Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Who are you ? And ... what are you hiding ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Who are you ? And ... what are you hiding ?   Lun 2 Déc - 22:16

Who are you ? And ... what are you hiding ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Park Dae So & Grace J. Horson



20 Mars 2013 ~ 0H45


« C’était une super soirée ! Merci les filles ça fait du bien de se défouler ! On se fait l’after chez moi ? »

Il faisait nuit noire et je revenais d’une soirée très festive avec mes amies. J’aime tellement les fêtes, surtout quand je peux danser librement comme ce soir. J’avais un peu bu, mais rien de très grave, j’étais encore parfaitement consciente. J’avais particulièrement hâte de continuer cette soirée jusqu’au petit matin avec mes nouvelles amies. Danses, confidences et rigolades étaient au programme ! Bon, je ne suis pas certaine que mes voisins soient ravis … Mais bon, j’étais jeune et il fallait que j’en profite. Qui n’a pas profité quand il était jeune après tout ?

Tandis qu’une de mes amies se lançait dans une parodie de Shakira, je regardais autour de moi, toujours à l’affût. Je demandais aux filles de baisser un peu le ton, je me fis de suite remballer, évidemment. Pourquoi baisser le ton ? Parce que cet homme, il était là. Lui, je l’avais croisé un jour devant le domicile du professeur Yun, chose presque normale … Mais mon instinct, qui ne se trompait jamais, me disait qu’il cachait quelque chose, absolument. Et le voir au beau milieu de la nuit ne faisait qu’augmenter ma sensation. C’est sûr : il cache quelque chose.

« Écoutez les filles, on se fera ça une autre fois. J’ai des choses à faire. A plus tard. »

A peine le temps d’écouter leur déception ou plutôt leur énervement, que je partis en quatrième vitesse. Elles continuaient à m’appeler, vive la discrétion, vite qu’elles partent. Je m’approchais donc, en tentant désespérément de ne pas marcher sur mes talons hauts, j’ai mal aux pieds.
C’était bien lui, grand, maigre, aux cheveux noirs, sérieux mais mystérieux, la démarche droite et déterminée. Qu’est ce qu’il pouvait bien faire, seul, ici au milieu de la nuit ? J’avais bien l’intention de le savoir. Et au passage de savoir ce qu’il faisait devant le domicile de monsieur Yun.

Cela faisait dix bonnes minutes que je le suivais. Et ma discrétion digressait, j’avais envie d’enlever mes chaussures, mais ça serait encore plus louche s’il avait la mauvaise idée de se retourner. Je regardais autour de moi, et je n’avais pas vraiment d’idée où j’étais rendue … Il faut croire que je ne connais pas encore Séoul par cœur … Donc, si ça se trouve on est dans un endroit pas très fréquenté … Je ne sais pas, après tout il fait trop nuit pour que mon maigre sens de l’orientation fasse effet.

Qu’est ce que je ne ferais pas par curiosité ? Bonne question.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Who are you ? And ... what are you hiding ?   Sam 14 Déc - 14:23

Il aurait certainement fait nuit noire si les rues n'étaient pas aussi illuminées. Dae So se demandait parfois à quoi cela servait d'allumer les vitrines ou les enseignes des magasins fermés la nuit. Les vendeurs se fichaient bien de la planète apparemment. Et rien que pour cela, Dae So n'avait aucune envie de leur donner quelques billets de son compte en banque. Quand il passait par les rues commerçantes la nuit, il avait plus l'habitude de repérer les boutiques sombres, celles fermées et sans lumières. Quand il en trouvait une, il la notait distraitement dans son esprit et savait qu'il s'en souviendrait quand il aurait besoin d'un vêtement ou d'autre chose. C'était sa façon à lui de leur rendre la pareille.

Cette nuit encore, les boutiques aux vitrines non-éclairées se faisaient rares, ce qu'il ne remarqua pas vraiment cela dit. Son patron l'avait -encore- viré de son bureau et Dae So trouvait cela franchement agaçant. Pourquoi en faisait-il une si grande histoire ? Il travaillait pour lui après tout. C'était bien la première fois qu'il voyait un patron donner congé à un employé parce qu'il travaillait trop. Surtout qu'il avait les clés du laboratoire à présent. Il savait qu'il ne devait pas en abuser, mais tout de même...

Et il était certain qu'il avait été sur le point de faire la découverte. Juste quand son patron était arrivé... Dae So secoua la tête. C'était se qu'il disait à chaque fois et cela revenait à rejeter la faute sur les autres. La vérité était qu'il ne savait plus où chercher. Il était désespéré et perdu. Il avait bien l'impression d'avancer parfois, mais ce n'était jamais assez.

Cela dit, l'espoir était toujours là. Il suffit d'un peu d'espoir pour que tout soit possible, n'est-ce pas ? C'est ce que Dae So se répéta en tournant au coin de la rue. Il entra ensuite dans la première supérette et salua machinalement l’hôtesse de caisse d'un signe de tête. L'hôtesse, qui devait avoir dans les trente ans, lui fit un grand sourire qu'il ne remarqua pas.

« Bonjour Monsieur Park ! »

Il fit rapidement ses courses, prenant le strict nécessaire pour tenir la semaine. Un des avantages de ne pas manger autant qu'il le devrait était qu'il n'avait pas besoin de faire de grandes courses chaque semaine. Le seul autre avantage était qu'il ne dépensait pas autant d'argent que la plupart des gens dans les courses alimentaires. Plusieurs personnes lui faisaient discrètement savoir qu'il devrait prendre soin de lui, mais il ne prêtait pas attention à leurs commentaires. Il se regardait à peine dans la glace pour se raser, il ne voyait pas son visage s'amincir petit à petit, ses traits se creser à cause de la faim et de la fatigue.

Tout ce qu'il voyait dans le miroir quand il captait son regard, c'était un homme dévasté mais déterminé. Un homme qui ne vivait que pour une chose et ferait tout pour la réaliser. Et avant que ses pensées ne s'assombrissent, il détournait les yeux.

L'hôtesse de caisse lui souhaita une bonne nuit quand il repartit et il sortit dans la fraîcheur de mars. Il avait hâte de rentrer chez lui, dormir -parce qu'il y était obligé- et repartir au travail. Pourtant, ses pas le guidèrent vers le chemin le plus long, profitant de cette nuit clémente.

Il ne remarqua pas tout de suite l'ombre qui le suivait, perdu qu'il était dans ses formules mathématiques. Mais plus il avançait, moins de personnes il croisait. Et elle était toujours là. Il finit par entendre ses talons claquer sur le béton froid. Il ne se retourna pas. Il pouvait la semer et si elle le rattrapait, il saurait se défendre. Il accéléra doucement sa marche tout en se demandant qui cela pouvait bien être. Il hésita à rentrer directement chez lui. L'ombre la suivait depuis un long moment apparemment et il ne voulait pas prendre se risque. Il finit par prendre une petite ruelle, moins éclairée que les autres qui le rallongerait d'au moins dix minutes mais lui permettrait peut-être de la semer au carrefour prochain.

L'ombre continua à le suivre, restant assez loin tout en ne s'éloignant pas trop afin de pas le perdre. Le carrefour se rapprochait et, avec lui, ses milles et un lampadaires. La curiosité de Dae So finit par prendre le dessus. Il passa sous la première lumière, attendit quelques secondes et se retourna aussi discrètement que possible.

Comme il l'avait prévu, l'ombre se retrouvait maintenant pleinement exposée. C'était une jeune femme, une étrangère. Assez grande, sûrement grâce à ses talons qui l'avaient trahis. Et elle le fixait.

Alors Dae So se retourna et mit quelques secondes avant de recommencer à marcher, un peu plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Who are you ? And ... what are you hiding ?   Dim 22 Déc - 22:27

La nuit était douce et finalement ça ne me faisait pas de mal de marcher comme ça, respirer à plein poumon, prendre son temps et se balader c’est agréable … Enfin, si on enlève le fait que je suis poursuis quelqu’un en douce, que j’ai mal aux pieds et que je commence à tenter de me repérer pour pouvoir revenir chez moi tranquillement, seine et sauve d’ailleurs.

Il entra dans une supérette … Je ne dirai pas que je suis déçue, mais bon je m’attendais à autre chose … Il ne fait quand même pas simplement ses courses, non pas au milieu de la nuit. Il cache quelque chose c’est certain. Tandis que je me cachais derrière des boîtes de chocolats, qui me faisaient bien envie, il alla en caisse et la caissière plutôt jolie s’exclama en le voyant :

« Bonjour Monsieur Park ! »

Monsieur Park donc … Non ce nom ne me disait pas grand-chose. En même temps j’ai cru comprendre ici que les noms sont souvent les mêmes, mais il n’y a rien à voir, et encore ce n’est pas un Kim. Il n’avait rien acheté de spécial ou d’étrange, c’est un bon point. Je partis en quatrième vitesse sans rien acheter pour ne pas le perdre de vue.

C’est ainsi que de longues minutes continuèrent, toujours mal aux pieds mais toujours aussi curieuse, je n’abandonnerais pas. Il avait commencé à accélérer le pas, il passait par des petites ruelles, soit il m’avait remarqué, soit il allait à un endroit où on ne devait pas le suivre, comme je l’imagine. Mais j’avoue que la possibilité qu’il m’ait entendue n’est pas vraiment exclue … On arriva enfin à un carrefour bien illuminé, jusqu’à ce qu’il s’arrête et se retourne doucement. Là il n’a pas pu me louper, il avait clairement pu voir que je le fixais. Il se retourna et avança, tout en accélérant le pas …

Et maintenant je fais quoi ? Il doit me prendre pour une folle, une psychopathe, ou je ne sais quoi. Bon, j’admets que pour le coup, il n’avait pas forcément tord, c’est plutôt louche que quelqu’un le suive. Mais bon s’il n’avait rien à se reprocher il se serait arrêté pour me demander ce que je voulais ? Non ?! … Bon, autant que je sache ce qui se trame, de toute façon si ça continue je ne pourrais plus garder son rythme, je suis épuisée. Je l’appelai, la voix hésitante, tout en faisant la liste de toutes les choses qui pourraient me faire office d'armes, sac, rouge à lèvre, brosse, talons ... après tout lui aussi pouvait très bien être un fou allié :

« Hum … Monsieur Park ? »

Ma voix résonnait dans la nuit, j’étais au milieu de je ne sais où, avec je ne sais qui, rassurant. Il fallait que je trouve un moyen de l’arrêter.

« Je vous ai vu près du domicile du professeur Yun. »

Si mon instinct était bon, là il devrait réagir. De toute façon je ne lâcherai pas l’affaire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Who are you ? And ... what are you hiding ?   Dim 5 Jan - 18:07

« Hum … Monsieur Park ? »

La voix de la jeune fille résonna dans la ruelle sombre. Les alentours étaient si déserts que chaque bruit était amplifié et l'injonction vint clairement jusqu'aux oreilles de Dae So. Il ralentit mais ne s'arrêta pas pour autant. Cette fille lui paraissait trop curieuse pour être innocente.

« Je vous ai vu près du domicile du professeur Yun. »

Et il avait raison. Cette étrangère allait être une plaie. Il stoppa et se retourna lentement. Quelques mètres les séparaient et cela semblait plutôt bien à Dae So. Ses yeux noirs scrutèrent la fille, elle avait l'air fatigué. Ne pouvait-elle pas le laisser tranquille ?

« Vous savez que le harcèlement est puni par la loi, n'est-ce pas ? »

Il était heureux qu'elle parle coréen. Il savait se débrouiller en anglais mais ne pourrait sans doute pas tenir une conversation, qui plus est à une heure du matin alors qu'il devait dormir pour ne pas arriver tard au travail le lendemain.
Dae So se dit qu'il devait lui faire peur pour qu'elle ne mette pas son nez dans des affaires qui ne la regardait pas. Il ne manquerait plus qu'elle aille tout raconter au mari de Ga Nae. Cette dernière ne s'en remettrait peut-être jamais s'il réagissait mal et Dae So ne voulait même pas envisager la possibilité de la perdre elle aussi.
Il avança d'un pas et la regarda dans les yeux. Il savait que les siens étaient soulignés par d'immenses cernes mais il espérait y faire passer assez de colère pour que le message qu'il voulait faire passer soit bien clair. Elle l'avait énervé en une seule petite phrase.

« Si vous ne voulez pas avoir de problèmes, ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde pas. »

C'était un conseil ainsi qu'un avertissement et il espérait grandement que, qui qu'elle soit, elle l'ait compris. Il détestait faire du mal aux gens, que ce soit physiquement ou psychologiquement, mais il n'hésiterait pas à tout faire pour protéger Ga Nae et une trop grande divulgation de ses projets.

Alors qu'il prononçait ces mots, ils entendirent quelques voitures passer dans les rues adjacentes. Aucune ne s'aventurait dans la ruelle cependant. La fatigue, elle, se répandait peu à peu dans le corps de Dae So. Il savait qu'il devait bouger pour ne pas tomber. Il n'avait pas encore manger aujourd'hui et son ventre réclamait son dû silencieusement. Il s'en voulait parfois de ne pas s'alimenter correctement, comme le lui rappelait si souvent Ga Nae, mais il trouvait que c'était une telle perte de temps que cela l'énervait plus qu'autre chose. Et il avouait ne pas y penser réellement si son corps ne lui disait rien.
Tout ce qu'il voulait, c'était que le destin ne lui fasse pas payer tous ces oublis ce soir, devant une parfaite inconnue bien trop curieuse à son goût. Il était certain que s'il tombait, elle en profiterait d'une façon ou d'une autre. Il ne faisait confiance à personne. Et au fond, il avait peur aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Who are you ? And ... what are you hiding ?   Mer 8 Jan - 22:19

« Vous savez que le harcèlement est puni par la loi, n'est-ce pas ? »

« Je ne vous harcèle pas. Je ne suis pas encore arrivée à ce stade. Et puis, j’ai juste émis une affirmation après tout. »

Je n’arrivais pas à déceler son émotion, s’il était énervé ou plutôt inquiet. Les quelques mètres qui nous séparaient ne m’aidaient en rien. Et puis s’il n’avait rien à se reprocher, il aurait simplement pu dire que j’ai confondu avec quelqu’un, ou bien m’ignorer, ou bien je ne sais pas …
Il avança d’un pas vers moi, je pouvais désormais tenter de déceler parfaitement ses émotions. Il avait l’air extrêmement fatigué … en même temps faire ses courses à cette heure-ci, ce n’est pas très courant. C’est louche, il est louche j’en suis sûre.

« Si vous ne voulez pas avoir de problèmes, ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde pas. »

Là il était énervé. Mais il essayait de me déstabiliser, je le savais. Je n’allais pas abandonner. Il n’avait pas tord, je me mêlais de ce qui ne me regardais pas, mais d’un autre côté j’étais tellement passionnée par les recherches de ce professeur Yun que tout ce qui pouvait le concerner, me concernait. Il fallait que je bluff.

« Je n’ai pas peur d’avoir de problèmes, par contre j’imagine que vous vous avez peur d’en avoir. »

J’avançais à mon tour d’un pas, pour ajouter :

« Je pense que quelqu’un qui fait ses courses au milieu de la nuit avec un air si fatigué, qui a l’air de bien connaître ce professeur et qui s’énerve à l’entente d’une simple phrase à plutôt quelque chose à cacher. »

Je cherchais dans son regard une quelconque réaction et finis par reprendre la parole :

« Je suis de nature curieuse et têtue. Mon instinct me dit de ne pas abandonner et je n’abandonnerai pas. Jusque là mon instinct m’a toujours guidé en la bonne direction. Alors je ne vous lâcherai pas avant de savoir ce que vous faisiez ce jour là, et surtout ce qui se trame derrière ces belles pupilles noires ... »

J’avais la parfaite intention de le pousser à bout, et j’espère que sa fatigue apparente allait m’aider.

« Et à mon avis c’est pas quelque chose de tout rose … »

Oui, je n’en savais rien, mais j’espérais que mon air convaincu de ce que je disais lui ferais plutôt peur.

« Et puis de toute façon, je pense que je finirai par mener mon enquête, alors ça serait peut être mieux que vous me disiez ce que c’est exactement. »

Cette fois-ci, je disais vrai, je chercherai, jusqu’au bout.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Who are you ? And ... what are you hiding ?   Sam 18 Jan - 14:46

« Je n’ai pas peur d’avoir des problèmes, par contre j’imagine que vous vous avez peur d’en avoir. »

Cette femme ne comprenait décidément rien. Il n'avait pas peur d'avoir des problèmes, des problèmes il en avait déjà plein. Mais il avait peur qu'elle raconte tout ce qu'elle croyait savoir à n'importe qui. Il avait peur, aussi, de ce qu'elle pouvait bien croire et à quel point elle voulait connaître la vérité. Parce que le monde n'était pas prêt à la savoir.

« Je pense que quelqu’un qui fait ses courses au milieu de la nuit avec un air si fatigué, qui a l’air de bien connaître ce professeur et qui s’énerve à l’entente d’une simple phrase à plutôt quelque chose à cacher. Je suis de nature curieuse et têtue. Mon instinct me dit de ne pas abandonner et je n’abandonnerai pas. Jusque là mon instinct m’a toujours guidé en la bonne direction. Alors je ne vous lâcherai pas avant de savoir ce que vous faisiez ce jour là, et surtout ce qui se trame derrière ces belles pupilles noires ... Et à mon avis c’est pas quelque chose de tout rose … »

Il l'écoutait parler sans montrer ses émotions. Sa façon de formuler ses phrases lui rappelait quelqu'un et il chercha pendant un moment, avant qu'enfin cela ne lui revienne. Elle parlait comme un journaliste, une petite fouine qui cherchait de quoi manger dans les moindres recoins. Même si ce qu'elle trouvait se trouvait être périmé, elle ferait en sorte de le remettre au goût du jour. Il faillit froncer les sourcils et ainsi se trahir. Une journaliste était la dernière chose dont il avait besoin maintenant. Si elle en était vraiment une, alors il était certain qu'elle n'abandonnerait jamais, effectivement. Ces gens-là donnaient tout ce qu'ils pouvaient pour faire un scandale, c'était comme ça que Dae So les voyait. Il les craignait certainement autant qu'il les détestait.

« Et puis de toute façon, je pense que je finirai par mener mon enquête, alors ça serait peut être mieux que vous me disiez ce que c’est exactement. »

Typique. Elle cherchait clairement à lui faire peur. Donnez-moi une miette de pain ou je chercherai le pain entier. Sauf que, comme la plupart de ces petits menteurs, Dae So était quasiment certain que c'était plus « Donnez-moi une miette de pain et je chercherai le pain entier ». S'il lui avouait quelque chose, elle voudrait forcément en savoir plus, et ne finirait que lorsqu'elle saurait toute l'histoire.

Il devait lui mentir. Mais cela devait être un mensonge élaborer, qui n'ait pas de faille. Il devait protéger ses recherches et les gens qui l'aidaient avant tout. S'il lui dévoilait quoique ce soit au sujet des Twaos, Dieu seul savait ce qu'elle en ferait.

« Premièrement, j'ai le droit de faire mes courses quand bon cela me semble. Deuxièmement, il se fait tard, donc oui je suis fatigué, comme vous si je puis me permettre, et c'est aussi la raison pour laquelle je m'énerve. J'aimerais rentrer chez moi, voyez-vous. Troisièmement, je ne vois pas en quoi mes connaissances ont quelque chose à voir avec ça. Ais-je attisé votre curiosité en sortant simplement de chez le professeur Yun ? »

Dae So venait d'y penser mais effectivement, cela tenait la route. Était-elle une groupie ? Tout cela commençait à devenir malsain.

« Je peux vous assurer que je ne lui ait fait aucun mal. Par contre, vous feriez mieux d'éviter de lui dire que vous enquêtez sur toutes les personnes qu'il connaît, je ne suis pas certain qu'il apprécierait. »

Le chercheur ne savait pas si elle le connaissait intimement ou pas mais peut-être qu'en lui disant cela, elle s’abstiendrait de lui parler de lui.

« Dernièrement, je ne vous dévoilerais rien dans une ruelle sombre de Séoul à une heure du matin alors que vous ne m'inspirez rien d'autre que du mépris. »

Ce n'était pas le bon moment pour parler de tout ça. Dae So était plus que fatigué et il devait créer un mensonge qui tienne la route et qui ne la fasse pas douter. Il devait aussi se renseigner sur elle avant de la revoir. Savoir si elle était connue et si oui, ce qu'elle faisait. Si elle voulait vraiment poser des questions, elle devait le faire pendant un rendez-vous, pas dans un décor de film d'horreur.

« Et rien n'est jamais tout rose, mademoiselle. »

Il la fixa en disant cela, parce qu'il était certain qu'elle ne l'était pas, toute rose.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Who are you ? And ... what are you hiding ?   Ven 24 Jan - 13:59

J’attendais impatiemment, et de pied ferme sa réponse. J’étais accroché au moindre son sortant de ses lèvres lorsqu’il dit enfin :

« Premièrement, j'ai le droit de faire mes courses quand bon cela me semble. Deuxièmement, il se fait tard, donc oui je suis fatigué, comme vous si je puis me permettre, et c'est aussi la raison pour laquelle je m'énerve. J'aimerais rentrer chez moi, voyez-vous. Troisièmement, je ne vois pas en quoi mes connaissances ont quelque chose à voir avec ça. Ais-je attisé votre curiosité en sortant simplement de chez le professeur Yun ? »

Au moins, il avait du répondant et il m’avait très clairement cloué le bec. Ce qui était rare. Je me contentais de rester plantée là, pour lui faire comprendre qu’il ne partira pas comme ça.

« Je peux vous assurer que je ne lui ait fait aucun mal. Par contre, vous feriez mieux d'éviter de lui dire que vous enquêtez sur toutes les personnes qu'il connaît, je ne suis pas certain qu'il apprécierait. »

« J’espère bien que vous ne lui avait fait aucun mal ! Oh mais je n’enquête pas sur tout le monde, ne vous en faites pas. »

« Dernièrement, je ne vous dévoilerais rien dans une ruelle sombre de Séoul à une heure du matin alors que vous ne m'inspirez rien d'autre que du mépris. »


« Du mépris ? C’est fort sympathique. Bon et bien fixons un rendez-vous en plein jour, en public au cas où je serai une psychopathe en fuite. »

Parce qu’en effet, je venais d’y penser, mais croiser une fille qui vous traque et vous pose dix mille questions, ce ne doit pas être vraiment rassurant.

« Et au cas où ça vous traverse l’esprit, je ne vous poursuis pas pour un quelconque coup de foudre. » ajouta-t-elle, souriante. Il fallait au moins tenter de détendre l’atmosphère pour avoir ce qu’elle voulait.

« Et rien n'est jamais tout rose, mademoiselle. »

« Et c’est exactement ce que je veux savoir en détail. »

Je ne savais pas si je devais parler des twaos. Après tout, il connaissait peut être le professeur Yun mais rien ne me disait non plus qu’il connaissait tout sur les twaos, ou encore qu’il en était un. S’il accepte un rendez-vous j’essayerai de lui caser quelques phrases par-ci par-là à double sens.
Je fouillais dans mon sac en espérant qu’il ne s’enfuit pas pendant ce temps, et en sortit un petit bout de papier sur lequel je gribouillais mon numéro de téléphone, puis lui tendis :

« Alors dites-moi quand vous êtes libre ! Et au cas où ça vous intéresse, enchantée je suis Grace. Et appelez moi rapidement, de toute façon je ferai en sorte de vous retrouver. Sur ce, je vous souhaite une excellente fin de nuit. »

Je tournais les talons et partis, comme si tout allait bien. Sauf qu’après réflexion, il fallait peut être que je puisse rentrer … Je marchais jusqu’à ne plus avoir Monsieur Park à vue et m’emparai de mon portable pour indiquer mon itinéraire. Ça fait plus de six mois que je suis là, mais je n’ai toujours pas tellement le sens de l’orientation …
J’espère que je n’aurais pas à fouiller pour le retrouver et qu’il parlera tout seul. Parce que oui, cette soirée était parfaite, j’allais enfin peut être découvrir un mystère qui me taraude depuis quelque temps.

Foutues chaussures

Abandonné (départ de Dae So)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Who are you ? And ... what are you hiding ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Who are you ? And ... what are you hiding ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hiding in the city
» Stop hiding. You're gonna die anyway.
» What's hiding under your bed -- Rpg Séries
» + WHAT'S HIDING UNDER YOUR BED
» what's hiding under your bed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Insadong & Myeongdong
인사동 & 명동
 :: Rues commerçantes
-