Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 We love coincidences ! (Suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: We love coincidences ! (Suite)   Mar 11 Mar - 19:48

We love coincidences ! (suite)

Eden A. Rosebury & Grace J. Horson


14 avril 2013 – 16H45

J’attirais rapidement Eden vers mon appartement. J’optais finalement pour la marche, ce n’était pas tout près, mais il devait sûrement il y avoir un monde fou dans le métro. En parlant de ça, le métro séoulite m’impressionnera toujours, cette file si disciplinée c’était rare, le pire ce devait être à Paris, chacun pour soit. Et puis comme ça, ça lui laissera le temps de découvrir les alentours et de la laisser un peu en suspense sur l’adresse, j’espère que ça lui plaira. Je continuais à sourire radieusement et elle aussi. Je repensais à ces derniers propos, elle aussi était ravie et avait hâte. Eden se tourna vers moi soudainement, l’air un peu contrariée :

« Par contre j'ai juste un léger soucis pour notre colocation. J'espère qu'il ne te dérangera pas. Disons... » Elle me laissa quelques secondes accrochée à ses lèvres pour poursuivre : « Disons que ce soucis mesure vingt centimètre, pèse deux ou trois kilogrammes et qu'il se nomme Lucky. »

Je tentais de la regarder le regard noir et contrarié. Chose que j’ai réussi à tenir l’espace de deux secondes avant de rire et ajouter :

« Et bien j’espère que ton Lucky est discipliné, parce que ma petite Heaven ne tolérera pas trop que l’on marche sur son territoire ! »


Quelle chance, je n’avais pas pensé à ça sur le coup, mais les chats ne plaisent pas à tout le monde. Mais qu’elle en ait un, ça en était limite devenu miraculeux que l’on ait tant de points en communs.

Je m’arrêtais enfin face à la façade de mon immeuble et montait jusqu’au deuxième étage pour ouvrir ma porte.

« Bienvenue chez moi ! Peut être bienvenue chez nous ! Alors premier principe, fait comme chez toi, c’est un ordre. »

Première chose à faire, appeler Heaven, qui arrivait nonchalamment, elle devait se réveiller à tous les coups, puis la prit dans mes bras et la présenta à mon amie :

« Je te présente Eden. Eden je te présente Heaven bientôt 1 an. »

Mon petit bébé tout blanc avec quelques pointes de noires sur son museau et ses oreilles ronronnait dans mes bras et n’avait pas l’air d’être contrarié par cette arrivée.

« Hum, là tu es dans le salon, ouvert sur la cuisine, il y a un balcon et deux chambres avec chacune une salle de bain. Concernant le dressing, il y en a qu’un, mais il est plutôt très grand ! »

Je guidais maladroitement Eden dans les pièces de l’appartement, en espérant que ça lui plaise.



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »


Dernière édition par Grace J. Horson le Jeu 8 Mai - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Mar 11 Mar - 21:05

G

race me lance un léger regard noir suite à ma remarque sur Lucky, mais il se change bien vite en rire. Mon amie affirme que Heaven ne supportera pas que l'on marche sur son territoire. Autrement dit, elle possède elle aussi un chat et, par conséquent, n'a rien contre eux. Je lâche un soupir de soulagement. Lucky est si inoffensif qu'il se plaira forcément avec cet autre chat. La belle s'arrête finalement face à un immeuble et mes yeux s’arrondissent d’étonnement. C'est mon immeuble ! Celui où je vis depuis deux mois. Comment c'est possible que l'on ne se soit pas croisée une seule fois ? Mais mon incompréhension grandit encore plus lorsqu'elle me conduit au deuxième étage et me fait entrer dans son appartement. C'est le numéro 22. Le mien est le numéro 20. En fait, depuis tout ce temps, Grace était ma voisine. Et nous ne nous sommes pas croisées une seule fois. Je ne comprend vraiment pas. J'entre dans l'appartement, posant mon regard sur chaque meuble.

    « Bienvenue chez moi ! Peut être bienvenue chez nous ! Alors premier principe, fait comme chez toi, c’est un ordre. » Grace appel son chat et le prend dans ses bras pour nous présenter: « Je te présente Eden. Eden je te présente Heaven bientôt 1 an. »

Pour toute réponse je câline la tête de ce petit bout de choux. Heaven ronronne et je prend cela comme un jolie bienvenue. C'est fou ce qu'elle est adorable. Toute blanche avec quelques taches noirs sur ses oreilles et son museau. Je sourie au petit chat puis à mon amie, m'avançant ensuite au milieu de cette grande pièce. L'appartement de Grace est bien plus grand que le mien, et je pense immédiatement que mon chaton et moi n'aurons aucun mal à nous plaire ici. La baie vitrée du balcon remplie la pièce d'un douce clarté et c'est bien agréable de voir un peu de soleil ici. Le salon semble encore plus grand par la cuisine qui s'ouvre dessus. C'est une grande pièce sans mur, un peu comme un énorme studio. La décoration est jolie et me fait beaucoup penser à celle des maisons américaine. C'est bon de retrouver un peu de chez moi dans cette appartement.

    « Hum, là tu es dans le salon, ouvert sur la cuisine, il y a un balcon et deux chambres avec chacune une salle de bain. Concernant le dressing, il y en a qu’un, mais il est plutôt très grand ! »

Indéniablement, cet appartement est plus grand que le mien. Il possède aussi deux chambres, mais seulement une seule salle de bain et aucun dressing. Je ris lorsqu'elle m'annonce qu'il n'y a qu'un seul dressing. Après notre séance shopping ce n'est pas partager un dressing avec elle qui va me déranger. Je pose mes sacs d'achats près du canapé et j'ai tout juste le temps de respirer qu'elle m’emmène déjà dans les autres pièces de l'appartement. Presque tout est lié, ce qui le rend réellement convivial. Je n'ai aucun mal à m'imaginer vivre ici avec nos deux bouts de choux et mon amie. Sa chambre est adorable, puis c'est la mienne qu'elle me fait visiter. La pièce est très spacieuse, au mur blanc, et tout semble épuré. Une fenêtre qui prend le mur entier donne vue sur la cour intérieur et je trouve la vue agréable. La salle de bain est plus naturelle, munie d'un lavabo surmonté d'un miroir et douche. Je me tourne vers mon amie et dépose un baiser sur sa tendre joue.

    « Je vais me plaire ici. J'adore cette pièce ! Je m'imagine déjà passer mes nuits ici. Mais ! » Je lève le doigts comme un signe de protestation et ajoute: « Il faut absolument que je vois ce fameux dressing. Je ne peux pas signer sans cela ! »

Je la taquine en disant ça puisque dans ma petite tête mon choix est déjà tout fait: je souhaite vivre ici avec elle. C'est le regard suppliant que je lui demande de me montrer le dressing et suis toute ébahie lorsque j'entre dans la pièce. En effet, il est bien plus grand que ce qu'elle a pu affirmer jusqu'à présent. Je passe entre les vêtement, voyant que tout est parfaitement ordonné. J'avais également un dressing à New York, mais il faut bien avouer qu'un dressing est beaucoup mieux lorsqu'on est à deux. C'est plus marrant de partager ça. Du moins ça l'est dans les nombreux films et séries que j'ai regarder. Et comme j'ai toujours pensé que c'était à nous de créer notre propre film, il n'est pas impossible que je devienne l'actrice de cette nouvelle vie. Je tourne sur moi même puis fait face à Grace.

    « Alors dis moi tout: où est-ce que l'on signe ? Je suis tout à fait d'accord pour démarrer notre colocation. Et puis ne t'en fait pas pour Lucky, il est adorable. Il n'a que cinq mois, il va bien plus prendre Heaven comme une maman qu'une ennemie. » Je m'approche de mon amie au point que nos souffle se touche. « Par contre je pose une condition qui n'est pas discutable. 75% du loyer pour moi et 25% pour toi. »

Après tout, elle a bien affirmé tout à l'heure que les temps étaient difficiles. Pour moi ils ne le sont pas. Alors si payer le loyer plus cher qu'ordinaire peux lui permettre de se faire plus plaisir, je suis à 100% pour. Grace est mon amie, et je fais toujours tout mon possible pour rendre mes amis heureux.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Jeu 13 Mar - 20:26

Mon appartement avait l’air de lui plaire, tant mieux, et de toute façon après tout j’avais des goûts américains, tout comme elle ! Quand je raconterai ça à mes parents, ils n’en reviendront pas. Si j’avais su que je finirai en colocation avec une amie américaine, passionnée de vêtements, avec un chat, c’était trop beau.

« Je vais me plaire ici. J'adore cette pièce ! Je m'imagine déjà passer mes nuits ici. Mais ! Il faut absolument que je vois ce fameux dressing. Je ne peux pas signer sans cela ! »

« Oulà, mais avec grand plaisir ! Il est plein, forcément, mais de toute façon j’avais prévu de le vider un peu. Je crois que c’est le seul endroit où tout est parfaitement rangé ! »


Après avoir fait le tour complet de mon appartement, j’attendais son verdict, qui ne tarda pas à faire son apparition :

« Alors dis moi tout: où est-ce que l'on signe ? Je suis tout à fait d'accord pour démarrer notre colocation. Et puis ne t'en fait pas pour Lucky, il est adorable. Il n'a que cinq mois, il va bien plus prendre Heaven comme une maman qu'une ennemie. Par contre je pose une condition qui n'est pas discutable. 75% du loyer pour moi et 25% pour toi. »

Je restais bouche-bée, c’était alléchant, mais je devais refuser, je n’aime pas ça …

« Et bien écoute, je vais appeler le propriétaire demain si tu veux ! Et Lucky cinq mois, j’ai hâte de le voir ! Et pour ta condition, il en est hors de question, je refuse ça, ce n’est pas égal et je vais tout le temps de sentir mal à l’aise. 50-50 c’est ma condition ! »

Je la regardais à mon tour avec l’air absolument convaincue. Jusqu’à finir par la guider jusqu’à mon canapé et lui servir un thé et quelques biscuits. Elle avait toujours l’air ferme de sa condition … pourquoi ferait-elle ça d’abord ?

« … 50-50 et tu m’offres un restaurant ? Ou tu cuisines ? Je préfère des petits trucs comme ça. Et t’inquiètes pas de toute façon, je suis toujours aussi têtue. D’abord tu n’as aucune raison de faire ça. Oui c’est vrai ça, pourquoi ? »

Je posais mes lèvres dans la tasse en attendant sa réponse. Ce nouveau thé japonais était tellement bon !

« De toute façon si on partage notre dressing ça me va déjà très bien … Oh pour en revenir à toute à l’heure ! Si tu veux je peux appeler le propriétaire maintenant, pendant qu’on y est ? »


J’espérais qu’elle dirait oui, et que mon propriétaire aussi. Même si je n’avais pas vraiment de doutes concernant celui-ci, avant que j’arrive il y avait déjà deux colocataires, donc bon. Ah j’ai déjà hâte ! J’espère qu’elle n’habite pas trop loin pour le déménagement.



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Jeu 13 Mar - 21:35

T

out cela semble la rendre heureuse. Et je dois bien avouer que ça me remplie de joie, moi aussi. Après tout, c'est toujours amusant de partager son appartement avec quelqu'un. J'avais pris Lucky en arrivant ici en grande partie parce que je me sentais seule. Et je haïs plus que tout la solitude. Peut être parce que j'aime trop la compagnie des autres; ou peut être parce que j'ai toujours été habituée à avoir une gouvernante et des femmes de chambres à mes côtés. Prêts à satisfaire le moindre de mes désirs. Mais ce n'est pas cela que je recherchais en arrivant à Séoul. Bien au contraire ! Je haïs plus que tout cette fausse bourgeoisie que se pavane et bave devant des personnes juste parce qu'elles portent un nom de famille. Oui, c'est surtout la chaleur que je cherche. Une compagnie.

    « Et bien écoute, je vais appeler le propriétaire demain si tu veux ! Et Lucky cinq mois, j’ai hâte de le voir ! Et pour ta condition, il en est hors de question, je refuse ça, ce n’est pas égal et je vais tout le temps de sentir mal à l’aise. 50-50 c’est ma condition ! »

Une moue boudeuse pris place sur mon visage. Un défaut que j'ai gardé de mes quelques caprices face aux nombreux refus. Grace m'emmène dans le salon, m'invite à m'installer sur le canapé, puis par faire un tour à la cuisine. Elle revient avec du thé et des biscuits, et je ne peux m'empresser de prendre la tasse entre mes mains. Je souffle doucement sur le thé pour le refroidir avant d'y tremper mes lèvres. Bon, mon amie semble déjà heureuse de rencontrer mon chaton -ce qui est un point positif-; mais elle est si entêtée qu'elle a d'emblée refusé ma condition. Comment diable vais-je réussir à lui faire accepter ? Il faut que je réussisse à la convaincre que, même si je paie plus, cela sera exactement comme si nous faisions 50-50. Je veux juste l'aider... Mais si je lui révèle tout elle prendra surement peur. Ou pire, ne me considérera que par mon prénom. Les Rosebury sont très connus à New York. Mais comment lui faire accepter d'une autre manière ? Je ne vois vraiment pas...

    « … 50-50 et tu m’offres un restaurant ? Ou tu cuisines ? Je préfère des petits trucs comme ça. Et t’inquiètes pas de toute façon, je suis toujours aussi têtue. D’abord tu n’as aucune raison de faire ça. Oui c’est vrai ça, pourquoi ? » Elle trempe ses lèvres dans le thé avant de reprendre: « De toute façon si on partage notre dressing ça me va déjà très bien … Oh pour en revenir à toute à l’heure ! Si tu veux je peux appeler le propriétaire maintenant, pendant qu’on y est ? »

Je ne fais qu'hocher la tête de haut en bas pour approuver sa décision. Autant terminer toute cette histoire au plus vite en mettant le propriétaire au courant. Et puis plus vite il le saura, plus vite je pourrais emménager ici. J'attends calmement qu'elle passe son appel pour préparer une bonne réponse face à sa précédente question. Grace est si adorable ! J'ai l'impression qu'elle parle comme elle réfléchie. Un léger sourire prend place sur mes lèvres et je m'empresse de nouveau d'avaler quelques gorgées. Je m'imagine réellement pouvoir vivre ici, en sa compagnie. Au moins, elle apportera un peu de joie et de bonheur dans ma vie ironiquement désastreuse. Une célèbre phrase dit que l'on reste capitaine de son destin; il me semble que celui qui en est l'énonciateur originel n'a pas vécue une seule seconde ma vie. Quand mon amie revient, je lève la main en l'air pour éviter qu'elle ne dise un seul mot.

    « Je vais répondre à ta précédente question. Mais s'il te plait, promet moi de ne pas t'enfuir en courant ? » Je lui lance un regard compréhensif, puis me lance: « Tu m'as affirmé tout à l'heure que les temps étaient durs. Ce que je comprend tout à fait. D'où le besoin de trouver quelqu'un pour prendre en charge une partie du loyer. Mais vois-tu... Pour moi les temps ne sont pas durs. Tu as sans doutes entendu parler de la famille Rosebury ? A New York ? Il se trouve que je suis l'unique héritière de l'empire que mon père a bâti. » Je lui laisse quelques secondes de réflexion. « Autrement dit, mon cher père me laisse un budget illimité, car nous en avons les moyens. Je sais que ça fait petite fille bourge mais ce n'est pas du tout mon intention. Ce que je veux dire c'est que si payer plus peux t'enlever un poids et te permettre de te payer plus de chose pour ton propre plaisir, je VEUX le faire. Pour toi, d'une amie à une autre. »

Buvant à nouveau dans ma tasse puis croquant un biscuit, je souhaite ne pas lui avoir lâché trop d'informations d'un seul coup. Pour certaines personnes ça peux être dur à avaler. Mon célèbre père, le roi des puces et de l'électronique. Le numéro un sur le marché international. Je n'ai pas du tout envie de passer pour la fille de, celle qui ne porte qu'un nom. Je ne veux pas non plus être rangée dans la case petite bourgeoise capricieuse. Je ne suis pas comme ça. Et au fond, j'espère que Grace le sait. ais j'ai préféré me montrer honnête envers elle, et lui exposer toutes les raisons qui me pousse à vouloir payer plus. Pour elle, pour l'aider. Parce que c'est mon amie. L'argent n'achète personne, il n'achète aucuns sentiments, aucun amour et aucune amitié. Cependant, j'espère qu'elle verra le geste que je tente de faire. Je veux lui retirer un poids, celui du loyer. Sans pour autant tout lui enlever -il faut bien qu'elle se sente complètement chez elle, et cela passe par un petit peu de loyer-. J'espère seulement qu'elle ne sera pas aussi têtu que moi, sinon nous risquons de passer la nuit à négocier.

    « Donc, je me répète: 75% pour moi et 25% pour toi. Je t'en prie accepte. Je veux juste t'aider. D'accord ? »

Je croise mes jambe tout en engouffrant un autre de ses merveilleux biscuits. Je me demande bien si c'est elle qui les as fait ? Ils sont réellement délicieux. Je me lève du canapé, la tasse en en main, aspire le fond et la repose sur la table. J'ai besoin de bouger un peu, d'évacuer tout ce qui vient de sortir de ma bouche. Ou du moins d'évacuer l'effet que cela a eu. Parfois il y a des avantages à être une Rosebury. Je me contente de ça, de ces points positifs pour oublier que ce nom ne m'apporte que des malheurs. De la peine, de la douleur et des espoirs déchus. Je fais une pirouette sur moi même, oubliant presque mon atèle sur mon tibia. Un grimace tord mon visage et je place mes pied l'un à côté de l'autre, comme pour me clouer sur place. Je suis sensée la retirer dans quelques jours. Patience !

    « Quant au restaurant et à la cuisine, je peux faire les deux. Te préparer des plats français et, d'autres jours, t'emmener manger dans les meilleurs restaurants de la ville. Tu dois sans doutes en connaitre bien plus que moi. D'ailleurs j'y pense, quand est-ce que je pourrais officiellement aménager ici ? »

Heaven vient se frotter contre mes jambes et je la prend doucement dans mes bras. Elle est véritablement adorable, comme sa maîtresse. Je sourie à ma nouvelle amie, et relève ma tête pour l'offrir aussi à Grace. J'ai l'impression que ce chat n'est pas contre mon emménagement ici !


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Dim 16 Mar - 18:51

« Je vais répondre à ta précédente question. Mais s'il te plait, promet moi de ne pas t'enfuir en courant ? »

« Mmmmh, tu me fais peur là, mais oui promis. »

« Tu m'as affirmé tout à l'heure que les temps étaient durs. Ce que je comprend tout à fait. D'où le besoin de trouver quelqu'un pour prendre en charge une partie du loyer. Mais vois-tu... Pour moi les temps ne sont pas durs. Tu as sans doutes entendu parler de la famille Rosebury ? A New York ? Il se trouve que je suis l'unique héritière de l'empire que mon père a bâti. »

Elle s’interrompit quelques secondes et elle faisait bien. Rosebury, oui, ce nom me disait évidemment quelque chose bien que vaguement. Donc, c’est son unique héritière, d’accord. Je me sens toute petite d’un coup.

« Autrement dit, mon cher père me laisse un budget illimité, car nous en avons les moyens. Je sais que ça fait petite fille bourge mais ce n'est pas du tout mon intention. Ce que je veux dire c'est que si payer plus peux t'enlever un poids et te permettre de te payer plus de chose pour ton propre plaisir, je VEUX le faire. Pour toi, d'une amie à une autre. »

« Budget illimité » répétais-je, complètement éberluée.

Je continuais de boire mon thé, le temps d’absorber toutes les informations. Quelle chance ! Enfin, pour le budget, pour le reste je ne suis pas certaine que ça doit être rose tous les jours.

« Donc, je me répète: 75% pour moi et 25% pour toi. Je t'en prie accepte. Je veux juste t'aider. D'accord ? »

« Tu sais je n’aime vraiment pas ça. Que tu sois une Rosebury ou pas, tu es la même personne pour moi. Je me sentirai mal à l’aise si tu fais ça … »

« Quant au restaurant et à la cuisine, je peux faire les deux. Te préparer des plats français et, d'autres jours, t'emmener manger dans les meilleurs restaurants de la ville. Tu dois sans doutes en connaitre bien plus que moi. D'ailleurs j'y pense, quand est-ce que je pourrais officiellement aménager ici ? »

Je la regardais, fixement. Elle avait l’air de camper dans sa position. Dans tout les cas, avec ce que je viens d’apprendre, je suis contente de me dire que ce n’est pas une petite bourge comme on peut malheureusement trop en croiser … Mais quand même, comment je peux accepter ça …

« Bon écoute, je vais y réfléchir. Je vais toujours appeler le propriétaire. »

Je me levais rapidement tout en profitant pour donner une caresse à Heaven qui avait l’air d’avoir déjà adoptée Eden. Je m’éclipsais dans la chambre, je n’aimais pas vraiment être au téléphone, et encore moins que l’on me voit téléphoner puisque j’ai la fâcheuse tendance de faire les cent pas.
Je revenais quelques minutes plus tard toute sautillante :

« C’est d’acccoorrrddd !!!! »

Je m’avançais vers elle pour lui serrer la main, après tout elle allait devenir officiellement ma colocataire.

« Il va passer pour te rencontrer et te faire signer quelques papiers. Concernant l’emménagement, je pense que tu peux compter d’ici un mois, le temps de s’organiser, de faire tes cartons etc. D’ailleurs à ce propos tu habites loin ? Parce que je me dois de t’aider à venir ici ! Et là, tu n’as vraiment pas le choix ! »

Je m’asseyais à nouveau à ses côtés en récupérant mon petit chat dans mes bras.

« Hey, c’est moi ta maîtresse quand même, n’en profites pas trop ! » je relevais la tête vers elle, en posant la question qui venait de me traverser l’esprit : « Mais … si tu n’as pas de problème d’argent, pourquoi tu veux emménager ? Et ici ? Enfin tu dois pouvoir trouver mieux surtout, non ? »

Je me grattais la tête, quelque peu gênée. Je n’aimais pas trop discuter d’argent, surtout dans ce cas-là.



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Sam 22 Mar - 12:51

M

algré mon long discours, mon amie ne semble toujours pas convaincue pour me laisser payer plus que la moitié. C'est un trait de caractère que je ne lui connaissait pas: la ténacité. Mais qu'importe, je finirai tôt ou tard par obtenir son accord. Grace semble être interpellée par mon "budget illimité" et je ne peux m'empêcher de sourire. Oui, c'est l'une des chances que j'ai d'être née dans une famille riche. Si ce n'est la seule chance. Je continue de caresser son petit chat pendant qu'elle me fixe. Je me demande sérieusement à quoi elle pense et ce qui se trame dans sa petite tête.

    « Bon écoute, je vais y réfléchir. Je vais toujours appeler le propriétaire. »

Un sourire victorieux prend place sur mon visage pendant qu'elle s'empresse de téléphoner au propriétaire. Généralement, ce genre de phrase est amenée à être suivie par un oui. Tout comme les peut être qui se transforment en oui. Elle caresse le chaton puis s'éclipse dans sa chambre pour téléphoner. J'essaie d'entendre et de tendre l'oreille pour capter quelques brides de conversation mais cela semble déjà perdu d'avance. Lorsqu'elle revient enfin, c'est pour me prendre la main en sautillant pour m'affirmer que le propriétaire est d'accord. Par surprise, Heaven saute de mes bras et je suis libre d'enlacer ma colocataire.

    « Il va passer pour te rencontrer et te faire signer quelques papiers. Concernant l’emménagement, je pense que tu peux compter d’ici un mois, le temps de s’organiser, de faire tes cartons etc. D’ailleurs à ce propos tu habites loin ? Parce que je me dois de t’aider à venir ici ! Et là, tu n’as vraiment pas le choix ! » Nous nous asseyons pendant qu'elle récupère son petit chat. « Hey, c’est moi ta maîtresse quand même, n’en profites pas trop ! Mais … si tu n’as pas de problème d’argent, pourquoi tu veux emménager ? Et ici ? Enfin tu dois pouvoir trouver mieux surtout, non ? »

J'hoche la tête de haut en bas lorsqu'elle me dit vouloir m'aider pour le déménagement. Je ne peux que capituler face à cette proposition. Et puis faut avouer que je suis l'air d'avoir le physique d'un déménageur et que m'occuper de ça toute seule serait très difficile. Je lui indique que mon appartement est en vérité voisin du sien étant donné qu'il porte le numéro 20 et que celui de Grace -et le mien du coup- est le numéro 22. Une coïncidence de plus et un nouvel étonnement quant au fait que nous ne nous sommes pas croisées avant cela. Je sourie et m'engage ensuite à répondre à ses questions avec la plus grande honnêteté.

    « La compagnie. Je déteste être seule. C'est pour ça que je cherchais un ou une colocataire pour partager l'appartement. C'est toujours plus chaleureux et remplie de vie lorsque deux personnes vivent ensemble. »

Et je suis réellement sincère en lui avouant ça. Peut être est-ce parce que j'ai été entourée de personnes tout au long de ma vie. De femmes de ménages, de nourrices et de gouvernantes. De cuisiniers, de majordomes et de chauffeurs. Je n'ai jamais été complètement seule, la vie était toujours présente autour de moi. C'est en grande partie pour ça que j'ai cherché un chaton à adopter. Je n'aurais pas supporter le silence d'un endroit sans vie. Je n'arrivais même pas à l'imaginer. Je tourne mon visage vers mon amie, affichant un de mes plus beaux sourires. Je suis tellement heureuse à l'idée de partager cet appartement avec elle. Tout un tas de scénarios tournent déjà dans ma tête.

    « Bon, on fête cette nouvelle ensemble ? Dis moi ce que tu veux faire, là, maintenant ? »

J'espère qu'elle me répondra un restaurant, ou quelque chose du genre. Il faut réellement que l'on fête ensemble cette bonne nouvelle. Je me lève du canapé pour, une fois de plus, bouger un peu mes jambes. Je n'aime pas rester sans bouger. Je m'avance au milieu du salon, et plusieurs photos sont suspendues sur le mur. Je les regardent une à une, mon amie étant de plus en plus rayonnante au fur et à mesure que je les découvre. Grace est réellement une très jolie femme. Je fais un demi tour sur moi même pour lui poser une question qui m'est apparue pendant que j'analysais ses photos.

    « D'ailleurs j'y pense, tu n'as pas de petit ami ? Ou de petite amie ? » J'insiste sur les "e". « Pas que ça me dérange, loin de là. Mais tu n'as pas l'air d'en avoir sur ces photos. »

Oui, parce que même si Grace et moi nous entendons bien. Même si nous nous sommes déjà vu auparavant. En vérité, on se connait très peu. C'est une façon comme une autre de commencer à faire bien plus ample connaissance !


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Sam 29 Mar - 15:11

Quand j’y pense, elle habite à côté de chez moi quand même … On ne s’est jamais recroisés ces derniers mois. Si ça se trouve je connais d’autres personnes comme ça dans le coin … Non c’est déjà énorme de revoir Eden, il manquerait plus que je recroise une autre américaine ! Mais bon comme quoi j’aurais peut être mieux fait de faire une petite fête entre voisins. Bon en tout cas, ça arrange, ça sera beaucoup plus simple de déménager comme ça ! Je lui posais la fameuse question du « pourquoi la colocation ». A vrai dire c’est sûrement une question évidente que l’on pose à sa future colocataire, mais j’étais tellement surexcitée que sur le coup, je n’y ai même pas pensé.

« La compagnie. Je déteste être seule. C'est pour ça que je cherchais un ou une colocataire pour partager l'appartement. C'est toujours plus chaleureux et remplie de vie lorsque deux personnes vivent ensemble. »

« Ah d’accord. Je comprends, moi non plus je n’aime pas être trop seule, je cogite trop … Et j’ai toujours rêvé de pouvoir partager mon dressing ! »

« Bon, on fête cette nouvelle ensemble ? Dis moi ce que tu veux faire, là, maintenant ? »

« Hum … je ne sais pas. On peut toujours finir notre belle journée au restaurant ? Ou dans un bar, quelque chose du genre … Parce que tu as raison, il faut absolument fêter ça ! Et puis j’ai besoin de me dépenser en dansant un peu ! »

Eden se leva et avança en direction de mon grand mur de photos. Ma passion devenait un peu débordante sur ce mur, mais je l’aimais cette petite collection. Il y avait un peu de tout, des paysages, des voyages, des ami(e)s, mes parents, ou même de simples photos prises au détour d’une rue …

« D'ailleurs j'y pense, tu n'as pas de petit ami ? Ou de petite amie ? Pas que ça me dérange, loin de là. Mais tu n'as pas l'air d'en avoir sur ces photos. »

Je me levais pour la rejoindre, oui en effet, il n’y avait absolument pas ce genre de photos. En même temps vu l’état de mes rencontres amoureuses c’est très bien que je ne fasse pas étalage de ça !

« Non, je n’ai personne. A vrai dire je n’ai pas vraiment de chance de ce côté-là. Tu sais je peux être vraiment difficile à supporter des fois, j’espère que tu accepteras ça ! Et toi tu fais des ravages j’imagine ? »

Je jetais un coup d’œil autour de moi. Il faudra que l’on voit ensemble l’emménagement, j’ai tellement de déco, qu’il va falloir que l’on s’organise …

« Et ne t’inquiètes pas, je vais te faire de la place, je peux toujours te laisser un mur pour tes photos aussi » dis-je en riant « Et sinon, on verra pour les meubles, je pense que tu dois en avoir des beaux toi aussi ! Par contre je te préviens, je garde mon canapé ! J’ai dépensé tellement d’argent pour en avoir un si grand ! Et puis il est beau blanc, comme ça non ? »

Pendant ce temps là je réfléchissais à où est ce que l’on pourrait fêter ça, je n’ai pas vraiment d’idée de restaurant ou de bar là … Et puis il faudra qu’elle me fasse visiter chez elle aussi, je suis sûre que c’est beau, si elle a autant de bons goût en vêtements qu’en déco, ça va donner toutes les deux !



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Dim 30 Mar - 15:57

G

race m'avoue qu'elle aussi n'aime pas être seule et qu'elle a toujours rêvé de partager son dressing, ce qui nous fait encore un autre point commun. On se ressemble énormément, en fait. Lorsque je lui propose ensuite de fêter cela, elle approuve et me propose un restaurant, ou un bar puisqu'elle a envie de danser. J'hoche la tête de haut en bas pour, à mon tour, appuyer sa réponse. Il est vrai que j'ai aussi envie de danser, de me dépenser au vu de cette nouvelle. Je me promet de laisser cogiter la réponse dans ma tête, puis m'approche du mur plein de photos pour lui demander si elle est en couple ou célibataire. Non pas que ça me dérangerai, mais autant savoir si une certaine personne sera souvent présente ou non. Elle me rejoint.

    « Non, je n’ai personne. A vrai dire je n’ai pas vraiment de chance de ce côté-là. Tu sais je peux être vraiment difficile à supporter des fois, j’espère que tu accepteras ça ! Et toi tu fais des ravages j’imagine ?
    - Difficile ? Tu m'as l'air d'être un véritable amour ! Mais en ce qui me concerne, je ne suis pas attirée par les hommes qui n'aiment que mon corps. Ce qui restreint le choix ! Et puis, disons que je cherche une seule personne en particulier... »

Et que je l'ai sans doutes déjà trouvée... Mais je pense que mes problèmes avec Yun Ji et Se Jong ne l'intéresse pas. Ou du moins, je ne veux pas encore lui mettre plus de soucis sur le dos. Malgré tout, il faudra réellement que je prenne le temps de discuter avec elle pour lui avouer que je suis une twao. Je ne sais pas si elle aime les personnes qui font parties de cette race, mais étant ma colocataire à présent elle se doit d'être au courant. Je ne veux pas qu'elle me prenne pour une fille qui papillonne d'une personne à une autre juste parce que j'échange mes charges vitales. Toujours attentive à toutes les photos sur les mur, j'admire la technique qu'elle utilise et son regard d'artiste. Les photos sont réellement sublime, et je comprend clairement pourquoi elle s'est lancé dans ce milieu.

    « Et ne t’inquiètes pas, je vais te faire de la place, je peux toujours te laisser un mur pour tes photos aussi » Elle rit, puis ajoute: « Et sinon, on verra pour les meubles, je pense que tu dois en avoir des beaux toi aussi ! Par contre je te préviens, je garde mon canapé ! J’ai dépensé tellement d’argent pour en avoir un si grand ! Et puis il est beau blanc, comme ça non ? »

Je sourie à mon tour. Elle est vraiment adorable ! Pour tout avouer, je n'ai pas réellement de décoration chez moi. Alors s'il le faut je suis prête à tout laisser en place ici. Mais je dois tout de même avouer que peut-être une ou deux choses me seraient utiles. Le reste prendra place dans ma chambre ou à l'intérieur de ses placards. Je n'ai jamais pensé à décorer mon appartement, en vu d'une futur colocataire avec qui j'en discuterai. Au moins, vu que celui de Grace -et aussi le mien- est déjà décoré, la question ne se pose plus !

    « Oh tu sais, je n'ai pas beaucoup de décorations. Et puis j'adore comment tu as décoré ici ! Je pense transporter les meubles de ma chambre, surement bien assez d'objet de cuisine et de couvert et deux ou trois photos. Mais une chose que je veux absolument intégrer dans le salon: mon post de musique ! J'espère que ça ne te dérangera pas ? J'adore danser ! »

Je croise les doigts et prie intérieurement pour qu'elle ne refuse pas. Bien que cela semble idiot puisque, connaissant Grace, je sais qu'elle ne refusera pas. Je me rassoie sur son beau canapé, affirmant qu'en effet il ne mérite pas d'être délogé de sa place. J'appuie mon dos sur celui ci et croise mes jambes. Je ne sais pas encore ce que cette colocation nous réserve, mais je suis persuadée qu'elle se passera au mieux. Et c'est là que le sujet auquel je pensais avant me revient en tête. Je suis une twao. Et elle doit le savoir. Je me penche vers l'avant, mes coudes sur mes genoux, mes mains soulevant ma tête. Comment lui avouer une telle chose sans paraître trop direct ?

    « Grace, il faut que je t'avoue un truc. J'ai un secret, un gros secret. J'espère que tu ne vas pas me mettre à la porte quand je te l'avouerai. Je me sens un peu idiote là... Tu sais, il existe des légendes dans le coin qui parle de personnes qui peuvent trouver leur âme soeur. Et qui ne peuvent survivre que en partageant un baiser avec ceux de leur espèce... »

C'est bancal, et j'ai l'impression de mal m'y prendre. C'est vrai que je suis venue en grande partie ici pour trouver mon âme soeur, mais c'est justement parce que ce pays compte le plus grand nombre de twaos. Et que la plupart sont réunis à Séoul. Je pense que j'aurais sans doutes continué à la chercher au Etats-Unis, mais les twaos sont vingt fois moins nombreux qu'ici. C'est bien simple, je n'en connais que trois vivant à New York alors qu'une bonne vingtaine ont déjà croisé ma route dans cette ville. Pourtant, New York est une ville immense ! Je plante mon regard dans celui de mon amie, essayant d'être la plus sérieuse possible.

    « Grace, est-ce que tu connais les twaos ? »

Voilà ! Au moins c'est dit. Maintenant ça passe ou ça casse. Je prie intérieurement pour que Grace ne soit pas une de ces haïsseusent de twaos.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Dim 6 Avr - 20:53

« Oh tu sais, je n'ai pas beaucoup de décorations. Et puis j'adore comment tu as décoré ici ! Je pense transporter les meubles de ma chambre, surement bien assez d'objet de cuisine et de couvert et deux ou trois photos. Mais une chose que je veux absolument intégrer dans le salon: mon post de musique ! J'espère que ça ne te dérangera pas ? J'adore danser ! »

« Ah d’accord, bon et bien puisque ça te va, ça me va encore mieux ! Ton poste de musique aura absolument sa place. J’adore danser aussi ! Enfin je ne suis pas spécialement douée, mais j’aime ça, c’est déjà pas mal … Tu me feras une démonstration ? » dis-je le sourire aux lèvres.

Eden fini par se rasseoir sur le canapé et je m’empressais de la rejoindre. Elle affichait soudainement une mine grave. Est-ce qu’il y avait un souci pour la colocation ? Je n’espère pas, mais bon tout ça est trop beau pour être vrai, il doit bien y avoir quelque chose qui n’ira pas, mais quoi …

« Grace, il faut que je t'avoue un truc. J'ai un secret, un gros secret. J'espère que tu ne vas pas me mettre à la porte quand je te l'avouerai. Je me sens un peu idiote là... Tu sais, il existe des légendes dans le coin qui parle de personnes qui peuvent trouver leur âme sœur. Et qui ne peuvent survivre qu’en partageant un baiser avec ceux de leur espèce... »

C’est exactement ce que je disais, c’est bien trop beau pour être vrai. Évidemment que je connais les légendes ! Évidemment qu’elle parle des twaos ! Et elle en est une, ce n’est pas possible. Je m’apprête d’ouvrir la bouche jusqu’à ce qu’elle finisse sa phrase :

« Grace, est-ce que tu connais les twaos ? »

Alors là, le mieux c’est que je me retienne de sauter partout de joie. Parce qu’elle risque de me prendre pour une folle, déjà que c’est bien parti, si en plus je me mets à parler de twaos … Je prends alors ma respiration pour me calmer et me dépêche de répondre à son air inquiet :

« Et bien ma très chère colocataire … Je m’empêche actuellement de te sauter dessus. Je t’arrête tout de suite dans tes pensées, je n’en suis pas une. Mais je connais cette histoire, même très bien. »

Non je n’en suis pas une, et je trouve ça bien dommage. Même si pour certain c’était un gêne bien embêtant, moi je trouvais ça tellement fabuleux. J’ai tellement de questions à lui poser, mais la plus importante était est-ce qu’elle avait trouvé son âme sœur ? Mais bon, pour l’instant je pense que c’est encore un peu délicat pour poser cette question comme ça. Je continuais donc en expliquant pourquoi je connaissais cette légende, qui n’en était pas une :

« Je viens de la région de l’Arizona, et je suis née pas très loin d’une réserve indienne et son fameux peuple les Hopis. Je ne sais pas vraiment si tout ça t’intéresse alors je vais essayer de faire court. Toujours est-il que depuis petite je me suis toujours passionnée des légendes du monde entier, et donc des twaos. Jusqu’à ce que je voie deux coréens qui ont chargé devant moi pendant un échange scolaire. Depuis, pour te résumé : je passe ma vie à en savoir toujours plus sur ce gêne. D’où la principale raison de mon départ des États-Unis. Je ne veux pas te faire peur en te disant tout ça, mais ça me passionne vraiment cette histoire. »

Je priais intérieurement pour ne pas qu’elle s’enfuit en courant ou bien qu’elle était de ces personnes comme Su Yeon qui détestait ce gêne, parce que si c’est le cas, elle va avoir du mal à me supporter plus longtemps …



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Mar 8 Avr - 18:34

M

on amie souffle un bon coup, comme pour se calmer suite à ma question. De la joie ? De la peur ? De la haine ? Je ne sais pas réellement à quoi m'attendre face à une telle réaction. Ae Ri m'a prévenue, elle m'a dit que l'on ne devait pas parler ouvertement de notre gêne, de cette manière. On ne sait jamais sur qui on tombe et il existe de nombreuses personnes qui déteste les porteurs de ce gène. J'ai presque envie de tendre mon bras pour calmer Grace mais elle semble surexcitée. Je commence réellement à me poser des questions. Après tout, pour moi il était tout à fait normal qu'elle sache que j'en suis une. Qu'elle l'apprenne de moi. Je ne veux pas qu'elle finisse par croire que je suis une allumeuse à embrasser tout le monde alors qu'en vérité c'est juste ma charge quotidienne dont j'ai absolument besoin. Ma -futur- colocataire s'empresse de répondre à toutes les inquiétudes qui trottinent dans ma tête.

    « Et bien ma très chère colocataire … Je m’empêche actuellement de te sauter dessus. Je t’arrête tout de suite dans tes pensées, je n’en suis pas une. Mais je connais cette histoire, même très bien. »

Mon amie me raconte alors toute une histoire sur un peuple qui m'est encore inconnu, sur la façon dont elle a entendue cette légende et comment elle a pu vérifier la véracité de ce mythe qui n'en est pas un. Un sourire prend alors place sur mes lèvres lorsqu'elle termine son histoire. Un sourire qui ne veux plus partir, ni s'effacer. Elle aime les twaos. Et elle les acceptes. Ne retenant plus ma joie, j'enroule mes bras autour de son cou et la serre fort contre moi. C'est génial ! En plus d'aimer les même chose, de venir du même pays et de nous entendre parfaitement bien; elle m'aime comme je suis avec mon gène et semble même apprécier le gène tout court. Je lui colle un baiser sur la joue, pour lui montrer la joie immense qui m'anime et la dose de peur qu'elle vient de me permettre d'évacuer. Je glisse une de ses mèches derrière l'oreille.

    « Je suis heureuse que tu acceptes aussi bien ce que je suis. Comme je n'ai pas de partenaire de charge fixe, je ne voulais pas que tu me prenne pour n'importe quelle allumeuse. Si tu savais ce que ça me fais du bien. Je n'aurais pas à me cacher ! »

J'ai presque envie de sautiller dans tout l'appartement pour montrer à quel point je suis contente. Toute cette histoire n'aura pas besoin d'être refoulée. Tout ce que je dois vivre au quotidien n'aura pas besoin d'être caché. Tout ira bien avec Grace. J'ai comme l'impression qu'en une après midi, tout cela s'est résolu. Mais Se Jong et Yun Ji ré-apparaissent bien trop vite dans ma tête. Je ne perd pas pour autant mon sourire, bien que je suis certaine qu'il est moins brillant qu'avant. Je me lève une nouvelle fois du canapé, et force Grace à me suivre en l'attrapant par le bras. Je plante alors mon regard dans le sien, répondant à une question silencieuse qu'elle doit se poser. Et que tout le monde connaissant le gène twao se pose un jour ou l'autre.

    « Et si tu veux savoir, j'ai bel et bien rencontré mon âme soeur. Enfin je crois... Mais c'est compliqué en fait... »

Mon sourire finit par disparaître de mon visage et je ne peux pas cacher le peu de tristesse qui s'empare de mon être. Si je venais à perdre Yun Ji, à présent que je sais ce qu'il représente, je crois que j'en mourrais. Je sais qu'il faut que je lui parle. Je le sais. Mais comment faire ? La dernière fois que je l'ai vu il m'a jetée à la porte de chez lui. Il semble me détester alors qu'il est tout ce que j'ai toujours voulu et espérer. Est-ce qu'il le comprendra ? Ne serait-ce qu'un seul jour ? Je laisse mes sac de vêtement près du canapé et attire Grace dans le couloir de l'immeuble, ne la laissant rien emporter. Avant même qu'elle proteste, je pose ma main devant sa bouche avec un sourire d'ange auquel on ne peux rien refuser. Je fais les yeux doux avant de laisser les mots franchir mes lèvres:

    « Tu m'as bien dit que je te paierai un restaurant ? Et bien, disons que c'est maintenant. Tu aura droit à un rapport complet sur ma vie. Restaurant français ? Est-ce que ça te va ? »

Absolument tout. Mon Yun Ji qui me repousse alors qu'il semble être mon âme soeur. Mon fiancé dénommé Se Jong qui me hait autant que je déteste ce mariage forcé et arrangé. Mon récent accident où Ae Ri m'a sauvé la vie. Mon meilleur ami Hyun Hee qui est toujours là pour moi. Et le reste de ma petite vie qu'elle se doit de connaitre.


code by Mandy



Ah que coucou :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
avatar
« Grace J. Horson » HUMAN ☆ Nymphe
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   Jeu 8 Mai - 12:41

Il était évident que j’accepte ce qu’elle est. Et ce n’est pas plus mal qu’elle n’ait pas de partenaire de charge fixe, peut être que comme ça je rencontrerais des beaux garçons ou bien des belles femmes twaos. Et je comprenais son soulagement, je n’avais jamais pensé à cet aspect là. Enfin je veux dire face aux autres, devoir embrasser des personnes différentes ou devoir se cacher, ça doit être compliqué … Bien que ça serait une bonne excuse pour embrasser quelqu’un. Quand je disais que j’aurais dû être twao ! Mais bon, j’étais heureuse de pouvoir lui enlever ce poids, heureuse de tout ce qui nous arrivait.

Elle se levait soudainement du canapé me tirant par le bras tout en plantant son regard dans le mien. Comme si elle avait quelque chose d’important à me dire. Si elle savait le nombre de questions qui passent dans ma tête actuellement !

« Et si tu veux savoir, j'ai bel et bien rencontré mon âme sœur. Enfin je crois... Mais c'est compliqué en fait... »

Le sourire qu’elle arborait depuis toute à l’heure avait soudainement disparu. Aïe, ça m’a tout l’air d’être un sujet compliqué. Cette histoire d’âme sœur m’avait pourtant l’air d’être simple, il suffisait que les deux s’embrassent et ils sauraient, non ? J’essayais d’étirer ses lèvres avec mes doigts pour ne pas la voir triste plus longtemps.

« Ne t’inquiètes pas ! Je vais essayer de t’envoyer ma bonne étoile et puis tu n’as pas le droit d’être triste, c’est jour de fête ! »

A peine le temps de lui répondre qu’elle me tirait à nouveau par le bras, mais direction le couloir cette fois. Elle m’interdit de dire quoi que ce soit en posant sa main sur ma bouche. Mais, mais si elle veut que l’on sorte, il faut que je prenne mon sac ! Elle arbora son plus grand sourire d’ange avant d’ajouter :

« Tu m'as bien dit que je te paierai un restaurant ? Et bien, disons que c'est maintenant. Tu auras droit à un rapport complet sur ma vie. Restaurant français ? Est-ce que ça te va ? »

« Quel humain est censé résister à ce sourire ? Bon d’accord, si c’est un restaurant français, je ne peux rien dire. La prochaine fois c’est moi qui paye ! Y n’empêche que je me sens vide sans mon sac, j’ai quand même le droit de le prendre et en passant de pouvoir fermer ma porte à clé ? »

Je tirais la langue tout en prenant à la volée mon sac et mes clés puis la suivais toute heureuse en la prenant à mon tour par le bras, comme si nous nous étions toujours connues. J’avais hâte d’entendre toutes ses histoires et de découvrir pleinement ma nouvelle colocataire ! En espérant qu’elle réussisse à me supporter, ma curiosité et moi.

Fin



Bouh:
 



Your smiles are my everything.

« Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: We love coincidences ! (Suite)   

Revenir en haut Aller en bas
 

We love coincidences ! (Suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» #2302 A brotherly love story ft Samuel (défi-suite)
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Hongdae
홍대
 :: Appartements :: Appartement n° 22
-