Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 In your arms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: In your arms   Ven 22 Nov - 14:25

In your arms

Han Yi Sung & Tae Soo Jin


14 Avril 2011 - Vers 18h20

Ça faisait environ un an que j’avais perdu mon père, et donc deux ans que j’avais perdu ma mère dans ce fameux faux accident. Quel accident ? Ridicule, tout avait été parfaitement été fait par la Caste. Je venais de rentrer de mes cours, complètement crevée et je finis par remarquer que je tremblais. Pourtant il ne faisait pas froid dans mon appartement, mais je tremblais tout de même, c’en était presque énervant. Je laissais mon sac tomber sur le canapé et fermais les rideaux, restant dans le noir. Si je tremblais, c’était parce que j’avais peur. Ils avaient tué mon père un an après ma mère, et s’ils me tuaient maintenant ? Juste un an après mon père ? Tout était possible n’est-ce pas ? Ne m’avait-on pas dit que la Caste était capable de tout pour nous éliminer, nous les Twaos. Qu’avions-nous fait de mal ? Qu’est-ce que mes parents avaient fait pour mériter la mort ? Je me le demandais tous les jours.

Je m’assis par terre, devant ma table basse et ressortait mes textes à apprendre par cœur, seulement je n’avais aucune motivation. Et mes mains continuaient de trembler. Je n’étais pas bien, je ne pouvais tout simplement pas travailler dans de telles conditions, mon professeur allait juste me rouspéter. Je refermais mes documents, puis posais ma tête entre mes bras croisés.

Je regardais ma porte d’appartement, fermée à double tour. Mais pourtant, j’avais quand même l’impression qu’elle allait soudainement s’ouvrir et que quelque chose d’horrible allait arriver. Je laissais un soupir m’échapper, je détestais être comme ça : paranoïaque. C’était à cause d’eux, tout était de leur faute si je vivais comme ça à présent, toujours dans la peur.

Il était déjà un peu tard, alors je me décidais de me lever et de monter à l’étage pour changer de vêtements. En entrant dans ma  chambre, je refermais la porte et allumais les lumières pour mieux voir. Je pris mon jogging qui trainait sur ma chaise de bureau et un t-shirt avec un gilet confortable avant de ressortir. Ma porte grinça au moment où je la refermais et des frissons parcoururent tout mon corps. Ce n’était pas comme dans les films d’horreur ça ? Ce que je pouvais détester tous ces sons ! Je notais quelque part dans ma tête qu’il fallait que je règle ce problème et redescendit dans mon salon presque en courant.
Mais encore une fois, je ne pouvais pas me concentrer, sur rien. Mes yeux n’arrêtaient pas de fixer la porte de mon appartement, un jour, elle allait finir par s’ouvrir, et j’y verrai l’entrée pour l’enfer. J’en étais sûre.

Il fallait que je me calme, mais je n’y arrivais pas. Alors les larmes de frustration coulèrent seules, sans que je puisse y faire quoi que ce soit. Je me précipitais alors vers mon sac à main et le vidais sur mon canapé pour retrouver mon téléphone portable. Je ne pouvais pas rester seule, il ne fallait pas que je reste seule, sinon j’allais réellement devenir dingue, j’avais besoin de quelqu’un et pas de n’importe qui. Je pris mon portable et appuya sur la touche du numéro d’urgence, le même depuis plus d’un an, celui de Soojin. La seule qui pouvait calmer mes peurs et mes angoisses, la seule qui savait m’écouter et me bercer dans ses bras afin que je puisse m’endormir tranquillement.

Et c’est les mains toujours aussi tremblantes et même moites que j’attendais qu’elle réponde, je voulais entendre sa voix rassurante, je la voulais près de moi.

Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 209
avatar
« Tae Soo Jin » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: In your arms   Mar 11 Fév - 22:47

14 avril 2011, 18h20

Il est bientôt l’heure de fermer pourtant je ne me sens pas de le faire. Il y a encore du monde dans le salon de thé, apportant un joyeux bourdonnement. Alors que je suis derrière le comptoir, des souvenirs me reviennent alors que j’étais enfant. Le rire de ma mère et ses gâteaux tout juste sortis du four, la grosse voix de mon père qui parlait aux clients, parfois allant derrière le piano. Je me souviens de cette joie, du bonheur qui régnait. Avec ce brin de nostalgie, je souris au jeune homme en face de moi. Il essaye depuis un moment de me faire du charme. Je dois dire que ça m’amuse grandement. Je lui réponds poliment mais je refuse son offre de diner en sa compagnie. J’ai pas que ça à faire.

Les clients partent lentement, essayant de gagner du temps en me faisant des compliments. Compliments que j’accepte avec plaisir. Mais je ne peux pas me permettre de laisser encore ouvert. Enfin, tout le monde est partie, je peux nettoyer les tables tranquillement avec l’étudiant que j’ai embauché, il n’y a pas très longtemps. Je ne pensais pas que le salon de thé marcherait autant…mais le fait que je vienne en aide aux twaos est également un moyen de faire parler. Je passe derrière le comptoir pour passer un coup d’éponge quand d’un coup mon portable me fait sursauter. Je l’attrape, la main sur le cœur pour me calmer. Yi Sung. Je souris en voyant son nom sur mon écran. Ma petite chérie. Je m’empresse de décrocher.

_ Yi sung, ma princesse !

Un silence me répond, je tends un peu plus l’oreille pour enfin discerné des gémissements, des pleurs étouffés.

_ Yi Sung ! J’arrive tout de suite, respire, t’inquiète pas ! Je serai là dans cinq minutes.

Je raccroche rapidement, défait mon tablier à la hâte, avant de partir rapidement dans l’arrière cuisine pour récupérer mon casque et mes gants. Je préviens mon employé qu’il ferme derrière lui et que je lui fais confiance. Vu mon ton, il ne moufte pas. Je passe rapidement dans la petite ruelle où je mets ma moto fraichement réparé et je pars à vive allure chez Yi Sung, ma douce protégée. Ma petite sœur, presque ma fille. J’ai parfaitement reconnu là une crise d’angoisse. Ça lui arrive souvent depuis la mort de son père. Mon dieu, la pauvre…ca fait un an. Un an et je suis pas avec elle. J’appuie sur l’accélérateur me fichant éperdument des limitations de vitesse et même de la circulation. Heureusement que je suis une bonne pilote. Je m’arrête abruptement devant son immeuble, me garant à la vite et descendant rapidement de mon engin. Je file à son appartement et pénètre à l’aide du code que je possède. C’est moi qui lui ai dit d’installer ce système de verrouillage, plus sûr. J’entre dans son salon et la vois recroquevillée dans un coin. Je fonce sur elle, la prenant dans mes bras, formant un cocon alors que je la berce doucement.

_ Je suis là chérie. Je suis là…chut. Là…

Je te laisserai pas toute seule.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: In your arms   Lun 17 Fév - 16:31

Je faisais toujours tout pour éviter de paniquer, de faire des crises, d’avoir peur, mais ce soir, ça avait été plus fort que moi. Cette date était une date maudite maintenant, et je ne pouvais contrôler mes sentiments, même si je devais être forte, surpasser tout ça, là, je ne pouvais tout simplement pas. Je n'en étais pas capable, c’était trop. Heureusement que Soo Jin était là, parce que sans elle, je ne sais réellement pas ce que je serai devenue, après la mort de mon père. Je ne sais pas, et je ne veux pas savoir.

Je n’étais plus seule, ma meilleure amie, ma grande-sœur adorée était maintenant là. J’étais dans ses bras et je n’avais plus à avoir peur. Oui, alors pourquoi je n’arrivais pas à me calmer, à stopper mes pleurs. Mon cœur battait si fort et si vite que c’en était presque douloureux, alors je relevais doucement la tête pour voir son visage. Je ne devais plus avoir peur, Soo Jin était là. N’est plus peur Yi Sung, un ange veille sur toi.

« Eonni… Je n’arrive… vraiment pas à m-me calmer. Je… Pourquoi je n’y arrive jamais sans toi ? Ce n’est pas juste ! »

J’avais demandé ça avec un air terriblement triste, et je devais avoir l’air tellement pathétique. Parfois, je me demandais pourquoi je n’étais pas comme elle. Je n’étais pas la seule dans cette pièce à avoir souffert à cause de la Caste, et pourtant, Soo Jin n’était pas comme moi.
Je n’arrivais pas du tout à faire partir cette peur tout au fond de moi, ça me désespérait. Que pouvais-je faire pour m’en débarrasser.

« Je suis désolée Soo Jin… Je t’embête encore pour ça. C’est vraiment stupide hein, mais j’ai l’impression qu’on va m’attaquer à tout moment, que ma porte ou mes fenêtres vont s’ouvrir et que je vais me faire tuer. Je deviens folle je crois. »

Je me calmais doucement, lentement, mais tout de même. Le parfum de ma meilleure amie et ses bras autour de moi faisaient leur effet. Comme à chaque fois, ça avait toujours fonctionné. C’était comme s'il émanait d'elle, une douce lumière qui me réchauffait dans ce tourbillon glacial dont je n’arrivais pas à m’en sortir. D’ailleurs, c’était toujours le cas, je ne m’en sortirai donc jamais ? C’était horrible de vivre ainsi. Enfin, ce n’était pas une vie ! J’aimerai tellement arrêter d’être comme ça et de pouvoir vivre l’esprit tranquille. J’ai deux rêves dans ma vie : devenir une grande actrice et réussir à dormir sans avoir peur.

« Je ne vais pas réussir à dormir. Reste avec moi… s’il-te-plait ? »

Mon Dieu, j’avais presque l’impression de la supplier, était-ce égoïste de ma part ? Même si Soo Jin ne me le disait pas, j’étais sûre que oui.
En pensant à ça, je me mis à faire la moue, ça ne devait pas toujours être marrant d’être avec une personne aussi parano que moi, vraiment. J’avais toujours peur pour un rien.

« Reste avec moi, et parle avec moi. De tout et n’importe quoi… »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 209
avatar
« Tae Soo Jin » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: In your arms   Jeu 6 Mar - 18:52

Je la berce comme un bébé alors que sa respiration est encore saccadée. Ma pauvre chérie, j'aurais du réfléchir et prendre ma journée. Je n'avais pas fait attention à la date. Je la serre un peu plus fort contre ma poitrine. Alors qu'elle relève la tête vers moi, me coupant le souffle avec son expression si triste.

« Eonni… Je n’arrive… vraiment pas à m-me calmer. Je… Pourquoi je n’y arrive jamais sans toi ? Ce n’est pas juste ! »

" Calme-toi ma chérie. Ce n'est rien... Bientôt tu y arriveras tout seule. Bientôt, je te le promets. Mais je serais toujours présente pour toi. Détends toi ma puce."

J'ai l'impression de tenir He Ran dans mes bras. Ma petite soeur d'amour, mais j'ai encore plus de peine pour Yi Sung, parce qu'elle n'a plus personne pour prendre soin d'elle. Je l'ai prise sous mon aile, parce que nos passés se ressemblaient et qu'elle a terriblement besoin d'une maman. De quelqu'un pour veiller sur elle. Je lui caresse lentement la tête, repensant à notre rencontre. Je l'ai rencontré peu après avoir le Sun's Smile, et quand j'ai appris qu'elle était Twao, ne la rejetant pas, elle s'est confiée à moi. Ma puce. Elle est une des nouvelles amies que je me suis faite en revenant à Séoul. Et depuis je la protège.

« Je suis désolée Soo Jin… Je t’embête encore pour ça. C’est vraiment stupide hein, mais j’ai l’impression qu’on va m’attaquer à tout moment, que ma porte ou mes fenêtres vont s’ouvrir et que je vais me faire tuer. Je deviens folle je crois. »

" Qu'est ce que tu racontes encore. Personne ne viendra, tu es dans un immeuble hyper sécurisé et tu as un super code sur ta porte. On ne t'attaquera pas, je te le promet. Et surtout pas en ma présence. Le premier qui touche à ma fille, il ne se relèvera pas."

Je lui embrasse le front pour la calmer.

"Ne dis pas que tu es folle. Tu sais bien que je déteste quand tu dis ça."

Sa respiration se détend, ainsi que les battements de son coeur. Elle est plus apaisée qu'il y a quelques minutes.

« Je ne vais pas réussir à dormir. Reste avec moi… s’il-te-plait ? Reste avec moi, et parle avec moi. De tout et n’importe quoi… »

" Bien sûr que je vais rester. Je ne comptais aller nulle part."

Je me place devant elle et l'attrape sur mon dos pour nous emmener vers sa chambre. Je la pose dessus délicatement, avant de la rejoindre. Je l'attrape doucement alors qu'elle plaque son visage dans mon cou. Je reprend mes caresses sur sa chevelure alors que je lui parle du garçon qui m'a dragué au salon tout à l'heure. Je lui raconte aussi les nouveaux potins que j'ai pu entendre. Je sais qu'elle adore ça. J'en viens à parler des dramas du moment, surtout d'un qui me plait beaucoup.

" Tu sais, je suis certaine que tu serais magnifique dans un hanbok lors de la période Joseon. Une vraie princesse. J'attend avec impatience de te voir aussi connu que Ha Ji Won ! Tu y arriveras. T'es la meilleure."

Je souris un peu en voyant qu'elle s'est calmée. Je souffle de soulagement.

" Tu commanderas au Sun's Smile, comme ça, j'aurais de la pub auprès des célébrités."

Je ris en imaginant ça....


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: In your arms   Dim 9 Mar - 13:54

Toutes les paroles de Soo Jin me calmaient, doucement, et c’était réellement apaisant. Elle trouvait toujours les mots justes pour me détendre, je l’aimais énormément pour ça aussi. C’était une maman parfaite, jamais elle ne remplacera la mienne, bien évidemment, mais elle était comme ma deuxième mère, et elle était tellement parfaite.
« Le premier qui touche à ma fille, il ne se relèvera pas. » C’est tout en me disant ça qu’elle embrassa tendrement mon front, et je ne pus m’empêcher de sourire légèrement, enfin mon sourire se fana bien rapidement quand la suite arriva : « Ne dis pas que tu es folle. Tu sais bien que je déteste quand tu dis ça. » Je me sentis tout de suite gênée, je le savais oui… Mais ces mots sortaient tous seuls de ma bouche. Je fis un peu la moue.

« Je suis désolée, je ne voulais pas vraiment dire ça… Mais ce soir c’est… dur, enfin tu sais… »


Comme la parfaite maman, grande sœur et meilleure amie qu’elle était, elle m’emmena dans ma chambre et me déposa sur le lit, avant de venir me rejoindre. Ce que je pouvais aimer dormir avec elle, je me sentais toujours en sécurité dans ses bras, et c’était agréable. Oui, j’aimais dormir dans les bras des gens, parce que c’était toujours plus confortable.
Soo Jin se mit ensuite à parler de tout et n’importe quoi, comme je lui avais demandé, et certaines choses me firent bien rire.

« C’est normal qu’il ait voulu avoir une chance avec toi, tu es si gentille, et si belle ! » dis-je alors lorsqu’elle me raconta ce qui c’était passé au Sun’s Smile.

Et puis elle se mit à me parler de son drama du moment, celui qui avait l’air de vraiment lui plaire et je comprenais pourquoi car même moi je l’aimais.

« Je rêve de pouvoir jouer avec Ha Ji Won un jour, ce serait merveilleux ! Ah… Et je voulais attendre un peu avant de te le dire mais je suis rentrée avec un nouveau script ce soir… C’est justement un rôle dans un drama qui se passe à cette période-là ! Et ça va être mon premier gros, gros rôle… Je suis si contente. Je veux même que tu m’accompagnes sur certains plateaux de tournages, parce que ça va être magnifique, et je sais que tu aimes les beaux endroits, plein de fleurs et tout ça ! »

Et c’était reparti, maintenant que ma peur était partie, l’excitation avait pris sa place, mais je ne pouvais franchement pas me plaindre car je préférais être dans cet état-là. C’était bien mieux que de pleurer sans jamais pouvoir s’arrêter.
Puis oui, je voulais vraiment avoir ma meilleure amie près de moi pour ce rôle, parce qu’il était important, et que je ne serai jamais arrivée jusqu’à là si elle n’avait pas été là pour m’aider à remonter la pente, tout en me protégeant et en restant avec moi lorsque rien n’allait.

« Soo Jin eonnie… Tu le sais déjà mais je t’aime… »

Je n’avais pas pu m’en empêcher, il fallait bien que je lui dise une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 209
avatar
« Tae Soo Jin » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: In your arms   Dim 27 Avr - 14:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
In yours arms
Soo Jin ♥ Yi Sung



« Je suis désolée, je ne voulais pas vraiment dire ça… Mais ce soir c’est… dur, enfin tu sais… »

Oh oui je le sais. Le jour de la mort de mes parents est marqué à jamais dans ma mémoire, comme une trace indélébile. Même si je voulais oublier, je suis certaine de ne pas pouvoir. Je lui embrasse le front avant de l'emmener dans la chambre. Je le raconte mes déboires alors qu'elle se calme.

« C’est normal qu’il ait voulu avoir une chance avec toi, tu es si gentille, et si belle ! »

« Oui, tu as raison. Tu n'es pas mal dans ton genre. »

Je réplique en lui embrassant le bout du nez et lui tirant la langue en m'éloignant.

« Je rêve de pouvoir jouer avec Ha Ji Won un jour, ce serait merveilleux ! Ah… Et je voulais attendre un peu avant de te le dire mais je suis rentrée avec un nouveau script ce soir… C’est justement un rôle dans un drama qui se passe à cette période-là ! Et ça va être mon premier gros, gros rôle… Je suis si contente. Je veux même que tu m’accompagnes sur certains plateaux de tournages, parce que ça va être magnifique, et je sais que tu aimes les beaux endroits, plein de fleurs et tout ça ! »

« Wooow, bravo ma chérie ! Tu es la meilleure, je suis sûr que tu vas y arriver comme une reine. Je suis impatiente de voir ça. J'apporterai des gâteaux sur les plateaux, pour toi et le staff, en première fan que je suis. »

Je la berce doucement, heureuse qu'elle soit de nouveau en pleine forme. Son sourire ne doit jamais disparaitre, je le refuse. Elle a trop souffert pour qu'elle est un avenir sombre, même si par sa carrière elle devra se heurter à de dur moments. Je la protégerai tout le temps. Parce qu'elle est ma fille d'amour. La Caste ne pourra pas lui faire du mal, pas temps que je suis là. Mais j'ai peur que si elle devient influente pour la société, l'organisation décide de la tuer.... je ne laisserai pas ça arriver.

« Soo Jin eonnie… Tu le sais déjà mais je t’aime… »

Elle me coupe dans mes pensées sombres, me faisant sourire tendrement. Elle me le dit tellement souvent, certainement de peur que j'oublie. C'est une poupée en manque d'amour.

« Je t'aime aussi ma chérie. Très fort. Je te laisserai jamais. »

Je me demande si elle veut manger....mais je vois ses petits yeux fermés doucement les paupières. Je pense qu'elle va dormir dans mes bras très bientôt. Je resterai ici cette nuit. Je lui embrasse le front alors que je remonte la couette sur elle. Elle est tellement précieuse pour moi...


© EKKINOX


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: In your arms   

Revenir en haut Aller en bas
 

In your arms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat arms
» Heavy in your arms [Wyatt] -TERMINÉ
» Right Here in my Arms - V2 [Pv Lun]
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Sabaton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Hongdae
홍대
 :: Appartements
-