Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Work before everything else ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: Work before everything else ~   Ven 6 Déc - 0:34

Work before everything else

Sang Ah Ra & Kim Do Jun



Le 27 Avril 2013 à 22h16


La soirée venait tout juste de commencer, et mes heures de travail pour aujourd’hui aussi. C’est ça l’avantage à travailler dans le monde de la nuit. On a toute la journée pour faire ce que l’on veut, faire les boutiques, voir des amis… Et le soir on travaille. Bien sûr, on vit en décalé avec le reste de Séoul, mais ce n’est pas dérangeant, la population qui vit la nuit a son charme, elle est aussi intéressante à observer que celle qui vit le jour.

Je vins m’asseoir au comptoir, posant au passage la bouteille de Dom Pérignon presque vide que mon client, l’un de mes plus fidèles et ses deux amis avaient consommé en ma présence. Je m’étais assurée que leur verre était toujours plein, qu’ils ne s’ennuyaient pas et n’hésitais pas à prendre part à la conversation pour les divertir tout en mettant en avant mes atouts. Et celui que j’utilisais le plus était bien évidemment mon corps, car c’est bien souvent grâce à son corps qu’une femme obtient ce qu’elle veut. Pour cela, je devais tous les jours faire en sorte d’être la femme la plus attirante qu’ils n’aient jamais vue. Ce soir, j’avais mis un pantalon slim en cuir noir moulant parfaitement mes jambes et mon fessier, complété par des bottines noires également à talons aiguilles et enfin pour finir, un chemisier rouge, le bas rentré dans le slim et les premiers boutons défaits pour dévoiler un peu de peau, sans aller dans le vulgaire non plus. Je m’étais maquillée avec soin et m’étais coiffée de sorte à légèrement cacher ma joue gauche.

Oui cacher, car je ne voulais pas qu’on se rende compte de ce qui s’était passé hier soir. Le barman m’avait sûrement déjà grillé vu les regards qu’il me lançait de temps à autre, mais mes clients n’avaient rien vu, ce n’était pas vraiment étonnant puisqu’ils étaient occupés à boire. La vérité, c’est qu’hier soir après mon service, je n’ai pas pu rentrer chez moi tranquillement comme je le fais d’habitude. Un client m’avait attendu à la sortie. C’était la première fois qu’il venait au club et apparemment je lui avais fait bonne impression, assez pour qu’il me propose de finir la nuit chez lui. Bien sûr, il en était hors de question alors j’ai refusé. J’en avais des frissons de révulsion à l’idée de me retrouver dans le même lit que lui. Mais il ne devait pas être habitué aux refus car il s’est mis en colère et m’a giflé avant de me faire tomber à terre et de commencer à me déshabiller. J’étais littéralement pétrifiée car j’avais des images qui me venaient en tête, des images de cet incident, et je savais que j’allais avoir mal… C’est seulement lorsque j’ai pris conscience que j’étais plus une gamine de dix-sept ans que j’ai réagi, en lui donnant un coup de pied bien placé pour me dégager la voie et m’enfuir aussi rapidement que me le permettaient mes jambes toutes tremblantes.

Et voilà toute l’histoire. Je devais maintenant cacher des rougeurs sur mon visage, des griffures causées par ses mouvements précipités lorsqu’il voulait m’enlever mes vêtements. Je devais aussi cacher ma nervosité, car bien sûr j’avais peur qu’il revienne ce soir et qu’il fasse une autre tentative. Du coin de l’œil, je surveillai la porte et commandai au jeune homme derrière le comptoir un cocktail sans alcool pour essayer de me détendre un peu, ce qui n’était pas une mince affaire. Voilà pourquoi les hommes sont détestables, parce qu’ils ne savent pas retenir leurs pulsions, parce qu’ils sont violents et pensent que nous ne sommes que des morceaux de viande.

« Dis, il t’est arrivé quoi au juste ? »

Je sursautai et relevai mon regard pour voir le jeune barman qui m’observait, légèrement penché sur son comptoir. J’eus un mouvement de recul en le voyant si près de moi et poussai un soupir avant de lui répondre.

« Je me suis juste pris une porte, ça arrive.

- Eh bien, elle a été violente ta porte ! »

Au son de sa voix, je savais qu’il se moquait et il n’avait pas tort car qui croirait une chose pareille ? Mais je ne pouvais rien lui dire, surtout que je ne le connaissais pas assez pour lui confier ce genre de chose qui me très facilement me blesser. J’allais lui rétorquer de s’occuper de ses affaires au lieu de faire comme s’il s’inquiétait pour moi quand la porte du club s’ouvrit sur nul autre que mon patron.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Ven 6 Déc - 14:59

Le 27 Avril 2013 à 22h16


Nightlife.

Beaucoup de passants se demandaient, chaque jour, ce qu'il s'y passait. Comment c'était, à l'intérieur. Pourquoi était-ce si select pour s'y engouffrer. Et à quel point l'on devait s'amuser, là-dedans.
Les portes du club s'ouvrir lentement sur son propriétaire, Kim Do Jun. Du haut de ses vingt-neuf ans, Do Jun avait accompli bien des choses. La Tour Kim et la place de dirigeant de la Caste lui avait été légué par son père. Mais cet endroit, il l'avait monté de ses propres mains. C'était le centre de la Caste, bien caché au milieu des belles femmes et de l'alcool qui coulait à flot.

Il se déplaçait avec l'aisance d'un félin, le regard droit. Son long manteau de cuir noir dansait à chacun de ses pas, alors qu'il s'avançait sans hésitation vers Ah Ra. Cette jeune femme était l'une des premières qu'il avait recruté de lui-même pour son organisation. Une résistante pur souche. Un soir, pendant une réunion, elle s'était présenté sans hésitation devant lui pour être embauchée, après avoir entendu leur discussions sur l'élimination de la race Twao. Si Do Jun avait été intrigué par sa spontanéité, il fut satisfait de découvrir ses talents en manipulation. Et le fait qu'elle ne se laisse pas aller à des sentiments trop futile, comme l'amour ou la pitié.
Il fallait être maitre de soi pour travailler aux côtés du chef de la Caste. Et elle l'était.

Sans parler de sa fidélité hors norme. Ah Ra était un élément très précieux. Et c'était précisément la raison pour laquelle il se dirigeait vers elle sans un regard pour les autres employés présents ce soir.

Il n'y avait pas la moindre émotion qui transparaissait sur son visage. Ici, pas besoin de ce masque qu'il utilisait en public. Le sourire et les belles promesses sont les armes essentielles d'un politicien. Mais en tant que dirigeant d'une organisation secrète criminelle, nul besoin de compassion. Seuls les résultats comptent.
Jetant à peine une regard au jeune barman près d'Ah Ra, le politicien n'eut pas besoin de dire un mot, son regard suffisant pour faire comprendre qu'il voulait parler avec elle en privé. Et souvent, quand il arrivait seul au Nightlife, c'était pour s'entretenir avec elle. Ainsi, il s'éloigna vers l'étage, s'approchant d'une des tables donnant sur une vue intégrale du rez-de-chaussée du club.
Posant sa mallette de travail sur le petite table basse, Do Jun laissa glisser son manteau le long de ses bras, avant de le jeter sur l'un des fauteuils, tout en soufflant à l'intention de son employée :

« Je veux savoir tout ce que tu as appris dernièrement. Tout ce qui te semble utile pour moi. »

Les informations ou rumeurs intimes sur certains clients, célèbres ou pas, ne l'intéressaient absolument pas. La seule chose qui l'animait, et qui avait le mérite de susciter le moindre intérêt de sa part, c'était les twaos. Morts ou vifs.
Seulement, au moment où il se retourna pour lui faire face, un détail retint son attention. Son regard se posa doucement sur le visage d'Ah Ra. Lentement, ses doigts s'approchèrent de son visage, et effleurèrent ses mèches de cheveux pour les repousser vers l'arrière, les glissant derrière son oreille. Impassible, ses yeux redessinèrent les contours de l’hématome qui habillait le joli visage d'Ah Ra. Ses sourcils se froncèrent Imperceptiblement. Il n'aimait pas ce qu'il voyait, car cela signifiait bien des choses. Lentement, le pouce de Do Jun se glissa sous le menton de son employé, relevant ainsi son visage pour plonger son regard dans le sien. Proches l'un de l'autre, il souffla d'un murmure :

« Qui ? »

Kim Do Jun était loin d'être un homme facile à tromper. Et ses employés le savaient, lorsqu'ils travaillaient sous ses ordres, il y avait deux règles absolue à suivre. Obéir, et ne jamais mentir. Or, Ah Ra était l'une des plus fidèles, et des plus efficaces jusqu'ici. Son talent était précieux pour la Caste, et Do jun ne pouvait pas permettre que l'on esquinte ses alliés si facilement.
Le responsable paierait. Personne ne touchait aux membres de la Caste sans en subir les conséquences.

« Explique moi. »

La douceur de sa voix était trompeuse. Ceux qui travaillaient sous ses ordres le savaient, Do Jun ne connaissait que deux sentiments. Le plaisir et la haine. Le plaisir de la chasse, le plaisir de la puissance, le plaisir de la tuerie de masse, le plaisir d'être né pour écraser les autres, et le plaisir qu'il partage avec le corps nue d'une femme.
Et puis, il y avait la haine. La haine d'une race, la haine de tout ce qui l'entoure, la haine qui lui permet d'avancer et de maintenir la Caste au plus haut.
Et pour l'instant, ce n'était que le froid qui l'animait. Le froid et cette envie de s'occuper de celui qui avait frappé Ah Ra. S'attaquer aux alliées de Do Jun, c'était comme s'attaquer à lui, et donc à la Caste toute entière.

Synonyme : Aucune chance de survie.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Sam 7 Déc - 1:38

Do Jun ne vient pas tellement souvent au Nightlife, seulement pour parler affaires avec d’autres hommes haut gradés ou pour réclamer les informations que j’ai pu récolter à droite et à gauche au cours de mes diverses escapades. Et en l’occurrence, je sus tout de suite à son regard qu’il venait ce soir pour la deuxième option, il voulait me parler et ça ne me rassurait pas vraiment car je savais que ce serait difficile de me comporter normalement sans qu’il remarque mon hématome. Personne ne pouvait rien lui cacher, il avait cet espèce de sixième sens qui lui faisait toujours deviner ce qu’on essayait de lui cacher.

Sans un mot, il monta les escaliers menant à l’étage et je me levai de mon tabouret pour le suivre car c’était clairement ce qu’il attendait de moi. Marchant derrière lui, je l’observai en silence. Do Jun avait énormément de charisme, tellement qu’il paralysait souvent sur place les personnes à qui il s’adressait, car il avait aussi ce côté intimidant. Mais moi, il arrivait à me rassurer. Il était sûrement le seul homme en qui je pouvais avoir confiance et qui ne me dégoûtait pas. C’est simple, en fait, je me sentais en sécurité à ses côtés et je savais que jamais il ne me ferait de mal. Mon supérieur posa sa mallette sur la table et s’installa sur l’un des fauteuils, et je vins m’asseoir moi aussi.

« Je veux savoir tout ce que tu as appris dernièrement. Tout ce qui te semble utile pour moi. »

Je hochai la tête et ouvris la bouche pour lui répondre mais je me ravisai au dernier moment, lorsqu’il posa son regard si intense sur moi. Il me détailla et je savais qu’il avait deviné. Lentement, sa main vint mettre mes cheveux derrière mon oreille. Un peu honteuse de me montrer comme ça, je baissai les yeux en sentant qu’il observait la trace sur ma joue. Il releva doucement mon visage, me forçant à le regarder.

« Qui ? Explique moi. »

Je me mordis la lèvre inférieure, ça me rendait nerveuse de devoir parler de ces crapules qui me répugnaient. Déjà que je devais en subir un bon nombre tous les soirs, m’occuper d’eux et leur sourire comme si j’étais plus qu’heureuse d’être avec eux. S’ils savaient tous les frissons de dégoût qu’ils m’inspiraient chaque jour, ils ne me regarderaient pas de la même manière. Là, je n’avais pas d’autre choix que de parler, même si ça ne m’enchantait pas vraiment.

« Un de mes clients réguliers qui est venu hier… Nam Yoon Jae. Il m’a attendu après la fermeture pour me préparer plus qu’une soirée avec lui et ça ne lui a pas plu que je refuse son offre. »

Je poussai un petit soupir et commençai à jouer avec mes doigts. J’avais failli revivre la même douleur qu’il y a des années, et ça jamais je ne le supporterai, ce serait bien trop dur malgré la carapace que je m’étais forgée depuis.

« Mais oppa tout va bien, tu n’as pas à t’inquiéter ! J’ai su me défendre alors il n’a rien pu me faire, il m’a juste frappé. »

Mais je savais que je n’aimerai pas recroiser cette homme, parce que j’aurai toujours peur qu’il m’attende encore à la sortie. A moins qu’il ne soit capable de pire comme de me suivre jusqu’à chez moi. Au final, Do Jun était comme une bouée de sauvetage, il me permettait de garder la tête hors de l’eau et était comme un membre de ma famille inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Jeu 12 Déc - 0:40

Do Jun ancra son regard dans celui de son employée, alors qu'elle se mordait lentement la lèvre, pulpeuse à souhait. Pourtant, si le politicien avait bien conscience des charmes d'Ah Ra, ce qu'il préférait chez elle, c'était bien et bien ses capacités en manipulation. Aussi, il attendit patiemment de recevoir la réponse qu'il attendait, voyant bien qu'il lui fallait quelques minutes, à cause de sa nervosité. Il y avait sans doute un homme derrière tout ça.

Finalement, elle parvient à lâcher :

« Un de mes clients réguliers qui est venu hier… Nam Yoon Jae. Il m’a attendu après la fermeture pour me préparer plus qu’une soirée avec lui et ça ne lui a pas plu que je refuse son offre. »

Do Jun garda le silence un instant, avant de répéter à voix basse :

« Nam Yoon Jae... »

Un client régulier ? Pas étonnant que son nom lui disait vaguement quelque chose. Ceci dit, Do Jun était censé connaître le nom de chacun des clients qui franchissait les portes de son établissement. Du coup, il avait sans aucun doute déjà croisé cet homme par le passé, mais pour être honnête, le politicien n'accordait pas d'intérêt immédiat à tous ses clients, s'ils n'avaient rien d'intéressant à lui apporter de plus.
Il remarqua qu'Ah Ra jouait nerveusement avec ses doigts, signe qu'elle n'était pas à l'aise, en repensant à ses souvenirs. Cependant, elle se reprit bien vite, relevant ses longs cils vers lui :

« Mais oppa tout va bien, tu n’as pas à t’inquiéter ! J’ai su me défendre alors il n’a rien pu me faire, il m’a juste frappé. »

Do Jun arqua un sourcil. Il n'était pas étonné qu'elle soit parvenue à se défendre, pour être honnête. Mais quelque chose le gênait dans ses mots. Observant la jeune femme, il relâcha doucement sa joue en soufflant :

« ..."Juste" ? » Il inspira « Personne ne touche à un membre de la Caste sans en subir les conséquences. »

Et depuis le temps, elle le savait. Désormais, Nam Yoon Jae vivrait avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, du moins jusqu'à ce que Do Jun le retrouve. Ce jour là, il ne vivra plus du tout.
Un grand bruit de porte claquées se fit entendre, alors qu'un homme venait d'entrer et pas de façon très discrète, en plein milieu du Nightlife.

« Ah Ra ! »

Eh bien. A priori, il était impatient d'écourter sa vie.

Do Jun s'approcha du rebord, posant ses mains dessus pour regarder le rez-de-chaussé. Comment était-il entré ? Il y avait une discipline de fer, et des entrées très select. Sans doute avait-il encore son Pass sur lui...Mais malgré son agression, il osait encore venir ici ? Le politicien jeta un regard à Ah Ra, cherchant une confirmation comme quoi il s'agissait bien de l'homme à laquelle il pensait. En général, ils arrivaient tous les deux à se comprendre brièvement sans parler, depuis le temps qu'ils travaillaient ensemble. Et vu le regard de la belle escort, il s'agissait bien de son agresseur, là en bas.
Arquant un sourcil, Do Jun s'appuya sur la rambarde en lançant, à l'adresse du nouveau venu :

« Nam Yoon Jae ? Montez, je vous prie. Ah Ra est ici. »

L'homme écarquilla les yeux, et n'attendit pas pour monter les marches quatre à quatre. Se retrouvant alors à quelques mètres de Do Jun et Ah Ra, il s'empressa de s'approcher. Mais entre temps, le politicien fit barrière, se mettant en travers de son chemin pour l'empêcher d'atteindre son but :

« Vous tombez bien. Je voulais justement vous parlez.
- Pas moi ! C'est avec elle que j'ai à faire. »

Il fit un pas en avance, mais avant de pouvoir atteindre Ah Ra, Do Jun avait déjà attraper le poignet de l'intrus pour lui faire une clé de bras. L'homme fut contraint de finir à genou, la douleur le terrassant. Pour autant, le dirigeant de la Caste ne le lâcha pas, le maintenant d'une poigne sévère à genou. Gémissant de douleur, il ne put qu’obéir en entendant la demande de Do Jun.

« Regarde-là. Tu vois cette hématome sur sa joue ? C'est comme si tu m'avais directement frappé, moi. »

Le politicien tordit le bras de Nam Yoon Jae, qui se brisa en un atroce bruit d'os cassé. Sans montrer le moindre changement d'expression, il poursuivit calmement, sans lâcher le bras tordu de l'homme :

« AAAAAAAAHHHHHHHHHHH !
- Tu apprendras...
- LACHEZ-MOI ! AAAH ! MON BRAS ! »
- ...Qu'on ne touche pas à la Caste sans en payer le prix. Il n'y a pas de seconde chance avec moi. »

Lâchant enfin son bras, Do Jun laissa l'homme retomber lourdement au sol, ne lui lançant qu'un regard dénué d'un total intérêt. Cet homme était un insecte. Et pourtant, il avait joué au plus malin, et en payer le prix à présent. Ce dernier n'était plus qu'un tas gémissant, rampant vers la jeune femme qu'il avait agressé pour implorer, les larmes aux yeux :

« Pardon...Pardon...Sauvez-moi... »

Sauvez moi ? Pardon ? Après avoir frapper une femme de toute sa force, il ne manquait pas de culot.

Mais avant de pouvoir attendre le pied d'Ah Ra, Do Jun avait, en un claquement de doigt, appeler deux de ses hommes pour leur ordonnez de l'amenez loin d'ici. En sachant très bien ce qu'il lui attendait. Les deux gardes attrapèrent Nam Yoon Jae pour l'emmener, laissant à nouveau le politicien et sa jolie subalterne seuls. Réajustant le col de sa chemise comme si rien ne s'était passé, le patron d'Ah Ra prit place sur une chaise, invitant à cette dernière à faire de même, devant lui. Croisant les doigts, il leva les yeux vers elle.

« Cet incident étant réglé...Parlons affaire. Il planta son regard dans le sien. « Tu as du nouveau pour moi ? Je t'écoute. »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Jeu 19 Déc - 16:26

Il arqua un sourcil à mes mots et je compris rapidement que je l’avais fait tiquer sur quelque chose mais j’ignorais quoi. Toujours est-il qu’il enleva sa main de ma joue sans me quitter du regard.

« ..."Juste" ? Personne ne touche à un membre de la Caste sans en subir les conséquences. »

Je savais qu’il avait raison et je lui étais reconnaissante d’agir comme un grand frère protecteur dès que quelqu’un ose s’en prendre à un membre de l’organisation. Mais en tant qu’escort, et à fortiori en tant que femme, j’avais l’habitude de n’être rien de plus qu’un objet parmi tous ces hommes qui me regardaient comme un morceau de viande. Tous pensaient à la même chose en voyant, c’était certain. Pas un seul d’entre eux n’a pas espéré un jour pouvoir passer la nuit avec moi. Mais j’avais de la chance que Do Jun soit là pour veiller à ce que le morceau de viande ne soit pas trop abîmé. La porte du club s’ouvrit d’un coup très bruyamment et j’entendis quelqu’un entrer.

« Ah Ra ! »

Je reconnus tout de suite sa voix. Lui ? Pourquoi vient-il ici ? Le connaissant, il souhaitait sûrement faire une scène pour se plaindre que je n’étais pas assez soumise et n’obéissait pas au moindre de ses désirs. Mais il ne savait pas qu’il ne venait pas au bon moment et qu’il était peu probable qu’il réussisse à sortir d’ici en bon état car Do Jun ne le laisserait pas repartir, pas après avoir appris qu’il m’avait touché. Nous nous levâmes tous les deux et nous rapprochâmes de la rambarde. Je ne m’étais pas trompé, c’était bien lui.

« Nam Yoon Jae ? Montez, je vous prie. Ah Ra est ici. »

L’homme en bas avait l’information qui souhaitait entendre et monta tout excité l’escalier sans se douter de ce qui l’attendait. Je restai passive à simplement regarder ce qui suivit. Mon patron empêcha mon client de s’approcher de moi et le maîtrisa en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire "kimchi". Et il ne fit pas que le maîtriser, on entendit un bruit d’os brisé, c’était assez horrible à entendre et ça devait être douloureux. Mais c’était le prix à payer quand on s’en prenait à la Caste.

« Pardon...Pardon...Sauvez-moi... »

Il n’était rien de plus qu’un insecte rampant à mes pieds mais ainsi il me faisait beaucoup moins peur. Il était maintenant loin de l’homme répugnant qui était convaincu de pouvoir faire ce qu’il voulait de moi. Tout ça grâce à Do Jun qui prenait bien soin de ses employés. D’ailleurs, il appela deux de ses hommes pour nous débarrasser de cet être nuisible et je sus ce qu’il allait devenir. Je ne le reverrai plus jamais et ce ne serait pas une très grosse perte. Mon supérieur prit place et m’invita à faire de même, ce que je fis.

« Cet incident étant réglé...Parlons affaire. Tu as du nouveau pour moi ? Je t'écoute. »

Je croisai les jambes et commençai à me préparer mentalement car il n’allait pas apprécier ce que j’avais à lui dire. Mais avant toute chose, je devais me montrer reconnaissante pour tout ce qu’il faisait pour moi.

« Déjà, merci pour ça Oppa. Je n’aurai pas pu m’en sortir seule. »

Parfois, il fallait savoir reconnaître qu’on avait besoin d’aide, il était impossible de tout régler seule. C’était là qu’un homme fort pouvait s’avérer utile, du moins si c’est un homme bien qui ne pense pas à profiter de tout ce qu’il peut. Je poussai un petit soupir et regardai Do Jun dans les yeux. Je devais assumer mes erreurs.

« Sinon, oui j’ai du nouveau, mais ça ne va pas te plaire… Se Jong est encore en vie. »

Je baissai la tête, je n’aimais vraiment pas être une mauvaise employée, incapable de remplir ma mission. Ca faisait pourtant un an que je fréquentais Se Jong pour le mettre en confiance et me débarrasser de lui au moment où il s’y attendrait le moins, mais j’avais échoué.

« Je suis désolée, j’aurai dû faire plus, lui causer plus de dégâts mais je viens d’apprendre qu’il avait survécu à l’accident. »

Et ça ne m’arrangeait pas du tout. Il aurait dû juste succomber à ses blessures ou mourir sur le coup pour ne plus nous déranger et pour être un Twao de moins sur Terre.

« Mais je vais tout faire pour me rattraper et bientôt, tu n’entendras plus parler de lui. »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Ven 10 Jan - 19:54

« Déjà, merci pour ça Oppa. Je n’aurai pas pu m’en sortir seule. »

Do Jun ne prit pas la peine de répondre, glissant négligemment une cigarette entre ses lèvres, avant d'allumer son briquet pour en faire brûler le bout. Soufflant lentement la fumée du tabac, il observa la jeune femme en attendant la suite des révélations.
Qui, il le savait, ne lui plairait pas.

« Sinon, oui j’ai du nouveau, mais ça ne va pas te plaire… Se Jong est encore en vie. »

Do Jun ne bougea pas, alors que la tête de son employée se baissait doucement, comme prise en faute. Et c'était le cas. Elle, échouer ? C'était bien la première fois que ça lui arrivait, elle qui avait, jusqu'ici, fait un parcours sans faute. Et heureusement pour elle, car c'est ce qui la sauverait, aujourd'hui.

« Je suis désolée, j’aurai dû faire plus, lui causer plus de dégâts mais je viens d’apprendre qu’il avait survécu à l’accident. Mais je vais tout faire pour me rattraper et bientôt, tu n’entendras plus parler de lui. »

Do Jun ferma les paupières, laissant sa tête retomber vers l'arrière. Soufflant lentement sa fumée de cigarette, il rouvrit doucement les yeux, observant le plafond de la salle tout en enregistrant chacun des mots de la belle employée. Lee Se Jong était donc vivant...Vivant, oui. Mais dans quel état ?
Cependant, ce n'était pas ce qui l'intéressait le plus, en cet instant.

« ...Te rattraper ? »

Poussant un profond soupir, exaspéré, Do Jun se redressa, s'approchant d'Ah Ra pour se glisser derrière elle en silence, cette dernière étant toujours assise. Lentement, ses mains se posèrent sur la table devant elle, alors qu'il était penché vers elle, son torse frôlant le dos de la jeune femme :

« N'as-tu donc pas entendu ce que j'ai dis à Nam Yoon Jae tout à l'heure ? »

Son souffle chaud s'écrasait contre l'épaule de la belle escort, alors que les lèvres du politicien effleuraient doucement l'oreille d'Ah Ra, soufflant lentement d'une voix rauque et froide :

« Il n'y a pas de seconde chance avec moi. »

Maîtrisant chacun de ses gestes, le patron de la Caste approcha sa cigarette de la main de sa jolie employée et l'écrasa lentement sur le dos de sa main. Le geste en lui-même était suffisamment symbolique et cruel pour qu'elle comprenne à quel point il était en colère. Cette colère, il ne l'exprimait que par le biais de sa voix froide, tout en ajoutant, soufflant à l'oreille de son employée la plus fidèle :

« Un an, Ah Ra. » Il appuya un peu plus sa cigarette contre la peau de la jeune femme, la brûlant un peu plus en se délectant de son gémissement de douleur « Un an que tu es sur cette mission...Et tu es quand même parvenue à échouer ? Quand je pense que tu es censée être l'une des meilleures. »

Il tourna sa cigarette, creusant un peu plus la plaie contre la peau d'Ah Ra. Elle en garderait très probablement une cicatrice à vie, ronde et sombre. Qui lui rappellerait chaque jour son échec. Et encore...Normalement, une telle erreur se soldait par une mort certaine. Si le patron de la Caste était si intransigeant là-dessus, c'était justement parce que chaque défaite offrait des doutes, et des soupçons aux victimes qui survivaient. Et cela n'était pas tolérable. Malgré tout, Do Jun cessa sa torture de feu, sa cigarette étant entièrement éteinte. Il la jeta dans le verre d'alcool, tout en se redressant. Se détachant du dos d'Ah Ra, il marcha lentement vers la rambarde, observant l'étendue du club qu'il avait fondé, appuyant ses mains dessus :

« Quand mon père à pris la tête de la Caste, il pensait vraiment pouvoir éradiquer cette espèce. Ça fait des siècles qu'elle continue de proliférer, encore et encore. Tu sais ce que ça signifie ? » Son visage avait beau être de marbre, ses doigts se crispèrent sur la rambarde d'acier, témoignant de sa colère diffuse « Ça veut dire que nous ne travaillons pas de la bonne façon. Il y en a toujours, partout, comme une épidémie impossible à stopper. Et cette information est suffisamment rageante pour ne pas avoir des employés incapable de remplir correctement leurs missions. »

Do Jun était encore agacé par les bavures de deux de ses anciens employés. Si en plus, il devait perdre son temps à convaincre Tae Sung Ki de relâcher le second, il n'irait pas bien loin.

« Chacun de nos échecs fait reculer la Caste. Ce pourquoi, tu n'as plus droit à l'erreur. » Il se tourna vers Ah Ra, plantant son regard dans le sien « Ta fidélité est très importante, mais tu as fais preuve d'un manque de discernement. Mais j'ai encore besoin de toi, parce que tu fais partie des meilleures. »

Et c'était une chose qu'il avouait très rarement, puisqu'il estimait que ses employés n'étaient pas là pour recevoir des compliments. Mais là, Do Jun expliquait simplement à Ah Ra la raison pour laquelle elle était encore en vie.

« Tu n'as jamais commis le moindre faux pas. Tu travailles dans la plus grande discrétion. Tu es un élément important pour l'organisation, donc...Je te donnes une chance de rattraper ton échec. Avant toute chose, parle moi un peu plus de tout ça. Lee Se Jong te soupçonne-t-il, maintenant ? Dans quel état est-il ? Coma ? »


Dernière édition par Kim Do Jun le Ven 7 Fév - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Ven 24 Jan - 20:30

J’observai Do Jun pour voir sa réaction, et lorsque je le vis laisser sa tête retomber en arrière, les yeux fermés alors qu’il expirait la fumée de sa cigarette, je sus tout de suite que ce n’était pas bon. Et je sais qu’avec lui, faire une erreur ne pardonne pas alors je commençai à redouter le moment où il me punirait.

« ...Te rattraper ? »

Il se releva et se rapprocha de moi par derrière. J’appréhendai car je savais ce qui m’attendait, il n’allait pas m’épargner. Mon patron posa ses mains sur la table, de chaque côté de moi, son torse frôlant mon dos. C’était il me semble la première fois que j’étais aussi proche de lui mais il n’y avait rien de réjouissant, c’était même un peu effrayant.

« N'as-tu donc pas entendu ce que j'ai dit à Nam Yoon Jae tout à l'heure ? Il n'y a pas de seconde chance avec moi. »

Si, bien sûr que si j’avais entendu, très bien même. Du coup, je me doutais qu’il n’allait pas me laisser repartir aussi facilement et je le comprenais, il n’était pas le grand patron de la Caste pour rien, il devait la diriger d’une main de fer. Sa main se rapprocha de la mienne, sa cigarette aussi, je la vis au venir au ralenti s’écraser sur ma peau et fermai les yeux sous la douleur.

« Un an, Ah Ra. Un an que tu es sur cette mission...Et tu es quand même parvenue à échouer ? Quand je pense que tu es censée être l'une des meilleures. »

Je retrouvais le Do Jun impitoyable que je connaissais et ne pus retenir mes gémissements de douleur lorsqu’il tourna le cylindre de tabac jusqu’à l’éteindre sur ma peau. Ca faisait tellement mal que des larmes menaçaient de couler mais je fis mon possible pour les retenir, pour ne pas me montrer plus faible que je ne l’étais déjà. Mais il avait raison, j’avais trop traîné sur cette mission et je savais exactement pourquoi. Do Jun jeta la cigarette dans le verre d’alcool et s’éloigna de moi. Je me retournai alors pour l’observer devant la rambarde.

« Quand mon père à pris la tête de la Caste, il pensait vraiment pourvoir éradiquer cette espèce. Ça fait des siècles qu'elle continue de proliférer, encore et encore. Tu sais ce que ça signifie ? Ça veut dire que nous ne travaillons pas de la bonne façon. Il y en a toujours, partout, comme une épidémie impossible à stopper. Et cette information est suffisamment rageante pour ne pas avoir des employés incapables de remplir correctement leurs missions. Chacun de nos échecs fait reculer la Caste. Ce pourquoi, tu n'as plus droit à l'erreur. Ta fidélité est très importante, mais tu as fait preuve d'un manque de discernement. Mais j'ai encore besoin de toi, parce que tu fais partie des meilleures. »

Il n’allait pas me tuer… Je n’y croyais pas car il avait l’habitude de ne rien laisser passer, d’éliminer ceux qui ne font pas leur travail correctement alors je m’imaginais déjà dans la tombe… Mais il venait de l’expliquer, je faisais partie de ses meilleurs éléments et il avait besoin de moi pour accomplir les idéaux de la Caste.

« Tu n'as jamais commis la moindre erreur. Tu travailles dans la plus grande discrétion. Tu es un élément important pour l'organisation, donc...Je te donne une chance de rattraper ton échec. Avant toute chose, parle moi un peu plus de tout ça. Lee Se Jong te soupçonne-t-il, maintenant ? Dans quel état est-il ? Coma ? »

Je savais qu’il allait encore être déçu lorsque j’allai lui apprendre son état qui était malheureusement pour nous très bon. J’observai alors la plaie sur ma main qui n’était vraiment pas jolie à voir et me faisait toujours souffrir. Je ne pouvais pas me permettre d’échouer encore, une seule marque de ce genre me suffisait. Je me levai et fis quelques pas jusqu’à lui faire face avant de me courber à quatre-vingt-dix degrés pour lui montrer à quel point je me sentais mal.

« - Il… Il a repris connaissance et n’est que légèrement blessé. »

Je me redressai pour le regarder dans les yeux. Ce n’étaient pas de bonnes nouvelles pour nous alors je décidai de rester droite devant lui et de l’accepter s’il voulait me frapper ou me donner n’importe quelle autre sanction.

« - Mais je ne pense pas qu’il me soupçonne, je m’étais déguisée un minimum pour qu’il ne puisse pas me reconnaître. Je vais reprendre contact avec lui et peut-être même lui rendre visite à l’hôpital pour reprendre la mission… »

Reprendre le rôle de la fille intéressée qui lui tourne autour, le fait se sentir important et assez proche pour qu’il m’accorde sa confiance. Je savais ce que tout cela impliquait, j’allais devoir donner encore plus de ma personne. Lentement je me rapprochai de la rambarde et vins m’y appuyer, observant tout ce beau monde, surtout des hommes riches et influents, en bas dans la salle. C’était pour nous, pour notre communauté et nos rêves que nous travaillions et tout ça passait avant ma petite personne.

« - J’ai mis tant de temps… J’ai échoué parce que j’ai toujours laissé une certaine distance entre lui et moi, je ne lui ai jamais cédé mon corps mais c’est un homme, je suppose qu’il ne pourra me faire entièrement confiance que lorsqu’il aura l’impression de me posséder entièrement. Je… vais remédier à ça et le lui donner. »

Rien que prononcer ces mots était difficile. Coucher avec un homme sans sentiments était compliqué, le faire alors que la gente masculine me dégoûtait l’était d’autant plus. Mais ce n’était pas impossible. De toute manière, je n’avais pas le choix, si je ne suis pas capable de ça, autant demander à Do Jun de m’éliminer ici et maintenant. Mais avec un minimum de préparation mentale, je pouvais le faire. Je laissai un léger silence s’installer avant d’adresser un léger sourire à mon patron.

« - Je serai son cadeau de sortie d’hôpital. »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Sam 8 Fév - 1:19

« - Il… Il a repris connaissance et n’est que légèrement blessé. »

Do Jun continua d'observer Ah Ra sans sourciller, alors que son regard se plongeait dans le sien. Sans bouger, elle poursuivit sur sa lancée, assumant totalement ses actes. Et c'était tant mieux.

« - Mais je ne pense pas qu’il me soupçonne, je m’étais déguisée un minimum pour qu’il ne puisse pas me reconnaître. Je vais reprendre contact avec lui et peut-être même lui rendre visite à l’hôpital pour reprendre la mission… »

Le patron de la jeune escort observa cette dernière en silence, même si certains mots ne lui plaisait pas plus que ça. Et il ne tarda pas à le faire savoir :

« "Tu penses"... C'est de certitudes dont j'ai besoin, pas d'hypothèses. »

Il n'ajouta rien de plus, alors qu'Ah Ra se postait à ses côtés contre la rambarde, observant la foule aussi. Il fit de même, ses yeux se posant sur chacun des hommes au rez-de-chaussée. Cette communauté n'avait qu'un seul et unique but, et il n'était pas concevable que quelques bavures mettent en ruine cette organisation que Do Jun s'efforçait de renforcer, au fil du temps.

« - J’ai mis tant de temps… J’ai échoué parce que j’ai toujours laissé une certaine distance entre lui et moi, je ne lui ai jamais cédé mon corps mais c’est un homme, je suppose qu’il ne pourra me faire entièrement confiance que lorsqu’il aura l’impression de me posséder entièrement. Je… vais remédier à ça et le lui donner. »

Do Jun fit doucement dos à la rambarde, s'adossant contre cette dernière. Cette fois-ci, son employée allait mettre le paquet. Peu importe ses méthodes, du moment qu'elle obtenait des résultats efficaces et satisfaisants, il n'aurait rien à y redire, au final. Le patron de la Caste connaissait Ah Ra depuis bien des années, et savait parfaitement quel mal elle avait à entretenir des rapports sexuels avec le genre masculin. Elle avait ses raisons et Do Jun n'était pas sans les ignorer. Mais encore une fois, elle comprenait bien vite que les objectifs de la Caste étaient plus importants, et c'était en partie pour cet esprit vivace et son sens du sacrifice qu'elle faisait partie des meilleures.
Dans cette organisation, il ne fallait reculer devant rien. Comme elle en cet instant, alors qu'elle lui souriait.

« - Je serai son cadeau de sortie d’hôpital. »

Cette fois, Do Jun se décolla de sa rambarde pour observer la jeune femme devant lui, qui continuait de le fixer :

« Et si ça ne suffisait pas ? Il existe certains hommes qui ne se laissent pas avoir si facilement que ça. » Il s'approcha lentement d'Ah Ra, tel un fauve devant sa proie, et passa ses doigts sous le menton de la jeune femme « Ça fait un an que tu es à ses côtés. A-t-il déjà démontré un quelconque intérêt de ce genre vis-à-vis de ta personne ? »

Le politicien à double-facette se pencha en avant, murmurant lentement à son oreille en appuyant ses propos d'un grondement :

« Crois-tu pouvoir être suffisamment ensorcelante pour lui faire perdre la tête, Ah Ra ? »

Les doigts de la main libre de Do Jun remontèrent doucement sur le genou d'Ah Ra en une douce caresse, avant d'arriver à sa cuisse. Il griffa lentement cette dernière, ne lui infligeant qu'une très faible douleur puisqu'elle portait un pantalon, ce soir là. Ses lèvres remontèrent, effleurant faiblement cette d'Ah Ra, alors que son souffle chaud s'écrasait contre sa bouche :

« Tu sais que tu n'as plus droit à l'erreur. Es-tu réellement capable de réussir cette tâche ? »

Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Mar 18 Fév - 2:11

« "Tu penses"... C'est de certitudes dont j'ai besoin, pas d'hypothèses. »

Moi aussi j’avais besoin de certitudes mais j’en avais pas et je ne savais malheureusement pas lire dans les esprits des hommes, ils sont parfois un peu trop compliqués pour moi. Certains, pas très nombreux mais ils existent, pensent à plus de choses qu’au sexe.

Do Jun m’écouta sans ciller, il devait apprécier que je n’hésite pas à me sacrifier même si ça voulait dire souffrir pour les besoins de notre organisation. En même temps, j’avais si peu de respect envers mon propre corps que ça ne me dérangeait pas tellement si je devais vraiment le faire. Bien sûr, je préférerai ne pas avoir à faire ça car la sensation d’un homme qui me touche, c’est sans doute la pire chose qui puisse m’arriver mais si de cette manière, je peux contribuer à l’avancée des projets de la Caste, alors je le ferai.

Mon patron se décolla de la rambarde pour croiser mon regard.

« Et si ça ne suffisait pas ? Il existe certains hommes qui ne se laissent pas avoir si facilement que ça. »

Il s’approcha de moi, lentement, comme si j’étais sa proie avant de passer ses doigts sous mon visage. Bizarrement, son toucher ne faisait rien, je ne ressentais aucun dégoût, aucun dédain. Parce que je savais que je ne risquais rien avec lui, qu’il ne me blesserait pas comme on m’avait déjà blessé. Il se montrait toujours doux avec moi, sans doute parce qu’il savait ce que j’avais vécu.

« Ça fait un an que tu es à ses côtés. A-t-il déjà démontré un quelconque intérêt de ce genre vis-à-vis de ta personne ? »

Voyons, c’était un homme après tout.

« Se Jong est un homme à femmes, il aime se sentir entouré de jolies créatures et il n’a jamais montré qu’il se lassait de moi. C’est juste que je suppose qu’il s’attendait à m’avoir dans son lit bien avant un an de relation. »

Do Jun se pencha en avant afin d’être encore plus proche et de pouvoir me murmurer à l’oreille. Je sentais son souffle chaud contre ma peau.

« Crois-tu pouvoir être suffisamment ensorcelante pour lui faire perdre la tête, Ah Ra ? »

Ses doigts remontèrent de mon genou à ma cuisse, griffant celle-ci doucement, mais je ne sentis pas grand-chose à travers le tissu de mon pantalon. Mais rien que ce geste était assez évocateur. Il remonta ses lèvres, jusqu’à frôler les miennes. Je devais avouer que ça me perturbait d’être aussi proche de lui. Bien sûr ce n’était pas la première fois, mais lui était un homme différent des autres, il était le seul à pouvoir me déstabiliser.

« Tu sais que tu n'as plus droit à l'erreur. Es-tu réellement capable de réussir cette tâche ? »

Je me contentai de l’observer pendant de longues secondes, et m’imaginai que vu d’en bas, nos positions pouvaient sembler équivoques. Pas étonnant qu’aucune fille n’osait me faire de remarque, elles devaient penser que j’étais la maîtresse du patron. J’affichai un sourire à cette pensée et me reconcentrai sur ce visage vraiment très proche du mien.

« Oppa, douterais-tu de mes capacités ? »

Lentement, je vins poser mes mains à plat sur son torse et les fis glisser le long de celui-ci tout en gardant mon regard ancré dans le sien. Je pouvais sentir sous mes doigts son corps joliment sculpté à travers sa chemise.

« Tu n’as aucune raison d’en douter. Même si je manque de pratique, je sais comment m’occuper d’un homme et quoi lui faire pour qu’il se laisse aller. »

Mes mains arrivèrent à sa ceinture mais je les laissai descendre un peu plus bas alors que je passai ma langue sur mes lèvres -un peu de provocation ne fait pas de mal- avant de les enlever de là pour les poser sur ses hanches.

« N’est-ce pas ? »

Je lui adressai un sourire en coin, légèrement malicieux. Je savais que j’avais raison. Même si je pouvais largement compter sur mes doigts le nombre de relations sexuelles que j’avais eu avec des hommes, je savais que c’était ce que la plupart d’entre eux voulait. Mes anciens clients ou les clients actuels, jeunes ou moins jeunes, éméchés ou pas, c’était ce qu’ils me demandaient quand ils l’osaient, me montrant que pour eux j’étais comme une prostituée, à faire des gâteries sur demande.

Je posai mon regard sur ses lèvres et comblai la courte distance entre nos visages pour l’embrasser avec douceur. Ce baiser ne signifiait pas grand-chose et d’ailleurs je ne le fis pas durer longtemps, je m’écartai et lui soufflai alors que nous étions encore très proches :

« Dans tous les cas, je vais tout faire pour mener à bien cette mission. Et si je me plante… Je ferai en sorte d’assumer seule et de ne pas t’apporter de problèmes. »

Il vaut mieux que je sois la seule punie plutôt que l’organisation subisse mes échecs. Mais je n’espère pas échouer la tâche qu’on m’a donné.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   Mar 11 Mar - 9:55

« Oppa, douterais-tu de mes capacités ? »

Kim Do Jun avait vu et connu beaucoup de monde, dans sa vie. Avec son métier, ils passaient, allaient et venaient, soit en faisant des courbettes, soit en implorant son pardon, soit en clamant à voix haute qu'ils auraient sa tête.
Mais des gens si sûrs d'eux, en face de lui, il en avait vu peu. Et surtout pas des membres de la Caste, qui savaient de quoi il était capable. Sans compter à un membre à qui il venait de donner une punition. Pourtant, c'était bien le cas, en cet instant ; il avait puni physiquement Ah Ra, qui était l'une de celles qui le connaissait le mieux, et elle se permettait de sourire de cette manière devant lui ? Soit elle était totalement en confiance, soit elle était inconsciente.
Et au fond, Do Jun l'avait aussi recruté pour ce genre de qualité.
Les mains de la jeune femme glissèrent doucement sur son torse, sans qu'elle ne le lâche des yeux. Il entendit sa voix suave s'élevait peu à peu :

« Tu n’as aucune raison d’en douter. Même si je manque de pratique, je sais comment m’occuper d’un homme et quoi lui faire pour qu’il se laisse aller. »

Do Jun ne bougea pas, aussi inexpressif qu'une statue, et planta son regard dans celui d'Ah Ra. En effet, elle manquait de pratique. Mais malgré sa peur des hommes, elle se montrait très sûre d'elle, et bien que cela était surprenant, cela restait une bonne chose pour ses futures missions. Do Jun n'avait pas le temps de se préoccuper de ceux qui n'étaient pas fichus de remplir leurs tâches convenablement.
Il sentit les mains de la jeune femme glisser un peu plus bas que la ceinture, tout en appuyant ses gestes par un furtif coup de langue sur ses lèvres. Le patron de la Caste comprit rapidement le petit jeu de provocation auquel Ah Ra se livrait, mais préféra y faire abstraction. Pour être honnête, il était de mauvaise humeur, ces derniers temps. Il avait l'impression que rien n'allait comme il le souhaitait, et n'était donc pas disposer à succomber au petit jeu de la tentatrice escort qui lui faisait face. Finalement, elle retira ses mains en soufflant d'un sourire :

« N’est-ce pas ?
- Ce n'est pas à moi d'en juger. »

Toujours aussi froid et glacial. Mais au fond, il s'en fichait. Il ne payait pas ses employés pour leur faire des compliments. Et peu importe ce que ces derniers pensaient de lui -du moment qu'ils restaient fidèles.

Do Jun ne bougea pas. Pas plus qu'il n'ait bougé ces dernières quinze minutes. Aussi, il resta de marbre lorsque les lèvres pulpeuses à souhait d'Ah Ra se posèrent sur les siennes. Baissant les cils pour l'observer, il ne répondit pas au baiser, mais ne la repoussa pas non plus. Il attendit, simplement, jusqu'à ce que la belle jeune femme ne s'écarte. Il savait que pour elle, cet échange ne signifiait rien. Et vice-versa, évidemment. Pourtant, elle restait proche, son souffle brûlant s'écrasant sur le visage impassible de Do Jun :

« Dans tous les cas, je vais tout faire pour mener à bien cette mission. Et si je me plante… Je ferai en sorte d’assumer seule et de ne pas t’apporter de problèmes. »

Do Jun haussa doucement le sourcil, sans quitter son employée la plus fidèle des yeux, et murmura alors :

« J'espère que nous n'en arriverons pas à l'étape "Et si...". Contente toi de réussir. »

Il récupéra alors ses gants et sa mallette, se préparant à partir. Il n'était venu que pour ça, à la base, après tout. Et même si Ah Ra avait fait une erreur, il ne pouvait pas se permettre de la perdre. Elle était encore trop précieuse pour la suite des opérations. A priori, la punition avait suffit, et la fidélité de la jeune femme, ainsi que sa détermination, étaient toujours intacte.
Elle ne ferait plus d'erreurs, à priori.

« Préviens moi quand tu en auras terminé avec Se Jong. Et s'il y a du nouveau, tu m'appelles. »

Sans un mot de plus, il tourna les talons, et se dirigea vers la porte pour quitter les lieux.



Fin
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Work before everything else ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Work before everything else ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» WORK IN PROGREEEESSS 2!!
» petit work in progress!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: The beginning :: Brushed papers :: Anciens RPs-