Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 My Sweetheart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: My Sweetheart   Mar 19 Nov - 23:37

My Sweetheart

Goo Na Ya & Sang Ah Ra



Le 4 avril 2013 à 18h56



J’avais demandé au taxi de me laisser en bas de la rue pour que je puisse la remonter à pieds. L’air frais me faisait du bien, la légère brise me rafraichissait. J’étais plus habituée à rester des heures durant au Nightlife, le club dans lequel je travaille, dans cette atmosphère lourde et chaude, à être déshabillée du regard par bon nombre d’hommes. Au moins ce ne sera pas le cas aujourd’hui, ces hommes devront se satisfaire de mes collègues, toutes aussi jolies que moi.

Aujourd’hui, si je suis dans ce quartier plutôt paisible et chic avec tous ces restaurants à perte de vue, c’est parce que j’ai un rendez-vous de la plus haute importance, enfin du moins pour moi. Je dois voir une amie précieuse qui est en fait bien plus. Ma Na Ya. Quand je suis avec elle, je me sens bien et normale comme je ne l’avais jamais été auparavant. Et même si ce n’est pas réellement de l’amour entre nous puisqu’elle est quand même mariée et mère et que de mon côté je me sens bien incapable d’aimer, j’ai besoin de l’avoir de temps en temps à mes côtés, de pouvoir parler de tout et rien avec elle et la voir sourire. Car son sourire est magique et peut me faire oublier mes tracas. Comme l’organisation de mes missions et ce genre de choses, mais le temps d’une soirée je n’y penserai plus. Il n’y aura qu’elle et moi.

Pour l’occasion, j’ai décidé de me faire belle et de revêtir l’une de mes robes que je ne mets pas vraiment souvent car elle est assez courte, avec un dégradé de couleurs allant du jaune au rouge avec mes hauts talons blancs. Je me suis maquillée avec soin, en fait j’essaie d’être parfaite pour elle, plus que pour mes clients, car eux ne comptent pas, ils sont de simples connaissances que je divertis.

J’arrivai devant le restaurant et restai à l’extérieur car je me rappelai qu’on s’était dit de se retrouver devant. Je portai un regard à ma montre au fin bracelet en argent attaché à mon poignet gauche et constatai que j’avais un peu d’avance. Ca c’était parce que j’avais toujours peur de finir en retard, mais au final, ce n’était pas plus mal. J’allais l’attendre tranquillement et imaginer comment allait se passer cette soirée. Merveilleuse, comme toutes nos autres soirées ensemble, sans doute. La rue étant assez silencieuse, je me mis à chantonner à voix basse, juste pour couvrir le silence. Mais je n’eus pas longtemps à attendre que je la vis arriver et immédiatement je me mis à sourire.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Jeu 28 Nov - 22:42

Lorsque Na Ya grimpa dans le taxi qui devait la conduire auprès d’Ah Ra, elle était parfaitement sereine. Tout était sous contrôle. Sa journée avait été bonne. Elle n’avait eu que des visites en famille satisfaisantes. Chose rare dans son métier, elle n’avait eu affaire à aucune horreur. Elle n’avait pas du menacer de sanctions terribles des familles indignes. Au contraire, elle avait même pu féliciter une mère célibataire démissionnaire pour ses efforts. Puis lorsqu’elle fut rentrée chez elle, sans retard aucun, elle y avait trouvé Hyun Joong, rentré plus tôt du travail. Alors que Hye Sun était endormie, le couple harmonieux avait pu s’accorder une pause câline. Na Ya ensuite s’était prépara pour sa soirée avec autant de soin qu’elle l’aurait fait pour une sortie avec Hyun Joong. Juste avant qu’elle ne sorte, Hyun Joong et elle avaient échangé une étreinte passionnée.

Quand le taxi arriva à destination, elle attendit sur ordre du chauffeur qu’il vienne galamment lui ouvrir la porte. En conséquence, elle lui laissa un généreux pourboire. Puis elle rejoignit la magnifique silhouette de son amie qui l’attendait patiemment devant le restaurant. Les talons hauts de Na Ya ne claquaient pas sur le sol. Elle se déplaçait avec légèreté, sans un bruit, dans sa robe courte rouge, cintrée sous la poitrine par une ceinture noire. Elle était magnifique, tout comme sa compagne pour la soirée. Son châle noir posé sur ses épaules, elle rejoignit enfin son amie.

« Bonsoir, Ah Ra, » dit-elle doucement. « Tu es magnifique. J’espère que tu ne m’as pas attendue trop longtemps. »

Elle donna une brève mais charnelle étreinte à la magnifique femme qui se tenait devant elle. Ah Ra était désirable. Na Ya l’avait toujours pensé et elle l’assumait parfaitement. Toutes deux se cherchaient et il était certain que les deux divines créatures allaient finir par se trouver.

« Entrons, » proposa la brune. « J’ai hâte d’être assise en face de toi, à l’abri de cette petite brise qui me fait frissonner. »

Na Ya souhaitait surtout savoir si les frissons qui parcouraient son échine étaient liés à l’air frais ou à la simple idée de passer une soirée avec Ah Ra. Les instants que les deux femmes s’accordaient étaient toujours précieux pour la jeune mère. Elle adorait ce lien qui les unissait, tantôt ambigu, tantôt limpide. Lorsqu’elles étaient ensembles, elles ne pouvaient deviner comment elles termineraient leur soirée. Danseraient-elles jusqu’au bout de la nuit ? Se sépareraient-elles après le dessert ? Iraient-elles se balader dans les rues de Seoul ? Nombreuses étaient les inconnues de cette équation. La seule donnée certaine était le point de départ : un dîner que beaucoup qualifieraient de romantique dans un bon restaurant français. Na Ya attrapa délicatement la main d’Ah Ra. La peau de la jeune femme était douce. Main dans la main, elles entrèrent toutes deux dans le restaurant. Elles s’avancèrent et Na Ya les annonça.

« Nous avons une réservation au nom de Goo Na Ya, » fit-elle de sa voix la plus suave.

Un serveur les conduisit jusqu’à une table située légèrement en retrait. L’ambiance était chic, parfaite pour le rendez-vous que s’accordaient les deux jeunes femmes. Elles s’installèrent face à face. Na Ya confia son châle au serveur, croisa ses jambes parfaites sous la table puis prit la carte des menus des mains de l’employé. Cette soirée serait parfaite. Voilà ce que pensait Na Ya, un sourire discret sur les lèvres, alors qu’elle contemplait Ah Ra.

« Que penses-tu d’un bon verre de Sauternes pour commencer le repas ? » glissa la voix douce de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mer 18 Déc - 19:38

Mon visage s’éclaira lorsque je vis mon amie arriver. Je ne pus m’empêcher de l’observer de haut en bas et de la trouver sublime dans cette robe qui lui allait à merveille. La soirée pouvait maintenant commencer et s’annonçait d’ailleurs des plus délicieuses. Je me demandais comment ça allait se passer, mais connaissant ma compagne pour la soirée, je savais très bien que je n’allais pas m’ennuyer une seule seconde, au contraire.

« Bonsoir, Ah Ra. Tu es magnifique. J’espère que tu ne m’as pas attendue trop longtemps. »

Je lui fis un non de la tête avant de lui répondre avec le sourire.

« Ne t’inquiète pas, je viens juste d’arriver. Et toi aussi, tu es vraiment superbe Na Ya. »

Elle me donna une étreinte chaleureuse et j’y répondis volontiers. J’étais bien dans ses bras et j’aurai bien aimé ne pas les quitter. Mais nous avions autre chose de prévu, et puis j’étais certaine que nous pourrions à nouveau nous retrouver dans les bras l’une de l’autre un peu plus tard dans la soirée.

« Entrons. J’ai hâte d’être assise en face de toi, à l’abri de cette petite brise qui me fait frissonner. »

Je souris et lui frottai tendrement le bras. Personnellement, les frissons qui me parcouraient le corps n’étaient pas dus à la fraîcheur de la soirée. La cause, c’était elle, Na Ya et cette alchimie qu’il y avait entre nous qui faisait qu’une fois avec elle, je voulais la garder pour moi le plus de temps possible, au point que j’enviais et remerciais mentalement son mari de me la laisser de temps en temps. La charmante jeune femme prit doucement sa main dans la sienne et c’est ainsi que nous entrâmes ensemble dans le restaurant.

« Nous avons une réservation au nom de Goo Na Ya. »

Un serveur nous invita à le suivre jusqu’à notre table. Celle-ci était un peu à l’écart, c’était parfait pour créer un petit cocon intime et pouvoir passer un agréable moment en très bonne compagnie. C’était assez amusant de voir tous ces couples dits normaux, composés d’hommes et de femmes, alors nous dénotions un peu dans le paysage mais Na Ya comme moi n’étions pas du tout sensibles à ce qu’il pourrait se dire sur nous. Assises face à face, ma compagne se débarrassa son châle, dévoilant ainsi ses épaules et s’empara de la carte pour que nous puissions commander.

« Que penses-tu d’un bon verre de Sauternes pour commencer le repas ? »

Il était vrai que je ne buvais pas souvent d’alcool alors j’avais peur de m’enivrer un peu trop rapidement mais un verre de Sauternes ne devrait pas faire trop de dégâts. Du moins je l’espérais, car je n’avais pas envie de perdre le contrôle de moi et de raconter des choses qui pourraient bien refroidir l’ambiance. Mais tout allait bien, je pouvais me permettre un verre, et puis ma Na Ya n’allait sûrement pas me laisser boire trop donc je lui souris en signe d’accord.

« Ce serait parfait pour bien commencer. »

J’aidai ma compagne à décider ce que nous allions manger ce soir, un dîner typiquement français qui s'annonçait délicieux et alors que le serveur s’éloignait avec notre commande notée sur son carnet, je posai une main sur celle de mon amie et la caressai avec douceur. Sa peau était vraiment douce, j’adorai la frôler, la caresser du bout des doigts. Je plongeai mon regard dans le sien tout en continuant.

« Un bon repas et une jolie femme, je ne pouvais pas demander mieux. Tout est parfait parce que tu es là. »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Ven 27 Déc - 17:53

Na Ya fut rassurée de savoir que son amie ne l'avait pas attendue trop longtemps. Elle détestait faire attendre les gens. La ponctualité était un point auquel elle tenait particulièrement. Il lui arrivait bien évidemment d'être en retard, comme tout un chacun. Néanmoins, lorsque ce genre de chose arrivait, cela la contrariait énormément et elle se confondait en excuses. Elle n'aimait pas non plus attendre, bien qu'elle soit plutôt patiente. Elle s'efforçait d'être toujours à l'heure, à moins bien évidemment d'avoir un compte négatif à régler avec quelqu'un. Dans ces cas-là, elle s'accordait volontairement des retards plus ou moins conséquents. Mais Ah Ra était son ami, et la question d'un quelconque retard ne s'était pas posée.

Lorsque les deux magnifiques femmes se furent installées et que Na Ya eut proposé un bon vin pour commencer le repas, Ah Ra accepta. Puis elles comandèrent chacune des spécialités françaises. Le serveur s'éloigna avec leurs commandes, laissant à la plus jeune le loisir de rétablir le contact entre leurs mains. Elle caressa la main de la jeune mère qui retrouva aussitôt les légers frissons ressentis à la vue de son amie. Leurs regards se croisèrent et restèrent accrochés tandis que la cadette complimentait l'aînée et admirait la perfection de l'instant présent. La brune afficha un sourire enchanté. Elle ne pouvait qu'acquiescer. Cet instant était parfait.

"Les jolies femmes ne côtoient que d'autres jolies femmes," laissa-t-elle filer non sans un regard charmeur. "Ne l'oublie jamais. L'instant n'est parfait que parce que nous sommes là toutes deux."

Joignant le geste à la parole, Na Ya entrelaça leurs doigts sans pour autant détourner le regard. Elle se sentait irrépressiblement attirée par l'escort girl. Sa voix l'envoutait, son corps la charmait, ses attitudes étaient loin de la laisser insensible. Le sommelier du restaurant interrompit leur conversation visuelle. Il déboucha la bouteille et en fit goûter quelques gouttes aux deux jeunes femmes avant de les servir convenablement. Puis il déposa la bouteille sur la table et s'éloigna en s'inclinant.

"Rien de tel qu'un vin sucré pour entamer convenablement une soirée. Ca enivre juste assez pour éveiller les sens sans pour autant monter à la tête."

Na Ya éloigna sa main de celle de sa compagne pour aller prendre son verre. Elle attendit que son amie en fasse de même pour reprendre.

"A cette soirée divine," lança-t-elle en regardant Ah Ra droit dans les yeux.

Les deux femmes trinquèrent et burent. Na Ya passa discrètement sa langue sur ses lèvres pulpeuses pour ne pas perdre une goutte du nectar sucré. Elle ne lâchait pas la benjamine du regard un seul instant, pas même lorsque le serveur revint avec leurs entrées.

"Bon appétit," souhaita-t-elle doucement, rompant enfin le contact visuel.

Elle changea le sens de croisement de ses jambes, frôlant volontairement le tibia de son amie. Elle fit comme si elle n'avait rien senti. C'était un petit jeu auquel elle adorait jouer. Elle aimait séduire, et elle devait bien avouer que parvenir à séduire la magnifique Ah Ra lui ferait plus que plaisir. L'air innocent, elle contempla son assiette et se saisit de ses couverts pour entamer son plat. Lorsqu'elle étudiait en France, sa famille d'accueil lui préparait cette même entrée une fois par mois, simplement pour faire naître un sourire sincère sur son doux visage. C'était terriblement simple mais elle adorait ça. Quelques feuilles de salades diverses, des morceaux d'avocats et de pommes, le tout agrémenté d'une sauce au vinaigre balsamique et de quelques cerneaux de noix. Cela ne faisait que parfaire la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mer 1 Jan - 1:29

Ma compagne pour cette délicieuse soirée continua sur ma lancée, déclarant que cette soirée n’était parfaite que parce que nous étions ensemble. Je ne pouvais qu’être d’accord avec elle, elle était une femme exceptionnelle et douce. J’aimais vraiment passer du temps avec elle mais nos emplois du temps respectifs ne nous permettaient pas de faire ce que nous voulions. Doucement, Na Ya entrelaça nos doigts et j’appréciais ce contact, il me donnait de délicieux frissons, nos regards restaient ancrés l’un dans l’autre, comme irrémédiablement attirés. Mais le serveur nous interrompit brièvement pour amener notre bouteille de vin, nous le faire goûter avant de nous servir.

Toujours les yeux dans les yeux, nous attrapâmes nos verres pour trinquer à cette soirée et bûmes un peu. Un sourire étira mes lèvres lorsque je vis la femme désirable face à moi passer sa langue sur ses lèvres. Est-ce qu’elle se rendait compte de l’effet que ce simple geste avait sur moi ? Et dans mon cas, elle n’avait pas raison, je n’avais pas besoin de vin pour m’enivrer et éveiller mes sens, ils l’étaient très bien, et je savais ce que je voulais. D’ailleurs, j’avais un peu de mal à m’expliquer ce qui m’arrivait. C’était la première fois depuis longtemps que je prenais du plaisir à me faire séduire et que j’étais attirée par quelqu’un. C’était aussi la première fois que c’était par une femme. Dans ma vie d’avant, lorsque j’étais jeune et innocente, je n’avais eu des amourettes qu’avec des garçons car à cette époque-là je ne les craignais pas. Maintenant c’était différent. J’allais vers la personne qui réussirait à me faire sentir bien et à me mettre en confiance, sans pour autant accorder toute ma confiance bien sûr.

Le serveur revint avec nos entrées mais cela ne nous perturba pas pour autant. Nous nous souhaitâmes bon appétit et je pris mes couverts en main pour commencer à manger quand je sentis quelque chose frôler mon tibia et je sus directement que la coupable c’était Na Ya. Elle mangeait innocemment, comme si elle n’avait rien fait alors que je continuai de la fixer avec un petit sourire. Elle me cherchait, c’était clair et net, et j’adorais ça. Le jeu n’en était que plus intéressant. Mais malheureusement pour moi, nous étions dans un lieu public, enfin je pouvais quand même m’autoriser quelques petites choses. Je l’imitai et commençai à manger, avant de m’arrêter pour l’observer à nouveau.

« Je suis vraiment contente de te voir ce soir. Un peu plus et j’allais oublier à quel point tu es jolie. »

Je plantai mon regard dans le sien et lui souris, avant de finalement me redresser soudainement.

« Attends… »

Je me penchai légèrement au-dessus de la table pour atteindre ma compagne et approchai ma main de son visage pour passer doucement mon pouce sur sa lèvre inférieure, donnant l’impression d’essuyer un peu de sauce alors qu’il n’y avait presque rien. Mais c’était pour la tester et voir si elle aussi ressentait quoi que ce soit lorsque j’avais ce genre de gestes pour elle. Je me rassis et portai mon pouce à mes lèvres pour le lécher sans quitter Na Ya des yeux.

« Tu avais juste un peu de sauce. »

Je reportai mon attention sur mon entrée et commençai à manger tranquillement. Je ne m’y connaissais pas tellement en cuisine française mais je dois dire que c’était vraiment très bon. Je bus également quelques gorgées de vin, me donnant un petit coup de chaud mais rien de trop perturbant. J’étais encore maître de moi-même et heureusement.

« N’hésite pas si tu veux aller à un endroit en particulier. Je ne te refuserai rien du tout. »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mer 1 Jan - 23:02

Du coin de l’œil Na Ya put voir le sourire qui venait de naître sur le doux visage de son amie. Elle avait bien compris le message et il ne semblait pas lui déplaire. Les deux amies entamèrent leurs repas en silence, se lançant quelques regards entre deux bouchées. Jusqu’à ce qu’Ah Ra ne s’arrête pour observer la brune. Na Ya lui adressa un sourire lorsqu’elle prit la parole. Elle haussa néanmoins les sourcils quand elle entendit le compliment à peine camouflé.

« Jolie, » répéta-t-elle doucement, l’air déçu. « Je ne t’arrive pas à la cheville alors. » Elle se pencha un peu et prit le ton de la confidence. « Personnellement, je serais parfaitement incapable d’oublier à quel point tu es belle, désirable, sexy, … »

Elle recula et reprit une bouchée de sa salade juste avant d’entendre Ah Ra lui intimer l’ordre d’attendre tout en se redressant. A peine eut-elle avalé sa bouchée que la plus jeune se pencha à son tour au-dessus de la table, main en avant. Son pouce alla caresser la lèvre inférieure de son aînée. Etonnée, Na Ya cligna simplement des yeux en regardant les lèvres tentatrices s’ouvrir pour laisser Ah Ra lécher avec une sensualité sans égale son doigt. L’aînée en eut la chair de poule et son regard s’éclaira alors d’une lueur de désir incontrôlée. Ses propres doigts repassèrent sur la caresse offerte sous un faux prétexte. Na Ya se mordit doucement la langue et un sourire en coin apparut alors qu’elle regardait Ah Ra reprendre son repas comme si rien ne s’était passé. C’était bien joué de sa part, et Na Ya n’avait pas volé cette légère frustration qu’elle ressentait. Elle termina sa salade non sans jeter de fréquents regards brûlants à son amie.

Lorsqu’elle eut terminé, elle eut tout le loisir d’observer Ah Ra buvant son vin. Na Ya ignorait si tout était volontaire, mais chacun des gestes de la jeune femme qui lui faisait face transpirait la sensualité divine des femmes qui savent ce qu’elles veulent. Elle adorait ça. Danser n’avait d’intérêt que si l’autre dansait aussi. Ah Ra jouait au même jeu que Na Ya, cette dernière en avait la certitude. Ah Ra ne tarda pas à lui en donner une ultime preuve, faisant résonner une invitation particulière. Elle jouait avec le feu.

« Déjà ?! » lâcha Na Ya. « Nous sommes à peine au plat principal. Profite donc du repas et des petits plaisirs… » Elle sortit son pied droit de sa chaussure avant d’en faire glisser la pointe contre la jambe d’Ah Ra. « … avant de vouloir passer aux choses sérieuses. »

La nappe, longue sur les côtés, cachait leur petit jeu de jambe. Na Ya attrapa sa serviette et s’essuya doucement la bouche comme la jeune fille bien élevée qu’elle était. Elle la reposa ensuite, alors que le serveur revenait enlever les assiettes vides des deux beautés. La jeune mère humidifia ensuite ses lèvres, finissant par en coincer une indéfiniment entre ses dents. Elle aurait voulu tenir au moins jusqu’au dessert mais la tentation était trop grande. Elle décroisa ses jambes et reposa son pied à l’intérieur de sa chaussure.

« J’ai une envie pressante, » lança-t-elle sans fausse innocence.

Elle fixait les lèvres pulpeuses d’Ah Ra pour lui faire comprendre ce dont elle avait envie.

« Tu as bien dit que tu ne me refuserais rien, n’est-ce pas ? »

Elle se leva et prit la main d’Ah Ra en passant devant elle. Le serveur choisit ce moment pour revenir avec les hors-d’œuvre. Na Ya lui accorda un clin d’œil amusé avant de prendre la direction des toilettes.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Lun 20 Jan - 21:00

J’aimais tellement les réactions de Na Ya, ses regards, ses sourires. Je sentais son regard brûlant sur moi alors que j’avais reposé mes yeux sur mon assiette et mon verre de vin et dûs me concentrer pour m’empêcher de sourire. Mais au moins, j’étais maintenant certaine et très satisfaite de ne pas la laisser indifférente.

« Déjà ?! Nous sommes à peine au plat principal. Profite donc du repas et des petits plaisirs… avant de vouloir passer aux choses sérieuses. »

Le tout en me faisant du pied avec sensualité comme elle savait si bien le faire. Je me mordis la lèvre pour me contrôler mais un gémissement m’échappa tout de même. Franchement heureusement que nous étions dans un lieu public, sinon je ne vois pas ce qui m’empêcherait de lui montrer que je veux qu’elle continue et même qu’elle aille plus loin.

« Tout ça c’est à cause de toi. Je me demande si je n’ai pas envie de passer au dessert plus rapidement. »

J’osai relever mon regard sur ma délicieuse compagne et frissonnai en la voyant s’humidifier les lèvres avant d’en prendre une entre ses dents. C’était de la provocation, mais de la provocation face à laquelle j’étais bien incapable de résister.

« J’ai une envie pressante »

Son regard en disait long sur ses pensées, mais il confirmait également qu’on était sur la même longueur d’onde, qu’on voulait la même chose.

« Tu as bien dit que tu ne me refuserais rien, n’est-ce pas ? »

Je lui souris à mes mots qu’elle avait très bien su s’approprier.

« Absolument. »

Na Ya se leva et m’attrapa la main pour nous diriger vers les toilettes. Bien sûr, le serveur arriva à notre table à ce moment-là et il sembla ne pas vraiment comprendre pourquoi on partait ensemble, mais il n’avait pas besoin de savoir, il pourrait en être choqué, tout comme la plupart si ce n’est tous les clients d’ailleurs. Une fois aux toilettes, je pris les devants et entraînai la jeune dans une cabine pour être à l’abri des regards et avoir plus d’intimité. Maintenant seules, je me permis de réduire la distance jusqu’à ce que nos visages ne soient qu’à quelques centimètres l’un de l’autre.

« Ce genre d’envie ? »

J’approchai une main de son visage et caressai doucement sa joue de mon pouce avant de laisser mes lèvres prendre le relai et se poser sur les siennes. Je les bougeai avec douceur, je n’étais pas une femme pour rien, je voulais de la tendresse, de la passion. Puis de ma langue je demandai l’accès à sa bouche et laissai nos muscles buccaux se redécouvrir lorsque je l’obtins. Le baiser se fit progressivement plus intense, je laissai quelques soupirs d’aise m’échapper avant que je ne finisse par m’écarter, à bout de souffle mais le sourire aux lèvres.

« Ca m’avait manqué, et j’en ai eu envie dès que je t’ai vu arriver. »

Le regard un brin malicieux, je déposai à nouveaux quelques baisers sur ses lèvres, en surface, puis descendis mon visage pour explorer son cou. Ce soir, rien ni personne ne me la prendra, elle est seulement à moi.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mer 22 Jan - 0:51

Na Ya savoura le gémissement retenu qui jaillit d’entre les lèvres si tentantes de son amie. Cela ne fit que faire grandir en elle cette envie, de plus en plus urgente, d’en entendre plus et d’avaler ces soupirs extasiés. Passer au dessert plus rapidement ? Na Ya se serait volontiers laisser tenter. Mais elle ne voulait rien précipiter. L’attente est le meilleur prélude au plaisir. Voilà une maxime à laquelle Na Ya adhérait sans rechigner. Quoiqu’il en soit, il n’y avait rien de mal à rendre cette attente plus supportable. Ah Ra et elle étaient parfaitement d’accord sur ce point.

Lorsque les deux femmes passèrent la porte battante des toilettes pour dames, la divine Ah Ra prit discrètement le dessus, attirant la brune dans une cabine. D’un geste de la main et sans jamais quitter son amie des yeux, l’aînée ferma la porte, tournant le verrou. Lentement, Na Ya se retrouva contre l’une des parois, son corps terriblement proche de celui d’Ah Ra. Quelques centimètres encore et elles seraient capables de s’embrasser avec cette douce passion propre aux femmes. Pourtant, et malgré l’envie dont elles regorgeaient, aucune d’elle ne précipita les choses.

« Ce genre d’envie ? »

Le corps de Na Ya répondait pour elle aussi ne gaspilla-t-elle pas son énergie pour formaliser une quelconque réponse. Elle apposa avec douceur ses deux mains chaudes au bas du dos de la jeune femme alors que cette dernière déposait une caresse sur sa joue. Ce préambule ne fit qu’intensifier la sensualité qui se dégageait d’Ah Ra. Puis leurs lèvres se touchèrent enfin. Ce baiser était empreint d’une tendresse que la pianiste n’avait rarement eu la chance de goûter au cours de sa vie. Elle en profita, entrant dans le jeu de lèvres de l’escort girl sans se faire prier avant de glisser sa main droite au creux de ses reins. Na Ya apprécia cette douce domination dont elle était la victime consentante. Elle se prit au jeu et ses paupières qui se fermèrent tout naturellement manifestaient du plaisir qu’elle prenait à la valse entre leurs deux langues. Chaque baiser qu’elles échangeaient avait une saveur particulière et Na Ya avait l’impression qu’elles se redécouvraient systématiquement. Leurs souffles se faisaient écho en leur sein, raccourcissant d’autant plus que leur échange gagnait en intensité. Lorsqu’Ah Ra mit fin à ce baiser tendre et passionné, Na Ya ne put se résoudre à relâcher sa prise sur sa taille fine. Au contraire, elle raffermit son emprise à la seule vue du sourire magnifique qu’on lui offrait.

« Ca m’avait manqué, et j’en ai eu envie dès que je t’ai vu arriver. »
« La prochaine fois, on ferait peut-être mieux de se voir directement dans un endroit… plus intime » haleta-t-elle entre deux baisers.

Ah Ra déposa quelques nouveaux baisers cette fois-ci dans le cou de la jeune femme. Frissonnante, Na Ya lui offrit son cou, dégageant ses cheveux derrière son épaule d’un bref coup de tête. Ses yeux se fermaient dès lors que les lèvres chaudes se posaient sur sa peau brûlante et se rouvraient pour observer tantôt le plafond immaculé tantôt les parois de la cabine. Elle retenait des soupirs lascifs. Puis elle en eut assez d’être dominée. Son regard changea du tout au tout et elle se décolla du mur pour repousser doucement Ah Ra contre la paroi opposée. Elle posa ses mains sur la taille de la jeune femme. Elle fit s’effleurer leurs lèvres sans pour autant les laisser se retrouver malgré son envie. Elle fit ensuite remonter ses mains le long du buste qu’elle devinait parfait tout en parsemant la mâchoire et le peau parfumée du cou de son amie de baisers. elle laissait volontairement son souffle courir le long de l’épiderme aussi doux que de la soie. Ses mains arrivèrent enfin au niveau de la poitrine de la jeune femme. Doucement et pleine d’une fausse innocence, elle en effleura de ses pouces le côté avant de faire repasser ses mains dans le dos de sa partenaire. Elle lui donna ensuite un délicat baiser et, tout sourire, reprit le dessus sur le plaisir qui l’animait et la poussait à ainsi titiller la demoiselle.

« Tu m’as ouvert l’appétit, » affirma-t-elle. « Si on continue, je ne suis pas sûre d’être capable de m’arrêter avant qu’on ne puisse passer au dessert… »

Malgré tout, elle mordilla doucement la lèvre de son amie.

« … et je suis persuadée que nous aurons besoin d’énergie pour ce fameux dessert… »

Nul doute possible sur ce que Na Ya voulait dire. Elle en avait eu envie souvent, mais elles n’étaient jamais allées aussi loin dans leur jeu de séduction. Cette nuit-là, elle voulait partager autre chose avec Ah Ra, et elle cette simple promesse émoustillait sa curiosité et son désir. Ah Ra ressentait-elle la même chose ?
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mar 11 Fév - 19:33

Je ne pus m’empêcher de sourire lorsque ma charmante compagne remarqua qu’on devrait se voir dans des lieux plus intimes. C’est vrai que ce serait plus pratique si ce genre d’envie nous reprenait, ce qui risquerait fort d’arriver vu l’alchimie entre nous. La jeune femme dut en avoir assez d’être passive et me poussa contre la paroi d’en face. Elle me frustra un moment à simplement frôler mes lèvres puis elle remonta ses mains, me faisant frissonner. Ces contacts, ce frôlement au niveau de ma poitrine, ses lèvres, son souffle chaud sur ma nuque me faisaient perdre la tête, j’en voulais plus, qu’elle continue. Mais au lieu de ça, elle embrassa avant de tout arrêter.

« Tu m’as ouvert l’appétit. Si on continue, je ne suis pas sûre d’être capable de m’arrêter avant qu’on ne puisse passer au dessert… »

Elle m’avait aussi ouvert l’appétit… Mais les toilettes d’un restaurant, on a vu plus classe pour une première fois, et puis ce n’était pas très raisonnable. Oui j’essaie de l’être parfois même si j’avoue que Na Ya a tendance à faire taire ma raison, surtout si elle continue de me mordiller la lèvre de cette manière.

« … et je suis persuadée que nous aurons besoin d’énergie pour ce fameux dessert… »

Ce dessert… J’avais hâte d’y être. En fait, rien que d’y penser, je me sentais défaillir. Et elle pouvait être fière de l’effet qu’elle me faisait, très peu de personnes pouvaient se vanter de me mettre dans un tel état, mais c’était sans aucun doute parce qu’elle était une femme douce, attentionnée, séduisante avec ce sourire communicatif qui me faisait craquer. Et entre nous c’était simple, sans aucune prise de tête, c’était reposant et nous ne nous posions pas de questions inutiles sur notre avenir ensemble.

Je posai mes mains sur les hanches de ma partenaire et lui donnai un chaste baiser avant de me reculer pour l’observer avec un sourire en coin.

« Et si on en restait là pour le moment ? Ce pauvre serveur ne va pas savoir quoi faire si on n’y retourne pas. »

Je laissai échapper un petit rire avant de caresser avec douceur de mon index les lèvres de Na Ya. Je prenais plaisir à les dessiner lentement puis je laissai mes doigts dévier sur l’arrête de sa mâchoire pour aller doucement jusqu’à sa nuque.

« Soyons sages jusqu’au dessert pour ne traumatiser personne ici et ensuite… Il arrivera ce qu’il doit arriver. »

On ne dirait pas comme ça mais j’avais un mal fou à me contrôler. Si je m’écoutais, on irait plus loin, mais ce n’était pas l’endroit approprié alors il valait mieux faire retomber l’excitation. J’adressai à la jeune femme plus que tentante devant moi un sourire plein de malice et lui pris délicatement la main avant de sortir de la cabine. Je m’arrêtai rapidement aux lavabos pour me passer un peu d’eau sur le visage, histoire de me rafraîchir, de calmer un peu mes ardeurs. Puis je rejoignis ma compagne et entrelaça nos doigts avant de sortir des toilettes pour revenir à notre table. Nous pouvions maintenant finir notre repas, partir d’ici et passer à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mer 19 Mar - 1:21

Ses mains sur ses hanches, un baiser conclusif, et Ah Ra s’éloigna légèrement, en souriant d’une façon que Na Ya apprécia plus qu’elle n’aurait du. Cette femme la rendait folle de passion et de désir.

« Et si on en restait là pour le moment ? Ce pauvre serveur ne va pas savoir quoi faire si on n’y retourne pas. »

Na Ya joignit son rire à celui de l’escort en imaginant ledit serveur. Son imagination s’était peut-être déjà emballée et cette idée amusait profondément la jeune femme. Elle cessa de rire en sentant les doigts d’Ah Ra caresser ses lèvres puis sa mâchoire avant de se glisser dans son cou. C’était pure provocation.

« Soyons sages jusqu’au dessert pour ne traumatiser personne ici et ensuite… Il arrivera ce qu’il doit arriver. »
« Hum… Être sage ? N’exagérons rien… »

Elle laissa un soupir provocant aller heurter les lèvres d’Ah Ra. Puis elles quittèrent toutes deux leur cabine en se tenant la main. Na Ya profita qu’Ah Ra se rafraîchisse les idées pour replacer quelques mèches de ses cheveux échappées de leur place attitrée. Elle aurait volontiers imité Ah Ra mais elle aimait ses joues légèrement rosies et tenait à conserver la douce brûlure des caresses et des baisers de son amie. Si Ah Ra gardait les idées claires, elle pouvait se permettre d’être la moins sage des deux. Elles retournèrent finalement à leur table, main dans la main, leurs doigts prolongeant leur étreinte.

Lorsqu’elle passa devant le serveur, Na Ya s’amusa à mordre sa lèvre d’une façon tout à fait explicite avant de lui adresser un nouveau clin d’œil. Elle vit le serveur rougir et ne put s’empêcher de rire. Elle reprit sa place face à son amie et le serveur put enfin déposer leurs plats devant elles. Na Ya le gratifia d’un sourire malicieux avant de reporter toute son attention sur sa très charmante compagne. Son regard se posa sur ses lèvres et elle ressentit l’envie d’en reprendre possession immédiatement. Elle refreina ses ardeurs en secouant discrètement la tête et en allant contempler son plat. Elle entama son plat avec une idée bien précise dans la tête. Un soupir langoureux et elle mit en marche sa provocation.

« C’est délicieux ! Tu dois absolument goûter ! »

Sur ces paroles, elle remplit sa propre fourchette et la tendit délicatement par-dessus la table en direction d’Ah Ra. Elle leva un peu ses fesses de la chaise. Elle avait le bras assez long pour arriver jusqu’à elle mais en se levant à peine, elle pouvait se pencher plus en avant et offrir la vision de son décolleté. Elle dévoila largement au regard de la jeune femme sa lingerie indécente tout en la nourrissant. Elle admira la façon dont sa cadette ouvrit la bouche pour prendre le contenu du couvert. Elle admira plus encore celle dont elle la referma sur le métal pour happer la nourriture. Ces gestes étaient remplis d’une sensualité et d’un érotisme sans nom. Na Ya retrouva innocemment sa position initiale.

« Je ne sais pas ce qu’il en est pour toi, mais pour moi c’est une véritable extase. »

Elle ne parlait plus du plat. Peu lui importait. A vrai dire, elle avait simplement hâte d’en terminer ici. Là, elle parlait du spectacle auquel elle venait d’assister. Pour Na Ya, c’était la vision de ces lèvres terriblement tentatrices qu’elle imaginait volontiers se poser sur son propre corps plutôt qu’autour du métal froid. Pour Ah Ra, c’était la vue offerte par la position suggestive de sa compagne. Cette dernière termina son manège en passant lentement sa langue entre ses lèvres. Elle savait que l’autre comprendrait qu’elle avait encore terriblement envie de l’embrasser. Plus que ça, elle avait envie d’elle, elle voulait que « ce qui devait arriver » arrive, et plus vite que cela. Alors elle continua son plat, sans pour autant se précipiter, profitant de la nappe pour faire danser son pied nu avec les jambes parfaites de sa voisine de table.

« Si tu savais à quel point je regrette de t’avoir dit de profiter du repas et d’avoir raillé ton impatience… Maintenant, je suis obligée de prendre mon mal en patience… »

Elle soupira un brin trop lascivement, posant ses coudes sur la table.

« Sais-tu ce que j’ai envie de faire en ce moment même ? »

Elle marqua une courte pause et en profita pour se pencher un peu au-dessus de la table.

« J’ai envie de t’embrasser. » chuchota-t-elle. « Je crois que tu ne peux pas imaginer comme il m’est difficile de me retenir de t’inviter à partir tout de suite. »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mar 29 Avr - 11:04

Main dans la main, nous étions de retour dans la salle du restaurant et ma compagne n’hésita pas à provoquer le serveur, à coup d’expressions du visage et de regards suggestifs. Elle lui disait clairement ce qu’on venait de faire –bien qu’on n’ait pas été si loin que ça- mais sa réaction me fit sourire, il avait l’air tellement gêné et de ne pas savoir où se mettre, c’en était drôle. Elle savait être provocante ma Na Ya mais c’était terriblement excitant de la voir comme ça.

A nouveau à table, nos plats arrivèrent et nous pûmes continuer le repas. Je sentis le regard de la très attirante jeune femme face à moi sur mon visage, et quelques secondes plus tard un soupir bien particulier s’éleva, me faisant relever des yeux ronds sur elle.

« C’est délicieux ! Tu dois absolument goûter ! »

Sans attendre, elle remplit à nouveau sa fourchette de nourriture et se pencha pour me la tendre au-dessus de la table, m’offrant ainsi une vue imprenable sur son décolleté et ce qu’il recelait. Sa poitrine ainsi que sa lingerie des plus sexy m’étaient dévoilées et ce n’était pas pour me déplaire. Avec un léger sourire en coin, je posai mes lèvres sur l’acier de la fourchette avec une lenteur exagérée, le tout sans quitter ma compagne des yeux. Je voulais lui donner envie de plus, qu’elle brûle de désir et que je puisse ensuite tout faire pour l’attiser un peu plus jusqu’à son apogée.

« Je ne sais pas ce qu’il en est pour toi, mais pour moi c’est une véritable extase. »

Les mots étaient choisis avec soin. Ce n’était pas pour rien qu’elle parlait d’extase. Le repas était certes bon, mais d’autres choses l’étaient bien plus, comme le fait d’imaginer nos souffles se mélanger et nos corps l’un contre l’autre, étroitement enlacés.

« C’est ça, une véritable extase et le dessert n’en sera que meilleur. »

Je lui souris malicieusement, lui faisant deviner sans peine de quel dessert je parlais. Bien que la nourriture était vraiment délicieuse, elle n’était pas en mesure de me donner un orgasme comme je pourrai en avoir plus tard lorsque nous serions seules. Je ne pus m’empêcher d’apprécier la vue lorsqu’elle se passa la langue sur les lèvres. C’était assez équivoque, je savais ce qu’elle voulait, et je le voulais aussi. Mais elle revint finalement à sa position initiale et nous continuâmes le repas, non sans sentir son pied glisser le long de mes jambes, me procurant de délicieux frissons.

« Si tu savais à quel point je regrette de t’avoir dit de profiter du repas et d’avoir raillé ton impatience… Maintenant, je suis obligée de prendre mon mal en patience… »

Je ne retins pas un petit rire. Elle reconnaissait qu’elle avait eu tort et elle ne savait pas à quel point parce qu’à l’heure actuelle, on pourrait être ailleurs à faire autre chose, continuer ce qu’on venait de commencer dans les toilettes.

« C’est toi qui l’as voulu. Et au final, c’est pas plus mal. La frustration nous amènera à un plaisir plus intense. »

Elle poussa un profond soupir, posant en même temps ses coudes sur la table. Elle devait regretter ce qu’elle avait dit plus tôt mais moi, ça m’amusait de la voir comme ça, aussi torturée par la frustration.

« Sais-tu ce que j’ai envie de faire en ce moment même ? »

Elle se pencha un peu plus sur la table et je l’imitai, attendant qu’elle me dévoile son envie, même si j’en avais une petite idée. Non pas que Na Ya était prévisible mais le contexte était clair, la situation aussi. On savait toutes les deux ce qu’on voulait.

« J’ai envie de t’embrasser. » chuchota-t-elle. « Je crois que tu ne peux pas imaginer comme il m’est difficile de me retenir de t’inviter à partir tout de suite. »

Mes lèvres s’étirèrent en un sourire alors que je continuais de l’observer. Je la trouvais vraiment trop adorable à être tiraillée de la sorte par ses envies, et elle me les confiait dans l’espoir que je mette fin à cette torture. Doucement, je posai ma main sur la sienne et la remontai le long de son avant-bras.

« Sois patiente ma jolie, et je saurai récompenser tes efforts quand nous serons seules. »

Lorsqu’il s’agissait de séduction, je pouvais me montrer aussi sadique que lorsque je chassai mes proies. C’était sans doute un instinct naturel. Toujours contrôler la situation, avoir le dessus. Mais je comptais quand même lui donner quelque chose, de quoi la faire patienter jusqu’aux réjouissances qui nous attendaient. Alors je me levai un peu, surélevant mes fesses et rapprochai mon visage du sien avant de lui murmurer, mon souffle contre ses lèvres :

« Pour ce qui est de s’embrasser, je peux régler ça. »

Doucement, je pris son visage entre mes mains et posai mes lèvres contre les siennes en un baiser doux et tendre. On avait déjà assez attiré l’attention, on était plus à ça près. Et puis, je me reculai quelques secondes plus tard, pour que les personnes présentes n’aient pas le temps de se rendre de ce qu’il se passait tout près d’eux. Je lui caressai la joue avec tendresse avant de me rasseoir le plus naturellement du monde.

« Je propose qu’on passe au dessert, et après, on ira chez moi pour plus d’intimité. »

Naturellement, je proposai que l’on aille chez moi car je vivais seule dans une maison plutôt isolée des autres. Rien ni personne ne pourrait nous déranger, ce serait parfait.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Mer 4 Juin - 10:19

« C’est ça, une véritable extase et le dessert n’en sera que meilleur. »

Face au sourire parfaitement maîtrisé d’Ah Ra, Na Ya ne put s’empêcher de se mordre légèrement la lèvre. Oui, le dessert n’en serait que meilleur. Elle se plaignait mais n’aurait passé l’étape du restaurant pour rien au monde. Ces deux poupées n’étaient pas des bêtes. Elles aimaient à se séduire, c’était un jeu des plus plaisants. Sans ça, les choses seraient bien différentes. Elles se voulaient l’une l’autre parce qu’elles se faisaient languir, et c’était bien cette attente qui allait rendre leur nuit inoubliable, ce que confirma rapidement la sublime femme face à elle après avoir laissé un petit rire particulièrement agréable résonner.

« C’est toi qui l’as voulu. Et au final, c’est pas plus mal. La frustration nous amènera à un plaisir plus intense. »

Le soupir qui suivit fit sourire Na Ya. Elle mourait d’envie d’en entendre d’autres comme celui-là au creux de son oreille. Elle patientait en attendant de pouvoir entendre leurs soupirs se mêler et résonner sans gêne dans l’intimité d’une chambre. Elle fit d’ailleurs part à Ah Ra de son envie de plus en plus urgente de partir, ce à quoi Ah Ra répondit en posant sa douce main sur la sienne, remontant lentement le long de son bras. Un frisson parcourut l’échine de la brune.

« Sois patiente ma jolie, et je saurai récompenser tes efforts quand nous serons seules. »

Un sourire entendu étira ses lèvres. Na Ya se laisserait bien volontiers récompenser. Et elle saurait rendre la pareille à sa très charmante compagne. Elle n’était pas de ceux qui recevaient mais ne donnaient jamais. Au contraire, elle aimait donner et prenait autant de plaisir dans les deux cas. Le regard qu’elle posa sur la jeune femme était clair sur ses intentions. Ah Ra se rapprocha de Na Ya. Si cette dernière avançait encore, elles auraient pu s’embrasser.

« Pour ce qui est de s’embrasser, je peux régler ça. »

Na Ya apprécia ce contact empli de douceur et de tendresse. Elle se sentit apaisée. Ah Ra était douée, elle savait ce qu’elle faisait. Et elle avait pris le dessus sur la calme et posée Na Ya. Pour le moment du moins. Étonnamment, personne ne vint leur faire de remarque quant à leurs comportements. Cela aurait amusé Na Ya pourtant de provoquer plus encore, bien que toute la tendresse du monde l’ait envahi après le baiser d’Ah Ra.

« Je propose qu’on passe au dessert, et après, on ira chez moi pour plus d’intimité. »

La proposition plut beaucoup. étrangement, Na Ya n’avait jamais eu l’occasion de découvrir le lieu de vie de son amie. Elles se voyaient généralement à l’extérieur, parce que c’était plus pratique, ou alors chez Hyun Joong et Na Ya, surtout depuis la naissance de Hye Sun. C’était plus simple. Aussi accueillit-elle cette offre avec un plaisir non dissimulé.

« J’accepte ta proposition, ma belle. Je serais ravie de découvrir ton chez toi... »

Elle baissa la voix et, sans lâcher la poupée des yeux.

« … et je suis sûre que cet endroit est à ton image et à celle de cette soirée, donc parfait. »

Elle était persuadée qu’il n’y aurait pas de meilleur endroit au monde où passer la nuit. Les hôtels de luxe avaient leur charme mais pour deux femmes aussi exceptionnelles et étranges qu’Ah Ra et Na Ya, il fallait plus que du charme. Beaucoup plus que du charme même. Il fallait quelque chose de personnel, d’intime, de privé, pas une vulgaire chambre d’hôtel, aussi luxueuse soit-elle. Il fallait que personne ne les interrompe, et qu’elles puissent traîner au lit au petit matin. Aux yeux de Na Ya, Ah Ra valait bien plus que ce qu’elle offrait habituellement à ses amants. A cette pensée, elle ne put s’empêcher de venir saisir la main d’Ah Ra pour entrelacer leurs doigts un moment.

Avec toute la discrétion du monde, elle héla leur serveur et commanda son dessert, un coulant au chocolat. Elle avait toujours adoré ça. Elle laissa Ah Ra commander à son tour, savourant le son de sa voix veloutée et ses gestes toujours délicats et sensuels. Elle était fascinée.

« Tu es fascinante, Sang Ah Ra. »

Na Ya laissa la main d’Ah Ra s’échapper tandis que le serveur, toujours aussi intimidé par leur présence, apportait enfin leurs desserts. Tout compte fait, Na Ya avait envie de profiter encore un peu de ce dîner.

« Bien, savourons la fin de ce repas. »

Na Ya entama sa coupe, exagérant sans trop en faire la sensualité qui émanait naturellement d’elle. Elle séduisait avec passion, avec envie. Elle désirait qu’Ah Ra ait autant envie d’elle qu’elle-même. Elle faisait mine de ne s’intéresser qu’à son dessert mais rivait fréquemment ses prunelles gourmandes sur son vis-à-vis. Gourmande de quoi ? Ah Ra ne le savait que trop bien. Na Ya s’interrompit tout de même pour se redresser et aller goûter au dessert de son amie directement sur ses lèvres avant de se rasseoir innocemment en soupirant de gourmandise.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: My Sweetheart   Ven 19 Sep - 20:54

Maintenant que j’y pensais, jamais je n’avais ramené quelqu’un chez moi. C’était mon jardin secret inconnu de tous. Seul Do Jun savait où j’habitais, en même temps c’était à lui que je devais cette maison, et il ne se privait pas de venir à l’improviste pour assouvir certains besoins primaires de l’homme. Mais c’était sûrement mon côté parano qui m’avait toujours empêché de donner mon adresse ou inviter quelqu’un chez moi. On ne sait jamais ce qu’il peut arriver une fois seuls, mais là je ne craignais rien avec Na Ya, n’est-ce pas ? Elle était une femme, n’avait pas les mêmes motivations qu’un homme et ignorait beaucoup de choses sur moi alors rien ne pouvait arriver de fâcheux.

« J’accepte ta proposition, ma belle. Je serais ravie de découvrir ton chez toi... »

J’étais légèrement nerveuse à cette idée mais je savais que nous retrouver chez moi était la meilleure chose à faire ce soir. Car je refusais tout simplement qu’on rentre chacune de notre côté après une soirée comme celle-ci, c’était impensable après ce que nous avions pu dire ou faire. Entre nous, il y avait cette atmosphère si sensuelle qui me donnait envie de plus avec elle et je crois pouvoir dire sans me tromper que c’est réciproque. Nous en avons toutes les deux autant envie. Elle me le montrait rien qu’avec son regard. Regard qui ne me laissait pas indifférente, loin de là.

« … et je suis sûre que cet endroit est à ton image et à celle de cette soirée, donc parfait. »

Je ne pus m’empêcher de sourire à ces mots. Elle était adorable et j’adorais l’entendre parler, à tel point que je ne pourrai que l’écouter de la soirée, ça ne me dérangerait pas. Et la regarder –dévorer du regard- bien sûr, c’était indispensable. Par contre, je n’étais pas certaine qu’elle ait raison, quoi que… Ma maison est du genre plutôt vide comme moi, mais elle le découvrira par elle-même.

« Parfait, je n’en suis pas sûre. Mon chez moi est un peu vide et trop grand pour une personne seule, alors je ne suis pas contre un peu de compagnie de temps en temps. »

Surtout que sa compagnie était bien plus agréable que celle que je devais subir d’habitude. Avec une douceur qui lui était propre, je sentis la main de Na Ya se poser sur la mienne et instinctivement je retournai la mienne pour pouvoir caresser le dos de sa main du bout des doigts. Puis elle appela le serveur et commanda son dessert, j’en fis de même, commandant un cheesecake aux fruits rouge.

« Tu es fascinante, Sang Ah Ra. »

J’étais perdue dans la contemplation de sa petite robe qui lui va vraiment bien - cela n’empêchait pas que je voulais aussi la voir sans - et remontai soudainement mon regard surpris vers son visage.

« Moi, fascinante ? Pourtant j’estime que tu es bien plus attirante que moi. »

J’avais du mal à voir les choses autrement, pour moi, n’importe qui était plus attirant que moi. Mais ça, j’étais la seule à savoir à quel point je pouvais être sale. Bien sûr, je savais user de mes charmes, mais ce n’était qu’une question d’apparence. Enfin, je refusais de penser plus longtemps à ce genre de choses et portai mon regard sur nos desserts qui venaient d’arriver.

« Bien, savourons la fin de ce repas. »

J’acquiesçai et commençai à déguster on cheesecake. Il était exactement comme je les aime. De temps à autre, je sentis le regard de ma partenaire sur moi et cela me fit sourire. Je relevai les yeux pour l’observer et ne put m’empêcher de me mordiller la lèvre sous l’effet de cette vision très sensuelle. J’essayai de me reconcentrer sur mon assiette mais j’entendis un léger bruit et ne pus réagir qu’elle collectait sur mes lèvres un peu de mon dessert. J’appréciai le contact et me retint de l’approfondir tant qu’on serait ici. Ma partenaire se recula et se rassit tandis que je lui souriais doucement.

« C’est à ton goût ? J’espère que le reste le sera tout autant. »

Mon sourire se fit plus malicieux alors que je me remis à manger mon cheesecake comme si de n’était. Je savais très bien qu’elle avait compris mon allusion, nous étions connectées pour ces choses là. Mais je voulais lui donner une soirée parfaite et inoubliable, elle la méritait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: My Sweetheart   

Revenir en haut Aller en bas
 

My Sweetheart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» you here to finish me off, sweetheart ?
» Moment de détente ft Molly K. Sweetheart
» Good night, Sweetheart ! | Toby K.
» Sweetheart, range tes griffes. Et avoue que tu craques. J'ai raison, non ? [FLASH BACK - Danià H. O'Leary]
» Ready to fight ? Maybe sweetheart - Peter&Cassandra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: The beginning :: Brushed papers :: Anciens RPs-