Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Dim 8 Déc - 16:35

Cent jours à tes côtés ♥
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dong Hwan & Min Hwan

Chez Jeong Min Hwan.
Le 27 décembre 2005, 15:00.


J'étais nerveux. Bien sûr que je l'étais. Impossible de tenir en place, alors j'usais le parquet du salon en faisant des allers et retours à travers la pièce. Il était presque quinze heures et il allait arriver. Dong Hwan. Je murmurais son nom du bout des lèvres, ne pouvant empêcher la floraison d'un sourire sur mon visage un peu rouge. Dong Hwan, mon petit ami. Aujourd'hui, cela faisait très exactement cent jours que nous étions ensemble. Noël était il y a deux jours déjà, et nous n'avions pas pu le passer ensemble à notre grand regret. Alors nous comptions bien nous rattraper aujourd'hui. Mes parents étaient parti rendre visite à des amis pour quelques jours, me laissant seul chez moi. Une véritable aubaine. Certes, ils savaient pour Dong Hwan et l'avaient plutôt bien pris. Ils l'avaient même déjà rencontré. Mais passer un rendez-vous amoureux avec vos parents, pas terrible...

D'un commun accord, nous avions décidé de rester chez moi au lieu de sortir. Devoir se promener sans pouvoir se prendre la main ou s'embrasser serait trop dur à supporter pour un jour si important. Cent jours... Je me souvenais encore de notre premier baiser, et de tous ceux qui avaient suivi ce jour-là. Chaque instant passé avec Dong Hwan avait cette saveur spéciale, inoubliable. Souvent depuis nous nous étions retrouvés à l'abri des regards, dans une salle vide ou dans les vestiaires, pour simplement se serrer l'un contre l'autre et se murmurer des mots doux. Du bout des doigts, je serrais le strap suspendu à mon portable, dans ma poche. Nous l'avions trouvé dans une petite boutique environ un mois après notre premier baiser. Dong Hwan avait tenu à m'offrir ce strap Edward qui ressemblait à s'y méprendre à mon porte-clés, tandis que je lui avais pris celui d'Alphonse en échange.

Tellement de choses s'étaient passées depuis ce premier jour et pourtant... pourtant aujourd'hui serait encore plus mémorable. Parce que j'étais prêt. Et qu'aujourd'hui, j'avais décidé de montrer à mon petit ami à quel point je l'aimais. Je n'en avais presque pas dormi de la nuit, mais j'étais déterminé. Cela faisait quelques semaines en réalité que je me sentais prêt à passer le cap mais... j'avais voulu attendre ce jour. C'était plus romantique ainsi, non ?

Je vérifiais une dernière fois que tout était prêt. J'avais loué plusieurs films pour passer une petite après-midi cinéma dans le salon, la fausse-cheminée était allumée et diffusait une douce chaleur dans la pièce, les cookies et cupcakes que j'avais cuisiné le matin-même étaient prêts, j'avais tout l'attirail nécessaire pour faire du bon chocolat chaud, un bon stock de plaids pour se mettre à l'aise... Je passais devant un miroir et vérifiais mes vêtements - un jean noir avec un gros pull rouge tout doux duquel dépassait le col d'une chemise noire - ainsi que mes cheveux un peu emmêlés. Bon, ça allait. Un dernier détour par la chambre pour vérifier qu'elle était bien rangée et que rien de gênant ne traîne. Impeccable. Peut-être aurais-je dû dire à Dong Hwan d'avertir son père qu'il passerait la nuit ici... mais je n'avais pas voulu gâcher la surprise.

La sonnette de la porte d'entrée retentit et je dévalais les escaliers pour aller ouvrir. Au passage, je tâtais ma poche gauche dans laquelle se trouvait mon cadeau pour Dong Hwan. Certes, le véritable cadeau était autre, mais je ne voulais pas qu'il pense que je ne lui avais rien offert lorsqu'il arriverait. Toujours un peu stressé, j'ouvris tout de même la porte avec un grand sourire. Comme à chaque fois, j'eus envie de sauter au cou de mon petit ami et je l'invitais vivement à rentrer pour pouvoir le faire à l'abri des regards. Une fois la porte refermée, j'enserrais son cou de mes bras et embrassais brièvement ses lèvres.

« Joyeux cent jours mon Donggie~ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Lun 9 Déc - 20:35

Cent jours. Soit un tout petit peu plus de trois mois. C’était le temps qui s’était écoulé jusqu’à aujourd’hui. Cent jours que je nageais en plein bonheur avec mon petit-ami, mon Min Hwan. Bien sûr, nous ne pouvions pas passer autant de temps qu’on le voudrait ensemble, il y avait toujours des imprévus, des obligations, le regard des autres lorsque nous étions en public. C’était sans doute le plus pénible alors nous avions deux choix possibles, rester chez l’un de nous deux ou profiter du grand air mais sans aucun contact physique. Trois mois étaient déjà passés et nous nous débrouillions plutôt bien. Nous étions discrets et jusqu’à maintenant personne ne nous avait découvert. Même mes amis n’en savaient rien pour le moment, même si certains avaient remarqué que j’étais proche de Min Hwan.

Les seuls à être au courant étaient ses parents. J’avais appréhendé pour rien puisqu’ils l’avaient très bien pris, et j’en étais soulagé. Ils étaient vraiment gentils, je voyais de qui tenait leur fils, et je me disais que ma mère aurait sûrement réagi de la même manière. Bref, voilà, ça faisait maintenant quelques jours que nous nous étions pas vu car nous avions passé chacun Noël de notre côté, le mien avait été bien vide avec seulement un père absent alors bien sûr que mon petit-ami m’avait manqué. Heureusement que nous pouvions quand même communiquer grâce à nos portables, et puis aujourd’hui j’allais enfin le voir et rien qu’à cette idée, j’en avais un grand sourire jusqu’aux oreilles. Nous allions fêter nos cent jours ensemble, rien que tous les deux.

Je jetai un coup d’œil à ma montre et pressai le pas en voyant que j’allais être en retard. Il m’avait demandé de venir pour quinze heures et moi je perdais du temps à rêvasser. Et le froid ne m’aidait pas à avancer bien vite. Ce qui me motivait à me presser était de le voir, de me retrouver au chaud dans ses bras, de pouvoir l’observer sans qu’il ne s’en rende compte comme je le fais bien souvent. Et puis nous serons tous seuls puisqu’il m’a prévenu que ses parents s’absentaient pour rendre visite à des amis, donc ça va être vraiment bien de profiter de la maison rien que pour nous. En plus, je devais lui donner mon cadeau, le cadeau parfait pour symboliser notre amour.

Enfin j’arrivai à destination. J’étais pressé de le voir alors j’appuyai rapidement sur la sonnette et attendis qu’il m’ouvre. Bizarrement, je n’eus pas longtemps à attendre avant que la porte ne s’ouvre et je sentis mon cœur battre plus vite maintenant qu’il était face à moi et toujours aussi beau. Il me fit entrer et me sauta au cou avant de m’embrasser rapidement. Un frisson agréable me parcourut, ça aussi, ça m’avait manqué.

« Joyeux cent jours mon Donggie~ »

En retour, je déposai moi aussi un baiser rapide sur ses jolies lèvres et détaillai les traits de son visage pendant quelques secondes. Je devais avoir un grand sourire idiot mais celui-là je crois que Min Hwan était habitué à le voir. J’étais tellement dingue de lui.

« Toi aussi mon Minnie ! Joyeux cent jours ! C’est encore mieux que Noël parce que je suis avec toi ! »

Je l’embrassai à nouveau brièvement et passai mes bras autour de son corps, nichant mon visage dans son cou. Son odeur, ses cheveux tous doux, juste lui, j’étais vraiment heureux de le retrouver pour passer cette journée exceptionnelle ensemble. Je réprimai un frisson et me serrai encore plus contre lui. Le fait était que j’étais complètement gelé et j’avais besoin d’un chauffage humain. L’hiver avait bien commencé et comme un babo j’avais même pas eu le temps de prendre une veste en sortant de chez moi.

« Je suis désolé mon Minnie, tu es tout beau et moi je… Mais j’ai mis trop de temps à me préparer et au final j’allais être en retard alors j’ai pris ce qui m’est passé sous la main. »

C’est-à-dire un jean noir, un débardeur de la même couleur avec au-dessus un pull bleu légèrement grand mais qui me va plutôt bien. J’aurai aimé faire plus, mettre une chemise ou je ne sais pas, me mettre sur mon trente-et-un quoi. Je n’ai même pas pu me coiffer correctement alors que je voulais être parfait pour ce rendez-vous un peu spécial. Alors que lui était magnifique en toutes circonstances. Enfin, au moins je n’avais pas oublié mon cadeau c’était déjà ça, alors que ça aurait très bien pu arriver vu ma mémoire très performante. Je me détachai de mon petit-ami et lui souris.

« Tu veux bien de moi quand même ? »

Je pris ses mains et enlaçai doucement nos doigts avant de regarder nos mains avec un sourire. C’était parfait comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Mer 11 Déc - 10:34

Je serrais le corps frigorifié de mon petit ami alors qu'il me répondait et embrassais mes lèvres des siennes, glacées. Cet idiot, à quoi avait-il pensé en sortant ainsi peu vêtu ? Il n'avait même pas de veste sur le dos, seulement son pull bleu bien trop large pour lui - mon préféré. Il blottit rapidement son visage dans mon cou, me faisant frissonner. Si le contact de sa peau froide contre mon cou n'y était pas pour rien, c'était néanmoins le fait de l'avoir contre moi qui me procurait le plus de sensation. Je détachais mes bras de son cou pour les passer sous ses aisselles et aller frotter son dos dans le but de le réchauffer un peu.

« Je suis désolé mon Minnie, tu es tout beau et moi je… Mais j’ai mis trop de temps à me préparer et au final j’allais être en retard alors j’ai pris ce qui m’est passé sous la main. Tu veux bien de moi quand même ? »

Comment résister devant un tel sourire ? Je le laissais entremêler nos doigts et jetai moi aussi un coup d'oeil à nos mains entrelacées, répondant à son sourire.

« Idiot, comme si ça avait de l'importance. Et puis... »

Je rougis légèrement, me mordant la lèvre.

« Je te trouve diablement sexy dans ce pull. »

Complètement gêné, je m'empressais d'emmener Dong Hwan jusqu'au salon où je le fis s'asseoir et enroulais un plaid - le plus épais - autour de ses épaules. Je remis une bûche dans le poêle encastré à l'intérieur de notre fausse cheminée pour raviver les flammes avant de revenir vers mon petit ami, un peu moins rouge que quelques secondes auparavant.

« J'ai du chocolat chaud si tu veux, pour te réchauffer. Il y a des gâteaux aussi mais on est pas obligés de goûter tout de suite. On peut les manger en regardant le film sinon. »

Je m'assis à côté de lui et saisis ses mains pour les sortir de sous le plaid : elles étaient vraiment froides. Je les frottais un peu entre les miennes et les portais à ma bouche pour souffler dessus. Quel inconscient, vraiment. Doucement, je déposais quelques baisers sur ses doigts en même temps que je soufflais pour les réchauffer. Je devais me faire violence pour ne pas sauter sur Dong Hwan et l'embrasser à en perdre souffle. À chaque fois que je le voyais, je n'avais que cette envie : le serrer contre moi et poser mes lèvres sur les siennes pour m'enivrer de leur parfum. Je secouais légèrement la tête pour me concentrer un petit peu.

« Tu veux regarder quel film hyung ? »

Je lâchais ses mains à contre-coeur pour me pencher vers la table basse et lui montrer les différents DVDs que j'avais. La plupart étaient des comédies romantiques : quoi de plus normal pour un rendez-vous amoureux ?

« Décide-toi vite, comme ça je te rejoins sous le plaid ! », déclarais-je avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Jeu 12 Déc - 1:18

Min Hwan aussi observait nos mains, lui aussi devait sûrement nous trouver parfaits ensemble, et c’était le cas. Je ne m’étais jamais senti aussi bien que depuis qu’on partageait les mêmes sentiments et que nous nous aimions.

« Idiot, comme si ça avait de l'importance. Et puis... Je te trouve diablement sexy dans ce pull. »

Je remarquai ses joues légèrement rouges et son air gêné. Aww il était trop mignon, j’avais juste envie de le croquer ! Est-ce qu’on m’en voudrait si je le croquais vraiment ? Il était vraiment le meilleur petit-ami dont je pouvais rêver, ça c’est sûr. Et pour lui je suis un idiot sexy… Ca me plaît, surtout si je suis son idiot sexy rien qu’à lui. Il me tira jusqu’à son salon pour m’installer dans le canapé et je ne pus m’empêcher de rire en le voyant s’occuper pour passer sa gêne, comme m’enrouler dans un plaid ou aller s’occuper du poêle pour qu’il fasse bon dans la maison.

« J'ai du chocolat chaud si tu veux, pour te réchauffer. Il y a des gâteaux aussi mais on est pas obligés de goûter tout de suite. On peut les manger en regardant le film sinon. »

Il s’assit à côté de moi et prit mes mains pour les réchauffer en soufflant dessus doucement. Je ne regrette absolument pas d’être sorti sans me couvrir et d’être maintenant complètement gelé car j’aurai pu passer à côté de ses petites attentions, de mon parfait petit-ami qui s’occupe vraiment bien de moi, bien que ce soit moi le hyung.

« Hmm ne t’embête pas à aller les chercher maintenant, on les mangera pendant le film. »

Des frissons, sans doute dus à la différence de température entre son souffle et mes mains, parcoururent mon corps lorsqu’il commença à déposer des baisers sur mes doigts tout en les réchauffant. Je l’observai en souriant en me demandant comment j’avais fait pour qu’un garçon aussi formidable tombe amoureux de moi. Ca relevait carrément du miracle, ou alors j’étais très chanceux.

« Tu veux regarder quel film hyung ? »

Il arrêta ce qu’il faisait pour s’avancer un peu vers la table, je l’imitai et posai ma tête sur son épaule alors qu’il me montrait ses DVDs. Bizarrement, il y avait surtout des comédies romantiques. Est-ce qu’il avait remarqué que j’aimais beaucoup les films à l’eau de rose et assez niais ?

« Décide-toi vite, comme ça je te rejoins sous le plaid ! »

Son petit sourire me motiva à choisir rapidement alors je parcourus tous les boîtiers des yeux et en désignai un de l’index.

« Ah celui-ci je l’ai pas vu ! »

Je déposai un petit baiser sur sa joue et le regardai se lever pour aller mettre le film en route. Pendant ce temps, je m’installai bien dans le canapé et soulevai le plaid lorsque mon Minnie fut de retour pour qu’il me rejoigne. A peine assis, je nous recouvris presque jusqu’au cou et le pris contre moi, l’une de mes mains autour de sa taille. Je voulais aussi avoir le rôle du petit-ami protecteur, lui montrer à quel point je l’aimais avec des gestes tendres. Le film commença mais j’étais concentré sur autre chose, ou plutôt quelqu’un d’autre. Sur les jolis yeux, le joli nez et les jolies lèvres de Min Hwan. J’eus un petit sourire amusé alors que je lui demandai :

« Mais c’est vrai, tu me trouves sexy ? Toi aussi tu l’es et quelle que soit ta tenue, je te trouverai toujours sexy. »

Je laissai ma tête reposer contre la sienne avec un petit sourire. J’étais heureux d’être là avec lui pour célébrer nos cent jours ensemble, que l’on soit seuls dans sa maison pour être certains de ne pas être dérangés pendant un jour si important.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Ven 3 Jan - 11:37

Alors que je me penchais pour étaler les différents boîtiers de film sur la table, je sentis une chaleur dans mon dos et la pointe du menton de mon petit ami se poser sur mon épaule. Je ne dis rien, trop heureux de le sentir contre moi. Je résistais à l'envie de lui sauter dessus et de me rouler sur le sofa avec lui en me disant que j'avais toute la journée - et toute la nuit - pour cela.

« Décide-toi vite, comme ça je te rejoins sous le plaid ! »

Je soulevais légèrement mon épaule pour le faire réagir sans lui faire mal.

« Ah celui-ci je l’ai pas vu ! »

Je suivis son doigt du regard et pris le film choisi dans mes mains. J'en ouvris le boîtier et extirpai le disque pour aller l'insérer dans le lecteur. Armé de télécommandes, je revins et lançais le film. Une fois libéré de tout cela, j'allais rejoindre avec plaisir mon Donggie qui m'accueillait sous le plaid. Bientôt, seules nos têtes en dépassaient et je posais la mienne sur son épaule. J'avais affreusement chaud là où le bras de Dong Hwan longeait mon dos et s'accrochait à ma taille, mais pour rien au monde je ne lui aurais demandé de le retirer.

« Mais c’est vrai, tu me trouves sexy ? Toi aussi tu l’es et quelle que soit ta tenue, je te trouverai toujours sexy. »

Aussitôt, je sentis le rouge me monter aux joues et eus envie de me cacher.

« Hyung ! », protestai-je vainement.

Je cachais mon visage dans le creux de son cou, le mordillant au passage pour me venger. Pourquoi fallait-il qu'il fasse des remarques pareilles ? C'était tellement gênant... Doucement, je frappai son torse de mes petits poings alors qu'il posait sa tête contre la mienne.

« Dis pas ce genre de choses... »

Je relevais la tête pour le regarder, les sourcils froncés dans une mimique faussement colérique, les joues toujours rouge. Du bout de l'index, je poussais son front. Puis j'appuyais doucement sur son nez. Et enfin, je lui volais un baiser avant de retourner tranquillement dans ses bras. Pas assez proche de lui à mon goût, je fis passer mes jambes par-dessus ses cuisses, les laissant pendre dans le vide de l'autre côté, et reposais ma tête contre son torse. Parfait ! Du bout des doigts, j'allais chercher la main qui n'enserrait pas ma taille pour la lier à la mienne, entrelaçant nos doigts amoureusement. Jamais je ne pourrais me lasser de cette sensation de plénitude que je ressentais à chaque fois que ses doigts se mêlaient aux miens.

Le film passa rapidement, agrémenté de nos rires, nos larmes et nos baisers qui nous faisaient parfois rater certains éléments de l'histoire. Qu'y pouvions-nous si c'était cent fois mieux de s'abandonner dans les bras de l'autre ? Alors que le générique de fin défilait, je proposais à Dong Hwan d'aller lui préparer un chocolat chaud et de rapporter mes gâteaux par la même occasion.

« Mais il va me falloir beauuuuucoup de forces pour faire tout ça hyung... »

Je papillonnais des yeux, quémandant un baiser assez puissant pour me donner des ailes et me permettre de préparer cet énorme goûter. Ce baiser que nous n'avions partagé qu'une seule fois dans une salle de classe vide et qui m'avait laissé avec une multitude de fourmillements dans le ventre. Ce baiser qui m'avait fait réaliser à quel point j'avais envie, j'avais besoin de Dong Hwan. Jamais encore nos baisers n'avaient eu ce désir, cette impatience avant. Et maintenant que j'y avais goûté, je ne pensais qu'à en redemander. Une semaine déjà que nous l'avions partagé, juste avant de nous séparer pour les vacances. Une semaine que j'y pensais chaque jour. J'avais trop attendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Dim 5 Jan - 1:22

Le visage de mon adorable petit-ami vira au rouge et il vient se cacher dans mon cou tout en protestant. Je le trouvais si craquant, si mignon, si… Il était parfait mon Min Hwan, mais après je sais que je suis loin d’être objectif. Tout ça, c’est à cause de lui. Je laissai échapper une petite plainte lorsque je le sentis me mordiller, mais ce n’était pas très douloureux, il savait quand même bien prendre soin de moi. Il ne frappa doucement, très doucement le torse et je ne pus m’empêcher de sourire. Je l’aime comme ça.

« Dis pas ce genre de choses... »

J’ai juste envie de le croquer quand il est gêné, de lui fondre dessus et juste le serrer dans mes bras longuement et l’embrasser pour lui montrer à quel point je l’aime. Il me sortit son air faussement en colère avant de me voler un baiser et de s’installer confortablement pour regarder le film, c’est-à-dire à moitié sur moi. C’est ainsi que passions près de deux heures, nous détournant par moment de la télé pour nous embrasser. Et lorsque ce fut fini, mon petit-ami proposa de me faire un chocolat chaud et de ramener les gâteaux qu’il avait préparés. Bien sûr, j’étais pour, mon Minnie étant vraiment doué pour la cuisine et ses gâteaux étant toujours des merveilles.

« Mais il va me falloir beauuuuucoup de forces pour faire tout ça hyung... »

Il se mit à papillonner et son regard me dit clairement ce qu’il voulait. Un baiser. Et ça, je ne pouvais décidément pas le lui refuser. Je rapprochai mon visage du sien jusqu’à ce que nos nez se touchent et je fixai ses lèvres pendant de longues secondes avant de remonter mon regard, avec un léger sourire.

« Et ça je peux t’en donner. »

Je comblai la distance entre nous et lui offris un baiser d’abord chaste, que j’approfondis doucement, sans le brusquer. Une main posée sur sa nuque, je laissai nos langues se retrouver et danser ensemble amoureusement. Mon autre main dans son dos, je le fis lentement basculer en arrière jusqu’à ce qu’il soit allongé sur le canapé, me retrouvant alors partiellement au-dessus de lui. Ca m’avait travaillé, j’y avais pensé à ce baiser que nous avions échangé la semaine dernière avant de nous séparer et je n’avais eu qu’une envie, recommencer. Je voulais sentir à nouveau ces sensations, celles de vouloir me fondre en lui, de ne jamais m’arrêter de l’embrasser, quitte à en suffoquer, cette douce chaleur dans mon ventre. C’était le genre de baiser que je voudrais toujours partager avec lui parce qu’il transmettait bien plus que tous les autres. Je délogeai ma main de son dos et vins la placer sur son flanc pour juste sentir sa peau sous mes doigts sous ses vêtements. Ce contact me donna des frissons et fut le déclic pour que je rouvre les yeux et mette fin au baiser. Je restai toujours aussi proche de son visage et lui volai quelques autres baisers en surface.

« Je vais garder des forces pour plus tard, au cas où tu en aies encore besoin. »

Je me redressai à contrecœur, mais c’était sûrement mieux comme ça, sinon on pourrait facilement aller plus loin mais je ne sais pas encore si c’est le bon moment. Mais tout ce que je sais, c’est que je l’aime et que je veux passer du temps avec lui. Je pris délicatement sa main pour le redresser lui aussi et enserrai sa taille de mes bras.

« Et si on allait préparer ce goûter ? Et en bon petit-ami que je suis, je me propose de t’aider. Comme ça, t’auras pas tout à faire mon cœur. »

Je déposai un baiser sur sa joue et je le tirai avec moi à la cuisine, toujours accroché à lui. Je me permettais de temps à autre à laisser des petits baisers dans son cou ou à la commissure de ses lèvres, juste pour le torturer un peu et me faire plaisir en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Dim 19 Jan - 11:00

Je ne doutais pas une seule seconde que Dong Hwan comprendrait instantanément ma requête, et j'en eus la confirmation lorsque je vis son visage se rapprocher du mien au point que nos nez se touchent. À une telle proximité, je devais certainement loucher un peu pour réussir à le regarder, mais cela ne me préoccupait pas vraiment. À vrai dire, plus rien ne me préoccupait : je savais que j'allais avoir ce que je désirais tant, le reste n'avait aucune importance. Je n'entendis pas les mots de Dong Hwan. Ou plutôt, je les entendis sans les comprendre. La seule chose que je savais avec certitude, c'était qu'il m'embrassait.

Je fermais les yeux et laissais mes mains remonter le long de son torse pour aller saisir les cheveux qui tombaient sur sa nuque. Je sentis sa langue glisser contre la bordure de mes lèvres et lui autorisais le passage sans hésiter. Sa main exerçait une pression à la fois douce et dominatrice contre ma nuque et je soupirais de plaisir alors que je le sentais redécouvrir chaque recoin de ma bouche, me faisant frissonner lorsqu'il effleurait mon palais si sensible. Sans que je ne comprenne comment, je me retrouvais allongé sur le sofa, mon petit ami sur moi qui continuait de m'embrasser avec amour. J'aurais été incapable de l'admettre sans rougir atrocement, mais j'aimais ce côté dominateur qu'avait Dong Hwan lorsque nous nous étreignions. À chaque fois, mon estomac se tordait plus violemment, de cette douleur qui procure tant de plaisir.

J'avais atrocement chaud et je sentais ces fourmillements particuliers qui revenaient loger dans mon ventre, ou peut-être un peu plus bas. Un violent frisson me parcourut quand je sentis les doigts de mon amour contre la peau de ma hanche qui remontaient doucement. Mais alors que je m'abandonnais complètement à ces sensations, Dong Hwan mit fin au baiser, me laissant le souffle coupé, luttant pour retrouver une respiration normale.Je n'osais pas rouvrir les yeux, de peur qu'il y voit le désir qui s'y était imprimé. Si j'avais encore eu le moindre doute quant à l'avancée de notre relation, je n'en avais plus aucun. J'étais prêt. Plus que ça : j'en avais besoin. Je voulais que Dong Hwan m'étreigne, me possède, me mange tout entier. Je retins un faible gémissement à cette pensée alors que mon petit ami apposait de doux baisers papillons sur mes lèvres.

« Je vais garder des forces pour plus tard, au cas où tu en aies encore besoin. »

Si tu savais... Je rouvris les yeux alors qu'une sensation de froid s'emparait de moi : Dong Hwan s'était redressé et attrapait déjà ma main pour que je le rejoigne. Je logeais ma tête dans son cou tandis qu'il enserrait ma taille avec douceur. J'aurais pu rester ainsi une éternité. La chaleur de Dong Hwan m'apaisait et permettait à mon corps de se remettre de ses émotions.

« Et si on allait préparer ce goûter ? Et en bon petit-ami que je suis, je me propose de t’aider. Comme ça, t’auras pas tout à faire mon cœur. »

Je déposais un rapide baiser sur ses lèvres avant qu'il ne m'entraîne jusqu'à la cuisine. Alors que je préparais le goûter, je le sentis se coller dans mon dos et enserrer ma taille, posant son menton sur mon épaule.

« J'adore quand tu m'appelles comme ça... », avouais-je à demi-mot.

Je m'affairais pour qu'il ne remarque pas la teinte rose qu'avaient pris mes joues à cette déclaration. D'une main, je saisis une casserole dans laquelle je versais du lait avant de la poser sur le feu. Au fur et à mesure, je rajoutais des carrés de chocolat tandis que mon petit ami déposait de petits baisers dans mon cou ou à la commissure de mes lèvres, me faisant sourire et parfois rire lorsqu'il me chatouillait de ses cheveux.

« Idiot. Je pensais que tu devais m'aider, pas profiter de moi. », déclarais-je en lui tirant la langue.

J'attrapais une cuiller dans le tiroir devant moi et la trempais dans la casserole avant de la porter à la bouche de Dong Hwan, au-dessus de mon épaule.

« Tiens, dis-moi si c'est bon ou pas. »

Suivant ses indications, j'améliorais la boisson avant de couper le feu. J'obligeais ma sangsue préférée à me lâcher pour pouvoir verser le chocolat dans deux tasses et sortir quelques gâteaux qui reposaient dans le four éteint.

« Hyung, viens te rendre utile un peu ! », appelais-je.

Pris d'une envie soudaine, je l'attrapais par la taille alors qu'il s'approchait et plaquais mes lèvres sur les siennes. J'avançais doucement jusqu'à ce que son dos entre en contact avec le plan de travail et posais mes mains de chaque côté de son corps pour l'emprisonner dans mes bras. Sans attendre, j'entrouvris ses lèvres pour approfondir le baiser et l'une de mes mains passa sous son pull. Du bout des doigts, je marchais sur son ventre qui se soulevait au rythme de sa respiration. Puis je me détachais et lui plaçais le plateau entre les mains après m'être assuré qu'il ne l'échapperait pas.

« Tu veux bien emmener ça jusqu'au salon ? », demandais-je avec un grand sourire.

J'espérais que mon message avait été assez clair. Je te veux. Aujourd'hui. Ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Sam 25 Jan - 0:03

Il aimait que j’appelle comme ça, alors c’était parfait car je trouvais que ça lui correspondait tout à fait. Il était celui qui faisait battre mon cœur plus vite chaque fois que je le voyais alors il était normal que je l’appelle "mon coeur". Mon dieu, Dong Hwan, qu’est-ce que tu peux être fleur bleue parfois ! Je me demande vraiment ce qui a pu lui plaire chez moi. Je me mis à sourire en remarquant la couleur de ses joues, j’aurai voulu les croquer, et me délectai de ses rires et sourires lorsque je le chatouillai.

« Idiot. Je pensais que tu devais m'aider, pas profiter de moi. »

Il me tira la langue et lui fis juste un petit bisou sur la joue.

« Mais je t’aide ! Grâce à moi, tu ne te sens pas seul avec ta casserole. »

Et puis, il n’avait pas l’air contre donc je pouvais continuer, j’en étais certain.

« Tiens, dis-moi si c'est bon ou pas. »

J’attrapai de mes lèvres l’extrémité de la cuillère qu’il me tendait au-dessus de son épaule et lui donnai mon avis pour qu’il continue de préparer le chocolat jusqu’à ce qu’il soit parfait. Je dus me décoller de mon petit-ami pour qu’il puisse verser le tout dans des tasses et sortir ses gâteaux qui sentaient drôlement bons du four. J’aurai bien aimé me rendre utile mais il avait l’air de tout gérer partout, alors je l’observai juste, appuyé contre la table. Mais j’aimais l’observer, il était tellement adorable quand il avait cette mine concentrée.

« Hyung, viens te rendre utile un peu ! »

Je sortis de mes pensées ou plutôt de mes contemplations et me redressai pour me rapprocher et voir ce que je pouvais faire pour lui. Seulement, je ne m’attendais absolument pas à ça. Je n’eus pas le temps de réagir que j’étais déjà coincé contre le plan de travail, Min Hwan m’embrassant divinement bien. Je crois que j’aurai pu rester ainsi indéfiniment mais j’eus un terrible coup de chaud lorsqu’une main vint s’aventurer sous mon pull. C’était vraiment bon et j’avais vraiment chaud… Il m’arracha un petit grognement de frustration en se détachant de moi et je mis du temps à rouvrir les yeux, juste parce que je n’avais pas envie ce moment s’arrête.

« Tu veux bien emmener ça jusqu'au salon ? »

Je n’étais pas certain de tout comprendre, je voyais juste son sourire, un sourire éclatant qui avait le don de me faire fondre. Mais je crois là, il essayait de me faire comprendre quelque chose, et il devait sans doute aussi se moquer de moi un peu. Je portai mon regard sur ce que j’avais dans les mains et ouvrit la bouche de surprise.

« Ah le plateau ? Au salon c’est ça ? »

Je n’étais pas encore tout à fait remis de ce baiser passionné qui m’avait fait perdre pied. A vrai dire, j’étais tiraillé entre mon devoir de porter notre goûter au salon et mon envie de poser le plateau sur la table pour reprendre là où il s’est arrêté. A cause de lui, j’avais envie d’aller plus loin et le fait que ce soit lui qui commence tout ça me disait qu’il le voulait lui aussi. Mais valait mieux que je me reprenne, alors je pris une profonde inspiration et fis quelques pas jusqu’à me trouver à son niveau.

« Je vais avoir une crise cardiaque un jour à cause de toi, parce que mon cœur bat trop vite quand tu fais ça. »

J’inclinai mon visage pour lui donner un rapide baiser avant de partir vers le salon. En même temps, mon cerveau marchait à plein régime, me disant que si on continuait comme ça, on allait bientôt le faire. Parce qu’il était indéniable que notre relation n’était plus la même maintenant, on avait sûrement besoin de plus, de nous prouver notre amour d’une autre façon. J’en avais des frissons rien qu’en imaginant ce qu’il pourrait se passer si on venait à passer une soirée seuls rien que tous les deux. Je posai le plateau sur la table et attendis que Min Hwan vienne me rejoindre. Je le fis s’installer tout contre moi lorsqu’il revint, j’avais plus que jamais envie de l’avoir là à mes côtés, de pouvoir sentir sa chaleur contre moi, m’enivrer de son odeur. J’enserrai doucement sa taille de mes bras et lui donnai un petit baiser dans le cou. L’atmosphère était parfaite pour le lui donner maintenant.

« Minnie-ah, nous deux ça fait cent jours aujourd’hui alors j’ai un cadeau spécial pour toi. »

Doucement j’écartai un de mes bras pour aller chercher dans la poche de mon jean le petit écrin que je lui présentai. Je l’ouvris lentement devant lui, dévoilant ainsi les deux anneaux identiques, les bagues de couple que j’avais acheté pour ce jour. Ils s’agissaient de simples anneaux en argent comportant une inscription à l’intérieur "DH ♥ MH". J’avais voulu qu’elles soient simples et uniques en même temps, pour éviter de nous attirer des ennuis tout en continuant de nous prouver qu’on s’aimait.

« Tu veux bien être officiellement mon petit-ami ? »

Je lui adressai un grand sourire en attendant sa réponse. Maintenant je savais ce que pouvait ressentir un homme lorsqu’il demande en mariage sa fiancée.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Dim 2 Mar - 9:35

« Ah le plateau ? Au salon c’est ça ? »

Je me mordis la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire en voyant l'air ahuri de mon petit-ami. Sa bouche ne semblait pas réussir à se refermer et il papillonnait des yeux bien trop rapidement. Alors que n'importe qui aurait pu voir ici une réplique de Simplet, je le trouvais tout simplement adorable et je n'avais qu'une envie : virer ce fichu plateau et reprendre là où je m'étais arrêté. Vraiment, je ne me pensais pas si obsédé par le contact physique, mais depuis que j'y avais goûté du bout des lèvres, j'en devenais complètement accro. C'était un peu comme m'autoriser à manger la cerise, mais pas le gâteau. La tentation était juste trop forte.

« Je vais avoir une crise cardiaque un jour à cause de toi, parce que mon cœur bat trop vite quand tu fais ça. »

J'acceptais son baiser et le laissais partir au salon. J'apposais une main sur ma poitrine, respirant profondément pour calmer mon rythme cardiaque.

« Et moi donc... », murmurais-je pour moi-même.

Et s'il n'y avait que ça... rien que le fait de penser à lui faisait palpiter mon coeur comme un fou. Les coups de coeurs, les amourettes, tout ce que j'avais pensé être de l'amour jusque là, je savais maintenant à quel point je m'étais trompé. Personne ne m'avait jamais fait ressentir ce que je ressentais avec Dong Hwan. Je l'observais avec un regard doux pendant qu'il installait notre goûter sur la table basse en faisant bien attention à ne rien faire tomber. N'étais-je pas le garçon le plus chanceux du monde ?

Je finis par sortir de mes pensées et le rejoindre sur le sofa. Aussitôt, je sentis son bras enserrer ma taille et je me pelotonnais dans sa chaleur. J'échappais un petit rire lorsque Dong Hwan me chatouilla à nouveau en embrassant mon cou. Cet instant était juste parfait.

« Minnie-ah, nous deux ça fait cent jours aujourd’hui alors j’ai un cadeau spécial pour toi. »

Je soulevais un sourcil interrogatif tandis que mon petit-ami se détachait de moi pour aller chercher quelque chose dans la poche de son jean. Un cadeau spécial ? J'en avais moi-même prévu un en plus du cadeau "normal", mais je ne m'attendais pas à ce que Dong Hwan en ait fait autant. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Ma curiosité était piquée à vif. Lorsqu'il sortit un écrin de sa poche, mes yeux s'agrandirent. Non, ce n'était quand même pas...

« Tu veux bien être officiellement mon petit-ami ? »

J'observais les anneaux d'argent devant mes yeux, la bouche formant un parfait O de surprise. Puis je réalisais ce que Dong Hwan me demandait et je sentis mes yeux piquer. Je plaquais ma main contre ma bouche, ne parvenant plus à aligner trois mots cohérents.

« Dong Hwan... Hyung... Je... »

Puis je me mis à pleurer, de bonheur évidemment. J'accrochais le cou de mon petit-ami et allais cacher ma tête dans sa nuque, le serrant fort contre moi. Petit à petit, je réalisais ce qu'il m'offrait et je me sentais tellement aimé que je n'arrivais pas à contenir les émotions qui m'envahissaient. Je me décalais pour aller effleurer ses lèvres des miennes, récitant une litanie de « Je t'aime » contre sa bouche, les yeux fermés et les joues humides.

« Oui. Oui, bien sûr que je veux être ton petit-ami officiel. »

Je me détachais juste assez pour attraper l'un des anneaux et le glissais à l'annulaire droit de Dong Hwan, comme on le ferait pour une bague de fiançailles. Puis je le laissais faire de même avec moi. La main tendue devant moi, j'admirais.

« Elle est magnifique... », dis-je dans un souffle.

Je volais un baiser à celui que j'aimais avant de lui coller une tasse de chocolat chaud entre les mains.

« Bois hyung, il va être froid sinon. »

Je pris ma propre tasse et trempais les lèvres dedans. Puis je saisis l'un des gâteaux, en découpait un morceau et le présentait devant les lèvres de Dong Hwan pour qu'il le mange. J'étais si heureux. Aujourd'hui, plus que jamais, était le jour parfait pour lui offrir mon être tout entier. Après cela, je me sentais totalement prêt. Je n'avais aucune peur : pourquoi en aurais-je alors que je savais à quel point il m'aimait ? Dong Hwan... il était prêt à affronter les "on dit" seulement pour pouvoir affirmer qu'il m'aimait. Comment aurais-je pu un seul instant douter de sa sincérité ?

« Merci Hyung... Tu n'aurais pas pu trouver mieux. »

Du pouce, je m'amusais à tourner la bague autour de mon doigt, n'ayant de cesse de l'admirer. J'espérais vraiment que mon cadeau lui plair... oh, mon cadeau ! Si je n'avais pas eu ma tasse dans les mains, je me serais frappé le front. Je posais la-dite tasse et fouillais à mon tour dans mes poches de pantalon avant d'en extraire deux places pour un match de l'équipe de football préférée de Dong Hwan, que je lui tendis.

« Ce n'est pas aussi bien que le tien, mais c'est mon cadeau. J'espère qu'il te plaira quand même... »

J'avais un peu honte, car Dong Hwan ne savait pas qu'un autre cadeau l'attendait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Mer 9 Avr - 12:48

Je venais de lui faire ma demande, de lui demander d’être officiellement mon petit-ami et avais ouvert l’écrin avec les anneaux comme s’il s’agissait d’une demande en mariage. Pour moi, ça y ressemblais beaucoup car je nous voyais déjà vivre ensemble dans encore longtemps et être amoureux comme au premier jour. J’étais un peu trop utopiste, je le savais, mais j’étais certain que Min Hwan et moi, c’était du sérieux. Il n’y avait qu’à voir sa réaction. Il ne devait sûrement pas s’y attendre alors il était ému.

« Dong Hwan... Hyung... Je... »

Lorsque je le vis pleurer, je sentis les larmes me monter aux joues. Il s’accrocha à mon cou et je passai mes mains dans son dos pour le caresser doucement. Ca faisait des jours que j’attendais ce moment et enfin on y était. Mais j’étais aussi nerveux, car j’attendais qu’il me donne une réponse, celle que j’attendais de préférence. Et mes inquiétudes furent rapidement balayées quand il se recula un peu pour me donner une multitude de baisers accompagnés de "Je t’aime".

« Oui. Oui, bien sûr que je veux être ton petit-ami officiel. »

Je sentis mes lèvres s’étirer d’elles-mêmes en un grand sourire. Oui, il avait dit oui ! Ca signifiait tellement de choses, des sorties en amoureux en se tenant la main sans avoir peur des regards ou autres remarques, on n’avait plus besoin de se voir en cachette au lycée, plus besoin de faire comme si on se connaissait à peine. Enfin bien sûr, ce serait difficile mais à deux, ce serait supportable.

Mon adorable petit-ami se saisit de l’un des anneaux et le fit glisser à mon annulaire. J’observai un instant mon doigt avec émotion, c’était un moment tellement magique, avant de me reprendre pour faire de même avec lui. Je souris en regardant Min Hwan. Il avait l’air tellement heureux, et je l’étais qu’il le soit.

« Elle est magnifique... »

Bien sûr qu’elle l’était, mais lui l’était bien plus, et c’était pour cette raison et pleins d’autres encore que je l’aimais tant. J’avais pris la plus belle bague pour lui, pour nous, pour symboliser notre amour. Mais ce symbole avait un prix, et avait nécessité beaucoup d’heures supplémentaires à mon travail après les cours, mais je ne le lui dirai jamais, il n’a pas besoin de le savoir.

« Tant mieux si elle te plaît. Je voulais quelque chose qui nous ressemble. »

Il me vola un baiser, même si j’étais bien entendu consentant, et me mit entre les mains une tasse de chocolat chaud. C’est vrai qu’avec tout ça, on en a presque oublié le goûter.

« Bois hyung, il va être froid sinon. »

Je l’observai tremper ses lèvres dans sa boisson et ne put m’empêcher de sourire tellement il était mignon. Puis il se mit à me nourrir avec un gâteau. J’adorais quand il faisait ça et bizarrement, tout était meilleur quand c’était lui qui me nourrissait.

« Merci Hyung... Tu n'aurais pas pu trouver mieux. »

Ses mots me réchauffaient le cœur qui battait déjà à cent à l’heure. Les anneaux n’étaient en soit que des biens matériels, ce que nous éprouvons l’un pour l’autre était le plus important, et là il me montrait à quel point il m’aimait.

« Je ne sais pas si j’aurai pu trouver mieux mais en tout cas, je les ai choisi avec amour. »

Mon dieu, j’étais terriblement niais et je m’en rendais compte moi-même. Mais comment ne pas l’être avec un petit-ami aussi attentionné et adorable. C’était juste impossible alors je sombrais bien souvent de ce côté-là.

Il dut se souvenir de quelque chose car il posa rapidement sa tasse sur la table et se mit à chercher dans ses poches. Et j’écarquillai les yeux lorsqu’il en sortit ce qu’il cherchait.

« Ce n'est pas aussi bien que le tien, mais c'est mon cadeau. J'espère qu'il te plaira quand même... »

Deux billets pour aller voir un match de foot de mon équipe préférée. J’aurai pas pu espérer mieux. Non vraiment, qu’il ne pense pas que son cadeau est moins bien, il n’aurait pas pu trouver mieux. C’est mon équipe préférée, il y a les meilleurs joueurs du pays, mes modèles que j’idolâtre. J’adressai un grand sourire à Min Hwan et lui pris ses mains dans les miennes.

« Il me plaît beaucoup. Car même si ce n’est pas quelque chose que je peux porter et montrer aux yeux de tous, ça nous promet un très bon moment ensemble. Car on y va ensemble, hein ? »

Je lui adressai mon meilleur regard de chiot pour le faire céder. Je savais bien qu’il n’était pas un grand fan de foot mais il est quand même toujours venu me voir à mes matchs, et moi j’aime bien le regarder nager aussi, alors j’espérai qu’on puisse y aller ensemble, que ce serait un de nos rendez-vous amoureux où on se tiendrait par la main au grand jour. Ce serait parfait, une rendez-vous parfait avec mon petit-ami parfait.

« Merci mon cœur. Je t’aime tellement. »

Je lui pris les billets des mains et les posai sur la table avant de l’enlacer par la taille. Je rapprochai mon visage du sien et l’embrassai avec douceur et toute la tendresse que je possédais. Puis je m’écartai un peu et me saisis d’un petit gâteau et entrepris de nourrir mon homme en alternant une bouchée de gâteau et un baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Jeu 1 Mai - 8:24

« Il me plaît beaucoup. Car même si ce n’est pas quelque chose que je peux porter et montrer aux yeux de tous, ça nous promet un très bon moment ensemble. Car on y va ensemble, hein ? »

Je me mis à rire doucement devant son air de chien battu que je balayais d'un effleurement de mes lèvres sur les siennes. Comment pouvait-on autant embrasser une personne sans jamais s'en lasser ? Chaque jour avec Dong Hwan, je réalisais à quel point un baiser était précieux et j'aimais tellement cela que j'espérais bien ne jamais trouver mon âme soeur pour ne pas me sentir obligé de finir ma vie avec quelqu'un que je ne pouvais pas embrasser à ma guise.

« Bien sûr idiot, tu crois vraiment que je te laisserais m'échapper comme ça ? Pour que ma malchance te place à côté d'un super beau gosse aussi fan de foot que toi et qui serait bien évidemment gay ? Hors de question ! Il faut bien que je surveille ce qui est à moi. », répondis-je en tirant la langue.

Il me remercia avant de m'attirer dans ses bras. Nous profitâmes de notre après-midi en amoureux tranquillement, en mangeant une grande partie des gâteaux que j'avais préparé et en regardant un autre film, pelotonnés sous les couvertures. C'était vraiment parfait. J'en oubliais presque ma nervosité quant à la suite. Mais elle revint à la charge quand je sentis qu'il était temps d'aller voir Ae Woon. J'abandonnais mon petit ami quelques minutes, prétextant que je devais rendre un plat à la voisine et me dépêchant de traverser la rue pour aller embrasser mon partenaire et meilleur ami. Une boule de culpabilité m'obstruait la gorge tandis que je posais mes lèvres sur celle d'un autre, mais également parce que je cachais tant de choses à mon petit ami et à mon meilleur ami. Heureusement, je vis ma petite Ae Ri qui s'empressa de me sauter au cou et de me faire un bisou, faisant retomber tous les mauvais sentiments qui avaient pris possession de mon coeur.

Quand je revins chez moi, je me sentais prêt. Mes jambes tremblaient peut-être un peu, et mes mains aussi. Mon coeur tapait avec force dans ma poitrine. Mais c'était normal non ? Qui ne serait pas angoissé dans un moment pareil ? Je pris la main de Dong Hwan dans la mienne et le fis se lever.

« Donggie, je... en fait, les billets c'était pas ton cadeau... enfin si, mais juste un petit cadeau... je... j'ai autre chose pour toi. »

Je devais être cramoisi à l'instant présent et ma voix me trahissait complètement, comme si j'avais besoin de ça. Je murmurais un petit « Viens » et tirais Dong Hwan derrière moi pour le faire monter les escaliers menant à l'étage. J'inspirais un grand coup avant d'entrer dans ma chambre et de refermer la porte derrière nous. Je restais contre le battant de bois, les mains derrière mon dos, laissant à mon petit ami le temps d'observer la pièce un peu. En réalité, je m'accordais un peu de temps avant de me jeter à l'eau.

« Dong Hwan, je... »

Ma voix mourut dans ma gorge. Il était tellement difficile de parler dans des moments si délicats. Mais il le fallait : je voulais lui expliquer mon choix avec des mots et pas me contenter de me jeter sur lui. J'inspirais et expirais doucement avant de planter mon regard dans le sien et de me lancer.

« Je t'aime. Je suis complètement dingue de toi, depuis cette fois où tu es venu me parler dans les vestiaires. Quand j'ai su que tu m'aimais aussi, c'était le plus beau jour de ma vie. Enfin... aujourd'hui arrive certainement ex-aequo maintenant. »

Je souris un peu. Courage Min Hwan, tu peux le faire !

« Alors pour nos cent jours, je voulais t'offrir quelque chose de spécial. Quelque chose qu'on ne peut offrir qu'une fois et que tu seras le seul à avoir. »

Je me décollais de la porte et avançais pour aller caresser les joues de mon petit ami. Je posais mon front contre le sien, laissant nos torses se frôler au rythme de nos respirations. Doucement je fermais les yeux et finis ma phrase dans un murmure.

« Dong Hwan... je veux que tu me fasses l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Jeu 22 Mai - 23:10

Je crois que mon air de chien battu fit son effet puisque mon petit-ami rit et vint m’embrasser du bout des lèvres. J’appréciai le baiser qui fut bien trop court mais planifiai déjà de rectifier cette erreur plus tard.

« Bien sûr idiot, tu crois vraiment que je te laisserais m'échapper comme ça ? Pour que ma malchance te place à côté d'un super beau gosse aussi fan de foot que toi et qui serait bien évidemment gay ? Hors de question ! Il faut bien que je surveille ce qui est à moi. »

Encore une fois, il m’appelait “idiot”, mais je ne m’en formalisai pas. A vrai dire, de sa bouche ça sonnait mignon et presque comme un compliment. Et puis, je voulais bien être un idiot qui lui appartenait. Au contraire, l’entendre dire que je lui appartenais m’amusait et me prouvait à quel point il pouvait m’aimer lui aussi.

« Parce que tu crois vraiment que ton idiot de petit-ami se laisserait draguer par un autre beau gosse que mon Minnie, aussi canon soit-il ? Pour moi, t’es le plus beau de tous et ils ne t’arrivent pas à la cheville. »

Je le ramenai doucement contre moi pour la câliner avec tendresse. En fait c’est simple, depuis que j’ai rencontré Min Hwan –et que j’ai littéralement flashé sur lui- je n’ai eu d’yeux que pour lui. Il me comble entièrement alors je ne cherche pas à voir si je peux trouver ailleurs, que ce soit avec d’autres garçons ou des filles. Mon Min Hwan est parfait à mes yeux et tous ses défauts sont si minimes que je ne les vois pas.

Le reste de la journée se passa calmement. Nous étions toujours enfermés dans notre bulle d’amour, à regarder des films et manger des gâteaux, lovés l’un contre l’autre. La soirée s’avançait doucement et dans un coin de ma tête je me disais que j’allais bientôt devoir rentrer, ses parents n’allaient sûrement pas tarder à revenir. Mais je n’étais pas pressé de partir, loin de là, et comptai même profiter de chaque minute passée ici à ses côtés. Au bout d’un moment, il s’absenta, prétextant devoir rendre un plat à sa voisine et je le laissai partir en lui disant que je l’attendrai patiemment. Il aurait pu rendre le plat demain, ça n’aurait pas été bien dérangeant je pense, mais bon ce n’était pas comme s’il me trompait avec la voisine donc je pouvais le laisser s’éloigner sans m’inquiéter. Je fus quand même rassuré de le voir revenir quelques instants plus tard. Il commençait à faire nuit et on aurait pu me le kidnapper tellement il est adorable. Lorsqu’il revint, il sembla un peu tendu mais je ne lui posai aucune question et me levai quand il me tendit sa main.

« Donggie, je... en fait, les billets c'était pas ton cadeau... enfin si, mais juste un petit cadeau... je... j'ai autre chose pour toi. »

Il était en train de rougir ? Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait et je n’en eus pas le temps qu’il me fit monter avec lui à l’étage dans sa chambre. Il avait un cadeau pour moi dans sa chambre ? Et pourquoi me le donner maintenant alors qu’il aurait pu le faire tout à l’heure ? Surtout qu’en scrutant ce qui m’entourait, je ne voyais pas où il aurait pu le cacher. Alors je me tournai vers lui et le vis adossé à la porte.

« Dong Hwan, je... »

Il n’arriva pas à terminer sa phrase, ce qui me fit m’inquiéter de le voir si nerveux. Je voulais savoir ce qui pouvait le mettre dans cet état mais je voulais pas le brusquer, alors je me contentai de lui sourire doucement pour l’encourager à continuer.

« Je t'aime. Je suis complètement dingue de toi, depuis cette fois où tu es venu me parler dans les vestiaires. Quand j'ai su que tu m'aimais aussi, c'était le plus beau jour de ma vie. Enfin... aujourd'hui arrive certainement ex-aequo maintenant. »

Il sourit et je ne pus m’empêcher de faire de même. Il était vraiment adorable et c’était la plus belle déclaration que je puisse recevoir aujourd’hui. Avec ça, il n’y avait aucun doute à avoir, lui et moi étions faits pour être ensemble, j’en étais certain.

« Alors pour nos cent jours, je voulais t'offrir quelque chose de spécial. Quelque chose qu'on ne peut offrir qu'une fois et que tu seras le seul à avoir. »

Quelque chose qu’on ne peut offrir qu’une fois ? Je crois bien qu’il allait devoir me le dire car même avec ça, je ne voyais pas de quoi il s’agissait. Mon petit-ami se détacha de la porte et me rejoignit. Il caressa mes joues et posa son front contre le mien, ce qui m’apaisa et me fit oublier ce cadeau surprise pour pleinement me concentrer sur lui. Je passai mes mains autour de sa taille alors que je l’observai fermer les yeux.

« Dong Hwan... je veux que tu me fasses l'amour. »

J’écarquillai les yeux en essayant de bien comprendre ce qu’il venait de dire. Je n’avais pas rêvé, il avait bien dit qu’il voulait que je lui fasse l’amour, n’est-ce pas ? Ah c’était donc ça son cadeau ! Une chose qu’on ne peut offrir qu’une fois, il voulait me donner sa première fois… Si je l’avais pu, je me serai tapé le front tellement je suis bête de ne pas y avoir pensé, c’était évident pourtant.

« Tu veux que… qu’on… ? Je ne m’y attendais pas du tout… »

J’eus un petit rire nerveux et sentis mes joues chauffer. J’allais devenir écarlate devant lui… En même temps, vivre sa première fois, ce n’était pas rien et savoir qu’on allait le faire ce soir… Mais il fallait bien que ça arrive un jour. Ca fait déjà cent jours que nous sommes ensemble et depuis peu je sentais qu’on était prêts à aller plus loin et en ressentait l’envie. Doucement, j’entourai son corps de mes bras et cachai mon visage dans son cou, pour en même temps cacher mes rougeurs.

« Donc c’était pour ça que tu avais l’air si nerveux… »

Je crois que j’aurai été exactement dans le même état que lui si j’avais été à sa place. D’ailleurs, maintenant que je savais, je sentais mon cœur s’emballer d’excitation, de nervosité, d’appréhension. Un peu tout mélangé en fait. Je ne bougeai pas, gardant Min Hwan contre moi en silence pendant un instant. Calme toi Dong Hwan, tout va bien se passer.

« Moi aussi je t’aime Min Hwan. La première fois que je t’ai parlé, ton sourire m’a fait craquer et après quand j’ai appris à te connaître, je suis vraiment tombé amoureux. D’aussi loin que je me souvienne, tu es la plus belle rencontre que j’ai jamais fait. »

Je déposai un petit baiser dans son cou et m’écartai un peu pour prendre sa main et nous conduire jusqu’au lit où je nous fis asseoir. Je voulais qu’on prenne notre temps pour bien faire les choses. Ce n’était pas parce qu’il se sentait prêt qu’on devait se précipiter, et puis avec ma maladresse légendaire, il valait mieux qu’on prenne le temps qu’il fallait. Je caressai ses cheveux et plaçai une mèche en le regardant tendrement. Bien sûr, j’étais nerveux, mais il devait l’être tout autant que moi voire plus.

« Je t’aime Minnie. »

Je murmurai ces derniers mots alors que je caressai sa joue de mon pouce et doucement je rapprochai mon visage du sien avant de poser mes lèvres sur les siennes avec douceur et tendresse, mettant tout mon amour dans ce baiser. En même temps, je laissai une main glisser sur sa hanche et soulever légèrement son pull pour avoir contact avec sa peau d’une extrême douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Ven 13 Juin - 7:47

Malgré mon appréhension face à la réaction que mon petit ami pouvait avoir, je m'empressais de réouvrir mes yeux pour l'observer. Les siens s'étaient écarquillés et un air surpris se peignait sur son visage. Ma déclaration était-elle si étonnante ? Pour moi, cela m'avait semblé naturel, j'avais l'impression que nous étions prêts mais... peut-être m'étais-je trompé. Peut-être Dong Hwan n'en avait-il pas envie, pas encore.

« Tu veux que… qu’on… ? Je ne m’y attendais pas du tout… »

Il eut un petit rire mais sa voix tremblotait. Je me mordis la lèvre inférieure en attendant sa réponse et me plus à le voir rougir alors que l'idée faisait son chemin dans son esprit. J'échappais un soupir soulagé quand il me prit dans ses bras et cala son visage dans mon cou. S'il ne me repoussait pas, alors cela voulait dire qu'il acceptait, non ?

« Donc c’était pour ça que tu avais l’air si nerveux…
- Ce n'est pas si facile à dire... C'est pour ça que... »

Je me mis à rougir violemment avant de continuer.

« C'est pour ça que j'ai préparé le terrain cet après-midi... », avouais-je.

J'entendais les battements frénétiques d'un coeur, et je n'aurais su dire à qui il appartenait. Peut-être était-ce les nôtres qui s'harmonisaient. Apaisé, je me laissais aller à l'étreinte de mon petit ami, attendant qu'il dise ou fasse quoi que ce soit pouvant m'indiquer son accord. Lorsqu'il me rappela une fois de plus combien il m'aimait, mes yeux s'humidifièrent et je dus battre vigoureusement des paupières pour ne pas pleurer. Ce n'était pas le moment. Clairement pas, alors que mon chéri me faisait asseoir sur mon lit. Oh. On allait vraiment le faire...

« Je t’aime Minnie. »

D'un sourire, je lui répondis sans mots que je l'aimais aussi et que j'étais prêt. Mes yeux se fermèrent une demi-seconde avant que sa bouche ne vienne capturer la mienne dans l'un des plus doux baisers que nous n'ayons jamais partagé. Je sentais tout ce que Dong Hwan voulait me dire à travers ce baiser et je tentais de lui répondre au mieux, de lui faire comprendre que moi aussi je pensais tout cela. Ma respiration se coupa un instant quand je sentis ses doigts caresser ma hanche et mon coeur s'emballe. Je posais ma main sur la sienne, l'encourageant à poursuivre son périple, lui faisant comprendre que j'étais sien et qu'il pouvait me posséder à sa guise.

Mon cou me faisait mal et je maudis un instant tous les livres et films qui faisaient penser que tout était simple. Il fallait se rendre à l'évidence : il était plus pratique de s'embrasser en étant face à face. Je mis donc fin à notre baiser et me levais sous le regard interrogateur de Dong Hwan. En manque de sa chaleur, je ne perdis pas de temps à faire ce que je voulais faire. Un genou de chaque côté de ses hanches, je m'installais en rougissant sur ses cuisses et m'empressais de l'embrasser pour masquer ma gêne. Mes mains se perdirent dans les mèches qui parsemaient sa nuque tandis que j'approfondissais notre baiser. Je pris néanmoins le temps de les détacher pour aller saisir celles de Dong Hwan et les placer sur mes hanches à nouveau. Et bien que je sache qu'aucun mot ne devait être prononcé dans ce genre de moments - qui avait décrété ça ? -, mes pensées m'échappèrent entre deux baisers, d'une voix que je ne me connaissais pas.

« J'ai... chaud... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Dim 17 Aoû - 0:04

Le sourire de Min Hwan, son sourire plein d’amour et de tendresse était sans aucun doute possible la plus belle chose qui puisse exister. Déjà que je n’avais jamais été insensible à son sourire auparavant, mais alors je l’étais encore moins devant celui-ci qui me criait clairement à quel point il m’aimait. Et ses baisers, je serai volontiers contre lui pour toujours, à nous embrasser comme si c’était la dernière fois.

Mais cette position étant sûrement inconfortable pour mon petit-ami, il mit fin à notre baiser et se leva. Je le regardai surpris, me demandant ce qu’il faisait, s’il comptait me laisser en plan là ou si quelque chose n’allait pas. Peut-être qu’au final il avait changé d’avis et qu’il ne se sentait pas prêt à sauter le pas, ou je sais pas… Mais je compris brusquement ce qu’il faisait lorsqu’il monta rapidement sur le lit puis sur mes cuisses, se retrouvant ainsi à califourchon sur moi. Il m’a semblé voir des rougeurs apparaître sur ses joues et je crois bien que les miennes sont dans le même état avant qu’il ne reprenne le baiser où on l’avait laissé. J’eus un coup de chaud, notre position me faisait vraiment penser à ce que j’avais pu voir dans des films et savoir qu’on était très bien partis pour aller jusqu’au bout… Mes mains à nouveau sur ses hanches, les siennes autour de ma nuque et nos lèvres toujours unies, je sentais une chaleur s’emparer de mon corps, une chaleur qui ne m’était pas inconnue d’ailleurs. Et puis les mots qui s’élevèrent la firent augmenter un peu plus :

« J'ai... chaud... »

Un long frisson me parcourut la colonne vertébrale et je reculai un peu mon visage pour l’observer. Ses joues étaient rouges mais toujours terriblement adorables. Je détachai une main de ses hanches et vins caresser ses cheveux et laisser glisser quelques mèches entre mes doigts. Un léger sourire à moitié amusé se dessina sur mes lèvres et je lui murmurai doucement :

« C’est moi qui te donne chaud ? »

Dans une volonté de l’aider et parce que j’en avais envie aussi, je laissai mes mains descendre jusqu’au bas de son pull et déposai un baiser sur ses lèvres avant de commencer à lever le tissu pour le lui enlever. Je posai le vêtement à côté de moi sur le lit et posai avec lenteur mes mains sur son torse. Cette chemise était le dernier obstacle avant d’atteindre sa peau et je devais la lui ôter. Avec précaution, je commençai à la déboutonner en ne quittant pas son regard des yeux. Je voulais qu’il sache que moi aussi j’avais chaud, qu’il me faisait bouillonner. La chemise entièrement défaite, je la lui retirai et enlevai dans la foulée mon pull, restant ainsi en débardeur. Je préférais lui laisser le loisir de me déshabiller car il profiterait de la vue offerte comme je profite de cette vision sur son torse. A demi dénudé, mon Min Hwan à moi était magnifique. Bien sûr, j’avais déjà eu l’occasion de le voir dans cette tenue, notamment dans les vestiaires, mais le contexte n’était pas le même, nous n’étions pas sur le point de faire l’amour, nous n’avions pas aussi chaud tous les deux.

Une main posée sur sa taille, je traçai de mes doigts des arabesques sur ses pectoraux et pris d’une envie soudaine, je posai mes lèvres d’abord dans son cou et suivis le tracé fait quelques secondes plus tôt, mordillant sa peau par endroit. Sa peau était chaude et je me délectai des réactions que je provoquais chez lui, j’adorai le sentir frissonner et entendre d’agréables sons sortir d’entre ses lèvres. S’il me laissait faire, j’étais prêt à le manger littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   Ven 29 Aoû - 8:48

La chaleur montait petit à petit dans la pièce, à tel point que j'en avais du mal à respirer correctement. Ou peut-être était-ce les baisers que nous échangions qui me laissaient dans cet état. Ou même encore la vue de mon petit ami aux joues rougies et yeux pupilles dilatées me coupait-elle le souffle. Il y avait de fortes chances pour que ce soit un mélange de tout cela. La respiration saccadée, je fixais Dong Hwan alors que sa main se glissait dans mes cheveux, laissant une sensation de vide sur ma hanche qu'elle venait de quitter. Je fermais doucement les yeux et laissais ma joue s'appuyer contre sa paume avec douceur, savourant ce moment de tendresse avant de planter de nouveau mon regard dans les orbes chocolat de mon chéri. Celui-ci me souriait et ma bouche y répondit automatiquement.

« C’est moi qui te donne chaud ? »

J'aurais dû rougir, peut-être même balbutier. J'aurais dû cacher mon visage de gêne. Mais à ce moment-là, je ne sais pas ce qui se produisit, je me penchais vers l'oreille de mon petit ami et la mordillais doucement.

« Je compte sur toi pour régler le problème hyung. »

Ma voix était basse, presque suave. J'y entendais même mon excitation, mon désir, et c'était tellement bizarre. Mais cela eut l'effet désiré puisque je sentis les mains de Dong Hwan caresser mes flancs avant de se saisir de mon pull qu'il me retira sans mouvement brusque. Je devais être légèrement décoiffé à présent, mais qui pouvait bien s'en préoccuper alors que les doigts de mon petit ami défaisait lentement les boutons de ma chemise ? Je sentais l'air frais percuter ma peau mise à découvert en même temps que le souffle chaud de Dong Hwan, me procurant des frissons incontrôlés. Ma belle chemise ne fit pas long-feu, rejoignant mon pull sur le bord du lit avec celui de mon chéri également.

Mon regard se perdit dans les yeux brillants de mon petit ami qui se délectait de ma vue. Je me savais bien taillé grâce à mes entraînements de natation, et je savais également que Dong Hwan ne me voyait pas ainsi pour la première fois. Pourtant, tout était totalement différent. Je pouvais percevoir le désir dans ses pupilles et dans le toucher de ses mains sur mon torse. Je m'apprêtais à lui retourner la faveur quand ses lèvres vinrent embrasser mon cou. J'eus un hoquet de surprise et fermais les yeux sous la vague de plaisir qui me submergea. Ce n'était pas la première fois que la bouche de mon amour venait trouver mon cou, mais il s'était contenté jusqu'alors de baisers chastes, presque enfantins. La sensation était tout autre ici. Je ne me savais pas si sensible à cet endroit-là, au point d'en avoir la tête qui tournait et des fourmillements dans le ventre.

La chaleur des baisers de Dong Hwan descendit progressivement et je plaquais une main sur ma bouche pour retenir les gémissements de plaisir qui m'échappaient. Mon corps irradiait et frissonnait en même temps, mes pupilles devaient être dilatées de désir, je sentais mes pommettes rougir et savais mes cheveux complètement désordonnés à présent. J'eus peur un instant que Dong Hwan me voit ainsi, avant de réaliser que l'image mentale de mon petit ami dans ce même état était diablement sexy. Cela me réveilla et je me décidais à prendre les devants pour pouvoir admirer un Dong Hwan plein de désir.

De mes mains, je saisis ses joues et le forçais à remonter m'embrasser. Ma langue alla aussitôt prendre possession de sa bouche, avide de rencontrer sa jumelle. Je m'appliquais à saisir la moindre mèche de ses cheveux alors que mon corps bougeait de lui même pour se rapprocher encore. Le contact du tissu contre mon torse me rappela l'injustice de la situation et je me détachais juste assez longtemps pour passer mes mains sous le débardeur et le retirer sans plus de cérémonie. Reprenant le baiser, je laissais mes mains vagabonder sur sa peau brûlante dans une faim incontrôlée de découverte. Puis, pris d'une envie inexplicable, je poussais brutalement sur ses pectoraux, l'envoyant s'écraser dans les draps de mon lit. Je pris le temps de l'admirer un peu avant de le rejoindre, collant enfin nos deux peaux nues l'une contre l'autre. Mes doigts caressèrent doucement le fil de sa mâchoire alors que je lui adressais mon regard le plus amoureux.

« Je t'aime. », murmurais-je avant de déposer quelques baisers sur son visage, puis de descendre profiter du reste.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cent jours à tes côtés ♥ [Sweets]
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Résultat d'un sondage virtuel des 100 jours de Martelly
» Lavalas dresse le bilan des 100 jours de Martelly. Une note de 0/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Gangnam
강남
 :: Villas
-