Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 I don't want any trouble...[Kyu Jung]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Lun 28 Oct - 18:34

I don't want any trouble...

Choi Jong Hae & Choi Kyu Jung



    D’un pas rapide, Jong Hae traversait les couloirs de l’université en direction de l’amphithéâtre dans lequel se déroulait son cours magistral. Il avait eu une panne de réveil ce matin, et moins de temps que d’habitude pour se préparer. Pour cette raison, le jeune étudiant courait plus qu’il ne marchait. Ce retard le mettait déjà de mauvaise humeur. Jong Hae avait besoin de tout le temps qu’il avait organisé pour ses matinées. Il suivait une sorte de rituel ou chaque minute et chaque action comptait. Il se levait, prenait quelques temps pour émerger totalement de son sommeil. Après quoi, il allait prendre une douche, et se lavait contentieusement. Il prenait ensuite un petit déjeuner copieux, durant lequel il prenait ses médicaments indispensables pour sa survie. Et après cela, il passait quelques minutes à se couvrir de la tête au pied pour éviter de choper n’importe quoi ci tôt le pas de la porte franchis.

    Ainsi, c’est un Jong Hae essoufflé, en sueur, mais avec son fameux et habituel masque sur le visage, qui poussa les portes de l’amphithéâtre, juste à temps pour remarquer que le professeur n’était pas encore arrivé. Le jeune homme poussa un soupire rassuré qui fit sourire quelques-uns de ses camarades. Ces derniers étaient d’ailleurs nombreux. Il n’y avait déjà plus de place dans les premiers rangs. Le regard du jeune étudiant balaya assez rapidement la salle et il grimaça en voyant qu’il ne restait que les rangs du fond, tout en haut. Il y avait bien quelques siège au milieu de l’amphi, mais les personnes qui s’y trouvaient n’étaient pas très fréquentables aux yeux de Jong Hae qui préférait les éviter. Tant pis… il allait se mettre au fond en espérant qu’il puisse suivre correctement les dires du professeur.

    Jong Hae remit correctement la bretelle de son sac à dos sur son épaule et monta les marches, évitant soigneusement le regard des autres sur lui. Mal à l’aise comme à son habitude, il remercia une fois encore le masque qui cachait sa timidité et son mal être aux yeux des autres qui le pensaient simplement mystérieux, peu bavard et un peu froid peut-être. Alors qu’il arrivait presque en haut, ses yeux se posèrent accidentellement sur Jae Seop, et le sourire que lui fit ce dernier le perturba au point qu’il manqua une marche et manqua de se casser la figure. Bien heureusement, il réussit à garder son équilibre sans tomber, mais son faux pas ne passa bien sûr pas inaperçu, lui attirant quelques rires moqueurs… Allons bon… cette journée allait vraiment être aussi nulle que prévu !

    Le jeune homme serra les dents, tête baissée et arriva enfin à destination. Il déballa ses affaires, prépara une feuille et un stylo et poussa ensuite un soupire en observant toute la populace qui s’étendait en dessous de lui.  Un coup d’œil à sa montre lui annonça que le professeur avait du retard… Bien… comme ça, ce n’était pas lui qui l’avait été, malgré ses petits accidents de parcours depuis son réveil de ce matin.

    La porte s’ouvrit enfin, et Jong Hae se redressa, s’attendant à voir le professeur. Mais non ! Il s’agissait d’un jeune garçon plutôt étrange si l’on en jugeait par sa couleur de cheveux plutôt… étonnante ? Originale ? Jong Hae fronça les sourcils alors qu’il se demandait s’il avait déjà vu ce type quelque part… Mais il s’en serait tout de même souvenu… non ? Un type comme lui, ça se ratait difficilement. Les yeux du jeune malade le suivirent alors qu’il montait à son tour les marches de l’amphithéâtre. Les autres élèves chuchotaient sur son passage sans qu’il n’y attache visiblement d’attention. Enfin, il arriva à hauteur de Jong Hae… Ce dernier se détourna pour regarder ailleurs, n’ayant pas spécialement envie que cet inconnu ne vienne lui parler… malheureusement, il entendit bientôt des bruits de pas sur sa droite, et le jeune homme s’installa juste sur la chaise à côté de lui… alors qu’il y en avait cinq autres de libre un peu plus loin ! Si Jong Hae avait eu un peu plus de courage, il lui aurait demandé de se décaler, au lieu de cela, il se contenta de soupirer légèrement avant de baisser la tête sur sa feuille blanche.

    Le professeur arriva bien vite et commença immédiatement son cours sans plus de cérémonie. Jong Hae prit ses notes comme à son habitude, mais il sentait le regard de son voisin sur lui plusieurs fois pendant l’heure qui suivit et cela le perturba un peu. Lui-même jeta un rapide coup d’œil pour remarquer que l’inconnu ne prenait même pas la peine d’écrire quoique ce soit… Non mais que faisait cet homme ici ?

    La fin du cours finit par sonner, mais les élèves ne bougèrent pas de leur siège puisque le suivant n'allait pas tarder à commencer. Ils changeaient juste de professeur entre temps. Certains tentèrent quand même une petite sortie pour se prendre à boire, mais la plupart restèrent sur place, en profitant juste pour papoter un peu. Jong Hae, lui, joua un peu avec son stylo pour essayer d'oublier la présence perturbante du garçon à côté de lui. Mais perdu dans ses pensées, il en fit tomber son capuchon qui termina... au pied de ce dernier. C'était bien sa veine ! Jong Hae hésita un moment mais finit par se sermonner mentalement. Allons bon, il pouvait encore demander à récupérer son capuchon de stylo non ? Ça n'allait pas lui arracher la langue... Prenant son courage à deux mains, il tourna donc la tête vers son voisin de table, et demanda :

    - Euh... est-ce que tu pourrais attraper mon capuchon s'il te plait ? Il est tombé de ton côté...


Dernière édition par Choi Jong Hae le Dim 12 Jan - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Mar 29 Oct - 23:52

Trafiquant de drogue.

Voilà la personne que recherchait Kyu Jung. Un trafiquant de drogue. Il n'en avait arrêté qu'un seul dans sa vie, mais voilà que sa route recroisait un de ces criminels, aussi insaisissable que le vent. La difficulté avec les trafiquants, c'est qu'il étaient très discret, comme des ombres. Fait rare, cette fois-ci, son client était la police elle-même. Ancien inspecteur, Kyu Jung avait quitté la police locale après six mois harcèlement moral prononcé de la part d ses propres collègues, jaloux d'avoir un "gamin" si jeune dans leur rang, hiérarchiquement supérieur. Kyu Jung avait toujours été intelligent et vif d'esprit, mais dans a police, ça lui avait causé énormément de tort. Mais au final, ce n'était pas plus mal, parce qu'il était solitaire, désordonnée, et qu'il avait ses propres manières de faire parfois un peu illégales. Passant une main sur sa nuque, il relut une dernière fois le dossier. Il s'agit d'une personne dont le sexe et l'âge ne sont pas clairement identifié, qui sévirait dans une fac de biochimie, à Séoul. Pas moins de trois étudiants de cette même fac aurait succombé d'une overdose au cours des autre derniers mois. Il y avait un homme -ou une femme- qui s'amusait à distribué presque gratuitement de la drogue aux étudiants, sans penser aux conséquences. Mais quel intérêt ? Le trafic était fait pour faire exploser le bénéfice des ventes, pas perdre de la valeur en distribua de la marchandise pure en quantité déraisonnable. A moins qu'il n 'agisse d'une bénéfice à plus haute échelle.

Tout en réfléchissant, le jeune homme passait sa veste en cuir avant de sortir en direction de sa nouvelle fac. Quand la police prenait contact avec lui, c’était parce qu'il n'avait pas les moyens de trouver les coupables en utilisant les moyens conventionnels et légaux. La dernière fois que c'était arrivé, c'était pour prouver qu'un professeur de mathématique était responsable d'un détournement de mineur aggravé. Ce jour-là, Kyu Jung avait revêtit l'uniforme et c'était fait passé pour un lycée. Aujourd'hui, c'était le grand du dessus, puisqu'il était officiellement un nouvel étudiant en biochimie. L'avantage, c'est qu'à 22 ans, il se fondait totalement dans le décor. Et cette fois, son traitre de meilleur ami ne pourrait pas s'étouffer de rire en s'imaginant l'uniforme.
Saluant l'hôtesse d'accueil, il chercha l’amphithéâtre qu'on lui avait désigné, et ouvrit la porte. Quelques regards se tournèrent vers lui, et l'enquêteur savait que c'était sa chevelure rose bonbon, mais qu'importe ? C'était fait exprès /Entre un grand type en costard avec le regard perçant, et une grand asperge aux cheveux roses, duquel se méfiait-on le plus ?

Pas de la grande asperge.

Grimpant les escaliers, Kyu Jung se dirigea sans hésitation vers les places de fond. Le meilleur endroit pour observer la classe. A son grand étonnement, il y avait là déjà un jeune homme portant un masque L'observant une seconde, le détective esquissa un sourire, visualisant déjà la scène qui suivrait. S'asseyant à ses côtés, il posa son sac mais n'ajouta pas un mot, observant le professeur qui arriva une minute après. posant le menton dans sa paume, il balaya la salle du regard, et analysa le comportement du professeur. Ses mouvements, ses gestes..Il était tout aussi suspects que les autres. Et de temps en temps, il jetait un coup d'oeil à son voisin de table. Discret, un peu timide...Plutôt mignon, d'ailleurs. Des mécanismes de réflexion s'enclenchèrent dans l'esprit du détective, se faisant un profiling, portait psychologique des élèves dont il croisait le regard. Non, deux heures, ce n'était pas suffisant pour cerner une classe entière.

Kyu Jung poussa un soupir. Il était parti pour rester plusieurs jours dans cette fac.

- Euh... est-ce que tu pourrais attraper mon capuchon s'il te plait ? Il est tombé de ton côté...

Kyu Jung releva les yeux, en entendant la voix du jeune étudiant à ses côtés. Suivant son regard, il repéra le capuchon a terre, près de son pied. Tiens, il ne l'avait même pas vu arrivé, celui-là. Se penchant pour le ramasser, il redressa le buste avec un sourire amical, tendant le capuchon à son voisin :

« Et voilà. »

Il en profita pour l'observer quelques secondes. Le garçon à côté de lui était un peu étrange. Au premier abord, il avait l'air un peu froid, derrière son masque et ses épaules voutées. Mais à bien y regarder, Kyu Jung y trouva des similitudes avec l’attitude d'un jeune animal cherchant à se protéger. Comme un chat craintif. Le détective le dévora du regard quelques instants, comme pour le sonder, avant de faire glisser son regard à travers la salle.

Ils étaient tous suspects. Nom de Dieu, ça n'allait pas être de la tarte. Si seulement Ryu Jeong était avec lui...Le regard observateur du journaliste n'aurait pas été de trop, aujourd’hui.

"Où est mon meilleur ami quand j'ai besoin de lui...." pensa-t-il en soupirant légèrement.

Mais même si Kyu Jung était têtu, curieux, bordélique, inconscient et irrespectueux des lois, il n'en restait pas moins un génie. C'était bien la seule qualité qu'il se permettait d'admettre, il était brillant, et mettrait son intelligence à son service pour réduire au maximum la liste des suspects, jusqu'à trouver celui qu'il cherche.
Bon, en général, une personne normale n'était pas suffisamment observateur pour répondre à ses questions. Mais pourquoi en pas tenter le coup :

« Excuse-moi....Je suis nouveau ici, alors j'ai dû mal à m'y faire. Comment tu t'appelles ? »

Autant commencer par les règles de courtoisie, avant de s'attaquer au gros poisson. Il en profita pour ajouter avec un sourire, se présentant évidemment sous un faux nom :

« Moi c'est Tae Hyen. Désolé de ma question, mais je me demandais, tu sais un peu si il y a des gens dans cette classe qui ont tendance à être très discrets ? Voir calmes...Sans histoire. »

Les utilisateurs de drogue étaient en général des gens stressés et dépassés par la vie, qui avait besoin d'un échappatoire. Mais pour les dealers, c'était une autre histoire. Calme, avec une maîtrise d'eux-même impressionnante, ils étaient les plus discrets possibles. On entendait jamais parler d'eux, et c'est ce qui les arrangeaient. Alors, s'il y avait des personnes un peu fofolle en "meneuse" dans cette classe, Kyu Jung pouvait d'emblée les supprimer de la liste.
Autant commencer par les élèves, même si le corps enseignants était tout aussi suspects. Même ce jeune homme au masque. Mais si c'était le cas, lui parlait serait la façon la plus rapide de déduire son innocence - ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Dim 3 Nov - 20:43


    Cet inconnu avait quelque chose d’étrange, et de différent. Jong Hae n’aurait su dire quoi exactement, mais il sentait qu’il n’était pas normal. Et qu’il n’avait pas vraiment sa place ici. Un nouvel élève ? En plein milieu de l’année scolaire, cela paraissait louche tout de même, non ? Car il devait bien s’agir d’un nouvel étudiant...n'est-ce pas ? Jong Hae n’avait pas la prétention de connaître tous les élèves, mais même s’il ne savait pas le nom de tous ses camarades, il avait une mémoire visuelle assez impressionnante et se souvenait des personnes qu’il avait déjà vu ou non. Et ce n’était pas le cas pour cet homme là. Ces cheveux roses, cette bouille à la fois enfantine et un peu trop mature… Ses yeux contrastaient avec son visage de poupin… c’était vraiment étrange.

    Discrètement –du moins, il l’espérait – Jong Hae jetait des coups d’œil à son voisin de table. Si bien qu’il en fit tomber son capuchon de stylo avec lequel il jouait depuis quelques minutes. Cette constatation le fit mordre sa lèvre mais il fallait bien qu’il finisse par le récupérer. Il prit donc son courage à deux mains et se racla la gorge pour attirer l’attention de l’inconnu qui ne semblait avoir rien remarquer.

    - Euh... est-ce que tu pourrais attraper mon capuchon s'il te plait ? Il est tombé de ton côté...

    « Et voilà. »

    - Merci.


    Dit Jong Hae en inclinant légèrement la tête pour appuyer son remerciement. Il récupéra son bien, évitant de frôler la peau du jeune homme et se remit correctement sur sa chaise, peu désireux de continuer la conversation. Il avait récupéré ce qu’il voulait, il n’avait plus de raisons  de parler à ce type… Malheureusement pour lui, l’inconnu ne semblait pas l’entendre de cette oreille. Jong Hae sentit son regard insistant sur lui pendant de longues minutes, le mettant plus mal à l’aise qu’il ne l’était déjà. Une fois encore, l’étudiant remercia le masque qui masquait un tant soit peu son  visage. Il avait ainsi l’impression d’avoir une protection supplémentaire face aux yeux des autres, même si ce n’était qu’une façade bien maigre face aux dangers que représentaient le monde extérieur.

    Un instant, le regard se détourna de lui… Jong Hae poussa un petit soupire rassuré mais fut vite déçu lorsque l’inconnu finit par reprendre la parole pour faire ce que l’étudiant craignait depuis le début : engager la conversation :


    « Excuse-moi....Je suis nouveau ici, alors j'ai dû mal à m'y faire. Comment tu t'appelles ? » (…) « Moi c'est Tae Hyen. Désolé de ma question, mais je me demandais, tu sais un peu si il y a des gens dans cette classe qui ont tendance à être très discrets ? Voir calmes...Sans histoire. »

    Toutes les informations eurent du mal à arriver jusqu’au cerveau de Jong Hae qui s’était vu forcé de se tourner vers Kyu Jung pour l’écouter parler convenablement. Même s’il avait du mal avec les gens, sa timidité lui jouant de mauvais tours, il n’en restait pas moins poli et respectueux. Toutefois, il ne faisait aucun doute que la demande de ce « Tae Hyen » était pour le moins étrange et inattendue. Il se présentait pour ensuite lui poser des questions un peu… hors de propos ? Non ? Pourquoi s’intéresser à ce genre de choses ? Pourquoi le lui demander à lui d’ailleurs ? Oui… Cela confirmait la première impression de Jong Hae… ce type était louche.

    Les sourcils froncés, l’étudiant étudia franchement l’inconnu comme pour déchiffrer ses intensions véritables. Après quoi, il finit par prendre la parole :

    - Je m’appelle Jong Hae… tu t’es inscris en biochimie ?

    Après tout, il n’y avait pas que des étudiants en biochimie qui venaient à ce cours magistrales. La plupart des étudiants scientifiques partageaient la plupart de leur matières pour ensuite avoir des options plus spécifiques à leur cursus respectifs. Pour autant, Jong Hae n’avait pas l’impression que Tae Hyen soit vraiment un élève. Après tout, tout le monde pouvait pénétrer dans l’enceinte de l’université et s’incruster dans les amphithéâtres. Il n’y avait pas de contrôle des entrées, ni quoique ce soit. Aussi, les étrangers pouvaient suivre les cours, même sans être inscrits. Mais pour les travaux dirigés, c’était autre chose. Cela se passait en salle de classe et limitait ainsi la présence des indésirables…

    Se concentrant sur la question pour le moins inattendue de Tae Hyen, Jong Hae laissa son regard glisser à travers la salle, passant en revue ses camarades. Il ne savait pas s’il avait vraiment envie de répondre à la question de son voisin de table mais il ne pouvait pas faire comme s’il ne l’avait pas entendu. Il haussa donc les épaules avant de dire :

    - Pas que je sache… A part moi bien sur, je ne vois pas qui peut être discret… Tout le monde est assez sociable et sympathique, il y a une très bonne ambiance au sein de la promo… Pourquoi ?

    Sa question et sa curiosité étaient légitime non ? Il n’allait pas commencer à balancer sur ses camarades sans savoir ce que cet inconnu voulait réellement. Car il y avait anguille sous roche, c’était évident. Se penchant un peu sur sa table, Jong Hae appuya son visage sur sa main, le coude reposant sur la surface du bois. Ses yeux plissés continuaient de fixer Tae Hyen, et bien que cela ne se voit pas, sa bouche avait pris un plis presque boudeur. Jong Hae était intrigué…

    - Tu viens d’arriver dans la région ? Tu as été transféré dans cette université ?

    Avant de demander des informations sur les autres, on en donnait sur soit même… non ? Sans cela, Tae Hyen risquait bien de n’arriver à rien…  Jong Hae était peut-être franc et curieux de nature, il n’était pas bavard… du moins, pas directement. Mais si vous saviez bien vous y prendre et si vous saviez amener la conversation de manière habile, il pouvait vous divulguer toutes les informations désirées sans même s’en rendre compte. Un peu naïf notre Jong Hae national…
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Lun 4 Nov - 14:55

- Je m’appelle Jong Hae… tu t’es inscris en biochimie ?

Kyu Jung esquissa un sourire. Jong Hae se méfiait de lui. Il le scrutait comme s'il le trouvait louche. Ah, s'il savait. Mais voir un jeune homme d'apparence timide l'observait de cette façon, comme pour savoir ce qu'il cachait...Intéressant. Ce garçon tait intéressant, vraiment. Et si ça se trouve, le trafiquant qu'il cherchait, c'était lui. Penchant la tête, Kyu Jung répliqua avec douceur :

- J'ai lu tous les traités de Freud sur les neurosciences cognitives, et depuis, je m'intéresse énormément à la biochimie. La psychanalyse et la neurobiologie propose deux niveaux de lecture d’une même maladie et peut être envisagée à la fois comme le résultat de processus de refoulement et à la fois comme un trouble biologique et donc une défaillance neuronale, je trouve ça extrêmement passionnant. Surtout qu'on m'a dit que cette fac dispensait d'un savoir de pointe en matière de production d’énergie cellulaire et d’enzymologie. C'est pour ça que je me suis inscrit.

Le détective ne mentait pas vraiment ; il était réellement intéressé par la neurobiologie et ses secrets. Mais la fac, il l'avait fini depuis longtemps. Le problème était de convaincre Jong Hae de sa présence ici, et d'obtenir sa confiance. De plus, il n'aimait pas vraiment que l'on connaisse sa profession tant qu'il n'avait pas jugé qu'il pouvait faire confiance à la personne en face de lui. Et le jeune étudiant faisait aussi partie des suspects, pour l'instant.
Il vit le regard de Jong Hae glissait au travers de la salle, observant chacun des étudiants assis là. Kyu Jung suivit son regard un instant, assez surpris de constater à quel point le regard de l'étudiant à ses côtés semblait critique, comme s'il les analysait un par un. Il n'avait pas l'impression de se tromper en pensant que Jong Hae avait l'air d'être observateur. Après tout, c'est ceux qui se font le moins remarquer qui ont souvent le plus de choses à cacher, pas vrai ?
Sauf dans certains cas.

Finalement, le jeune homme au masque haussa les épaules :

- Pas que je sache… A part moi bien sur, je ne vois pas qui peut être discret… Tout le monde est assez sociable et sympathique, il y a une très bonne ambiance au sein de la promo… Pourquoi ?

Kyu Jung observa Jong Hae encore une fois, en entendant son interrogation. Bon, c’était logique de poser la question, quel étudiant venait en demandant qui était discret, et qui ne l'était pas, ans un amphithéâtre ? Aussi, le détective haussa les épaules en lançant simplement :

- Je n'aime pas attirer l'attention sur moi. Je suis du genre timide, alors...Je m’entends mieux avec les gens calmes. Tu vois le type là-bas, qui a l'air de mettre de l'ambiance en faisant rire les gens ? Moi...Jamais je ne serais capable de m'en approcher.

Il croisa les bras sur la table et posa son menton dessus, faisant une moue embêtée et mal à l'aise en observant la salle. Mon dieu, sa mère le frapperait si elle l'entendait. Timide, n'aimant pas attirer l'attention ? C'était tout l'inverse. Tout gamin, quand il avait compris qu'il était un peu plus intelligent que les autres, il en avait tout de suite profité. Combien de fois ses sarcasmes avaient fait hurler ses profs au collège, au lycée ? Combien de fois son ton cassant et ses sourires l'avaient fait renvoyé ? Sans parler de ce jour où son prof de sport l'avait tiré par les cheveux jusqu'au bureau du proviseur, à 16 ans, en découvrant son tatouage sous la clavicule. Kyu Jung avait toujours été un fauteur de trouble en puissance, ne supportant pas l'autorité. Tout le bahut le connaissait, à l'époque, et il avait beaucoup d'ennemis. Mais aujourd'hui, il n'était pas Kyu Jung - il était Tae Hyen, le passionné de biochimie, timide et souriant.  Et il continuait d'avoir cet air mal à l'aise alors que les yeux plissés de Jong Hae le fixait, comme pour voir ce qu'il y avait sous le masque du détective. Toujours méfiant. Vraiment intéressant, cet étudiant.

- Tu viens d’arriver dans la région ? Tu as été transféré dans cette université ?

Kyu Jung se glissa dans la peau de Tae Hyen, ne tardant pas à sourire. Combien de fois avait-il prit ce faux nom ? Combien de fois s'était-il fait passer pour ce qu'il n'était pas ? La dernière fois, il était lycéen pendant une semaine, et s'en était sorti à merveille. Maintenant qu'il se retrouvait dans une fac avec un entourage de son âge, il devrait s'en sortir un peu plus facilement, non ? Du moment que personne ne voyait son arme ou ses couteaux. Et la seule façon de rendre des mensonges plus crédible, c'était de les dissimuler derrière une part de vérité. Ce qu'il fit :

- Je suis né et j'ai vécu à Busan pendant longtemps. Je suis venu à Séoul à la fin du lycée pour poursuivre les études, en fait. Il y a de tout, ici. On peut tout faire. Et je voulais en profiter pour voir mon meilleur ami qui avait déménagé depuis longtemps. Mais mon ancienne fac ne me plaisait pas, donc oui, j'ai été transféré, c'est pour ça que je n'arrive qu'aujourd'hui.

Il n'avait pas à s'en vouloir, tout était presque vrai. Il est né à Busan et après ses concours d'entrée dans la police, il était directement venu à Séoul. Et principalement pour voir Ryu Jeong. Maintenant, de là à dire qu'il avait légèrement menacé l'administration par un chantage bien tourné pour l'inscrire sur la liste des étudiants, c'était une autre histoire. Mais c'était pour la bonne cause. Des étudiants étaient morts, tout de même ! Trois en quatre mois. C'était affolant. Pas question qu'il y en ait un de plus, ça non. Si le dealer était dans cette université, l'enquêteur le retrouverait.

Mais pour ça, il avait besoin de plus d'informations.

Cependant, un des étudiants attira son attention. ce garçon dans les premiers rangs qui s'étaient retourné pendant une seconde pour les regarder. Ou plutôt... Il avait regardé Jong Hae, là, non ? Ce garçon dont Kyu Jung ignorait encore le nom. Jae Seop.
Arquant un sourcil, l'enquêteur observant son voisin de table, voyant qu'il avait aussi remarqué le regard de ce type là en bas, et demanda en désignant Jae Seop d'un mouvement du menton :

- Et lui, c'est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Jeu 7 Nov - 11:02


    Etonnement, Tae Hyen ne semblait pas se démonter face aux questions de Jong Hae, bien au contraire. L’étudiant le vit sourire discrètement alors qu’il se mettait à lui déballer toutes les lectures qu’il avait faites, énonçant Freud et d’autres théories scientifiques et neurologiques. Bon… ok… Ce type semblait savoir de quoi il lui parlait. Ou alors, il bluffait comme un pro, tout en cherchant visiblement à lui mettre plein la vue. Les sourcils toujours froncés, Jong Hae posa son visage sur sa main, le coude replié sur le rebord de son bureau.

    -          Je ne sais pas si notre Fac est la meilleure dans ce domaine mais les cours y sont en tout cas intéressants et les professeurs ne sont pas trop barbants...

    Jong Hae ne chercha pas plus longtemps à tester le jeune homme. Il était du genre à être vite distrait par autre chose et en l’occurrence, ici, il l’était par l’observation qu’il faisait de l’amphithéâtre. Inconsciemment, il passait en revue les personnes qui pouvaient effectivement être un peu trop calmes et discrètes, mais comme il l’avait précisé à Tae Hyen, il devait être le seul à correspondre vraiment à cette description. Quand il fit le curieux et lui demanda pourquoi il s’intéressait à cela, Tae Hyen haussa à son tour les épaules avant de lui expliquer :

    - Je n'aime pas attirer l'attention sur moi. Je suis du genre timide, alors...Je m’entends mieux avec les gens calmes. Tu vois le type là-bas, qui a l'air de mettre de l'ambiance en faisant rire les gens ? Moi...Jamais je ne serais capable de m'en approcher.

    Devant la moue du jeune homme, Jong Hae ne put s’empêcher d’être légèrement attendri. Il comprenait ce que lui disait Tae Hyen. Lui-même était timide, et sa maladie n’arrangeait pas les choses. Il avait l’impression de faire totalement partis d’un autre monde où il était impossible d’y pénétrer ou d’en sortir. Bien qu’il soit apprécié de la plupart de ses camarades, ces derniers ne cherchaient pas non plus à vraiment se lier avec lui, comme s’ils sentaient qu’il ne voulait s’attacher à personne. A part son meilleur ami, Jong Hae ne s’ouvrait à personne. Il avait beaucoup de copains, mais peu de véritables amis.

    Reportant son attention sur le nouvel élève, Jong Hae laissa sa curiosité l’emporter à nouveau, toujours habité par une certaine méfiance. Il questionna Tae Hyen sur ses origines, l’interrogeant sur les raisons de sa venue ici. Et encore une fois, le jeune homme ne se vexa pas devant ses questions, et lui répondit gentiment, le sourire aux lèvres.

    - Je suis né et j'ai vécu à Busan pendant longtemps. Je suis venu à Séoul à la fin du lycée pour poursuivre les études, en fait. Il y a de tout, ici. On peut tout faire. Et je voulais en profiter pour voir mon meilleur ami qui avait déménagé depuis longtemps. Mais mon ancienne fac ne me plaisait pas, donc oui, j'ai été transféré, c'est pour ça que je n'arrive qu'aujourd'hui.

    Jong Hae hocha la tête, compréhensif, sa méfiance commençant à disparaitre au fur et à mesure que Tae Hyen lui expliquait les choses. Peut-être s’était-il trompé à son sujet ? Peut-être était-il trop méfiant et paranoïaque. Il avait tellement peur que les autres percent son secret qu’il imaginait que tout le monde en avait également. Un peu honteux, il se reprit donc, et adressa un sourire –invisible à cause de son masque – à celui qui prétendait être Tae Hyen.

    - Dans ce cas, bienvenue à Hongik University. Si tu as besoin d’aides pour la fac et les cours, n’hésite pas à me demander. Je pourrai t’envoyer mes notes par mail si tu veux… Je vis dans une chambre universitaire donc je suis souvent sur place si tu me cherches…

    Après quoi, il se retourna sur sa chaise tout en se grattant la nuque. Il était toujours aussi mal à l’aise avec les gens. Peu expressif, certains le qualifiaient de froid alors qu’il cherchait seulement à se protéger des autres. Aussi, lorsqu’il faisait preuve d’autant de… d’attention envers quelqu’un, il ne pouvait s’empêcher d’en être gêné.

    Au même instant, Jong Hae sentit un regard sur lui. Il ressentit comme des milliers de petites fourmis dans le cou, vous savez, cette sensation que vous avez lorsque vous êtes sûr que quelqu’un vous fixe avec insistance ? Ou cette sensation que vous ressentez lorsque l’être que vous aimez pénètre dans la même pièce que vous. Un mixte de ces deux sensations. Jong Hae savait déjà de qui il s’agissait et pourtant, lorsqu’il dirigea ses yeux dans la direction de Jae Seop, ce dernier s’était déjà retourné sur sa chaise, détournant les siens. Cette constatation déprima un peu Jong Hae qui s’interrogea : S’était-il imaginé cette scène ? Se faisait-il tellement d’illusions qu’il se mettait à imaginer des choses qui n’existaient pas ? Pourtant, il avait bien senti quelqu’un le fixer…

    Bien malgré lui, son humeur se fit plus triste, et cela se vit immédiatement sur son visage. Il ne cessait de fixer Jae Seop, comme si cela pouvait amener ce dernier à de nouveau se retourner dans leur direction. Mais non. Son camarade ne faisait que lui tourner le dos.

    - Et lui, c'est qui ?

    La question fit sursauter Jong Hae qui en avait presque oublié la présence de Tae Hyen à ses côtés. Sans pouvoir se contrôler, il sentit ses joues se colorer lorsqu’il comprit que le nouveau désignait Jae Seop. Mince ! Il s’était fait grillé aussi vite ? Tae Hyen avait-il remarqué la façon dont Jong Hae regardait Jae Seop ou demandait-il cela innocemment ?  Dans le doute, l’étudiant se dit qu’il allait devoir faire attention à l’avenir… Tae Hyen semblait un peu trop observateur à son goût.

    - Ah euh… c’est euh… Park Jae Seop. Il est… enfin… voilà. C’est Jae Seop.

    Au fur et à mesure qu’il parlait, Jong Hae avait l’impression que son visage était de plus en plus rouge, et son masque ne suffisait plus à cacher ses rougeurs puisqu’elles s’étiraient jusqu’à ses oreilles. Il préféra donc baisser la tête pour se donner le temps de se remettre de ses émotions. Le simple fait que Tae Hyen désigne Jae Seop avait suffis à faire accélérer son rythme cardiaque. Jong Hae se trouvait vraiment pathétique. Il toussa légèrement pour donner le change, jetant un coup d’œil vers l’entrée de l’amphi, espérant secrètement que le professeur allait enfin faire son apparition… Mais non ! La porte restait obstinément fermée ! Et lorsque le jeune homme jeta un coup d’œil à sa montre, il vit qu’il était déjà et quart… C’était bien la première fois que Monsieur Park était en retard… Etait-il absent ou malade ?

    Comme s’ils s’étaient donné le mot, les autres étudiants commencèrent un peu à se dissiper, se mettant à parler plus fort. Certains sortirent de l’amphi comme pour vérifier que le professeur n’était pas dans le couloir. L’un réapparut quelques minutes plus tard et lança à travers la pièce :

    - Je vais vite voir l’administration pour vérifier que Mr Park est bien là aujourd’hui. Si à et demi il n’est  toujours pas là, on pourra partir je pense…

    C’était comique de voir comment l’absence d’un professeur faisait toujours plaisir à ses élèves. Ingrats qu’ils étaient ! Mais Jong Hae ne pouvait les blâmer. Lui-même serait bien arrangé s’il pouvait rentrer chez lui pour se reposer un peu. La fatigue commençait à se faire ressentir. Il avait un gros coup de barre. Cela lui arrivait souvent, il était de constitution fragile après tout. Ce genre de chose l’agaçait royalement, mais il ne pouvait rien y faire. Il avait toujours vécu avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête, et cela n’allait pas changer de ci-tôt.

    Se tournant vers Tae Hyen, il lui lança plus doucement qu’auparavant, comme s’il murmurait alors que tous les autres autour d’eux avaient élevé la voix :

    - Professeur absent dès ton premier jour. C’est pas de chance quand même…
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Ven 15 Nov - 3:26

- Dans ce cas, bienvenue à Hongik University. Si tu as besoin d’aides pour la fac et les cours, n’hésite pas à me demander. Je pourrai t’envoyer mes notes par mail si tu veux… Je vis dans une chambre universitaire donc je suis souvent sur place si tu me cherches…

Kyu Jung fut surpris de cet élan de gentillesse. Enfin, à moitié. Jong Hae avait l'air doux et gentil, évidemment. Et le jeune enquêteur avait la preuve que c'était le cas. Mais en même temps, il avait vraiment l'air d'avoir envie qu'on le laisse tranquille. Ce qui se comprenait, bien sûr, mais pourquoi faire des efforts et se forcer à être sympa ? Par politesse ?
Ou bien il était vraiment profondément gentil et miséricordieux ? Du genre à ne pas vouloir laisser tomber les gens...
Kyu Jung nota l'information dans un quoi de sa tête, observant son voisin du coin de l'oeil alors que ce dernier se grattait la nuque d'un air gêné.
Il esquissa un petit sourire, finalement :

- Merci, c'est sympa.

Il remarqua peu après el regard de Jae Seop sur eux, et surtout envers Jong Hae. A priori, ce dernier l'avait remarqué aussi, puisqu'il eut une réaction pour le moins mémorable au moment ou le prénommé Tae Hyen lui demanda de qui il s'agissait. Entre le sursaut et les rougeurs légèrement visibles malgré le masque, c'était assez surprenant.

- Ah euh… c’est euh… Park Jae Seop. Il est… enfin… voilà. C’est Jae Seop.

Kyu Jung observa longuement Jon Hae, alors que ce dernier bégayait difficilement. Ce petit air maladroit...Et là, n'était-ce pas ses oreilles qui étaient en train de devenir toutes rouges ? Kyu Jung esquissa un petit sourire amusé. Que c'était mignon. Rapidement, l'étudiant baissa la tête, et toussota un peu pour faire passer l'émotion, ce qui étira un peu plus le sourire du détective. Non....Est-ce que par hasard ?

- Jae Seop ? Je vois...

Jong Hae continua de donner le change pour faire passer ses émotions, et le détective cessa de le regarder pour observa la salle, alors qu'il y avait plus de bruit qu'avant. Comme s’ils s’étaient donné le mot, les autres étudiants commencèrent peu à peu à être bruyants, discutant sans pudeur au travers de la salle, empêchant les plus calmes de se concentrer sur leurs polycopiés en attendant. Un des élèves quitta la salle un instant, avant de revenir pour prévenir les autres :

- Je vais vite voir l’administration pour vérifier que Mr Park est bien là aujourd’hui. Si à et demi il n’est  toujours pas là, on pourra partir je pense…

Kyu Jung posa son visage sur la paume de sa main, observant l'étudiant qui partait vérifier l’absence du professeur. Allons-bon. Si la moitié des suspects se barrait dès le premier jour d'enquête, ça ne l'arrangeait pas beaucoup. Ceci dit, ce serait peut-être l'occasion de fouiller un peu la fac. Sait-on jamais...Chaque lieu étaient susceptibles de refermer des indices. Ses réflexions furent interrompus par le murmure doux de Jong Hae :

- Professeur absent dès ton premier jour. C’est pas de chance quand même…

Kyu Jung arqua un sourcil, avant de souffler d'une voix absente :

- Oui....Quel dommage. Et quelle coïncidence.

Il croisa les bras sur son torse tout en observant la porte d'entrée de la salle. Comme par hasard, aujourd'hui précisément, le prof était absent ? Le détective n'oubliait pas que toute la fac était suspecte. Qu'est-ce qui lui prouvait que ce professeur n'était pas impliqué dans l'affaire du trafic de drogue ? Pour qu'il soit pile absent son premier jour...
Kyu Jung souffla. Non, c'était idiot. Personne ne savait qu'il était enquêteur. Surtout avec son allure, c'était difficilement compréhensible. Entre ses cheveux roses et sa veste en cuir...Sans parler de son jeune âge.
Non, c'était une coïncidence. Ave ce genre de métier, on devenait plus facilement parano.

Le jeune homme s'étira un peu, avant de lancer un regard à Jong Hae. Il avait l'air calme et discret, alors il ne le ferait pas repérer, c'était une bonne chose. Et il avait peut-être des infos. Aussi, il se tourna vers lui avec le genre de sourire qui sous-entend que l'on est sur le point de demander un service.

- Jong Hae, si le prof est effectivement absent, tu voudras bien me faire visiter l'établissement ? Il planta son regard dans le sien et insista un petit peu - S'il te plait...

Il remarqua que Jong Hae hésitait. Ou plutôt, qu'il n'avait pas l'air d'en avoir envie, mais n'osait pas refuser. Aussi, le détective insista en murmurant de façon à ce que seul l'étudiant entende :

- En échange de te prendre un peu de ton temps libre, je te donnerais quelques conseils pour Jae Seop.

Il remarqua l'expression horrifiée de son nouveau camarade et esquissa un petit sourire. Être détective était une chose. On apprenait à analyser les gens. Mais voir ce jeune homme rougir jusqu'au oreilles rien qu'en regardant un autre garçon...C'était plutôt clair, non ?
Il essaya néanmoins de le rassurer, murmurant toujours pour ne pas que les oreilles indiscrètes entendent :

- T'en fais pas, je vais pas aller le répéter. Mais tu es trop timide toi, il faut que tu ailles le voir. Enfin, on en reparlera. T'inquiète, je te dis. Je vais pas te balancer. Et puis, je suis gay aussi alors...Je comprends.

Il ajouta avec une lueur amusée dans le regard :

- Enfin, je dis ça...Peut-être que je me plante royalement sur ton compte. Et si c'est vraiment le cas, je te présente mes excuses les plus sincères.


Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Lun 25 Nov - 11:58


    Jong Hae n’était pas à l’aise avec Kyu Jung, et cela même lorsqu’il lui proposa de l’aider à rattraper les cours. Pour cette raison, il eut une moue gênée ci tôt sa proposition faite, et cela ne s’arrangea pas lorsqu’il aperçut le sourire amusé de ce dernier.

    - Merci, c'est sympa.

    Pour un peu, l’étudiant en regrettait presque sa demande. Lui qui était d’habitude si renfermé sur lui-même, sa politesse l’avait mis dans une situation délicate. Habituellement, il fallait un certain temps avant « d’apprivoiser » l’étudiant. Il n’était pas froid ou vraiment renfermé, mais plutôt craintif et méfiant. Une fois qu’il connaissait les gens, en revanche, on notait un changement de comportement indéniable. Avec Kyu Jung, c’était différent. Etait-ce à cause de son côté enjoué ou y avait-il autre chose ? S’agissait-il seulement de politesse de la part de Jong Hae ? Allez savoir… Toujours est-il que la proposition était lancée et qu’il ne pouvait plus faire machine arrière à présent.

    Lorsqu’il fut ensuite question de Jae Seop, Jong Hae perdit le peu d’assurance qu’il pouvait avoir depuis l’apparition de Kyu Jung. Sans qu’il ne puisse s’en empêcher, il se sentit rougir et bégaya comme un ado de quatorze ans. Il espérait que sa réaction n’allait pas éveiller les soupçons du nouveau mais il n’y croyait guère. Pour ce genre de chose, Jong Hae était un peu trop transparent. S’il avait réussi à s’en sortir sans heurt jusqu’à maintenant, c’était probablement grâce à son masque qui cachait une partie de ses émotions.

    - Jae Seop ? Je vois...

    Jong Hae se risqua à jeter rapidement un coup d’œil à son voisin de table,  assez longtemps toutefois pour remarquer le sourire de ce dernier. Oh pitié ! Faites qu’il n’ait rien remarqué ! Ou au moins, qu’il ne dise rien ! La seule consolation qu’avait Jong Hae était que Kyu Jung ne connaissait encore personne. Il ne voyait donc pas à qui il pourrait éventuellement raconter des choses un peu trop… tabou… d’un autre côté, lancer des ragots était un bon moyen pour s’intégrer dans un groupe d’élèves. C’était une chose qui répugnait Jong Hae, mais qui, malheureusement, était monnaie courante à l’université (et dans toutes écoles qui se respectent…).

    Vint le moment où tout le monde commença à être plus ou moins bruyant, l’absence du professeur les rendant vite indisciplinés. Suite au départ d’un de ses camarades, Jong Hae se tourna de nouveau vers Kyu Jung pour lui faire remarquer qu’il n’avait pas de chance dès son premier jour.

    - Oui....Quel dommage. Et quelle coïncidence.

    Jong Hae fronça les sourcils devant le ton pour le moins inattendu de son camarade. La façon dont il avait prononcé le mot coïncidence était vraiment étrange, comme s’il sous-entendait quelque chose… comme si le professeur avait fait exprès d’être absent le jour de son arrivée… Ce qui était fort improbable… n’est-ce pas ?

    Sentant un changement notable dans le comportement de son voisin de table, Jong Hae sursauta légèrement lorsqu’il le vit se tourner vers lui, un grand sourire aux lèvres… le genre de sourire qui ne présageait rien de bon, si vous vouliez son avis. L’étudiant eut d’ailleurs une moue, et un mouvement de recul, par reflexe.

    - Jong Hae, si le prof est effectivement absent, tu voudras bien me faire visiter l'établissement ? S'il te plait...

    Euh…non ? Le premier réflexe de Jong Hae fut de refuser. Il lui avait déjà proposé de lui prêter ses cours, c’était déjà pas mal non ? Il valait mieux ne rien lui demander de plus. En plus, Kyu Jung était vraiment un gars étrange. Malgré toutes les excuses et explications qu’il lui avait données, Jong Hae conservait un sentiment de retenue en sa présence…

    - Je crois pas que…

    Mais déjà, Kyu Jung se rapprochait de lui, et murmurait de façon à ce que personne d’autre n’entende :

    - En échange de te prendre un peu de ton temps libre, je te donnerais quelques conseils pour Jae Seop.

    …….L’information mit du temps à arriver jusqu’au cerveau de Jong Hae, mais lorsque ce fut le cas, sa réaction ne tarda pas à venir. Il aborda une mine horrifiée, passant ensuite par toutes les  couleurs possibles et imaginables. Ainsi… il s’était fait grillé, comme il l’avait craint un peu plus tôt. Foutu visage beaucoup trop expressif ! Et ces rougeurs… Rahh ! Malgré ses efforts, il n’arrivait jamais à contrôler la chaleur qui lui montait aux joues lorsqu’il était embarrassé. Il avait maintes fois tenté de le travailler, en vain… il avait même demandé à son médecin une fois… Avant de rougir à sa propre demande. Le médecin avait eu un sourire compatissant, lui informant que ce genre de réaction physique était surtout liée à ses réactions mentales. Et que s’il voulait éviter ce genre de « honte », il fallait avant tout qu’il prenne confiance en lui… Mouai… Plus facile à dire qu’à faire…

    Mais revenons à l’instant présent.  Jong Hae ne savait comment réagir. Il pouvait toujours essayer de nier et prétendre qu’il ne voyait pas de quoi il parlait, mais ses réactions parlaient pour lui et risquaient bien de ne pas le rendre très convaincant. Il ouvrit plusieurs fois la bouche pour dire quelque chose, sans que rien ne finisse par en sortir. Un véritable poisson rouge cherchant à respirer hors de son bocal… Finalement, il ferma la bouche, et fit la moue, baissant les yeux sans rien ajouter. Il était grillé, il était grillé… autant ne pas en rajouter.

    - T'en fais pas, je vais pas aller le répéter. Mais tu es trop timide toi, il faut que tu ailles le voir. Enfin, on en reparlera. T'inquiète, je te dis. Je vais pas te balancer. Et puis, je suis gay aussi alors...Je comprends. (…)  Enfin, je dis ça...Peut-être que je me plante royalement sur ton compte. Et si c'est vraiment le cas, je te présente mes excuses les plus sincères.

    Jong Hae releva la tête, les yeux plissés, l’air méfiant. Kyu Jung prétendait qu’il ne dirait rien à personne, mais pouvait-il lui faire confiance ? Il ne le connaissait que depuis quelques minutes, comment pourrait-il lui faire confiance alors qu’il détenait un tel secret ?! Il ne lui coutait rien d’aller raconter à tout le monde que Jong Hae avait le béguin pour l’un de ses camarades… Alors pourquoi ? Pourquoi ne rien dire ? Il ne lui demandait qu’un simple petit service en échange… c’était vraiment louche.

    Prenant une grande inspiration, ne pouvant s’empêcher, au passage, de jeter un coup d’œil à Jae Seop, Jong Hae finit par répondre :

    - Je… je te ferai faire le tour du bahut mais… s’il te plait : oublies ça ! Je veux pas en parler et… c’est pas important de toute façon.

    Kyu Jung ne pouvait pas comprendre. Il ne s’agissait pas juste d’une histoire de timidité. C’était bien plus compliqué que cela. Comment Jong Hae pouvait-il se permettre d’aimer alors qu’il était atteint d’une maladie incurable, qui mettait tous les jours sa vie en danger ? Il ne voulait pas être égoïste et impliquait une personne extérieure… Il ne voulait pas s’attacher… Quitte à souffrir tout seul de son côté.

    Le camarade de tout à l’heure finit par refaire surface, l’air tout joyeux. Inutile d’être devin pour comprendre ce qui le rendait si enthousiaste. En effet, avant même qu’il n’ouvre la bouche, Jong Hae devina que le professeur ne serait pas là aujourd’hui… et qu’il allait donc devoir jouer les guides touristiques pour Kyu Jung…enfin, pour Tae Hyen. Très vite, le brouhaha augmenta, les élèves manifestant leur joie d’échapper à un nouveau cours barbant, et rangeant rapidement leurs affaires. Jong Hae fit de même de son côté, ne réalisant même pas que son regard était de nouveau fixé sur Jae Seop qui disparaissait bientôt de l’amphi. Un soupire s’échappa de ses lèvres… lasse. Quand est-ce que cette situation allait changer ? Il en avait marre. Marre de ne pouvoir supprimer les sentiments qu’il éprouvait pour lui…
    Jong Hae finit par mettre son sac sur l’une de ses épaules, et se tournant vers Kyu Jung, il lui lança, d’un ton pas du tout enjoué :

    - On y va ?

    Il n’était pas motivé, cela se voyait clairement. A vrai dire, il était même totalement déprimé. Le fait qu’il ait été démasqué aussi rapidement lui avait fait réaliser à quel point il pouvait se retrouver dans la moise en seulement quelques secondes. Que ferait-il si Jae Seop découvrait la vérité ? Que ferait-il si ce dernier se mettait à l’éviter et le détester à cause de cela ? Jong Hae n’était pas sûr de pouvoir le supporter.

    Arrivé dans le couloir, Kyu Jung sur ses talons, Jong Hae remarqua très vite Jae Seop au fond du couloir à droite. A croire qu’il avait développé une sorte de 6eme sens lui permettant de le localiser n’importe où. Face à cette constatation, il décida de partir dans le sens inverse, demandant à Kyu Jung pendant qu’il marchait :

    - Tu veux que je te fasse visiter quoi en premier ?  Tu veux voir la partie administrative ou les coins un peu plus… fun ?
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Mar 31 Déc - 17:47

- T'en fais pas, je vais pas aller le répéter. Mais tu es trop timide toi, il faut que tu ailles le voir. Enfin, on en reparlera. T'inquiète, je te dis. Je vais pas te balancer. Et puis, je suis gay aussi alors...Je comprends. (…) Enfin, je dis ça...Peut-être que je me plante royalement sur ton compte. Et si c'est vraiment le cas, je te présente mes excuses les plus sincères.

Kyu Jung garda le silence suite à sa déclaration, voyant les sourcils de Jong Hae se plisser un peu plus. Méfiant ? Il devait l'être. Et au fond, ce n'était pas étonnant. Le nouvel étudiant aux cheveux roses avait franchement l'impression d'enchaîner boulette sur boulette depuis qu'il venait d'arriver, et c'était vraiment rare, de sa part.
Finalement, son interlocuteur prit une grande inspiration, avant de répondre, pas très sûr de lui :

- Je… je te ferai faire le tour du bahut mais… s’il te plait : oublies ça ! Je veux pas en parler et… c’est pas important de toute façon.

Kyu Jung cligna des yeux, observant le jeune homme. Pas important ? Mais...Il parlait de ses sentiments, non ? Bien sûr que c'était important. Par contre, le fait qu'il ne veuille pas en parler, surtout avec un inconnu, ça, ça se comprenait :

- Pas de problème, je comprends. Mais...Ne dis pas que ce n'est pas important. Ça l'est.

Évidemment, il ne connaissait pas l'histoire de Jong Hae. Il ne s'en doutait même pas. Mais pour lui, les sentiments, c'était ce qu'il y avait de plus important ; et quoi qu'il se passe, il ne fallait pas les dénigrer. Jamais. Cependant, Kyu Jung voulait éviter les leçons de moral, parce qu'il n'avait rien à dire, vu que sa vie illustrer bien l’apocalypse sentimental dans lequel il baignait.

Le camarade de tout à l’heure finit par refaire surface, l’air tout joyeux. Le détective arqua un sourcil, pas surpris d'entendre que le professeur était absent. Se tournant vers Jong Hae, il rangea son sac, prêt à le suivre, alors que tout le monde chahuter, ravi de ces heures de libre, gagnées par surprise. Cependant, il fut surpris de voir cette expression lasse, voir résignée, dans ses yeux. Il suivit son regard, et comprit que ce regard, il le dédiait à Jae Seop, encore une fois. Le détective passa une main sur sa propre nuque, la massant doucement, un peu embêté pour le bel étudiant. Est-ce qu'il allait vraiment se laisser dépérir sans rien tenter ? Ce serait triste...

- On y va ?

Kyu Jung arqua un sourcil, remarquant bien le manque de motivation de Jong Hae. Ce qui pouvait se comprendre, ceci dit, puisqu'il le forçait un peu à lui faire cette visite guider. Sans compter qu'il n'avait pas l'air ravi de s'être fait grillé par rapport à ses sentiments envers Jae Seop. Mais le détective, malgré son intuition, était loin de s'imaginer le lourd secret qui pesait sur le coeur et le corps du jeune étudiant. Et s'il l'avait su, il aurait sans doute mieux compris les raisons qui poussaient le jeune homme à se braquer quand à ses relations, et ses histoires d'amour.
Et au fond, ça ne regardait pas Kyu Jung.

- Je te suis.

Marchant dans le couloir, il remarqua la présence de Jae Seop au loin, mais son nouvel "ami" lui fit faire immédiatement demi-tour, comme pour 'léviter. Ne faisant aucune remarque, il se contenta de le suivre, tout en se perdant dans ses pensées, pendant un instant. Entendant son portable vibrer, il le sortit de sa poche pour y lire un SMS de son meilleur ami. Ce dernier qui se moquait gentiment de lui, comme à son habitude. Ce qui fit sourire le détective.

Vraiment, Ahn Ryu Jeong ?

A croire que les années auront beau passées, jamais il ne changerait. Et c'était tant mieux, Kyu Jung l'aimait ainsi, depuis un peu plus de quinze ans. Mais cet amour exclusif, ça faisait six ans qu'il le portait dans son coeur. Coucher avec son meilleur ami, et en tomber amoureux, c'était vraiment la plus grande erreur de sa vie. La plus belle aussi. La plus délicieuse, et la plus merveilleuse qu'il n'ait jamais vécu. Et pourtant. Combien de fois Jin Hei lui avait dit qu'il se faisait du mal, à continuer d'espérer après Ryu Jeong ? A chaque fois, Kyu Jung lui avait répliqué de se mêler de ses affaires. Mais à chaque fois, il savait que le mécanicien n'était pas totalement dans le faux.
Mais les sentiments ne se contrôlaient pas. Il suffisait qu'il reçoive un de ses SMS, comme maintenant, pour qu'un sourire illumine son visage.
Il avait toujours été là, finalement. Il se souvenait encore quand, à 16 ans, il était parvenu à avouer son homosexualité à son meilleur ami. Qui n'avait absolument pas été choqué. Et d'ailleurs, n'était-ce pas cinq mois après qu'ils avaient finit dans le même lit ?
Et six ans plus tard, le détective revint en annonçant que pour la première fois, une femme parvenait à faire de l'effet. Surpris, Ryu l'avait été. Mais encore une fois, il avait su trouvé les mots juste.

Comme toujours.

« Tu ne te souviens pas de ce que je t'ai dit quand tu m'as annoncé que tu préférais les hommes ? Kyu... Femme ou homme, ce n'est pas important. C'est d'une âme dont tu tombes amoureux, pas de son sexe. C'est bien la première fois que l'on doit dire à un homme, qu'aimer une femme est possible et normal. Peut-être que tu aimes les deux, ça arrive. Tu goûtes de tout comme ça, un champ plus ouvert, tu vois ? T’es jeune, tu peux bien essayer. Au fond t'as de la chance, mon grand. »

Le détective esquissa un nouveau sourire, comme l'imbécile heureux qu'il était. Et voilà. Comme d'habitude, quand il pensait à ce superbe idiot de journaliste, l'homme aux cheveux roses ne parvenait plus à se concentrer sur son travail. Pourtant, ce n'était pas le moment. Rangeant son téléphone, il releva les yeux, avant d'entendre la question de Jong Hae :

- Tu veux que je te fasse visiter quoi en premier ? Tu veux voir la partie administrative ou les coins un peu plus… fun ?

Réfléchissant longuement, Kyu Jung ne répondait pas tout de suite. L'essentiel, c'était d'obtenir le maximum d'informations, et surtout, le plus vite possible. Aussi, il reprit le fil de ses réflexions en pesant le pour et le contre. Ce n'était certainement pas vers l'administration qu'avait lieu les rencontres entre étudiants et dealers. Ce pourquoi, il finit par répondre :

- Tout sauf la partie administrative.

Ainsi, le détective suivit le jeune étudiant en marchant. Préférant ne plus l'embêter avec des questions personnelles pour l'instant, il tenta de se concentrer sur son enquête, et demanda doucement :

- Jong Hae, est-ce qu'il y a des endroits où l'accès est interdit aux étudiants, ici ?

Parce qu'à priori, c'était là qu'il faudrait commencer ses recherches. Mais en même temps qu'il marchait, il jeta un nouveau coup d'oeil à Jong Hae. Malgré son masque, il ne pouvait le nier, ce garçon avait un charme fou. Comme un potentiel dont il ne se rendait pas compte. Comment disait-on déjà ?

Une fille belle qui l'ignore, c'est sexy.

Ce genre de phrase n'avait jamais vraiment intéressé le détective, mais si l'on pouvait la tourner au masculin, elle aurait certainement correspondu au jeune étudiant. Avec ses jolis yeux perdus dans le vague, il avait de quoi attirer l'attention. Et encore, jusqu'ici, il ne l'avait pas vu sans son masque. Mais pourquoi était-il si timide et peu sûr de lui ? Il avait l'air plutôt svelte, et vraiment mignon contrairement aux autres étudiants du coin, qui étaient plutôt stéréotypés.

Enfin, ça ne le regardait pas vraiment, et il évita d'en faire la réflexion, se contentant de le suivre en silence. Il aurait bien voulu lui expliquer la situation - ça aurait été tellement plus simple pour la suite de son enquête. Mais premièrement, il risquait de griller sa couverture, puisque Jong Hae pourrait le répéter à n'importe qui ( voir même l'administration ). Deuxièmement, il était fort possible qu'il ne le croit tout simplement pas - un détective ancien inspecteur, de seulement 22 ans ans, avec les cheveux roses ? Quelle idée ! - et troisièmement, rien ne prouvait encore qu'il n'était pas mêlé à son enquête. Donc pour l'instant, niet.
Et pourtant, au fond de lui, il espérait que l'étudiant ne soit pas mêlé à tout ça. Comme s'il avait le sentiment qu'il pourrait, peut-être, être un peu plus proche de lui par la suite. Ce genre de caractère ne lui déplaisait pas, au fond.

Sorry >.<:
 
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   Dim 12 Jan - 20:40

    Jong Hae ne savait pas s’il pouvait avoir confiance à Kyu Jung – enfin à Tae Hyen. Tout ce qu’il espérait, c’était que ce dernier ne parle plus de Jae Seop en sa présence, et surtout, qu’il n’en parle à personne d’autre. Imaginez s’il se mettait à faire courir la rumeur que Jong Hae était amoureux de lui. Quelle catastrophe ! Sa vie deviendrait un véritable cauchemar. Il imaginait facilement le regard des autres sur lui, comme si sa vie n’était déjà pas assez difficile comme cela. Mais pire que tout… il imaginait le regard de Jae Seop…un regard de haine, de pitié, de dégout peut-être ? Quoiqu’il en soit, il risquait bien de ne pas s’en sortir indemne si la nouvelle venait à être répandu. Oui… il avait tout intérêt à ce que Kyu Jung garde le silence. Et tout intérêt à être donc un minimum poli et gentil avec lui pour éviter de se le mettre à dos… « Faites qu’il ne dise rien, par pitié ! » Geignit intérieurement Jong Hae.

    Les yeux fatigués, lasses, il vit le nouveau se tourner vers lui, visiblement étonné de l’entendre dire que ses sentiments n’étaient pas important. Mais c’était bien le cas. Ses sentiments étaient là, ils étaient forts, très forts même. Mais en vain. Cela ne servait à rien de continuer à les cultiver de la sorte. Il tentait bien de ne plus y penser, de l’oublier, mais c’était quasi impossible. En un an, rien n’avait changé, et le jeune étudiant se faisait de la peine tout seul…

    - Pas de problème, je comprends. Mais...Ne dis pas que ce n'est pas important. Ça l'est.

    Jong Hae lui jeta un coup d’œil septique avant de secouer la tête, fataliste. Il n’ajouta rien cependant. Après tout, qu’y avait-il à rajouter ?... Et il n’allait pas raconter ses problèmes à un inconnu.

    C’est ainsi que les deux jeunes hommes se retrouvèrent bien vite dans les couloirs de l’université. Le professeur étant absent, Jong Hae se devait à présent de jouer les guides touristiques. Tout en évitant le plus possible de croiser Jae Seop, ce qui se révéla difficile puisqu’ils tombèrent dessus ci tôt l’amphithéâtre quitté. Ils s’éloignèrent de l’autre côté, et alors qu’ils faisaient quelques pas, Jong Hae vit Tae Hyen sortir son portable pour y lire un message. Devant le sourire qui s’afficha sur les lèvres de ce dernier, l’étudiant ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Un message de sa petite amie ? Ou son petit ami puisqu’il lui avait révélé un peu plus tôt qu’il était gay. En vue de l’expression de son visage, cela devait être le cas. Ou du moins, il devait s’agir d’une personne qu’il aimait beaucoup. Jong Hae avait la même expression lorsqu’il recevait un sms de sa grande sœur… Bien qu’il soit curieux, Jong Hae ne dit rien et se contenta d’attendre que Tae Hyen ait finis sa lecture et le suive. Il l’interrogea ensuite sur les endroits qu’il avait envie de visiter en premier et son compagnon lui répondit après un temps d’hésitation :

    - Tout sauf la partie administrative.

    L’étudiant hocha la tête, compréhensif et commença donc sa visite guidée. Il n’était guère étonnant que Tae Hyen préfère voir d’abord les lieux de cours ou de loisirs avant la partie administrative. Cette dernière n’était vraiment pas passionnante, ni vraiment accueillante d’ailleurs. Mais il allait bien devoir s’y rendre un jour ou l’autre, surtout s’il était un nouvel élève. Il y avait de nombreux dossiers à remplir pour pouvoir avoir accès à toutes les plates formes de l’université.

    Ils marchaient déjà depuis une dizaine de minutes, Jong Hae expliquant de façon simple mais précise les divers lieux qu’ils traversaient, lorsque Tae Hyen lui posa une question pour le moins… surprenante :

    - Jong Hae, est-ce qu'il y a des endroits où l'accès est interdit aux étudiants, ici ?
    - Hum… je dirai certaines parties administratives, comme les bureaux des professeurs… et puis certains laboratoires aussi. Enfin, certaines réserves, je veux dire. On manipule souvent des substances dangereuses lors de nos cours et travaux pratiques alors elles sont sous clé. Mais je ne sais pas s’il y a d’autres endroits…


    Le jeune homme eut une petite moue derrière son masque alors qu’il réfléchissait à cette question de son côté. Bien que cette dernière l’ait surpris, il cherchait à y répondre avec sérieux. Après tout, même si la demande était pour le moins… louche, Tae Hyen devait avoir ses raisons pour les poser. Et Jong Hae ne perdait rien à lui répondre sincèrement.

    - A vrai dire, je passe plus de temps dans les dortoirs des étudiants alors… je ne sais pas trop. Désolé. Tu devrais demander ça à quelqu’un d’autre. Je suis peut-être pas la personne la plus amène à te présenter l’Université dans ses moindres recoins et ses moindres secrets.

    Ils continuèrent leur route pendant encore une longue demi heure, marchant côte à côte. Jong Hae apprenait à peu à peu se détendre en sa présence. Il devait bien l’avouer Tae Hyen était sympathique, même s’il était étrange et avait des questions à dormir debout. Au fond, il était attachant et même plutôt drôle. Jong Hae l’aimait bien…

    Ils durent cependant mettre fin à leur visite assez rapidement. En effet, le portable de Jong Hae sonna dans sa poche et il décrocha rapidement en voyant l’identifiant s’afficher. Son ventre se tordit légèrement, alors qu’il parla :

    - Allo ? Oui, bonjour…Oui…Ah ?... D’accord. J’arrive mais.. c’est grave ?... Ok, on en parle plus tard. Oui, merci. Au revoir.

    Jong Hae fixa un instant son téléphone avant de se secouer en sentant le regard insistant de Tae Hyen. L’hôpital venait de l’appeler pour lui demander un rendez-vous. Ils voulaient lui parler de ses derniers résultats sanguins. Le médecin n’avait pas voulu lui dire s’il y avait un problème ou si tout allait bien, il avait argumenté en disant que cela ne se discutait pas au téléphone. La barbe ! A présent, Jong Hae était effrayé à l’idée que peut-être, quelque chose n’allait pas… Mais pour l’instant, il devait s’excuser auprès de son camarade de classe.

    - Je suis désolé Tae Hyen, il faut que j’y aille. Est-ce que ça ira, à partir d’ici ? A droite, tu rejoindras la cours principale, et si tu vas à gauche, tu retrouveras l’amphi dans lequel on a eu cours tout à l’heure… Bon…

    Jong Hae se mordit la lèvre puis inclina légèrement la tête pour le saluer.

    - Je dois y aller. A bientôt peut-être !

    Il remit correctement la bretelle de son sac et s’éloigna rapidement en direction de l’entrée de la fac. Il devait attraper le prochain bus en direction de l’hôpital. Espérant que la circulation était bonne. Il n’allait pas réussir à être assez patient…


Fin
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: I don't want any trouble...[Kyu Jung]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't want any trouble...[Kyu Jung]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Lysandre Jung ->> The Pretty Boy ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: The beginning :: Brushed papers :: Anciens RPs-