Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 "You know how it is, life can be a b*tch"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: "You know how it is, life can be a b*tch"   Ven 9 Aoû - 15:15

Le mois de mars arrivait enfin à sa terminaison. Après des journées bien mouvementées depuis le White Day - autant sur le plan professionnel que personnel - Ae Cha clôtura enfin sa boutique en ce samedi après-midi. Elle n’avait pas eu grand-monde à partir de deux heures, si bien qu’elle en avait profité pour tenir ses comptes et calculer le revenu que les ventes du mois lui avaient rapporté. Un petit sourire satisfait s’afficha sur son visage, lorsque le total fut chiffré. Même après avoir payé le loyer, il lui resterait bien assez pour placer l’argent de côté, ajoutant ainsi quelques économies à sa tirelire spéciale « Voyages ». Avec ce qu’elle avait accumulé depuis qu’elle avait innové Scents of Spring, elle avait de quoi faire un petit tour d’Asie, déjà. Mais ce qu’elle voulait vraiment, c’était le grand tour. Le tour du monde. Il était vrai qu’elle pouvait tout à fait y aller petit à petit, visitant un pays de temps en temps. Cependant, elle avait toujours imaginé prendre une ou deux années sabbatiques pour se consacrer uniquement à son rêve. Elle se voyait déjà, posant ses affaires dans un hôtel ou une auberge, et partant à l’aventure, munie d’un simple sac à dos et d’une carte de la région. Oui, un jour, elle le fera vraiment. Mais pour le moment, il fallait continuer à entretenir cette jolie boutique.

Comme elle ne prenait que rarement des vacances, son temps libre se résumait à des week end plutôt écourtés. Mais de seize heures jusqu’à tard dans la soirée du samedi, elle avait largement de quoi faire pour se divertir un peu. Seulement, ce jour-là, elle avait trouvé une occupation bien précise : la fleuriste se préparait à partir en expédition. En effet, elle avait récemment lu dans un magazine de botanique qu’il y avait quelque part dans les environs de Seoul une fleur très prisée en ce moment. Fleur qui, malheureusement, ne figurait pas encore dans son inventaire. Et comme l’achat de graines revenait plutôt cher, elle avait décidé d’aller elle-même à la recherche de cette plante. Dans son arrière-cour, elle disposait d’un petit espace clôt où elle pouvait cultiver tranquillement quelques espèces qui lui revenaient trop cher à commander.

Alors qu’elle s’apprêtait à retourner la pancarte du côté « Fermé », Ae Cha aperçut une silhouette familière se diriger vers elle. Contrairement à son habitude, ce n’était cette fois-ci pas Hwang Min Jae qui venait lui rendre une petite visite. Elle put d’ailleurs constater que les stores de l’Atelier étaient baissés, ce qui signifiait qu’il était absent ou avait déjà débauché. Quel dommage, elle aurait bien aimé passer lui dire un petit bonjour : ils n’avaient eu que rarement le temps de se fréquenter, ces temps-ci. Mais elle se doutait bien qu’elle ne devait pas non plus trop compter sur cette étrange relation qui les liait. Après tout, ils n’avaient rien officialisé et faisaient en sorte de ne pas s’emprisonner dans une histoire de couple. C’était le ressenti qu’avait la jeune femme, en y songeant.

La personne qui s’approchait n’était donc pas Min Jae, mais l’adorable Song Eun Mee avec qui elle avait une affinité particulière. Elles ne se connaissaient pas depuis des années, mais cela ne les empêchait pas de s’entendre comme si c’était le cas.

« Eun Mee-ah ! Qu’est-ce qui t’amène ici ? » L’accueillit-elle avec un grand sourire, en lui ouvrant grand ses bras pour l’étreindre affectueusement.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Ven 9 Aoû - 18:47

Je souffle, replaçant l’une de mes mèches folles derrière mon oreille. C’est la première fois que je relève la tête depuis que je suis arrivée dans l’immense bibliothèque universitaire, et d’un coup, je retombe sur terre, me rendant compte que la table à laquelle je suis installée est désormais pleine d’étudiants. Je ne parviens pas à les voir très bien, mais ils me semblent tous aussi concentrés que je l’étais il y a encore quelques minutes. Rehaussant mes grosses lunettes sur le haut de mon nez, je sors mon portable afin de lorgner l’horloge. Seize heures moins le quart. Autrement dit, cela va faire trois heures que je travaille pour mon premier exposé de l’année.

Décidant que c’est bien assez, je me redresse et m’étire longuement. J’ai bien avancée, bientôt les troubles psychologiques de l’enfant n’auront aucun secret pour moi. Heureusement qu’aujourd’hui était un bon jour : mes yeux n’ont pas fait de caprices, et ma vue n’est pas pire que d’habitude, quoique je commence à fatiguer légèrement. Néanmoins, satisfaite, je ne retiens pas mon sourire et commence à rassembler mes affaires.  En deux temps trois mouvements, mes livres et stylos sont au fond de mon sac et je suis prête à quitter cet antre de savoir étouffant. Non pas que je n’aime pas m’y rendre, mais trop c’est trop. J’ai besoin d’air frais. Slalomant doucement entre les tables, je fouille mon portable à la recherche de quelque chose pour occuper ma fin d’après-midi. Tae Hyunnie a encore disparu derrière ses centaines de croquis, alors ce n’est certainement pas le moment de le déranger…

C’est lorsque mes pas s’arrêtent devant une boutique remplie de fleurs colorées que l’idée me vient. Ça fait longtemps que je n’ai pas vu Ae Cha ! En même temps, ces jours-ci le seul visage que je vois n’est pas le sien, et elle-même est assez occupée avec son propre magasin et ses histoires personnelles. Alors c’est décidé ! Faisant demi-tour, je sautille maladroitement jusqu’à la rue marchande où se trouve la fleuriste.

Même de loin, et ce malgré mes yeux épuisés, je parviens à voir sa silhouette mince et élancée au travers de la vitrine. Elle s’est arrêtée devant l’entrée, comme figée.  Elle allait fermer ? Aussi tôt ? Il est à peine seize heures pourtant… Ou alors elle a un énième rendez-vous ? Un rictus moqueur prend possession de mes lèvres alors que je plisse des yeux pour mieux la cerner. A quoi pense-t-elle ? Est-ce qu’elle m’a vu arriver ? Me dépêchant de traverser, je lui fais un signe de la main juste pour être sûre qu’elle ne me ferme pas la porte au nez.

« Eun Mee-ah ! Qu’est-ce qui t’amène ici ? »

Je lui lance un sourire lumineux avant de me laisser aller dans une étreinte chaleureuse. Je vais faire comme si je n’avais pas noté la légère note de déception dans sa voix… A tous les coups, c’est une autre personne qu’elle s’attendait à prendre dans ses bras.
J’adore passer du temps avec mon ainée. Elle a toujours plein de choses à me raconter, que ce soit à propos des fleurs ou bien d’elle-même quand je parviens à la faire parler. Parce qu’il faut l’avouer, la plupart du temps, c’est elle qui m’oblige à me confier, chose rare et qui décidemment n’arrive qu’avec elle. Ou Hyun Soo peut-être.

« Qu’est-ce qu’il y a ? Tu t’attendais à quelqu’un d’autre peut-être ? » marmonne-je faussement vexée, consciente que les étincelles dans mon regard me trahissent.  

Je rigole doucement en me détachant de celle que je considère comme une grande sœur. Puis je rejoins le comptoir où j’ai l’habitude de m’installer lorsque je viens lui rendre visite, afin d’y poser mon sac lourd de livres. Ce n’est qu’une fois libérée que je me tourne vers Ae Cha, les mains sur les hanches.

« Tu as un rendez-vous amoureux avec ton voisin ? »

Ma vue assombrie cherche la silhouette de mon amie afin de guetter sa réaction. C’est assez inhabituel qu’elle parle de ce Min Jae quelque chose, c’est seulement grâce à Tae Hyunnie qui a laissé trainer ses oreilles un peu partout. J’ai de bonnes sources quand même. Sérieux ou pas, il est bien particulier dans sa vie.

« Enfin, ce n’est que moi, désolée. » souris-je en haussant les épaules. « Je m’ennuyais, et je me suis dit que j’allais venir voir ma chère Ae Cha parce que ça fait longtemps qu’on a pas passé du temps ensemble… »

Je lui fais une moue adorable, pas tout à fait certaine de me tourner vers le bon endroit quand je remarque qu’elle a posé ses affaires dans un coin. Elle s’apprêtait donc à fermer la boutique quand je suis arrivée ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Ven 9 Aoû - 19:16

« Qu’est-ce qu’il y a ? Tu t’attendais à quelqu’un d’autre peut-être ? »

Les yeux d’Eun Mee, malgré le ton plaisantin qu’elle s’efforçait de prendre, trahissaient cette petite note de déception qu’elle essayait de masquer. Il était vrai qu’Ae Cha s’était plus montrée surprise qu’enthousiaste, mais l’un n’empêchait pas l’autre. Et même si elle ne s’attendait pas du tout à la voir ici, elle n’en était pas moins heureuse de sa présence à ses côtés.

« Non, pas quelqu’un d’autre ! Je ne m’attendais à personne, en fait... »

Elle eut un petit rire, spécialement contente de voir son amie en ce jour qui avait semblé monotone et interminable. Au moins une bonne chose dans la journée ! La fleuriste l’invita à entrer dans sa boutique, et referma la porte derrière elle, en retournant cette fois-ci définitivement le panonceau « Fermé ». Comme ça, personne ne viendrait les déranger pour une commande de dernière minute ! Puis, elle laissa Eun Mee s’installer et poser son sac lourd sur le comptoir.

« Tu as un rendez-vous amoureux avec ton voisin ?

Qui t’a parlé de ça ? » S’étonna-t-elle sans prendre la peine de nier les faits.

Après tout, elle n’avait rien à lui cacher, puisque sa jeune amie se confiait souvent à elle. Ae Cha se creusa la mémoire pour essayer de se rappeler quand est-ce qu’Eun Mee aurait pu avoir l’occasion de l’apprendre. Serait-ce à cause de Ha Neul ? Non, les deux filles ne s’aimaient pas vraiment... Et Min Jae n’avait aucun contact avec elle. Quant à Soo Jong, il n’était pas encore au courant de leur relation. Du moins, c’est ce qu’elle espérait. Dans leurs amis communs, il ne restait plus que... Tae Hyun. Tae Hyun, qui connaissait Min Jae. Ce ne serait pas improbable que la fuite vienne de là, même si elle-même ne lui en avait pas touché un mot.

« Enfin, ce n’est que moi, désolée. Je m’ennuyais, et je me suis dit que j’allais venir voir ma chère Ae Cha parce que ça fait longtemps qu’on a pas passé du temps ensemble…

Comment ça, « ce n’est que toi », patate ! Fit-elle mine de la gronder en lui ébouriffant ses cheveux déjà un peu désordonnés. Ca me fait plaisir que « ce soit toi » ! »

La fleuriste s’aperçut que l’étudiante semblait intriguée par les affaires qu’elle avait posées non loin de là. Elle décida de lui dire ce qu’elle s’apprêtait à faire en cette fin d’après-midi :

« Comme je ferme à 16heures le samedi, je me suis dit que j’irai bien faire un tour en dehors de Seoul. Il y a une fleur dont j’aimerais récupérer les graines pour la cultiver... Alors j’ai pensé à partir en expédition ! »

Elle ponctua sa phrase d’un rire amusé, comme si elle évoquait une aventure palpitante qui promettait d’être inoubliable. Alors qu’en fait, ce ne serait qu’une petite randonnée pour aller cueillir des fleurs. Rien d’extraordinaire, en somme. Mais elle avait envie de prendre un peu l’air, et de se revigorer dans les campagnes environnantes.

« D’ailleurs, ça te dirait de m’accompagner ? Ca nous donnera l’occasion de passer un bon moment toutes les deux ! »

Les deux filles auraient sûrement des tas de choses à se raconter, à commencer par la liaison qu’Ae Cha entretenait avec Min Jae, en passant par toutes ces retrouvailles et ces rencontres auxquelles elle avait été confrontée ce mois-ci. Oh oui, elle allait en avoir des choses à lui dire ! Et c’était aussi sûrement le cas d’Eun Mee, depuis le temps qu’elle ne s’étaient pas vues. Des amies filles, la jeune femme n’en fréquentait pas des masses. Il y avait bien Ha Neul, oui, mais elle ne savait pas si elle pouvait la qualifier d’amie. Elle s’entendait bien avec elle, malgré son caractère, mais elle n’irait pas spontanément se confier à elle. Ce qui serait sûrement réciproque, d’ailleurs.

« Ca me fait penser qu’il y a longtemps que j’ai vu Tae Hyun, aussi ! »

Elle avait volontairement évoqué le nom de leur ami commun, afin de faire réagir Eun Mee. C’était vraiment trop bête qu’elle ne jure que par ce Hyun Soo, alors qu’elle avait un beau mec super gentil juste à côté d’elle ! Ae Cha était, à ce propos, bien décidée à ajouter son grain de sel dans toute cette histoire...


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Sam 10 Aoû - 0:11

« Comme je ferme à 16heures le samedi, je me suis dit que j’irai bien faire un tour en dehors de Seoul. Il y a une fleur dont j’aimerais récupérer les graines pour la cultiver... Alors j’ai pensé à partir en expédition ! »

A l’entente des projets de mon amie, je ne peux m’empêcher de sourire légèrement jalouse. Une expédition ? La chance. Je donnerai tout pour partir aussi, à la recherche de petites graines, dans je ne sais quelle partie de la campagne. Rien que la dernière fois que je suis partie faire une randonnée remonte à quelques années. Sous prétexte que je ne peux pas voir comme quelqu’un de normal, mes parents ne m’ont jamais laissé partir de Séoul, jugeant que les rues étaient suffisantes pour mes rêves d’aventures. J’envie Ae Cha, sans l’avouer je l’envie vraiment. Libre d’aller où elle souhaite, sans le moindre problème.

« D’ailleurs, ça te dirait de m’accompagner ? Ca nous donnera l’occasion de passer un bon moment toutes les deux ! »

Je relève la tête des pétales que je caressais du bout des doigts et fais volte-face pour lancer un regard surpris à mon ainée.

« C’est vrai ? Tu veux bien que je t’accompagne ? » souffle-je enthousiaste.

Est-ce que je ne serais pas un poids pour elle ? Je risque fort de me prendre les pieds dans des racines, ou de foncer tête basse dans un ravin. Mais plutôt que de refuser, je sens mon cœur battre plus fort à l’idée de parcourir les campagnes à ses côtés. Je pensais passer juste un après-midi entre filles, à parler de tout et de rien –surtout de tout- mais la balade est encore plus intéressante. Et puis, j’aurais tout le temps de lui demander conseil sur mes problèmes de cœur plutôt fréquents, ou de l’embêter concernant ce monsieur Min Jae quand on sera sur la route.

« Je viens alors ! » m’exclame-je, ravie.

Il faut juste que je me débarrasse des bouquins qui vont juste être un gros poids en plus. Mais cette perspective me plait vraiment.

« Ca me fait penser qu’il y a longtemps que j’ai vu Tae Hyun, aussi ! »

J’écarquille les yeux, ne comprenant pas pourquoi elle parle de notre ami d’un coup, comme ça. En tout cas, si elle essaie de tester quelque chose, elle doit être ravie. Mes joues se chauffent, m’indiquant qu’elles se sont surement colorées d’une jolie couleur rose. Ce n’est pourtant pas la première fois que nous parlons de lui, au contraire. Il arrive souvent qu’on l’évoque au cours de nos conversations. Mais le fait est que ces derniers temps, j’ai commencé à ressentir certaines choses envers lui, et ça, ça va être assez difficile à cacher au regard inquisiteur de mon ainée.

« Hum. Il est assez occupé en ce moment… Avec le travail… Tout ça. » murmure-je en me penchant sur les fleurs afin d’éviter qu’elle ne voit mon visage virant vers l’écarlate.

Ou quand il ne l’est pas, il finit toujours pas trouver quelques minutes à passer avec moi. Comme la fois où il m’a emmené au temple alors qu’il avait des croquis à terminer... En y repensant, je me sens spéciale à ses yeux et ça me réchauffe le cœur, allant jusqu’à faire voleter de petits papillons dans le ventre. Je soupire. Pourquoi je fuis, alors que je sais très bien qu’on en parlera coûte que coûte. Elle doit bien être la première à s’en rendre compte, rien que le fait qu’elle ait prononcé son nom suffit à me rendre plus rouge que ses tulipes.

« On devrait faire une sortie tous les trois un jour. Ce serait sympa ! »

Je tousse un peu, pour cacher ma gêne. Puis délaissant la vue de je ne sais quelle fleur jaune, je retourne près de mon amie restée près du comptoir. Je sens parfaitement son regard sur moi, essayant très probablement de me lire, comme elle a l’habitude de le faire. Oh, elle peut. Viendra bien le moment où je reviendrai à la charge avec son voisin très craquant. C’est pourquoi je m’empresse de venger ma gêne en lui rappelant :

« Tu pourras même inviter ton nouveau copain, ça fera un peu double-dat… » Je m’interromps, me rendant compte de ce que je m’apprête à dire avant de secouer la tête. « Bref,  je croyais qu’on devait partir en expédition ? »

Et hop, les deux pieds dans le plat. Je retiens ma main de frapper mon front, et tente de cacher mon malaise en sortant mes livres pour les laisser dans l’arrière-boutique le temps que l’on revienne. Je sens que ces quelques heures ensembles vont suffire à me faire parler… Elle a juste mentionné le fait qu’elle ne l’avait pas vu depuis longtemps à l’origine… Et voilà que j’avoue presque du bout des lèvres qu’il y’a peut-être quelque chose qui se trame envers lui. Et ce malgré Hyun Soo. Je ne suis pas dupe non plus, je vois bien pourquoi elle en a parlé… Ah ça, elle est douée pour parvenir à ses fins, Ae Cha.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Lun 12 Aoû - 22:54

A l’entente de sa proposition, Eun Mee parut enthousiasmée et accepta immédiatement. Elle ne devait pas avoir l’occasion de quitter souvent Seoul, alors autant lui faire profiter de cette expédition. Et puis, ce sera beaucoup plus amusant à deux ! Bien sûr, Ae Cha devrait faire attention à ce que son amie ne soit pas incommodée par un manque de repères en ces lieux inconnus, mais il était fort improbable qu’elle se perde en pleine campagne, au milieu des vaches. L’endroit où elles allaient se rendre serait sûrement bien dégagé, donc il était impossible de s’y égarer ! Et ça ne sera pas trop dangereux non plus, sauf si des moutons décidaient de s’en prendre à elles. La scène aurait un petit quelque chose de comique, en quelque part.

Quand la fleuriste avait évoqué le nom de Tae Hyun, la réaction d’Eun Mee fut des plus délectables. Visiblement, elle ne restait pas de marbre lorsqu’elle se retrouvait confrontée à ce prénom. Peut-être finirait-elle par laisser tomber ce Hyun Soo-quelque-chose après s’être rendu compte de ses sentiments pour leur ami commun ? Car oui : Ae Cha était persuadée que ces deux-là étaient faits pour être ensemble, et elle était bien décidée à ajouter son grain de sel pour les remuer un peu.

Lorsque l’étudiante proposa une sortie à trois, le visage de la jeune femme s’illumina d’un sourire ravi. Parfois, elle avait peur d’être un peu vieille pour eux, et se se sentait un peu à l’écart. Mais cette proposition la réconforta un peu. Elle s’empressa d’accepter tout en réfléchissant déjà au lieu et à la date de cet éventuel rendez-vous. Seulement, ses joues commencèrent à se teinter d’un joli rose quand elle entendit :

« Tu pourras même inviter ton nouveau copain, ça fera un peu double-dat… »

Déjà, le qualificatif de « copain » lui parut étrange. Quand elle pensait à Min Jae et à leur relation, ce n’était pas le mot « copain » qui lui venait à l’esprit. Sans doute parce qu’ils n’avaient pas officialisé, même s’ils étaient sortis ensemble plusieurs fois depuis qu’ils avaient passé la nuit tous les deux. Non, Min Jae n’était pas son « copain » à proprement parler... C’était Min Jae, quoi. Quand elle pensait à lui, leur lien complexe semblait pourtant évident, sans avoir besoin de l’expliquer.

Et puis, pourquoi Eun Mee avait-elle eu besoin de préciser « nouveau » copain ? Faisait-elle allusion à Soo Jong ? D’accord : ils avaient déjà eu une liaison par le passé et se revoyaient souvent - moins maintenant qu’elle était avec Min Jae - mais de là à le considérer lui aussi comme son petit ami... C’était compliqué, les liens qu’elle avait avec les hommes ! En fait, on pouvait dire qu’elle n’avait pas eu beaucoup de chance : ceux avec qui elle avait eu une aventure étaient la plupart du temps des hommes à femmes, et l’avaient bien vite quittée après avoir réalisé qu’ils ne voulaient pas s’investir. Et le seul en qui elle avait eu l’espoir d’une relation à longue durée l’avait lui aussi quittée pour une autre. De ce fait, peut-être cherchait-elle inconsciemment des hommes de ce genre parce qu’elle savait d’avance comment ça finirait, par crainte de voir la même scène se dérouler une nouvelle fois ? C’était finalement sa façon de se protéger des déceptions amoureuses, qui sait...

Mais ce qui l’interpela fut ce mot qu’Eun Mee faillit prononcer. « Double-date ». Voulait-elle sous-entendre qu’elle était prête à considérer Tae Hyun comme son petit ami si l’occasion s’en présentait ? Intéressant ! La jeune fille se reprit bien vite en découvrant son erreur.

« Bref,  je croyais qu’on devait partir en expédition ?

Tout à fait ! Si tu es prête, on y va. Tu pourras laisser tes affaires dans la voiture : je te reconduirai chez toi au retour. Tu seras peut-être fatiguée après cette longue balade ! »

Portant son propre sac à son épaule, Ae Cha fit signe à son amie de la suivre dans l’arrière-cour de la boutique, où sa camionnette et sa voiture personnelle étaient garées. Comme elle avait prévu cette expédition à l’avance, elle avait déjà imprimé l’itinéraire sur des feuilles de papier, faute de pouvoir se payer un GPS. Une fois s’être assurée que tout était aux normes et que sa passagère était bien attachée, elle démarra sa voiture et sortit dans la rue qui longeait l’arrière de son magasin. La route s’annonçait un petit peu longue, environ une demi-heure de trajet. Alors, machinalement, elle alluma l’autoradio et laissa la musique envahir l’intérieur du véhicule, en veillant à conserver un volume correct. Si elle faisait ça, c’était aussi par crainte de devoir subir un interrogatoire à propos de sa relation avec Min Jae, comme ç’avait été le cas avec Ha Neul. Quoi qu’Eun Mee se montrerait sûrement beaucoup plus subtile et prévenante que sa colocataire.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Mer 14 Aoû - 22:13

J’acquiesce avec un grand sourire, et récupérant mon sac, je rejoins mon ainée qui attend près de la porte de derrière. Ce n’est pas la première fois que je pars en voiture avec Ae Cha, donc c’est presque machinalement que je pose mes affaires à l’arrière avant de me glisser près de la conductrice. Des petits bruits de papier froissés m’indiquent qu’elle doit probablement vérifier la route, ou quelque chose dans ce genre. Amusée, je ne peux m’empêcher de lui lancer :

« Tu sais où on va au moins ? »

La voiture démarre alors que je ne peux me détacher de mon sourire ravi. Je n’aurais vraiment pas imaginé mieux pour occuper mon après-midi. Rien de mieux qu’une bonne balade à des kilomètres de Séoul pour s’écarter l’espace de quelques heures de mes soucis. Juste oublier l’espèce de cercle vicieux dans lequel mon cœur semble s’être lancé depuis quelques semaines et souffler, loin, très loin de tout ça. Peut-être même que j’arriverai à me confier à Ae Cha. J’en aurais bien besoin, c’est sûr. Elle me prendrait sûrement pour une de ces filles indécises et capricieuses, mais… Ca me brûle les lèvres tellement je ressens l’envie d’en parler. Pourtant, je sais parfaitement que je n’oserai pas faire le premier pas.  
Alors c’est presque soulagée que j’entends de la musique envahir le véhicule. Ça m’évitera au moins de me torturer l’esprit pendant le trajet.  Néanmoins, au bout de cinq bonnes minutes passées à marmonner l’air d’une quelconque chanson de boysband, je ne peux me retenir de me tourner vers elle, l’air faussement sérieux.

« Tu n’aurais pas préféré y aller avec Min Jae ? »

Eh oui, on commence doucement. Histoire de… De toute façon, je sais que ce nom risque de ressortir beaucoup durant la virée. C'est un peu obligatoire. Je veux savoir les détails qui ont échappé à Tae Hyun, je veux pouvoir aller le voir demain et tout lui raconter, en le narguant légèrement sur le fait que j'en sais plus que lui sur la relation d'Ae Cha. Je lui souris de toutes mes dents, consciente qu’il faut quand même qu’elle reste concentrée sur la route, et non pas focalisée sur son aventure avec son voisin. Je n’ai pas tellement envie d’avoir un accident, je suis bien trop jeune et j’ai bien trop de choses à régler.

« Sérieusement, je suis contente de t’accompagner ! Je ne suis pas sortie de Séoul depuis… Mes quatorze ans ? » lâche-je en jetant un regard vers la fenêtre.

Je ne vois pas grand-chose. Juste un mélange de couleurs pâles, qui m’indique que nous avons quitté la ville et que la campagne commence à nous entourer. Je pousse un soupir las. Ça doit être beau.  Je veux dire, forcément, quelqu’un qui est capable de voir ne sera peut-être pas aussi attentif que je le serais… Ce qui m’émerveille, lui semblera plus banal, dénué d’intérêt. Alors que pour moi, tout n’est qu’un terrain de jeu dans lequel je me lance sans y penser. C’est bien pour ça que je ne suis pas sortie de la capitale depuis des lustres. Selon mes parents, ce n’est que danger et menace, sous prétexte que je ne serais pas capable de distinguer les fossés des ponts.
J’espère au moins que je ne serai pas une gêne pour Ae Cha. Manquerait plus que ça… Que je tombe dans un trou parce que je n’ai pas vu où je mettais les pieds, ou qu’un tronc d’arbre mort me tombe dessus parce que je n’ai pas fait attention sur ce que je m’appuyais.

«Et puis... Comme ça, on aura largement le temps de parler... De tout ce que j'ai loupé, et de que j'ai à rattrapé. » appuye-je en articulant chaque syllabe pour lui faire comprendre le lourd sous-entendu.

C'est bien le rôle d'une sœur d'embêter son ainée non? Or, je considère Ae Cha comme tel...  

« On est bientôt arrivées ? » demande-je en gardant mon front appuyé contre la vitre dans l’espoir d’apercevoir des formes distinctes.

Vu que la voiture commence à ralentir dans un crissement de pneu, j'en déduis que oui.


Nuhuh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Jeu 15 Aoû - 0:50

En la voyant vérifier une dernière fois le trajet qu’elles devraient emprunter, Eun Mee avait alors lancé une petite boutade en lui demandant si elle savait où elles allaient. Faisant mine d’être vexée, Ae Cha posa sa main sur la tête de sa cadette et lui ébouriffa les cheveux en confirmant que oui, elle savait très bien vers où chercher cette fameuse fleur.

Alors que la voiture parcourait les rues de la capitale afin de quitter la ville, la fleuriste sembla ressentir les tracas qui tourmentaient l’esprit de la jeune fille. Eun Mee ne disait rien, mais son air songeur et préoccupé trahissait la multitude de pensées qui se bousculaient dans sa tête. Même si elle avait envie de savoir de quoi il s’agissait, Ae Cha ne l’assaillit pas immédiatement de questions : elle ne voulait pas paraître trop indiscrète ou quoi que ce soit. Si son amie voulait se confier, elle le ferait comme elle en avait toujours eu l’habitude, sans se sentir forcée. Mais contre toute attente, alors qu’une chanson se terminait à la radio, elle lui demanda :

« Tu n’aurais pas préféré y aller avec Min Jae ? »

Passé l’instant de surprise, la rouquine lâcha un petit rire à la fois amusé et embarrassé. Embarquer Hwang Min Jae dans une cueillette de fleurs ? Pas sûr que ce soit le genre d’activité qui l’amuse !

« La dernière fois que nous sommes allés quelque part tous les deux, ça a viré au scénario catastrophe ! On s’est perdus à scooter au milieu des bois à la suite d’une déviation, puis on a eu une fuite d’huile et en plus de ça il s’est mis à pleuvoir des cordes ! Sans oublier qu’à un moment, nous nous sommes perdus de vue et je me suis retrouvée face à un chien sauvage... »

Le souvenir de ce fâcheux face à face lui fit froncer les sourcils. Elle avait eu une belle peur, ça oui ! En plus, le décor n’avait pas arrangé les choses, donnant un air de film d’horreur à toute la scène. En toute honnêteté, elle espérait du fond de son coeur que cette virée avec Eun Mee ne connaisse pas un déroulement similaire. Elle s’en voudrait de l’avoir embarquée dans toute cette histoire, et commencerait à penser qu’elle portait la poisse à quiconque s’approchait d’elle. Remarque, peut-être que c’était réellement le cas, et que c’était pour cela que ses ex étaient tous partis sans demander leurs restes.

Bref, il n’y avait quand même pas de grandes chances pour que ce scénario se reproduise. Elle s’était bien préparée en vérifiant plusieurs fois l’itinéraire, puis en allant faire le plein d’essence la veille, et enfin en apportant quelques vivres avec elles au cas où un petit creux se fasse ressentir dans l’après-midi.

« Tu aurais peut-être préféré que je l’invite ? Répondit-elle en plaisantant. Je ne sais pas si vous vous entendriez bien, il est assez... Spécial, en son genre. »

C’était vrai : Hwang Min Jae avait du charme et était vraiment un très bel homme, mais avec son caractère, ça passait ou ça ne passait pas. Et le handicap d’Eun Mee risquait de le mettre mal à l’aise, lui qui était du genre à ne pas vraiment ressentir de la compassion pour autrui. Il ne saurait sûrement pas vraiment réagir en sa présence, et cela vexerait très certainement la jeune aveugle. Elle non plus n’était pas du genre à aimer qu’on la plaigne, alors si elle voyait qu’il avait une sorte de pitié envers elle, elle le prendrait sûrement très mal.

« A moins que tu préfères que je n’invite quelqu’un d’autre... Comment s’appelle ce garçon, déjà ? Hyun Soo ? »

Il y avait eu assez d’allusion à Min Jae pour le moment, alors il était temps de faire basculer la situation. Eun Mee s’était souvent confié au sujet de ses histoires amoureuses, et semblait vraiment ressentir quelque chose de fort pour ce garçon. Sauf que jusque là, cela n’avait rien donné. Et la proximité qu’il y avait entre elle et leur ami Tae Hyun donnait quelques idées à Ae Cha. Après tout, ils étaient à peu près du même âge et s’entendaient très bien ensemble. Et puis, ils étaient juste trop mignons, tous les deux !

« Et puis... Comme ça, on aura largement le temps de parler... De tout ce que j'ai loupé, et de ce que j'ai à rattraper.

Oui, tu pourras me dire tout ce qui s’est passé dans ta vie depuis la dernière fois que nous nous sommes vues ! » Lui retourna-t-elle le sous-entendu avec un sourire malicieux.

Alors que la plus jeune demandait si elles étaient bientôt arrivées, la fleuriste s’apprêtait justement à garer sa voiture au bord de la route. Les voilà qui étaient désormais en pleine campagne, au beau milieu des prés fleuris et des bosquets dont les feuilles naissantes des arbres commençaient à créer un feuillage massif. Il y avait également des moyennes montagnes, dont les sommets dépassaient de la cime des arbres.

« Bon, hé bien d’après mes sources, la fleur devrait se trouver dans ce coin-là. Ca s’appelle une dent de chien (Elle eut une moue renfrognée en énonçant ce dernier mot), et c’est d’une couleur violet/rose. C’est une fleur assez rare, que l’on trouve dans ce genre d’environnement. »

Tout en décrivant l’aspect de la fleur, Ae Cha commença à la chercher des yeux. Elle avait donné ces renseignements à titre d’informations, plus pour la culture d’Eun Mee que pour lui demander de chercher avec elle. De toute façon, elle veillerait à ce qui ne lui arrive rien, comme une soeur prendrait soin de sa cadette.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Jeu 15 Aoû - 23:26

Je ne manque pas d’éclater de rire en l’entendant raconter ses mésaventures avec son cher voisin. Ca avait l’air tellement mouvementé et amusant, que je l’envie davantage. Elle a surement vécu plus de chose que moi, et cette petite histoire me le confirme. Je lui souris quand même, attentive à tout ce qu’elle dit. Je ne dis pas que j’aimerai me retrouver nez à nez avec un chien sauvage, ou quoique ce soit du genre, mais quelque chose qui me sorte un peu de la routine Séoulite ne serait pas de refus…

Lorsqu’elle me demande si j’aurai préféré avoir ce Min Jae avec nous aujourd’hui, je me contente d’hausser les épaules. Je ne m’entends généralement pas très bien avec ses conquêtes. Du moins, avec Kim Soo Jong. Rien que d’y penser, j’ai envie de l’étriper pour voir partir son éternel sourire satisfait. Etre aveugle ne m’empêche pas de cerner son caractère, bien au contraire. Il n’a qu’à claquer des doigts pour avoir ce qu’il veut, Ae Cha comprise. Or, je n’aime pas spécialement le voir roder autour d’elle comme si elle n’était qu’un vulgaire nom à rajouter. Est-ce que Min Jae est de ce genre aussi ? Il faudra que je demande à Tae Hyun, ils sont assez proches pour qu’il en sache un peu plus. De toute façon, personne ne peut être assez bien pour Ae Cha, décrète-je en hochant vigoureusement la tête.

« A moins que tu préfères que je n’invite quelqu’un d’autre... Comment s’appelle ce garçon, déjà ? Hyun Soo ?
- De… De quoi ?» m’écris-je presque trop brusquement.

Je n’ai vraiment pas l’habitude de parler de lui, avec qui que ce soit. Hyun Soo, c’est une part importante de mon jardin secret et depuis de nombreuses années, je cherche à poser des mots sur notre relation assez particulière. S’aimer, sans vraiment le faire. Bien sûr, je l’ai déjà mentionné en présence d’Ae Cha, c’est assez inévitable puisque son nom passe la barrière de mes lèvres avec un naturel déconcertant.

« Ce n’est pas comme s’il aurait pu venir de toute façon. » marmonne-je en cachant mon air déçu. Il est comme… Absent, ces derniers temps.  

Je change rapidement de sujet, ne voulant pas m’attarder plus que ça. Du moins pour le moment, puisqu’il va forcément ressurgit plus tard. Quand on aura une de ces longues conversations profonde et sérieuse qui nous caractérise.
Ce qu’elle a loupé ? Pas grand-chose et tellement à la fois. Tout se mélange dans ma tête, comme c’est le cas depuis des jours déjà. Je ne saurai même pas par où commencer. Le rendez-vous avec Tae Hyun ? Les retrouvailles avec Ji Hyuk ? Et cet idiot de Hyun Soo qui s’amuse à jouer à cache-cache… Tu parles d’un cœur en chute libre. C’est à celui qui s’en emparera le premier. J’ai l’air quelque peu désespérée lorsque je colle mon nez sur la vitre, évitant ainsi de croiser le regard curieux de mon amie. Et étrangement, je suis assez pressée de poser pied à terre.

Ce qui ne tarda pas à arriver puisque la voiture s’immobilisa complètement. Impatiente de découvrir ce petit bout de campagne, je m’empresse de sortir du véhicule, récupérant mon sac allégé au passage.

« Bon, hé bien d’après mes sources, la fleur devrait se trouver dans ce coin-là. Ca s’appelle une dent de chien, et c’est d’une couleur violet/rose. C’est une fleur assez rare, que l’on trouve dans ce genre d’environnement. »

Je me fie à la voix de mon ainée afin de ne pas m’en séparer. Il manquerait plus que ça, que je ne sois pas capable de retrouver la voiture et que je m’égare au beau milieu d’un champ de je-ne-sais-quoi. De plus, j’essaie d’imaginer la fleur qu’elle me décrit. Violet, ma couleur préférée.

« J’aimerais te dire que je vais t’aider à la trouver, mais je suis sûre que tu t’en sortiras mieux sans moi. » lance-je d’un ton faussement amusé.

D’un geste mécanique, je remonte mes lunettes le long de mon nez, plissant un peu des yeux dans l’espoir d’apercevoir la dite tâche de couleur. Des craquements, et un mouvement m’indique qu’Ae Cha se trouve un peu à l’écart sur la gauche. Je vois sa silhouette se baisser puis se relever pour se déplacer un peu plus loin. Derrière elle, je devine une espèce d’imposant mur de terre. Une falaise ? Une colline ? Avec un dernier regard sur l’ombre floue que je peine à distinguer, je décide de ne pas la déranger pendant sa recherche. Si ça se trouve, elle est concentrée pour ne pas louper la chance de trouver sa fleur. Alors autant me faire la plus discrète possible, et partir de mon côté –sans trop m’enfoncer dans la campagne non plus-.

« Tu pars souvent en expédition pour trouver des fleurs ? » demande-je.

Je me doute de la réponse, Ae Cha est une passionnée, elle serait capable de faire le tour du monde pour. Mais j’ai besoin d’entendre sa voix pour me faire une idée d’où je me trouve par rapport à elle. Et si pour ça, je dois raconter les premières paroles insensées qui me passent par la tête, tant pis.

« Ca… Te dérange de me décrire ce que tu vois ? » souffle-je, gênée.

Sentant que le sol commence à changer sous mes pieds, je ralentis un peu l’allure et tends les mains devant moi. Mes doigts rencontrent de la pierre, qui s’effrite un peu au toucher. Je fronce les sourcils en les laissant courir le long de la paroi. Ca parait presque être sur le point de s’effondrer. Mais c’est impossible, n’est-ce pas ? Sinon, il y aurait des panneaux avec écrit « danger », ou quelque chose comme ça. Et même si je ne peux pas les lire, Ae Cha les aurait vus. J’acquiesce, tournant les talons pour retourner près de mon amie. Seulement, j’ai à peine le temps de faire un pas, que celui-ci se prend dans quelque chose, me faisant partir en arrière. Battant des bras un instant, je me rattrape à ce qui me tombe sous la main. Mon coeur s'arrête brusquement, et mon souffle se coupe. Une branche. Ou, en vue du craquement sinistre et des sons de pierres dégringolantes, une racine…  

« Oh oh … »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Ven 16 Aoû - 17:04

Ae Cha commença donc à chercher la fameuse fleur, parmi le vert abondant des prés environnants. Comme l’herbe était plutôt haute, il serait assez difficile de repérer au premier coup d’oeil la tâche violette qui caractérise la dent de chien. Ah, pourquoi portait-elle un nom pareil ? Cela enlevait tout le charme de la chose, et rappelait à la fleuriste sa mésaventure de la semaine passée, en compagnie de Min Jae. Heureusement que cette fois-ci, elle avait vérifié tout ce qui fallait avant de se lancer à l’aventure : à part des vaches, il n’y avait aucun animal dangereux qui rôdait dans les parages; et elle avait soigneusement emmené sa voiture chez le garagiste les jours précédents pour s’assurer qu’elle était fonctionnelle. Tout était OK.

« Tu pars souvent en expédition pour trouver des fleurs ? »

La voix d’Eun Mee lui fit relever la tête dans sa direction. Elle n’était pas si loin d’elle, mais elle semblait un peu perdue au beau milieu de cette nature, sans aucun repère pour la rassurer. La jeune femme prit conscience qu’elle n’était pas très sympa de la laisser se débrouiller seule dans cet endroit inconnu, tandis qu’elle farfouillait tranquillement entre les végétaux pour trouver ce qu’elle voulait.

« Pas si souvent que ça, en fait, admit-elle en se rapprochant de son amie. La plupart des fleurs que je vends me sont livrées selon ma nécessité pour les bouquets. Et comme je n’ai pas un très grand espace pour cultiver des graines, je ne peux pas me permettre de partir comme ça tous les quatre matins... Même si j’en ai envie, pour découvrir de nouveaux horizons ! »

Ae Cha avait plus d’une fois parlé à sa confidente de son rêve de tour du monde, tout comme elle en parlait avec n’importe qui d’ailleurs. Mais il y avait ceux qui n’entendaient ce sujet qu’une fois ou deux, et ceux qui sont beaucoup plus proches d’elle et se voient dans l’obligation de supporter ses beaux discours rêveurs au sujet de quels pays elle irait visiter en premier, et dans quel ordre.

« Ca… Te dérange de me décrire ce que tu vois ?

Non, bien sûr que non ! Tu peux me demander tout ce que tu veux sans hésitation, tu sais. »

La jeune femme prit un instant de réflexion pour observer les alentours et s’imprégner du paysage, afin de décrire le plus fidèlement possible ce qu’elle avait sous les yeux.

« C’est un endroit un peu bizarre, parce que juste derrière nous il y a une étendue de verdure, une grande prairie. Et devant, il y a une petite montagne de pierres. C’est comme si nous étions à la frontière de deux pays totalement différents, en fait ! »

Elle fit mine de sauter à pieds joints sur l’herbe pour montrer qu’elle était sur un premier territoire, puis elle sauta de la même manière sur les cailloux pour montrer qu’elle entrait dans un autre « pays ». Reprenant son sérieux, elle examina plus attentivement les flancs de la colline, quand soudainement, entre deux panneaux signalant un risque d’éboulements, elle remarqua une petite tâche violette qui avait poussé entre les cailloux. Alors qu’elle s’apprêtait à en avertir Eun Mee, elle vit que cette dernière venait de s’emmêler les pieds et tombait à la renverse. Ae Cha voulut faire un geste en avant pour la rattraper, mais elle s’était déjà accrochée à une racine qui dépassait d’entre les roches. Seulement, avec le poids de la chute, la racine lui resta entre les mains, et la façade ne sembla pas apprécier. De petites pierres commencèrent à dévaler la montagne, puis des plus grosses, et encore plus grosses.

Dans la précipitation, la rouquine chercha comment réagir quand ses yeux se posèrent sur une sorte d’ouverture dans la pente rocailleuse. Peut-être un abri potentiel en attendant que l’éboulement se calme ! Sans se poser plus de questions, elle courut vers son amie et l’emmena avec elle s’abriter dans ce qui paraissait être une grotte. Là, elle s’accroupit sur le sol et força Eun Mee à faire de même, la serrant contre elle et posant une main sur sa tête comme pour éviter qu’elle ne se fasse blesser.

Le bruit de la chute de pierres dura encore quelques bonnes secondes et, quand il cessa, Ae Cha rouvrit les yeux pour apercevoir... Rien. Seulement l’obscurité la plus totale qui les avait englouties toutes les deux. D’un geste machinal, elle sortit son portable de sa poche et poussa l’éclairage au maximum pour tenter de distinguer le plus de choses possibles. Et tout ce qu’elle vit ne fut qu’un amas de roches bloquant la sortie. Vu leur taille, il allait être impossible de les dégager une par une pour se frayer un chemin. En pointant le faisceau dans l’autre direction, elle vit qu’il semblait y avoir un long couloir dont la destination était encore inconnue. Peut-être un cul-de-sac...

« Eun Mee, ça va ? » Souffla-t-elle pour s’assurer qu’elle n’était pas blessée.

Elle-même ne l’était pas, heureusement. Mais pour combien de temps ? Elle ne savait pas si elles pourraient s’en sortir rapidement, ou s’il valait mieux attendre que les secours interviennent. En jetant un oeil à l’écran de son téléphone, elle poussa un soupir : le réseau était indisponible. Logique, d’une certaine façon !

« Bon... Comme on dit, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise, c’est que nous sommes bloquées et que nous ne captons pas avec nos portables. Donc on ne peut prévenir personne... Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il semble y avoir une galerie qui nous conduira peut-être vers la sortie... »

Avancer sera sûrement dangereux, mais au moins Eun Mee ne sera pas désavantagée : à cause de l’obscurité, Ae Cha n’y voyait quasiment rien du tout.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Sam 28 Sep - 0:10

Le chaos. Je crois que c’est le mot parfait pour décrire ce que j’ai ressenti en quelques secondes. Lorsque la racine a glissé entre mes mains, entrainant dans sa chute, un dizaine de petites pierres. Qui très vite, devinrent énormes et dégringolèrent jusqu’à mes pieds. Un grondement sourd résonna, faisant trembler la terre sur laquelle je tentais de rester debout. J’eu envie d’hurler, mais les mouvements qui passaient devant mes yeux effarés me firent trop peur pour que ma voix trouve le courage de sortir. Je suis juste restée immobile, les bras ballants alors que tout s’effondrait autour de moi.

Un peu comme… L’enfer sur terre ?

Jusqu’à ce que je sente les mains de mon ainée se refermer sur mon bras, me tirant vivement à l’écart. Inconsciemment, par pur réflexe, je ferme les yeux. Le corps de mon amie se presse contre le mien, me forçant à m’accroupir sur un sol vibrant. Est-ce qu’elle le sent aussi ? Comme s’il menaçait de craquer sous nos poids, et de nous engloutir dans les ténèbres.  

Effrayée, je me serre davantage contre Ae Cha qui ne bouge pas plus, me tenant fermement dans ses bras, une main posée sur ma tête. Ce qu’elle doit voir est surement pire que ce que j’entends. Pourtant, le bruit de chute s’arrête subitement. Le silence reprend sa place, tout juste rompu par les battements frénétiques de mon cœur contre mes tympans. Je souffle, n’osant pas rouvrir les yeux. Est-ce que c’est bien fini, ou est-ce que la petite montagne va nous tomber sur la tête d’ici quelques secondes ? Ae Cha s’écarte, me laissant recroquevillée dans mon coin. Lentement, j’essaie de récupérer mon souffle qui s’est coupé sous le choc, ainsi que de calmer les tremblements de mes membres.

« Eun Mee, ça va ? » Souffle la voix de mon ainée.

Je bouge légèrement, m’assurant que tout est intact et hoche la tête.

« Et toi ? » m’enquis-je doucement.

J’ouvre les yeux avec une hésitation. Puis je bats des paupières à plusieurs reprises. Qu’est-ce que… ? Noir. Tout est noir. Il n’y a pas le moindre rayon de lumière, pas la moindre couleur à l’horizon. J’ouvre la bouche, sans qu’aucun son n’en sorte. Est-ce que je suis aveugle ? Pour de bon cette fois ? La panique commence doucement à m’étreindre, faisant monter les larmes. Mais je ne crois pas avoir été touchée, ni avoir reçu quelque chose sur la tête. Alors… J’écarquille les yeux, posant mes mains autour de moi pour me faire une idée. Une grotte ? On est enfermée dans… Une grotte sombre et sans issue? Oh mon dieu…

« - Qu’est-ce qu’il se passe ? murmure-je.
- Bon... Comme on dit, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise, c’est que nous sommes bloquées et que nous ne captons pas avec nos portables. Donc on ne peut prévenir personne... Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il semble y avoir une galerie qui nous conduira peut-être vers la sortie... »

J’attends toujours la bonne nouvelle, ne pouvant croire que ce soit ça. On est vraiment enfermée alors. Bloquée sans la moindre chance de contacter qui que ce soit, et sans lumière. Pourquoi est-ce que je sens la rupture de mes nerfs se faire de plus en plus proche ?

« Tu… Tu es sûre qu’il n’y a aucun moyen que… » Ma voix tremble. Ne pas craquer, pas maintenant.

Comment est-ce qu’elle veut que l’on se promène dans une galerie, s’il n’y aucun moyen pour nous d’y voir ? Non pas que je sois d’une utilité quelconque puisque de toute façon, je n’y vois pas en temps normal. Mais j’y suis habituée, en quelque sorte. Alors qu’elle, qui a la pleine capacité de ses yeux, se retrouve affaiblie. Et qui sait ce que nous trouverons dans ses couloirs de roches ? Si on se retrouve face à un ours, est-ce que je peux avoir l’espoir de voir surgir son Min Jae quelque chose, prêt à nous défendre ?
De l’humour, c’est toujours bien vu dans les situations critiques. Pourtant, j’ai plutôt envie de pleurer que de rire. Qu’est-ce qu’on va devenir ? Est-ce qu’on va rester ici longtemps ? Combien de temps il faudra pour que l’on se rende compte de notre absence ? Et qui sait où nous nous trouvons d’ailleurs ? Est-ce que je vais mourir ici ?

« Je suis trop jeune pour ça ! » crie-je en tapant des poings sur le sol de pierre. « Quelle mort idiote ! Dans une grotte, mangée par un ours. Ah sublime, sublime. »

Je me plains encore un peu, laissant mon stresse ressortir dans des absurdités. Puis prenant mon courage, je me relève en m’appuyant sur le mur de roche le plus proche. J’y reste adossée, ayant peur de trop m’aventurer. Je ne sais même pas si l’endroit où nous nous trouvons est assez grand pour que nous y pénétrions à deux. C’est à peine si je peux m’y tenir debout d’ailleurs, alors comment seront les galeries ?

«  C’est de ma faute » pleurniche-je en serrant les doigts contre la pierre. « Tout est de ma faute, comme toujours… »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Ven 4 Oct - 20:42

S’il y avait bien une chose que Ae Cha savait faire, c’était de ne pas céder immédiatement à la panique. Elle tenta d’analyser la situation et d’envisager toutes les solutions possibles. Seulement, hormis la proposition qu’elle avait précédemment soumise à Eun Mee, elle ne voyait aucune autre alternative. Et cela ne sembla pas rassurer la jeune aveugle ; car d’après sa voix légèrement tremblotante, elle paraissait complètement déboussolée et faisait de son mieux pour ne pas laisser l’angoisse prendre le dessus.

« Tu… Tu es sûre qu’il n’y a aucun moyen que… »

Dans l’obscurité, la fleuriste baissa tristement la tête. Elle devinait ce que son amie voulait dire, et malheureusement non : il n’y avait aucun moyen de contacter quelqu’un à l’extérieur. Et même si c’était le cas, combien de temps faudrait-il aux secours pour venir, et seraient-ils seulement capables de les retrouver ? Rien n’était moins sûr, en vérité… Toutes ces suppositions avaient très certainement traversé l’esprit de l’étudiante, puisque la voilà désormais qui laissait libre cours à ses émotions. Elle ne pouvait pas lui en vouloir : elle-même, sûrement en tant qu’aînée, faisait l’effort incommensurable de se retenir afin de faire bonne figure devant elle. D’ailleurs, Eun Mee venait de souligner un point important : qui disait que cette grotte n’était pas habitée, et qu’il n’y avait pas un ours ou une autre bestiole féroce qui y vivait ?

Cette hypothèse ne rassura pas du tout la jeune femme, qui manqua de déglutir en y songeant. Ah, que se passerait-il s’il y avait vraiment un fauve sanguinaire et affamé, prêt à les dévorer toutes crues ? Dire qu’elle n’avait même pas pu dire au revoir à Soo Jong, ni à Min Jae, ou encore à Ha Neul… ! Et à ses chats. Que deviendraient-ils, ces deux-là, si elle disparaissait ? Bon, ce n’était pas comme si la lycéenne ne s’occupait pas bien des deux petites boules de poils.

Et ce n’était pas non plus comme si les deux filles allaient mourir aujourd’hui, et surtout pas comme ça ! Qu’y avait-il de glorieux, à mourir en ayant échoué à trouver la sortie des galeries ?

« C’est de ma faute. Tout est de ma faute, comme toujours…

Mais qu’est-ce que tu racontes, babo-ya ? La contredit-elle, en fronçant les sourcils. Tu ne pouvais pas prévoir ce qui allait se produire ! Moi non plus, d’ailleurs. Je m’excuse de t’avoir entraînée là-dedans. Si seulement je n’avais pas eu la brillante idée d’aller chercher cette stupide fleur ! »

Elle donna un coup de pied dans le vide, mais visiblement l’espace autour d’elle n’était pas si inoccupé que ça : en effet, sa jambe avait douloureusement rencontré un rocher pointu qui l’écorcha sur une certaine longueur. Ae Cha ne put retenir un petit cri mêlé de surprise et de douleur, avant de se pencher en avant pour tâter sa plaie à l’aveuglette. Sur ses doigts, elle sentit un liquide légèrement visqueux s’étaler, et en conclut qu’il ne pouvait pas y avoir plusieurs solutions possibles. Elle saignait, et au vu de la douleur qui la tiraillait, la blessure avait l’air assez sérieuse pour ne pas être prise à la légère. Vraiment, ça tombait mal ! Comme si le fait de se retrouver prises au piège dans une grotte ne suffisait pas.

« Il faut qu’on sorte d’ici ! Déclara-t-elle, déterminée. Avec un peu de chance, même si nous n’en avons pas eu beaucoup jusque là, il ne devrait y avoir qu’un seul et long couloir qui pourrait nous mener jusqu’à la sortie. Peut-être qu’en avançant un peu, on captera de nouveau un signal ? »

La fleuriste jeta un œil à son portable, dont l’autonomie pouvait être suffisante pour servir de lampe de poche sur une certaine durée. En le tenant devant elle, elle constata que le faisceau lumineux avait une portée plutôt correcte pour lui permettre de distinguer à au moins un mètre devant elle. Si c’était la seule optique, autant déployer tous les moyens pour la suivre et s’en sortir ainsi.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Dim 6 Oct - 2:02

Je devais être un monstre dans une autre vie, ou quelque chose qui y ressemble. Est-ce que j’ai tué une famille innocente ? Ou noyé des chats sans raison apparente ? Parce qu’honnêtement, je trouve que ces derniers temps la vie s’acharne à me faire payer des erreurs dont je n’arrive pas à me souvenir. Il ne me semble pas avoir mérité d’être enfermé dans une grotte ou d’être mangée par un ours.

« Mais qu’est-ce que tu racontes, babo-ya ? »

Je lève la tête dans ce qui me semble être la direction de la voix d’Ae Cha. Elle n’est pas très loin de moi, ce qui me laisse supposer que l’endroit où nous nous trouvons ne doit pas être très grand. J’essaie de me concentrer sur ça, plutôt que sur le fait que nous sommes enfermées. Derrière des rochers. Sans rien, ni personne pour nous sortir de là.

« Tu ne pouvais pas prévoir ce qui allait se produire ! Moi non plus, d’ailleurs. Je m’excuse de t’avoir entraînée là-dedans. Si seulement je n’avais pas eu la brillante idée d’aller chercher cette stupide fleur ! »

Parce qu’elle se blâme ? Quelle idée. C’est son métier. Elle ne devrait pas avoir à regretter, si je n’avais pas été là, elle aurait déjà récupéré sa jolie fleur et elle serait repartie dans les bras de son voisin. Ou, rejoindre ses chats et son insupportable coloc. Si je n’avais pas été là…

« Si je n’avais pas été là, tu ne serais pas dans cette grotte ! Aah ! »

Je pourrais bien m’effondrer en larmes, là dans la seconde. Je me sens tellement inutile, un vrai fardeau. Qu’est-ce qu’il s’est vraiment passé au fond… J’ai juste trébuché ! Pourquoi est-ce qu’on se retrouve dans une grotte ? Une grotte !
J’entends un petit bruit, très vite suivi d’un cri qui me fait sursauter. Douleur ? Surprise ? Je me redresse, me dirigeant vers l’endroit où je pense trouver mon ainée. Sa respiration s’est hachée, comme si quelque chose l’empêchait d’inspirer correctement. Qu’elle souffrait. Je fronce les sourcils, tentant de la trouver à tâtons. Enfin, je pose les doigts sur ce qui me semble être son bras en vue du tissu de sa veste que je reconnaitrais entre mille.

« Ca va Ae Cha ?
- Il faut qu’on sorte d’ici ! Avec un peu de chance, même si nous n’en avons pas eu beaucoup jusque là, il ne devrait y avoir qu’un seul et long couloir qui pourrait nous mener jusqu’à la sortie. Peut-être qu’en avançant un peu, on captera de nouveau un signal ? »

J’hoche la tête, passant outre le fait qu’elle ait ignoré ma question ce qui ne me laisse rien présager de bon. Qu’elle ait l’air aussi déterminé me rassure en quelque sorte. Je ne suis pas toute seule, ce n’est pas si mal. Même si je continue de penser que tout est de ma faute et que mon amie ne mérite décidément pas de se retrouver dans une telle situation. Décidée à me faire pardonner, et pour ça, à ne pas rester en arrière, je m’aide de mes mains pour me relever correctement sans risquer de me blesser. Pour une fois.

Mais un problème se pose quand même. Un léger détail que je n’aurai surement pas remarqué si mon cœur ne battait pas aussi fort, menace de me rompre les côtes, sous la panique. Parce que oui, évidemment, je suis plongée dans le noir. Ce qui ne me plait pas tellement…

« Est-ce que tu arrives à voir quelque chose ? » demande-je en ayant un peu d’espoir.

Dans le pire des cas –celui où elle serait aussi privée de la vue que moi-, je pense que je pourrai toujours être utile. L’avantage d’avoir un handicap depuis de longues années, je suppose. Je n’aurai qu’à faire comme je me le suis toujours imaginé, quand ce moment fatidique où je ne verrais plus rien viendra frapper innocemment à ma porte. Sauf que dans ces cas-là, je ne pensais pas que je serais enfermée sous la roche. C’est un peu imprévu, mais pourquoi pas… Au point où j’en suis.

« Je suppose que tu as de la chance d’être en compagnie d’une aveugle… »  marmonne-je en essayant de ne pas paraitre trop ironique.

Je culpabilise tellement. C’est terrible… Je n’arrête pas de me répéter que sans moi, elle serait en sécurité, que je ferais mieux de ne jamais quitter Séoul où mon seul danger est de traverser au mauvais moment, et que si nous en sommes là, c’est à cause de ces yeux maudits. D’un geste rageur, j’essuie les larmes qui coulent en silence sur mes joues. J’essaie tant bien que mal de retenir mes sanglots, ne souhaitant absolument pas qu’Ae Cha ne m’entende pleurer comme une adolescente stupide…

Tu es plus forte que ça Eun Mee, tu peux le faire.

« On doit sortir de là… » dis-je, plus pour moi-même que pour mon amie.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Dim 27 Oct - 19:48

Même si Eun Mee ne laissait rien paraître, Ae Cha savait pertinemment dans quel état elle était en train de se mettre. Comme elle l’avait mentionné précédemment, la jeune fille s’en voulait et se considérait coupable de ce qui leur arrivait. Bien évidemment, elle n’y était pour rien : ce n’était qu’un concourt de malheureux événements qui s’étaient enchaînés, et qui les avaient conduites à ce piteux résultat. D’ailleurs, cette chaîne infernale n’était pas sans rappeler à la fleuriste celle qu’elle avait vécue quelques jours plus tôt, en compagnie de Min Jae. Qui disait que ce n’était pas sa faute à elle, après tout ? Elle qui portait la poisse, et non Eun Mee ? Quoi qu’il en soit, se lamenter sur leur sort ne les aiderait en aucun cas à sortir de ce pétrin. Il fallait réagir, et commencer dès maintenant à chercher le chemin vers la sortie. Et d’après ce que dévoilait le faisceau de la lampe de poche improvisée, il n’y avait pour le moment qu’une seule galerie, droit devant elles. C’était donc dans cette direction qu’il fallait avancer.

Dans un geste maternel se voulant rassurant, Ae Cha attrapa la main de son amie dans la sienne, et l’incita à la suivre. Elle restait incertaine dans ce qu’elle entreprenait, mais il n’y avait de toute façon pas d’autres choix. En resserrant ses doigts un peu plus fort, elle se rendit compte qu’Eun Mee avait certainement dû pleurer, à en juger par l’humidité qu’elle perçut au toucher. Alors, elle se mordit les lèvres, se sentant dans l’impuissance et l’incapacité de trouver comment lui remonter le moral. C’était son amie, tout de même ! Elle était comme la petite sœur qu’elle n’avait jamais eue, elle s’était promis de veiller sur elle, et voilà comment elle tenait sa promesse !

« On va sortir de là. » Répondit-elle en écho à la phrase que la jeune aveugle avait précédemment prononcée.

C’était un serment qu’elle se devait de respecter. Cette fois-ci, elle devait tenir sa parole, et les faire sortir d’ici coûte que coûte. Et malgré la douleur qui l’élançait dans sa jambe, Ae Cha poursuivit son avancée hasardeuse, son téléphone dans une main et la main d’Eun Mee dans l’autre. Tout en se laissant guider par la lumière de son appareil, elle gardait un œil sur l’écran, et notamment sur la barre de réseau qui, malheureusement, était toujours inexistante. Ce n’était pas très rassurant, mais rien n’était encore perdu. Pour ne pas se laisser envahir par le désespoir et l’abandon, il fallait trouver un moyen de passer le temps, d’oublier un instant cette situation dans laquelle elles étaient fourrées.

« Je t’ai raconté la fois où Soo Jong et moi, on s’est fait prendre par Ha Neul ? Se surprit-elle elle-même à demander, pour entretenir un semblant de conversation. Je sais que tu n’aimes pas trop ni l’un ni l’autre, mais l’histoire est assez… Ridicule, je dirais. »

Elle laissa un petit blanc, afin de vérifier si Eun Mee était d’humeur ou pas à écouter ses histoires de cœur – ou plutôt de fesses, dans ce cas-là.

« C’était au début du mois, Soo Jong m’a appelée un soir pour qu’on se voit chez moi. Comme Ha Neul était présente, j’ai dû trouver comment me débarrasser d’elle le plus vite possible. Et la seule idée qui m’est passée par la tête, c’était de lui demander d’aller promener mes chatons, et de me ramener des fraises à l’épicerie, à l’autre bout du quartier. »

Ae Cha se mit à sourire en repensant à cette mésaventure. Sa voix résonnait légèrement contre la paroi rocheuse, et les bruits de pas des deux filles se répercutaient dans les profondeurs de la grotte.

« Soo Jong est arrivé avec des cupcakes un peu plus tard, j’ai préparé du chocolat et nous nous sommes assis sur le canapé. Au départ, rien d’intéressant, on ne faisait que parler. Puis, un peu plus tard, on était dans une position assez équivoque – enfin pas tant que ça, je crois que j’avais juste posé ma tête sur son épaule – et c’est là que Ha Neul est rentrée. Elle avait mis moins de temps que je ne l’avais prévu, et évidemment… Je suppose que tu connais assez le personnage pour deviner comment elle a réagi. »

La question que la fleuriste se posa alors fut : comment Eun Mee aurait réagi, si ç’avait été elle à la place de sa colocataire ? Bon, en vrai, elle ne l’aurait pas envoyée promener les chats pour se débarrasser d’elle. A elle, elle lui aurait tout simplement dit ce qu’il en était. Si elle avait agit de la sorte avec Ha Neul, c’était sans doute parce qu’elle ne savait pas encore vraiment comment elle fonctionnait…

« Ah~ Soupira-t-elle en continuant d’avancer. Je ne sais pas pourquoi je te raconte ça, ce n’est sûrement pas ce que tu as envie d’entendre à l’heure actuelle. »

Mais puisqu’il fallait à tout prix éviter de sombrer dans une attitude défaitiste, elle renchérit :

« Et toi, dis-moi~ Où en es-tu, avec tes histoires ? »


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Dim 3 Nov - 2:50

Je laisse mon ainée récupérer ma main afin que je puisse la suivre. Je ne suis pas sûre de ce qu’elle fait, elle qui n’a pas l’habitude d’être privée de la vue dans une telle situation. Je serais plus apte à nous diriger parmi les couloirs de roches, puisque je suis presque trop habituée à me retrouver dans le noir. Puisque c’est de ma faute que l’on se retrouve dans cette situation, je peux au moins faire ça, non ? Je l’entends tenter de me rassurer, ou bien de se rassurer elle-même, en affirmant mon doute. Mais je n’y crois pas beaucoup plus. Il n’y a pas de lumière, qu’est-ce qui nous dit qu’il y aura une sortie de l’autre côté ? La seule chose qui permettait encore de ne pas se prendre les pieds dans les roches irrégulières, c’était le faible rayon que je percevais très mal dans la pénombre. Son portable, surement.  

« Je t’ai raconté la fois où Soo Jong et moi, on s’est fait prendre par Ha Neul ? Se surprit-elle elle-même à demander, pour entretenir un semblant de conversation. Je sais que tu n’aimes pas trop ni l’un ni l’autre, mais l’histoire est assez… Ridicule, je dirais. »

Je reste silencieuse, me doutant qu’elle essaie tant bien que mal de me changer les idées pour éviter que je ne pense aux ténèbres qui nous entourent, plus oppressantes que jamais. Et si on ne sortait jamais de là ? Pourtant, malgré mon mutisme, elle continue. Ce qui ne me dérange pas plus que ça, j’adore écouter les histoires d’Ae Cha. Il lui arrive toujours toutes sortes de choses avec les hommes qu’elle fréquente. A croire que je suis une version plus jeune de mon ainée.

« C’était au début du mois, Soo Jong m’a appelée un soir pour qu’on se voit chez moi. Comme Ha Neul était présente, j’ai dû trouver comment me débarrasser d’elle le plus vite possible. Et la seule idée qui m’est passée par la tête, c’était de lui demander d’aller promener mes chatons, et de me ramener des fraises à l’épicerie, à l’autre bout du quartier. »

C’est tout ce qu’elle a trouvé pour faire sortir sa colocataire ? Je ne peux m’empêcher de sourire en y pensant. Connaissant vaguement la jeune fille, ça m’étonnerait que son plan ait marché comme elle l’aurait souhaité. Elle enchaine en me racontant la façon dont la lycéenne est arrivée à l’improviste alors que le couple se trouvait dans une position équivoque. Et évidemment, je finis par rire doucement en imaginant la réaction d’Ha Neul face à la scène. Elle qui est si… Impulsive et colérique. Oui, ça doit être ça. Puis, j’en viens à me demander comment j’aurai réagis à sa place. J’aurais été gênée, c’est sûr. Je crois d’ailleurs que je serais repartie aussi vite que je suis arrivée, sans demander plus d’explications.

« Ah~ Je ne sais pas pourquoi je te raconte ça, ce n’est sûrement pas ce que tu as envie d’entendre à l’heure actuelle.
- Tu me changes les idées, ce n’est pas plus mal.» souris-je doucement en appuyant mes doigts sur ceux de mon amie.

C’est une gentille attention, qui a d’ailleurs le mérite de fonctionner.

« Et toi, dis-moi~ Où en es-tu, avec tes histoires ? »

Je sursaute, surprise par sa question. Je sais pourtant que je ne peux pas y échapper. Si Ae Cha en vient à parler d’elle, c’est que l’on devra aborder mon sujet dans les minutes qui suivent. Pourtant, dans l’immédiat la situation est-elle que je ne sais pas quoi répondre exactement. Pas le fait que l’on soit coincée dans une grotte qui ne semble pas avoir de fond hein… Seulement, c’est tellement le fouillis dans ma tête et dans mon cœur que je ne saurai expliquer sans avoir l’air de m’embrouiller totalement. Je finis par soupirer, baissant légèrement la tête avant d’essayer :

« Hum… Il n’y a pas longtemps, j’ai retrouvé mon ex, enfin plutôt il m’a retrouvée. Complètement paumée pas loin de son travail. Tu sais, celui avec qui j’avais une relation assez particulière ? Je pensais l’aimer suffisamment pour être avec lui, alors qu’en réalité… Bah… On le sait tous très bien je crois. Je suis amoureuse d’un autre. Mais depuis, c’est assez étrange entre nous. Je crois qu’on se revoit, je ne suis pas sûre. » Je souffle doucement, puis je reprends, sans même m’en rendre compte. « Puis, il y a cet autre garçon, Hyun Soo… Avec qui j’ai rendez-vous dans quelques jours… Je veux dire, il m’énerve à toujours tout rapporter à mes sentiments pour Min Woon, mais c’est comme si j’avais toujours besoin d’être près de lui, tu vois ? Alors… Mes histoires… je crois que je pourrais en écrire un roman à l’eau de rose tellement c’est pitoyable. »

Je m’arrête, trébuchant sur une pierre plus grosse que les autres. J’ai tout juste le temps de me rattraper à mon ainée avant que mes genoux n’heurtent le sol. Je lui souffle un faible « désolée » qui est bien loin de représenter ce que je pense réellement. Je le suis, c’est clair. Tout mon être hurle combien je suis désolée pour tout ce qu’il se passe. Et elle reste là, à écouter mes histoires sans queue ni tête. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter une amie pareille ?

« Toi aussi tu penses que l’on est vraiment désespérée ? » marmonne-je. « Et je ne dis pas ça uniquement parce qu’on se retrouve prise au piège dans une grotte sans chance de s’échapper visible pour le moment. »

Mais à peine ai-je prononcé ces mots que ma mauvaise vue remarque un mouvement lumineux plus loin dans la galerie. Je plisse des yeux, me concentrant pour essayer de distinguer quelque chose, mais rien. Je ne vois que du flou.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Dim 3 Nov - 14:02

Les parois rocheuses de la grotte renvoyaient l’écho de leurs paroles. Quand l’une d’entre elle racontait son histoire, l’autre l’écoutait attentivement, sans rien dire, comme captivée par l’anecdote qui lui était contée. Cela leur permettait d’oublier juste un instant la galère dans laquelle elles étaient fourrées. En se concentrant sur les mots de l’autre, elles continuaient d’avancer en ayant l’esprit occupé. Et puis bien sûr, cela leur permettait de se confier l’une à l’autre et d’en apprendre un peu mieux sur les événements récents qu’elles avaient pu vivre. Cela faisait assez longtemps qu’elles ne s’étaient pas vues, alors des potins, elles pouvaient en raconter à la pelle.

Maintenant qu’Ae Cha en avait fini avec son histoire sur Soo Jong et Ha Neul, c’était au tour d’Eun Mee de cracher le morceau sur ses petites passades amoureuses. Enfin, « petites »… Au moins, sa jeune amie n’était pas comme elle, à flirter par-ci, par-là, avec des playboys qu’elle attirait irrémédiablement.

« Hum… Il n’y a pas longtemps, j’ai retrouvé mon ex, enfin plutôt il m’a retrouvée. Complètement paumée pas loin de son travail. Tu sais, celui avec qui j’avais une relation assez particulière ? Je pensais l’aimer suffisamment pour être avec lui, alors qu’en réalité… Bah… On le sait tous très bien je crois. Je suis amoureuse d’un autre. Mais depuis, c’est assez étrange entre nous. Je crois qu’on se revoit, je ne suis pas sûre. »

Dans la pénombre, la fleuriste hocha la tête. Elle comprenait où était le problème, puisqu’elle-même vivait une situation similaire à la sienne. Enfin, elle n’avait pas croisé Ji Hwa depuis un bon moment – depuis qu’il l’avait quittée, pour tout dire – mais si cela venait à se produire un jour, elle ne saurait comment elle réagirait. A l’inverse d’Eun Mee, c’était le jeune homme qui avait mis fin à leur relation, en prétextant être amoureux d’une autre femme. Pas elle qui l’avait quitté pour un autre. Mais elle ne pouvait pas blâmer son amie, tout comme elle ne pouvait blâmer son ex-petit ami : ils ne pouvaient lutter contre les sentiments qu’ils éprouvaient pour une personne.

« Puis, il y a cet autre garçon, Hyun Soo… Avec qui j’ai rendez-vous dans quelques jours… Je veux dire, il m’énerve à toujours tout rapporter à mes sentiments pour Min Woon, mais c’est comme si j’avais toujours besoin d’être près de lui, tu vois ? Alors… Mes histoires… je crois que je pourrais en écrire un roman à l’eau de rose tellement c’est pitoyable. »

Ah, ces garçons… Quelle complication, vraiment. Finalement, Eun Mee et elle n’étaient pas si différentes que ça. On pouvait même dire qu’elles partageaient toutes les deux le dons de se compliquer la vie, question sentimentale ! Ce n’était pas une bonne idée que la jeune aveugle prenne exemple sur elle, de ce côté là. Même si, évidemment, elle ne le faisait pas exprès et n’y pouvait pas grand-chose.

Alors qu’elles avançaient, la jeune fille qui marchait derrière elle manqua de trébucher, et se retint à Ae Cha de justesse. La fleuriste s’inquiéta de sa santée, mais apparemment il y avait eu plus de peur que de mal. Il ne manquerait plus qu’elles soient blessées toutes les deux ! La douleur qui s’élançait dans la jambe de la brune commençait à s’estomper, à moins qu’elle ne s’y soit accoutumée à la longue. De toute façon, elle avait l’impression de ne plus sentir son membre, tant il était engourdi. Encore une fois, son amie s’excusa, avant de reprendre :

« Toi aussi tu penses que l’on est vraiment désespérée ? Et je ne dis pas ça uniquement parce qu’on se retrouve prise au piège dans une grotte sans chance de s’échapper visible pour le moment. »

C’était comme si elle venait de lire dans ses pensées. Mais « désespérée » était peut-être un peu trop radical, non ? Seulement, en y réfléchissant, Ae Cha ne trouvait pas de mot adéquat pour définir exactement ce qu’elles étaient.

« Sentimentalement parlant, je n’en sais rien. Il y a deux jours, j’ai parlé à Soo Jong de ma relation avec Min Jae. Il était vraiment furieux, pas contre moi, mais contre Min Jae… Je sais qu’il cache quelque chose, tout le monde à l’air au courant sauf moi. Et je me dis que, si Soo Jong s’inquiète, peut-être que je devrais m’inquiéter aussi… Je l’ai rarement vu dans cet état. »

Son regard fut soudainement attiré par une lueur singulière, qui luisait au loin, tout au bout de la grotte. Serait-ce… La sortie ?

« Donc, sentimentalement parlant je n’en sais rien, répéta-t-elle pensivement. Mais concernant notre situation actuelle, je crois que ça peut s’arranger ! »

Sans plus attendre, Ae Cha accéléra le rythme de leur course, ignorant sa jambe endolorie. A mesure qu’elles s’en rapprochaient, le point lumineux grandissait, jusqu’à les inonder de lumière lorsqu’elles l’atteignirent. Forcée de clore les paupières pour faire face à cette agression, la fleuriste mit un certain temps à s’accoutumer à la lumière du jour. … La lumière du jour ? Elles étaient sorties, alors ! Enfin !

« Eun Mee, ça y est ! Je vois la voiture, d’ici ! »


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Ven 15 Nov - 22:48

Désespoir. Je retourne le mot une dizaine de fois dans ma tête, essayant d’en chercher un autre qui n’ait pas l’air aussi fataliste. Pourtant, je pense toujours que c’est celui qui convient le mieux. Peu importe la situation.

« Sentimentalement parlant, je n’en sais rien. Il y a deux jours, j’ai parlé à Soo Jong de ma relation avec Min Jae. Il était vraiment furieux, pas contre moi, mais contre Min Jae… Je sais qu’il cache quelque chose, tout le monde à l’air au courant sauf moi. Et je me dis que, si Soo Jong s’inquiète, peut-être que je devrais m’inquiéter aussi… Je l’ai rarement vu dans cet état. »

Les mots de mon amie me laissèrent songeuse. Cacher quelque chose ? Que cet idiot de Soo Jong ne lui dise pas toute la vérité, ce n’était peut-être pas si étonnant. Mais son voisin ? Quel secret pouvait–il bien caché… Est-ce que ça aurait un rapport avec cette même chose sur laquelle Min Woon et Hyun Soo se taisaient toujours ? Soudainement, j’eu envie de percevoir l’expression qui se lisait sur le visage de mon ainée. J’ai beau la sentir soucieuse, un peu inquiète, je suis certaine qu’il y a autre chose. Et si elle se voyait déjà au bras de ce Min Jae jusqu’à la fin de ses jours ? Si ce dont il refuse de parler est bien ce que je pense, elle sera déçue. Inévitablement.

« Donc, sentimentalement parlant je n’en sais rien. Mais concernant notre situation actuelle, je crois que ça peut s’arranger ! »

Je relève la tête en entendant son ton devenu brusquement plus enthousiaste. En plissant les yeux, j’essaie de distinguer cette espèce de lueur que j’avais pensé apercevoir plus tôt. Est-ce que je n’avais pas rêvé finalement ? Je sentis le pas de mon amie accélérer davantage, malgré le fait qu’elle boitait légèrement. Elle peut essayer de le cacher, je l’entends au son que font ses pieds sur le sol de pierre. Irrégulier et hésitant. Au fur et à mesure que nous avancions, mes paupières se fermèrent d’elles-mêmes. Le noir envahi ma vie obstrué, et je n’ai aucun mal à en deviner la raison. Comme à chaque fois qu’un trop fort rayon de lumière se lève devant mes pupilles, mes yeux n’arrivent pas à le supporter.

Mais cette fois, ça m’est bien égal. Le soulagement a pris une trop grande place dans mon être pour m’inquiéter de l’était de ma vue.

« Eun Mee, ça y est ! Je vois la voiture, d’ici !
- Finalement, on a encore de l’espoir…» lâche-je en rigolant doucement.

Un immense sourire s’inscrit sur mes lèvres alors que je ne peux m’empêcher de serrer un peu plus fort la main de mon amie. Je crois que je pourrais pleurer tellement le soulagement que je ressens est énorme. Je sens les faibles rayons de soleil de ce mois d’avril venir caresser mes joues, et mes poumons sont ôtées d’un poids, me laissant tout le loisir de respirer. Chose qui m’avait manqué, tant l’inquiétude que je ressentais dans la grotte m’étouffait.

Doucement, je m’essaie à ouvrir les paupières. Après une légère hésitation, je cligne des yeux, luttant pour ne pas céder face à la luminosité du jour. Autour de moi, les couleurs floues reprennent leur place, les formes continuent à danser vivement, et je me perds un instant dans la contemplation du visage tout sourire de mon amie, qui mine de rien, m’avait manqué. Combien de temps ai-je été aveugle dans cette grotte ? L’angoisse habituelle reprend sa place dans ma poitrine, et je secoue la tête. Je vois. Tout va bien.

Je la laisse me conduire doucement jusqu’à la voiture, la soutenant un peu afin de l’aider à marcher. Maintenant, je me rends compte à quel point elle a dû prendre sur elle pour ne pas flancher. L’entaille n’a pas l’air dangereuse, mais elle est assez profonde, de ce que j’en vois en tout cas. Mais je suppose qu’il va falloir faire un petit détour par l’hôpital. Et ça, je ne lui laisserais pas d’autre choix.

« Fais-moi penser à ne plus jamais quitter Séoul. D’accord ? Pour notre bien à tous. »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   Dim 17 Nov - 12:44

Le calvaire était enfin arrivé à son terme. L’obscurité avait laissé place à la luminosité ambiante des rayons de soleil printaniers. Le silence oppressant s’était envolé, soulageant les deux jeunes femmes d’un poids qui avait pesé bien trop lourd sur leur cœur quelques instants plus tôt. Enfin, elles étaient libres ! Jamais Ae Cha n’aurait cru qu’une chose aussi banale que de pouvoir respirer l’air pur lui manquerait autant. Comme on disait, on ne se rend compte de l’importance qu’une chose tient dans nos cœurs qu’au moment où l’on en est privé. En tout cas, ce qui était sûr, c’était que plus jamais elle ne prévoirait d’escapades farfelues dans la nature pour trouver des fleurs, même si la fleur en question en valait la peine. Non, plus jamais. Et surtout, elle n’emmènerait plus personne avec elle : elle ne voulait plus risquer d’embarquer ses amis dans une situation aussi dangereuse. Heureusement qu’Eun Mee n’avait rien eu, et n’était pas blessée. Là, elle ne se le serait jamais pardonné.

Une pointe de douleur en provenance de sa jambe lui rappela qu’elle s’était blessée, elle. En posant le regard sur la source de son mal, elle remarqua que l’entaille qu’elle s’était faite un peu plus tôt était tout de même profonde. Elle semblait aussi avoir perdu une quantité de sang non négligeable. Mais ça, elle n’en avait pris conscience qu’à l’instant, maintenant qu’elle pouvait voir le fâcheux résultat. Et elle devait prendre sur elle encore un peu, juste le temps de rentrer à Seoul et de reconduire Eun Mee chez elle.

Lui tenant toujours la main pour la guider vers la voiture – et aussi très certainement pour se rassurer après une telle mésaventure – la fleuriste put compter sur le soutien de la jeune aveugle pour assurer son avancée. Une fois arrivées à destination, Ae Cha ouvrit la portière du côté passager pour que son amie puisse s’installer tranquillement et enfin souffler un peu.

« Fais-moi penser à ne plus jamais quitter Séoul. D’accord ? Pour notre bien à tous. »

La rouquine eut un petit rire amusé. Elle s’assit à la place du conducteur, et se sentit libérée de toute la pression accumulée depuis qu’elles étaient bloquées dans la grotte. En évacuant son stress, elle se surprit même à essuyer une larme qui coula le long de sa joue. Ah, avait-elle eu peur à ce point ? Peur de ne pas s’en sortir, et de ne plus jamais revoir les personnes qu’elle aimait ?

« Et toi, fais-moi penser à ne plus jamais chercher de fleurs en pleine campagne ! »

D’ailleurs, en parlant de fleur, où était passé celle pour laquelle elles avaient fait le déplacement ? La jeune femme en avait trouvé un spécimen, juste avant que l’incident ne survienne. Mais avec tous ces événements, elle ne se souvenait plus du tout de l’endroit où elle l’avait mise. Certainement dans son sac, ce fut pourquoi elle entreprit activement des fouilles archéologiques à l’intérieur de tout son fouillis. Ah ! La voilà, qui peinait à se faire de la place entre son portable et son porte-monnaie. Ce n’était pas très soigneux, mais dans la précipitation, elle n’avait pas songé à un moyen plus approprié pour la conserver.

« J’espère que tu en valais la peine ! » Fit-elle mine de sermonner la fleur, en la tenant délicatement entre ses doigts.

Elle la posa soigneusement sur le tableau de bord de sa voiture, et rangea son sac derrière son siège. Bien ! Il n’y avait désormais plus aucune raison pour elles de rester ici, alors mieux valait rentrer. Sur ces pensées, elle démarra son véhicule et effectua une manoeuvre pour rejoindre la route principale. Il était temps de rentrer chez elles, et le plus rapidement serait le mieux. Conduire s’avéra un peu difficile à cause de la blessure à sa jambe, mais Ae Cha s’assura de faire bien attention afin de ne pas s’attirer d’autres ennuis. Pour détendre un peu l’atmosphère, elle alluma la radio et laissa la première station qui diffusait de la musique.

« Hé bien ! Soupira-t-elle au bout d’un moment. Quelle aventure… Je me demande bien ce que dira Min Jae si je lui raconte ce qui s’est passé. Vu notre précédente mésaventure, il se rendra compte que je porte la poisse ! »

La jeune femme espérait bien tourner ces événements en une anecdote plutôt drôle à raconter. Mieux valait en rire, maintenant que tout était terminé.


You're my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: "You know how it is, life can be a b*tch"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"You know how it is, life can be a b*tch"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Let's go on a trip :: Corée du Sud-