Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité » Invité
MessageSujet: Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]    Dim 2 Mar - 0:51

Sometimes lies are not bad

Grace J.Horson & Park Tae Jin




8:00 : Samedi 5 juin 2013 - Weekend



Aujourd'hui Tae Jin avait décidé de prendre un jour de congé et de consacrer cette journée entière à ses recherches personnelles concernant les Twao, il voulait en savoir plus, en connaître plus. Il en avait assez de passer ses journées devant un ordinateur, de rencontrer de nouveaux clients ou encore de participer ou animer des réunions, il avait décidé de se donner un petit jour de repos et laissé tourner l'entreprise seule. À cause de son travail cela faisait déjà plusieurs semaines qu'il n'avait pas fait de recherches. Son réveil avait sonné depuis déjà plusieurs minutes, il se leva contre son gré du à la sonnerie de son portable qui le forçait à le tirer de son lit. Il pensait que c'était son réveil, mais en réalité c'était un appel. Il décrocha sans même se donner la peine de savoir de qui l'appel venait, et toujours à moitié endormi avec une voix enrouée il essayait de s'exprimé.

- Moshi, Moshi.

- C'est moi. J'ai des nouvelles pour toi.

- Je vous écoute.

Haruma-san, son boss yakuza se lança dans un long discours qui allait plaire à Tae Jin. Il lui expliqua qu'il avait reçu de nouvelles informations sur les Twao ou du moins une personne qui en fréquentait. Elle s'appelait Grace J.Horson, 24 ans, romancière reporter, originaire d'Amérique. D'après les informations qui ont été récoltées par un espion yakuza, cette jeune femme avait des contacts avec des Twao dont on ignorait encore les identités. Un sourire se dessina sur le visage du yakuza, il avait enfin une piste, une cible.

- Très bien, je vous remercie. Je me charge du reste.

- Je suis curieux de savoir comment tu vas t'y prendre. Mais n'oublis pas. Si elle découvre qui tu es, je vais devoir m'en charger.

Il raccrocha. C'était une bonne nouvelle. Il se prépara et avant de partir, il s'empara du fax que Haruma-san lui avait envoyé. Sur cette feuille y était inscrit quelques données concernant Grace et les endroits où elle aimait se rendre les weekend. Avant de quitter la maison il se regarda dans le miroir et lança un clin d'œil.

- Yosh ! Partons à la chasse !

Plus tard il arriva à destination, là où il devait normalement trouver Grace. Vêtu d'un jogging noir et d'un t-shirt blanc accompagné d'une serviette nouée autour de son cou et d'une bouteille d'eau à la main, il s'installa sur l'une des machines située un peu plus loin de la jeune femme, à trois machines d'elle. Il la repéra très vite. Avant d'attaquer sa proie, il se laissa une marge de manœuvre et préféra observer, attendre. En effet c'était une très jolie jeune femme qui attirait d'ailleurs bien les regards. Notre jeune business man avait déjà préparé son jeu, il savait comment il allait s'y prendre. Il avait décidé de jouer sur les sentiments, de l'amadoué, de lui faire croire qu'il s'intéressait à l'existence des Twao, même si en réalité c'était le cas. Il voulait l'attirer dans ses filets pour pouvoir sous-tirer un maximum d'informations et qui sait, peut être aurait-il la chance de rencontrer les Twao par la suite. Après un petit quart d'heure d'entraînement il décida d'attaquer. Cette dernière était sûrement partie chercher quelque chose à boire, il la suivit et fit de même. Attendant derrière Grace il se rapprocha légèrement d'elle. La machine rencontrait un petit problème. Après avoir insérer les pièces, elle ne voulait pas faire tomber la bouteille d'eau.

- Elle est parfois un peu capricieuse.

Lui avait-il dit après avoir donné un coup à la machine qui finit par évacuer le produit désiré. Il tendit la bouteille d'eau à Grace accompagné d'un de ses plus beaux sourires.

- Votre bouteille. Si je puis me permettre en même temps de vous demander votre nom.


Dernière édition par Park Tae Jin le Dim 6 Avr - 21:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]    Dim 2 Mar - 14:56

Aujourd’hui, et surtout dès que Grace pouvait, elle allait dépenser ses calories. Non parce que c’est bien beau de courir dans tout les sens par curiosité, mais manger autant de sucreries ce n’est pas vraiment conseillé. Et puis, elle espérait que ça l’aiderait à trouver un ou une petite amie digne de ce nom. Voilà quelques mois qu’elle est arrivée ici, et rien à l’horizon, à croire que les coréens n’aiment pas les américaines. Bien qu’elle ait déjà entendu ça quelque part, elle n’avait pas eu à faire à de telles critiques à propos de son origine. Après tout, elle fait ce qu’elle veut, elle est bien ici et c’est tout.

Et surtout aujourd’hui elle était en pleine forme, elle avait vêtue sa plus belle tenue de sport … si on admet qu’une tenue de sport est belle. Avec la chaleur elle avait opté pour un short noir, plutôt très court, mais bon en Corée à ce niveau là rien n’était choquant ainsi qu’un tee-shirt large rose laissant entrevoir sa brassière noire en dessous. De toute façon, ce n’était pas ici qu’elle allait courir après le grand amour, et puis à cette heure-ci il n’y avait pas grand monde. Enfin, un jeune homme venait d’arriver, et elle ne l’avait jamais vu. Sûrement quelqu’un qui avait décidé de faire ses bonnes résolutions, quoi qu’à en juger son beau corps, pas sûr. Non, elle ne l’avait jamais vu, mais d’un autre côté elle espérait le recroiser ici, quitte à trouver une motivation de plus. Grace avait la petite impression qu’il la fixait, mais plutôt que de se faire des films, elle décida d’aller se chercher à boire.

- Foutue machine.

- Elle est parfois un peu capricieuse.


Cette douce voix la fit sursauter. C’était le jeune homme de toute à l’heure. Peut être qu’elle ne s’était pas fait tant de films que ça finalement. Il tapa un coup sur la machine et donna la bouteille d’eau à Grace :

- Votre bouteille. Si je puis me permettre en même temps de vous demander votre nom.


Il lui adressait un large sourire. Il la draguait un peu là non ? Grace se demandait que faire, mais bon après tout, il n’y a rien à faire, il faut plutôt se laisser faire.

- Merci ! Je m’appelle Grace, et tutoyez-moi, je ne suis pas si vielle que ça. Et vous, vous êtes ?


Elle s’avançait et s’installa sur les grands fauteuils à côté des machines. Après tout c’était une petite pause bien méritée. Elle tournait la tête afin de le contempler, il n’avait pas tout à fait l’air coréen, et c’est ce qui lui donnait un charme, un charme plutôt mystérieux d’abord. Il manquerait plus qu’il soit twao et ça serait parfait.

- Je ne vous ai jamais vu ici, une raison à votre visite ?

Elle venait de se rendre compte que c’était une question plutôt ridicule.

- Question bête désolé, vous venez faire du sport tout simplement.


Il avait l’air de la déstabiliser.



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]    Dim 2 Mar - 17:39

Par chance la jeune femme avait l'air de marcher dans son sens, elle lui avait même demandé de la tutoyer au lieu de la vouvoyer, c'était donc un bon signe. Les étrangers étaient en généralité beaucoup plus sympathiques à ce niveau là. Chez eux, il n'y avait pas le même système que l'on trouvait en Asie, il n'y avait pas cette forme de respect à devoir toujours vouvoyer son aîné même si cela faisait longtemps que vous vous connaissiez. Ils étaient beaucoup moins tolérant. Un sentiment de soulagement l'envahie. Il resta toujours aussi confiant, ils commencèrent à entamer une conversation. Afin de maintenir le contrôle de la situation, il continua à garder une attitude positive et cool tout en laissant son charme de beaux garçon faire, enfin pas seulement, car pour attirer l'attention d'une femme, le physique ne comptait pas seulement, la personnalité et les paroles jouaient un grand rôle, surtout lorsqu'on abordait une femme pour la première fois. Tae Jin s'empara d'une bouteille d'eau également.

- Je m'appelle Park Tae Jin, j'ai emménagé il n'y a pas longtemps à Séoul.

Les deux jeunes gens continuèrent à converser tout en rejoignant la salle de sport.

- Je ne vous ai jamais vu ici, une raison à votre visite ? Question bête désolé, vous venez faire du sport tout simplement.

Ils n'avaient pas remarqué que la salle commençait à se remplir de plus en plus et qu'ils attiraient les regards.

- C'est exact. Pour une fois que je ne suis pas au bureau, j'ai préféré passer ma matinée ici, et puis, le résultat en est plutôt satisfaisant, j'ai pu faire une belle rencontre.

Il lui adressa un sourire chaleureux. En faire assez sans trop en faire, était une règle qu'il fallait suivre avec une femme. Un homme ne devait pas donner l'impression de l'étouffer s'il voulait maintenir la discussion, ne pas la faire fuir tout simplement.

- Cela faits longtemps que tu vis à Séoul ?

Ils commencèrent à oublier qu'ils étaient dans une salle de sport, même Tae Jin commençait à se laissé un peu aller. La jeune femme avait un certain charme et dégageait quelque chose qui vous donnez envie de la découvrir plus, elle était souriante, radieuse, amicale et de plus très ravissante. Peut être le charme occidental ? Eh, Oh ! Ressaisis-toi Tae Jin ! Tu es venu pour quoi, hein ?! Professionnel tu parles, tu te fais avoir par ton propre jeu ! disait sa conscience qui essayait de le remettre sur le droit chemin.

- Désolé, peut être que tu es pressée ?

À ce moment même un groupe de quatre américain, grands, musclés arrivèrent. Ils passèrent devant Grace et Tae Jin, ils narguèrent Tae Jin et l'un d'eux lança un petit clin d'œil à la jeune femme. Ils s'installèrent pas loin des deux jeunes gens s'assurant de ne pas quitter la jeune femme du regard. Tae Jin ne put s'empêcher d'émettre un petit rire moqueur en voyant cette scène. Il passa une main sur son menton et le caressa légèrement, comme s'il donnait soucieusement l'impression de réfléchir.

- Et bien je vois que tu ne passes pas inaperçue aux yeux des hommes.

Tae Jin espéra pendant un instant que Grace n'avait pas de petit ami, car si c'était le cas, la tache deviendra beaucoup plus difficile que prévue. Enfin peu importe ! Petit ami ou non, il ne se gênerait pas ! Il fallait avant tout qu'il apprenne à la connaître, puis se lancer sur le sujet des Twao, et ensuite lui faire croire qu'elle pouvait lui faire assez confiance pour passer aux choses sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]    Lun 3 Mar - 0:04

Tae Jin, tel était le prénom de ce bel homme, venait donc d’emménager à Séoul. Grace pensa à lui poser des questions sur ses origines, en tout cas c’était un (beau) prénom très coréen. De quoi attirer la curiosité de la jeune femme.
Après sa fameuse question bête, Tae Jin lui répondit avec un sourire chaleureux, de quoi en faire rougir plus d’une :

- C'est exact. Pour une fois que je ne suis pas au bureau, j'ai préféré passer ma matinée ici, et puis, le résultat en est plutôt satisfaisant, j'ai pu faire une belle rencontre.

- Belle rencontre, nous verrons ça après avoir discuté, mais je l’espère bien, c’est plutôt rare d’avoir le temps de rencontrer quelqu’un ici d’habitude.

- Cela fait longtemps que tu vis à Séoul ?

- Et bien ça commence à faire maintenant, je suis là depuis mi-septembre. Et comme tu dois le voir je suis américaine, tu viens d’où toi ?


Il était agréable non seulement à regarder, mais aussi pour parler, pas trop lourd, juste parfait. Grace secoua la tête, ba oui ce n’était pas parce qu’elle était célibataire qu’il fallait qu’elle saute avec le premier venu, aussi charmant soit-il.

- Désolé, peut être que tu es pressée ?

- Non, non pas du tout, j’ai toute ma journée même !


A ce moment là elle se demandait bien ce qui lui avait pris de dire ça, ça voulait nettement dire qu’elle était prête à rester la journée avec ce parfait inconnu.
Ces pensées furent chassées par quatre américains qui venaient d’arriver. Pas encore eux. Ils venaient souvent, beaucoup trop souvent au goût de Grace, et eux étaient lourds. L’un d’entre eux lança un clin d’œil à la jeune femme, qui fit comme si ne rien n’était. Surtout faire comme s’ils n’existent pas. Enfin, plus facile à dire qu’à faire, surtout s’ils font en sorte de rester en pleine vue. Génial, pour une fois que Grace était bien, voilà que quatre pauvres cloches venaient s’incruster. Tae Jin ricana puis passa une main sur son menton, comme si quelque chose l’inquiétait quelque peu :

- Et bien je vois que tu ne passes pas inaperçue aux yeux des hommes.

- Pfff, si je pouvais passer inaperçue aux yeux de ceux-là ça m’aiderait largement. Ils sont tellement lourds. Et puis ils ne sont pas vraiment monde genre si tu veux mon avis … Mais bon je suis persuadée que toi non plus tu ne passes pas inaperçue aux yeux des femmes !


Grace n’était pas très douée pour draguer qui que ce soit, mais c’était peut être le moment de tester si Tae Jin la draguer réellement, et peut être que ces mecs l’aiderait bien. C’était bien la première fois que Grace ferait un truc pareil, mais bon. Elle se leva, secoua ses cheveux, utilisa sa serviette pour essuyer sa transpiration (bien qu’elle l’avait déjà fait) et s’étira, de façon à laisser entrevoir son ventre. C’était parfaitement ridicule d’un point de vu extérieur, mais Grace avait la fâcheuse tendance à être maladroite à ce niveau.

- Tu viens ? C’est bien beau de faire une pause, mais il faut s’y remettre avant qu’il ne soit trop tard.

Elle saisit les espèces de grosse balle de couleur, non loin des quatre garçons et commença des exercices d’étirement. D’habitude, elle faisait en sorte de faire ça quand il n’y avait pas grand monde …



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité » Invité
MessageSujet: Re: Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]    Mar 4 Mar - 21:43

Grace était en Corée depuis presque un an déjà, elle devait sûrement avoir tissé pas mal de liens avec des Twao et sans doute devait connaître mieux Séoul que Tae Jin. Elle lui avait également dit qu’elle était Américaine, ça, Tae Jin le savait déjà et il trouvé d’ailleurs qu’elle le comprenait et parlait parfaitement, bien que la langue coréenne ne soit pas l’une des plus faciles et puis, elle avait un léger accent qui lui donné un côté kawai comme diraient les Japonais. C'était agréable à écouter.

- Je suis Japonais et Coréen, mon père et Coréen, ma mère Japonaise. Je viens plus précisément de Osaka si ça peux t’intéressé.

Ils continuèrent à bavarder tranquillement, les quatre Américain plus loin sentant que Tae Jin avait réussit à attirer l’attention de la jeune femme finirent par abandonner « leur proie » et s’en allèrent, tentant de trouver une autre cible. Tae Jin pouvait voir dans leurs regards la haine et le mépris qu’ils avaient pour lui, mais cela lui était égal, de toute évidence ce n’était pas non plus un homme à chercher.

- Tu viens ? C’est bien beau de faire une pause, mais il faut s’y remettre avant qu’il ne soit trop tard.

Trop tard ? Trop tard pour quoi ? Peut être que finalement Grace devait être pressée ou peut être qu’elle attendait quelqu’un et que ce quelqu’un allait arrivé d’une minute à l’autre, ou alors c’était Tae Jin qui ne devait pas avoir bien compris. Ils s’étirèrent, s’échauffèrent et chacun reprit son sport. Notre business man avait opté pour la musculation. Après quarante cinq minutes d’effort Tae Jin s’effondra sur un banc, épuisé de faire semblant, il avait eut l’impression d’avoir couru un marathon, bien qu’il est en général l’habitude avec ses missions, aujourd’hui il ne semblait pas d’humeur. Il s’essuya le visage recouvert de sueur à l’aide de sa serviette puis la balança sur son sac. Il observait Grace qui semblait elle, au contraire en forme, et partante pour une bonne demi-heure encore ! Ma parole, elle doit souvent venir s’entraîné ! Se disait le jeune homme. Il venait complètement de se ridiculiser devant elle. T’es nul mon vieux ! Elle l’aperçut et lui adressa un petit sourire toujours avec autant de vivacité. Il lui rendit son sourire accompagné d’un signe de tête. Il s’apprêta à remballer ses affaires lorsqu’il apperçut les quatres autres américain de tout à l’heure, finalement leur charme n’avait pas fait effet sur les autres demoiselles du coin qu’ils avaient décidé de revenir voir Grace, puisque cette fois-ci elle semblait être seule. Ils l’avaient entouré et lui parlé, un d’entre eux avait même posé son bras autour du cou de la jeune femme, enveloppé par ses quatre géants,Tae Jin pouvait à peine l’apercevoir. Il prit son sac, se leva et partit à toute vitesse dans leur direction et comme le ferait tout homme qui n’a pas froid au yeux il la leur vola en la prenant par le bras et l’attira vers lui, en dehors du petit cercle qu’ils formaient autour d’elle.

- Désolé messieurs, mais je crois bien que vous n’ayez pas très saisie que le harcèlement n’est pas l’un des comportement le plus apprécié ici.

Les quatres le regardèrent d’un air étonné, ils ne pensaient pas revoir ce dernier et surtout pas avoir le culot de les interrompre en plein dans leur petit numéro de drague. Ils ne bougèrent pas et l’un d’eux prit la parole.

- Excuse-moi ?

- Je pense que vous m’avez très bien compris, si vous voyez où je veux en venir.

Insista t-il sur ses mots. Il n’avait pas l’intention qu’on la lui vole, aujourd’hui il avait découvert et trouvé cet indice, il se devait à tout prix de la garder ! Tae Jin donnait vraiment l’impression de ne pas plaisanter, ça s’entendait dans sa voix, se voyait dans son regard et dans sa position. Étant donné que les quatre là étaient des touristes ils n’avaient pas très envie de se donner plus en spectacle et préfèrent rebrouser chemin. Il libéra cette fois-ci le bras de la jeune femme et lâcha un grand soupir. Il n’avait pas très envie que ça aille plus loin, il n’était pas censé se montrer sous les traits d’un yakuza, alors c’était une chance qu’ils avaient décidé d’abandonné. Il se tourna face à Grace avant de lui adresser ses quelques mots.

- Désolé, mais je n’aime pas voir une femme se faire embêter comme ça, c’était plus fort que moi ! Si ça ne te dérange pas et puisqu’ils m’ont donné un mal de tête, ça te dirait qu’on aille ailleurs ?

Quelle excuse ! Tu fais vraiment un beau menteur ! En même temps cela faisait partit de son quotidient. Le gentil petit garçon sage bien élevé d’autre fois s’était transformé en un vilain petit canard qui passait son temps à mentir, se battre, tuer, escroquer les gens pour le bien de la famille Haruma, mais si on pensait et se donner vraiment la peine de découvrir sa véritable histoire, le fond de son cœur, le vilain petit canard n’était pas si vilain que ça, car chaque être humain, quelque soit soit-il a une raison de ses actes, et bien qu’ils ne sont pas forcément bons parfois, il faut se donner la peine de savoir pourquoi, d’attraper et de tirer la ficelle qui vous mènera dans leur jardin secret, vers leur cœur, et peut être qui sait, vous parviendrez à ouvrir la porte et à y apporter la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]    Sam 8 Mar - 15:25

Le jeune homme l’avait suivi dans sa reprise de séance de sport, en même temps, elle ne lui avait pas laissé trop le choix. Quand à ses tentatives de numéros de charme, ça a fait mouche, enfin, ça a fait volé les mouches quoi, échec, total. Grace venait aussi de se rendre compte que repartir faire du sport était un peu … ridicule, parce que ce n’était forcément pas évident de parler en courant pour Tae Jin. D’ailleurs en parlant de ça, il commençait à fatiguer, elle essayait de lui donner un sourire pour l’encourager. C’était une bonne raison pour qu’il revienne aussi d’ailleurs. En parlant de ça, il finit par donner un léger signe de tête à Grace, il allait partir. Il était en train de remballer ses affaires. La jeune femme était plutôt déçue à ce moment là et se demandait ce qu’elle avait bien pu faire pour le faire fuir comme ça … mais bon c’est toujours pareil après tout, elle n’a jamais de chance avec les garçons.
Tiens voilà que les quatre américains reviennent. Ils n’avaient pas l’air d’avoir compris qu’ils avaient aucune chance, et maintenant que Tae Jin est plus loin, ils reviennent à la charge, comme elle le disait ils étaient définitivement lourds. Comment s’en dépêtrer maintenant qu’ils étaient encore plus collants ? A peine le temps de tenter de les repousser que Tae Jin arriva en flèche, tirant le bras de Grace vers lui.

- Désolé messieurs, mais je crois bien que vous n’ayez pas très saisie que le harcèlement n’est pas l’un des comportement le plus apprécié ici.

- Excuse-moi ?

- Je pense que vous m’avez très bien compris, si vous voyez où je veux en venir.


Grace ne savait pas quoi faire. Elle se contentait de se laisser faire et de prier pour que ça ne parte pas en vrille. Tae Jin avait été sec dans ces propos, il était devenu soudainement l’opposé de l’homme que Grace avait rencontré, il avait arboré un regard noir. Chose qui avait marché, les quatre hommes finirent par partir et Tae Jin lâcha enfin Grace, elle, toujours immobile.

- Désolé, mais je n’aime pas voir une femme se faire embêter comme ça, c’était plus fort que moi ! Si ça ne te dérange pas et puisqu’ils m’ont donné un mal de tête, ça te dirait qu’on aille ailleurs ?

Grace finit enfin par retrouver la parole, toujours un peu sonnée par ce qui venait de se passer. Est-ce que Tae Jin l’avait vraiment protégé par le fait que ce soit une femme ou parce qu’il ne voulait pas la lâcher et avait été un peu jaloux ? Aucune idée, le seul truc qu’elle pouvait faire était de le remercier, et pour ça elle accepterait de continuer la journée avec lui, c’était décidé.

- Merci, je pense que maintenant ils ne reviendront plus m’embêter ! Hum … Si tu veux on peut aller chez moi ? Je t’offrirai de quoi te rafraichir et manger pour te remercier.

A peine le temps de répondre que Grace s’empara de ses affaires et guida Tae Jin en direction de chez elle. Inviter un mec qu’elle venait de connaitre chez elle, c’était un peu fou à vrai dire. Mais bon il fallait bien le remercier de l’avoir débarrasser de ces mecs, à moins que c’était juste une excuse pour passer plus de temps avec lui …

Fin



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes lies are not bad - [Grace J.Horson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amazing grace
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Grace Asthon
» "White Lies." [A.]
» Grace De Slewer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Itaewon & Namsan
이태원 & 남산
 :: Complexe sportif
-