Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Rencontre insolite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: Rencontre insolite   Lun 2 Sep - 23:01

Rencontre insolite

Nam Ha Neul & Choi Kyu Jung



Un clic se déclencha. Puis un autre.
Muni de mon fidèle appareil photo miniature, tenant dans une paume, je prenais des clichés en rafale de ma cible. L'homme en question était de taille moyenne, un peu épais, muni une bonne masse capillaire respirant de santé. Caché derrière un arbre, je ne cessais de le mitrailler, suivant le bonhomme à pas de loup pour ne rien rater. Avec tout ça, je ne me rendais même pas compte qu'avec ma chemise noire, mon pantalon sombre et mes cheveux roses pétants, j'étais tout sauf discret au regard des passants. Mais qu'importe, tant que ma cible ne me repérait pas.

Ma cliente, la femme de mon suspect m'avait gracieusement payer pour enquêter sur son infidélité. Elle avait de sérieux doute, et envisageait le divorce au plus tôt si elle n'était pas en tort. Mais en attendant, c'était à moi de trouver les preuves de sa culpabilité.

Parce que l'affaire ne s'arrêtait pas simplement à une adultère. L'homme en question, professeur de mathématiques au lycée de Séoul, tromperait sa femme avec l'une de ses élèves. Il s'agissait donc d'une double-affaire : Un adultère et un détournement de mineur. Ce type risquait gros, très gros et c'était un investigation délicate, pour moi. Je n'avais pas droit à l'erreur, amis en même temps, et me trouvais dans une impasse : l'accès au lycée m'était totalement et irrévocablement interdite. Comment je réunissais les preuves, moi, après ?!
Cet épineux problème était bien complexe. Pour être honnête, j'étais sur cette affaire depuis des jours et je n'avançais qu'à reculons. Un pas en avant, deux en arrière...Cet homme n'avait absolument rien à se reprocher...A l'extérieur du lycée. Mais évidemment, le seul endroit où je pourrais avoir ce que je cherche, je n'y avais pas accès. Oh, jusqu'ici, j'ai toujours flirté avec l'illégalité. Je n'ai aucun problème de conscience à enfreindre les lois, mais tant qu'à le faire, autant le faire bien. Si au moins on pouvait me donner des pistes, et me permettre d'entrer en douce dans cet établissement...Si j'avais une connaissance qui avait les moyens de s'y rendre, tout serait plus facile. Je pourrais même, pour la phase finale de mon investigation, m’infiltrer en tant que lycéen, avec l'aide de mon contact, pour prendre des photos.

Mais tout ça était hypothétiquement impossible.

Mais je ne m'inquiétais pas, parce que j'avais plus d'un tour dans mon sac. Foi de Kyu Jung, je trouverais une solution !
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Lun 2 Sep - 23:34

Je lâchai un nouveau soupir alors que mon regard s’aventurait désespérément sur les visages des gens, espérant trouver une connaissance dans toute cette foule. Seulement, impossible de trouver quelqu’un. Je vagabondais déjà depuis un moment, las et ennuyée. Tout le monde avait refusé mes invitations pour sortir s’amuser aujourd’hui, si bien que je traînais dans les rues dans l’espoir de croiser quelqu’un de ma connaissance avec qui je pourrais passer le temps. Ce sentiment horrible de solitude devait être comblé. Et vite. Je me sentais tellement seule que j’aurais pu jeter mon dévolu même sur un de ces crétins d’intello qui me prêtait leurs devoirs en cours. Quoique je doute que l’un d’eux soit en ce moment quelque part d’autre que devant un cahier.

Une chevelure rose pétante peu commune attira soudain mon regard, et je reportai alors mon attention sur ce jeune homme qui, malgré sa couleur de cheveux et sa taille immense, semblait passer inaperçu auprès de tous les passants.

Je le fixai un moment, l’analysant de haut en bas. Il était beau. Du moins suffisamment pour se retrouver dans mon lit, un de ces jours. Un autre détail retint cependant mon attention. Il porta un appareil photo à son œil, puis après avoir mitraillé quelque chose, il observa ses clichés d’un air satisfait.

Je le suivis discrètement, alors que lui-même n’avait pas l’air de savoir où il allait. Comme s’il suivait quelqu’un. Ce qui était, finalement, bien le cas. Il prenait en photo et suivait un homme que je reconnus comme étant un des professeurs de maths de mon lycée. Peut-être même était-ce le mien. Seulement, impossible de le dire : je n’avais dû mettre les pieds dans ce cours-là qu’une ou deux fois cette année, et je finissais toujours par m’endormir sur ma table.

Je grimaçai, regrettant soudainement mon comportement en cours. Peut-être aurais-je pu savoir pourquoi ce jeune homme suivait ce prof-là si je n’avais pas rattrapé des nuits de sommeil pendant ses cours. Mais peu importe. Le plus simple était d’aller directement demander, non ?

Je m’approchai du jeune homme aux cheveux roses, qui semblait toujours aussi persuadé d’être très discret. Peut-être l’était-il pour l’autre idiot qu’il suivait. Mais pas pour moi.

Lorsqu’il se pencha une nouvelle fois sur son appareil pour vérifier si ses photos étaient bonnes, je me penchai à mon tour dessus, constatant que mes observations étaient bonnes et qu’il filait bien ce professeur.

« Jolie photo ! » le félicitai-je.

J’accompagnai mes mots d’un grand sourire, tout en levant mon pouce en l’air.

« Mais dis-moi … T’es pas un peu jeune pour ça ? Parce que t’es un détective, n’est-ce pas ? Ou peut-être es-tu en train de faire un photoshoot d’un nouveau type, en restant caché derrière les murs … »

Je pris l’air le plus idiote possible en posant mon doigt sur mon menton et faisant mine de réfléchir.

« Quoique j’en doute fortement … Pourquoi est-ce qu’un prof de maths t’intéresse autant ? Il a des choses à cacher ? »

Je lui jetai un regard malicieux, vraiment curieuse de savoir ce qui se tramait derrière ce personnage aux cheveux roses et sa cible, un simple professeur de maths. Et puis, si cela me permettait d'être un peu moins seule, autant en profiter ...
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Mar 3 Sep - 2:02

Mes clichés étaient de plus en plus bons. Peut-être avais-je rater une carrière de photographe s'en m'en rendre compte ? Tout en observant mes prises avec satisfaction, je continuais de suivre ma cible, avant de vérifier une nouvelle fois mes photos. J'étais tellement concentré qu'à aucun moment, je ne sentis la présence derrière moi.
Ce pourquoi je sursautais en entendant une voix trop près de moi :

« Jolie photo ! »

« YAAAAAAAAAAAAH ! Mais ça va pas ?! »

J'avais frôler l'attaque cardiaque et réagit simultanément. Me maudissant sur quinze générations en constatant mon erreur, je me retournais pour chercher le professeur des yeux. Heureusement, ce lourdeau ne m'avait pas entendu. Par chance, je n'avais pas la voix qui portait.
Cependant, une phrase prononcée à mon égard attira toute mon attention :

« Mais dis-moi … T’es pas un peu jeune pour ça ? Parce que t’es un détective, n’est-ce pas ? Ou peut-être es-tu en train de faire un photoshoot d’un nouveau type, en restant caché derrière les murs … »

J'écarquillai les yeux à l'entente de ses mots. De quoi ? Comment...Pourquoi ?! Comment cette jeune fille pouvait-elle en savoir autant ? D'autant que je me souviennes, c'était bien la première fois que je la voyais ! Une fille aussi visuellement agréable, je l'aurai gardé en mémoire.

« Quoique j’en doute fortement … Pourquoi est-ce qu’un prof de maths t’intéresse autant ? Il a des choses à cacher ? »

Cet air niais et volontairement idiot était absolument insupportable. Elle jouait avec moi et me provoquer, nous le savions tous les deux. En plus de ça, je me sentais coincé, et c'était difficilement acceptable pour un détective de ma trempe. Piégé comme un débutant par une lycéenne. Le problème, c'est que je ne devais pas répondre. J'étais tenu par le secret professionnel. Surtout qu'elle connaissait ma cible...Ça commençait à devenir dangereux.
Aussi, j’improvisai une excuse qui me semblait être crédible, bien que mon expression presque dégoûtée contrecarrait à elle-seule mes propos :

« Non, c'est juste qu'il me...Qu'il me plait. »

Autant utilisé mon homosexualité comme excuse. Je ne pouvais décemment pas tout révéler à la première personne qui me le demandait, et continuait dans mon mensonge :

« J'ai eu le coup de foudre il y a peu de temps, alors je voulais des photos de lui. »

Je me maudis sur les quinze générations suivant les quinze que j'avais maudites dix minutes avant, me mordant la lèvre. En général, j'étais bon menteur, mais là, même moi je n'y croyais pas. Mais au fond, en quoi mes histoires pouvaient intéresser une lycéenne ?
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Mar 3 Sep - 12:17

Le jeune homme aux cheveux roses était tellement absorbé dans son travail qu’il fit un bon phénoménal en arrière en me découvrant à ses côtés, visiblement très surpris par mon arrivée soudaine. Il jeta un œil inquiet vers sa cible, sûrement pour vérifier qu’il ne l’avait pas perdu de vue, et surtout qu’il ne l’avait pas entendu après le cri effroyable qu’il venait de pousser. Cri qui ressemblait fortement à celui d’une jeune fille en pleine crise d’adolescence, au passage.

En me voyant poser autant de questions, ses yeux s’agrandirent. Peut-être étais-je trop maligne à ses yeux … Et s’il n’était rien d’autre qu’un tueur à gages qui essayait d’en apprendre plus sur sa future victime avant de l’assassiner ? Si j’en savais trop, il allait devoir m’achever aussi, non ?

Je sortis ce scénario complètement stupide de ma tête. Un tueur à gages serait sûrement beaucoup plus discret que lui. Même moi, j’avais réussi à être plus discrète que lui en le suivant secrètement un moment avant de l’aborder … Un détective qui se faisait suivre … Il s’était bien fait avoir, comme un amateur !

Il hésita un instant, avant de me donner une réponse à laquelle je ne m’attendais pas du tout.
« - Non, c'est juste qu'il me...Qu'il me plait. »

Un aussi beau jeune homme, intéressé par un vieux prof de maths au crâne dégarni ? J’aurais presque pu y croire : ses joues rougissaient à vue d’œil. Mais ce n’était pas si crédible que ça. Et puis, au fond de moi, je trouvais ça dommage de voir un homme aussi beau que lui être gay.

« J'ai eu le coup de foudre il y a peu de temps, alors je voulais des photos de lui. », renchérit-il.

Il se mordit la lèvre, nerveux. C’était l’excuse de trop qui décrédibilisait tout. Je pouffai, mettant ma main devant ma bouche pour contenir mon fou rire. Je finis tout de même par me calmer, et même par lui donner une petite tape sur le bras comme si nous nous connaissions depuis toujours.

« - Arrête de me prendre pour une idiote, veux-tu ? Un beau gosse comme toi qui s’intéresse à un vieux comme lui ? Tu trouves mieux à tous les coins de rues ! »

Je réfléchis un instant, avant d’afficher un sourire malicieux sur mes lèvres.

« Dis-moi ce que tu fais, sinon je préviens ton professeur chéri qu’il est suivi par un jeune aux cheveux roses très étrange. »

Je jetai d’ailleurs un œil en direction de la fameuse cible. J’eus juste le temps de le voir disparaître alors qu’il rentrait dans une boutique de pâtisseries. Le détective n’avait pas dû voir ce détail, cependant, puisqu’il était trop concentré à regarder mon joli minois.

« Je veux bien aussi te dire où ta cible est partie, si tu me racontes tout … »

Un sourire déjà victorieux sur les lèvres, j’attendais la réaction de mon vis-à-vis avec impatience. Surtout lorsqu’il constatera que son objectif a en effet disparu.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Mar 3 Sep - 13:33

Je le savais. Je savais que ça ne passerait pas à l'instant même où j'avais sorti mon excuse, mais cela se confirma lorsque je vis la jeune fille mettre sa main devant sa bouche pour pouffer. Si elle n'était pas en train de se moquer de moi, je l'aurais trouvé mignonne.
Mais là, en cet instant, je pressentais qu'elle devenait dangereuse pour moi et pour mon business. Même si je ne m'attendais pas du tout à la réplique suivante, sans parler du geste amical qui suivit.

« Arrête de me prendre pour une idiote, veux-tu ? Un beau gosse comme toi qui s’intéresse à un vieux comme lui ? Tu trouves mieux à tous les coins de rues ! »


Pas étonnant au fond, les gays plaisent toujours aux filles, c'est bien connu. Cependant, je tentais de ne pas me laisser amadouer et l'observa d'un air suspicieux en voyant le sourire qu'elle affichait :

« Dis-moi ce que tu fais, sinon je préviens ton professeur chéri qu’il est suivi par un jeune aux cheveux roses très étrange. »

...
Q-U-O-I ? Est-ce qu'elle était vraiment en train de me faire du chantage, là ? A moi ? Un chantage qui marchait très bien d'ailleurs ! Si elle lâchait le morceau à ma cible, tout était fichu. Je le savais, mais surtout, ELLE le savait.
Mais à peine était-je en train d'assimiler la tournure que la situation prenait, qu'elle ajouta fatalement :

« Je veux bien aussi te dire où ta cible est partie, si tu me racontes tout … »


Comment ça ? Je savais très bien où était ma cible, elle se trouvait juste derrière moi. Du moins, c'est que je croyais, jusqu'à me rendre compte que non, ma cible n'était pas derrière moi, mais littéralement volatilisé.
Quel idiot. Je m’étais fait avoir comme un débutant. Et vu le sourire de la jeune fille, c'est qu'il devait se trouvait non loin, à portée de main, mais hors de mon champ de vision.
Il fallait que je réfléchisse, et vite. Que mon cerveau entre en ébullition pour me sortir de cette situation. Mais non, là, chaque seconde était précieuse, et l'heure était à l'agissement.

« Très bien. C'est d'accord. »


Je regrettais déjà mes mots, mais c'était trop tard, et je m'en rendis compte rien qu'en voyant le sourire radieux qui illuminait le visage de la jolie fille aux airs angéliques en face de moi.
Les femmes étaient toutes les monstres avec des apparences de rêve. Elle était plus manipulatrice que moi, je ne pensais même pas que c'était possible !
Observant la jeune fille, je me décalais légèrement sur le côté en l'incitant à me suivre, histoire d'être un peu isolés de la rue. Et cette fois, je me décidais à être honnête, et lui confia sur le ton du secret :

« Tu as raison, je suis détective. Je m'appelle Choi Kyu Jung et je travaille en collaboration avec la police. »

Même si je ne les portaient pas vraiment dans mon coeur. Lui montrant discrètement la plaque, bien réelle, pour lui prouver mes dires, je poursuivais :

« Ma cliente est la femme du type que tu as vu tout à l'heure. Elle souhaite que je réunisse les preuves de son infidélité pour pouvoir demander le divorce. Mais là où ça se complique, c'est qu'il la tromperais avec une élève du lycée où il travaille. Plus qu'une adultère, c'est un véritable détournement de mineur, qui pourrait avoir des conséquences plus grave par la suite, d'après le profiling psychologique de ce taré. »


Parce que oui, il avait été prouvé que l'homme était obsédé non seulement par la jeunesse et les uniformes, mais aussi par les interdits et dans la même lignée, les viols.

« Il peut arriver n'importe quoi à n'importe quelle fille du lycée si je ne les réunis pas, ces preuves. L'histoire de l'adultère passe largement en second plan. »


J'inspirais lentement, et observa à nouveau la jeune fille en murmurant :

« J'ai l'air d'un guignol à première vue, mais cette histoire est très sérieuse. D'autant que je suis tenu par le secret professionnel, alors je t'invite expressément à ne rien dire à personne. Si cela s'ébruite, tout est fichu. »

Je n'en revenais pas. Je lui avais tout dit. Absolument tout de l'enquête, elle en savait plus que la police à présent, du moins, dans les grandes lignes. Et je ne m'y attendais pas...Mais ça faisait un bien fou, d'en parler à quelqu'un. Même si les choses allaient sans doute se compliquer, maintenant.
C'était un pari risqué de tout révéler à cette fille dont j'ignorais jusqu'au nom. Je n'avais plus qu'à prier pour qu'elle tienne sa langue.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Mar 3 Sep - 14:43

Passé le choc de la surprise, ce fut maintenant le choc de me voir faire du chantage qui empreint ses traits. Finalement, il se retourna pour constater mes dires, et remarqua enfin que sa cible avait bel et bien disparu. Il s’affola un peu, avant de respirer un bon coup comme s’il reprenait son sang-froid. Ce mec avait une maîtrise de soi assez impressionnante quand même. A sa place, je me serais vite énervée, moi qui détestais le chantage. Mais ce jeune homme était vraiment trop facile à manipuler, et j’obtenais – une fois de plus n’est pas coutume – ce que je voulais depuis un moment.

« - Très bien. C'est d'accord. »

Mon visage s’illumina, et je tapai alors joyeusement dans mes mains, comme une enfant à qui on avait promis de lui offrir un nouveau jouet, ce qui, au fond, était un peu le cas.

Il m’entraina soudainement dans un recoin un peu reculé, m’effrayant un peu au passage. Sûrement voulait-il être à l’abri des oreilles indiscrètes.

Il se pencha alors un peu et me fixa avec attention, avant d’avouer le plus sérieusement du monde :
« Tu as raison, je suis détective. Je m'appelle Choi Kyu Jung et je travaille en collaboration avec la police. »

On aurait dit un vieux scénario de film ringard. Ce Kyu Jung croyait vraiment que j’allais le croire ? J’allais lui exploser de rire à la figure une nouvelle fois lorsqu’il sortit discrètement une plaque de la police. Je la fixai un moment, avant de relever des yeux ronds vers lui.

« Ma cliente est la femme du type que tu as vu tout à l'heure. Elle souhaite que je réunisse les preuves de son infidélité pour pouvoir demander le divorce. Mais là où ça se complique, c'est qu'il la tromperait avec une élève du lycée où il travaille. Plus qu'une adultère, c'est un véritable détournement de mineur, qui pourrait avoir des conséquences plus grave par la suite, d'après le profiling psychologique de ce taré. »

Non, là cela ressortait vraiment du film d’action. C’était quoi toute cette histoire ? Etait-ce sérieux, ou essayait-il juste de se débarrasser de moi ? L’expression sérieuse et grave qu’il affichait me laissait croire que tout ça était vrai … Mais s’il y avait eu une telle histoire dans mon lycée, j’en aurais quand même entendu parler, non ? J'étais quand même une des élèves les plus populaires et influentes de cet établissement, voire même la plus populaire et influente. Mais comme s’il avait perçu le doute dans mon regard, il ajouta :

« J'ai l'air d'un guignol à première vue, mais cette histoire est très sérieuse. D'autant que je suis tenu par le secret professionnel, alors je t'invite expressément à ne rien dire à personne. Si cela s'ébruite, tout est fichu. »

Oui, un guignol. Il venait de me mettre dans la confidence d’une affaire hyper sérieuse de la police. Et c’était à la fois quelque chose d’effrayant, mais aussi terriblement excitant. Je n’avais jamais été douée pour garder des secrets, comme un besoin nécessaire de partager avec tout le monde tout ce que je savais. Il n’y avait qu’une seule chose dont je ne parlais jamais : le gène des Twaos. Peut-être qu’en mettant toute cette histoire au même rang de confidentialité que ce gène, j’arriverai à tenir ma langue ? Je relevai le défi.

Quelque chose me disait que ce Kyu Jung allait avoir besoin de moi. Alors autant l’aider non ? Il avait rempli sa part du marché, et j’aurais très bien pu m’en aller sans prévenir maintenant que j’avais obtenu ce que je voulais. Sauf que ce jeune homme m’était d’une très charmante compagnie, et je n’avais aucunement envie de l’abandonner maintenant.

Je passai alors mon bras sous le sien et sortis de notre ruelle pour l’entrainer dans la rue principale. Je m’accrochai à lui comme une fille au bras de son petit-ami, et les passants semblaient y croire puisque les jeunes adolescentes me lançaient des regards envieux, tandis que les vieilles dames se retournaient en nous lançant des compliments sur notre « couple ». Je doute que Kyu Jung apprécie énormément tout cela, mais je ne lui demandais pas vraiment son avis. Quitte à être une aide pour lui, autant le faire en profitant de la situation.

Je me stoppai net devant la pâtisserie où le fameux professeur était rentré quelques minutes avant, et je fis mine d’être émerveillée devant la vitrine remplis de gâteaux en tous genres. Après un exclamation ravie, j’entrainai le jeune garçon aux cheveux roses à l’intérieur, et repérai immédiatement sa cible. Je ne pus m’empêcher de regarder mon faux petit-ami avec un sourire victorieux, prenant soudainement mon rôle très à cœur.

J’imagine que Kyu Jung se devait d’avoir une couverture … Je me demandais un instant quel nom il utilisait en tant que fausse identité. Mais ne le connaissant pas j’en inventai alors un :

« - Regarde Jung Hee ! Ce muffin a vraiment l’air trop bon ! Tu me l’achètes dis ? »

Si cette enquête me permettait de manger gratuitement, alors autant en profiter encore plus, non ?

Je me demandai l’espace d’un instant quel nom de couverture Kyu Jung allait me donner … Jusqu’à ce que je me souvienne que je ne lui avais même pas donné mon vrai nom.

Me penchant alors sur lui pour faire croire à un moment de tendresse, je lui chuchotai mon nom au creux de l’oreille tout en mêlant une pointe de séduction dans ma voix … Si au final, je pouvais le mettre dans mon lit, ce serait une bonne affaire, non ?
Je sens que j'allai bien profiter de toute cette situation ... Aujourd'hui n'était finalement pas une si mauvaise journée !
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Mar 3 Sep - 19:12

Pendant quelques secondes, je gardais le silence, observant la jeune fille en face de moi. Au fond de moi, j'aurai voulu, j'aurais tout donné pour qu'elle rit et s'en aille sans me croire, et surtout, sans jamais parler à personne de cette histoire. Mais ce fut exactement l'inverse qui se produisit.

Écarquillant les yeux, je ne compris pas pourquoi elle m'agrippait le bras de cette façon, mais me décida à la suivre. Si elle comptait me montrer mon suspect, autant que je ne fasse pas d'histoire. Cependant, j'hérissais le poil tel un chat en train de feuler, en constatant que tout le monde nous prenaient pour un couple.

« Regarde Jung Hee ! Ce muffin a vraiment l’air trop bon ! Tu me l’achètes dis ? »

Jung Hee...C'était mon faux nom ça ? Pas mal. Elle maitrisait déjà les bases des déplacement sous couverture, et en plus, elle était plutôt bonne actrice, il fallait l'admettre.
Cette petite avait de l'avenir dans l'investigation.
Souriant à la fois à ses pensées, et à ma fausse petite-amie, je répondis d'un ton doucereux, me vengeant par la même occasion :

« Ma puce, ce n'est pas raisonnable, tu vas encore grossir. »

Non, elle n'était pas grosse du tout, elle avait même l'air plutôt bien fichu pour son jeune âge. Mais c'était dans mon caractère, si je pouvais taquiner quelqu'un, je le faisais. Et de toute façon, cette fille était du même genre, de ce que j'avais cerné chez elle au cours des quarante dernières minutes.
Et en même temps que je lui répondais, je jetais un coup d'oeil furtif à ma cible, qui semblait acheter un gâteau assez conséquent. Mon attention fut cependant rapidement détournée par l'attitude de la jeune fille. Je la vis s'approcher de mon oreille pour y souffler son nom.
Nam Ha Neul. Je ne l'oublierais pas, celui-là.
Je fus néanmoins surpris de ce ton si langoureux au creux de mon oreille. Pour être honnête, j'étais très sensible au niveau des oreilles, sans parler que je n'avais eu ni rapport ni relation depuis un bon moment, alors sans doute devenais-je plus sensible au manque, pour que je ne trouve pas le geste de Ha Neul dégoûtant. De toute façon, autant se le dire, j'avais goûté aux filles avant de me tourner vers les garçons, je n'étais pas non plus misogyne.

Mais qu'elle ne croit pas pouvoir me manipuler si facilement. Je n'étais pas quelqu'un d'aussi facile qu'il n'y paraissait, mais en cet instant, j'appréciais son aide, véritablement. Et je profitais d'avoir une nouvelle petite amie gourmande pour faire le tour de la pâtisserie, m'approchant de mon suspect en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Mer 4 Sep - 16:36

Je ne m’étais pas trompée : Kyu Jung n’avait absolument pas l’air d’accord de me voir agir comme sa petite amie. Comme si ça allait lui coûter un bras de jouer la comédie ! Il devrait se rendre compte de sa chance, tout de même : un tas de garçons donnerait tout pour être à sa place, là, avec moi agrippée à son bras. Suffisait de voir le regard envieux que nous lançait le jeune homme à la caisse. Il avait sincèrement l’air de maudire le pauvre détective qui, lui, n’avait absolument rien demandé. Comment Kyu Jung pouvait paraître aussi insensible ? Seul un gay ne réagirait sûrement pas, et encore … Ce détail me frappa alors que je me rappelai de la première excuse qu’il m’avait donnée pour se débarrasser de moi : « il me plaît ». Peut-être était-il vraiment homosexuel, en fin de compte ? Ce serait quand même du sacré gâchis …

Il prit soudainement une voix mielleuse à souhait que ces couples écœurants prenaient quand ils étaient aux anges :

« - Ma puce, ce n'est pas raisonnable, tu vas encore grossir. »

Je me tournai vers lui, profondément choquée, alors que ses yeux laissaient clairement apparaître une lueur malicieuse. Sûrement une manière de se venger … Je fixai mon ventre, mais je ne trouvais absolument aucun gras. J’étais loin d’être grosse ! J’étais même très bien faite, et très jolie !
Comprenant clairement qu’il voulait m’embêter, je lui donnai un coup de coude dans les côtes en fronçant les sourcils.

J’affichai tout de même un sourire on ne peut plus satisfait en voyant l’effet que ce petit murmure langoureux auprès de son oreille avait provoqué, même s’il s’efforçait de le dissimuler.

Il changea soudainement de place, faisant le tour du magasin avant de se poster juste à côté du professeur de mathématiques, qui était en train de payer un gâteau à la caisse. Après avoir réglé sa commande, il sortit de la pâtisserie. Je fis alors une moue triste.

« - Je crois que tu as raison Oppa, il faut vraiment que j’arrête tout ça … Allons ailleurs avant que je ne change d’avis ! »

Je ne reconnaissais même pas ma voix tellement elle était affreusement nian-nian. Je pris la main de mon faux petit-ami, me relançant dans la filature. J’avais vraiment pris le coup de main avec tout ça.

Nous gardions une certaine distance avec l’homme, si bien que je pouvais presque parler à voix haute sans qu’il ne nous entende dans le bruit ambiant.

« Tu dois faire ça encore combien de temps ? Tu dois le suivre toute l’après-midi pour voir s’il est vraiment suspect, c’est ça ? C’est pas trop ennuyeux ? »

Je ne savais pas ce qui m’avait poussée à poser ce flot de questions, mais j’étais soudainement très intéressée par son métier qui était tout de même assez intriguant. Cela devait être fatigant de passer son temps à suivre quelqu’un, tout de même … Un soudain détail me vint brutalement à l’esprit.

« Si cet homme est principalement suspecté de commettre des « mauvaises choses » auprès de lycéennes, pourquoi ne pas enquêter directement là-bas, au lycée ? Ce serait plus simple, non ? »

Je lui jetai un œil curieux et en attendant sa réponse, je resserrai inconsciemment ma prise autour de ses doigts. Aussi bête que cela soit-il, je rougis subitement en m’en rendant compte. Moi, rougir devant un homme. On aura bien tout vu. A vrai dire, c’était quelque chose d’assez nouveau pour moi, même si j’étais habituellement à l’aise avec ça. Mes plus longues relations avaient à peine duré quelques jours. Et ce n’était pas suffisant pour passer le stade des balades main dans la main, ou autres niaiseries dans le genre. Si bien que prendre la main d’un garçon qui était mon pseudo petit-ami n’était pas une chose à laquelle j’étais habituée.
Je secouai la tête, espérant faire disparaître ces rougissements et les remplaçant même par un sourire confiant.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Mer 4 Sep - 19:17

« - Je crois que tu as raison Oppa, il faut vraiment que j’arrête tout ça … Allons ailleurs avant que je ne change d’avis ! »

Je ne pus retenir un léger rire face à ses airs maniérés et son coup de coude vengeur, et décida de la suivre à l’extérieur, suivant notre homme des yeux. Un peu surpris cependant, j’observai alors sa main qui serrait la mienne d’un air naturel, avant de reprendre une expression neutre. Ça ferait bizarre sinon, un mec qui louche sur sa copine parce qu’elle lui tient la main. Marchant un peu, Na Heul finit par me poser une question qui me fit sourire.

« Tu dois faire ça encore combien de temps ? Tu dois le suivre toute l’après-midi pour voir s’il est vraiment suspect, c’est ça ? C’est pas trop ennuyeux ? »

Je répondais sans hésiter :

« Une après-midi ? Tu es mignonne. Il y a parfois des filatures qui durent des semaines et des semaines, sans qu’il ne se passe rien. Comme tous les métiers, il y a une part d’ennui avec celui-ci. Tu passes tous tes jours à observer quelqu’un vivre, et tu es obligé d’être constamment attentif, parce que le moindre détail pourrait être décisif. Pourtant, à côté de ça, tu peux devenir n’importe qui, n’importe quand. Actrice, coiffeur, cascadeur, artiste…Si tu joues bien ton rôle et possède les éléments qu’il faut, tu te transforme en une personne différente à chaque fois, et tu manipules la personne en face de toi. Tu en fais ce que tu veux, et le plus jouissif, c’est qu’elle ne se rend pas compte que tu maîtrise la situation de A à Z, jusqu’à ce qu’il finisse derrière les barreaux pour la plupart. Et si tu es sur le point  de te faire griller, ça n’en devient que plus stimulant, parce qu’il faut te montrer plus intelligent que la personne en face de toi. Ajoute à cela que tout ce que tu fais, c’est pour aider quelqu’un qui ne peut pas aller voir la police et qui a besoin de toi. Quand tu comprends ça, tu ne peux plus lâcher ce métier.

Bon, je n’avouais pas que c’était aussi pour remplir mon frigo, il fallait l’admettre.  J’ignorais pourquoi j’avais l’impression que je pouvais tout dire à cette gamine bien plus jeune que moi. J’avais l’impression que quoi que je confie, je ne serais pas constamment jugé, comme la plupart du temps. Était-elle différente des autres ? Je risquais de tomber de haut si ce n’était pas le cas. Pourtant, je la connaissais à peine, c’était vraiment bizarre. Une nouvelle question interrompit mes réflexions :

« Si cet homme est principalement suspecté de commettre des « mauvaises choses » auprès de lycéennes, pourquoi ne pas enquêter directement là-bas, au lycée ? Ce serait plus simple, non ? »

Je tournais la tête pour regarder Na Heul. Décidément, elle était vraiment intéressée par cette histoire, et ne me suivait pas uniquement pour passer le temps. C’était assez amusant à constater, et au point où j’en étais, autant lui expliquer la vérité :

« Parce qu’il est uniquement suspecté, justement. La police n’enquête jamais sans preuve ou témoin, et dans cette histoire, nous n’avons nu l’un ni l’autre. Juste la parole de sa femme qui cherche à divorcer. C’est trop mince pour ouvrir un dossier d’investigation. Et de toute manière, ce ne serait pas efficace. L’avantage d’un détective, c’est qu’il travaille généralement seul, et c’est déjà plus discret que quatre mecs armés en uniforme qui se balade dans un lycée. Pour un détective, y a 70% de chances de récupérer des informations cruciales en moins de 72h, contre 40% en une semaine avec la police. Face à des flics, tu ne fais aucun faux pas, et tu fais tous les efforts du monde pour ne pas te faire remarquer. Alors qu’un jeune homme aux cheveux roses qui déambule tout seul dans la rue, ça n’a rien de dangereux, et c’est bien moins suspect. »

Je n’avais pas ce look uniquement pour l’aspect esthétique, après tout. Cependant, alors que je terminais ma tirade, une chose retint mon attention. Les joues de Na Heul qui s’étaient soudainement empourpraient. J’arquais un sourcil, avant de jeter un coup d’œil discret aux alentours. Non, il n’y avait rien qui avait matière à faire rougir une jeune fille dans son genre. Et les beaux garçons, je les repérais, en général. Baissant les yeux en observant les doigts de Na Heul se resserraient autour des miens, je me demandais vaguement si elle était l’une de ses filles qui se donnaient un genre pour masquer leurs inexpérience, ou si c’était exactement l’inverse. Rapidement, son sourire reprit place sur son visage, mais ses rougeurs précédentes ne m’avaient pas échappé. Au point que je l’avais trouvé suffisamment adorable pour qu’elle puisse me faire changer de bord, si je n’avais pas une confiance professionnelle, et si je n’étais pas en pleine travail. Et d’ailleurs, elle était mineur cette fille non ?
Relevant les yeux, j’observais le dos de ma cible en face de moi, et demanda à mon tour :

«  Et toi ? Comment se fait-il qu’une lycéenne dans ton genre se retrouve dans une telle situation ? Tu aurais dû me rire au nez et partir faire ton petit shopping, comme toutes les autres filles de ton âge. »

J’étais assez intrigué, pour dire vrai. Qui aurait cru un type aux cheveux roses qui annonçait être détective, à par elle, pour venir l’aider ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Jeu 5 Sep - 19:26

Je regardai Kyu Jung rire doucement en me voyant me conduire comme la véritable petite amie idéale.

« - Une après-midi ? Tu es mignonne. Il y a parfois des filatures qui durent des semaines et des semaines, sans qu’il ne se passe rien. Comme tous les métiers, il y a une part d’ennui avec celui-ci. Tu passes tous tes jours à observer quelqu’un vivre, et tu es obligé d’être constamment attentif, parce que le moindre détail pourrait être décisif. Pourtant, à côté de ça, tu peux devenir n’importe qui, n’importe quand. Actrice, coiffeur, cascadeur, artiste…Si tu joues bien ton rôle et possède les éléments qu’il faut, tu te transforme en une personne différente à chaque fois, et tu manipules la personne en face de toi. Tu en fais ce que tu veux, et le plus jouissif, c’est qu’elle ne se rend pas compte que tu maîtrise la situation de A à Z, jusqu’à ce qu’il finisse derrière les barreaux pour la plupart. Et si tu es sur le point de te faire griller, ça n’en devient que plus stimulant, parce qu’il faut te montrer plus intelligent que la personne en face de toi. Ajoute à cela que tout ce que tu fais, c’est pour aider quelqu’un qui ne peut pas aller voir la police et qui a besoin de toi. Quand tu comprends ça, tu ne peux plus lâcher ce métier. »

Je l’écoutais, vraiment intéressée, alors qu’il débitait toutes ces paroles. Malgré toutes les contraintes que son travail impliquait, il semblait tout de même vraiment passionné par tout ça. Je le regardai, admirative. J’avais l’impression d’être une novice à qui on enseignait toutes les bases importantes à savoir pour pratiquer le métier. En fait, je l’écoutai même très attentivement. Moi qui aimais fouiner, je n’allais pas me priver de quelques ficelles pour passer inaperçue lorsque je chercherai mes propres ragots croustillants.

En tout cas, il n’avait pas sa langue dans sa poche, parlant toujours un peu plus et m’en apprenant plus encore sur toute cette histoire.

« Parce qu’il est uniquement suspecté, justement. La police n’enquête jamais sans preuve ou témoin, et dans cette histoire, nous n’avons nu l’un ni l’autre. Juste la parole de sa femme qui cherche à divorcer. C’est trop mince pour ouvrir un dossier d’investigation. Et de toute manière, ce ne serait pas efficace. L’avantage d’un détective, c’est qu’il travaille généralement seul, et c’est déjà plus discret que quatre mecs armés en uniforme qui se balade dans un lycée. Pour un détective, y a 70% de chances de récupérer des informations cruciales en moins de 72h, contre 40% en une semaine avec la police. Face à des flics, tu ne fais aucun faux pas, et tu fais tous les efforts du monde pour ne pas te faire remarquer. Alors qu’un jeune homme aux cheveux roses qui déambule tout seul dans la rue, ça n’a rien de dangereux, et c’est bien moins suspect. »

Je me demandai si tous ces mots n’étaient que des inventions, ou si c’était vraiment le cas. Même si je doute qu’il me mente, au point où il en était.

L’homme que nous suivions pénétra dans un café, toujours son gâteau en main. Je le suivis alors, et rentrai dans le bâtiment à sa suite, toujours accroché à la main de mon fameux « petit ami ».

J’avais l’impression de mener la danse depuis le début, et je continuai en le faisant s’asseoir à une table à quelques pas de la cible.

Kyu Jung inversa soudainement les rôles, sans que je ne m’y attende :
« - Et toi ? Comment se fait-il qu’une lycéenne dans ton genre se retrouve dans une telle situation ? Tu aurais dû me rire au nez et partir faire ton petit shopping, comme toutes les autres filles de ton âge.
- Aucun de mes amis n’était disponible cet après-midi, alors je me baladais dans les rues dans l’espoir de trouver quelqu’un … Quand je suis tombée sur un grand garçon aux cheveux roses qui m’a beaucoup intriguée. »

Je lâchai un petit rire avec un sourire charmeur, puis repris :

« Je n’avais aucune raison de te rire au nez, ça a l’air sérieux toute cette histoire ! »

Je n’allai tout de même pas lui dire qu’être accompagnée d’un aussi beau jeune homme était toujours fort agréable …

« En tout cas, je ne regrette pas de t’avoir abordée … Je sais que ce n’est pas un jeu, mais c’est quand même assez amusant d’en savoir autant sur les gens sans qu’ils ne le sachent. »

Sûrement allait-il me prendre pour une sadique un peu folle, mais peu importe.

« Et puis aussi … »

Je m’interrompis en voyant un serveur se présenter à notre table pour prendre notre commande … J’avais oublié ce détail. Est-ce que cela n’allait pas faire trop suspect si nous ne prenions rien ?

Devant la longue attente, je vis les tables alentours nous jeter un œil curieux, et parmi eux se trouvait le professeur de maths. Je jetai alors un œil à Kyu Jung, pas du tout rassurée, et pas très sûre quant à l’attitude à adopter … Peut-être que lui saurait comment s’y prendre, il avait l’habitude de ce genre de situation après tout, non ?
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Sam 7 Sep - 15:15

Alors que ma fausse petite amie et moi continuions de suivre le professeur, il entra dans un café avec son gâteau à la main. Sans doute avait-il rendez vous, et si c'était avec la lycéenne qu'il fréquentait, je pourrais faire d'une pierre de coup.
Suivant Ha Neul à l'intérieur, je m'asseyais en face d'elle à une table, écoutant la réponse à ma question :

« Aucun de mes amis n’était disponible cet après-midi, alors je me baladais dans les rues dans l’espoir de trouver quelqu’un … Quand je suis tombée sur un grand garçon aux cheveux roses qui m’a beaucoup intriguée. »

Je ne pus retenir un léger sourire, tout en continuant de l'écouter :

« Je n’avais aucune raison de te rire au nez, ça a l’air sérieux toute cette histoire ! »

Pourtant, contrairement à ce qu'elle semblait croire, beaucoup d'autre l'auraient fait. Surtout lorsqu'on étaient jeunes et bercer par le monde du cinéma, des effets spéciaux, du fake et autres. Cependant, elle avait l'air plus intelligente et bien moins influençable que les autres jeunes de son âge, et j'appréciai ce trait-là chez elle :

« En tout cas, je ne regrette pas de t’avoir abordée … Je sais que ce n’est pas un jeu, mais c’est quand même assez amusant d’en savoir autant sur les gens sans qu’ils ne le sachent. »

Je n'étais pas surpris, et je n'allais certainement pas la juger pour ça : Nous étions de la même trempe, niveau manipulation et curiosité mal placée :

« Si tu as conscience que ce n'est pas un jeu, c'est déjà ça. Pour le reste, je peux te comprendre, je suis très curieux aussi. Le plus efficace reste quand même le hack en matière de récupération d'informations, mais c'est à éviter quand c'est pour des raisons personnelles...Mais on peut toujours faire des exceptions. »

Comme elle s'était montrée utile et coopérative, peut-être pourrais-je faire une entrave à mes règles de travail et lui récupérer une info qu'elle souhaite avoir en particulier. Les jeunes d'aujourd'hui avaient tendance à beaucoup trop laisser traîner leurs infos personnelles sur les net et les ordinateurs n'avaient aucun secret pour moi.
Mais pour l'heure, nous étions encore en filature.

« Et puis aussi … »

Ha Neul ne termina pas sa phrase, puisqu'un serveur l'interrompit. Je n'avais pas pensé à ça, et ce pauvre homme ne faisait que son travail. Je profitais du regard peu assuré et hésitant d'Ha Neul pour le tourner à mon avantage, vis-à-vis de la situation, et prononçais à voix haute :

« Tu ne sais pas quoi prendre ? Ce n'est pas grave, tu sais...»

Je me tournais vers le serveur avec un sourire :

« Désolé, on a pas eu le temps de choisir, alors on va prendre ce que vous avez de mieux. Merci. »

Le serveur parut surpris, ce qui était bien normal. Ça n'allait pas être donné, mais ce qu'ils vendaient dans un café, ce n'était pas non plus hors de prix. Une fois le serveur éloigné, le professeur de math cessa de nous observer, et ce n'était pas plus mal. Vu la façon à laquelle il regardait sa montre, son rendez-vous n'allait pas tarder à arriver.
Et justement, à peine une minute plus tard, une jeune fille entra dans le café. Elle ne portait pas d'uniforme, alors impossible de savoir si elle était lycéenne. Cependant, vu son allure et son visage, elle n'avait pas l'air beaucoup plus âgé que ma fausse petite amie, et je l'observais quelques secondes. Cette dernière s'installa en face du professeur, qui eut un sourire en ouvrant lui tendant le gâteau.

« ... »


Doucement, je prenais ma chaise et me déplaçai pour me mettre à côté de Ha Neul, et souffla de façon à ce qu'elle seule entende :

« Je te revaudrais ça. »

Et en même temps que je prononçais ces mots, je glissais l'un de mes bras autour de ses épaules, l'autre dans sa longue chevelure, afin de la serrer dans mes bras. Ainsi, je parvenais à prendre discrètement des photos du couple suspects, le petit appareil photo étant dissimulé par les longs cheveux brun d'Ha Neul. Et vu le nombre de couple qui squattaient ce café, rien n'était suspect dans mes gestes. Peut-être que je n'aurais pas été aussi discret sans son aide, il faudrait vraiment que je la remercie en bon et due forme.
Pour l'heure, je tentais de ne pas penser à la douce odeur qui émanait de sa chevelure -étais-je depuis trop longtemps tout seul pour penser à autre chose qu'à des hommes ?- et murmura doucement près de l'oreille d'Ha Neul :

« Tu as vu cette fille qui est entré en dernier ? Tu la reconnue ? »

Pour l'heure, elle ne pouvait pas la voir, puisqu'elle lui faisait dos, comme j'étais face au couple et que je la prenais dans mes bras en prenant mes photos. Mais à l'entrée, elle l'avait aperçue. L'avait-elle reconnu ? Faisait-elle partie de son lycée ?
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Sam 7 Sep - 18:42

Son sourire s’était agrandi, entraînant le mien avec lui. J’étais heureuse de constater que Kyu Jung était aussi intéressé par moi que je ne l’étais pour lui. Peut-être aurais-je une chance avec lui, finalement ? Il n’avait pas l’air aussi gay que ça …

« - Si tu as conscience que ce n'est pas un jeu, c'est déjà ça. Pour le reste, je peux te comprendre, je suis très curieux aussi. Le plus efficace reste quand même le hack en matière de récupération d'informations, mais c'est à éviter quand c'est pour des raisons personnelles...Mais on peut toujours faire des exceptions. »

C’était clairement une invitation. Je savais désormais où m’adresser si je voulais en savoir plus sur quelqu’un. Peut-être une façon pour lui de me remercier pour tout ça ? Il y avait d’autres moyens de me remercier, mais je préférais garder mes propositions pour moi-même pour le moment. Je ne voulais pas le voir partir en courant non plus, même si je doute qu’il le fasse si je lui disais ce que j’ai derrière la tête. Mais peut-être était-il de ceux qui me prenaient encore pour une gamine ?
Lorsque le serveur avait débarqué de nulle part, me prenant au dépourvu, Kyu Jung adopta une pose décontracté, n’hésitant pas une seconde.

« Tu ne sais pas quoi prendre ? Ce n'est pas grave, tu sais... »

Mes yeux s’arrondirent. Il avait sorti cette phrase comme ça, naturellement, alors que j’étais restée un moment sans savoir quoi faire.

J’affichai un sourire gêné, continuant dans son jeu, puis me grattai la tête, essayant d’être le plus adorable possible en guise d’excuse.

« Désolé, on a pas eu le temps de choisir, alors on va prendre ce que vous avez de mieux. Merci. »

Je restai un moment-là, à le fixer de manière admirative, alors que le serveur se retirait, aussi surpris que je ne l’avais été. Je ne pus m’empêcher de lâcher un petit rire en voyant sa tête. Décidément, ce Kyu Jung me plaisait vraiment.

Une jeune fille rentra dans le café, et Kyu Jung sembla soudainement s’intéresser à elle de très près. Il la suivit du regard, et je ne pus m’empêcher d’éprouver une pointe de jalousie. Au moins, j’étais vraiment à fond dans mon rôle.

Je ne pouvais pas voir où elle s’était installée puisqu’elle était dos à moi, mais à en croire où le regard du détective s’était arrêté, elle devait être avec le fameux professeur. Tiens donc.

Sans que je ne m’y attende, Kyu Jung tira sa chaise jusqu’à la mienne, et se plaça juste à côté de moi.

« Je te revaudrais ça. »

Son murmure me provoqua de légers frissons, ainsi qu’un sourire.

« - Je t’en prie, il n’y a pas de quoi. »

Son bras était passé autour de mes épaules, tandis que son autre main se posait délicatement dans mes cheveux. Je me retrouvai dans ses bras dans une étreinte chaleureuse, son souffle m’effleurant le cou. Je profitai de ce moment avec délice, mes bras entourant son torse et mes mains serrant fermement dans son dos. Vu de l’extérieur, cela avait tout l’air d’un câlin qu’un couple échangerait dans n’importe quelles circonstances. Pour Kyu Jung, c’était l’occasion de prendre le suspect en photo discrètement avec ce qui devait être un minuscule appareil à la pointe de la technologie. Quant à moi, c’était une manière de profiter un agréable moment dans les bras d’un charmant jeune homme rencontré il y a peine à une heure ou deux. Généralement, lorsque je pensais à cela, j’étais déjà dans le lit du jeune homme en question, quand je ne l’avais pas ramené chez moi. Mais peu importe.

Il m’arracha un frisson en chuchotant une nouvelle fois au creux de mon oreille – il cherchait à me séduire ou quoi ?

« - Tu as vu cette fille qui est entré en dernier ? Tu l’a reconnue ? »

Je ne l’avais pas regardé assez longtemps pour l’avoir reconnu, du moins si je la connaissais. J’avais en effet préféré me renfrogner, passant vraiment pour une petite amie jalouse.

Je me reculai un peu pour regarder Kyu Jung dans les yeux. Je fus d’abord surprise par notre proximité – nos lèvres étaient à deux doigts de s’effleurer – mais je finis par me ressaisir. J’affichai un petit sourire et rompis notre étreinte pour poser mes deux mains sur son torse. Je le poussai légèrement pour qu’il se rasseye comme il faut sur son siège.

En voyant le serveur revenir avec deux cafés, je voyais là une occasion parfaite, qui tombait pile au bon moment.

Je fis mine de prendre le café des mains du serveur, mais lui ne s’y attendant pas, nos mains se percutèrent. Le café se renversa sur la table, et la tasse s’écrasa au sol dans un fracas qui attira toute l’attention des personnes présentes.

Le serveur se confondit en excuses alors que je faisais de même, et je m’accroupis pour ramasser les débris un à un. L’employé me prévint qu’il allait s’en charger, et je le laissais donc faire. En me relevant, je jetai un œil aux personnes présentes, et m’attarda un peu plus longtemps sur la nouvelle cliente à la table du professeur. Kim Song Hee. Elève dont j’avais déjà entendu parler. Et pour cause : tout le monde la prenait pour l’innocente élève du lycée, une des meilleures, travaillant d’arrache-pied pour être parmi les premiers. Mais des rumeurs avaient circulé sur elle : elle ne serait pas aussi innocente qu’elle ne voulait le faire croire. Elle était plus jeune que moi, d’un ou deux ans.

Elle aussi m’avait sans doute reconnue puisqu’elle baissa immédiatement la tête, ayant sûrement peur que je sache qui elle était. C’est vrai qu’avoir rendez-vous avec un professeur de maths n’était pas quelque chose dont on pouvait être fière. Même si cela aurait pu passer pour des cours de soutien en maths.

Je fis comme si je ne l’avais même pas vu, et me rassis promptement. Je lançai un sourire victorieux à mon faux petit-ami, lui faisant comprendre que je pouvais encore l’aider. Seulement, je ne savais pas si je pouvais lui dire là, maintenant. Tout le monde était silencieux, et même un simple murmure aurait pu être entendu. Je ne pouvais définitivement pas lui faire part de ma découverte …
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Sam 7 Sep - 20:02

Je laissais la prise d'Ha Neul se refermer dans mon dos, continuant mes photos. Je n'avais pas du tout idée de ce qu'elle était en train de penser, mais ce qui était sûr, c'est que je lui devais une fière chandelle.
Cependant, après notre étreinte, je remarquais sa petite moue. Je n'avais pas compris d'où venait ce regard jaloux, mais songea que cela faisait partis de son numéro de petite amie jalouse. Continuant d'observer Ha Neul sans comprendre pourquoi elle ne répondait pas à ma question, je la vis avancer sa main vers le serveur, lorsque celui-ci revint.
Rapidement, la tasse tomba au sol dans un grand fracas. Tous les clients se retournèrent vers nous, et je mis quelques secondes à comprendre que la jeune fille avait fait exprès, tant elle jouait bien la comédie.

Sans comprendre, je laissais le serveur s'occuper des débris, et regarda ma fausse petite amie se rasseoir.
Jusqu'à voir son sourire victorieux, comprenant qu'elle avait des infos qui seraient précieuses pour la suite.
J'écarquillai les yeux devant son numéro, et retint difficilement un sourire. Cette fille était géniale. J'allais vraiment finir par lui faire signer un contrat d'embauche.
Même si elle ne disait mot, je n'avais pas besoin d'un dessin. Il y avait trop de monde ici, mais ce qui retint mon attention, c'est le fait que la lycéenne eut été suffisamment professionnelle pour garder le silence. Cette fille ne cessait pas de m'étonner.
Gardant le silence à mon tour, je remerciais le serveur lorsqu'il apporta les consommations, et observait le jeune couple qui discutait. Cependant, un geste attira mon attention : la jeune fille avec mon suspect sembla remarquer que la veste de son prof était décousue, et plusieurs boulottes de laine ressortaient de cette dernière. Le couple prit alors la décision de se lever, alors que la fille désignait un endroit sur la rue d'en face.

Comprenant qu'ils allaient se rendre dans un magasin de vêtements, sans doute pour acheter une nouvelle veste à monsieur, je laissais un billet sur la table, et prévint Ha Neul que l'on devait se rendre dans ce magasin de vêtements, en face.
Et si possible, avant eux. Ce serait moins suspect.
La jeune fille avait sans doute comprit comment je fonctionnais, puisqu'elle me suivit sans résistance, et nous nous rendîmes rapidement dans le magasin de vêtements. Arrivés avant eux, ils commencèrent par regarder la vitrine, prêts à entrer.
Déjà  l'intérieur avec Ha Neul, je l'emmenais face à un miroir, avant de me glisser derrière elle. Lui tendant une jolie robe pourpre à fine bretelles, tel le faux petit ami que j'étais, je lançais, en mettant la robe devant son corps, pour une première visualisation globale :

« Tu devrais l'essayer, tu serais magnifique dedans. »


Tout en ajoutant plus bas :

« Son nom ? »

Elle savait aussi bien que moi que j'attendais le nom de la fille.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Sam 7 Sep - 23:33

Kyu Jung semblait réellement fier de moi. Ce qui ne put que me faire sourire un peu plus. Il sembla comprendre immédiatement tout ma mise en scène, et ses lèvres s’étirèrent alors. Il comprit aussi que je savais qui elle était, et c’était alors gagné d’avance.

Le serveur nous rapporta nos commandes. Mais à peine était-il reparti que Kyu Jung releva les yeux pour fixer le couple derrière moi. Il les suivit du regard, et je finis par les apercevoir alors qu’il sortait du magasin. Je me tournais tout juste vers Kyu Jung pour savoir ce que nous faisions lorsque je le vis debout, posant un billet sur la table, alors qu’il m’indiquait le plus doucement possible où on allait. Un magasin de vêtements. Et il fallait être là-bas avant eux. Cela ferait trop suspect, sinon.

Ne voulant pas le voir payer pour rien, je bus d’une traite le café brûlant et me levai à sa suite, courant presque pour le rattraper. C’est au pas de course que nous rejoignîmes la boutique de vêtements d’en face.

Essoufflée, j’essayais de reprendre une respiration plus calme, lorsque la lycéenne passa à mes côtés, m’obligeant à retenir ma respiration pour ne pas lui monter que j’avais fait un effort pour venir jusqu’ici. La jeune fille esquissa un mouvement de recul en me voyant, mais s’en alla rapidement en enfilant des lunettes de soleil. Nous allions être trop facilement repérés à ce train-là …

Kyu Jung me traina jusqu’à un miroir et me positionna devant.

« - Quoi ? Tu veux me montrer à quel point je suis belle ? Mais je le sais déjà ça ! »

Je lâchai un petit rire, avant de tirer la langue au reflet du détective. Je compris enfin où il voulait en venir lorsqu’il mit une robe devant moi et m’analysa, m’imaginant sûrement à l’intérieur. A moins qu’il avait pris une robe totalement au hasard. Elle n’en restait pas moins belle, tout à fait à mon goût. D’une jolie couleur pourpre, elle était assez sexy. Du moins elle ferait l’affaire dans une soirée.

« - Tu devrais l'essayer, tu serai magnifique dedans. »

J’esquissai un petit sourire satisfait et lui pris la main, l’amenant jusqu’à une cabine d’essayage. Je tirai le rideau, et l’entendit alors chuchoter :

« Son nom ? »

Je passai juste ma tête à travers le rideau et alors que j’allais lui donner, la lycéenne passa juste à côté de moi. Je restai bêtement un moment là, à la fixer. Décidément, je n’allais pas avoir l’occasion de lui dire. Si je prononçais son nom, elle se retournera, croyant être interpellée.

J’attirai donc Kyu Jung dans la cabine, et lui ordonnai de se retourner, pour avoir un minimum d’intimité. Au moins, là, je pourrai parler tranquillement sans qu’elle m’entende. Je commençai à me déshabiller, en faisant bien attention à ce qu’il ne regarde pas. Quoique cela ne m’aurait pas forcément dérangée.

« Kim Song Hee. Elève modèle dans mon lycée, la chouchoute des profs, elle fait partie des meilleurs, et tout le monde croyait à son innocence (je remontai la robe sur mon corps, et la positionnai comme il faut … son choix s’était apparemment porté sur une robe moulante) Du moins jusqu’à ce que des rumeurs circulent sur elle. Elle ne serait pas aussi innocente que ça avec les hommes, en fin de compte … »

Je me tournai vers lui et lui tapotai l’épaule pour lui demander de m’aider à refermer la fermeture éclair dans mon dos, alors que je tenais mes cheveux dans une main pour pas les coincer dedans. Il s’exécuta, et je passai précipitamment vers lui pour sortir de la cabine. Je me retournai enfin, et écartai les bras.

« Alors ? Qu’est-ce que tu en penses ? Elle me va bien ? »

J’attendis son avis, avant de retourner dans la cabine, sauf qu’un détail retint mon attention. En me tournant vers le couple professeur-élève, je vis la jeune fille chuchoter à l’oreille du professeur, tout en me jetant des coups d’œil inquiets. Le professeur releva soudainement la tête vers moi, inquiet à son tour, et je détournai immédiatement la tête, faisant comme si je n’avais rien vu.

J’attirai Kyu Jung à ma suite dans la cabine. Je lui demandai une nouvelle fois d’ouvrir la fermeture et commençait à me déshabiller une nouvelle fois.

« Je crois qu’on est repéré … Enfin que je le suis en tout cas. Song Hee m’a reconnue je crois. Elle a parlé de moi au professeur, et il avait l’air aussi inquiet qu’elle … Ils se doutent de quelque chose … Un professeur et une élève dans un magasin de vêtements, tout le monde se poseraient des questions … Alors on fait quoi ? »

Je remis mes vêtements, et me tournai enfin vers lui, attendant les ordres à suivre, l’air on ne peut plus sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Dim 8 Sep - 10:58

« Quoi ? Tu veux me montrer à quel point je suis belle ? Mais je le sais déjà ça ! »

Je ne pus retenir un sourire en voyant Ha Neul tirer la langue à mon reflet. Décidément, elle était mignonne, quand elle le voulait bien. Cependant, je ne m'attendais certainement pas à ce qu'elle attrape ma main pour me traîner jusqu'en cabine d'essayage. Devant cette dernière, j'attendais patiemment la réponse, jusqu'à voir que la jeune fille en question était juste à côté. Effectivement, ce n'était pas le meilleur moment pour m'annoncer son nom.
Alors que je grognais intérieurement en cherchant une solution, Ha Neul fut plus rapide, et plus radicale. Attrapant ma main, elle m'attira dans la cabine, faisant face à mes yeux ronds. Est-ce qu'elle se rendait compte de ce qu'elle faisait ?
Me retournant pour ne pas la regarder, je prêtais une oreille attentive à ses mots, notant chacun d'entre eux dans un coin de ma tête.

« Kim Song Hee. Élève modèle dans mon lycée, la chouchoute des profs, elle fait partie des meilleurs, et tout le monde croyait à son innocence. Du moins jusqu’à ce que des rumeurs circulent sur elle. Elle ne serait pas aussi innocente que ça avec les hommes, en fin de compte … »

Oubliant les bruits de vêtements que j'entendais, je m'efforçai de faire le le lien, pas forcément étonné que ce soit une bonne élève qui s'amuse avec un prof. Les relations profs-élèves étaient de plus en plus nombreuses de nos jours, car "plus excitantes" pour cette jeunesse qui n'avait plus peur de rien.
J'interrompis mes pensées en sentant quelque chose tapoter mon épaule, jusqu'à entendre la demande d'Ha Neul. L'observant alors qu'elle retenait ses cheveux sur le côté, je me surpris à la trouver belle même de dos.
Je me retenais de caresser sa nuque, me donnant une gifle mentale. Fallait vraiment que je me trouve un mec. Continuant de la regarder, je sortais de la cabine à mon tour :

« Alors ? Qu’est-ce que tu en penses ? Elle me va bien ? »

Esquissant un léger sourire, je préférais être honnête, cette fois :

« Tu es belle. »


Donc oui, ça lui allait bien.
En la voyant se retourner, en voyant son regard, je compris que quelque chose n'allait pas. Mais avant de savoir, Ha Neul m'attira une nouvelle fois dans la cabine avec elle. Conformément à sa demande, j'ouvris doucement la fermeture de sa robe, m'efforçant ensuite d'arrêter de la regarder pour me retourner. Mais ses mots attirèrent mon attention.

« Je crois qu’on est repéré … Enfin que je le suis en tout cas. Song Hee m’a reconnue je crois. Elle a parlé de moi au professeur, et il avait l’air aussi inquiet qu’elle … Ils se doutent de quelque chose … Un professeur et une élève dans un magasin de vêtements, tout le monde se poseraient des questions … Alors on fait quoi ? »


Je fis travailler mes neurones à toute vitesse, avant de me rendre à l'évidence qu'il y avait bien un moyen de taire les soupçons de Song Hee sur Na Heul. Mais c'était un peu risqué.

« On va user de la technique numéro 3, que j'appelle Berserk : A situation désespérée, mesure désespérée. On fonce dans le tas à la barbare et on improvise. C'est du quitte ou double. Souhaite moi bonne chance. »

Sans lui laisser le temps de me répondre, je m'éloignais d'Ha Neul pour me rapprocher du couple, tout en glissant une main à ma poche, activant l'enregistreur de mon téléphone. La jeune fille sursauta alors que je la regardais directement :

« Excusez-moi, mademoiselle. Je peux savoir quel est le problème ? »

Kim Song Hee éleva la voix pour la première fois, l'air incrédule :

«...Pardon ? »

« Depuis le café, vous ne cessez de fixer ma petite amie comme une bête de foire. Elle commence à en être effrayée. Vous pourriez vous expliquez ? »

Là, la pauvre Song Hee semblait complètement perdue, alors que le prof de math me regardait d'un air incrédule :

« Mais...Nous sommes dans le même lycée ! »

Je levai les yeux au ciel d'un air exaspéré. Le tout, c'était d'avoir l'air crédible :

« Et alors ? Vous savez quel taille fait un lycée ? Est-ce qu'elle est censée se souvenir de la tête de tout le monde ? Déjà que les lycéens retiennent à peine les élèves de leur classe...Et puis même, ce n'est pas une raison pour la fixer ainsi. Vous n'avez jamais croiser de camarades d'école ou quoi ? »

Song Hee avala mon mensonge avec une facilité déconcertante, alors que je souriais déjà intérieurement. C'était presque trop facile :

« Dites moi plutôt....Que fais une jeune lycéenne ici ? Des courses avec votre...Papa ? »

Je fixais mon regard sur le professeur de math, qui en pâlit instantanément. Baissant les yeux, je remarquais qu'il ne portait pas son alliance. L'enfoiré...
Et elle, elle continuait de paniquer, ayant du mal à répondre. Ça confirmait les dires d'Ha Neul :  elle était vraiment le stéréotype de la fille coincée chouchou des profs. Elle était sans doute avec ce type pour essayer une relation plus excitante, si c'est le genre vilaine fille...
Au bout d'une minute de bégaiement, elle finit par lâcher :

« Ça ne vous regarde pas ! »


« Alors arrêtez de fixer ma copine, je vais me fâcher. »


Cette fois, Song Hee détourna le regard, comme si elle était troublée par cette conversation, et finit par dire :

« Je croyais que...»

« Oui ? »

« Je...Non, rien. »


Elle s'éloigna avec son professeur, et je poussais un soupir de soulagement, alors qu'elle s'excusait auprès de son homme, comme quoi elle avait "eu peur pour rien".
Et en attendant, moi, j'avais l'enregistrement.  Comprenant que j'avais obtenu le maximum en cet journée, je retournais auprès d'Ha Neul sans plus m'intéressait à la direction que prenait le couple. Sourire aux lèvres, je lui montrais mon portable :

« Voilà ce que j'appelle la méthode Berserk. Et ça, c'est précieux comme info. »

Souriant, ravi d'un tel résultat, j'observais ma collègue de fortune. Cette robe moulante lui allait vraiment bien, et je finis par lâcher :

« Si elle te plait, je te l'offre. Je te dois bien ça. »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Dim 8 Sep - 14:20

Kyu Jung m’inspirait quelque chose de différent par rapport aux autres hommes. Comme s’il était plus digne de confiance que les autres. Ne lui avais-je pas accordé une confiance aveugle jusque-là, d’ailleurs ? J’avais accepté de croire à toute son histoire, même si elle paraissait totalement invraisemblable, et je l’avais suivi presque toute l’après-midi dans sa filature, l’aidant dès qu’il en avait besoin, sans rien demander en retour.

Pourquoi ?

Je n’en avais absolument aucune idée. Mais j’aimais passer du temps avec lui. C’était sûr et certain. Même si ça ne faisait à peine quelques heures que nous nous connaissions.

Il ne m’avait pas jugée au premier abord comme les autres, et c’était sûrement dû au fait qu’il n’avait jamais entendu de moi avant. Il ne savait pas que j’étais une croqueuse d’hommes. Une « peste », comme s’amusait à le dire les gens.

Je me posai soudainement une question : connaissait-il l’existence des twaos ? La plupart d’entre eux savait qui j’étais pour m’avoir déjà rencontrée à l’association de twaos, dont le président était mon grand-père. Et tous, ou presque, avait déjà eu l’occasion de subir mes moqueries. J’étais ainsi connue parmi leur espèce comme « l’ennemi », celle qui les détestait tous. Et le bouche à oreille avait visiblement bien fonctionné, puisqu’il m’arrivait de rencontrer des inconnus – humains comme twaos – qui, eux, savaient très bien qui j’étais. Kyu Jung aurait très bien pu faire partie de ces personnes, et me ranger dans la case « peste » comme le reste du monde. Mais ça n’avait pas été le cas.

Est-ce que me réflexion avait le moindre sens ? Peut-être qu’il ne me connaissait tout simplement pas, peut-être ne connaissait-il pas les twaos ? Mais peu importe, ce qui était certain, c’est qu’il n’était pas l’un d’eux. J’aurais vu son nom dans les dossiers de l’association, dans le cas contraire. Un visage aussi beau, ça ne s’oublie pas.

« - Tu es belle. »

Je sentis mes joues rougir, alors qu’il semblait vraiment sincère, un léger sourire sur les lèvres.
J’avais toujours eu la confirmation que je l’étais, belle, en les voyant tous tomber à mes pieds comme des mouches devant un pot de miel. Mais rares étaient les fois où on me l’avait dit en face, de manière aussi honnête. Je souris alors, pleinement satisfaite.

Néanmoins, après lui avoir fait part de mes observations, il fixa le vide un moment sans rien dire, apparemment lancer dans ses propres réflexions avec une moue adorable sur les lèvres. Ayant un faible pour tout ce qui était mignon, je ne pus m’empêcher de le trouver absolument craquant à ce moment-là. Mais il ne sembla pas s’en rendre compte.

« On va user de la technique numéro 3, que j'appelle Berserk : A situation désespérée, mesure désespérée. On fonce dans le tas à la barbare et on improvise. C'est du quitte ou double. Souhaite-moi bonne chance. »

Je ne compris pas tout de suite, du moins jusqu’à ce qu’il fonce droit sur Song Hee. Je retins une exclamation affolée et tentai de le retenir, mais ne voulant pas attirer l’attention, je me ravisai et me cachai derrière le rideau de la cabine d’essayage, passant un œil à travers pour observer la scène.

D’ici, je parvenais seulement à entendre quelques bribes de leur conversation. Si j’avais bien compris, Kyu Jung passer un savon à Song Hee, mécontent qu’elle me fixe autant. J’étais soi-disant « effrayée » … Moi ? Effrayée par une fille comme elle ? Je lâchai un petit rire, ne trouvant son excuse absolument pas crédible. N’empêche, sa technique marchait parfaitement.

Il récolta par la même occasion quelques infos sur eux deux, avant de la mettre en garde. Puis il revint vers moi, un grand sourire victorieux sur les lèvres. Il brandit son portable qui affichait une application d’enregistrement vocal :

« Voilà ce que j'appelle la méthode Berserk. Et ça, c'est précieux comme info. »

Je compris enfin tout son manège, et je retins une exclamation de joie, mais pas un immense sourire. Il me détailla des pieds à la tête avant d’annoncer :

« Si elle te plait, je te l'offre. Je te dois bien ça. »

Evidemment que cette robe me plaisait, surtout après le compliment qu’il m’avait fait ! Je le remerciai d’un petit sourire, même si je jugeai n’avoir pas fait grand-chose.

Il la paya, et en sortant du magasin, je me hissai sur la pointe des pieds pour plaquer un léger bisou sur sa joue.

« - Merci », dis-je avec un grand sourire.

Maintenant que sa filature d’aujourd’hui était terminée, nous n’avions plus aucune raison de rester l’un avec l’autre, et pourtant, je ne voulais pas me retrouver à nouveau toute seule comme je l’étais tout à l’heure. La solitude me faisait peur. Elle était froide, sombre, obscure. Alors entre me retrouver seule, ou avec Kyu Jung, la question ne se posait pas. Cependant, je ne savais pas ce que lui avait de prévu.

Nous marchions un moment l’un à côté de l’autre, sans rien oser dire. Mais je finis par prendre la parole, après de nombreuses hésitations.

« Si tu as des choses à faire, je ne vais pas te retenir plus longtemps … Enfin je ne sais pas si tu as quelque de prévu mais … »

Quelque chose craqua soudainement sur mon pied, et je le soulevai pour y trouver un stylo. Pur hasard, ou coup de pouce du destin ?

Je me baissai pour le ramasser, faisant tout de même une grimace. Se rendait-il compte que c’était un honneur que je me salisse les doigts pour lui ? Prenant le stylo entre mes doigts, j’attrapai la main du jeune homme. Le stylo fut d’abord capricieux, mais finit par écrire les chiffres qui composaient mon numéro de téléphone.

« Si tu as encore besoin de moi un de ces jours pour une enquête, si tu as besoin d'infos ou si tu veux juste me voir, ou … enfin tu sais où m’appeler », expliquai-je en souriant timidement.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   Dim 8 Sep - 16:47

« Merci »

La filature était terminée, du moins pour aujourd'hui. J'avais réuni assez d'éléments pour passer à la phase suivante sans trop de problème. Marchant à côté d'Ha Neul, je gardais le silence quelques secondes, tout comme elle. Il fallait vraiment que je la remercie. Entraîner une lycéenne dans un histoire pareille, ce n'était vraiment pas pro.
Elle fut la première à briser le silence :

« Si tu as des choses à faire, je ne vais pas te retenir plus longtemps … Enfin je ne sais pas si tu as quelque de prévu mais … »

J'observais Ha Neul, la voyant hésitante, et m'apprêtais à répondre. Cependant, un craquement attira notre attention à tous les deux. Regardant vers le bas, je la vis récupérer le stylo avec une grimace, ce qui me fit arquer un sourcil d'un air amusé. Mais que faisait-elle ?
J'obtins rapidement la réponse lorsqu'elle saisit ma main pour y inscrire une série de chiffre. Son numéro de téléphone.

« Si tu as encore besoin de moi un de ces jours pour une enquête, si tu as besoin d'infos ou si tu veux juste me voir, ou … enfin tu sais où m’appeler »

Le tout avec un sourire timide.
Adorable.
Pourtant, ce n'était pas la première fille que je fréquentais. Une de mes amies proches, Kwang Im Hyun, était tout de même mannequin, et c'était une femme magnifique, sans doute la plus belle que j'ai vu. J'aimais la taquiner parce qu'elle était timide, mais jamais, elle ne m'avait fait le même effet qu'Ha Neul. Cette dernière était intelligente, et débrouillarde. C'était une excellente manipulatrice, et elle ne se laissait pas marcher sur les pieds.
Et malgré tout, Ha Neul n'en oubliait pas d'être féminine. Oui, c'était une jolie fille, une vraie fille, vu son allure. Une fille, pas un homme.
Alors pourquoi elle me troublait comme ça ?
Ne voulant pas me prendre la tête avec des réflexions inutiles, je me contentais de sourire, et hochait la tête :

« Pas de problème. »


M'avançant vers elle, je le penchais et effleurait sa joue du bout des lèvres en un léger baiser, avant de me reculer avec un sourire, tout en la saluant de la main, dévoilant le numéro :

« Merci encore. Je t’appellerais. »

C'était les derniers mots que je lui adressais avant de tourner les talons.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Rencontre insolite   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre insolite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un outil insolite
» Visite exclusive d'un Versailles insolite /Votre guide du jour : Aymeric/
» le héros insolite
» Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)
» constructions insolites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: The beginning :: Brushed papers :: Anciens RPs-