Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Mer 6 Nov - 17:54

"Nothing is impossible to a willing heart"

Goo Na Ya & Choi Kyu Jung
Le 30 avril à 18h


Na Ya avait un don pour la dissimulation. Elle savait parfaitement se fondre dans la masse si le besoin s’en faisait sentir. Elle savait aussi se démarquer lorsqu’il le fallait. Elle avait une capacité d’adaptation folle, capable de garder pour elle ses pires colères et ses pires craintes. Aussi, malgré la discrète boule d’angoisse qui se nichait au creux de son ventre lorsqu’elle quitta son appartement ce matin-là, nul n’aurait pu deviner qu’il se passerait quelque chose. Elle avait simplement prévenu Hyun Joong qu’elle rentrerait sûrement tard. Lui se doutait bien de ce qu’elle allait faire mais n’en demandait jamais plus. Il faisait comme s’il ignorait qu’elle allait se mettre en danger. Il avait confiance en elle et en ses capacités pour se sortir des pires situations. Na Ya ne lui racontait le gros de ses aventures que lorsqu’elle en avait fini avec les missions de Kyu Jung. Parfois pourtant, la tentation était grande. Elle gardait cependant toujours le silence. Au moins son âme sœur en savait, au mieux c’était pour lui. C’était du moins ce qu’elle se disait. Si les choses tournaient mal pour une raison x ou y, Hyun Joong ne pourrait pas être inquiété.

Elle occupa sa journée comme elle devait le faire, prenant le plus grand soin de ses protégés, comme si de rien n’était. A la voir discuter aussi calmement avec certains des enfants dont elle était l’éducatrice, nul ne pouvait deviner que quelques heures plus tard seulement elle se métamorphoserait en femme fatale à la solde d’un détective privé, le tout pour confondre un pédophile. Et pourtant, lorsqu’elle quitta le foyer, c’était bien pour cela. Il était dix-sept heures. Elle alla rejoindre sa moto garée sur le parking et l’enfourcha pour rejoindre un fast-food dans lequel elle ne risquait de rencontrer aucun visage connu. Elle entra dans les toilettes publiques tenant entre ses mains une housse noire et s’enferma dans un cabinet. Elle troqua ses vêtements usuels pour la tenue de cuir noir que Kyu Jung et elle avait évoquée la veille. Quand elle sortit du cabinet, elle n’avait plus rien de la jeune femme respectable qui y était entrée. Certains penseraient à une coquetterie mais il n’en était rien. Tout avait une fonction et la baguette n’était qu’un outil au service de sa mission. Elle était là pour lui servir d’arme, au cas où les choses tourneraient mal. Na Ya sorti de son sac une petite trousse à maquillage et assombrit ses paupières avant de passer une couche de rouge à lèvres sombre sur ces lèvres. Après un dernier regard sur sa silhouette, elle rejoignit son véhicule. Elle s’amusa des regards qui se posaient sur elle. Puis elle rejoignit le point de rendez-vous avec Choi Kyu Jung.

Elle arriva comme toujours à l’heure devant le centre commercial. Elle attacha sa moto et rejoignit la voiture de Kyu Jung d’un pas léger. Elle fit tapoter ses ongles vernis de noir sur la vitre côté passager pour attirer l’attention du conducteur. Lorsqu’il se tourna vers elle, elle lui adressa un clin d’œil complice et prit place sur le siège passager. Elle semblait sereine, d’humeur aussi bonne que toujours. Elle dézippa la fermeture de sa veste, dévoilant son corset moulant et surtout décolleté.

« Prêt à mettre une ordure hors d’état de nuire ? » énonça-t-elle calmement ?

Elle connaissait déjà la réponse mais la question lui plaisait trop pour rester derrière ses lèvres. Se rappeler du but de cette opération la rassurait et gardait éloignée toute forme de stress. Elle savait ne penser qu’à ce qu’elle voulait lorsqu’il le fallait. Sans cela, elle n’aurait pas survécu toutes ces années. Elle n’y faisait même plus attention. Elle savait qu’elle risquait d’être blessée mais son esprit cachait soigneusement cette information. Elle se tourna vers Kyu Jung.

« Alors, comment s’appelle ce gars ? » demanda-t-elle. « Qu’est-ce que je suis censée savoir de plus que ce que tu m’as déjà dit ? »

Elle accompagna sa question d’un regard interrogateur, avide d’en savoir plus et surtout pressée d’aller régler cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Mer 13 Nov - 18:24

Kyu Jung souffla lentement, jetant un coup d'oeil à sa montre. Dans quelques minutes, ce serait l'heure qu'il avait fixé avec Na Ya pour le rendez-vous. Il savait d'avance qu'elle serait à l'heure, et ne s'inquiéta pas. Cependant, le détective en profita pour vérifier que tous les dispositif étaient en place. Il releva les yeux en sentant un tapotement contre la vitre, et ne retient pas un sourire en voyant le clin d'oeil de sa partenaire, l'observant alors qu'elle s'installait à ses côtés.
Il arqua néanmoins un sourcil en voyant cette dernière dézipper la fermeture éclair de sa veste. Il était gay, donc par définition le corps d'une femme ne lu faisait aucun effet. Et pourtant, il en put s'empêcher de se dire, face à la tenue de Na Ya, qu'elle était attirante.
Alors là, si le suspect ne tombait pas dans le panneau, c'est qu'il était encore plus gay que lui.

« Beaucoup de types me tuerait pour être à ma place, je crois. »

Il termina en l'observant, alors qu'elle lançait :

« Prêt à mettre une ordure hors d’état de nuire ? »

L'enquêteur esquissa un léger sourire en répondant simplement :

« Jour et nuit s'il le faut. »

Il lança un coup d'oeil à la jeune femme, cherchant à déceler la moindre trace d’anxiété sur son visage. En professionnelle qu'elle était, elle se contenta d'afficher un visage calme et serein. Parce qu'elle avait confiance en ses capacité, et lui aussi. Et au fond, ils connaissaient tous les deux les risques, et lui n'hésiterait pas à intervenir au premier problème qui se présenterait. En même temps, il en profita pour lui donner le micro, afin qu'elle le place là où elle jugerait le plus discret.

« Alors, comment s’appelle ce gars ? » demanda-t-elle. « Qu’est-ce que je suis censée savoir de plus que ce que tu m’as déjà dit ? »

Kyu Jung souffla doucement, le regard droit devant lui, alors que ses mains étaient toujours sur le volant. Il lança un récapitulatif pour être sûr que tout était bien clair tout en ajoutant les informations qu'il avait glanaient depuis la veille :

« Park YoungNam. Il a trente-sept ans, c'est le petit frère de notre cible principale. C'est un très bon homme d'affaire, réputé pour être intouchable. Comme je te l'ai dis, il n'est pas facilement manipulable. En général, tu le sais, je ne suis pas mauvais pour ça, mais il est tellement prudent que je n'ai rien pu en tirer. Il ne faiblit que devant les belles femmes aux courbes généreuses. Il aime qu'on le flatte pour ses compétences, que ce soit celles du travail ou celles au lit. Il est du genre à faire des confidences sur l'oreiller. Par contre, s'il commence à avoir des doutes, il peut se montrer violent. Il est divorcé, il a une fille adolescente de 17 ans qu'il traite comme une princesse. Et il a...La main leste. Même si ça n'a pas été prouvé. »

D'après Kyu Jung, plus que ses infidélités, c'était plutôt le fait qu'il avait tendance à frapper facilement sa femme qui avait pousser cette dernière à demander le divorce. S'étirant légèrement, il démarra la voiture pour rouler un peu, se garant en face d'une maison, avant de la désigner d'un mouvement du menton à Na Ya :

« C'est ici. a priori, il est seul. C'est le bon moment.» Il souffla doucement, observant sa partenaire « N'oublie pas que j'entends tout ce que vous direz. Tu sais qu'il te suffit d'un mot si tu veux que j'intervienne.»

Il tapota doucement son épaule, et s'approcha d'elle. Sans vraiment comprendre comment ni pourquoi ils avaient démarrer cette habitude, Kyu Jung et Na Ya avaient tendance à s'échanger un baiser avant une mission. Comme un cri de guerre, ou un porte-bonheur. Non pas un baiser fougueux à en retourner l'estomac : un simple contact. Comme pour prouver la confiance qu'ils avaient l'un envers l'autre. S'appuyant sur le dossier du fauteuil de Na Ya, le détective posa lentement ses lèvres sur les siennes, appréciant leur douceur. Sans approfondir, ni sans forcer, il fit durer le contact une seconde, avant de se reculer, et murmure :

« Bonne chance.»

Tout dépendrait d'elle maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Dim 8 Déc - 15:55

Na Ya accueillit le compliment de Kyu Jung comme il le fallait par un clin d’œil aguicheur. Elle saisit le micro et le glissa à sa taille, l’accrochant dans son dos. Elle aurait préféré l’accrocher à son soutien-gorge mais elle axait son jeu de séduction sur son décolleté. Il était donc trop risqué pour la mission de placer le micro à cet endroit. Le détective attendit qu’elle ait terminé avant de lui présenter la cible, regardant droit devant lui. Na Ya quant à elle avait désormais son regard fermement posé sur lui. Elle ne le regardait pas pour autant. Elle le fixait comme on fixe un point à l’horizon lorsqu’on réfléchit. Elle buvait et enregistrait chacune de ses paroles. Âge, lien, détails, elle retenait chaque mot et s’arrêta sur les soupçons de maltraitance.

« La main leste dis-tu, » répéta-t-elle. «J’éviterai les conflits, alors. »

Elle laissa un sourire détendre l’atmosphère tandis que le détective s’étirait et démarrait la voiture. Elle attacha avec une négligence fausse ses cheveux en un chignon avec la baguette qui lui servirait d’arme en cas de besoin. Elle réfléchissait, oscillant entre deux possibles entrées en matière. Elle hésitait entre une arrivée sûre d’elle et fracassante et une arrivée plus discrète et plus professionnelle. Finalement, elle ne parvint pas à faire son choix avant que Kyu Jung ne lui annonce qu’ils étaient devant le domicile de leur cible. Comme toujours, Na Ya ressentit brusquement une certaine angoisse, sourde et diffuse. Elle ne craignait pas pour sa vie car, comme l’avait dit son ami, il pourrait intervenir à tout moment. De plus, il lui avait déjà montré qu’elle pouvait avoir confiance en lui. Il était intervenu plus d’une fois pour lui sauver la vie dans des circonstances bien plus inquiétantes que celles-là. Ce jour, elle avait peur de décevoir Kyu Jung mais aussi de causer la perte d’enfants innocents. Intérieurement, elle était nerveuse, bien qu’elle n’en laisse rien paraître.
Le jeune home posa sa main sur l’épaule de sa partenaire de mission et tapota légèrement sur le cuir. Na Ya tourna son visage vers celui de Kyu Jung et ferma les yeux en sentant les lèvres du conducteur se poser sur les siennes. Ce rituel avait toujours le même effet : il chassait toute trace d’inquiétude. Tout en douceur, Na Ya remercia le détective d’un sourire lorsqu’il lui souhaita bonne chance.

« C’est parti, » lança-t-elle avec sérieux.

Elle se glissa hors de la voiture sans un bruit et referma la portière sans un bruit pour ne pas attirer l’attention sur le véhicule du détective. Puis elle avança, faisant volontairement claquer ses talons aiguilles sur le bitume. Sans un regard en arrière, elle rejoignit la porte que lui avait indiquée le détective. Elle était calme et sereine, parfaitement à l’aise dans son rôle. D’un point de vue extérieur, elle avait tout d’une escort girl digne des plus grandes agences. L’air fermé, elle prit une profonde inspiration, remua légèrement les épaules pour se détendre et pressa fermement sur le bouton de la sonnette. Le coup fut bref mais Na Ya était sûre que l’homme l’avait entendu. Il ne tarda d’ailleurs pas à venir ouvrir, non sans avoir jeté un œil à travers le judas. Na Ya avait pris soin de se placer à la distance exacte qui permettrait à sa cible d’avoir une vue parfaite sur son décolleté à travers la porte. Lorsque la porte s’ouvrit sur l’homme, Na Ya ne le salua pas. Son regard se contenta de balayer la cible comme si elle jugeait de son apparence physique. Une fois l’homme scruté de haut en bas, un sourire en coin se dessina sur son visage parfaitement maquillé, attestant d’une fausse satisfaction.

« Aucun doute, » lança-t-elle de sa voix la plus sensuelle. « Tu es bien Park Young Nam et la personne qui m’envoie ne m’a pas mentie sur tes… » elle laissa sa phrase en suspens, le temps de le scruter une fois encore avant de reprendre « … qualités. »

Elle fit un pas en avant, s’approchant dangereusement de l’homme devant elle. Elle semblait terriblement sûre d’elle. Son regard se planta dans celui de sa cible avant qu’elle ne le pousse légèrement pour entrer chez lui, sans invitation.

« La personne qui me paye ce soir a tenu à ce que nous jouions à un petit jeu tous les deux. » Elle se rapprocha encore et ses lèvres allèrent frôler l’oreille de l’homme. « Si tu devines qui m’envoie et que tu nommes le lien qui vous unit, tu m’auras pour toute la nuit. »

Sa voix n’était qu’un murmure suave, sensuel, tentateur. Elle éloigna son visage, se cambrant légèrement pour mettre en avant son décolleté. Sa posture énonçait clairement la couleur. Tant qu’il n’aurait pas accepté de jouer à ce petit jeu avec elle, il n’obtiendrait rien. Tant qu’il ne trouverait pas qui lui envoyait prétendument ce cadeau sexy, elle serait aux commandes. Ce que Na Ya ne laissait pas transparaître, c’était qu’elle ne lui laisserait jamais le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Mar 31 Déc - 18:14

Kyu Jung suivit la jeune femme des yeux, alors qu'elle se déplaçait en silence dans la pénombre, tel un chat sauvage en pleine chasse. Lui-même ne tarda pas à accroché son micro à sa veste, pouvant ainsi communiquer avec elle. Elle pourrait entendre ses mots, sans y répondre néanmoins.
Le détective n'attendit pas, se glissant hors de la voiture à son tour pour s'approcher, caché derrière l'un des murs du bâtiment.

A peine sa partenaire avait-elle pressé le bouton de la sonnette, que la porte ne tardât pas pas s'ouvrir sur leur cible du soir. Le détective l'observa rapidement, et en profita pour en prendre une photo discrète, toujours bien caché, alors que Na Ya commençait son numéro, très sûre d'elle.
Sans même le saluer, elle le jugea de haut en bas, ce qui parut surprendre un peu l'homme en face d'elle, qui n'en avait certainement pas l'habitude.

« Aucun doute... Tu es bien Park Young Nam et la personne qui m’envoie ne m’a pas mentie sur tes… » elle laissa sa phrase en suspens, le temps de le scruter une fois encore avant de reprendre « … qualités. »

Kyu Jung ne quittait pas Na Ya des yeux. Encore une fois, elle prouva ses qualités en ayant un contrôle maximal de la situation, jouant de ses charmes tout en étant incroyablement sûre d'elle. Et cette assurance était définitivement la clé de sa réussite, tout comme sa survie. La moindre hésitation pouvait-être fatal, et ils le savaient tous les deux.

« La personne qui me paye ce soir a tenu à ce que nous jouions à un petit jeu tous les deux. » L'homme frissonna sans bouger, alors que le murmure sensuel de la jeune femme s'écrasait contre son oreille. « Si tu devines qui m’envoie et que tu nommes le lien qui vous unit, tu m’auras pour toute la nuit. »

Si Young Nam semblait calme, à première vue, il était bien loin de l'être. Lui qui avait passé une mauvaise journée, se battant avec ses collaborateurs pour faire passer ses projets, il n'avait eut qu'une hâte, rentrer chez lui pour se détendre.
Mais se détendre...de "cette façon", avec un aussi joli cadeau qui apparaissait de lui-même sur un plateau d'argent...L'occasion était bien trop belle pour qu'il la laisse s'échapper.
Et chacun de ses gestes, plus sexy les uns que les autres, signifiaient bien qu'elle n'était pas ici pour faire une partie d'échecs.

Du moins, pas en gardant ses vêtements, en tout cas.

L'homme, Park Young Nam, n'était clairement pas insensible aux charmes de la demoiselle qui apparaissait comme un cadeau du ciel face à lui. Bien qu'il parut surpris par le petit numéro de Na Ya, cela fut loin de lui déplaire, puisque rapidement, un sourire étira ses lèvres. Kyu Jung, toujours adossé au mur de l'autre côté, entendit distinctement sa voix :

« Eh bien...» commença-t-il en cachant à peine son regard qui déshabillait Na Ya de haut en bas, tout comme elle l'avait elle-même fait quelques minutes auparavant « On dirait que ma soirée va être meilleure que ce à quoi je m'attendais. »

Il se déplaça doucement, laissant ainsi à la jeune femme le loisir d'entrer à l'intérieur de la maison, bien qu'elle avait déjà commençait à entrer avant même qu'il ne le décide. Kyu Jung perdit le contact visuel, et se déplaça doucement, pour s'approcher de la fenêtre, continuant ainsi à épier la scène. L'homme, portant encore son costume de travail, avait simplement retirer son manteau. Il avait toujours ses chaussures italiennes, probablement très chères, une chemise d'un blanc immaculée, une cravate sombre, de la même couleur de son pantalon. La quarantaine passé, ses cheveux étaient coiffés vers l'arrière. S'il semblait banal au premier coup d'oeil, on ne pouvait pas manquait ce petit côté très assuré qui lui vouait un certain charme, suffisant pour ne pas manquer de femme, en tout cas. Retirant sa montre, il la posa sur la petite table basse, avant de se retourner vers Na Ya avec un sourire. Une nouvelle fois, il suivit la ligne de ses hanches, appréciant certainement le spectacle qu'il s'offrait à lui.

« J'ai connu beaucoup de belles femmes dans ma vie...» commença-t-il d'un ton doucereux. « Mais jamais je n'ai eu la chance d'en croiser une aussi...Mystérieuse.»

Et ça ne semblait pas lui déplaire, en cette instant. Sa voix semblait douce, mais au fond, trahissait déjà le désir qui transparaissait de ses pores. A croire qu'il aimait les proies difficiles, et la chasse. Sauf qu'il ignorait que la proie qu'il visait était bien trop difficile à avoir. Se versant un verre de vodka, il se tourna vers elle pour le lui tendre :

« Tu en veux ? »

Il n'avait pas l'intention de la droguer, parce que l'idée de l'obtenir avec son consentement était une idée des plus alléchantes. Surtout qu'elle n'avait pas l'air tout à fait contre, vu les vêtements qu'elle avait enfilés pour venir lui rendre visite. Et puis, Young Nam avait une confiance en lui inébranlable. Il l'aurait sans ce genre de stratagèmes. Observant la ligne de ses hanches, tout en remontant vers sa poitrine, puis ses yeux de biche, il esquissa un sourire, ne trouvant aucun défaut à la superbe jeune femme qui était là exprès pour lui :

« Donc, si j'ai bien compris...Tu es un cadeau qu'on m'envoie ?»

Et quel magnifique cadeau, pensa-t-il intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Dim 12 Jan - 0:06

Na Ya ne manqua pas le regard de Park Young Nam. Elle le laissait la déshabiller du regard, coopérant par son immobilité forcée. Quand il affirma que sa soirée serait mieux que ce qu’il avait anticipé, elle ne put réprimer un clin d’œil de connivence et un sourire en coin. Elle lui laissait entendre qu’elle était justement là pour égayer sa soirée et pour la rendre plus intéressante. Puis elle le quitta des yeux pour entrer entièrement dans le logement. Elle observait les alentours d’un œil plutôt satisfait. Si l’homme pensait qu’elle jugeait l’endroit comme une personne normale le ferait, elle ne faisait cela que pour analyser la situation et pouvoir réagir au quart de tour au moindre signe de danger.

Na Ya l’observa de nouveau, tandis qu’il retirait sa montre et la posait sans doute à l’endroit où il avait l’habitude de la poser. Déhanchée, une main posée sur sa hanche et l’autre traînant négligemment le long de son corps, elle le laissa profiter ensuite de ses formes moulées par le cuir. Lorsqu’elle fut qualifiée de mystérieuse, la jeune femme arqua un sourcil. Ce qualificatif lui convenait parfaitement. Toute sa stratégie était basée sur ce mystère qui la plaçait hors de portée. L’homme prit une bouteille de vodka et en remplit un verre. Na Ya soupira lorsqu’il le lui tendit en le lui proposant. Elle s’avança alors vers lui et le dépassa, le frôlant légèrement.

« J’ai un préférence pour le whisky, » assura-t-elle en se saisissant de la bouteille de whisky devant elle.

Elle en versa un fond dans le verre d’à côté. Elle reboucha la bouteille et admira un instant le liquide ambré.

« Merci, » chuchota-t-elle en s’éloignant de nouveau.

Lorsqu’elle lui fit face à nouveau, il la reluquait encore en souriant de ce sourire qu’ont les hommes face aux femmes qu’ils désiraient ardemment.

« Donc, si j'ai bien compris...Tu es un cadeau qu'on m'envoie ?» demanda-t-il sans détour.

Elle acquiesça d’un signe discret de la tête avant de lever son verre comme pour porter un toast. Puis elle porta le verre à ses lèvres et en avala une partie. Elle poussa un soupir lascif en sentant le liquide couler le long de sa gorge. Elle passa ensuite sa langue sur ses lèvres, paupières closes pour manifester du plaisier qu’elle prenait à boire une telle liqueur.

« Tu as de bons goûts, » affirma-t-elle une fois ses yeux rouverts.

Elle était sincère sur ce point et elle comprenait que personne ne puisse se douter de son implication dans des affaires glauques. Il avait tout de ce que la plupart des femmes recherchaient chez leur mari. Sa maison était bien décorée, il était bien habillé, son alcool était de qualité, ses bijoux luxueux. En bien des points, il se rapprochait de l’homme parfait.

« Tu ferais mieux de commencer à jouer si tu veux pouvoir faire plus que deviner ce qui se cache sous ce cuir, » fit-elle alors qu’elle se penchait face à lui pour poser son verre sur la table basse.

Elle se redressa, un air à la fois sérieux et aguicheur.

« Tu te souviens des règles ? » Elle se rapprocha de lui jusqu’à ce que sa poitrine soit à quelques millimètres de son torse. « Pour me gagner, tu dois me dire le nom de la personne qui m’envoie… » elle s’arrêta pour rapprocher indécemment ses lèvres de celles de sa proie. « … et qui elle est pour toi. »

Na Ya posa ses mains sur les bras de Park Young Nam. Elle repassa alors sa langue sur ses lèvres avant de les rapprocher encore de celles de l’homme, jusqu’à les effleurer. Elle se retourna alors brusquement, sans laisser le temps à sa cible d’apposer correctement ses lèvres sur les siennes. Dos à lui, elle se pencha de nouveau par-dessus la table pour reprendre son verre. Elle s’assit ensuite au bord d’une chaise en bois et croisa avec toute la sensualité dont elle était capable ses longues jambes.

« Des idées ? »

Allez, lâche le morceau, espèce d’enfoiré, pensait-elle tout alors qu’elle lui souriait d’un air de défi.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Lun 20 Jan - 14:46

Park Young Nam, n'avait pas quitté la jeune femme des yeux, depuis qu'elle était entrée dans sa demeure. Après avoir porter un toast ensemble, il but une gorgée de son verre, sans quitter Na Ya des yeux. Elle semblait prendre plaisir au goût de son alcool, mais pourrait goûter à tellement mieux, si seulement elle se montrait un peu plus accessible...

« Tu as de bons goûts. »

Young Nam hocha la tête d'un air satisfait, appréciant le compliment. En plus de ça, elle savait savourer l'alcool comme il le fallait. Encore un bon point. Cependant, il ne put s'empêcher de rajouter une provocation :

« C'est le cas dans tous les sens du terme, tu sais... »

Elle ne releva pas sa petite pique, restant professionnelle et mystérieuse jusqu'au bout :

« Tu ferais mieux de commencer à jouer si tu veux pouvoir faire plus que deviner ce qui se cache sous ce cuir »

L'homme d'affaire eut un petit sourire intéressé, recommençant à passer son regard sur le corps si attrayant de Na Ya, devant lui, alors qu'elle se redressait lentement :

« Tu es joueuse... »

Il continua de la regarder, alors qu'elle se déplaçait dune façon presque féline vers lui :

« Tu te souviens des règles ? » Il garda le silence, observant la jeune femme alors quelle se collait presque à lui. Et il ne risquait pas de s'en plaindre, sentant la poitrine de la jeune femme effleurer son torse. « Pour me gagner, tu dois me dire le nom de la personne qui m’envoie … et qui elle est pour toi. »

Young Nam eut un silence, appréciant le plaisant contact des mains de Na Ya sur lui. Elle appuya doucement sur ses bras, ne cessant de s'approcher de plus en plus de lui. Sans bouger, il ne la quitta pas des yeux, savourant le spectacle qui se déroulait devant lui. Sa jolie langue rose glissa sur sa lèvre pulpeuse, que l'homme d'affaire avait bien envie de goûter. Et comme si son souhait avait été entendu, Na Ya approcha ses lèvres de celles de Young Nam, jusqu’à les effleurer. Elle se retourna alors brusquement, sans lui permettre de prolonger le contact, de le rendre meilleur, et bien plus agréable. Retenant un faible grognement de frustration, il l'observa longuement, alors qu'elle récupérait son verre. En même temps, elle s'asseya sur la chaise, ne cessant de jouer de ses charmes en étirant ses longues jambes pour les croiser, juste devant ses yeux.

« Des idées ? »

Young Nam arqua un sourcil, comprenant qu'il était encore dans le jeu de la jeune femme. Mais après tout, pourquoi pas.

« J'en ai bien quelques-unes, oui... »

Pourtant, il ne semblait pas pressé de les révéler, ce qui exaspéra un peu Kyu Jung, toujours en train d'écouter, à l'extérieur. S'approchant de la fenêtre, il resta hors de vue, collé au mur, tout en continuant d'écouter l'homme d'affaire, qui marchait maintenant lentement autour de Na Ya. Cette dernière étant toujours assise, Young Nam passa près d'elle et effleura lentement son avant-bras, frissonnant d'anticipation en frôlant la peau douce de la belle créature :

« C'est un homme...Aussi inatteignable que moi...Et qui n'aime pas les femmes, n'est-ce pas ? »

Kyu Jung fronça les sourcils. Au lieu de faire au plus direct, il jouait avec Na Ya ? A moins...Qu'il était en train de la tester. C'était possible aussi. Après tout, ils 'était trouvé tellement distant et silencieux avec le détective, que peut-être essayait-il de trouver quelque chose de suspect chez elle. Il était peut-être moins con que ce que Kyu Jung avait cru.
Cependant, c'était déjà un bon début. Le pédophile qu'il recherchait, le supposé frère de Young Nam, n'était pas censé aimer les femmes, puisqu'il ne s'intéressait qu'aux enfants...Et que donc, oui, il pouvait paraitre inatteignable devant une fille.

Il s'agissait de ne pas faire le moindre faux pas.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Dim 26 Jan - 19:02

Na Ya s’efforça de ne pas rebondir sur la vulgaire provocation que lança sa proie. Effectivement, ce gars ne manquait pas d’assurance, et de prétention, et de tout ce qui pouvait rendre un homme aussi détestable que possible. N’avait-il pas trouvé mieux que cette réponse d’adolescent puceau ? C’était ce qu’aurait pu lui balancer Na Ya si elle n’était pas pleinement investie de sa mission. Au lieu de cela, elle se contenta de rester dans son rôle de tentatrice, ou de « joueuse », comme il avait décidé de la qualifier. Elle jouait, oui, mais pas au même jeu que lui. Enfin, l’homme décida de réagir et d’obéir aux règles imposées par la divine créature qu’il pensait là pour son bien.

« J’en ai bien quelques-une, oui… » fit-il en laissant planer le mystère.

Na Ya eut un sourire intéressé et fixa intensément Park Young Nam dans l’attente de l’information qu’elle voulait. Sauf qu’il n’avait pas l’air prêt à lui servir ses réponses sur un plateau d’argent. Cela aurait été trop beau. Son verre à la main, il tournait autour du siège de la jeune femme. Elle n’appréciait pas de le perdre de vue mais n’en montrait rien. Elle savait parfaitement rester stoïque. Qui plus était, il ne quitta son champ de vision que quelques instants durant lesquels il ne put s’empêcher de frôler le bras de la jeune femme. Celle-ci laissa un soupir discret se faire entendre, comme si ce contact la faisait elle-même frissonner alors qu’il la laissait de marbre. Elle se plaçait dans une zone que Park Young Nam pourrait atteindre, si toutefois il lui donnait la bonne information. Elle voulait qu’il se concentre sur la suite et sur les faveurs qu’elle lui faisait miroiter plutôt que sur les informations qu’elle lui soutirait. En se montrant réceptive à ses attentions, elle espérait embrouiller ses sens et le faire craquer plus rapidement.

« C'est un homme...Aussi inatteignable que moi...Et qui n'aime pas les femmes, n'est-ce pas ? »

Na Ya décroisa ses jambes pour les recroiser rapidement dans l’autre sens. Ses talons claquèrent par deux fois sur le sol. Elle prit un air amusé alors qu’elle réfléchissait à la réponse qu’elle allait donner. Elle n’avait aucune idée du fonctionnement du présumé frère, il aurait donc été trop risqué de répondre au hasard.

« Je n’ai jamais dit que je devais te donner des indices, » énonça-t-elle, un sourire sur les lèvres. « Mais puisque je ne l’ai pas précisé avant, je veux bien te répondre quand même. Je n’ai jamais rencontré cette personne. La plupart des contacts préalables à un rendez-vous passe par mon Agence. Sauf requêtes spéciales, auquel cas c’est moi qui recontacte le client. »

Quel intérêt y aurait-il à rencontrer un client avant un rendez-vous ? Cela paraissait tout à fait plausible. Elle appuya un coude sur son genou surélevé et posa son menton dessus. Elle avança un brin son autre épaule pour mettre en avant son décolleté.

« Si tu estimes que le seul fait de ne pas vouloir essayer mes services avant de te les offrir signifie qu’il n’est pas attiré par la gente féminine, et ce serait très flatteur pour moi, alors la réponse à ta question est oui. »

Elle prit une profonde inspiration avant de reprendre.

« Je ne peux pas me baser sur une simple voix, aussi agréable soit-elle, et sur une conversation de quelques minutes pour déduire que ton sadique bienfaiteur préfère les hommes aux femmes. »

Car telle était la dichotomie usuellement admise. Elle ne voulait pas se vendre en parlant d’une quelconque autre pratique. Si Park Young Nam était intouchable, c’était parce qu’il savait éloigner tout danger. Elle lui adressa une œillade allumeuse et se releva, quittant sa chaise. Elle en fit le tour et appuya ses avant-bras sur le dossier. Ainsi penchée, elle offrait une vue parfaite à sa cible.

« Personnellement, je préfère ne pas présumer des préférences sexuelles des hommes, » rit-elle. « Ils peuvent se montrer très surprenant une fois leurs vêtements tombés... » Elle marqua une brève pause, son regard allant se poser sur l’entrejambe de son pseudo-client tandis qu’elle mordillait encore sa lèvre. « … et ce à tous les égards. »

Elle se redressa alors avec une lenteur mesurée. Parfaitement droite, elle fixait l’homme d’affaire. Allait-elle devoir se dévoiler un tant soit peu pour qu’il finisse par lâcher la vérité ? Elle avait déjà une petite idée d’une façon de lui faire perdre un peu de son calme apparent. Toutefois, elle espérait que ce ne serait pas nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Mar 11 Mar - 10:31

« C'est un homme...Aussi inatteignable que moi...Et qui n'aime pas les femmes, n'est-ce pas ? »

Young Nam avait un peu de mal à retenir les frissons incontrôlés qui montaient le long de son échine, lorsque Na Ya joua avec ses jambes. Plus que la beauté, elle était doté d'un tel sens de la séduction et de la provocation qu'il s'en sentait un peu plus excité, à chaque minutes qui s'écoulaient. Il se surprenait même à être étonnamment patient. En d'autres situations, il en aurait déjà fini avec elle depuis longtemps.

« Je n’ai jamais dit que je devais te donner des indices. Mais puisque je ne l’ai pas précisé avant, je veux bien te répondre quand même. Je n’ai jamais rencontré cette personne. La plupart des contacts préalables à un rendez-vous passe par mon Agence. Sauf requêtes spéciales, auquel cas c’est moi qui recontacte le client. »

Young Nam ne se posa même pas la question, tant les mots de Na Ya était crédible. Surtout qu'il n'en était pas à son coup d'essai, avec les "rendez-vous" de ce genre. Il n'avait plus d'intérêt pour sa femme depuis longtemps, après tout.

« Pour une femme qui a l'air de savoir ce qu'elle fait, je n'ai jamais entendu parler de toi, pourtant. »

Parce qu'il était clair qu'elle n'était pas nouvelle. Elle était trop douée pour ça. A moins que ce ne soit les autres clients, qui avaient gardé le silence sur cette jolie jeune femme, voulant la garder jalousement sous le coude ? Ça paraissait plausible. Et il était clair que Young Nam ne s'étendrait pas sur l'existence de Na Ya, non plus. Il la voulait pour lui, presque déjà accro.

« Si tu estimes que le seul fait de ne pas vouloir essayer mes services avant de te les offrir signifie qu’il n’est pas attiré par la gente féminine, et ce serait très flatteur pour moi, alors la réponse à ta question est oui. Je ne peux pas me baser sur une simple voix, aussi agréable soit-elle, et sur une conversation de quelques minutes pour déduire que ton sadique bienfaiteur préfère les hommes aux femmes. »

Kyu Jung, qui écoutait toujours la conversation en observant la scène depuis la fenêtre, esquissa un petit sourire. A chaque nouvelle mission, il n'était qu'un peu plus ravi des performances de Na Ya. Elle était excellente dans ce domaine, et même s'il s'en voulait quand il faisait appel à elle, culpabilisant d'utiliser une mère et femme mariée, il la trouvait vraiment très douée.
Et c'était tant mieux, d'ailleurs, parce que ça leur évitait bien des problèmes, et ce à tous les deux. Young Nam, lui, loin de se douter du piège ni du fait qu'il était espionné, n'hésita pas à glisser son regard dans le décolleté de la sublime créature qui s'offrait à sa vue, face à lui. Avec l'alcool, l'excitation du jeu et l'ambiance, il avait de plus en plus de mal à se retenir. Sans parler qu'il se sentait terriblement à l'étroit dans son pantalon...

« Je vois... »

...Et ça se ressentait dans sa voix et son soudain manque de conversation.

« Personnellement, je préfère ne pas présumer des préférences sexuelles des hommes. Ils peuvent se montrer très surprenant une fois leurs vêtements tombés... » Young Nam remarqua parfaitement le regard de Na Ya sur ses attributs masculins, ce qui n'arrangea pas franchement l'état dans lequel elle l'avait déjà mise. « … et ce à tous les égards. »

Un sourire que l'on pouvait qualifier de parfaitement malsain s'étira sur le coin de ses lèvres, alors qu'il s'approchait de la jeune femme, non sans laisser courir son regard lubrique sur le corps de cette dernière.

« On dirait que tu aimes jouer avec le feu, ma jolie... »

Sans prévenir, il plaqua ses deux mains à plat contre le mur, entourant le corps de Na Ya, comme une prison. Ils ne se touchaient pas, mais se trouvaient très proches l'un de l'autre. Cette position de domination ne fit qu'accentuer l'excitation de Park Young Nam, qui en oublia peu à peu de réfléchir. Son souffle brûlant de désir s'écrasa sur le visage de la jolie jeune femme, alors que le parfum de ses cheveux lui montait à la tête. Il n'avait jamais vu de femme aussi provocante que belle, et en avait assez de ce petit jeu, désormais. Il voulait goûter au fruit interdit.

Aussi, l'homme d'affaire souffla, posant doucement sa main sur la hanche de Na Ya, ses doigts cherchant à atteindre sa peau, alors qu'il s'approchait de son oreille pour y murmurer :

« Celui qui t'envoie...C'est mon frère aîné, n'est-ce pas ? Park Kyung Nam. »

Kyu Jung cligna des yeux, de l'autre côté. Il venait de cracher le morceau, à l'instant ? Qui plus est, toute la conversation était enregistré. Esquissant un petit sourire victorieux, il remercia intérieurement sa partenaire, avant de jeter un coup d'oeil. Il était clair qu'à présent, l'homme voulait récupérer son dû, il ne laisserait pas Na Ya repartir si facilement. Ceci dit, elle n'avait qu'un geste à faire, qu'un mot à dire, pour que Kyu Jung intervienne. Et ce dernier connaissait les capacités de la jeune femme sur le bout des doigts, qui semblait d'ailleurs, en cet instant, extrêmement sûre d'elle. Ne la quittant pas des yeux, il attendit un instant, de voir si elle voulait de son aide, où si elle parviendrait à se débarrasser de l'autre pervers tout seul.

Ledit pervers en question qui s'impatientait un peu plus, glissant ses doigts sur la peau des hanches de celle qu'il considérait comme une escort de luxe :

« J'ai raison, n'est-ce pas, ma beauté ? »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   Sam 21 Juin - 10:52

« Pour une femme qui a l'air de savoir ce qu'elle fait, je n'ai jamais entendu parler de toi, pourtant. »

Na Ya ne se sentit pas un seul instant en danger contrairement à ce qu’aurait pu laisser supposer cette simple phrase. Après tout, cela aurait pu trahir une certaine méfiance à son égard. Sauf qu’elle préférait garder son côté mystérieux et charmeur, pleine d’assurance. Pour avoir côtoyé des escorts, et pour en avoir épousé un, elle savait parfaitement comment fonctionnaient ces choses. Les gens n’aimaient pas attendre trop longtemps pour un rendez-vous avec leur prostituée de luxe, alors lorsqu’ils en trouvaient une à leur goût, ils se gardaient bien de la conseiller. Sans compter qu’il n’était pas non plus facile d’assumer le recours à ce type de service. Il fallait dire que la couverture était parfaite puisqu’il suffit à la jeune femme de sourire de façon amusée et de jouer avec ses jambes pour faire taire tout soupçon.

La conversation reprit donc naturellement son cours, Na Ya appréciant l’effet que son jeu avait sur l’homme d’affaire. Elle le sentait de moins en moins sûr de lui, toujours plus impatient, totalement troublé par son art. Plus il serait troublé, moins il se méfierait. En même temps, plus elle jouerait avec lui, plus il deviendrait impulsif, voire imprévisible. Elle connaissait les risques, et ils valaient tous la peine d’être pris. Elle vit l’homme s’approcher d’elle, un regard profondément lubrique animant son visage dont les lèvres étaient tirées par un rictus malsain. Il craquait. Il voulait ce qu’elle agitait son nez depuis son arrivée, et il le voulait maintenant.

« On dirait que tu aimes jouer avec le feu, ma jolie... »

Elle sursauta légèrement lorsqu’il l’enferma entre ses bras sans pour autant la toucher. Camouflant l’instant de surprise, elle afficha un air plein d’envie. Elle le faisait saliver comme on fait saliver un chien devant un morceau de viande. Il lui suffisait d’un nom pour obtenir ce qu’elle agitait juste sous son nez. Dans l’esprit d’un Young Nam, il suffisait qu’il donne le nom de son frère pour prendre possession de Na Ya. Il souffla, comme pour reprendre possession de ses esprits, et son haleine alcoolisé chatouilla la peau de l’enquêtrice improvisée. Il cherchait un point d’accroche à la peau de sa hanche, s’approchant toujours plus d’elle.

« Celui qui t'envoie...C'est mon frère aîné, n'est-ce pas ? Park Kyung Nam. »

Voilà. C’était fait. Il avait lâché le morceau. Celui avec qui il n’avait officiellement pas de lien de parenté était donc bien son frère aîné. C’était ce que Kyu avait besoin de savoir en priorité. Un sourire vainqueur étirait les lèvres maquillées de la jeune femme tandis qu’elle regardait droit dans les yeux son prétendu client. Ce dernier glissa une main entre le cuir de son haut et sa peau et ce contact charnel ne sembla que lui donner envie de plus. Elle contrôlait toujours la situation.

« J'ai raison, n'est-ce pas, ma beauté ? »

En guise de réponse, Na Ya remonta sa jambe droite parfaitement moulée le long du mollet du criminel avant de l’attirer contre elle, se faisant volontairement prisonnière entre la carrure du propriétaire des lieux et le mur. Elle plaqua leurs bassins l’un contre l’autre et murmura à son tour, ses lèvres remuantes caressant celles de son pseudo-partenaire.

« Ca répond à ta question ? »

Na Ya aurait pu trouver une excuse et mettre fin ici au rendez-vous mais elle avait toujours la situation bien en main. Elle préférait tenter d’obtenir d’autres informations. Une adresse, par exemple. Mais avant, elle devait lui offrir quelque chose. Sans ça, il prendrait ce qu’il voudrait et elle n’aurait plus rien en retour. Elle attacha ses mains sur les épaules de l’homme et lui accorda un baiser digne des plus grands films pour adultes. Glissant de nouveau sa jambe à terre, elle se cambra pour rompre finalement le baiser, repoussant avec une brusquerie totalement contrôlée le corps échaudé. Elle lui adressa un clin d’œil puis s’éloigna de sa démarche féline retrouver son verre de whisky. Dos à lui, elle se pencha bien plus que nécessaire, dévoilant la forme de sa croupe sous le cuir. Elle se redressa en prenant son temps et se retourna pour achever son verre sous ses yeux, offrant à sa vue sa gorge et son décolleté. Elle reposa le verre à hauteur normale et rejoignit son client, soufflant son haleine délicatement alcoolisée sur ses lèvres.

« Je ne sais pas toi, mais moi j’ai terriblement chaud… »

Elle descendit un tout petit peu le zip de son haut, lui lançant un regard l’invitant à terminer le terminer le travail. Du bout des doigts, elle glissait le long du torse encore couvert de Park Young Nam. Elle s’arrêta au niveau de sa ceinture comme si elle allait en défaire la boucle avant de finalement continuer son chemin jusqu’à la partie chaude de l’anatomie masculine. Elle posa la paume de sa main contre ce pénis plus que tendu, lèvres entrouvertes en une fausse invitation. Elle le repoussa lentement mais sûrement vers le canapé jusqu’à l’y faire tomber. A califourchon sur lui, elle se lança.

« Oh, avant que je n’oublie… Tu me rendrais un service ? Ton frère m’a dit de lui envoyer un reçu mais la stagiaire de l’Agence a perdu le papier avec l’adresse… »

Elle leva les yeux au ciel en détachant ses cheveux, posant ensuite sa baguette un peu plus loin.

« Elle a juste gardé son adresse principale… mais il a exigé de le recevoir ailleurs… »

Elle embrassa l’homme avant de continuer.

« Ecris l’adresse pour moi et je t’accorderai absolument tout ce que tu désires cette nuit. »

C’était quitte ou double. Soit il continuerait à marcher dans son jeu et elle aurait tout gagné, soit il en aurait marre et prendrait ce qu’il lui pensait dû de gré ou de force.
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: "Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Nothing is impossible to a willing heart" ~ Choi Kyu Jung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» The way of the heart.
» impossible d' actualiser l' assedic par la toile
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: The beginning :: Brushed papers :: Anciens RPs-