Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Wanna have fun!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Wanna have fun!   Mer 4 Sep - 21:45

Wanna have fun!

Hwang Min Jae & Moon Ae Cha



Ae Cha retourna définitivement le panonceau « Fermé » vers l’extérieur de la boutique. Il était exactement seize heures pétantes ce mercredi après-midi, et elle avait pris l'initiative de clôturer plus tôt en vue de préparer son rendez-vous. Aucun client de dernière minute n’était venu l’importuner. De plus, certains avaient passé une grosse commande, enrichissant le salaire de cette demoiselle qui pouvait se réjouir d’avoir fait une bonne recette au mois de mars. Le printemps était de retour, et cela se sentait dans l’humeur et l’envie d’acheter des consommateurs. De ce fait, elle s’était permis de faire quelques petits excès ces derniers jours, dans l’optique d’organiser une belle soirée afin d’impressionner Hwang Min Jae. Il l’avait mise au défi deux jours plus tôt, et en bonne proie facile à duper, elle avait mordu à l’hameçon sans même prendre le temps d’y réfléchir à deux fois. De toute façon, il n’y avait rien de difficile à ce challenge : elle devait simplement orchestrer leur prochain rendez-vous.

La première chose qui lui était passée à l’esprit était un autre dîner. Mais un dîner seul risquait d’être répétitif et un peu barbant. Il fallait quelque chose d’original et de dynamique, une activité qui puisse les occuper avant de passer à table. La jeune femme avait longuement réfléchi, avant de recevoir miraculeusement la réponse la veille dans sa boîte aux lettres. Un tract, un simple tract publicitaire avait instantanément résolu le problème. L’affichette vantait les mérites du célèbre Lotte World, et invitait à venir profiter d’une offre exceptionnelle cette semaine-ci. Quel heureux hasard ! Sans rien en dire à Min Jae, la fleuriste avait acheté les billets sur Internet, puis les avait imprimés grâce à la magie du e-ticket. Les voilà à présent soigneusement découpés et rangés dans son porte-feuilles, attendant patiemment le moment d’être utilisés. Maintenant qu’elle avait réglé ce point, il ne lui restait plus qu’à prévoir le menu de la soirée.

La veille, après le boulot, elle s’était dépêchée de se rendre à l’épicerie du quartier avant qu’elle ne ferme. Son amant voulait qu’elle l’impressionne ? Alors elle avait décidé de tout miser sur la gastronomie française, oui Monsieur, parfaitement ! Mais pour être honnête, elle n’avait jamais essayé de cuisiner ce genre de plat avant ce jour. Elle s’était tout de même renseignée sur Internet, lors des heures de creux, afin d’en anticiper les difficultés. Le plus simple, avait-elle songé, était de concocter quelque chose avec des aliments de base, quelque chose qui pouvait être préparé avec des légumes et des viandes qu’il ne fallait pas se donner la peine d’aller chercher à l’autre bout de la ville, dans un quartier chic. Elle avait passé la soirée de la veille à s’entraîner, préparant un plat similaire pour son propre repas et celui d’Ha Neul. Et d’après l’avis de sa colocataire, ça n’avait pas l’air si mauvais.

En parlant d’Ha Neul, Ae Cha avait bien sûr pensé à la prévenir, cette fois-ci, de ce qu’elle comptait faire ce samedi soir. En dépit des taquineries de la lycéenne, elle avait tout de même réussi à obtenir son consentement pour rester en tête à tête avec le bel artiste. Ah, vraiment : tout semblait se dérouler à la perfection pour le moment. Le fait d’être aussi bien organisée lui mettait du baume au coeur, et l’encourageait à croire que tout irait bien. Pas comme la dernière fois où, dès la seconde où elle aperçut la pauvre Jaemobile, elle s’était douté que l’engin ne les véhiculerait pas jusqu’à terme. Et c’était d’ailleurs ce qui était arrivé, en plus de s’être perdus au beau milieu d’une forêt, à des kilomètres de Seoul ! Vivre cette soirée n’avait pas été plaisant, mais y repenser avait une petite connotation délicieusement drôle et ironique.

Cependant, aujourd’hui en ce mercredi 3 avril, c’était l’organisation d’Ae Cha contre celle de Min Jae. A voir lequel des deux aura préparé la meilleure activité, en quelque sorte. Entre eux, tout semblait n’être que compétition, toujours à vouloir épater l’autre et lui clouer le bec en lui prouvant qu’il était capable de grandes choses. Ce fut d’ailleurs ressenti dans le message que la fleuriste envoya à son amant, dans l’après-midi, pour lui fixer précisément le rendez-vous.

A partir de l’instant où elle ferma sa boutique, elle avait très exactement une demi-heure pour se préparer, ne rien oublier, vérifier une dernière fois le repas conservé dans le réfrigérateur, et se rendre au lieu de rendez-vous. Ah, et penser aussi à donner à manger aux deux bestioles, pour être sûr qu’ils ne viendront pas quémander le soir quand elle rentrera en compagnie de son cher et tendre. Lorsque toutes ces tâches furent accomplies, la jeune femme grimpa à bord de sa voiture et prit la route du Lotte World. Etant donné que c’était l’heure de pointe pour la plupart des fonctionnaires, les rues de la capitale étaient un peu encombrées. Pourtant, cela ne l’empêcha pas d’arriver pile dans les temps, après s’être garée un peu loin à cause de la foule qui avait décidé de profiter également de cette offre exceptionnelle. Mais au vu de l’heure un peu tardive, les gens ressortaient plus qu’ils ne rentraient. Parfait : ils ne seront peut-être pas tant confrontés à la cohue. Cela l’arrangeait dans le sens où elle ne se heurterait pas à des gens qui cogneraient par inadvertance sa récente blessure à la jambe.

Quelques jours plus tôt, elle avait eu l’initiative de partir en expédition dans la nature, accompagnée de sa meilleure amie, afin de rechercher une fleur qu’elle souhaitait rajouter dans son catalogue. Encore une fois, les choses n’avaient pas tourné comme elle l’aurait souhaité. Suite à une maladresse d’Eun Mee, les deux filles s’étaient retrouvées coincées dans une sorte de grotte. Durant leur progression, la fleuriste s’était malencontreusement blessé à la jambe droite, une pointe rocheuse ayant entaillé sa chair. Heureusement pour elles, elles avaient finalement rejoint la sortie après moult péripéties. Directement après, elles s’étaient rendu à l’hôpital pour estimer les dégâts, et la rouquine s’en était sorti avec quelques points de suture pour recoudre la plaie béante, et un bandage en guise de protection. Pour ne pas inquiéter Min Jae ce jour-là, elle avait enfilé un simple jean pour dissimuler la chose.

Se plantant devant l’entrée de façon à être facilement repérable, Ae Cha tâta son chignon de la main pour vérifier qu’il n’était pas désordonné. Comme ils allaient très certainement monter dans des attractions agitées, laisser ses cheveux détachés n’aurait sûrement pas été une très bonne idée. Machinalement, elle replaça une mèche rebelle derrière son oreille, et jeta un oeil de chaque côté pour voir si l’illustrateur arrivait ou non. Comme ce n’était pas encore le cas, elle patienta en levant son regard vers les attractions qui s’élevaient sous ses yeux, en se disant que Min Jae avait sûrement un problème de transport pour se déplacer, puisqu’il n’avait plus sa pratique Jaemobile. Elle le revoyait arriver tout fièrement devant chez elle, chevauchant sa vieille bécane, casque sur la tête, l’air  béat. Un sourire amusé et narquois se dessina sur son visage à cette pensée. Vraiment, elle l’aimait de plus en plus, ce grand imbécile heureux.


You're my everything


Dernière édition par Moon Ae Cha le Mer 11 Sep - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Jeu 5 Sep - 15:42

Min Jae était en train de griffonner une esquisse pour un futur projet, au fond de son atelier, quand une petite musique lui indiqua qu’il avait reçu un message. Il ne savait pas réellement à quoi s’attendre, et eu l’agréable surprise de voir qu’il provenait de la belle Moon Ae Cha. Il avait commencé à fréquenter la belle fleuriste depuis quelques semaines. En dehors de leurs rendez-vous, qui se soldaient généralement par une agréable nuit ensemble, ils ne se voyaient pas vraiment… Même si leurs commerces étaient l’un en face de l’autre. Ils se croisaient, s’apercevaient, se faisaient signe à travers leurs vitrines. Comme à son habitude, Min Jae passait à la boutique de fleur pour acheter un tournesol. Quand il n’y avait pas trop de monde, il s’attardait un peu pour discuter avec la belle rousse et flirter gentiment avant de retourner travailler.

Il faut dire que les choses allaient pour le mieux à la galerie ! Son petit business devenait fleurissant, et l’artiste croulait sous les commandes. Peut-être avait-il les yeux plus gros que le ventre ? Même ce workaholic reconnaissait qu’il n’allait pas tarder à être surmené, si les choses continuaient comme ça. Et pour une entreprise basée sur la création, avoir un dirigeant épuisé à la tâche n’était pas une bonne chose. De plus en plus, il songeait à engager un ou une étudiante à temps partiel, pour l’aider à tenir la boutique quand il devait s’absenter sur un chantier et s’occuper de sa paperasse, le délestant d’un travail pénible et fastidieux et lui permettant ainsi de se concentrer pleinement sur ses œuvres. Il estima donc qu’il avait le droit de s’accorder une petite pause dans son labeur pour profiter d’un rencart avec la douce. Après tout, c’était presque une nécessité professionnelle pour lui de décompresser pour retrouver l’inspiration, n’est-ce pas ? Du moins, c’était de cette façon qu’il justifia son acte en baissant le rideau métallique devant sa boutique un peu après 16h. Un rapide coup d’œil de l’autre côté de la rue lui indiqua que la fleuriste en avait fait de même. Parfait.

Sa vaillante Jaemobile l’ayant lâchement abandonné lors de leur précédent rendez-vous, Min Jae n’avait pas d’autre choix que de prendre les transports en commun pour se rendre au lieu indiqué. Il n’avait pas encore prit le temps de se chercher une voiture, et il ne voulait pas laisser sa camionnette pleine de matériel garée sur un parking. Et puis, Ae Cha lui avait donné rendez-vous devant l’entrée d’un parc d’attraction… A rencart digne d’un couple d’adolescents, moyen de locomotion digne d’un ado aussi ! Il était heureusement relativement facile de rejoindre le parc en bus depuis son atelier. Il observait avec un mélange d’excitation et d’appréhension les hautes tours qui se profilaient à l’horizon alors qu’il s’approchait. L’artiste ne s’était jamais rendu dans ce genre d’endroit auparavant. Au lycée, quand la plupart de ses camarades de classe organisaient des sorties au parc, lui travaillait déjà après les cours pour payer ses leçons de dessin. Et même après, il n’avait jamais réellement eu l’occasion de venir… Généralement, les rendez-vous qu’il avait avec les filles faisant un bref passage dans sa vie se déroulaient dans son lit ou dans une chambre d’hôtel, selon leur degré de précipitation. Il ne les emmenait pas à l’extérieur de la sorte. Quand à Na Yeong, elle était plus âgée que lui, et beaucoup trop sophistiquée pour qu’il ose la trainer dans un endroit pareil, plein de gamins hurlants et d’ado décérébrés. Non vraiment, il n’y avait que la pétillante Moon Ae Cha pour proposer ce type de rencart à un homme venant tout juste de célébrer ses vingt-cinq ans.

Car en effet, le 3 Avril 2013 n’était pas un jour ordinaire. C’était l’anniversaire de Min Jae… Et cela faisait aussi dix années exactement qui s’étaient écoulées depuis la dernière fois qu’il avait vu son père, quand celui-ci l’avait mis à la porte. Mais ça, Ae Cha l’ignorait. Il doutait fort que Tae Hyun soit allé lui raconté cette sombre période de son passé. Mais en revanche, Min Jae était persuadé qu’une de leurs connaissances en commun avait dû donner la date de son anniversaire à la fleuriste. Si elle lui avait proposé un rendez-vous comme ça au milieu de la semaine, ce n’était certainement pas par hasard ! Après le dîner d’anniversaire qu’il lui avait concocté, elle tenait certainement à lui rendre la faveur, lui préparant une belle surprise à lui aussi. Elle avait même peut-être dessiné une autre de ces cartes enfantines dont elle avait le secret… Rien qu’en imaginant la chose, Min Jae ricanait tout seul sur son siège, s’attirant les regards surpris des autres occupants du bus. Sacrée Ae Cha, décidément !

En descendant du véhicule, un simple coup d’œil lui suffit pour repérer la jeune femme. Elle se tenait debout bien en évidence devant l’entrée du parc, les cheveux relevés en un joli chignon au dessus de sa tête dégageant son visage rayonnant. Elle l’attendait. A cette vue, Min Jae ne pu s’empêcher de sourire de toute ses dents, sentant son cœur rater un battement avant que son rythme cardiaque ne s’accélère sous le coup de l’anticipation. Machinalement, il passa une main dans ses cheveux en se regardant dans la vitre du bus pour vérifier une dernière fois son allure. Le temps se réchauffait légèrement en ce mois d’Avril, mais la soirée s’annonçait fraiche. Ainsi, il avait quand même enfilé son blouson en cuir par-dessus son pull gris, par mesure de prévention. Estimant son look satisfaisant, il se détourna du bus, s’apercevant que la jeune femme regardait dans sa direction. Il lui adressa un signe de la main avant de se diriger vers elle. Arrivé à sa hauteur, il planta son regard dans le sien, lui adressant un grand sourire en guise de salutation, avant de se pencher pour déposer un baiser sur ses lèvres. C’est à ce moment qu’il prit pleinement conscience du fait qu’elle lui avait manqué. Il laissait souvent son esprit vagabonder et ressasser des souvenirs de leurs précédents rendez-vous, imaginant aussi leurs prochaines rencontres, et il ressentait parfois l’envie d’aller faire un tour dans sa boutique juste pour aller lui parler, la taquiner, espérant même qu’il n’y ait pas de clients, histoire de lui voler un ou deux baisers avant de retourner travailler. Mais c’était en étant avec elle et en sentant son souffle chaud sur son visage qu’il se rendait réellement compte à quel point il s’était sentit seul ces derniers jours, et à quel point il appréciait la présence de la jeune femme.

« Bonjour, souffla-t-il alors qu’il se redressait, quel est le programme aujourd’hui, chef ? »

Il avait les yeux pétillant lors qu’il glissa sa main dans le sienne, lui lançant un regard montrant clairement qu’il avait hâte de savoir ce qu’elle avait préparé. Min Jae n’aimait pas spécialement fêter son anniversaire, puisque trop de souvenirs amers étaient associés à cette date. Mais avec Ae Cha, rien de mauvais ne pouvait lui arriver, n’est-ce pas ? Ils avaient eu la poisse lors de leur rencart précédent, mais cette fois les choses se dérouleraient très certainement en leur faveur.



Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Jeu 5 Sep - 23:12

Promenant son regard sur les alentours, Ae Cha remarqua un bus de ville ralentir puis desservir la station du Lotte World. Connaissant la ponctualité de Min Jae, il devait très certainement être grimpé à son bord depuis la rue de son Atelier : la jeune femme reconnaissait le numéro de la ligne qui passait fréquemment devant sa boutique. Elle essaya de distinguer la silhouette de l’illustrateur à travers les vitres, qui reflétaient vicieusement un rayon de soleil. Elle plissa les yeux et porta sa main en visière, avant de remarquer un beau jeune homme lui adresser un signe et se diriger vers elle. Son visage s’illumina soudainement, répondant ainsi au sourire qu’il lui adressait en guise de bonjour. Quand il fut enfin à sa hauteur, il ne lui laissa pas le temps de prononcer un mot qu’il captura ses lèvres dans un baiser qui révéla son impatience. La rouquine elle-même constata qu’elle ressentait comme une espèce de soulagement, comme si elle venait de recevoir une transfusion pour combler son manque.

« Bonjour, quel est le programme aujourd’hui, chef ?

Hey, ne m’appelle pas comme ça ! » S’indigna-t-elle faussement en lui donnant une légère tape dans l’épaule.

Puis elle se retourna vers le Lotte World et pointa les attractions de son doigts :

« Notre programme ? C’est ça ! On va s’amuser~ J’espère que tu aimes les montagnes russes et les manèges à grands frissons, hm ? Ah, mais suis-je bête : qu’est-ce qui pourrait bien effrayer le grand, le magnifique, le merveilleux mais néanmoins insupportable Hwang Min Jae ? »

Etrangement, quand elle se trouvait en sa présence, sa langue se déliait plus que d’ordinaire. Elle avait l’envie de déverser un flot de paroles sans même en comprendre la raison. En réalité, elle se sentait comme une enfant tout excitée qui s’émerveillait devant tout et n’importe quoi. Et puis, l’activité qu’elle avait prévu pour ce rendez-vous n’allait pas arranger son état d’esprit. Pourquoi n’avait-elle d’ailleurs pas songé une seule seconde à remettre son plan en question ? Pour elle, ç’avait semblé évident : le Lotte World était the sortie faite pour eux, presque sur mesure. Il y en avait pour tous les goûts, et ils y trouveraient donc forcément de quoi satisfaire leur part d’adolescent toujours présente au fond d’eux.

Entrelaçant ses doigts avec ceux de Min Jae, Ae Cha l’attira alors pour l’inciter à la suivre. Arrivés devant l’entrée, elle présenta les deux billets électroniques au vigile, qui les laissa passer sans aucun problème. Bien ! Même si cela ne semblait pas grand chose, ils étaient au moins parvenus à entrer sans encombre. Il n’aurait plus manqué qu’ils restent bloqués à cause de l’invalidité des tickets ! Mais contrairement à leur précédent rencard (le premier officiellement, qui avait été proche d’un fiasco total), tout se déroulait à merveille pour le moment. C’était plutôt bon signe.

Au passage, la fleuriste récupéra un plan du parc, afin de se repérer et d’identifier les attractions à proximité. Elle déplia le tout et demanda à son amant de l’aider à tenir l’autre bout de la feuille. Comme ça, il pourrait également voir ce qu’il préférait faire en premier lieu.

« Tu veux commencer par un truc gentil qui fait pas trop de mal ? L’interrogea-t-elle en analysant attentivement les possibilités qui leur étaient offertes. Ou bien, tu veux directement passer aux choses sérieuses ? »

Ah, elle se mordit l’intérieur de la joue en se rappelant qu’il ne fallait pas prononcer ce genre de phrases tendancieuses à double signification, lorsque Hwang Min Jae était dans le coin. Comment avait-elle pu faire l’impasse aussi vite ? Ils ne s’étaient pourtant quittés que depuis un peu plus d’une semaine, à peine. Et étrangement, cela commençait à faire long, semblait-il. Durant les jours précédents, la jeune femme s’était surprise - à plusieurs reprises - à observer désespérément à travers sa vitrine pour tenter de capter l’attention de son voisin, depuis la boutique d’en face. Et quand elle y parvenait, cela la rendait tout simplement heureuse, et elle retournait vaquer à ses occupations le coeur léger. Seulement, son attitude commençait à lui rappeler la récente période où elle sortait avec Shin Ji Hwa. Ce fut pour cela qu’elle se freinait un peu, afin de ne pas se retrouver désillusionner une nouvelle fois.

Alors qu’ils prenaient le temps de réfléchir à ce qu’ils allaient faire, Ae Cha commença à avancer et à fureter le nez en l’air, comme pour chercher l’inspiration. Comme elle prenait son temps et ne marchait donc pas très rapidement, elle ne sentit aucune douleur dans sa jambe. Par contre, il était de ce fait hors de question de faire un tour dans les auto-tamponneuses, s’il y en avait ! Elle serait bonne pour repartir à l’hôpital et se faire de nouveau recoudre. Quoi que, si elle retombait sur ce charmant médecin, pourquoi pas après tout... D’ailleurs, en parlant de médecin, quelque chose lui revint en mémoire :

« Ah, au fait : j’espère que tu as apprécié mon poisson d’avril~? »

Bien sûr, le contenu du message qu’elle lui avait envoyé avait été quand même un peu gros, alors il était peu probable que Min Jae soit tombé dans le panneau. Lui-même le lui avait fait remarqué, mais comme elle n’avait pas vu sa réaction en vrai, elle ne pouvait pas savoir ce qu’il en était vraiment. Mais qu’importait : ç’avait été simplement pour le principe du « jour des imbéciles », comme le disaient les anglais. Son amant y avait eu droit en exclusivité. Même Ha Neul, la colocataire d’Ae Cha, n’avait pas eu le droit à ce traitement vicieux. Vraiment, elle agissait comme une vraie gamine en sa présence.


You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Ven 6 Sep - 8:49

Min Jae se sentait particulièrement taquin. Il avait travaillé très dur, et il avait maintenant besoin de se détendre et de s’amuser. Et quelque part, l’enfant qui sommeillait au fond de lui avait hâte de se jeter sur les attractions. En fin d’après-midi, la foule commençait déjà à se dégager, devenant plus éparse, et les queues devant les manèges se réduisaient. De plus, il n’y avait pas énormément de monde en milieu de semaine. Belle stratégie, bien joué Ae Cha ! Ils pourraient pleinement profiter du parc, et c’était exactement ce que Min Jae comptait faire. Tant qu’elle ne le forçait pas à porter un de ces ridicules bandeaux avec des oreilles de chat ou de lapin…

« Bonjour, quel est le programme aujourd’hui, chef ?

« Hey, ne m’appelle pas comme ça ! »

« Chef oui chef ! » s’exclama-t-il en portant sa main à son front en un salut militaire, imitant les méthodes qu’il avait apprises à l’armée, avant de s’esclaffer comme un idiot.

Ce n’était pas de sa faute s’il était aussi excité qu’un gamin de 8 ans. Après tout, Ae Cha connaissait maintenant assez bien son tempérament pour se douter qu’il deviendrait insupportable si elle le trainait dans ce type d’endroit. Mais elle l’avait fait tout de même, et en toute connaissance de cause. Maintenant, elle devait assumer ses choix et se traîner se grand ado en manque d’amusement dans tous le parc… Il aurait tout le temps de redevenir un homme plus tard dans la soirée, ha !

Quand la belle jeune femme se retourna pour lui désigner les attractions, il ne pouvait pas s’empêcher de les regarder d’un air légèrement émerveillé, la bouche entre ouverte. Toutes ces couleurs vives qui étincelaient sous le soleil encore doux du mois d’Avril, ces formes vertigineuses qui s’élançaient vers le ciel. Construites sur mesure par la main de l’homme, ces attractions semblaient défier la nature, poussant plus loin que l’acceptable les limites de l’apesanteur, pour certaines.

« Notre programme ? C’est ça ! On va s’amuser~ J’espère que tu aimes les montagnes russes et les manèges à grands frissons, hm ? Ah, mais suis-je bête : qu’est-ce qui pourrait bien effrayer le grand, le magnifique, le merveilleux mais néanmoins insupportable Hwang Min Jae ? »

Il passa son bras autour de l’épaule de la fleuriste pour l’attirer à lui en riant. Même si elle lui avait adressé ces compliments de manière ironique, il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une pointe de satisfaction.

« Tu as raison : RIEN. Alors partons donc à l’aventure, chère exploratrice ! »

Il glissa sa main dans la sienne alors qu’elle l’entrainait vers l’entrée du parc. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, ils avaient franchit tous les contrôles et se trouvaient à présent au milieu des manèges. Face à tous ces colosses de ferraille, ils avaient l’air de petites fourmis. Min Jae levait la tête pour observer les manèges les plus hauts, ceux qui surplombaient la ville et depuis lesquels la vue devait être impressionnante.
Alors qu’ils se penchaient tous les deux sur le plan que la jeune femme venait tout juste de récupérer, il ne pu s’empêcher de rebondir sur la remarque qu’elle venait de faire, se penchant vers elle pour lui murmurer dans l’oreille.

« Tu es sûre ? En public ? Je ne te pensais pas comme ça, Moon Ae Cha… Mais attendons un peu d’être dans un endroit plus intime, non ? Tu vas arriver à te retenir ? »

Ce petit sourire satisfait qui se dessinait sur son visage, c’était en quelque sorte sa marque de fabrique. Il étirait ses lèvres juste assez pour laisser ressortir ses petites canines pointues, avant de pincer de nouveau les lèvres pour déposer un baiser sur la joue de son amante d’un air coquin.

« Mais plus sérieusement, est-ce qu’il y a une grande roue dans ce parc ? J’aimerais bien prendre de la hauteur… »

Il plissait les yeux en essayant de déchiffrer le plan. Les attractions étaient tellement concentrées qu’il était difficile de bien les distinguer. Quel fouillis ! Alors comme Ae Cha, il redressa le nez pour observer ce qu’il se passait autour de lui. Il avait envie de voir le parc d’en haut pour avoir un aperçu plus global de ce que l’on pouvait y trouver. Depuis une grande roue, il serait plus facile de décider quelles attractions ils voulaient visiter… Mais il semblait qu’il n’y en avait pas. Cependant, il distinguait au loin une sorte d’immense tour qui pointait vers le ciel, juste derrière l’immense château.

« Là-bas ! S’exclama-t-il en pointant le manège du doigt, on doit avoir une super vue ! »

Il lança un regard complice à la belle, attendant son approbation. Dans sa précipitation, il n’avait pas exactement repéré le principe de ce manège. Il n’avait vu que l’ascension de l’engin en haut de la tour, et pas sa brusque descente. Ainsi, il s’imaginait qu’il venait de lui proposer un tour dans un simple ascenseur surplombant le parc, et par la même occasion la ville de Séoul… Une jolie façon de débuter leur rendez-vous, en somme.

« Ah, au fait : j’espère que tu as apprécié mon poisson d’avril~? »

« Yah ! S’écria l’artiste en lui donnant une petite tape amicale sur la tête en affichant un air faussement vexé, Tu me prends vraiment pour le dernier des crétins, hein ? »

Alors qu’il faisait mine de bouder, les rouages se mirent à tourner dans sa petite tête avant de produire un déclic. Comme sous l’effet d’une réalisation soudaine, ses yeux s’écarquillèrent et il se tourna de nouveau vers elle.

« En fait, tu as une espèce d’obsession à ce sujet, non ? – il commença à énumérer sur ces doigts – Une fois tu m’as demandé si je voulais des enfants, et puis ensuite tu as eu peur qu’une… Euh… Qu’on ait eu un petit accident, et ce poisson d’Avril… Ae Cha, tu n’essaierais pas de me convaincre d’être le père de tes enfants, si ? »



Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Ven 6 Sep - 17:49

La perche qu’Ae Cha avait tendu involontairement avait évidemment été immédiatement saisie par Min Jae.

« Tu es sûre ? En public ? Je ne te pensais pas comme ça, Moon Ae Cha… Mais attendons un peu d’être dans un endroit plus intime, non ? Tu vas arriver à te retenir ?

Ca fera une attraction de plus pour les visiteurs du parc, se surprit-elle à renchérir en haussant les épaules. Mais puisque tu en parles, il doit bien y avoir une sorte de tunnel de l’amour avec des pédalos en forme de cygne... Tu dois mourir d’envie d’y aller ! »

Bien évidemment, tout n’était que sarcasme. Sa plaisanterie l’avait un peu piquée, car énoncée de la sorte c’était elle qui passait pour la plus volage des deux. Et quand son amant l’embrassa sur la joue comme pour se faire excuser malgré son rictus malin, la fleuriste fit mine de l’ignorer en tordant ses lèvres dans une moue boudeuse. Elle continua sa lecture du plan, quand elle entendit son beau peintre demander s’il n’y avait pas une grande roue aux alentours. Apparemment, il voulait prendre un peu de hauteur afin d’avoir une vue d’ensemble du Lotte World et se repérer un peu mieux. Mais ce qu’il désigna par la suite avec un grand sourire béat fit pouffer la jeune femme. Visiblement, il ne savait pas de quoi il s’agissait ! Fallait-il le prévenir, ou au contraire ne rien lui dire et se délecter de sa réaction lorsqu’il prendra conscience de la galère dans laquelle il se sera embarqué ?

Puisqu’il semblait attendre son accord, la jeune femme hocha la tête sans parvenir à réprimer ce sourire malicieux qui s’étira au coin de ses lèvres. Sourire qui s’effaça bien vite lorsqu’elle reçut une tape sur la tête, suite à l’allusion au poisson d’avril qu’elle lui avait envoyé deux jours plus tôt par SMS.

« Hé, tu viens de me frapper là ? » S’indigna-t-elle en répliquant d’un léger coup de poing dans le ventre.

La rouquine se frotta la tête en exagérant une mimique douloureuse. Les voilà tous les deux en train de faire semblant de bouder, et c’était à celui qui cèderait le premier. Seulement, l’interrogation que Min Jae avait soulevée ne fut qu’une perche de plus qu’elle s’empressa de saisir :

« Le dernier des crétins ? »

Elle jeta un bref coup d’oeil à la tour vers laquelle ils se dirigeaient, et son sourire devint alors mesquin.

« Quelque chose dans le genre... »

Ce fut à ce moment-là que son amant se tourna vers elle, les yeux écarquillés comme s’il venait de comprendre quelque chose un peu tardivement. Elle s’apprêter à lancer une plaisanterie comme quoi « Ce n’était pas scoop qu’il soit un crétin » et « Qu’il ne lui avait quand même pas fallu tout ce temps pour s’en rendre compte ». Mais la réflexion était un peu plus poussée, et abordait un tout autre sujet :

« En fait, tu as une espèce d’obsession à ce sujet, non ? Une fois tu m’as demandé si je voulais des enfants, et puis ensuite tu as eu peur qu’une… Euh… Qu’on ait eu un petit accident, et ce poisson d’Avril… Ae Cha, tu n’essaierais pas de me convaincre d’être le père de tes enfants, si ? »

En riant doucement, Ae Cha posa sa main sur la sienne afin qu’il referme ses doigts qui lui avaient servi pour compter en même temps qu’il énonçait les faits. Puis, elle prit un air un peu plus sérieux, presque grave.

« C’est pire que ça... Tu ES le père de mon enfant. »

Elle fit mine de porter sa main à son ventre, comme pour prouver la véracité de ses paroles. Mais son sourire moqueur la trahit, si bien qu’elle s’empressa d’ajouter :

« Non, sérieusement : le père de mes enfants ? De MES enfants ? J’ai déjà bien assez à faire avec un Hwang Min Jae, alors avoir le même en miniature et peut-être même en plusieurs exemplaires, non merci ! »

Elle croisa les bras d’un air catégorique, et se planta au début de la file d’attente pour l’attraction désignée innocemment par Min Jae. Comme les gens commençaient à déserter le parc, il n’y avait pas énormément de temps d’attente. Et puis, les plus frileux ou les proies aux vertiges n’osaient pas s’aventurer dans ce manège assez effrayant.

« Je voulais trouver un truc qui te fasse flipper, poursuivit-elle alors leur conversation. Et l’autre jour, une femme est entrée dans la boutique avec une poussette. Je me suis souvenu de ce que tu m’avais dit à propos des enfants, alors je n’ai pas cherché plus loin.... Quant à l’accident, j’avais fait un cauchemar ou un mauvais rêve s’y apparentant, juste avant, et je ne me rappelais plus si c’était la réalité ou non... »

La jeune femme eut un petit rire, amusée que cela semble autant tracasser Min Jae. Il n’y avait vraiment rien à prendre au sérieux dans toutes ces allusions, et à vrai dire, elle ne s’était encore jamais interrogée à ce sujet. Pour elle, comme il lui avait clairement exprimé son point de vue sur les enfants, il n’y avait rien d’autre à dire, et c’était tout à fait respectable.

La queue devant eux avança rapidement, si bien qu’ils arrivèrent en moins de dix minutes au coeur du manège. Un membre du personnel les fit asseoir sur les sièges et abaissa la sécurité qui les maintiendrait. La fleuriste ne put s’empêcher d’émettre un rictus sarcastique, s’imaginant dans sa tête la frayeur qu’aurait Min Jae en découvrant la face cachée de l’attraction qui paraissait tranquille aux premiers abords. Tiendrait-il le coup ?


You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Ven 6 Sep - 22:56

Min Jae avait déjà reçu des déclarations et des propositions assez incongrues de la part de ses précédentes conquêtes. Mais d’une certaine façon, il ne pouvait pas réellement leur en vouloir. Il comprenait parfaitement qu’il pouvait être difficile pour certaines femmes de résister à son charme ravageur et à ses multiples talents. Mais en plus, il était maintenant le patron d’un business fleurissant, et ses créations remportaient de plus en plus de succès. Alors il paraissait évident que toutes les femmes cherchent à se le mettre dans la poche : il était sans aucun doute un très bon compagnon potentiel à l’avenir plus que prometteur. Les demoiselles qui lui tournaient autour habituellement avaient certainement l’œil pour ce genre de choses, et savaient repérer les hommes comme lui. Mais l’étrange obsession de Ae Cha avec les enfants ne semblait pas aller dans ce sens là. Certes, Min Jae pouvait comprendre que son ignorance de sa réelle condition puisse pousser la jeune femme à s’imaginer qu’il serait le candidat idéal pour transmettre un patrimoine génétique très avantageux à sa future progéniture. Mais même si la belle fleuriste affirmait plaisanter à ce propos, le sujet avait franchit trop de fois ses lèvres pour qu’il s’agisse d’une véritable coïncidence. Après tout, ne venait-elle pas d’avoir 25 ans elle aussi, tout comme lui ? Peut-être qu’à cet âge là, les femmes commencent à se poser ce type de question et à envisage la maternité, et qu’inconsciemment elle évaluait le potentiel reproductif des hommes de son entourage. Mais quelques soient ses motivations, la rousse allait devoir se faire une raison : pour rien au monde Min Jae ne partagerait son fichu patrimoine génétique. Oh non non non ! Si elle tenait tant à avoir des enfants, elle allait devoir se trouver un autre mâle reproducteur.

Pendant qu’il écoutait Ae Cha tenter de se justifier et qu’il réfléchissait à ses propres théories sur les raisons qui la poussaient inconsciemment – puisque de toute évidence elle n’admettrait les faits – à toujours évoquer sa maternité potentielle, leur tour était déjà venu de prendre place dans l’ascenseur. La file d’attente avait été relativement courte, et l’artiste avait été tellement absorbé par les explications de la fleuriste et par ses propres pensées qu’il n’avait même pas remarqué qu’ils se trouvaient à présente juste devant l’attraction.

« Après toi ! »

Il laissa passer Ae Cha devant lui avant de s’assoir à son tour sur l’un des sièges en bouclant sa ceinture. Contre toute attente, un homme de la sécurité abaissa puis attacha fermement des barres qui les maintenaient plaqués à leurs sièges. Certes, l’ascenseur montait très haut, et ils avaient les pieds qui se balançaient dans le vide, mais ces mesures lui paraissaient légèrement exagérées. Il eu un léger moment de doute. Ce sur quoi ils venaient de s’installer, c’était bien une sorte d’ascenseur n’est-ce pas ? Un peu perdu, il lança un regard interrogatif à Ae Cha qui souriait de toutes ses dents. Elle semblait légèrement trop enthousiaste, les yeux brillants, pour un simple tour d’ascenseur panoramique. Non, vraiment, l’artiste avait un très mauvais pressentiment… Il allait formuler ses inquiétudes à voix haute quand la machine se mit en marche, s’élevant tranquillement dans les airs alors que leurs pieds quittaient le sol. Oh, finalement, il s’était inquiété pour rien. Alors qu’ils prenaient doucement de la hauteur, il adressa un sourire content à la belle avant de prendra sa main dans la sienne. De là où ils étaient, ils voyaient maintenant tout le parc qui s’étendait à perte de vue juste en dessous d’eux. Les gens encore présents semblaient être minuscules, vus d’ici. Au loin, les hauts immeubles de Séoul se profilaient à l’horizon. Ils étaient presque en haut.

« Regarde ! s’écria-t-il en criant presque, le vent et le bruit du manège couvrant presque le son de sa voix, tirant un peu sur la main de Ae Cha qu’il tenait toujours dans la sienne pour attirer son attention. Depuis ici, on voit même… »

Mais malheureusement pour la belle fleuriste, elle ne su jamais ce que Min Jae voulait lui montrer. Après s’être stabilisé tout en haut de la tour pour quelques secondes, les sièges sur lesquels ils étaient installés avaient brusquement entamés une chute vertigineuse. Sur le coup de la surprise, l’artiste laissa échapper un cri et ferma les yeux, ses doigts se crispant autour de ceux de la belle. La sensation de chute était particulièrement désagréable, il avait l’impression d’avoir laissé ses entrailles tout en haut du manège… Alors qu’il s’attendait à brusquement heurter le plancher, le manège s’arrêter à deux mètres au dessus du sol. Ouvrant de nouveau les yeux, il laissa échapper un soupir de soulagement. Mais avant qu’il n’ait eu le temps de se remettre de ses émotions, la nacelle se mit de nouveau à bouger. Aussitôt, l’illustrateur commença à s’agiter sur son siège, les sourcils et le nez froncés.

« Il remonte, Ae Cha, il remonte ! »

De nouveau, l’ascension était lente, presque agréable. Mais à présent, il savait à quoi s’attendre, et l’anticipation de la chute lui serrait la gorge. Arrivé en haut, il profitait des quelques secondes d’immobilité pour lancer un regard un peu perdu à son amante, les yeux écarquillés.

« Je ne veux pas qu’il redescende, je ne veux p-AAAAAAAAAARGH »

Il était très certainement en train de broyer la main de la jeune femme, en la serrant aussi fort dans la sienne. Ses épaules étaient crispées sous les lourdes barres en métal rebours qui le maintenaient plaqué contre le dossier de son siège. Non, vraiment, cette sensation n’avait absolument rien d’agréable. Il avait l’impression que son cœur allait exploser, essayant de s’échapper de sa poitrine. Une fois de plus, le manège s’immobilisa brusquement à quelques mètres du sol.

« Je te préviens, si jamais ce truc remonte encore une fois je saute ! »

Mais heureusement pour lui, le tour de manège semblait terminé. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, ils avaient à présent regagné la terre ferme, et les barres de sécurité étaient à présent ouvertes, leur permettant de se dégager. Min Jae se releva tel un zombi, le regard hagard, perdu dans le vague. Machinalement, il suivit Ae Cha en direction de la sortie. Il avait encore le cœur battant, et la tête lui tournait légèrement. Il posa une main sur sa poitrine, tentant de réguler tant bien que mal le rythme de sa respiration. Une fois de nouveau dans les allées qui entouraient les différentes attractions, il s’avança vers Ae Cha et pencha la tête pour poser son front contre son épaule, enfouissant son visage dans son cou. Il avait l’impression d’être ivre, que le sol était penché, ou bien même plissé sous ses pieds, et que les arbres autour de lui dansaient la Macarena. Il avait simplement besoin de quelques instants pour retrouver ses esprits. En s’appuyant ainsi sur la jeune femme, il retrouvait un peu de stabilité, et sa douce odeur qui lui chatouillait les narines avait quelque chose de délicieusement familier et rassurant.

« OK, au suivant, souffla-t-il toujours blottis au creux de son épaule, mais quelque chose de moins brusque cette fois, d’accord ? »

"C'est pas bientôt fini ?":
 



Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Ven 6 Sep - 23:42

Le fait de voir Min Jae aussi innocent et heureux, alors qu’il ne se doutait probablement pas du terrible sort qui l’attendait d’ici quelques secondes, ne fit qu’élargir le sourire d’Ae Cha. Ah, vraiment : il était adorable. Il avait un côté un peu gamin, qui donnait l’impression d’avoir affaire à un enfant de huit ans, émerveillé et heureux de se retrouver dans un manège.

Lorsque les sièges grimpèrent, il parut un peu moins confiant, sans doute à cause de la lourde sécurité qu’on leur avait imposée. Il n’était pas bête, et s’était lui-même qualifié de fin observateur. Trouverait-il ce qui cloche avant que ne survienne la chute aux Enfers ? De toute façon, même s’il comprenait à temps, il était déjà trop tard pour s’échapper. Après tout, c’était lui qui avait insisté pour grimper dedans ! La seule chose qu’il pourrait reprocher à Ae Cha, c’était de ne lui avoir rien dit alors qu’elle connaissait parfaitement les conséquences de ce choix inconscient et irresponsable. Alors, puisqu’à la base ils étaient là pour tenter d’avoir une vue d’ensemble du parc, la fleuriste balaya son regard sur le panorama qui s’offrait à elle. Oh, une maison hantée ! Peut-être pourrait-elle embarquer son amant là-dedans en lui faisant croire qu’il s’agissait d’un musée un peu glauque, mais très intéressant ? Ca pourrait être faisable.

Apparemment, Min Jae aussi avait repéré une attraction potentielle, mais avant de savoir de quoi il s’agissait, voilà que l’ascenseur entama sa subite descente, sans prévenir. Le cri lâché par le jeune homme fit éclater de rire la rouquine, qui se délecta de sa réaction surprise et légèrement apeurée. Le spectacle en valait tellement le coup, qu’elle en oublia que ses doigts étaient à l’heure actuelle broyés par ceux de l’illustrateur. Et quand la nacelle s’immobilisa à deux mètres du sol avant de se remettre à monter, elle put clairement lire la détresse dans son regard. Quand ils furent de nouveau au sommet de la tour, il fit un caprice pour ne pas subir de nouveau une telle torture. Mais manque de chance : à cette hauteur, il ne pouvait strictement rien faire, si ce n’était supporter la chute interminable. Heureusement pour lui, cette descente fut la dernière, et voilà que leur tour s’acheva aussi rapidement qu’il avait commencé.

Quand ils descendirent, Ae Cha sentit sa jambe la lancer un peu : les secousses avaient ravivé la douleur de sa blessure, mais rien d’inquiétant. Elle traîna un peu la patte, mais son état était largement meilleur que celui du bel artiste. Lui, semblait totalement déstabilisé, et cherchait un endroit où reprendre ses esprits calmement. La fleuriste voulut le tirer un peu à l’écart pour le faire asseoir sur la première chaise d’infortune qu’elle trouverait, mais il avait apparemment trouvé sa méthode pour récupérer son énergie. Instinctivement, elle caressa affectueusement son dos, sans pour autant s’empêcher de sourire face à son attitude.

« J’espère que tu as apprécié la vue~ » Lui murmura-t-elle d’un air chapardeur.

Elle déposa un baiser à la commissure de ses lèvres, et attendit patiemment qu’il retrouve sa vivacité. Ce ne fut que quelques secondes plus tard qu’il lui souffla, un peu plus revigoré :

« OK, au suivant, mais quelque chose de moins brusque cette fois, d’accord ?

C’est toi qui l’as choisi, celui là ! Lui rappela-t-elle dans un sourire malin. Mais si tu veux bien, on n’a qu’à aller visiter le manoir qui est là-bas. »

La fleuriste désigna du doigt la maison hantée qu’elle avait repérée un peu plus tôt, sans préciser de quoi il s’agissait. Avec un peu de chance, peut-être que Min Jae tomberait encore dans le panneau ? Il était si crédule que c’en était attendrissant. Mais elle s’en voudrait tout de même s’il était soudainement victime d’une crise cardiaque à cause de tous les mauvais coups qu’elle lui tendait vicieusement. Et puis, elle aurait l’occasion et tout le temps de se rattraper grâce au super dîner qu’elle avait préparé la veille avec soin.

Ae Cha saisit doucement son amant par le bras, comme pour l’inciter à la suivre. Plus ils se rapprochaient de l’attraction, et moins elle était sûre que sa deuxième plaisanterie marcherait : le logo « Tomb of Horror » très évocateur ne laissait aucun doute quant à ce qui les attendait à l’intérieur. Alors, elle adressa un regard à la fois amusé et désolé, attendant d’avoir son approbation pour pénétrer à l’intérieur du walkthrough.


You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Sam 7 Sep - 11:45

Certes, Min Jae était le seul à blâmer pour ce qu’il venait de lui arriver. Il avait choisi le manège lui-même… Mais tout de même, elle aurait pu le prévenir de ce qui les attendait ! C’était la première fois que le jeune homme avait l’occasion de se rendre dans un tel parc, et il n’avait jamais imaginé que les attractions à sensation puissent avoir un tel effet sur lui. Mais ça, plutôt mourir que de l’avouer à Ae Cha. Il profita encore quelques instants de sa position tout contre elle avant de se redresser et d’afficher un sourire amusé. Il n’avait pas envie de montrer à quel point il avait été affecté par le tour de manège, même s’il était encore un peu étourdi. Quand la belle lui proposa d’aller visiter un manoir, un hocha la tête affirmativement. Il avait entendu dire qu’il y avait des expositions dans l’enceinte du parc, et ce type d’activités lui paraissaient bien plus sûres.

La belle lui attrapa le bras et ensemble, ils se dirigèrent dans la direction indiquée. Les familles commençaient à plier bagages et à rentrer chez elles, et il y avait de moins en moins de monde dans le parc. Pas mal de jeunes couples qui, comme eux, profitaient de ce moment plus calme pour un rendez-vous. En passant devant eux, ils pouvaient entendre des « oppas ! » scandés à pleins poumons par des voix aigues. Aucun risque que Ae Cha ne l’appelle de la sorte : après tout, elle était plus vieille que lui de quelques semaines. Et d’ailleurs… Cela rappelait à Min Jae qu’elle ne lui avait toujours pas souhaité un bon anniversaire. Elle devait certainement le faire exprès, elle lui réservait sûrement une petit surprise. Mais tout de même, ce n’était pas très sympa de sa part de le faire mijoter comme ça… Min Jae estimait qu’elle avait peut-être besoin d’une petite piqûre de rappel.

« Je crois que je commence à me faire trop vieux pour ce genre de choses, déclara-t-il en désignant un manège qui propulsait ses occupants dans les airs la tête à l’envers, mon quart de siècle commence déjà à se faire ressentir ! »

Il hocha la tête de gauche à droite d’un air triste, comme si il venait d’énoncer quelque chose de particulièrement tragique. Avec la jeune femme toujours bien agrippée à son bras, il continua à avancer vers le bâtiment qu’elle lui avait montré un peu plus tôt. « Tomb of Horror » ? Le vocabulaire anglais de Min Jae était relativement limité, mais il était tout de même facile de comprendre qu’il s’agissait d’une maison hantée. Malgré un léger bourdonnement qui persistait dans sa tête, il commençait à ressentir une pointe d’excitation à l’idée de visiter cette attraction.

« Je n’ai jamais visité de maison hantée avant ! » expliqua-t-il pour justifier son air intrigué.

Une musique inquiétante s’échappait de l’attraction, ainsi que de nombreux bruits étranges. Min Jae avait déjà vu pas mal de films d’horreur, avec quelques amis à lui quand ils étaient au lycée. Ce genre n’était pas ce qu’il préférait, mais c’était tout de même amusant de se faire une petite frayeur. Et puis, de toute façon, ces films étaient souvent tellement mal faits qu’ils ne faisaient pas réellement peur. Cela devait en être de même pour cette maison : du moment qu’ils savaient qu’ils étaient dans une attraction au beau milieu d’un parc, il n’y avait rationnellement absolument aucune raison d’être effrayé. Alors qu’il observait les décors grossiers du manoir, il entendit la jeune femme qui faisait la queue juste devant eux dire à son compagnon : « oppa j’ai peur ! ». Un petit sourire sarcastique se dessina malgré lui sur ses lèvres. « Eh bien si tu as peur, c’est simple, n’y va pas ! » avait-il envie de lui dire. Mais au lieu de lui rétorquer quoi que ce soit de la sorte, son petit ami se contenta de la prendre dans ses bras pour la rassurer, la berçant. Ah. Ainsi, c’était ça que Ae Cha attendait de lui en le trainant ici ? Qu’il joue les chevaliers sans peur et la protège ? Peut-être que c’était l’idée qu’elle se faisait du romantisme. Les mecs emmenaient leurs copines dans ce type d’attraction pour que la jeune donzelle effrayée se blottisse contre eux et qu’ils puissent jouer les héros, et les femmes acceptaient de se rendre dans ce genre d’endroits qui les terrorisaient simplement pour avoir une excuse pour que l’on s’occupe d’elles et les câlines. Soit. S’il en était ainsi, Min Jae ne perdait pas grand-chose à jouer le jeu. Il dégagea son bras de l’étreinte de Ae Cha pour le glisser autour de ses épaules à la place, et se pencha pour lui parler à l’oreille d’une voix douce.

« Tu es certaine que tu veux aller à l’intérieur ? Sûre ? »

Comme pour lui prouver qu’il n’y avait rien à craindre parce qu’il était là, il resserra un peu plus son étreinte autour d’elle alors qu’ils avançaient vers l’entrée. Il n’y avait plus qu’un seul couple qui faisait la queue devant eux. Bien agrippée à son oppa, la demoiselle le suivit à l’intérieur de l’imposante demeure, et Min Jae et Ae Cha se retrouvèrent donc devant la porte d’entrée, un homme déguisé en monstre leur faisant signe d’attendre quelques instants avant d’entrer, pour laisser de l’avance au couple précédent. Min Jae cligna des yeux plusieurs fois alors qu’il sentait une petite douleur se réveiller à l’intérieur de son crâne. Il avait besoin d’une décharge ? Non, pas déjà. Il secoua la tête, comme pour chasser cette idée. Il devait simplement être encore un peu brassé à cause de l’attraction précédente. Enfin, le monstre leur fit signe que c’était à leur tour d’entrer. La porte était trop étroite pour qu’ils puissent continuer à avancer dans leur position actuelle. Min Jae fit donc passer Ae Cha derrière lui.

« Tiens-toi à moi, ça a l’air sombre à l’intérieur »

Une fois la lourde porte refermée derrière eux dans un bruit sinistre, il avait effectivement du mal à voir où il mettait les pieds. Une faible lueur, au loin, leur indiquait dans quelle direction ils devaient avancer. Confiant, Min Jae se dirigea naturellement vers cette source de lumière, entrainant Ae Cha avec lui, mais un flash violent de lumière, accompagné d’un grand bruit, le fit sursauter. Son rythme cardiaque commençait déjà à s’accélérer.

« Ca va ? Souffla-t-il à la belle. Plus de peur que de mal hein ? »

Au moment où prononçait ses mots, les lumières s’allumèrent brusquement et il se retrouva nez-à-nez avec une immense silhouette blanche. Il poussa un cri de surprise, reculant machinalement pour s’éloigner de la chose. Finalement, malgré tous les raisonnements pseudo rationnels qu’il pouvait émettre, il devait avouer que l’attraction était réussie. Plus d’une fois, il du s’accrocher à Ae Cha, agrippant son blouson ou son bras, serrant sa main dans la sienne. Il la laissa même passer devant lui à un moment donné, s’en servant comme d’un bouclier entre lui et les sales bestioles qui peuplaient le manoir. Il faisait sombre, et il se sentait étourdi. La tête lui tournait, et il avait l’impression que tous les sons, toutes les sensations étaient amplifiées. Sa respiration était irrégulière, et il commençait à se sentir franchement à l’étroit. Il avait besoin d’air, il avait besoin de sortir. Plus que quelques pièces à traverser, et ils seraient dehors…

« Sortons » soupira-t-il à voix basse, d’un ton implorant.

Il n’était pas sûr que Ae Cha ait entendu. Peu importe. En respirant lourdement, il s’élança à travers la dernière salle en entrainant la belle avec lui, les yeux fermés. Il ne voulait pas voir ce qui les entourait, il ne voulait plus jouer le jeu. Il voulait simplement être à l’extérieur. Il n’y voyait plus rien, alors il laissa la jeune femme le diriger la vers sortie. Seulement quand il sentit l’air frais sur son visage et qu’il voyait la lumière du jour filtrer à travers ses paupières, alors cligna des yeux à plusieurs reprises pour essayer de reprendre ses esprits. Ils étaient enfin dehors, mais l’artiste avait toujours autant le tournis. Les attractions colorées semblaient vaciller autour de lui, et sa vue était brouillée. Il n’avait plus aucun repère spatial, aucune idée de l’endroit où il se trouvait. En portant ses mains à ses tempes endolories pour les masser, il remarqua que la sueur perlait sur son front brûlant. Il avait besoin de faire une petite pause.



Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Dim 8 Sep - 22:13

Bien évidemment, Min Jae comprit de quoi il s’agissait lorsqu’il remarqua l’intitulé « Tomb of Horror », alors la plaisanterie que voulut faire Ae Cha tomba à l’eau. Mais peu importe : le plus intéressant restait à venir. Il ferait moins le malin une fois entré à l’intérieur. La jeune femme appréciait particulièrement ce genre d’attractions, qui la faisait plus rire qu’autre chose. En général, elle trouvait les films d’horreur tout simplement ridicules quand ils ne misaient que sur le sang, la décapitation des protagonistes ou des moments qui suscitaient la peur par la surprise. Un bon film d’horreur, selon elle, était capable de tenir les spectateurs en haleine et de les faire frissonner par la simple suggestion. Tout devait se jouer sur le mental, et non le visuel. Alors, en entrant dans ce manoir soi-disant hanté, les seules frayeurs qu’elle aurait ne seraient dû qu’au fait d’être surpris à chaque coin du walkthrough.

Un sourire amusé voire un peu moqueur s’afficha sur son visage en voyant et écoutant la réaction de la jeune fille devant eux. Pourquoi s’obstiner à faire la queue pour ce genre de divertissement, en sachant pertinemment qu’elle passerait son temps les yeux fermés, à crier et s’accrocher le plus fort possible à son « oppa » ? Oppa qui, d’ailleurs, ne semblait pas trouver ridicule le comportement de sa petite amie, et lui entoura même les épaules de son bras pour la réconforter. Et étrangement, peu de temps après, Min Jae en fit de même avec la fleuriste. Elle lui lança un regard intrigué, qui retrouva bien vite une étincelle de malice et d’ironie en comprenant où il voulait en venir.

« Tu es certaine que tu veux aller à l’intérieur ? Sûre ?

— Tu me prends pour une trouillarde ? Fit-elle mine de s’offusquer suite à son allusion. Rappelle-moi qui de nous deux a hurlé comme une fillette dans l’ascenseur, tout à l’heure ? »

Cependant, lorsqu’il resserra son étreinte, elle se laissa aller en posant sa tête sur son épaule, le temps d’attendre que leur tour arrive. Le couple devant eux venait tout juste de rentrer, disparaissant derrière la porte inquiétante du Tomb of Horror. La musique d’ambiance arracha un petit sourire impatient à Ae Cha, qui trépignait sur place en imaginant les différentes possibilités de scénarios qui allaient suivre.

Mais l’attente ne fut pas longue : quelques minutes plus tard, à peine, l’homme (ou peut-être la femme...) déguisé en monstre et qui gardait l’entrée leur fit signe de passer. Min Jae ouvra donc la porte et passa en premier en conseillant à Ae Cha de rester près de lui. Vraiment, il la prenait tant que ça pour un bébé ? Quel genre d’image avait-il d’elle ? Il était vrai qu’elle n’avait pas fait preuve d’un énorme courage, la dernière fois, lorsqu’elle avait eu cette mauvaise rencontre avec le chien sauvage, dans la forêt... Mais ça, c’était dû à une phobie, rien de plus. Elle n’allait pas être fichée à vie dans la catégorie « poules mouillées », si ?

A cette pensée, la jeune femme se sentie vexée, et décida de montrer qu’elle n’était pas une peureuse. Alors, elle entra déterminée à l’intérieur de la maison hantée. Derrière eux, la porte se referma dans un grincement sinistre et ne leur laissa plus aucune possibilité de faire marche arrière. Ils furent donc obligés d’avancer, tous leurs sens en alerte en attendant leur sort. Quand soudainement, il y eut un flash qui les éblouit, accompagné d’un bruit assourdissant destiné à les faire sursauter. Ae Cha n’eut qu’un mouvement de recul, tandis que Min Jae semblait avoir été un peu plus affecté.

« Ca va ? Parut-il lui demander, plus pour se rassurer lui qu’elle. Plus de peur que de mal hein ?

- Quoi, qui a eu peur ? » Le nargua-t-elle en lui décochant un sourire goguenard.

Et coïncidence, l’illustrateur fut de nouveau en proie à une crise cardiaque en découvrant la silhouette qui se profila juste sous ses yeux, quand la lumière réapparut brusquement. Pendant toute la durée de l’attraction, il resta accroché au bras de la rouquine tandis qu’elle continuait paisiblement son avancée, l’air de rien. Mais elle ne comprit pas tellement lorsque son amant l’attira soudainement vers la sortie, traçant à travers les pièces sans même laisser le temps aux acteurs de jouer leur rôle. Sans comprendre ni même penser à réagir, la fleuriste accéléra le pas pour tenir le rythme. La lumière de l’extérieur l’aveugla quand Min Jae poussa les portes de la sortie, si bien qu’elle clôt les paupières un instant. Elle ne put s’accommoder à la luminosité que quelques secondes plus tard, pour découvrir avec stupeur que le jeune homme ne semblait pas très en forme.

« Min Jae-ya ? » Tenta-t-elle, assez préoccupée.

Elle posa une main sur son épaule, et essaya d’obtenir une réponse en misant sur la plaisanterie.

« Qu’est-ce qui se passe ? C’est le manoir qui te met dans cet état ? »

Seulement, elle vit qu’il était devenu pâle, et qu’il transpirait plus que d’ordinaire. Ce n’était décidément pas normal. Regardant autour d’elle, elle finit par repérer un banc libre à proximité, et tira sur le bras du jeune homme pour l’inciter à la suivre. Elle prit bien garde de le soutenir, dans la crainte qu’il ne tombe suite à un malaise ou quelque chose dans le genre. Elle l’obligea ensuite à s’asseoir afin qu’il reprenne son souffle et ses esprits.

« Min Jae ? S’inquiéta-t-elle en lui caressant doucement le dos. Qu’est-ce que tu me fais là, hm ? »

Hésitante, Ae Cha déposa un baiser sur sa joue, même si elle savait pertinemment que cela n’aurait pas le don de le guérir instantanément. Puis, elle posa sa main sur son front pour prendre sa température, et constata qu’il était brûlant. En alerte, elle commença à fouiller dans son sac à la recherche d’un médicament, mais à part sa pilule et des comprimés pour la nausée, elle ne trouva rien qui puisse convenir.

« Qu’est-ce que je peux faire ? » Se demanda-t-elle surtout pour elle-même, en cherchant une quelconque idée autour d’elle.


You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Dim 8 Sep - 23:27

Cette fois, il n’y avait plus aucun doute possible. Ce n’étaient pas les attractions qui mettaient Min Jae dans cet état, mais bel et bien sa fichue condition de Twao. Il traversait une crise qui c’était manifestée de façon particulièrement brusque. Pourtant, il pensait être tranquille au moins jusqu’au lendemain matin, il avait tout calculé pour ne pas que ses gênes viennent perturber son rendez-vous avec Ae Cha… Mais la fatigue, couplée à la montée d’adrénaline provoquée par les différentes attractions avaient eu raison de lui. Quand son corps montrait des signes de faiblesse ou d’épuisement, il semblait avoir plus de mal à conditionner et réguler son énergie débordante. Ainsi son rythme cardiaque commençait à s’accélérer de plus en plus, et tous ses organes fonctionnaient à plein régime. La fièvre montait, ses sens étaient totalement en éveil, dépassés par le trop plein d’informations que tentait de traiter son cerveau. Formes, couleurs, goût, sensations… Plus rien n’avait de sens. Tout se confondait dans un espèce de fouillis synesthétique où les odeurs avaient des teintes différentes et le son des aromes devenait assourdissant. Min Jae n’en était pas encore là, mais il sentait la vague arriver, la nausée que lui provoquait ces crises ahurissantes se profilait à l’horizon.

Qu’est-ce qui se passe ? C’est le manoir qui te met dans cet état ?  Qu’est-ce qui se passe ? C’est le manoir qui te met dans cet état ?

La voix de Ae Cha résonnait, mais elle paraissait si loin. Son oreille avertie pouvait cependant en reconnaître toutes les sonorités dans les moindres détails, détacher toutes les syllabes pour les rendre toutes plus claires et rayonnantes les unes que les autres. Comme les couleurs vives du parc d’attraction, qui se détachaient devant ses yeux. Les roses avaient-ils toujours été aussi profonds ? Et les bleus aussi sournois ? Alors qu’il soufflait bruyamment dans une tentative pour évacuer le trop plein d’air qui pénétrait dans ses poumons à chaque respiration, il sentit les doigts chauds de la belle fleuriste se resserrer autour de son poignet et l’attirer un peu plus loin. Il vacilla légèrement sur ses talons, ayant l’impression que sa tête pesait tellement lourd qu’elle allait le précipiter vers le sol à tout instant. Le sol se mouvait sous ses pieds alors qu’ils se dirigeaient vers le banc le plus proche. La jeune femme l’aida à s’assoir, visiblement mal à l’aise. Et comment ne pas l’être ! Min Jae perdait complètement les pédales. Il devait parvenir à reprendre le contrôle de son corps. Il avait déjà essayé de le faire de nombreuses fois, quand il était plus jeune. Le trop plein d’énergie dans son corps faisait fonctionner tout ses organes à plein régime, et en particulier son cœur qui irriguait avec ardeur tous les autres mécanismes qui le faisaient vivre. Il avait toujours pensé que la première étape pour essayer de limite les dégâts serait de calmer sa respiration, pour stopper l’affût de dioxygène qui pénétrait dans son organisme et ne faisait qu’empirer les choses. Il essayait de bloquer toutes les informations qui influaient dans son cerveau, de faire l’abstraction la plus totale de son entourage et de ce que ses sens percevaient, pour se concentrer uniquement sur son corps à lui. Les yeux fermés, il faisait de gros efforts pour se concentrer uniquement sur son souffle, pour lui faire reprendre un rythme normal. Mais c’était peine perdu. Son cerveau, beaucoup trop stimulé par la vague d’énergie qui le submergeait, n’arriver plus à se concentrer sur une seule chose à la fois. Ses pensées s’éparpillaient vers les rires colorés des visiteurs du parc, pendant qu’il tremblait sous la sensation des caresses dorées formant des motifs complexes, résultant du passage des mains de Ae Cha dans son dos. Son cœur battait à tout rompre, jusqu’à en devenir douloureux. Un grognement s’échappa de ses lèvres malgré lui, et il aspira un grand coup, comme un nageur surgissant en dehors de l’eau.

« Qu’est-ce que je peux faire ? »

Le ton de sa douce voix était désespéré, d’un violet sombre qui provoquait des frissons. Mais il était proche aussi, à seulement quelques centimètres de son oreille. Il pouvait sentir, littéralement sentir la présence de la jeune femme à côté de lui. Il semblait émaner de son corps une aura bleue glacée. Mais c’était certainement son corps à lui qui était bouillant, alors que la fièvre commençait à le faire délirer. La déferlante d’information interprétée à tord et à travers par ses sens rendait la réflexion difficile. Alors dans un geste tout à fait machinal, il eut le reflexe de faire la seule chose qu’il connaissait pour soulager sa peine : il se pencha vers Ae Cha qui l’observait avec attention et pressa ses lèvres desquelles émanait une chaleur carmin sur les siennes. Elles étaient douces et sucrées comme le soleil qui se levait sur la ville un matin de Mai. Mais le soulagement, le passage d’énergie, lui, ne se faisait pas ressentir. Evidemment. Car Ae Cha, elle, était libre. Elle était humaine, et affranchie de toutes les contraintes qui pourrissaient le quotidien des Twaos. Il laissa échapper contre ses lèvres une exclamation à demie étouffée par sa respiration précipitée, qui témoignait de sa frustration et de sa douleur, avant de laisser retomber sa tête trop lourde sur son épaule.

« Je deviens fou » laissa-t-il filer dans un souffle, contre le cou de la belle.

Sa main tremblante se crispa légèrement sur la cuisse de la fleuriste, ses doigts produisant un léger bruit désagréablement amer alors que ses ongles ripaient sur le tissus.



Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Lun 9 Sep - 22:25

La dernière fois qu’Ae Cha avait ressenti une telle panique, ce fut lorsqu’elle tomba nez à nez avec le chien sauvage alors qu’elle et Min Jae s’étaient perdus au beau milieu d’une forêt, en pleine nuit et sous une pluie battante. Cette fois-là, elle avait pu se calmer parce que son amant l’avait tirée de là et rassurée comme il le pouvait. Mais aujourd’hui, c’était lui qui avait besoin d’aide, et que pouvait-elle faire ? Rien. Absolument rien. Elle se sentait tout bonnement impuissante, désemparée face à cette situation qui dépassait l’entendement. Comment était-ce possible que Min Jae se sente aussi mal après être passé dans une maison hantée ? C’avait été une attraction beaucoup moins éprouvante que l’ascenseur après lequel il avait fini par retrouver ses esprits et paru aller mieux. La main qu’elle gardait posée sur le front de l’illustrateur capta la chaleur qui émanait de son corps. Il était brûlant de fièvre, ce qui était vraiment anormal. Il n’avait pourtant pas laissé croire qu’il ne se sentait pas très bien, en arrivant au Lotte World pour ce rendez-vous. Mais s’il commençait à couver quelque chose, pourquoi n’avait-il pas tout simplement décommandé leur rencard pour le déplacer à un autre jour ? Elle ne lui en aurait pas voulu... Là, elle se sentait coupable de l’avoir entraîné dans toute cette histoire. Ah, pourquoi fallait-il que toutes leurs rencontres s’apparentent à une catastrophe ?

Sous l’effet de la fièvre ou non, Min Jae se pencha doucement sur elle pour presser ses lèvres contre les siennes. Pourquoi l’embrasser maintenant ? Il y avait comme une connotation désespérée dans ce geste qu’il venait d’entreprendre. Comme s’il attendait que quelque chose se produise, le guérisse. Mais à quoi s’attendait-il, hm ? Brusquement, un souvenir revint en mémoire à Ae Cha. Elle revoyait Kang Ae Woon, quelques années plus tôt, l’embrasser de la même façon désespérée, la fièvre en moins, comme s’il espérait qu’un événement incroyable ne survienne. Et bien évidemment, il ne s’était rien passé. Puis il avait disparu pendant cinq ans, sans prévenir ni donner le moindre signe de vie. Ca n’allait tout de même pas tourner de cette façon là avec Min Jae, si ?

« Je deviens fou »

Ce fut la phrase de trop, celle qui fit comprendre à la fleuriste qu’il se passait quelque chose de vraiment grave. Elle sentit son coeur se compresser, quelque chose s’effondrer en elle. Elle n’était pas sur le point de pleurer, mais la panique entravait sa capacité à réfléchir. Alors, elle essaya de respirer profondément afin de retrouver son calme. Car vu l’état de son compagnon, ce n’était pas lui qui allait lui apporter la solution. C’était à elle de trouver quoi faire pour l’aider à s’en sortir. Rapidement, la rouquine analysa les environs comme pour chercher l’inspiration autour d’elle. Seulement, à part des passants, il n’y avait rien qui était susceptible de faire l’affaire... Mais peut-être que parmi ces passants, l’un d’entre eux était docteur ? Il n’y avait plus de temps pour l’hésitation : elle devait tenter le tout pour le tout. En déposant un baiser sur la temps de l’artiste, elle le prévint à voix basse qu’elle allait revenir et qu’il devait tenir le coup.

Elle se leva du banc et alla ensuite héler les personnes qui passaient à proximité, leur demandant s’ils étaient médecin ou s’ils pouvaient faire quelque chose pour son ami. Malheureusement pour elle, la générosité et la gentillesse ne semblaient pas être le point fort de ces gens, qui pour la plupart continuaient leur chemin en l’ignorant. Sans se laisser décourager, Ae Cha continua d’insister malgré les nombreux refus qu’elle essuyait. Seulement, après cinq minutes qui parurent une éternité, elle revint vers Min Jae pour voir comment il allait. Et visiblement, c’était de pire en pire. Dans une dernière tentative, elle saisit son portable et composa le numéro des urgences. Manque de chance, elle tomba sur un standard qui lui demanda d’attendre bien gentiment que quelqu’un reprenne la communication. Mais elle n’avait pas le temps d’attendre, si bien qu’elle raccrocha brusquement, agacée.

« Il n’y a vraiment personne qui puisse nous aider...? » Se lamenta-t-elle dans un murmure, dépitée par les événements et l’attitude des gens.

Elle ne devait pas pleurer. Non, elle devait se montrer forte. Car si elle ne l’était pas, elle ne pourrait plus rien faire pour aider Min Jae. Alors, après s’être re-motivée, elle tenta une nouvelle fois de trouver une âme charitable parmi les visiteurs du parc. Elle ne partit que moins de deux minutes cette fois-ci, craignant que l’état de son amant n’empire. Et de nouveau, elle revint bredouille. Elle tremblait, sans savoir si c’était de rage ou de panique. Elle tenta encore une fois de joindre les urgences, mais ses tremblements l’empêchaient de correctement appuyer sur les touches pour composer le numéro, si bien qu’elle balança son portable sur le sol dans un élan d’animosité. Elle pesta un juron et soupira, énervée. Le temps pressait, et elle savait plus quoi faire.


You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Mar 10 Sep - 0:24

Il était seul. Il avait sentit le corps de Moon Ae Cha se détacher du siens, la douce sensation de la fraicheur agréable de sa peau s’estompant alors qu’elle s’éloigner. Min Jae grogna en balançant sa tête en arrière. Pourquoi était-elle partie ? Il voulait qu’elle reste à côté de lui. Quand il était blottit contre elle quelques minutes plus tôt, son front appuyé contre son cou, sa fraicheur avait quelque chose de terriblement apaisant, comme si elle allait réussir à apaiser le brasier qui l’animait. Il ne savait pas où elle était, et le tourbillon de couleurs qui tournoyait devant ses yeux ne lui permettait pas de distinguer sa jolie silhouette dans la foule. Peut-être qu’elle avait eu peur, et qu’elle avait décidé de l’abandonner là. C’était tout à fait probable, et si jamais c’était bel et bien ce qu’elle avait décidé de faire, alors il n’avait même pas le droit de lui en vouloir. Pour l’instant, la seule chose dont il devrait logiquement se préoccuper, c’était de lui-même. Il devait trouver une solution pour se remettre sur pieds… Oui mais Ae Cha. Il ne voulait pas qu’elle le voit comme ça, il ne voulait pas avoir à se justifier sur son état, mais il avait besoin d’elle. C’était comme si toutes les cellules de son corps réclamaient sa présence, sa douceur et sa stabilité.

Il avait tellement mal à la tête qu’il ne serait bientôt plus en état de réfléchir convenablement. Il devenait de plus en plus urgent qu’il trouve une solution. Il glissa sa main dans la poche étroite de son jean, mais ses tremblements rendaient l’action particulièrement difficile. Ses doigts entrèrent en contact avec l’objet qu’il cherchait : son téléphone. L’extraire de sa poche semblait être une mission particulièrement délicate. Ses mains, pourtant si agiles lorsqu’il traçait de délicates arabesques au pinceau, ne voulaient plus répondre aux commandes de son cerveau. C’est avec beaucoup de difficulté qu’il parvint enfin à saisir l’objet à pleine main. Mais il était inutile d’envisager de s’en servir lui-même : sa vue était beaucoup trop embrouillée pour qu’il ne parvienne à lire l’écran. C’est alors qu’un visage familier apparu de nouveau dans son champs de vision. Ae Cha était de retour. S’il ne parvenait pas à distinguer les traits de son visage, il en reconnaissait en revanche les couleurs. Sa peau pâle sur laquelle il avait tant rêvé de laisser glisser ses doigts, le rouge flamboyant de ses cheveux qui ondoyaient de manière sensuelle quand tournait la tête vers lui, et le rose de ses lèvres si alléchant, et auquel il ne pouvait pas résister. Pas de doute possible, c’était bien elle qui se tenait juste devant lui.

« Il n’y a vraiment personne qui puisse nous aider...? »

De nouveau elle s’éloignait, et Min Jae se sentait saisit d’un nouveau vertige. D’une voix étrangement rauque, il appela son prénom. Ae Cha. Ae Cha. Déjà elle revenait vers lui. Il tendait les mains dans sa direction, voulant qu’elle s’approche de lui. Il avait lui-même beaucoup de mal à se redresser, sa tête étant lourde, si lourde sur ses épaules. Dans la main qu’il dirigeait vers elle, il tenait toujours son téléphone, lui faisant signe de le prendre. Sur l’écran s’affichait une ribambelle de message qu’il avait reçu pendant leur rendez-vous. Des vœux d’anniversaire. Mais cela n’avait pas d’importance, ce n’était pas ce qu’il voulait lui montrer.

« Dans mon répertoire… la section urgence. Appelle. Jusqu’à ce que quelqu’un réponde, appelle. Dis à cette personne de venir à l’Atelier… Maintenant. »

Alors qu’elle lui prenait l’objet des mains, il referma ses doigts autour de son poignet et essaya de s’appuyer sur elle pour se redresser. Il avait encore assez de force dans ses jambes pour tenir debout, ce n’était pas le problème. Non, le réel problème venait de sa tête, de son cerveau en surchauffe qui lui empêchait de se mouvoir normalement, envoyant des signaux brouillés à ses membres. Dans un geste semblable à celui qu’il avait fait un peu plus tôt avant d’entrer dans la maison hantée, il glissa un bras autour des épaules de la jeune femme. Cette fois, ce n’était pas pour la rassurer. C’était lui qui avait besoin d’être soutenu.

« Allons à l’Atelier. »

Il serait beaucoup plus simple d’aller là-bas que chez lui. Premièrement, Min Jae n’était pas certain qu’elle se souvienne de la route à prendre pour y aller. Aussi, il habitait au troisième étage et n’était pas en état de monter les escaliers… Et il n’allait certainement pas compter sur la belle pour le porter. Prendre la direction de l’Atelier était la meilleure chose à faire… Et puis, il était certain que tous les receveurs sur qui il pouvait compter pour l’aider connaissaient ce lieu et pourraient y rappliquer rapidement.

« Est-ce que tu as peur, Ae Cha ? Tu savais que j’étais un monstre, non ? »

Elle ne voudrait plus jamais de lui, et il l’avait bien cherché. Après tout, il savait qu’il n’avait pas le droit de passer du bon temps avec une femme aussi libre et aussi vivante, il en avait bien conscience. Mais il avait juste espéré qu’on lui accorde cette faveur, juste quelques temps.

« Je ne veux pas te faire peur… »



Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Mar 10 Sep - 10:20

Inspirant profondément pour tenter de se calmer, Ae Cha se baissa pour ramasser son téléphone qu’elle venait de balancer dans un geste furieux. L’écran était désormais zébré d’une rayure assez conséquente, ce qui accrût son agacement. Mais pour ça, elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Et ce n’était de toute façon pas sa préoccupation du moment. L’état de Min Jae était de plus en plus inquiétant, c’était comme s’il risquait de tomber inconscient à chaque seconde qui passait. En posant son regard sur lui, elle vit qu’il lui tendait quelque chose. Son propre portable. Avait-il dans son répertoire un numéro spécial, une personne spécifique à contacter ? Si c’était le cas, alors tout n’était pas perdu. La jeune femme sentit une vague d’espoir l’envahir, et saisit l’objet entre ses doigts. La première chose qu’elle remarqua fut les nombreux messages que l’illustrateur avait reçu pendant leur petite escapade au Lotte World. Bien sûr, elle ne les ouvrit pas puisque cela ne la concernait pas et qu’il était impoli de faire une telle chose, mais deux petits mots dans l’aperçu du dernier message reçu l’intriguèrent. « Joyeux anniversaire ». Elle écarquilla les yeux sous la stupeur. Ainsi, c’était son anniversaire ? Dire qu’il n’était pas au courant ! Elle se mordit l’intérieur de la joue, culpabilisant de ne pas y avoir pensé. Elle n’avait même pas songé à demander à Tae Hyun s’il connaissait ou non sa date de naissance. C’était donc pour cela qu’il avait fait une étrange allusion, un peu plus tôt dans l’après-midi, comme quoi il commençait à se faire vieux ? Ae Cha n’avait même pas relevé sur l’instant, mais à présent tout lui parut clair. Cependant, ce n’était pas le plus urgent pour le moment.

« Dans mon répertoire… la section urgence. Appelle. Jusqu’à ce que quelqu’un réponde, appelle. Dis à cette personne de venir à l’Atelier… Maintenant. »

Sans plus poser de question, la jeune femme se contenta d’obéir à son injonction puisqu’il semblait savoir quoi faire. Elle se rendit donc dans la liste de contacts urgents, et sélectionna le premier nom de la liste. Seulement, elle n’eut affaire qu’à une tonalité incessante avant de tomber sur le répondeur. Elle raccrocha donc et passa au suivant. Et le nom ne lui parut pas étranger. Jeong Min Hwan… N’était-ce pas cet ami bizarre d’Ae Woon, qui semblait ne pas pouvoir la supporter ? Celui qui la toisait d’un regard méfiant en s’adressant froidement à elle lorsqu’ils étaient  malheureusement amenés à se croiser ? Que faisait donc son nom parmi cette liste, lui qui n’était ni docteur ni infirmier…? Que pourrait-il faire de plus qu’elle, après tout ?

La fleuriste eut un instant de doute, et suspendit son geste alors qu’elle s’apprêtait à appuyer sur la touche d’appel. Puis elle secoua la tête et mit son ressentiment de côté : il en allait de la santé de Min Jae, et s’il faisait confiance à ce Min Hwan, elle ne devait pas contester son choix. S’il pouvait lui être utile… Elle appela donc le maître d’école, et attendit quelques secondes avant que sa voix reconnaissable se fasse entendre. Hésitante, elle prit la parole en expliquant la situation, et fixa le rendez-vous à l’Atelier le plus vite possible comme le lui avait indiqué l’artiste. Min Hwan avait accepté sans même se poser de question, comme s’il savait d’ores et déjà de quoi il s’agissait.

Quand elle raccrocha, Ae Cha rangea le téléphone dans sa propre poche, dans un geste automatique. Puis, elle aida son amant à se lever et prendre appui sur elle. Apparemment, ses jambes étaient encore capables de le soutenir, mais le problème semblait venir de sa tête. Elle avait l’air de le faire atrocement souffrir. La jeune femme commença donc à avancer, prenant le chemin de la sortie du parc afin de rejoindre sa voiture personnelle. A l’heure qu’il était, il n’y aurait plus d’embouteillages alors la circulation serait plutôt fluide pour retourner dans leur quartier.

« Est-ce que tu as peur, Ae Cha ? Tu savais que j’étais un monstre, non ? » Demanda soudainement Min Jae.

Elle posa sur lui un regard étonné, ne comprenant pas en quoi se sentir mal faisait de lui un monstre. Avait-ce un rapport avec cette part d’ombre dont il lui avait parlé une fois ?

« J’ai peur, oui… Avoua-t-elle en baissant la tête. J’ai peur pour toi. »

Elle n’ajouta rien d’autre, de crainte que sa voix ne lui cause une migraine plus douloureuse. Mais elle disait la vérité : elle était effrayée par ce qui arrivait. Non pas parce que l’illustrateur était un « monstre » comme il le prétendait, mais parce qu’elle était angoissée à l’idée qu’il ne soit atteint d’une quelconque maladie grave.

« Je ne veux pas te faire peur… »

Ae Cha ne répondit rien, mais sentit son cœur se comprimer dans sa poitrine. Il avait énoncé cette phrase dans un supplice, si bien que la fleuriste fit de son mieux pour contenir un trop-plein d’émotions qui menaçait d’exploser d’une seconde à l’autre. Elle devait se contenir et surtout garder son sang-froid.

« On arrive bientôt à la voiture. »

En effet, le véhicule fut visible à quelques mètres seulement. La rouquine appuya sur le bouton de déverrouillage, et amena Min Jae jusque du côté passager, où elle ouvrit la portière et le fit asseoir sans plus attendre. A son tour, elle grimpa sur le siège du conducteur. Elle tourna la clé dans le contact et démarra le moteur. Très vite, elle inséra sa voiture parmi la petite file d’autos qui prenaient le départ. Elle roula un peu plus vite que la vitesse autorisée, grillant un ou deux feux orange bien mûrs pour ne pas se stopper au rouge. Elle n’avait pas le temps pour ça, si bien qu’en moins d’un quart d’heures ils arrivèrent à destination. La jeune femme gara le véhicule juste devant la porte principale de l’Atelier. Elle descendit et alla aider le bel artiste à en faire de même.

« On est à l’Atelier, tu tiens le coup ? S’inquiéta-t-elle en le prenant par le bras pour le soutenir. J’ai appelé Jeong Min Hwan… Il ne devrait pas tarder. Est-ce que tu as les clés pour entrer ? »


You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
Messages : 319
avatar
« Hwang Min Jae » NOUVEAU ☆ En attente
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Mar 10 Sep - 17:00

Ils devaient être sortis du parc car les bourdonnements incessants provoqués par les cris des enfants et la musique assourdissante avaient cessés. Maintenant qu’ils étaient dans un endroit à priori plus calme, Min Jae se sentait légèrement mieux, ses sens n’étant plus constamment stimulés. Il gardait les yeux fermés car il ne supportait pas l’assaut des couleurs vibrantes qui tourbillonnaient pour lui donner la nausée. Elle l’aida à s’installer dans ce qui devait être sa voiture avant de s’installer du côté conducteur pour démarrer. Le trajet s’effectua dans le silence le plus complet, seulement rompu par la respiration saccadée de l’artiste. Il ne voulait pas risquer d’ouvrir les yeux. La voiture filait à présent à vive allure, comme lui indiquait les vibrations du siège, et il ne voulait pas être confronté au paysage agressif qu’il pourrait voir depuis la fenêtre. Tant qu’il ne pouvait pas se débarrasser de son énergie, il avait besoin de calme, il avait besoin du moins de stimulation possible. Plongé dans le noir et le silence, son cerveau n’était pas autant débordé par les différentes sensations qu’il l’avait été au parc d’attraction. Mais la fièvre empêchait cependant Min Jae d’avoir réellement les idées claires. Hormis le toucher, dont il ne pouvait en effet pas se débarrasser aussi facilement que la vue, l’un de ses sens était encore en pleine exploration. Son odorat. Mais contrairement aux informations contradictoires qu’il captait au parc, ici tout ce qu’il percevait dirigeait son esprit vers une seule et unique pensée : Ae Cha. Il avait comme la sensation de se noyer dans ce doux parfum de fleurs, qui remplissait peu à peu ses poumons. A la fois entêtant et apaisant, il avait l’impression que s’il se concentrait sur cet arôme, il arriverait à se calmer. Cette senteur était après tout associée à des souvenirs particulièrement agréables. C’était le parfum si caractéristique de la jeune femme, celui qu’il pouvait humer lorsqu’il laissait son visage se perdre dans les longs cheveux auburn de la belle quand ils faisaient l’amour. Qu’elle laissait sur ses vêtements quand il l’enlaçait. Elle était partout autour de lui. Calme mais pétillante, belle mais inaccessible. Il laissa probablement son prénom s’échapper d’entre ses lèvres malgré lui. Ae Cha. Il était plus agréable de penser à elle qu’à la douleur qui rayonnait dans tout son corps, comprimant son cœur et son crâne.

Min Jae comprit qu’ils étaient arrivés à destination quand les vibrations stoppèrent. La portière de son côté s’ouvrit, laissant un agréable filet d’air frais caresser son visage. Il ne s’était même pas rendu compte à quel point il avait chaud. Quand elle l’aida à se relever, il osa enfin ouvrir les yeux. Tout était flou, violant, agressif. Les couleurs semblaient toutes amplifiées et transformées en des teintes qui n’existaient nulle part ailleurs que dans sa tête. Quand la voix particulièrement claire de Ae Cha résonna dans ses oreilles pour lui demander si il tenait le coup, il hocha faiblement la tête. Il en avait vu d’autres, après tout. Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait dans cet état, et certainement pas la dernière. Mais à chaque fois, c’était tout aussi difficile. Cette fois, il s’en voulait particulièrement d’avoir montré cette facette de lui-même à la belle. Qu’allait-il pouvoir lui dire ? Comment allait-il se justifier ?

« J’ai appelé Jeong Min Hwan… »
« Min Hwan hein ? Merci. » Souffla-t-il alors qu’il petit rictus se dessinait malgré lui sur ses lèvres. Encore une fois, il allait devoir se montrer reconnaissant encore ce jeune qui l’avait déjà tiré d’une situation similaire. Décidément, cela allait devenir une habitude. Mais il devait reconnaître qu’il n’y avait rien d’étonnant à ce qu’il ait répondu à son appel. Min Hwan était quelqu’un de profondément gentil et dévoué, et même si il ne portait pas vraiment Min Jae dans son cœur, il faisait quand même l’immense effort de l’aider. Min Jae se promit de faire quelque chose pour lui quand tout serait revenu dans l’ordre.

« Est-ce que tu as les clés pour entrer ? »

Min Jae essaya de porter une main à sa poche pour les atteindre, mais ses doigts tremblaient tellement qu’il était incapable de les attraper.

« Dans mon jean… »

Il bascula la tête en arrière, attendant que Ae Cha parvienne à les récupérer pour ouvrir la grande porte. Le cliquetis familier des clés se fit entendre alors qu’elle les tournait dans la serrure, avant que l’odeur caractéristique de la peinture et du vernis ne vienne envahir ses narines. Elle avait réussi. Il y avait dans la salle principale de la galerie un sofa sur lequel pouvait s’assoir les visiteurs. Même si Min Jae ne parvenait plus à voir quoi que ce soit, il connaissait assez bien les lieux pour avoir le reflex de se diriger vers lui, s’aidant toujours du soutient de Ae Cha pour marcher. Il se laissa ensuite tomber sur les coussins moelleux, entrainant la belle qu’il tenait toujours par le bras avec lui. Ils n’avaient plus qu’à attendre. Bientôt il irait mieux, l’instituteur allait venir l’aider, il allait le décharger et… Ae Cha ne pouvait pas assister à ça. Non, il était hors de question de la laisser être spectatrice de cette scène.

« Min Hwan va venir. Quand il sera là, tout ira mieux. Mais quand il arrivera, tu devras partir. Tu m’entends ? Tu ne devras pas rester ici. Quand il entrera, tu rentreras chez toi. Sans t’inquiéter. Sans te retourner. Parce que tout ira mieux. »

Il ferma les yeux et se laissa aller contre le dossier du sofa. Il aurait du la chasser maintenant, lui dire de partir immédiatement. Mais il était faible et avait terriblement envie d’abuser encore un peu de sa présence. Au moins en attendant que son sauveur ne fasse son entrée.

« Je suis désolée d’avoir complètement ruiné le rendez-vous que tu as préparé… »



Destiny is not a matter of chance, it's a matter of choice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
avatar
« Moon Ae Cha » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   Mar 10 Sep - 20:31

Quand Min Jae lui indiqua où trouver les clés de l’Atelier, Ae Cha plongea donc la main dans la poche de son jean, afin de les récupérer pour pouvoir ouvrir la porte. Dans l’agacement, elle eut du mal à l’insérer dans la serrure, et fit tomber le trousseau une fois avant d’y parvenir enfin. De nouveau, elle soutint l’illustrateur dans les derniers centimètres qui le séparaient du sofa, sur lequel il s’avachit en entraînant la fleuriste avec lui. Seulement, elle se releva immédiatement, tout en douceur, afin de lui laisser plus de place pour s’allonger et se positionner à son aise.

« Min Hwan va venir. Quand il sera là, tout ira mieux. Mais quand il arrivera, tu devras partir. Tu m’entends ? Tu ne devras pas rester ici. Quand il entrera, tu rentreras chez toi. Sans t’inquiéter. Sans te retourner. Parce que tout ira mieux. »

Il lui semblait avoir déjà vécu ce genre de situation, quelques semaines plus tôt. La fleuriste se remémora ce soudain revirement, cette migraine qui avait soudainement saisi l’artiste alors que tout se passait plutôt bien. Sur le moment, Ae Cha avait mis ça sur le compte du petit déjeuner un peu trop lourd qu’ils avaient préparé le matin, ou encore un effet secondaire et à retardement du vin qu’ils avaient bu la veille de leur premier rendez-vous. Cette fois-ci, il semblerait que les manèges soient responsables de la dégradation de son état. Hwang Min Jae avait-il une santé aussi fragile que ça ? Rien n’était moins sûr... De plus, elle avait l’impression que ses migraines n’apparaissaient que lorsqu’elle se trouvait en sa présence. Etait-il malade, et avait-il oublié de prendre ses médicaments pour calmer la douleur et dissiper les effets néfastes ? Pourtant, il lui avait assuré que non, le même soir où ils avaient partagé un repas et un lit pour la première fois. Qu’est-ce que cela pouvait donc bien être ?

Le ton grave que son amant avait employé ne fit que l’inquiéter davantage, même s’il lui ordonner de ne pas s’en faire. Elle se sentait tout simplement impuissante et faible. Comment pouvait-il être aussi certain que tout irait mieux après le passage de Jeong Min Hwan ? Honnêtement, qu’est-ce qu’un instituteur pouvait faire de plus qu’une fleuriste en matière de médecine ? Malgré tout, elle se contenta d’hocher la tête pour approuver, résignée. Si Min Jae lui faisait confiance pour prendre soin de sa santé, elle ne devait pas douter, voilà tout.

« Je m’en irai, alors... Souffla-t-elle en lui caressant doucement les cheveux. De toute façon, Min Hwan ne me porte pas dans coeur. »

Elle esquissa un rictus amer à cette pensée, et déposa un baiser sur la tempe du jeune homme. Vraiment, elle détestait le voir ainsi, et elle détestait encore plus devoir l’abandonner et le laisser entre les mains d’une personne non qualifiée pour le soigner. Elle se sentait d’une inutilité impressionnante, et était surtout en colère contre elle-même. Si seulement elle n’avait pas choisi de l’emmener dans ce parc, au beau milieu du bruit et de l’agitation, tout ceci ne serait certainement pas arrivé ! Mais au lieu de cela, elle avait voulu faire preuve de zèle, uniquement pour lui en mettre plein la vue et prouver qu’elle était une meilleure organisatrice que lui. Et vu le résultat, on pouvait dire qu’ils étaient à égalité désormais. Sauf que le rendez-vous organisé par Min Jae s’était largement mieux terminé que le sien.

Après un énième soupir, Ae Cha décida qu’il était temps de partir, avant même que Min Hwan n’arrive. Elle était tiraillée entre l’envie de rester auprès de son compagnon, et la réticence à devoir dévoiler sa faiblesse face à l’instituteur, en quittant l’Atelier dès son arrivée. Mais pour ne pas instaurer une ambiance encore plus tendue au sein de la boutique, elle prit la décision de s’en aller sur le champ. Que pourrait-elle faire de plus, de toute façon ? Ce n’était pas en paniquant et en essayant vainement de le rassurer (plus pour se rassurer elle-même, d’ailleurs) qu’elle lui sera d’une grande aide.

« Je suis désolé d’avoir complètement ruiné le rendez-vous que tu as préparé…

Ce n’est rien... Tu aurais dû me dire que tu n’étais pas en état... »

Clairement, la rouquine s’en voulait. Elle aurait pu se contenter d’un simple dîner dans la soirée, au calme, au lieu de vouloir faire les choses en grand.

« Min Jae... Je m’en vais, maintenant. J’espère que tu iras mieux... »

Elle l’embrassa une dernière fois sur le front, et passa la porte d’entrée avant de la refermer silencieusement derrière elle. Min Hwan n’était toujours pas arrivé, mais vu le temps qui s’était écoulé depuis l’appel qu’elle avait passé, il ne devrait plus tarder. La fleuriste traversa donc la rue pour rejoindre sa boutique, et grimpa dans la pièce principale de son appartement. Ha Neul n’était toujours pas là, sûrement était-elle encore en cours. Tant mieux, d’un côté : elle ne voulait pas s’expliquer à propos de sa soudaine morosité.

Ae Cha s’affala mollement dans son canapé, vidée de toute énergie. Elle ne pouvait s’empêcher d’être morte d’inquiétude, si bien qu’elle se releva pour aller guetter l’arrivée de Jeong Min Hwan par la fenêtre. Le jeune homme se pointa à l’Atelier quelques minutes plus tard, entrant par la porte qui n’avait pas été fermée à clé. Il se passa un certain temps avant qu’il ne ressorte et ne reparte comme il était venu. De nouveau, elle soupira. Tout allait mieux, alors, maintenant ? Min Jae était miraculeusement guéri ? Et juste parce que Min Hwan s’était pointé (les mains vides, en plus de cela) ?

Contrariée, la jeune femme se leva et alla ouvrir son réfrigérateur à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent pour se calmer. C’est alors qu’en ouvrant la porte, elle fit face au repas qu’elle avait soigneusement concocté la veille. Elle soupira encore une fois. Que devait-elle faire ? Tout jeter ? Ou retourner voir si Min Jae allait mieux et lui proposer de venir manger avec elle ? ... Non, elle eut une meilleure idée que ça. Attrapant les plats un à un, elle prépara un bentô dans lequel elle mit un peu de chaque aliment, une portion assez grosse pour un malade ayant besoin de récupérer ses forces. Elle enveloppa la boîte d’un joli chiffon, et alla chercher un bout de papier pour griffonner quelques mots dessus. Puis, voyant qu’il n’y avait toujours aucune agitation en provenance de l’Atelier, elle décida de se faufiler discrètement à l’extérieur, pour déposer le petit paquet devant la porte. Avant de partir, elle relut sa lettre une dernière fois, comme si elle hésitait à la laisser.

« Min Jae-ya~

Je suis désolée de t’avoir traîné au Lotte World alors que tu ne te sentais pas bien.
J’espère que tu me pardonneras, et que tu vas mieux.
Si ce n’est pas le cas, accepte ce repas : c’était celui que j’avais préparé pour ce soir.
Et c’est tout ce que je peux faire, malheureusement...
J’ai dû te faire un faux espoir en organisant tout ça aujourd’hui : pour être honnête, je ne savais pas que c’était ton anniversaire.
Alors, accepte également tous mes voeux de bonheur.
Et de santé, aussi. Surtout de santé.
Ah, je suis dans tous mes états, je ne sais pas quoi faire pour toi.
Si tu savais comme ça m’énerve, d’être aussi inutile !
Je sais que tu m’as dit de ne pas m’inquiéter, mais c’est plus fort que moi.
Oh, j’oubliais : je me suis rendu compte que j’avais gardé ton portable.
Je le laisse chez moi plutôt qu’avec ton repas, pour éviter que quelqu’un ne te le vole.
Promis, je ne fouille pas~ 
D’ailleurs, je l’ai éteint, et comme je ne connais pas ton code, je n’ai aucun moyen de fouiller. Satisfait~?
Comme ça, tu seras obligé de revenir me voir.
Et si vraiment tu n’en as pas envie, je te rendrai ton portable si je ne te vois pas au bout d’une semaine.
Mais une semaine c’est long, et je doute que tu puisses survivre sans ton téléphone~ (Sans moi, ça reste encore à voir...)
J’imagine que tu ne seras pas tellement en état de lire tout un roman, alors je vais arrêter maintenant.

Soigne-toi bien !
Love ya ~

Ae Cha.
»

La fleuriste ferma les yeux un instant, et abandonna son petit paquet sur le seuil de la porte. Puis, elle se redressa et fit demi-tour pour rentrer chez elle, avec pour seule compagnie deux chatons turbulents qui se ficheraient totalement de son humeur actuelle.



Fin


You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://storiesthroughkorea.wordpress.com
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Wanna have fun!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wanna have fun!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Gangnam
강남
 :: Lotte World
-