ses bras, à se tranquilliser. Peut-être que finalement, avec ses mots il avait accomplit ce miracle qui n’était pourtant pas évident, il avait réussit à la rassurer. A cette pensée, il eut l’impression qu’une douce vague de chaleur l’envahissait. Il avait l’impression que maintenant, elle aussi se sentait bien, ici avec lui. Ce « mon genre » qu’elle murmura, l’artiste ne prit même pas la peine d’y répondre. Le plus important dans cette histoire, c’était le fait qu’elle soit parfaitement son genre à lui. Elle avait tout pour elle, et il était sincèrement heureux qu’elle daigne lui accorder un peu de son temps. Alors quand elle l’embrassa doucement en caressant ses cheveux, il l’accepta volontiers, fermant même les yeux pour apprécier au mieux ce délicieux contact qu’elle lui offrait.

« Hwang Min Jae, je t... » Souffla-t-elle alors.

Le jeune homme redressa la tête, sortant de sa torpeur, interloqué. Elle n’allait tout de même pas…

« Je trouve que tu es quelqu’un d’assez surprenant. »

Elle l’avait fait exprès, bien évidement. Cela se voyait à son regard amusé et son air malicieux.

« Et encore, tu n’as rien vu pour l’instant… Mais dis-moi, tu imaginais donc réellement que j’étais le pire mec de tout l’univers ? »

Après tout, elle avait avoué elle-même qu’elle avait une image de lui déplorable. Bien entendu, il avait conscience de ne pas être un ange, mais il avait tout de même du mal à comprendre comment elle avait pu l’associer à une image aussi méprisable.

« J’ai pas mal de défauts, je le reconnais volontiers. Mais j’ai aussi conscience d’avoir beaucoup de qualités. Tiens, par exemple, qualité non négligeable : j’embrasse très bien !»

Comme pour confirmer ses paroles, énoncées d’un air canaille, il captura les lèvres de la belle avec les siennes. Resserrant son étreinte autour de la fleuriste, il l’attira un peu plus vers lui, en profitant pour approfondir le baiser. Il s’était vanté, alors maintenant il devait faire ses preuves. Mordillant légèrement les lèvres charnues de la rouquine, il quémanda un laissez-passer pour s’insinuer sensuellement entre ses lèvres entrouvertes, à la recherche d’un contact un peu plus intime. Cet échange était enivrant, et lui rappelait exactement ce qu’il s’était déroulé la semaine précédente, alors qu’ils étaient dans la même position. La hâte de rejoindre leur chambre, de dérouler le matelas dans la précipitation pour se jeter dessus, puis de laisser glisser ses mains sous les vêtements de la fleuriste se faisait de plus en plus pressante. Heureusement, ils n’étaient pas loin, et il pouvait même voir l’auberge depuis le banc. Peut-être était-ce l’air marin qui avait réussi à la revigorer de la sorte malgré la fatigue due aux événements de la soirée… Ou peut-être était-ce simplement les caresses de Ae Cha, dont les effets étaient simplement magiques sur lui. C’est à contrecœur qu’il mit fin au baiser, pour leur permettre à tous les deux de reprendre un peu leur souffle. Un sourire aux lèvres, il appuya son front contre celui de la belle, comme si attendait une quelconque approbation. Il pensait avoir réussi à démontrer l’une de ses qualités, et pas la moindre. Mais plus que tout, il voulait remonter un peu dans l’estime de la belle, en lui prouvant qu’il n’était pas qu’un playboy. Il était aussi un artiste, un homme d’affaire, un homme intelligent et plein de ressources. Et il arriverait à lui prouver, en la surprenant encore et encore. Ils étaient tellement proches que quand ils parlaient, leurs lèvres s’effleuraient.

« Ne pense plus que je suis un sale type, d’accord ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Jeu 22 Aoû - 16:20

« Dis-moi, tu imaginais donc réellement que j’étais le pire mec de tout l’univers ? »

L’appellation fit franchement rire Ae Cha. Le pire mec ? Il ne fallait peut-être pas pousser jusque là : si ç’avait été le cas, il ne lui aurait jamais payé les tournesols qu’il achetait, ou encore il l’aurait traitée comme une moins que rien à chaque fois qu’il passait la voir à la boutique. Or, quand il lui rendait visite, il ne se montrait ni méprisant ni infect, seulement un peu taquin et rentre-dedans. Ce n’était rien de bien méchant au point qu’elle puisse le considérer comme « le pire mec de l’univers » ! Les mots qu’avait employés la jeune femme étaient plutôt « sale type ». Mais l’expression restait tout de même assez vague.

A vrai dire, la première fois qu’elle l’avait vu à travers sa vitrine, la fleuriste avait été assez intriguée par ce jeune artiste à l’air déterminé. Son allure décontractée lui avait donné l’impression qu’il était quelqu’un de cool et simple. Mais à plusieurs reprises, elle l’avait surpris en présence de femmes, toutes différentes selon les jours. Et des rumeurs avaient couru dans le quartier comme quoi il avait la réputation d’être un coureur de jupons. Certains commerçants avaient affirmé l’avoir vu au bar du coin en charmante compagnie. Tous ces dires avaient commencé à alimenter les soupçons d’Ae Cha, mais elle en eut la confirmation lorsqu’un jour elle eut une discussion avec son ami Jang Tae Hyun. Apparemment, le garçon connaissait très bien l’illustrateur et, ce jour-là, il se trouvait particulièrement agacé contre son comportement un peu trop libertin et macho envers les femmes. Et Tae Hyun était très à cheval en ce qui concernait les manières à avoir avec la gente féminine. Enervé, il avait alors vidé son sac et balancé tout ce qu’il avait sur le coeur, faisant ainsi définitivement entrer Hwang Min Jae dans la catégorie des « sales types ». Par la suite, ils n’avaient pas souvent eu l’occasion de reparler du voisin de la fleuriste, lorsqu’ils se voyaient.

« Pendant de très longs mois... Disons que oui. »

Le sourire malin qu’elle arborait laissait un doute quant à ses pensées réelles. De toute façon, elle n’eut pas le temps de se reprendre et répondre sincèrement : Min Jae venait de capturer ses lèvres pour prouver l’une de ses qualités principales selon lui. Même si elle avait voulu le taquiner en faisant mine d’être déçue, elle ne le pouvait pas. Il embrassait réellement bien. En particulier quand il s’immisçait langoureusement tout en la serrant un peu plus contre lui. De longues secondes passèrent avant qu’ils ne consentent à se séparer. Puis, ils restèrent un instant front contre front, afin de reprendre doucement leur souffle.

« Ne pense plus que je suis un sale type, d’accord ? Lui murmura-t-il tandis qu’elle sentait simultanément ses lèvres effleurer les siennes.

Ca dépendra de vous, Monsieur Hwang~ ! »

Ae Cha déposa un rapide baiser sur le bout de son nez, et passa ses doigts dans les cheveux de son amant. Elle aimait reproduire ce geste, presque instinctivement, c’était comme sa façon à elle d’exprimer ce qu’elle ressentait.

« Ca ne dépendra que de vous... » Répéta-t-elle en se penchant doucement pour l’embrasser de nouveau.

D’un côté, c’était un peu la vérité : il serait un sale type uniquement s’il décidait de l’être ! Et comme il paraissait ne pas l’être par nature, alors il n’y avait sans doute aucun risque qu’il devienne le « pire mec de l’univers » dans les jours à venir. En apprenant à le connaître, Ae Cha avait bien remarqué qu’en réalité, son voisin d’en face était quelqu’un d’absolument charmant. Enfin, il ne l’était pas quand il décidait de se montrer taquin, bien sûr, ou quand il se mettait à draguer tout ce qui bougeait ou presque... Mais la jeune femme avait su cerner ce côté plus « humain » qu’il n’avait pas souvent montré en sa présence. Car oui, la plupart du temps, il n’avait fait que lui faire des avances. Du moins, c’était le souvenir qu’elle gardait de chacune de ses visites...

Pour le moment, s’il voulait vraiment lui prouver ses qualités... Hé bien, il allait devoir la suivre tandis qu’elle se levait et le tirait gentiment par le bras pour l’inciter à bouger avec elle. Il était temps de rentrer à l’auberge, n’est-ce pas ? En espérant ne pas tomber sur cette vieille dame pas très commode...


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Jeu 22 Aoû - 22:10

En entendant Ae Cha utiliser le sobriquet « Monsieur Hwang » de nouveau, Min Jae laissa malgré lui un petit ricanement satisfait s’échapper d’entre ses lèvres. Ce n’était tout de même pas de sa faute s’il ne pouvait pas y résister ! Il était faible face aux avances de la belle, et encore plus quand elle utilisait ce petit nom qui, pour une mystérieuse raison, sonnait délicieusement bien à l’oreille.

« Ca ne dépendra que de vous... »

Oh, puisqu’elle insistait, il allait bien évidemment capituler, et tout mettre en œuvre pour lui prouver que non, il n’avait rien d’un sale type. A commencer par cette nuit, entre les couvertures, où il comptait faire preuve d’une telle générosité qu’elle n’aurait d’autre choix que d’admettre cette facette de son caractère. Après tout, il n’y avait pas qu’en offrant niaisement des chocolats à une femme qu’un homme pouvait prouver qu’il était doté d’une bonne nature. Il laissa sa main gentiment courir le long de la jambe de la fleuriste assise sur ses genoux.

« Vos désirs sont des ordres, mademoiselle. »

Quand elle se releva et tira sur son bras pour qu’il en fasse de même, il ne se fit pas prier. Il ne prit même pas la peine de draper à nouveau la couverture autour, simplement penser à la manière dont ils allaient terminer la soirée suffisait à lui tenir chaud. Riant doucement, il glissa son bras autour de la taille de la belle rouquine, laissant sa main nonchalamment vagabonder sur sa hanche, l’attirant à lui. Du coin de l’œil, il observait le profil de Ae Cha en souriant, dévorant du regard ses lèvres alléchantes et ses yeux pétillants. L’idée de lui sauter dessus ici tout de suite et maintenant, au clair de lune, juste au bord de la mer, avait quelque chose de terriblement tentant et excitant… Mais ils seraient vite refroidis s’ils venaient à tomber sur un vieux pêcheur rentrant chez lui tardivement après une soirée un peu trop arrosée au village. Alors il prit son mal en patience et se dirigea vers l’auberge d’un pas énergique, entrainant la fleuriste avec lui, se penchant de temps en temps pour déposer un petit baiser dans son cou en ricanant et en soufflant doucement. Ils se retrouvèrent devant la porte de l’auberge en moins de temps qu’il ne l’aurait cru… A croire qu’ils étaient pressés. La fatigue qui s’était abattue sur leurs épaules lorsqu’ils étaient enfin arrivés au village semblait avoir été dissipée, faisant place à une sorte de courant électrique qui semblait crépiter autour d’eux, envoyant d’agréables étincelles dans leurs corps chaque fois qu’ils se touchaient. Min Jae s’appuya pour ouvrir la grande porte de bois qui marquait l’entrée dans l’auberge, mais constata que celle-ci ne bougeait pas d’un pouce. Visiblement, ils étaient enfermés dehors. Ce n’était pas un réel problème, puisque l’artiste habitué à rentrer tardivement savait où l’aubergiste cachait sa clé dans ses cas là. Mais l’occasion était trop belle, et malgré son désir qui le poussait à rentrer au plus vite pour aller s’enfouir sous la couette avec sa compagne, il se devait de lui faire une petite blague. Après tout, il avait toujours une vengeance à accomplir pour leur réveil de la semaine précédente, quand elle avait prétendu ne pas se souvenir de la soirée. Se tournant de nouveau vers elle pour lui faire face, il l’attira tout contre lui, murmurant dans son oreille tout en effleurant doucement son lobe avec ses lèvres.

« Je crois qu’on est enfermés dehors. Mais ce n’est pas un problème. Tout à l’heure avant de sortir, j’ai ouvert la fenêtre de notre chambre… On a plus qu’à escalader la barrière, se hisser sur le balcon, et on pourra rentrer… »

Il se recula un peu pour lui lancer un regard faussement aventureux, attendant sa réaction.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Jeu 22 Aoû - 22:54

Sans lui opposer de résistance, Min Jae avait suivi Ae Cha alors qu’elle l’incitait à la suivre. Ce n’était pas qu’elle s’ennuyait, assise sur ce banc à regarder et écouter la houle, mais il commençait à faire un peu froid malgré la couverture. Et cette demoiselle avait comme qui dirait envie de se réchauffer. S’ils avaient été réellement pressés, ils se seraient sans doute jetés l’un sur l’autre sur ce même banc, mais nul doute que cela n’aurait pas été très confortable. Ou même, ils auraient pu tout simplement rester enfermés dans leur chambre et passer une agréable nuit ensemble... Mais il fallait croire qu’ils aimaient se faire attendre, et que d’une certaine façon, cela accentuait l’envie de se blottir l’un contre l’autre, sous les draps.

Alors qu’ils marchaient, la jeune femme se sentait comme une adolescente, s’échappant dans la nuit en compagnie de son petit ami, dissimulés dans la pénombre. Leurs pas semblaient avoir accéléré légèrement, sûrement était-ce dû à l’impatience qui commençait à s’éprendre d’eux. Chacun des gestes qu’ils esquissaient paraissait électrifiant, comme empreint d’une certaine fébrilité qui les poussait au bout de leur seuil de patience. Mais alors qu’ils atteignaient enfin l’auberge, ils firent de nouveau face à une problématique : la porte ne semblait pas s’ouvrir malgré le coup d’épaule que le bel artiste y avait donné. Au lieu de s’en inquiéter, il s’était contenté de se rapprocher la fleuriste, tout en lui murmurant :

« Je crois qu’on est enfermés dehors. Mais ce n’est pas un problème. Tout à l’heure avant de sortir, j’ai ouvert la fenêtre de notre chambre… On a plus qu’à escalader la barrière, se hisser sur le balcon, et on pourra rentrer… »

Ah, c’était peut-être pourquoi il n’avait pas l’air de s’en alarmer tant. Mais tout de même, il y avait quelque chose d’étrange...

« Hein, sérieusement ? Soupira la rouquine, incrédule. Mais on a croisé l’aubergiste tout à l’heure, il aurait dû savoir que nous allions rentrer après lui ! »

Pour être sûre qu’il ne se fichait pas d’elle, elle lui passa devant et tenta d’ouvrir la porte à son tour. Seulement, rien n’y fit, et ce n’était pas sa force de moineau qui allait en venir à bout. D’ailleurs, à trop insister en donnant des coups de plus en plus forts, elle finit par ressentir une petite douleur qui la lança dans l’épaule. Alors, elle poussa un second soupir et eut une moue plutôt consternée et embêtée, frottant tristement son hématome. Vraiment, elle était épuisée. Et ce n’était pas l’heure pour s’adonner à de l’escalade ! Ils auraient dû rester dans cette chambre, au lieu de partir faire cette balade en bord de mer : au moins, ils seraient déjà en train d’en profiter... Mais tout ceci n’était que la suite des précédents événements, n’est-ce pas ? Et Ae Cha qui pensait en avoir terminé avec ça !

« Si ça se trouve, la vieille dame l’a fait exprès... Je t'avais bien dit qu'elle ne me portait pas dans son coeur ! »

La fleuriste fronça les sourcils, offensée, et jeta un oeil en direction de leur chambre. Effectivement, leur fenêtre était restée ouverte, par chance. Mais en apercevant cette petite barrière à surmonter, ce fut l’obstacle de trop. Alors, la rouquine se laissa doucement glisser contre le mur et s’assit sous le porche, vidée de toutes ses forces.

« Tu n’as qu’à entrer par la fenêtre, et venir m’ouvrir après... » Proposa-t-elle d’un air un peu embêtée, même si elle avait conscience d’être un peu trop exigeante.

Puis, sentant que son épaule lui faisait un peu mal, elle retroussa sa manche afin de constater les dégâts. Mais à cause de l’obscurité, elle n’arrivait pas à distinguer correctement les conséquences de sa persévérance. Alors, elle tâta ses poches à la recherche de son portable, dont l’éclairage de l’écran aurait pu faire l’affaire, mais elle se souvint qu’elle l’avait laissé dans leur chambre.

« Sinon, on dort dehors... »

Y avait-il d’autres solutions à part celles qui venaient de lui passer par la tête ? Pas sûr... Mais la meilleure restait tout de même la première option : que Min Jae se dévoue pour passer par la fenêtre afin d’ouvrir la porte de l’intérieur. Cependant, c’était peut-être trop lui en demander : lui aussi était très certainement épuisé par la soirée qu’ils avaient eue.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Ven 23 Aoû - 9:46

Pendant que Ae Cha essayait à son tour d’ouvrir la porte, Min Jae se pencha discrètement pour soulever une grosse pierre posée par terre, sous laquelle se trouvait la clé, bien cachée. C’était aussi simple que ça ! Après plusieurs tentatives vaines, elle se tourna de nouveau vers lui, une moue déçue sur le visage. Le jeune homme était obligé de se mordiller l’intérieur de la joue pour ne pas sourire devant sa mine déçue.

« Si ça se trouve, la vieille dame l’a fait exprès... Je t'avais bien dit qu'elle ne me portait pas dans son cœur ! »

Un petit rire secoua ses épaules malgré lui. La pauvre chérie s’imaginait réellement que la vieille la haïssait… Certes, il préférerait voir Min Jae se trouver une Twao receveuse en guise de compagne, mais elle n’avait pas non plus une aversion personnelle contre la fleuriste. Au contraire, elle reconnu quelques unes de ses qualités malgré son statut d’humaine. Mais il se demandait quand même ce qu’elle avait bien pu lui dire pour qu’elle se mette des idées pareilles dans la tête… Mais le moment n’était pas idéal pour poser la question.

« Oh oui, c’est certain. Et là, elle est sûrement en train de pratiquer un ancien rituel pour évoquer les esprits et leur demander qu’il nous pleuve dessus ! »

Mais la rouquine semblait déjà jeter l’éponge, alors qu’elle s’asseyait par terre devant le porche. Min Jae se laisse glisser à côté d’elle, déposant au passage un baiser léger sur l’épaule qui semblait lui faire mal. Il avait au moins ça à se faire pardonner. Puis il attrapa l’une des mains de la jeune femme pour la porter à ses lèvres. Malgré son irrésistible envie de lui faire cette petite farce, il avait toujours du mal à contenir le désir qui le consumait depuis maintenant quelques temps déjà. Mais il devait prendre son mal en patience. Bientôt, elle serait sienne. En attendant, il voulait juste la taquiner un peu plus… Un tout petit peu.

« Tu n’as qu’à entrer par la fenêtre, et venir m’ouvrir après... »

En souriant, il évalua d’un regard la barrière qui les séparait des chambres de l’auberge. La pauvre, elle avait l’air désespérée. Il jouait toujours avec sa main, traçant du bout des doigts des dessins dans sa paume, massant ses doigts entre les siens. Il n’avait pas l’air plus préoccupé que cela par la situation dans laquelle ils étaient à présent.

« C’est jouable, mais il va falloir que tu me fasses la courte échelle alors ! »

Cette proposition n’avait pas l’air d’enthousiasmer la jeune femme plus que ça, bien au contraire.

« Sinon, on dort dehors... »

Min Jae ne pouvait pas résister à sa petite mine triste. En pivotant, il se plaça accroupi face à elle, et prit son visage dans ses deux mains, caressant tendrement ses joues avec ses pouces. En la regardant dans les yeux, il prit un air grave, sérieux. Il posa doucement un baiser sur son front avant de reprendre la parole.

« Ae Cha, écoute-moi bien. Il faut que je t’avoue quelque chose. »

Il s’efforça de prendre un air embarrassé et soucieux, comme si il s’apprêtait à lui faire une confession très importante. Il écarquillait les yeux, cherchant ses prunelles avec les siennes, plongeant son regard dans le siens, avant de soupirer doucement.

« Ce n’est pas facile pour moi de te dire ça. J’ai réfléchi pendant très longtemps, en me demandant si je devrais t’en parler ou pas… Et j’ai finalement décidé qu’il serait bon que tu le saches. »

Il lui lançant un regard inquiet, caressant une fois de plus de sa joue.

« Ae Cha, il faut que tu saches que je suis… »
Il baissa la tête en soupirant, comme si ces mots étaient trop difficiles à prononcer. En réalité, il cachait son rire. Il soupira une nouvelle fois pour retrouver son sérieux avant de redresser la tête et de la regarder avec intensité.

« Ae Cha, je suis un magicien. »

Il était particulièrement difficile de garder une expression neutre après une telle confession. Mais comme pour prouver ses dires, il glissa une de ses mains dans la longue chevelure de la belle rousse pour en ressortir… Une clé ! Feignant la surprise, il brandit le petit objet argenté devant les yeux de la fleuriste.

« Et grâce à mes grands pouvoirs, j’ai fait apparaître la clé de l’auberge ! Tadam ! »

Son sourire carnassier lui donnait un air satisfait, fier de son coup. Et pour être fier, oh oui, il l’était.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Ven 23 Aoû - 15:15

Ae Cha soupira une énième fois. Vraiment, qu’avaient-ils fait de mal au point de s’attirer autant la poisse en une seule soirée ? Elle avait beau y réfléchir et se creuser la mémoire, elle ne voyait pas. Peut-être que leur soudaine relation pour le moins improbable ne satisfaisait pas quelqu’un, là-haut, et que pour la peine ils s’en retrouvaient punis ? Ah, c’était tellement stupide de penser comme ça ! Mais le plus étrange dans toute cette situation, c’était très certainement le comportement plutôt serein voire insouciant de Hwang Min Jae. Pourquoi agissait-il comme si ce n’était pas si grave que ça ? Certes, ça ne l’était pas tellement puisque la fenêtre était ouverte et qu’ils avaient une solution à portée de main. Mais il n’empêchait que le jeune homme semblait un peu trop calme au vu des circonstances. Peut-être jetait-il l’éponge, lui aussi, et acceptait que cette soirée était définitivement un fiasco ?

Soudainement, son amant fit volte-face pour se placer juste en face d’elle, arborant une mine sérieuse qui ne lui ressemblait pas. La fleuriste fronça les sourcils, légèrement préoccupée. Que lui arrivait-il donc, tout d’un coup ?

« Ae Cha, écoute-moi bien. Il faut que je t’avoue quelque chose. »

Qu’avait-il de si important à lui dire, alors qu’ils se retrouvaient coincés dehors à une heure tardive, avec la seule envie d’aller se coucher ? Peut-être qu’en fait, la situation était pire qu’il ne voulait le faire croire, et qu’il était temps qu’il la mette au courant ? Il avait eu un peu la même expression, lorsqu’ils s’étaient perdus en forêt un peu plus tôt, et qu’il lui avait avoué que la Jaemobile était tombée en panne.

« Ce n’est pas facile pour moi de te dire ça. J’ai réfléchi pendant très longtemps, en me demandant si je devrais t’en parler ou pas… Et j’ai finalement décidé qu’il serait bon que tu le saches. »

Visiblement, cela n’avait rien à voir avec ce qu’elle était en train de penser à l’instant. Et puis, cet air embarrassé qu’il s’efforçait de prendre, ce n’était pas du tout son genre. Avait-ce un rapport avec ce secret qu’il lui cachait ? Ou bien... Non, il n’allait tout de même pas... Ae Cha se méfia tout de même un peu, se souvenant qu’elle lui avait fait le même coup un peu plus tôt, lorsqu’ils s’étaient assis sur le banc en face de la mer.

« Ae Cha, il faut que tu saches que je suis… »

Cette manie de ménager le suspense, c’était à la fois agaçant et insoutenable ! Pourquoi ne se lançait-il pas ? Il semblait pourtant que Hwang Min Jae n’avait peur de rien. Mine de rien, le coeur de la jeune femme commença à s’emballer sous l’inquiétude et l’appréhension. Non, vraiment : il n’allait pas lui dire ça, n’est-ce pas ? Ce n’était tellement pas son genre ! Mais au fond, pourquoi ressentait-elle une certaine envie d’entendre ces mots, même si la probabilité était grandement proche de zéro pourcent ? Elle ferma instinctivement les yeux alors qu’il passait une main dans ses cheveux, attendant le fin mot de l’histoire avec impatience.

« Ae Cha, je suis un magicien. »

Malgré tout, cette révélation eut l’effet d’une douche froide. La rouquine rouvrit instantanément les paupières, fixant son compagnon avec incrédulité. Puis, lorsqu’il lui brandit la clé devant les yeux, elle finit enfin par comprendre. Il s’était moqué d’elle !

« Et grâce à mes grands pouvoirs, j’ai fait apparaître la clé de l’auberge ! Tadam !

Hwang Min Jae, je te hais ! » Ne put-elle s’empêcher de s’indigner, offensée.

Pour la peine, elle s’empara promptement de la clé qu’il tenait fièrement entre ses doigts. Elle trouva en elle un sursaut d’énergie qu’elle n’avait pas soupçonné, et se releva rapidement pour se diriger vers la porte. Ensuite, elle inséra la clé dans la serrure, se dépêcha de la tourner à l’intérieur, entra et referma immédiatement la porte derrière elle, sans laisser le temps à l’illustrateur de passer à son tour. Elle donna un nouveau coup de clé pour re-verrouiller la porte, et se frotta les mains d’un air satisfait.

« Je dois t’avouer un truc, moi aussi ! Déclara-t-elle à travers la porte qui les séparait. J’ai le pouvoir de disparaître plus vite que mon ombre. »

Sur ces mots, elle s’éloigna et arpenta le couloir afin de rejoindre leur chambre. En chemin, elle croisa la vieille femme et s’inclina poliment, bien que timidement, afin de s’excuser pour le bruit qu’elle avait fait en rentrant. Puis, elle rejoignit la pièce au bout du corridor, et alluma la lumière. Les plateaux du repas qui étaient précédemment posés sur la table avaient disparu, et le matelas était déjà déplié. Il y avait même des couvertures à disposition. Leurs vêtements, anciennement étendus au sol sur le balcon, séchaient désormais sur un étendoir. L’air de rien, il semblait que l’aubergiste se souciait de leur bien-être à tous les deux.

Ae Cha se dirigea vers la fenêtre ouverte, et se rendit sur le petit balcon d’où elle aperçut Min Jae, enfermé dehors, devant la porte d’entrée de l’auberge.

« Est-ce que c’est ça que tu cherches ? » L’interpela-t-elle, un sourire narquois aux lèvres, en agitant la petite clé entre ses doigts.

Un petit rire lui échappa, trop heureuse d’avoir pu retourner la situation à son avantage. Puis, elle passa un doigt dans le col de son gilet, et commença à déboutonner le premier bouton.

« Je crois qu’il est temps d’aller se coucher... Donc, si je comprends bien, tu n’as plus envie de me rejoindre ? »

Elle défit le deuxième bouton, et fit mine de ranger la clé dans son soutien-gorge.

« Ne t’en fais pas : tu n’as plus qu’à escalader la barrière, te hisser sur le balcon, et tu pourras rentrer. » Ajouta-t-elle en se remémorant les paroles qu’il lui avait dites précédemment.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Ven 23 Aoû - 19:35

La petite plaisanterie avait marchée comme sur des roulettes. La belle Ae Cha était tombée dans le panneau, et son regard à la fois incrédule et offusqué en voyant la clé satisfaisait pleinement Min Jae, qui éclata de rire. Il ne pensait pas que sa blague fonctionnerait aussi bien, mais la fatigue de la jeune femme avait du beaucoup aidé. En temps normal, elle ne serait probablement pas tombée dans un piège aussi grossier.

« Hwang Min Jae, je te hais ! »

Il rejeta la tête en arrière, riant avec délectation. Ne qu’inquiétant pas le moins du monde pour cette déclaration de haine qu’il savait fausse et énoncée sous le coup de la surprise et de la colère, il allait se pencher pour refermer ses bras autour d’elle, mais la fleuriste était plus rapide. Avant même qu’il ne se rend compte que ce qu’il se passait, elle lui avait habilement subtilisé la clé de l’auberge et lui avait filé entre les doigts, ouvrant déjà la grande porte. Avant même qu’il n’ait eu le temps de se relever, elle s’était déjà faufilée à l’intérieur, refermant précipitamment derrière elle. Un cliquetis mécanique indiqua à l’illustrateur qu’il était à présent enfermé dehors.

« Moon Ae Cha ! » s’écria-t-il avant de se taire, une main plaquée sur la bouche, vérifiant rapidement autour de lui s’il n’avait pas réveillé tout le village par cette exclamation.

La voix étouffée de la belle jeune femme se faisait entendre à travers la porte.

« Je dois t’avouer un truc, moi aussi ! J’ai le pouvoir de disparaître plus vite que mon ombre. »

Le front posé contre la porte, il gardait l’oreille tendu, cherchant à capter le moment où elle tournerait de nouveau la clé dans la serrure pour lui ouvrir, mais elle avait visiblement un autre plan. Le silence indiqua à l’artiste que la rouquine était probablement retournée dans leur chambre, l’abandonnant ainsi devant l’auberge. En se reculant, il aperçu effectivement la lumière qui s’allumait par la fenêtre ouverte, puis le visage de sa douce apparaissant dans l’encadrement. A présent elle le narguait, lui demandant de se débrouiller pour la rejoindre. Min Jae devait être légèrement masochiste sur les bords, car curieusement il aimait particulièrement se faire malmener par Ae Cha. La façon dont elle lui renvoyait ses piques, dont elle répliquait et réagissait… Cela ne lui donnait qu’envie de continuer à l’embêter, à la titiller encore un peu plus. Les filles dociles et qui se laissaient faire sans réagir n’avaient rien de très captivant, aux yeux de l’artiste. Lui préférait le piquant de la fleuriste. Lui qui aimait être le centre de l’attention, il était servi ! Quand ils jouaient ensembles de la sorte, elle parvenait elle aussi à attirer son regard et sa curiosité. C’était certainement de cette façon qu’elle avait réussi à s’insinuer en lui de la sorte, lui donnant envie de la garder à ses côtés. Après tout, ils étaient sur le point de passer leur seconde nuit ensemble, ce qui n’était pas donné à tout le monde. Min Jae ne recontactait que très rarement ses conquêtes pour un second round. Non, décidément, Ae Cha était différente… Elle avait ce quelque chose en plus, indescriptible, qui attirait irrésistiblement l’illustrateur.

Même de là où il se trouvait, il pouvait voir le sourire narquois de la belle qui se dessinait sur ses jolies lèvres alors qu’elle glissait, non sans provocation, la clé dans son décolleté pour la mettre à l’abri. Ce geste ne pouvait signifier qu’une seule chose : « viens la chercher si tu peux ». Clairement, elle le mettait au défi… Et Hwang Min Jae étant ce qu’il était, il ne pouvait décemment par refuser une telle invitation.

« Ne t’en fais pas : tu n’as plus qu’à escalader la barrière, te hisser sur le balcon, et tu pourras rentrer. »

« Avec plaisir ! Lança-t-il en prenant néanmoins garde à ne pas réveiller tout le quartier. J’arrive ! »

Heureusement pour lui, il était sportif et veillait scrupuleusement à entretenir sa forme, allant régulièrement courir au bord de la rivière Han. Il se rendait aussi parfois à la salle de gym pour soulever des poids. Pour son travail, il devait soulever de lourds pots de peinture et parfois même monter ou déplacer des échafaudages, alors il faisait bien attention à toujours être au top de la forme pour ne pas se faire mal en le faisant. Et il fallait avouer que travailler son corps de la sorte était aussi un atout non négligeable pour draguer. Il remonta les manches de son pull, évaluant du regard la hauteur de la barrière. En prenant appuie sur le rebord en pierre, il devrait pouvoir passer au dessus sans trop de difficulté. En revanche, se hisser sur le balcon demanderait certainement plus de force et d’habilité. En faisant bien attention à ne pas glisser, il escalada le petit muret de pierre en dessous de la barrière pour l’enjamber, avec autant de dextérité que si il avait fait ça toute sa vie. Sautant de l’autre côté, il retomba sur ses pieds comme un chat, se trouvant à présent dans l’enceinte de l’auberge. Il prenait un soin tout particulier à paraitre cool et séduisant en crapahutant : après tout, il pouvait sentir le regard de la belle fleuriste posé sur lui. Hors de question d’avoir l’air d’un phoque se hissant hors de l’eau alors qu’il tentait de la rejoindre. Le balcon n’était pas si haut, même lui qui n’était pourtant pas très grand pouvait l’atteindre en levant les bras. Comme un athlète de haut niveau, il se plaça en dessous en sautillant, remuant les bras comme pour les détendre. Il n’avait pas droit à l’erreur, il ne voulait pas se rendre ridicule devant Ae Cha. Il voulait avoir l’air sexy et viril en relevant ce défi qu’elle lui lançait.

« Un… deux… trois » souffla-t-il avant de bondir.

Ses mains se refermèrent sur le sol du balcon. Maintenant qu’il était fermement accroché, en balançant ses jambes dans le vide pour se donner de l’élan, il pourrait se hisser pour attraper le barreau et ainsi tirer sur ses bras pour grimper sur le balcon. Tous ses muscles étaient tendus, aux aguets, supportant son poids et prêt s à réagir pour le rattraper si jamais il glissait ou manquait son coup. Avec une certaine souplesse dont lui-même ne se pensait pas capable, il parvint à s’accrocher à la barrière, pouvant ainsi monter ses jambes pour s’appuyer sur le balcon et se redresser. Un dernier petit effort, il y était presque. En faisant bien attention à ne pas déraper, il réussit à enjamber la barrière pour se glisser sur le balcon. Passer par la fenêtre était ensuite un jeu d’enfant. En pénétrant dans la chambre, il s’étira pour détendre ses muscles, toujours crispés par l’effort. Ae Cha était face à lui, mais il prit tout de même quelques instants pour reprendre son souffle avant de redresser la tête pour lui lancer un sourire triomphant. Ah ah ! Rien n’arrêtait Hwang Min Jae, le jeune artiste ne reculait devant rien pour obtenir ce qu’il voulait.

« Moon Ae Cha, tu es à moi maintenant. Ma vengeance sera terrible ! »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Ven 23 Aoû - 20:24

Quand Ae Cha l’avait gentiment provoqué en lui disant de sauter par-dessus la barrière pour ensuite se hisser sur le balcon et venir la rejoindre, elle n’avait pas pensé que Min Jae suivrait ses instructions au pied de la lettre. Visiblement, ce n’était pas un grand challenge pour l’illustrateur, qui semblait posséder encore assez de force et d’énergie pour relever le défi qu’elle lui avait soumis. Alors, la jeune femme s’accouda sur le rebord, le visage au creux de ses mains, anticipant avec impatience le spectacle qui allait se dérouler sous ses yeux. Comme elle avait pu le constater lors de la nuit qu’ils avaient passée ensemble, son amant avait une carrure plutôt robuste et bien bâtie, sans doute régulièrement entretenue par des exercices sportifs plus ou moins intensifs. Restait à savoir quels étaient exactement ces exercices, si sa silhouette résultait d’une séance de body-building ou bien de la pratique fréquente de parties de jambes en l’air. Elle préféra penser qu’il s’agissait de la première option.

Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres lorsqu’elle vit qu’il avait habilement sauté par-dessus la barrière qui préservait l’auberge. Bien ! Maintenant qu’il avait franchi ce premier cap, il restait le plus dur : la séquence d’escalade pour atteindre le balcon. Ceci nécessita apparemment un peu plus de préparations, et Ae Cha l’observa se concentrer avec délectation. Il prenait ce défi vraiment à coeur ! Alors qu’il aurait été si simple de la supplier de lui jeter la clé. Seulement, elle se doutait bien que Hwang Min Jae n’aurait en aucun cas sacrifié sa dignité en s’abaissant à lui réclamer ce qu’il voulait, juste parce que c’était plus rapide. Non : elle commençait à le connaître, et elle savait qu’il aimait être provoqué, taquiné, charrié. C’était peut-être pour cela qu’elle était plus encline à agir comme telle avec lui plutôt qu’avec d’autres personnes, même des gens qu’elle fréquente souvent.

Aussi, quand elle le vit s’accrocher aux barreaux, la fleuriste commença à reculer pour pénétrer à l’intérieur de la chambre. Gênée par la présence de la clé qu’elle avait planquée dans son décolleté, elle décida de la retirer pour la poser bien sagement sur la table basse, au centre de la pièce. Lorsqu’elle se retourna en direction de la fenêtre, Min Jae était déjà rentré. Mince alors ! Elle qui avait eu la folle envie de lui fermer la baie vitrée sous le nez, pour anéantir ses efforts et jouer encore un peu. Tant pis, l’occasion se représentera bien une autre fois !  

« Moon Ae Cha, tu es à moi maintenant. Ma vengeance sera terrible ! » La menaça-t-il une fois qu’il eut repris son souffle.

Oh, elle avait hâte de voir ça, réellement. Mais s’il décidait de se venger, elle n’aurait pas d’autre choix que de se venger en retour. Et ainsi de suite, sans doute. D’ailleurs, ce coup bas qu’elle venait de lui faire n’était que pure vengeance ! Et ils pourraient continuer longtemps ainsi, apparemment.

« Arrête, j’ai trop peur. » Le nargua-t-elle sans se dépourvoir de son sourire malicieux.

Qu’allait-il encore inventer pour rattraper son retard ? Car pour le moment, il y avait égalité : un point dans les deux camps, même si Ae Cha semblait légèrement dominer la partie. Et elle avait encore envie de s’amuser, juste encore un tout petit peu. Une idée venait de germer dans un coin de son esprit, et son sourire taquin s’agrandit de plus belle. Ce qu’elle avait trouvé pour l’embêter encore un peu ? Hé bien...

« Min Jae-ya~, l’appela-t-elle doucement. Est-ce que j’aurais oublié de te dire que... »

Elle se mordit la lèvre en prenant un air embêté, même si son regard pétillait de malice et trahissait son amusement.

« En fait, malheureusement... Je suis indisposée, cette semaine. »

En vérité, elle avait eu ses problèmes féminins deux semaines plus tôt. Mais ça, Min Jae n’était pas censé être au courant, alors... Autant se faire plaisir en le faisant tourner en bourrique juste un petit peu !

« On va donc devoir se coucher... De toute façon, tu dois sûrement être épuisé, après cette soirée éprouvante. Et tu n’avais sans doute pas envie que l’on fasse l’amour ce soir. »

Oh oui, elle le provoquait... Mais c’était tellement tentant ! Quelque chose la poussait irrésistiblement à agir ainsi, comme si elle voulait donner à Min Jae du fil à retordre pour ne pas lui donner l’impression que tout était acquis d’avance, juste parce qu’il a une belle gueule. C’était d’ailleurs sans doute pour cela qu’elle avait toujours repoussé ses avances, auparavant : elle avait voulu rendre les choses un peu plus corsées, afin de bien lui montrer qu’elle n’était pas une de ces filles qu’il avait l’habitude de draguer. Inconsciemment, Ae Cha voulait être quelqu’un d’exceptionnel, aux yeux du bel artiste...


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Ven 23 Aoû - 22:01

Avec Ae Cha, ils semblaient s’être lancés dans une sorte de concours, et pour l’instant, la belle demoiselle avait l’avantage. Mais trêve de plaisanterie, il fallait parfois savoir mettre un terme aux enfantillages pour passer aux choses sérieuses et se comporter comme des adultes… En jouant plutôt à des jeux d’adultes.

« Arrête, j’ai trop peur. »

Il s’approcha vers elle, fronçant les sourcils pour se donner un air faussement menaçant, retroussant la lèvre supérieure pour faire ressortir ses canines proéminentes en un sourire de prédateur. Pour ajouter une petite dose supplémentaire de provocation à cette mise en scène, il se passa la langue sur les lèvres, comme si il se léchait les babines. Pas tellement subtil, mais évocateur. Au moins, la fleuriste savait à quoi s’attendre, à quelle sauce elle allait être mangée.

« Oh oui, crois-moi, tu peux ! »

Il s’amusait à lui lancer des regards coquins alors qu’il s’avançait doucement vers elle, réduisant pas à pas la distance qui les séparait. Une fois que le clash aurait lieu, alors il ne répondrait plus de rien. Le moindre petit contact suffirait pour qu’il referme le piège autour de sa captive, laissant ses bras s’enrouler autour d’elle, capturant sa nuque pour s’assurer qu’elle ne fuie pas ses lèvres, son corps pressé contre le siens. Mais alors qu’il n’était plus qu’à quelques pas, elle souffla doucement son nom d’un air gêné. Il s’attendait à l’entendre l'interpeller d’un ton plus enjôleur que ça… Surpris, il lui lança un regard perplexe.

« Est-ce que j’aurais oublié de te dire que... »

Allaient-ils encore jouer au jeu des faux aveux ? Maintenant, l’heure n’était plus à la discutions, mais à l’action. Ils auraient largement le temps de papoter le lendemain matin, dans le bus devant les reconduire à Séoul. Mais la phrase qu’elle prononça ensuite sema le doute dans l’esprit de l’artiste, et au lieu de faire un pas de plus vers elle, il se figea, la sondant du regard. Ses yeux pétillaient de malice… Se jouait-elle encore de lui, ou bien était-elle sérieuse ? C’était tout à fait possible qu’elle ne l’ait pas évoqué plus tôt, craignant peut-être qu’il la rejette ou qu’il annule la soirée s’il ne pouvait pas obtenir le bouquet final qu’il désirait. C’était tout à fait le genre de raisonnement que les femmes pouvaient avoir. Alors, info ou intox ? La fleuriste avait déjà prouvé qu’elle pouvait être la reine du bluff…

« Moon Ae Cha, je ne t’imaginais pas aussi manipulatrice… Tu as beau dire de moi que je suis un sale type, mais en réalité, je ne suis qu’un pion dans ton jeu… » Souffla-t-il d’un air malicieux et faussement impressionné.

Faisant un pas de plus vers elle, il lui faisait maintenant face. La dernière phrase qu’elle avait prononcée était trop sarcastique pour contenir une once de vérité. Il glissa une de ses mains sous son menton. Elle avait eu le temps de se réchauffer en entrant dans l’auberge, mais les siennes étaient toujours glacées. Le contact avec sa peau chaude diffusa une onde de plaisir dans tous le corps de Min Jae. Elle se jouait totalement de lui, il était impossible qu’elle n’arrive pas à lire le désir dans ses yeux, qui lui lançaient des regards ardents. Toujours en tenant son visage entre ses doigts, il déposa un baiser à la commissure de ses belles lèvres rosées. Il était toujours dans le doute, ne sachant pas si elle lui disait la vérité, ou si elle le faisait simplement marcher. Mais dans un cas comme dans l’autre, il ne comptait pas aller bêtement se coucher. Pas quand il était avec Ae Cha, et qu’ils avaient toutes la nuit devant eux.

« Ce n’est pas un problème, pas le moins du monde, murmura-t-il tout en enfouissant son visage dans le cou de la belle, la couvrant de baisers entre chacun de ses mots, je connais plein d’autres façons de s’amuser… »

Et quand bien même elle dise la vérité, qu’elle ne soit absolument pas d’humeur et qu’il doive se contenter d’aller gentiment se coucher, alors rien que la perspective de pouvoir la serrer contre lui en dormant, sa peau brûlante contre la sienne, l’odeur entêtante de fleurs de ses cheveux se diffusant sur l’oreiller, alors il serait tout de même satisfait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   Sam 24 Aoû - 9:03

Dans un premier temps, il semblait que Min Jae ne se laissait pas démonter ni impressionné par la fausse annonce qu’Ae Cha venait de lui confesser. D’un côté, elle avait du mal à garder son sérieux, ce qui pouvait grandement expliquer la raison pour laquelle il paraissait avoir un gros doute.

« Moon Ae Cha, je ne t’imaginais pas aussi manipulatrice… Tu as beau dire de moi que je suis un sale type, mais en réalité, je ne suis qu’un pion dans ton jeu… »

En fait, il s’agissait plutôt d’une sorte de tactique de défense, histoire de voir s’il voulait vraiment d’elle jusqu’au bout malgré toutes les contraintes que cela comportait et toutes les complications qu’elle pouvait lui apporter. En se comportant ainsi et en jouant de cette manière avec lui, c’était une façon de se rassurer. Bien sûr, il ne fallait pas pousser la plaisanterie trop loin, auquel cas son amant risquerait très certainement d’éprouver un ras-le-bol et de l’abandonner pour de bon. Ce qui serait bien évidemment tout à fait compréhensible.

« Tu insinues que je suis pire que toi ? » S’enquit-elle, malicieuse.

Elle accepta volontiers le baiser qu’il lui vola au passage, frissonnant légèrement au contact de ses lèvres glacées. Ah, elle se sentait un peu coupable : le jeune homme avait dû patienter dans le froid tandis qu’elle avait eu le temps de se réchauffer un peu, en rentrant dans l’auberge agréablement chauffée. S’il attrapait un rhume, elle s’en voudrait sûrement... Mais il était peu probable que cela résulte du seul fait qu’il soit resté dehors deux petites minutes de plus qu’elle. Et puis, il n’avait pas l’air de quelqu’un qui tombait facilement malade.

« Ce n’est pas un problème, pas le moins du monde. Je connais plein d’autres façons de s’amuser… »

Sa dernière plaisanterie n’était pas vraiment une réussite, finalement. Min Jae savait comment s’y prendre pour obtenir ce qu’il désirait, et rien ne semblait pouvoir lui barrer la route. Même le balcon n’avait pas été un problème lorsqu’il avait fallu l’escalader ! Au fond d’elle, Ae Cha se sentait rassurée : s’il agissait ainsi, c’était bien parce qu’il la voulait elle, non ? Être désirée de la sorte par un homme aussi beau et charmant, il y avait de quoi en être flattée. Enfin, c’était ce qu’elle avait pensé à chaque fois qu’un début de relation naissait. Sauf qu’au bout d’un moment, une question commençait à s’immiscer dans ses pensées : pour combien de temps encore la désirerait-il ? Et à partir de l’instant où cette interrogation émergeait dans son esprit, le doute et l’inquiétude grandissaient lentement. Elle guettait ensuite chacun des gestes et chacune des paroles de son partenaire dans l’espoir qu’ils ne signifient rien de mauvais pour elle, et la crainte qu’ils n’annoncent la fin d’une relation.

Mais pour le moment, elle faisait en sorte de ne pas se poser ce genre de questions à propos de Min Jae, même si elle y avait pensé plus d’une fois. Tout ce qu’elle voulait, c’était en profiter tant que cela durerait. Alors elle passa ses bras autour du cou de son compagnon, et captura ses lèvres dans un baiser un peu plus intime que les précédents. Après tout ce qu’ils avaient enduré lors de cette soirée, il était enfin grand temps de passer aux choses plaisantes. Le souvenir de la nuit qu’ils avaient passée ensemble dernièrement ne faisait qu’accroître l’envie de recommencer, ici et maintenant.

« Hwang Min Jae~, murmura-t-elle en faisant doucement glisser ses mains dans son dos. Malgré les rudes épreuves de ce soir, tu ne t’es pas laissé abattre... Alors, je mets fin à cette petite plaisanterie : en réalité je suis tout à fait apte à retenter cette délicieuse expérience, cette nuit, avec toi. »

De nouveau, elle pressa ses lèvres contre les siennes afin de partager avec lui la chaleur de son corps, qu’elle se diffuse en lui pour dissiper la fraîcheur du sien. Le rythme cardiaque de la rouquine s’accentua à ce contact, et une onde électrifiante parcourut tout son être. C’était signe que désormais, le jeu était lancé et il ne valait mieux pas l’interrompre de sitôt.


Fin


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Let's go on a trip, baby !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's go on a trip, baby !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Let's go on a trip, baby !
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Let's go on a trip :: Corée du Sud-