Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Admire & Critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Admire & Critique   Sam 29 Mar - 0:17


Admire & Critique
Se Jong Oppa & Riri-ah



Galerie d'art "Bella'salita" 22 juin, 20h30


Je regarde Ae Ri à mes côtés dans la voiture. Elle porte la robe grise que je lui ai offerte mettant sa taille en valeur. Ca lui va très bien. Puis elle est parfaite pour ce genre d’événement. Je lui caresse les cheveux dans un réflexe en lui souriant.

" Je suis content que tu m'accompagnes. Normalement, ça devrait te plaire, tu pourras même rencontrer les artistes."

Par contre, je risque de faire sensation en fauteuil roulant...m'enfin, je me suis fait une raison. De plus, j'attire un peu plus les regards de cette façon. A croire que l'handicap me rend plus désirable. La Caste n'a pas intérêt à venir gâcher ma soirée. Riri est là pour me mettre de bonne humeur, sans que je sois seul avec mes parents. Heureusement. Ils n'allaient pas me lâcher autrement. Pour se faire plaindre, évidemment. Nous avons pris deux voitures différentes pour être plus autonome, ainsi mon chauffeur est passé prendre Ae Ri alors que je l'attendais dans la voiture. Ses parents ont été adorable et sont venus me saluer tout en me souhaitant de bon rétablissement. Je leur ai promis de prendre soin de ma soeur de coeur. Ils ont un sourire tendre. Je souris bêtement maintenant.

La voiture se stoppe devant la porte d'entrée, aménager pour l'occasion pour avoir les photographes d'un côté. Cette inauguration est un grand événement, assez médiatique pour le coup. Je prend la main de mon invitée qui semble moins excitée.

" T'inquiètes pas. C'est juste des photos pour la presse, puis ils verront surtout mes géniteurs. Et tu es magnifique. N'en doutes pas surtout."

Mon chauffeur ouvre ma portière, m'aidant me placer dans mon fauteuil. Il attend à mes côtés, le temps que Ae Ri le remplace. Je me dirige ensuite vers le tapis devant la porte d'entrée. La voiture de mes parents s'arrête de suite derrière nous, et ils nous rejoignent rapidement. Ma mère, divine comme d'habitude, dans une robe de soirée bleu nuit mettant en valeur sa silhouette. Il faut l'avouer,
elle est toujours une beauté, tout comme mon père qui a très bien vieilli, même s'ils sont proches de la cinquantaine. Mais je dois dire qu'ils sont trop narcissique, me considérant comme un accessoire pour se faire bien voir. Ils nous laissent avancer alors qu'ils saluent les personnes présentes. Nous entrons dans le hall éclairé par des lumières modernes, légèrement disproportionnée. La directrice de la nouvelle galerie d'art vient à notre rencontre, se présentant, remerciant notre présence et surtout à quel point elle est désolée pour moi mais que je suis accompagnée d'une charmante personne. Ae Ri rougit face au compliment me faisant sourire. Nous avançons dans la première pièce de la galerie, déjà peuplé de personnes de la haute et de quelques célébrités. Elles se tournent vers nous dès que je passe les portes.

" Désolé Riri, je pense pas être assez discret...surtout pour eux."

Bien. Mettons nous dans un coin, en attendant.


© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.


Dernière édition par Lee Se Jong le Dim 15 Juin - 11:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Dim 30 Mar - 11:53

Objectif : être à l’heure, et être aussi parfaite que possible compte tenu de mon imperfection. Parce que ce soir, je sors avec Se Jong pour assister à l’inauguration d’une galerie d’art, avec ses parents. Je suis super excitée, et super stressée en même temps. Il va falloir que je m’abstienne de faire les bêtises que je fais habituellement. Ca va être dur. Maman s’amuse de me voir angoissée, Papa ronchonne parce que sa petite fille porte un vêtement acheté par un homme, et moi je m’agace parce que je suis obligée de laisser Maman s’occuper de moi. Enfin, Se Jong-Oppa a eu la gentillesse de me demander de l’accompagner alors je peux bien faire ça. La robe qu’il m’a fait parvenir est très jolie, mais trop courte, évidemment. Maman m’a proposé une alternative en me faisant passer des collants transparents. C’est idiot mais je me sens moins nue avec ça. Elle m’a aussi trouvé une paire de ballerines toutes simples assorties à la robe. Au moins, je n’ai aucune chance de trébucher. Je la laisse aussi coiffer mes cheveux, qui par miracle se retrouvent à peine ondulés et me maquiller très légèrement. Maman joue à la poupée et le résultat, me plaît bien. Je suis sûre qu’Im Hyun adorerait aussi. Bref. Je jette un regard à l’heure et, par miracle, je suis prête en avance. Je descends attendre dans le salon, à côté de Papa qui regarde un documentaire à la télévision. Et il arrive. Bien évidemment, ce n’est pas lui qui vient à la porte mais son chauffeur. Mes parents sortent en même temps que moi pour le saluer. Papa range son côté grincheux et méfiant pour lui souhaiter un prompt rétablissement avant de me faire un câlin, en m’intimant à la prudence. Et je monte dans la voiture, à côté de mon Oppa, tout sourire.

" Je suis content que tu m'accompagnes. Normalement, ça devrait te plaire, tu pourras même rencontrer les artistes."
« Je suis sûre que ça me plaira, Oppa ! Puis tant que je suis avec toi, ce sera forcément une bonne soirée. »

Si je m’abstiens de me couvrir de ridicule. Je ne connais pas vraiment les parents de Se Jong. Je les ai déjà rencontrés bien sûr par le biais de la famille de Min Hwan, mais je ne suis pas sûre qu’ils se souviennent de moi. Et si j’en crois ce que Se Jong m’a dit sur eux, ils sont plutôt intransigeants. Angoisse. Je déteste ne pas plaire aux gens. La voiture finit par s’arrêter et je jette un coup d’œil à l’extérieur. Pourquoi est-ce qu’il y a des photographes ? Comme s’il avait senti ma soudaine inquiétude, Se Jong prend ma main.

" T'inquiètes pas. C'est juste des photos pour la presse, puis ils verront surtout mes géniteurs. Et tu es magnifique. N'en doutes pas surtout."

Je hausse les épaules, ne croyant pas un traître mot de ce qu’il dit. Se Jong pense ça parce qu’il tient à moi. Sinon, il ne me verrait même pas. Je sors de la voiture la boule au ventre et le rejoint de l’autre côté tandis que son chauffeur l’aide à prendre place sur son fauteuil. Je ne me sens pas du tout à ma place. Mais vraiment pas du tout. Je suis pourtant Se Jong en souriant le plus naturellement possible. Ils ne verront que ses géniteurs… Ou pas. Les médias savent-ils à qui est promis mon ami ? Iront-ils s’imaginer que lui et moi sommes ensembles ? Pourvu que ce ne soit pas le cas. Je n’ai pas besoin de complications supplémentaires dans ma vie. Heureusement, les parents de Se Jong arrivent rapidement, et je les salue avec toute la politesse dont je suis capable. Sa mère est vraiment belle. Je ne peux pas croire qu’une femme aussi belle puisse être aussi froide avec son fils. Enfin je crois qu’elle ne me déteste pas, pas plus que son mari. C’est déjà ça. Nous prenons la pose un instant et je m’accroche à la petite pochette que Maman m’a dit de prendre pour une raison inconnue. Au moins ça m’aide à cacher ma gêne.

Heureusement, ce moment gênant finit par se dissiper lorsque nous entrons enfin dans la galerie. Je ne peux pas m’empêcher d’observer le hall. Il y a une impression étrange qui s’en dégage, comme si tout était trop grand. Amusant. Une dame vient à notre rencontre. Je m’efface près de Se Jong. Je ne suis pas d’un naturel confiant, bien que je m’efforce de m’afficher comme une fille sûre d’elle. Dans mon monde, mon masque fonctionne parfaitement. Mais là, je suis comme un poisson hors de l’eau, même si la directrice de la galerie semble n’y voir que du feu. Elle me fait même rougir en me complimentant. Je sais bien que ce n’est que politesse mais ça me gêne quand même. Je la remercie d’un sourire avant de jeter un regard à Se Jong qui me fixe en souriant lui aussi. C’est comme s’il me disait « je te l’avais dit ! » et j’ai terriblement envie de lui tirer la langue. Chose que je m’interdis catégoriquement de faire. Ce n’est pas vraiment le lieu pour mes gamineries. Nous changeons de pièce et tous les regards se posent sur nous. Je me sens encore plus mal à l’aise, ayant l’impression qu’ils nous jugent. Et moi qui me sens déjà mal dans cette tenue inhabituelle…

Ah ! Mais non ! Ce n’est pas moi qu’ils regardent ! C’est Se Jong ! Mince… Je le regarde à mon tour tandis qu’il prend la parole.

" Désolé Riri, je pense pas être assez discret...surtout pour eux."

Je hausse les épaules en prenant sa main amicalement. Ok, je déteste attirer les regards, mais le bien-être de mon ami passe avant le mien.

« Tu t’inquiètes trop Oppa. Moi je vois le bon côté des choses. S’ils s’intéressent uniquement à toi, ils ne feront pas attention à mes gaffes ! Et ils ne viendront pas m’ennuyer à propos de la couleur de mes yeux. Ca changera un peu ! »

En réalité, je n’ai absolument rien contre le fait qu’on vienne m’interroger sur mes yeux, mais je veux rassurer mon ami, qu’il ne se sente pas gêné pour moi. Je le suis tandis qu’il va se mettre dans un coin.

« Bah, qu’est-ce que tu fais ? Si tu restes là, ils vont forcément venir te voir ! »

Ca me paraît logique. S’il semble désœuvré, il y a forcément des gens qui viendront étaler toute leur pitié devant lui. Je suis bien placée pour savoir que la pitié n’a rien de bon pour ceux qui en font l’objet. Et en plus, je n’aime pas rester sans rien faire.

« Viens, on va plutôt visiter l’expo ! S’il y a des gens qui veulent vraiment te parler, ils ne se gêneront pas pour le faire de toute façon. Autant en profiter ! »

Je fais un pas en avant avant de faire volte-face sans doute trop brusquement.

« Euh… A moins qu’il n’y ait un genre de protocole qui dit qu’on n’a pas le droit d’aller voir les œuvres tant qu’on n’a pas salué un certain nombre de personnes ? »

Bah oui, je n’ai pas l’habitude ces codes. Je sais me tenir, si on oublie mon tempérament dynamique, je sais être polie, mais je ne sais absolument rien des conventions qui régissent le monde des héritiers. Si j’en crois Eden, c’est plutôt pénible. Mais là s’arrête ma connaissance de ces codes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Dim 30 Mar - 15:25


Admire & Critique
Se Jong Oppa & Riri-ah



Ae Ri m'attrape doucement la main. Je souris à son geste tendre.

« Tu t’inquiètes trop Oppa. Moi je vois le bon côté des choses. S’ils s’intéressent uniquement à toi, ils ne feront pas attention à mes gaffes ! Et ils ne viendront pas m’ennuyer à propos de la couleur de mes yeux. Ca changera un peu ! »

" Riri, tu ne peux pas faire de gaffes ici. Voyons. Puis tes yeux méritent que l'on en parle, ils sont deux saphirs."

Nous nous éloignons un peu, mais elle semble dubitative.

« Bah, qu’est-ce que tu fais ? Si tu restes là, ils vont forcément venir te voir ! Viens, on va plutôt visiter l’expo ! S’il y a des gens qui veulent vraiment te parler, ils ne se gêneront pas pour le faire de toute façon. Autant en profiter ! »

Mon dieu, qu'elle est mignonne. Une petite étoile pétillante parmi toutes ses personnes avides de célébrités et de gloire. Elle commence déjà à s'éloigner avant de se tourner brusquement, la mine inquiète dans une moue adorable.

« Euh… A moins qu’il n’y ait un genre de protocole qui dit qu’on n’a pas le droit d’aller voir les œuvres tant qu’on n’a pas salué un certain nombre de personnes ? »

J'éclate de rire sous sa réflexion enfantine. J'en peux plus, tellement que j'attire les regards sur nous, mais je décroche des sourires sur les personnes. Non, Se Jong ne va pas mal. Il sort et rit encore.

" Tu n'as besoin de saluer personne Riri-ah. Juste attendre que la directrice face sa présentation. Ensuite nous pourrons y aller. Je sais que c'est énervant d'attendre, mais il faut bien."

Je hèle un serveur tenant un plateau remplie de coupes de champagne. Avant que je ne repose la main, je me coupe dans mon élan. Je n'ai pas le droit d'alcool...

"Monsieur ? "

Je relève la tête vers le bougre qui est venu sous mon ordre. Je jette un coup d'oeil à Ae Ri qui semble amusée. Les habitudes restent...fichu réflexe.

" Vous pouvez nous apporter de l'eau pétillante citronnée, s'il vous plait."

"Tout de suite, monsieur."

Il s'incline avant partir rapidement chercher ma commande. Je tourne la tête vers Ae Ri qui attend à côté de moi, les yeux brillants.

" Je suis trop habituée à prendre une verre dans ce genre de soirée... C'est légèrement frustrant là."

Je fais la moue alors qu'un couple d'une trentaine d'année s'approche de nous. Je les reconnais comme étant les propriétaires d'une luxueuse bijouterie. J'incline la tête ne pouvant pas faire autrement.

"Bonjour Se Jong-shii. Vos parents sont encore une fois au centre de l'attention."

Je jette un oeil sur eux, effectivement, ils sont entourés de connaissances. Je reporte mon regard sur l'homme en face de moi.

"Nous avons été attristé d'apprendre votre accident. Nous sommes heureux de vous voir en meilleur forme. Puis très bien accompagner."

Je les remercie alors qu'ils observent Ae Ri. Je le sens mal. Je les connais, ils aiment les jolies choses et ma soeur est magnifique.

"Mademoiselle, vous êtes ravissante, puis vos yeux. De véritables bijoux. Vous n'avez jamais penser à faire des photos de mode?"

J'en étais sûr. Ils la veulent pour modèle. Je soupire bruyamment, normalement je viens en aide à Riri. Mais là, elle doit pouvoir se débrouiller, c'est à elle de choisir. Je lui fais un signe encourageant pour ne pas qu'elle se laisse marcher sur les pieds. La directrice de la galerie monte sur une estrade pour nous faire son discours de bienvenue et de remerciement. Bien sûr...que ferais-t-elle sans nous? Je ris intérieurement. Mes parents ont financé une partie de la galerie, surtout niveau architecture puisqu'ils ont la main mise sur l'immobilier. Je soupire déjà alors qu'elle commence à parler. Cela aura au moins permis au couple de bijoutier de partir. J'attrape la main de Riri pour qu'elle se tourne vers moi.

"Viens, c'est le moment de prendre de l'avance. Une visite privée ça te dit?"

Je bouge mon fauteuil vers la première partie de l'exposition. Pratique de profiter du discours de la directrice. Je n'ai jamais été un bon élève. Puis c'est mieux quand il n'y a personne dans le coin. On aura tout le temps de se moquer des invités plus tard.

"Je sens que l'on va s'amuser."



© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Mer 2 Avr - 11:33

" Riri, tu ne peux pas faire de gaffes ici. Voyons. Puis tes yeux méritent que l'on en parle, ils sont deux saphirs."

Regard perplexe façon « tu veux parier ? » pour l’affirmation sur les gaffes, joues roses pour les saphirs. Mes yeux sont bien la seule chose remarquable chez moi. Avec ma bêtise évidemment. Tout le reste est banal et triste à pleurer. Enfin, inutile de partir sur ce terrain, les gens n’entendent jamais mes arguments, Se Jong encore moins que les autres.

D’ailleurs, Se Jong ne tarde pas à se mettre à rire face à ma question de protocole. Quoi ? C’est si évident que ça ? Je sors un court instant ma langue pour lui signaler que peu m’importe qu’il se moque de moi. En tout cas, je me sens beaucoup plus légère maintenant que son rire est venu toucher mon cœur. Même les regards des autres posés sur lui, et sur moi puisque certains auront sans doute deviner que je suis la cause de son hilarité, ne parviennent pas à entacher cette allégresse.

" Tu n'as besoin de saluer personne Riri-ah. Juste attendre que la directrice face sa présentation. Ensuite nous pourrons y aller. Je sais que c'est énervant d'attendre, mais il faut bien."

Ah, oui, certes. Logique. Il faut que je prenne mon mal en patience. Je viens donc tout naturellement reprendre ma place près de lui. Je dois avoir l’air d’une gamine à qui on a demandé d’attendre le dessert avant de partir jouer. Enfin tant pis. Je vois Se Jong appeler un serveur, manquer prendre une coupe de champagne avant de se raviser pour finalement demander une boisson non alcoolisée.

" Je suis trop habituée à prendre une verre dans ce genre de soirée... C'est légèrement frustrant là."
« Au moins tu me tiens compagnie au club de ceux qui boivent de l’eau qui bulle. »

Sous entendu que je me sentirais moins seule. J’ai l’impression que tout le monde boit du champagne et que tout le monde a l’air d’être plus âgé que moi. Mais je ne suis pas là pour eux, pas vrai ? Je suis là pour Se Jong, et pour l’expo aussi. Je vois alors un couple venir vers nous. Se Jong les salue comme il peut, j’en fais de même et les écoute distraitement faire leurs politesses à mon ami. Je ne leur prête qu’une attention polie jusqu’à ce qu’ils me regardent.

"Mademoiselle, vous êtes ravissante, puis vos yeux. De véritables bijoux. Vous n'avez jamais penser à faire des photos de mode?"

J’écarquille les yeux et mon sourire laisse place à une moue étonnée. C’est à moi qu’ils parlent ? Je jette un regard surpris à mon aîné qui me confirme leurs paroles par un soupir des moins distingués. Je retrouve alors mon sourire et je sens mes joues chauffer légèrement. Sauf que je suis sûre que ce n’est que politesse. J’attends un instant que Se Jong décline pour moi, au lieu de quoi il m’incite à répondre moi-même. Je regarde de nouveau mes interlocuteurs. Une réponse, Ri. Une toute petite réponse.

« Merci pour le compliment, c’est très gentil, mais je ne suis pas faite pour être modèle, croyez-moi ! »
« C’est un tel gâchis ! Si vous changez d’avis, n’hésitez pas à nous contacter. »

Ils me tendent leur carte de visite, que je prends poliment. Je leur souris avec sincérité. Je suis flattée, mais je n’ai posé quel quelques fois, sans qu’on voie mon visage, et ce n’était pas l’expérience la plus agréable qui soit pour moi. Certes, ça m’a permis de rencontrer Im Hyun, mais je ne suis vraiment pas faite pour ce monde. Trop contraignant. Enfin après, si l’envie leur prend de venir me photographier dans mon atelier alors que je travaille, je suis sûre que je deviendrai le modèle parfait ! Bref. Le couple s’éloigne alors après nous avoir salués. Je glisse la carte dans ma pochette, sachant pertinemment que je l’oublierai d’ici quelques minutes. Et le discours de bienvenue commence. Ce qui signifie qu’on va enfin pouvoir bouger. Et éviter les gens qui pensent que je pourrais faire un bon modèle. Se Jong prend ma main et je le regarde, tout sourire.

"Viens, c'est le moment de prendre de l'avance. Une visite privée ça te dit?"
« On a le droit ? »

En guise de réponse, il s’avance vers l’intérieur de la galerie et je le suis, un sourire malicieux sur le visage. Une visite privée avec Se Jong, je n’aurais pu rêver mieux !

"Je sens que l'on va s'amuser."

Je trépigne d’impatience tandis que nous quittons le discours d’ouverture comme deux voleurs. Ou plutôt comme un voleur et un adepte de l’école buissonnière.

« On dirait que t’as fait ça toute ta vie… Je ferais mieux de ne pas raconter ça à qui que ce soit, sinon on va croire que tu as une mauvaise influence sur moi… »

Je chuchote, comme si je craignais qu’on m’entende et qu’on y croit. En réalité, je suis juste amusée. Et surexcitée. En fait, je trépigne d’impatience. Je suis curieuse. Je n’y peux rien. Et je ne veux rien y pouvoir. Je reste à côté de Se Jong tandis que nous entrons dans une gigantesque salle découpées en très grandes alcôves par de longs rideaux immaculés. Je me sens vraiment toute petite dans cet espace, et c’est grisant. Je me stoppe, laissant mon regard émerveillé se poser partout. Je ne sais où donner de la tête. Je veux tout voir, et surtout ce que les rideaux m’empêchent de voir d’ici. Pour une fois, je me retrouve sans mots, totalement submergée par l’espace et l’ambiance qu’il créé. Je me sens presque perdue et j’attrape la main de Se Jong pour me retrouver. Le regard pétillant, je fixe un point en face de moi.

« Ne te moque pas Oppa… »

Je prends les devants parce que je vais dire quelque chose de particulièrement idiot.

« Je ne sais pas par où commencer, j’ai envie de tout voir en même temps ! Déjà les pièces qui sont cachées m’intriguent ! Et en même temps là-bas il y a une toile avec des couleurs qui m’attirent. J’ai l’impression d’être un papillon attiré par la lumière… »

Ridicule, n’est-ce pas ? Mais tellement vrai ! Les œuvres exposées sont autant de point lumineux dont mon âme d’artiste curieuse veut se rapprocher.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Mar 15 Avr - 13:18


Admire & Critique
Se Jong Oppa & Riri-ah



« On dirait que t’as fait ça toute ta vie… Je ferais mieux de ne pas raconter ça à qui que ce soit, sinon on va croire que tu as une mauvaise influence sur moi… »

Je ris alors qu'elle vient de me chuchoter cette phrase.

« Mais j'ai fais ça une grande partie de ma vie ! Oh, tu sais...ça n'étonnera personne si tu le dis. »

La prochaine salle est immense, avec des immenses alcôves et rideaux immaculés. Je suis assez ébloui. Je ne m'attendais pas à ça et pourtant j'en ai vu des galeries. Mes parents ont dû vraiment mettre leur grain de sel dans la conception, je reconnais bien le style épuré de ma génitrice. Ae Ri m'attrape soudainement la main, pendant une fraction de seconde, j'ai cru qu'elle me faisait un malaise. Mais son regard pétillant me dévoile son état d'émerveillement. Je me retiens difficilement d'éclater de rire. Elle est vraiment trop amusante.

« Ne te moque pas Oppa… »

Je redoute ce qu'elle va me dire. Je fais comme les enfants et cloture ma bouche avant de faire semblant de jeter une clé. Avec un sourire toujours malicieux, évidemment.

« Je ne sais pas par où commencer, j’ai envie de tout voir en même temps ! Déjà les pièces qui sont cachées m’intriguent ! Et en même temps là-bas il y a une toile avec des couleurs qui m’attirent. J’ai l’impression d’être un papillon attiré par la lumière… »

Un très joli papillon alors. Je lui serre un peu plus la main.

« Et si nous faisions le tour de la pièce? Regarde, il y a une sorte de circuit en paillette sur le sol. Je suis sûr que le tableau coloré termine ce petit parcours. »

Je la tire vers l'arrière de mon fauteuil en souriant.

« Et si tu jouais la dame de compagnie. »

Bien que les muscles de mes bras soient assez développés, je commence à faiblir un peu. Peut être qu'elle devra m'embrasser à la fin de la soirée. M'enfin pour l'instant ça va. On pars vers la première alcôve pour tomber sur une statue représentant un couple enlacé, tellement fusionnel que c'est assez étrange.

« Tu sais à quoi ça me fait penser... Aux âmes soeurs. Je suis pas tellement porter sur cette histoire, mais pour une fois, j'y pense...en voyant ça. »

Je dois faire une tête bizarre parce que ma soeur se moque de moi. C'est vrai en plus ! Je rêve.

« On continue avant que je me mette à penser des choses complètement différentes de moi? »


© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Sam 19 Avr - 10:12

« Mais j'ai fais ça une grande partie de ma vie ! Oh, tu sais...ça n'étonnera personne si tu le dis. »

Je le pousse gentiment. Comme si j’allais laisser qui que ce soit insinuer qu’il pourrait avoir une mauvaise influence sur moi ! Je ne laisse déjà personne penser ça des personnes qui ne comptent pas, alors ce n’est pas demain la veille que ça pourrait arriver avec une personne importante pour moi. Et de toute manière, je m’influence suffisamment toute seule. Je n’ai besoin de personne pour faire des âneries. Mon aîné se moque de moi alors que j’avoue être perdue, mais je ne m’en vexe pas le moins du monde. Il semble heureux, puis il a quand même des raisons de rire de sa petite sœur de cœur. Avouez qu’il faut être sacrément atteint pour ressentir ce genre de sentiment.

« Et si nous faisions le tour de la pièce? Regarde, il y a une sorte de circuit en paillette sur le sol. Je suis sûr que le tableau coloré termine ce petit parcours. »
« Oh ! Trop mignon ! »

Je n’avais pas baissé la tête, donc je ne risquais pas de le voir, ce chemin, mais c’est vraiment trop mignon ! Ca a un côté exubérant, presqu’enfantin. J’adore ! Se Jong m’attire à l’arrière de son fauteuil. Je pose immédiatement mes mains sur les poignées. Il doit être fatigué, ça se comprend parfaitement.

« Et si tu jouais la dame de compagnie. »
« A vos ordres ! »

Même avec ma force de mouche, je devrais bien y arriver ! En tout cas dans les films et les dramas que regarde Maman et qu’elle m’a presque obligée à regarder pendant ma convalescence, ça avait l’air plutôt simple. Je force un peu pour commencer à avancer mais finalement, ce n’est pas compliqué du tout. Enfin pas trop quoi. De toute manière, je déborde d’énergie ! A tous les sens du terme d’ailleurs… J’aurais peut-être du repasser voir mon partenaire avant de partir… Attendre jusque demain matin risque d’être compliqué… Enfin tant pis. Ce ne sera pas la première fois que je fais durer une charge. On se dirige vers la première alcôve, et je prends soin de suivre le petit chemin scintillant au sol. Et là, lorsque je relève la tête, mon regard se pose sur une sculpture grandeur nature qui me laisse sans voix. Encore. Deux corps aux courbes pures s’enlacent. J’admire la perfection de l’instant capturé. Ils ont l’air de ne faire qu’un. Je m’attends presque à les voir bouger.

« Tu sais à quoi ça me fait penser... Aux âmes soeurs. Je suis pas tellement porter sur cette histoire, mais pour une fois, j'y pense...en voyant ça. »

Lee Se Jong qui parle volontairement d’âme sœur ? On aura tout vu ! Je ris un peu, taquine et moqueuse bien qu’il ait sans doute raison.

« Un couple d’âmes sœurs a peut-être pris la pose pour cet artiste… Tu crois que c’est vraiment comme ça quand on est avec son âme sœur ? »

Deux corps qui semblent s’imbriquer parfaitement, deux âmes qui se complètent. Ca donne envie. Sauf que je ne rencontrerai jamais la mienne. J’aurais pourtant adoré que Grace soit ma moitié, l’âme qui m’est destinée…

« On continue avant que je me mette à penser des choses complètement différentes de moi? »

Se Jong me tire de mes pensées et de ma contemplation. Je ramène un grand sourire sur mes lèvres.

« Tu t’attendris, Oppa ! »

Je le taquine un peu avant de nous éloigner, un peu à regret. J’aimerais être capable de faire ce genre de choses. J’aimerais aussi être capable d’être heureuse. J’aimerais que mon âme sœur me trouve et chasse tous les doutes en moi. Mais ça n’arrivera jamais, alors inutile d’y penser. Je nous avance jusqu’à l’œuvre suivante et pique un fard en posant mon regard sur le tableau. Deux corps nus enlacés dans une position plutôt explicite y sont représentés. On ne voit pas leurs visages, la chevelure de l’un des personnages cachant la figure de l’autre. La peinture est d’un réalisme tel que ça me met mal à l’aise. Sans le vouloir vraiment, je me suis mise à côté de mon aîné, délaissant un instant mon poste de dame de compagnie, sans penser que Se Jong ne manquera pas de remarquer la couleur pourpre de mes joues. Je jette de brefs regards au tableau, curieuse et gênée à la fois.

« Dis Oppa… Il y a d’autres choses de ce genre plus loin ? »

Je me retourne brusquement vers lui, prenant conscience d’une interprétation possible de ma question.

« C’est pas que j’ai envie d’en revoir hein ! C’est juste pour savoir à quoi m’attendre ! Je t’avoue que je n’ai pas pensé que ce genre de représentation pouvait coller avec le thème de l’amour… »

Et je rougis encore. Le seul fait de penser à ce qu’il pourrait y avoir plus loin m’embarrasse. Je déteste ça ! Comment font certaines filles du lycée pour parler de « ça » sans gêne alors que je me métamorphose en tomate pour une simple pensée ? Je sens que Se Jong va encore se moquer… Lui ne rougit pas le moins du monde à ces idées. Bien évidemment, puisqu’il a de l’expérience dans ce domaine. Et je suis sûre que Grace non plus n’aurait pas rougi devant ça. Je détourne le regard dans l’espoir que mes joues déjà bien rouges ne s’enflamment pas plus encore. Kang Ae Ri, ou l’art d’avoir l’air d’une femme mais de rester une éternelle enfant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Ven 25 Avr - 20:27


Admire & Critique
Se Jong Oppa & Riri-ah



" Un couple d’âmes sœurs a peut-être pris la pose pour cet artiste… Tu crois que c’est vraiment comme ça quand on est avec son âme sœur ? »

Je réfléchis un instant, fronçant les sourcils. J'en sais strictement rien, pour moi l'âme soeur n'est qu'une chimère. Je trouve dommage que certains twao s'accrochent à ça, oubliant les personnes qui sont près d'eux. Hyun Hee fait partie de ces cas là. Un idiot.

" Tu sais, j'en sais rien du tout. Il parait que les âmes se complètent, qu'elles sont parfaitement heureuse ensemble... mais j'y crois pas. Puis c'est pas avec mes parents pour exemple que je changerai d'avis."

Je secoue la tête alors qu'elle me pousse vers la prochaine alcôve. J'hésite à rire bien fort alors que ma petite soeur s'approche de moi, les joues rouges évidemment. Faut dire que je ne m'attendais pas à ce genre de tableau non plus. Une parfaite scène d'amour comme j'ai souvent pratiqué. Mais pas tellement ma Ae Ri....fort heureusement d'ailleurs.

« Dis Oppa… Il y a d’autres choses de ce genre plus loin ? C’est pas que j’ai envie d’en revoir hein ! C’est juste pour savoir à quoi m’attendre ! Je t’avoue que je n’ai pas pensé que ce genre de représentation pouvait coller avec le thème de l’amour… »

J'éclate de rire face à son minois effarouché.

" C'est fou comme j'aimerai qu'il y en ai d'autres moi! Juste pour voir tes joues rosirent encore plus ! Tu es vraiment marrante Riri-ah. Je me demande comment tu feras le moment venu....Bien que je souhaite qu'il n'arrive pas de si tôt."

C'est vrai quoi...elle est trop innocente et fragile pour être dévergondé maintenant. Je le refuse. Je reprend les bords de mon fauteuil pour avancer dans la prochaine alcôve.

" Tu viens Princesse ?! Tu vas pas rester bloquer sur ce tableau quand même."

Je m'amuse comme un petit fou de ses réactions. Une fois de plus, nous sommes devant un tableau. Mais il est plus dérangeant pour moi cette fois-ci. Parce qu'il représente une femme et un homme sous un arbre tenant entre leur bras un bébé. Une parfaite image de la famille. Une autre forme d'amour, que malheureusement je n'ai pas eu. Je détourne le regard.

" Je suis plus gêné par ce genre de peinture que par le dernier."

Je fais la moue, regardant mes jambes un instant. Mes parents sont dans la salle à côté, mais pourtant je me sens orphelin.


© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Lun 28 Avr - 9:11

" Tu sais, j'en sais rien du tout. Il parait que les âmes se complètent, qu'elles sont parfaitement heureuse ensemble... mais j'y crois pas. Puis c'est pas avec mes parents pour exemple que je changerai d'avis."

Evidemment. Je hausse les épaules, apparemment indifférente alors que ça me travaille quand même, et nous dirige vers la suite. Et là, bien évidemment, mon aîné se moque de moi. Il ne peut pas s’en empêcher. Je suppose que si je me voyais, je me moquerais aussi de moi. C’est sans doute idiot de réagir ainsi pour une simple peinture, mais je n’y peux rien. Et lui, ça le fait rire. Je prends une mine boudeuse, pour le principe, et parce que ça me permet d’échapper à ma gêne.

" C'est fou comme j'aimerai qu'il y en ai d'autres moi! Juste pour voir tes joues rosirent encore plus ! Tu es vraiment marrante Riri-ah. Je me demande comment tu feras le moment venu....Bien que je souhaite qu'il n'arrive pas de si tôt."
« Le moment venu ? »

Je le fixe, curieuse, cherchant à comprendre ce qu’il entend par là. Et l’illumination se fait. Nouveau fard, j’ouvre la bouche pour rétorquer, choquée par cette idée.

« Oppa ! Ne dis pas n’importe quoi ! »

Et moi de gonfler mes joues façon hamster. Comme si ce genre de chose pouvait arriver ! Je ne suis qu’une gamine, je n’ai rien de désirable, et je ne veux désirer personne. Même pour Grace, ça s’arrête à de chastes baisers. Et puis… Non ! On arrête d’envisager ce genre de chose. Ca n’arrivera pas. Un point c’est tout.

" Tu viens Princesse ?! Tu vas pas rester bloquer sur ce tableau quand même."
« Arrête de te moquer ! »

Se Jong a repris les commandes de son fauteuil et moi celles de mon esprit. Nouveau tableau, nouveau genre. Je me sens beaucoup plus à l’aise, ce qui n’est pas du tout le cas de mon Oppa.

" Je suis plus gêné par ce genre de peinture que par le dernier."

Je me tourne vers lui et remarque que son regard ne porte plus sur l’œuvre mais sur ses jambes. Je suppose que lui n’a pas connu ce genre de chose. Il a une définition de ce qu’est une famille différente de la mienne. D’après ce qu’il m’a dit et ce que j’ai toujours vu, il est tout simplement matériel, très axé sur la préservation des apparences. Un amour comme un autre, mais je comprends que ça le chagrine. Opération remontage de moral enclenchée.

« Ca manque carrément de réalisme ! Ca fait publicité ! Franchement, où t’as vu un endroit comme ça sans papillons, d’enfants qui se cassent la figure, … ça manque de vie ! »

Je dégaine mon téléphone portable, met ma tête au niveau de la sienne et nous prends en photo. Je lui laisse mon portable entre les mains en annonçant tout simplement.

« Voilà ! Ce que tu regardes est une vraie représentation de famille. Tu vois, ça n’a rien à voir avec celle-là. »

L’argumentation est en papier de soie, certes, mais j’espère au moins lui rappeler qu’il n’est pas seul. Même si sa famille biologique ne tient pas à lui comme il aimerait qu’elle le fasse, il doit savoir qu’il s’est créé une famille sur mesure, avec des gens pour qui il compte en tant que personne et sur qui il peut compter, quoiqu’il arrive. Une famille qu’il m’a laissé intégrer.

Je reprends mon poste derrière son fauteuil et chasse Se Jong de là, non sans avoir déposé un furtif baiser sa joue, nous emmenant vers la prochaine œuvre, bien camouflée dans son alcôve. Je la fixe, perplexe. Il ne semble rien y avoir d’autre qu’une tente, blanche. Je lance un regard amusé, presque moqueur à mon aîné avant de lire la pancarte explicative. Sur laquelle se trouve un tout petit interrupteur. Que je presse sans réfléchir ni lire. Se dévoile alors un spectacle sublime. Sous la toile posée batifolent de petits papillons. Mon regard s’illumine.

« Trop beau… Ca me rappelle les papillons après lesquels je courais quand j’étais petite ! »

Je pose ma main sur l’épaule de Se Jong. Si je m’écoutais, ma s’installerais à terre, assise en tailleur. Mais je doute qu’il soit convenable pour une jeune femme en robe de s’installer ainsi dans un endroit comme ça. J’adore les papillons, depuis toujours, et ça me rappelle mes courses effrénés d’enfant maladroite, à cette époque où Woon courait avec moi en riant, sous les regards rieurs et bienveillants de Hwan et de Seo Min qui parfois participaient au jeu. C’était le temps où je n’avais peur de rien. Je ne parviens pas à empêcher mon masque de s’effriter, laissant transparaître un instant ma nostalgie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Mer 30 Avr - 23:16


Admire & Critique
Se Jong Oppa & Riri-ah



Elle est trop innocente. Je me moque encore d'elle quand nous arrivons devant le prochain tableau. Ma réflexion la fait sortir de ses gonds.

« Ca manque carrément de réalisme ! Ca fait publicité ! Franchement, où t’as vu un endroit comme ça sans papillons, d’enfants qui se cassent la figure, … ça manque de vie ! »

Je sais qu'elle dit ça seulement pour me remonter le moral. Elle sait que je suis blessé quand je vois un rêve d'enfant: avoir une vraie famille. Mais je suis devenu tel que je suis à cause de ma situation familiale. En réfléchissant, j'ignore si ça aurait changer quelque chose que je sois aimé simplement pour être Lee Se Jong et pas l'héritier de la famille. Ae Ri me sort de mes pensées en me mettant son portable devant le nez, dans un mécanisme je prends une pause alors qu'elle prend une photo de nous deux.

« Voilà ! Ce que tu regardes est une vraie représentation de famille. Tu vois, ça n’a rien à voir avec celle-là. »

Un sourire éclaire mes traits. Oui, elle a raison. J'ai une merveilleuse famille, composée de personnes que j'aime vraiment et que j'apprécie tel qu'ils sont autant qu'ils me connaissent pour ce que je suis.

« C'est vrai, tu es merveilleuse Riri-ah. On va peut-être faire quelque chose de toi. »

Je lui tire la langue et ajoute qu'elle va devoir m'envoyer la selca qu'elle vient de prendre. Une photo de plus a placé sur mon mur souvenir. Il commence à bien se remplir d'ailleurs.
Elle me repart à sa place de dame de compagnie après un furtif baiser sur ma joue. Je respire mieux en changeant d'oeuvre d'art. C'est quoi encore ça? Ma petite soeur appuie sur l'interrupteur, sans prendre le temps de lire la pancarte. Des papillons volent sous la petite tente blanche, donnant un spectacle poétique. C'est très beau.

« Trop beau… Ca me rappelle les papillons après lesquels je courais quand j’étais petite ! »

« Je te vois bien courir après les papillons et finir par te prendre les pieds dans l'herbe parce que tu avais le nez trop en l'air. La petite Ae Ri sur les fesses riant aux éclats de sa propre chute, c'est une belle vision. »

Je pouffe un peu alors que son regard est emprunt de mélancolie. Je presse sa main sur mon épaule pour qu'elle me regarde. Lorsqu'elle le fait je lui lance un magnifique sourire.

« Les bons souvenirs sont le moyen de penser aux personnes qui ne sont plus là. Ils nous apportent la joie des sourires de ces moments. Souris Riri-ah alors Seo Min vivra. »

Je suis un brin romantique là...mais je pense réellement ce que je dis. Je ne dis pas de paroles en l'air.

Je reprends mon fauteuil en main et pars vers le reste des oeuvres des alcôves, qui effectivement sont sur le thème de l'amour. Le dernier tableau est le très grand.

« Petite soeur! Je suis soufflé...c'est wow. »

Oui, Se Jong a le souffle coupé. J'aime l'art, normal d'avoir ce genre de réactions, j'en connais une qui va encore se moquer.


© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Dim 4 Mai - 8:20

« C'est vrai, tu es merveilleuse Riri-ah. On va peut-être faire quelque chose de toi. »

Grand sourire, puis tirage de langue réciproque. Bien sûr qu’on va pouvoir faire quelque chose de moi ! Je m’interroge encore sur le quoi, mais on pourra faire quelque chose de moi. Tant que j’arrive à faire sourire les autres, tout me conviendra. Je promets à Se Jong de lui envoyer la photo avant de ranger mon téléphone dans la petite pochette que je trimballe. Puis nous arrivons devant la tente aux papillons et je m’émerveille.

« Je te vois bien courir après les papillons et finir par te prendre les pieds dans l'herbe parce que tu avais le nez trop en l'air. La petite Ae Ri sur les fesses riant aux éclats de sa propre chute, c'est une belle vision. »

C’était ce qui arrivait en général. Je tombais, et je riais, tandis que Woon se précipitait pour voir si j’allais bien. Si on oublie la cicatrice sur ma hanche, je n’avais jamais souffert des mes chasses au papillon.
Alors que je me perds dans mes souvenirs, je sens la main de Se Jong sur la mienne qui me ramène dans le présent. Je tourne la tête vers lui.

« Les bons souvenirs sont le moyen de penser aux personnes qui ne sont plus là. Ils nous apportent la joie des sourires de ces moments. Souris Riri-ah alors Seo Min vivra. »

Je force un sourire. Je sais qu’il a raison, ma tête en est consciente, mais le cœur est bien plus difficile à persuader. Personne n’arrivera jamais à lui faire entendre raison.

Nous continuons notre avancée, lentement rejoints par quelques visiteurs. Je m’émerveille souvent, rougis parfois, reste perplexe aussi quand il s’agit d’art contemporain – que je trouve incompréhensible – ou abstrait – que je trouve encore plus incompréhensible – et m’émeut sans cesse. Arrive enfin le dernier tableau, celui qui était plein de couleurs et qui m’attirait dès notre entrée. Il est immense, plein de silhouettes multicolores qui s’entremêlent, mixant leurs couleurs lorsqu’elles se rencontrent. C’est beau !

« Petite soeur! Je suis soufflé...c'est wow. »

Je baisse mon regard vers mon aîné, pour y trouver une toute autre personne. Encore une facette de sa personnalité dont j’ignorais l’existence. Une facette adorable et surtout très drôle ! Mon sourire devenu sincère s’étire jusqu’à mes oreilles tandis que je ne m’intéresse plus qu’à lui. J’attends qu’il me regarde pour fermer une fermeture imaginaire sur mes lèvres.

« Ca restera entre nous, promis ! »

Je me moque de lui, ouvertement, et je lui rends la monnaie de sa pièce. J’ai été soufflée en entrant ici, lui l’est alors que nous terminons la visite. Adorable.

« C’est la clôture parfaite à l’exposition. Une explosion d’amour. »

Je dépose à nouveau un baiser sur sa joue, emportée par un élan d’amour.

« Je plains les gens qui viendront ici seuls. Après tout ça, je n’ai qu’une seule envie, câliner tout le monde. »

Et je suis sincère.

« Ne t’inquiète pas, je me retiendrai. Je ne suis pas assez cinglée pour aller étreindre des inconnus. Surtout avec tes parents dans le coin.»

Non, je préfère donner tous mes élans d’amour à Se Jong, même si j’avoue qu’il n’est pas franchement pratique de le faire alors qu’il est dans cette position. Mais il en faut bien plus pour m’arrêter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Sam 14 Juin - 19:54


Admire & Critique
Se Jong Oppa & Riri-ah



« Ca restera entre nous, promis ! »

Elle mime une fermeture éclair sur sa petite bouche rose. Je lui tire la langue comme un enfant.

« Je vois que l'on aime se moquer. »

« C’est la clôture parfaite à l’exposition. Une explosion d’amour. »

J'hoche simplement la tête. Je suis parfaitement d'accord avec ses propos. Tellement que l'étage réservé aux expositions permanentes me tentent plus. Surtout que je ne sais pas si elle est ouverte pour cette soirée d'ouverture. Mais je m'en fiche totalement devant ce tableau de fin. Il est parfait. Je demanderai à la directrice s'il est à vendre. Normalement tout ce qui est exposé l'est. Donc j'ai bon espoir de pouvoir l'acquérir. Mais est-ce que je le donne à Riri? Ou je le garde chez moi pour qu'elle se sente bien quand elle viendra? Je crois que je vais faire ça. Ca mettra de la couleur dans mon appartement.

« Je plains les gens qui viendront ici seuls. Après tout ça, je n’ai qu’une seule envie, câliner tout le monde. »

Je la regarde, les yeux légèrement écarquillés.

« Ne t’inquiète pas, je me retiendrai. Je ne suis pas assez cinglée pour aller étreindre des inconnus. Surtout avec tes parents dans le coin.»

J'éclate de rire.

« Je te remercie de cette considération. Je suis pas sûr qu'ils apprécient tes élans d'amour spontanés...puis j'aime être le seul pour qui tu donnes des câlins pour ce soir.»

La fin de l'exposition sonne également le retour dans le hall pour nous. Mais aussi la foule qui s'agglutine déjà devant les œuvres, heureusement que nous avons fait notre tour avant. Je pousse mon fauteuil vers le hall, regardant si Ae Ri me suit encore. Mes parents arrivent vers nous. Ma mère a un grand sourire aux lèvres alors que mon père la tient par la taille. Je les observe un peu dépité par cette attitude. Si fausse. Ils s'apprécient mais je ne suis pas sûr que ce soit réellement de l'amour. Enfin...qu'est-ce que j'en sais vraiment?

« Se Jong. Tu devrais aller voir les artistes avec ta jeune amie. »

Elle s'éloigne de nous après m'avoir caresser la joue. Je hausse les épaules après ce geste. Mon père reste un instant devant nous.

« Merci Kang Ae Ri de prendre soin de notre fils. J'espère que vous passez une bonne soirée. A plus tard. »

« On partira peut-être avant vous, Appa. »

Il me sourit avant de me dire de faire attention. Il part rejoindre sa femme, en me pressant l'épaule lui aussi. Alors que j'avance une fois de plus vers le hall, je remarque Riri ne suit plus.

« Ah. Je sais que je t'ai dis que mes parents me considéraient comme un héritier, mais mon père est assez sympa. Autant je l'appelle Appa que ma mère, c'est seulement "Mère". Ne t'en formalise pas plus. Tu viens. Les artistes sont par là. »

J'avoue ma situation familiale n'a rien de banale. Ni à envier d'ailleurs. Parfois j'aimerai changer ce cadre pesant. Même si je suis habitué à mon argent, mon indépendance. Je suis quand même fils d'un chaebol. Ce qui veut dire: héritier de l'entreprise et fiançailles que je refuse. J'attrape un sushi sur le buffet et j'en tend un à ma petite soeur.

« Mangeons avant d'aller parler aux peintres et autres...on partira après. Je commence à fatiguer. »

Et je commence à manquer d'énergie. J'espère qu'elle ne le remarquera pas.



© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Admire & Critique   Dim 15 Juin - 10:57

« Je te remercie de cette considération. Je suis pas sûr qu'ils apprécient tes élans d'amour spontanés...puis j'aime être le seul pour qui tu donnes des câlins pour ce soir.»

Je souris face à la fin de sa tirade. C’est adorable. Et amusant à la fois. C’est fou cette manie qu’ont les gens à qui je tiens particulièrement de vouloir l’exclusivité de mes démonstrations d’amour. Je me plais à croire qu’ils tiennent vraiment à moi et qu’ils ont peut-être un peu peur de perdre mon affection. Amusée, je lui fais un clin d’œil en articulant un silencieux « oui, chef ! ». Puis nous quittons l’exposition tandis que les gens commencent à vraiment s’amasser autour des œuvres. Ils sont bruyants. J’avoue ne pas trop apprécier cette nouvelle ambiance, mais on ne me demande pas de l’apprécier, n’est-ce pas ? Nous rejoignons donc de nouveau le hall et les parents de Se Jong nous rejoigne. Je les salue encore poliment.

« Se Jong. Tu devrais aller voir les artistes avec ta jeune amie. »

Madame Lee s’éclipse après avoir caressé la joue de son fils. Je tâche de ne pas laisser paraître mon étonnement. Je croyais qu’elle se fichait de son fils…

« Merci Kang Ae Ri de prendre soin de notre fils. J'espère que vous passez une bonne soirée. A plus tard. »
« C’est un plaisir. »

Ne sachant trop quoi dire de plus et n’ayant surtout pas envie de m’étendre sur la relation que Se Jong et moi entretenons avec son père, je me contente de le saluer avec toute la politesse nécessaire.

« On partira peut-être avant vous, Appa. »

Appa ? Ok, là, j’ai du louper un épisode ou mal comprendre. Il va falloir qu’on éclaircisse ce point parce que je ne comprends rien du tout là. Je reste immobile, trop perdue dans mes pensées pour faire attention à ce qui m’entoure.

« Ah. Je sais que je t'ai dis que mes parents me considéraient comme un héritier, mais mon père est assez sympa. Autant je l'appelle Appa que ma mère, c'est seulement "Mère". Ne t'en formalise pas plus. Tu viens. Les artistes sont par là. »

Je sursaute en entendant mon ami me parler à nouveau. Et il m’explique un peu la situation. Je lui souris, relativement satisfaite de cette explication. C’est vrai que son père a l’air plutôt sympa, moins strict que sa femme. J’acquiesce au changement de sujet, ou plutôt à la proposition d’aller rencontrer les artistes. Se Jong se dirige vers le buffet et je le suis sans réfléchir. Il me tend un sushi. Voilà qui me rappelle que j’ai toujours du mal à me nourrir correctement… Mais je ferais encore un effort, comme toujours, parce que je ne veux pas que Se Jong s’inquiète. Il sait pour les cauchemars, il sait pour la cicatrice, mais il ne sait pas toutes les choses quotidiennes qui me demandent des efforts.

« Mangeons avant d'aller parler aux peintres et autres...on partira après. Je commence à fatiguer. »
« Oui, chef ! »

Je mange lentement le sushi pour ne pas avoir à en prendre un autre trop rapidement. Garder les apparences sauves est tout un art, un art que je maîtrise mais qu’il m’arrive de laisser échapper. Lorsque Se Jong semble avoir terminé et paraît convaincu que je n’ai réellement plus faim, je l’observe. Pendant tout le temps où il était à l’hôpital, c’est moi qui ai chargé avec lui, sans qu’il me le demande. J’ai appris à reconnaître ses demandes tacites et à lire sur ses traits le manque d’énergie. Et c’est le cas en ce moment. Malgré tout, je fais comme si je n’avais rien vu et me contente d’acquiescer, tout sourire. Je le pousse vers les artistes sans me départir de mon sourire et nous nous présentons tous deux à eux avant de nous lancer dans une courte mais intéressante conversation avec quelques uns d’entre eux. Nous parlons notamment du tout dernier tableau et je ne peux m’empêcher de laisser ressortir mon naturel jovial et extatique en expliquant mon sentiment à son artiste. Qu’on me prenne pour une enfant ne me dérange pas pour le moment. Pas devant Se Jong et des gens qui ne me connaissent pas et que je ne reverrai sans doute jamais.

Notre échange se clôt lorsque d’autres adultes s’approchent pour féliciter les artistes. Alors Se Jong et moi nous retirons. Mais au lieu de partir immédiatement, je nous dirige vers les toilettes.

« L’avantage dans ce genre d’endroit, c’est qu’elles sont toujours plus ou moins au même endroit et qu’il y a rarement du monde. »

A vrai  dire, je n’ai pas envie d’y aller, mais je me doute que Se Jong a besoin d’une charge et je veux pouvoir le soulager rapidement. Je doute qu’il apprécie de devoir faire ça à vue de son chauffeur, et là, nous sommes parfaitement isolés. Je me penche vers son visage, lui demande l’autorisation puis laisse nos lèvres se toucher pour sentir mon énergie aller rejoindre son corps. C’est instantané. Il a l’air d’aller beaucoup mieux lorsque le contact est rompu. Je me surprends à penser que s’il avait été mon partenaire après la disparition de Seo Min, les choses auraient pu être moins difficiles pour moi.

« Allons-y, Oppa ! Nous pouvons rentrer ! »

Je n’ai pas envie de le quitter, pas envie de rentrer chez moi, mais il le faut, n’est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Admire & Critique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Admire & Critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Admire & Critique
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» Critique de la raison pure [essai]
» Cap coup critique
» Brigade spéciale - Umberto Lenzi [Ciné/Critique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Gangnam
강남
 :: Quartier des affaires
-