Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 We need to talk, now !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: We need to talk, now !   Mer 2 Avr - 18:40

We need to talk, now !

Se Jong & Eden
Le 26 juin 2013 à 14h00

A

ssise sur un banc, j'attend patiemment l'arrivée de Se Jong. Il m'a donné rendez-vous ici, pour discuter. J'ai toujours appréhendé ce moment, mais maintenant que c'est concret j'ai une boule qui se forme tout au fond de mon estomac. Et c'est très désagréable. Mais il fallait bien que cela arrive un jour: Se Jong et moi se rencontrant réellement. Non pas avec empressement parce qu'on est dans le même jeu idiot. Une vraie rencontre, qui est censée nous mener à une vraie discussion. J'espère seulement que l'on arrivera à trouver un accord. Les conseils de Hyun Hee et Yun Ji se bousculent dans ma tête, et j'ai soudainement peur de faire une erreur. De dire des bêtises aussi grosses que moi et de passer pour la première demeurée. Mon pied s’agite, mélange de stress et d'impatience. Comment sera-t-il avec moi ? Portera-t-il un masque ou bien n'hésitera-t-il pas à me montrer sa haine pour moi ? Me hait-il réellement ? Est-il gentil ? D'après Ae Ri, il l'est. Mais c'est également un coureur de jupon, et d'après ce que j'en pense la mariage n'a pas l'air de le rendre joyeux... Au moins, nous serons déjà d'accord sur un point.

Lorsque j'ai reçu son message me demandant de l'attendre au parc, j'ai d'abord été surprise. Je ne pensais pas qu'il le ferait un jour, et que mon numéro lui ai servi. J'étais persuadée que notre première vraie rencontre se passerait à un dîner en famille. Celui où les parents se décident enfin à faire rencontrer les fiancés à l'autre famille. Et aussi l'un à l'autre. Enfin bon, ceci arrive dans le meilleur des cas. Dans le pire, les fiancés ne se découvrent que le jour de leur mariage. Je regarde autour de moi, ne voyant toujours rien. Le vent souffle doucement, presque comme une caresse. Le soleil chauffe mon visage, éclaire les arbres et les fleurs du parc tandis que le ciel rayonne d'un bleu éclatant. C'est véritablement une belle journée, ce qui me met de bonne humeur. Tout ce que je souhaite c'est qu'elle reste inchangée. Ce qui n'est pas certain. Je sort mon téléphone de ma poche pour vérifier les messages. L'endroit: Parc Yeouido. Heure: 14H00. Non, je ne me suis pas trompée. En attendant, j'observe tout ce qui se dresse autour de moi. Une nature belle et bien entretenue, des enfants qui jouent dans le bac à sable plus loin, leurs mères qui les surveillent tout en se racontant des ragots. Un homme qui promène son husky, un frisbee à la main. Une jeune fille qui prend les plantes en photo de l'autre côté du parc.

Un mouvement attire mon regard, et par réflexe je me lève d'un seul coup, laissant rouler ma bouteille d'orange au sol et mon sachet de donuts sur le banc. Qu'est-ce que j'ai l'air idiote. C'est un homme en fauteuil roulant qui semble s'avancer vers le banc. Ne le reconnaissant pas, je m'occupe de ramasser ma bouteille et de remettre le sachet droit e remerciant le ciel qu'aucuns donuts ne soit tombé. J'ai acheté ça pour combler et ne pas venir les mains vide. J'espère juste que Se Jong aimera ce genre de petites douceurs. Je me rassied sur le banc lorsque l'homme en fauteuil arrive à ma hauteur. Les yeux écarquillés, je me sens encore plus idiote de l'avoir ignoré. J'essaie de cacher mon étonnement. Ne sachant comment lui dire bonjour, je tend la main pour attraper la sienne, la serre doucement, puis la relâche. Pourquoi est-il en fauteuil ? Qu'est-ce qui lui est arrivé ?


    « Se Jong je... Qu'est-ce qu'il t'es arrivé ? » Bip. Trop personnel. Rattrape toi Eden. « Enfin, je veux dire... Si tu me l'avais dit je me serais déplacée moi-même jusque chez toi. Ça t'aurait évité de venir jusqu'ici... »


D'un seul coup, tout s'embrouille dans ma tête. J'oublie tout l'ordre que j'y avait mis avant, me questionnant sur les raisons de ce qu'il lui est arrivé. Pas que je porte spécialement Se Jong dans mon coeur. Au contraire. Mais je n'aime pas voir des personnes dans de telles situations. C'est vraiment horrible, et je ne souhaite ça à personne. Pas même à mon pire ennemi. Je m'inquiète légèrement pour mon fiancé, essayant de ne pas le montrer et de me calmer lentement. Tout ça me rappel l'accident avec Ae Ri, et je ne veux plus y penser. Je prend alors mon sachet entre les mains, et tente un sourire pour bien commencer. J'ai beau ne pas spécialement l'apprécier, je ne suis pas diabolique non plus. Je tend alors le sachet pour qu'il soit plus proche de lui.


    « J'ai acheté des Donuts. Prend celui que tu veux. Enfin si tu en veux un... »


Je plaide coupable pour ma tentative d'amadouer ce jeune homme. Mais il faut réellement que je me calme, et je pense manger un Donuts à mon tour lorsqu'il en aura, ou non, pris un. Je me demande comment il va me parler de notre mariage, et ce qu'il en pense lui. C'est idiot d'avoir peur de sa réaction. Mais je ne peux pas m'en empêcher. C'est plus fort que moi...

code by Mandy


Dernière édition par Eden A. Rosebury le Sam 12 Juil - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Dim 6 Avr - 1:14


We need to talk now
Eden & Se Jong

L'infirmière est passée ce matin, ainsi que Hae Jin. J'étais pas super heureux de la voir, mais au moins, je n'allais pas me décharger dans la journée. Normalement. Je suis tellement crevé en ce moment, que je devrais avoir un donneur avec moi à longueur de temps. Je soupire alors que je pense que c'est aujourd'hui que je vais voir Eden. Ma fiancée. C'est moi qui est réclamée à la voir pourtant je ne suis absolument pas ravi. Mais si je ne met pas les choses au clair maintenant, j'ai bien peur que nous serions pas sur la même longueur d'ondes. Mon chauffeur m'emmène au parc Yeouido où j'ai organisé le rendez-vous. J'avoue que j'avais surtout envie de prendre l'air et de changer d'espace. Malheureusement je n'ai pas pu prendre Nun avec moi. En fauteuil roulant, j'ai du mal à la tenir en place. Je m'avance sur une allée, m'éloignant de la voiture. Je cherche du regard la belle occidentale. C'est une belle journée, mon débardeur et mon short sont de rigueur par un temps pareil. Les enfants jouent sur l'herbe, les familles se promènent....ils passent de bons moments et moi je vais certainement me prendre la tête avec une fille. Génial.

Je repère enfin Eden assise tranquillement sur un banc, bien qu'elle a plutôt l'air nerveuse. Elle me voit soudainement, elle se lève faisant tomber sa bouteille au sol. Elle se reprend rapidement, la ramassant à la va-vite. J'esquisse un sourire...elle ne m'a pas reconnu. Affligeant. Je suis juste dans un fauteuil, pas défiguré non plus. Alors que j'arrive près d'elle, elle me tends la main que je serre sans grande passion.

« Se Jong je... Qu'est-ce qu'il t'es arrivé ? Enfin, je veux dire... Si tu me l'avais dit je me serais déplacée moi-même jusque chez toi. Ça t'aurait évité de venir jusqu'ici... »

« Accident de voiture. Je t'ai demandé de venir ici, ce n'était pas pour rien. J'avais besoin de sortir.»

Franchement, elle est stupide ou quoi? J'ai moi-même décidé de l'endroit, c'était pas pour lui faire plaisir.

« J'ai acheté des Donuts. Prend celui que tu veux. Enfin si tu en veux un... »

Je hausse un sourcil, avant d'en saisir un. Je ne suis pas non plus mal élevé. Je ne l'aime peut être pas, mais elle fait tout pour tenter de m'amadouer. Comme si je lui réservais une sentence affreuse. Enfin, je pourrais mais je m'abstiendrais. Hyun Hee m'a même envoyé un message...comme quoi. "Ne sois pas un obstacle à son bonheur" La blague...qu'elle ne le soit pas au moins alors. Je me place face à elle, le seul avantage du fauteuil, rester assis. Je ne sais pas vraiment pas où commencer. Pour une fois, j'essaye de me contenir un minimum. Est-ce que je dois mentionner de but en blanc le mariage? Je mâche lentement mon donut pour me permettre de réfléchir un peu. J'observe également ma fiancée. Elle est jolie, à de bonnes manières, elle se tient droite et son regard est franc. Je dois dire qu'un de ses défauts, est d'avoir pour ami ou autre chose Yun Ji. Ce type au cerveau dérangé. Je fronce les sourcils en repensant à lui.

« Je ne veux pas me marier avec toi. Que les choses soient claires. Je sais pas ce que tu en penses, mais devoir être obligé d'être avec une personne que je n'ai pas choisie ne fait pas parti de mon avenir. J'aimerai savoir ce que toi, tu en penses? »

Bon, je suis peut être un trop sec dans mes paroles. La pauvre fille n'a rien demandé non plus. Mais je ne peux pas m'empêcher de la détester parce qu'elle représente ce que je déteste, une chaine autour de mon cou. Bien que là, ce soit une bague à l'annulaire. Je soupire.

« Tu as le droit de parler sans fioriture. Te gênes pas. Je déteste quand on a pas de franc parler, puis personne ici ne te demande d'être quelqu'un d'autre. »

C'est vrai quoi...je ne vais pas me gêner pour me montrer tel que je suis...ou presque. Ae Ri et Joon Hee sont capables de dire comment je suis réellement.



© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Sam 19 Avr - 20:58

O

h... C'est donc un accident de voiture qui l'amène ici. Je retiens sur mes lèvres toutes les questions qui traversent mon esprits. Des questions stupides et sans importances, que je ne peux pas lui poser. Je préfère de loin lui tendre mon paquet de Donuts, presque comme un signe de paix. C'est loin d'en être un. Je déteste son nom. Je déteste le lien qui existe entre nous. Je déteste ce destin que je suis forcée d'accomplir. Je déteste son existence, à lui. Finalement, il accepte tout de même d'en prendre un, je pose le paquet à côté de moi. Je n'ai pas réellement faim. Je le laisse l'engloutir, analysant chacune de ses mimiques. Il semble être totalement perdu dans ses pensées. Est-il aussi embêté que moi ? Aussi tendu ? Ou aussi gêné face à notre situation ? Au fait que nous soyons promis l'un à l'autre ? Je m'apprête à parler lorsqu'il me devance. Le silence entre nous devenant bien trop pesant.

    « Je ne veux pas me marier avec toi. Que les choses soient claires. Je sais pas ce que tu en penses, mais devoir être obligé d'être avec une personne que je n'ai pas choisie ne fait pas parti de mon avenir. J'aimerai savoir ce que toi, tu en penses? » Il soupire. « Tu as le droit de parler sans fioriture. Te gênes pas. Je déteste quand on a pas de franc parler, puis personne ici ne te demande d'être quelqu'un d'autre. »

Se Jong est loin d'être comme je me le suis imaginé. Etant un promis choisi par mes parents pour garder notre fortune et la fusionner à une autre, je pensais que le jeune homme en question serait un bon petit fils de bonne famille. Finalement il a l'air d'en être bien loin. Sa façon de parler est directe, et crue. Et je dois bien avouer que tout ça me soulage. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens soudainement plus légère. Comme si le fait qu'il ait été un vulgaire fils à papa aurait changé quelque chose... Un soupire traverse mes lèvres et je suis légèrement moins tendue. Ses mots me frappent alors de plein fouet : personne ici ne te demande d'être quelqu'un d'autre. Ces mots m'apaisent, me font du bien. Je n'ai pas à porter le masque de la petite bourge aux bonnes manières. Cependant, je préfère tout de même garder une bonne apparence et ne laisse ni mon dos s'affaisser, ni mon regard défaillir. Je ne veux pas non plus avoir l'air d'une totale idiote. Ce qui serait possible, me connaissant. Comme chaque fois que je m'apprête à livrer mes pensées, je mordille légèrement ma lèvre.

    « Je ne veux pas de ce mariage non plus. J'ai autant envie d'embrasser une limace que de t'épouser... Non pas que tu sois repoussant ! Non ! » Pourquoi je fais des boulettes moi ? Pourquoi ? « Je veux dire... J'ai toujours rêvé de vivre ma vie avec l'élu de mon cœur. Et je sais que ce n'est pas toi. Je ne veux pas vivre avec une quelconque personne. Au moins, nous sommes d'accord sur ce point. »

Sans chercher à argumenter plus, je croise mes jambe et fixe toujours Se Jong. Je ne sais pas s'il comprendra la vérité cachée derrière mes mots. Et si c'est le cas, je souhaite au plus profond de moi qu'il ne haïsse pas les twaos... Car je pense qu'il me déteste déjà bien assez. Car oui, pour moi l'élu de mon cœur est mon âme sœur, et l'âme sœur est loin d'être une quelconque personne. Je veux me sentir entière et complète. Je veux vivre le reste de mes jours aux côtés de la personne qui me fera me sentir ainsi. Et je sais aussi que cette personne est Yun Ji. Se Jong et lui se détestent, mais qu'importe. J'ai attendu toute ma vie qu'il croise mon chemin, je ne l'abandonnerai surement pas pour une idée stupide. Celle de mes parents voulant me marier à ce jeune homme face à moi. Mais mes souvenirs remontent à la surface. Mes sentiments, mes doutes sur mon refus... Je ne peux pas me résoudre à les trahir. Oui, il m'est impossible d'imaginer les décevoir en refusant ce mariage. Une moue boudeuse s'empare de mon visage.

    « Malgré tout cela, pour ma part, je n'ai pas d'autre choix que de me résoudre au celui de mes parents. Ils comptent trop pour moi. Je refuse de les décevoir. Je ne peux pas me résoudre à être rejetée par eux en refusant ce mariage. Je n'y survivrai pas... Si tu veux apporter la honte sur ta famille, fais-le. Mais ce ne sera pas ma décision. »

Mon regard se perd dans le vide. Je repense aux mots de Hyun Hee. Ses mots doux et chaleureux m'indiquant que mes parents finiraient sans doutes par comprendre. Ses mots me rassurant sur le fait que ce n'est pas égoïste de ma part de penser à mon bonheur plutôt qu'à celui de ma famille. Mais j'ai beau retourner cette conversation une centaine de fois dans mon esprit, tout cela me paraît faux. Je ne veux pas être égoïste. Je ne veux décevoir personne. Quitte à me rendre malheureuse pour ma famille. Ils passeront toujours devant moi...

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Sam 26 Avr - 16:05


We need to talk now
Eden & Se Jong



« Je ne veux pas de ce mariage non plus. J'ai autant envie d'embrasser une limace que de t'épouser... Non pas que tu sois repoussant ! Non ! Je veux dire... J'ai toujours rêvé de vivre ma vie avec l'élu de mon cœur. Et je sais que ce n'est pas toi. Je ne veux pas vivre avec une quelconque personne. Au moins, nous sommes d'accord sur ce point. »

Elle était obligée d'utiliser une telle image? Je grimace en l'écoutant. Elle est d'un romantisme bien affligeant...l'élu de son coeur? Mmm....si elle est twao, elle mentionne son âme soeur. Un point de plus pour m'empêcher de l'épouser. Je ne veux pas vivre près d'une twao incapable de penser à autre chose que la personne qui est censée la compléter. Je l'observe alors qu'une moue se forme sur son visage.

« Malgré tout cela, pour ma part, je n'ai pas d'autre choix que de me résoudre au celui de mes parents. Ils comptent trop pour moi. Je refuse de les décevoir. Je ne peux pas me résoudre à être rejetée par eux en refusant ce mariage. Je n'y survivrai pas... Si tu veux apporter la honte sur ta famille, fais-le. Mais ce ne sera pas ma décision. »

« La honte sur ma famille? Mes parents font ça simplement pour l'empire familial. Ne vois pas dans cette décision de leur part une envie de faire mon bonheur en choisissant un parfaite épouse. Tu as l'air de tenir à ta famille, et eux à toi. Mais ne crois pas que je sois d'une même avis. Mes parents ne voient pas en moi un fils. Seulement un beau trophée à leur réussite. J'ai tout et rien à la fois. »

Je souffle un moment alors que mes poings sont serrés sur les bords de mon fauteuil. Une brise légère vient souffler emmenant vers nous l'odeur de l'été. Je suis épuisé d'un coup, et énervé contre elle. C'est sa vie, ce n'est pas ses parents qui vivront avec moi, ce n'est pas eux qui auront à supporter une vie que l'on refuse. Elle est prête à accepter ça? Se perdre totalement, simplement par devoir? La blague. Je refuse.

« Tu m'as parlé d'élu de ton coeur. Je pense que tu me parles d'âme soeur. Tu es twao n'est ce pas? Alors comment peux-tu seulement penser à être avec moi? Rejoins cette personne qui te va. Pourquoi tu veux absolument répondre aux attendes de tes parents. C'est ridicule. Tu es assez grande pour traverser un océan, t'installer dans un autre pas, mais tu ne l'es pas pour te battre pour ton avenir? Réfléchis, bon sang! C'est ta vie ! C'est toi qui te lève tous les matins, c'est toi qui doit prendre des décisions chaque jour! Alors pourquoi la question du mariage est à ce point compliqué pour toi? »

Je me stoppe d'un coup, ayant une quinte de toux, j'ai les poumons qui me brûlent. Mais qu'importe, je dois lui dire ce que je pense. Elle est insupportable à se laisser marcher sur les pieds. Je déteste ça.

« Je suis twao. Je dépends de quelqu'un pour survivre et je hais ça! Je ne peux pas choisir ce que je suis, mais je veux avoir le choix sur l'avenir. Tu comprends? Etre libre, c'est un rêve qui n'est accessible que si on le choisit, que si on le provoque. Je ne t'épouserai pas, parce que je veux la liberté. »




© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Mar 29 Avr - 17:07

I

l s'énerve. Se Jong s'énerve et je me pétrifie. Je n'ose pas lui répondre. Tous ses mots sont juste, vrais et emplis de sens. Pour autant, je n'arrive pas à m'y résoudre. Je ne peux pas écouter ce qu'il dit et me contenter de hocher la tête en promettant que c'est ce que je vais faire. Alors je me contente de garder cet air impassible, de graver tous ses mots dans mon esprit pour lui répondre dans l'ordre. Mais après. Je n'ose pas l'interrompre. Je n'ose pas briser son bon et long discours sur le contrôle de ma vie. Sur ce que je devrais faire ou non. Je n'ai jamais su contrôler ma vie. Je voudrais être indépendante, un oiseau qui vole de ses propres ailes. Mais je ne suis que soumise aux choix que l'on me donne. Un sursaut me prend lorsqu'il se met à tousser. Je tends la main, puis la ramène vers moi en me trouvant complètement idiote. Je n'aurais rien pu faire de plus pour l'aider. Il reprend son discours, toujours aussi énervé.

    « Je suis twao. Je dépends de quelqu'un pour survivre et je hais ça! Je ne peux pas choisir ce que je suis, mais je veux avoir le choix sur l'avenir. Tu comprends? Etre libre, c'est un rêve qui n'est accessible que si on le choisit, que si on le provoque. Je ne t'épouserai pas, parce que je veux la liberté. »
    « Merci j'ai compris ! Je suis loin d'être idiote. J'espère au moins que tu sais ça. »

Ou peut-être pas. Peut-être qu'il me prend justement pour une idiote. Une fille qui ne sait pas utiliser son cerveau. Oui, vu sa position il pourrait me voir ainsi. Je ne fais que me soumettre au choix de mes parents. Je n'ai pas la force de refuser. Mais je ne vois pas la situation du même oeil. J'aime mes parents. Et je ne veux pas les faire souffrir. Mon bonheur ne passera jamais avant le leur. Je ne suis pas une égoïste. Non, je ne peux pas les décevoir. Je sers mes poings sur mes jambes, à deux doigts de craquer. J'essaie de rester forte, je n'ai pas le droit de me laisser aller. Je plonge mon regard dans celui de Se Jong.

    « Parce que tu crois que c'est simple pour moi ? J'aime mes parents plus que tout au monde, mais ils ne m'aiment pas autant. Je le sais, j'en suis consciente. Ne te prend pas pour le seul mal-aimé. Mais étant fille unique, où ira leur empire si je me refuse à toi ? Ils ne le légueront certainement pas à une fille ! Et je ne sais pas si tu le sais, mais étant une fille je dois me soumettre au choix de mon père. Et je suis désolée qu'il t'ait choisi, toi. Imagines-tu, ne serait-ce qu'une seule seconde, à quel point ils deviendront la risée de la société si je refuse ce mariage ? »

Ma voix se coince. Je dois me faire force pour retenir mes larmes qui manquent de rouler le long de mes joues. Il se fait passer pour le pauvre petit rejeté par ses parents. Mais il n'est pas le seul. Mes parents m'aiment certainement, oh oui. Je suis leur fille, après tout. Mais m'aimeront-ils toujours autant si je les ridiculisent face à tous ? Face à toute la société ? Si je les fais descendre de leur piédestal ? Non, je n'en suis pas certaine. Où ira leur fortune ? Que feront-ils du titre de leader mondial ? C'est impossible pour moi d'imaginer vivre dans un monde sans eux. Je déteste le choix qu'ils ont fait pour moi, mais je ne les déteste pas eux. Je hais leur fortune, pas d'être leur enfant. Je détourne la tête. Le vent souffle, fait voler mes cheveux. Je passe ma main derrière mon oreille pour y positionner quelques-uns et ne plus les avoir dans le visage.

    « Tu ne devrais pas dire que tu dépends de quelqu'un en étant twao. Pense plutôt que tu partages quelque chose d'unique avec quelqu'un. Et oui. Je parlais bien de mon âme soeur. Elle est ici. Je l'ai trouvé. » Je souffle et me ramène à la réalité en croisant son regard. « Je n'ai pas traversé cet océan pour vivre ma propre vie. Mes parents m'y auraient envoyé de toute manière. N'oublie pas, j'ai dix-neuf ans l'année prochaine. Soit la majorité ici. Ce qui amène au mariage. J'ai juste pris l'initiative d'améliorer mon coréen pendant une année au lieu de passer pour une idiote. Ne me juge pas sans me connaitre ! Je t'en prie ! Tu me prends pour une idiote complète ! Ce n'est pas une question de me battre ou non pour mon avenir. Je ne suis pas égoïste ! Et je ne me ré-expliquerai pas sur les raisons qui font que je ne refuse pas ce mariage ! »

Une larme roule sur ma joue. D'un geste brute, je la chasse. Il est vraiment énervant. Ae Ri m'a dit que c'était un bon ami, qu'elle l'aimait beaucoup. Comment fait-elle pour l'apprécier ? Il a l'air tout savoir sur moi. Comme s'il me connaissait. Comme s'il ne comprenait pas toutes les raisons qui font que je ne refuse pas. Comment ose-t-il me parler comme à une ignare ? Je m'efforce toujours de rendre tout le monde heureux, mais j'ai bien l'impression de totalement me planter. De prendre à chaque fois le mauvais chemin. J'ai l'impression de tout faire de travers. Et finalement j'en souffre. D'ordinaire, j'aime me contenter du bonheur des autres. Voir ceux que j'aime sourire est plus important que tout. Mais Hyun Hee souffre de me voir ainsi. Yun Ji souffre que je sois son âme soeur. Se Jong, même si je ne l'apprécie pas, souffre de ce mariage. Que faire pour rendre tout le monde heureux à la fin ?

    « Si tu veux refuser ce mariage, fais-le. Tu me diras non devant l'autel si tu n'arrives pas à convaincre des parents de tout annuler en amont. Mais comme je l'ai dit: ce choix ne sera pas le mien. On trouvera des solutions pour garder nos libertés. Il y aura toujours des solutions... »

J'aimerais ajouter quelque chose, mais ma voix se perd. Je ne trouve plus les mots. Mes poings sont toujours serrés, ma peau est blanchie par les os. Je tente de rester impassible, les yeux brillants. Je refuse de faire un choix qui risque de démolir mes parents.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Dim 25 Mai - 19:32


We need to talk now
Eden & Se Jong



Elle commence à m'énerver là. Si je pouvais me lever, je l'aurais fait. A la place, j'ai mal et mes poumons me brûlent.

« Parce que tu crois que c'est simple pour moi ? J'aime mes parents plus que tout au monde, mais ils ne m'aiment pas autant. Je le sais, j'en suis consciente. Ne te prend pas pour le seul mal-aimé. Mais étant fille unique, où ira leur empire si je me refuse à toi ? Ils ne le légueront certainement pas à une fille ! Et je ne sais pas si tu le sais, mais étant une fille je dois me soumettre au choix de mon père. Et je suis désolée qu'il t'ait choisi, toi. Imagines-tu, ne serait-ce qu'une seule seconde, à quel point ils deviendront la risée de la société si je refuse ce mariage ? »

Je me mords la lèvre, levant les yeux au ciel. Cette fille est barge. Comment elle peut jouer la docile petit poupée. La risée de la société? La blague.

« Nous sommes au XXIème siècle, si tu as envie de changer les choses, il faut que tu prennes ton courage à deux mains! Pourquoi veux-tu rester dans les jupons de ta mère et dans l'autorité de ton père. Si tu prends le temps de leur expliquer tes choix, par tes propres mots, tes avis seront prises en compte. Mais si tu restes la gentille fille, pourquoi ils penseront à ce que tu penses? Tu peux être une héritière, même sans mari. La réputation de l'entreprise, ce sont tes parents qui la créée. »

Je sens qu'elle se retient de verser des larmes. Elle lutte contre ses propres émotions. Je rêve, elle est pas capable d'assumer ce qu'elle est vraiment. Comme une gentille petite fille. Je soupire, provoquant une autre quinte de toux. Je vais finir par étouffer sur ce fauteuil...

« Tu ne devrais pas dire que tu dépends de quelqu'un en étant twao. Pense plutôt que tu partages quelque chose d'unique avec quelqu'un. Et oui. Je parlais bien de mon âme soeur. Elle est ici. Je l'ai trouvé. Je n'ai pas traversé cet océan pour vivre ma propre vie. Mes parents m'y auraient envoyé de toute manière. N'oublie pas, j'ai dix-neuf ans l'année prochaine. Soit la majorité ici. Ce qui amène au mariage. J'ai juste pris l'initiative d'améliorer mon coréen pendant une année au lieu de passer pour une idiote. Ne me juge pas sans me connaitre ! Je t'en prie ! Tu me prends pour une idiote complète ! Ce n'est pas une question de me battre ou non pour mon avenir. Je ne suis pas égoïste ! Et je ne me ré-expliquerai pas sur les raisons qui font que je ne refuse pas ce mariage ! »

Je rêve, c'est de pire en pire. Elle me fait un cours romantique sur les Twaos. Pense plutôt que tu partages quelque chose d'unique avec quelqu'un., je ne crois pas partager quoique ce soit avec quelqu'un. Surtout quand on a plusieurs partenaires. Je veux bien avoir Hae Jin, mais elle m'agace plus qu'autre chose et si je ne pouvais plus rien partager avec elle, ça m'arrangerait. Un sourire narquois apparait sur mes traits. J'avais raison, elle a trouvé son âme soeur. Je dois vraiment croire à cette légende aberrante....Elle passe déjà pour une idiote à ne pas vouloir changer ce stupide accord entre nos parents. Je peux comprendre ma mère fait peur...mais je lui ai toujours tenu tête. J'ai le droit à ce que je veux.

Finalement une larme roule sur sa joue, elle l'efface assez vite mais j'ai eu le temps de la voir. Elle souffre de cette situation pourtant je sens qu'elle ne fait pas d'efforts. Elle ne veut pas perdre l'amour de ses parents...mais des parents aiment quoiqu'il arrive. S'ils ne le font pas, ils ne méritent pas d'avoir d'enfants. En allant à l'hôpital pour voir les enfants, je sais à quel point certains parents sont merveilleux et d'autres des lâches.

« Si tu veux refuser ce mariage, fais-le. Tu me diras non devant l'autel si tu n'arrives pas à convaincre des parents de tout annuler en amont. Mais comme je l'ai dit: ce choix ne sera pas le mien. On trouvera des solutions pour garder nos libertés. Il y aura toujours des solutions... »

« Je ne veux pas trouver des solutions pour plus tard. Tu ne comprends pas Eden. Ma liberté, je la choisis, vivre ma vie telle que je souhaite, c'est ça ma liberté. Déjà que devoir charger chaque jour me pèse, je ne veux pas d'un mariage. Surtout que tu ne dois pas être donneuse, autrement je l'aurais su par mes parents. On souffrira autant l'un que l'autre dans cette union. Je ne te dirais pas non devant l'autel. Je te le dis maintenant. Et si tu as peur de tes parents, j'irais moi même les voir. N'est crainte j'ai un anglais parfait. »

Je jette un coup d'oeil sur ses mains blanchies. Elle est énervée. Mais pas assez. Je veux voir la vraie Eden, pas celle qui se cache derrière de beaux principes et des valeurs toutes faites.

« Tu n'es qu'une pauvre poupée Eden. Sors un peu de cette enveloppe que tu t'es créée. Tu seras beaucoup mieux sans. »

Je la regarde encore un moment, observant ses réactions. Je lutte pour ne pas me tenir la poitrine tellement j'ai mal. Je souffre vraiment maintenant. Elle m'a poussé à bout.


© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Mar 3 Juin - 20:45

S

e Jong me lance une réplique tout aussi cinglante et manque de s'étouffer avec une quinte de toux. Par réflexe je penche la main en avant, puis la ramène sur mes jambes. Se Jong a raison. Totalement, et sur toute la ligne. J'ai l'impression d'entendre le même discours que celui de Hyun Hee. Ou bien de Yun Ji. C'est la troisième fois que l'on me dit de m'opposer à mes parents, de donner mon avis et de prendre mon courage à demain. C'est la troisième fois que l'on me pousse à dire ce que je pense vraiment, à sortir de l'ombre de mes parents et prendre mes vraies décisions. Je reste perplexe... Plus encore: je suis perdue. Je ne sais plus ce que je dois faire, ou penser de tout cela. On m'a toujours élevée pour que je sois la bonne petite poupée, représentative de mes parents. Mais... Puis-je réellement sortir de l'image que l'on m'a toujours donnée ?

Le reste de mon discours s'articule sans même que j'y réfléchisse vraiment. Comme un grand sac à déballer sur les pensées qui m'ont toujours hantées... Mes parents, leur décision, ma soumission et mon obéissance. Je suis si différente à New York et à Séoul que c'en est presque troublant. Chez mes parents, je fais ce qu'ils m'ordonnent. Je suis leur petite fille rêvée qui fait tout ce qu'ils veulent, une marionnette complètement malléable qui ne dit mot et ne fais qu'hocher la tête. Et ici... Ici je suis moi. Quand Ae Ri, Hyun Hee ou Yun Ji sont à mes côtés je ne suis plus cette marionnette. Pourtant, je refuse d'anéantir tout l'amour que me porte mes parents...


    « Je ne veux pas trouver des solutions pour plus tard. Tu ne comprends pas Eden. Ma liberté, je la choisis, vivre ma vie telle que je souhaite, c'est ça ma liberté. Déjà que devoir charger chaque jour me pèse, je ne veux pas d'un mariage. Surtout que tu ne dois pas être donneuse, autrement je l'aurais su par mes parents. On souffrira autant l'un que l'autre dans cette union. Je ne te dirais pas non devant l'autel. Je te le dis maintenant. Et si tu as peur de tes parents, j'irais moi même les voir. N'est crainte j'ai un anglais parfait. »


En un seul instant il me déstabilise. Dans ma tête, je ne cesse de répéter qu'il a raison. Et j'en deviens presque folle. Mes mains se serrent encore plus sur mes jambes, mes ongles me rentrent presque dans la peau. Je détourne mon regard, le posant à ma droite pour observer un arbre tout à fait quelconque. Non je ne suis pas donneuse, oui nous allons tous deux souffrir, et oui je suis terrorisée à l'idée de parler à mes parents. La liberté, je ne l'ai pas réellement... Tout ce que je voudrais, je n'ai jamais pu le faire. Et si je continue ainsi, je ne le pourrai jamais...


    « Tu n'es qu'une pauvre poupée Eden. Sors un peu de cette enveloppe que tu t'es créée. Tu seras beaucoup mieux sans. »


Je tourne subitement ma tête vers lui. Ses mots me touchent soudainement au plus profond de mon être et je ressens la même douleur que s'il m'avait collé une gifle. Une poupée. Je ne suis qu'une poupée que mes parents s'amusent à façonner à leur image. Ils veulent que je sois quelqu'un que je ne suis pas réellement. Que je ne suis pas au plus profond de mon être. M'ont-ils seulement déjà vu être Eden ? La vraie Eden qui se fiche des bonnes manières de cette haute société. Savent-ils que je préfère les repas amusants avec Ae Ri au repas de retenue que je partage avec eux ? Que je ne veux pas jouer l'épouse de riche mais la petite libraire ? Mes mains tremblent, mes ongles s'enfoncent dans ma chair et mon cerveau carbure comme il ne l'a jamais fait.


    « Tu as raison. Je ne suis qu'une marionnette que mes parents s'amusent à manipuler. J'ai toujours fait tout ce qu'ils m'ordonnaient pour espérer gagner leur amour. Je pensais qu'ils seraient fiers de moi en rentrant de leurs voyages d'affaires. Et ce depuis toujours. J'essaie toujours de rendre tout le monde heureux. Sauf que là, quel que soit la décision, des personnes vont souffrir... »


Se Jong va souffrir. Je vais souffrir. Et peut-être même que Yun Ji va souffrir. Si trois personnes me poussent à faire ce qu'il me plait sans tenir compte des autres, pourquoi devrais-je m'entêter à camper sur mes positions ? Est-ce si mal d'espérer être heureux ? Est-ce si mal de briser l'espoir de mes parents pour faire ce dont j'ai réellement envie ? Mais quoiqu'il advienne, mes parents restent ceux qui m'ont donné la vie; ceux qui doivent m'aimer envers et contre tout. De toutes les personnes que je connais, je suis la seule qui s'écrase et n'ose jamais s'affirmer; celle qui n'ose jamais faire ce qu'elle veut; la seule qui reste à écouter bêtement les ordres de ses parents. Nouvelles larmes. Je ne les sèchent pas. Je les laissent rouler le long de ma joue et se glisser sur mes lèvres tremblante.


    « Bon Dieu, est-ce si mal de vouloir faire ce dont j'ai réellement envie ? Car oui, je veux refuser ce mariage. Je ne veux pas me marier et vivre le reste de ma vie aux côtés d'un homme que je n'aime pas. D'un homme que je ne connais même pas. Je ne veux ni être ton épouse, ni celle d'aucun autre riche. Je ne veux même pas de cet héritage à la con ! Tout ce que je veux c'est mener ma vie, sans avoir l'image d'une quelconque famille à porter. Avoir un petit métier et mériter tout ce que je gagnerai. Je ne veux pas de cette vie que mes parents me dictent... »


C'est sorti. J'ai l'impression qu'un poids s'est envolé. J'essuie lentement mes larmes, consciente de la pitié que je dois lui donner. Se Jong ne m'aime pas. Il me déteste. Et je suis certaine qu'il en a déjà assez de mes pleurs. Ma poitrine subit plusieurs sauts avant de se stabiliser, de la même manière que mes pleurs. Je cherche un mouchoir dans mon sac et oublie l'élégance que j'ai montrée avant. Qu'importe les Rosebury et leur image. Qu'importe tout cela. Je suis à Séoul. Et je suis moi. Je pose le mouchoir sur le banc, décidant de le jeter après. Il faut que je fasse quelque chose, que je me décide à bouger et à changer. Toute mon enfance j'ai joué la fille docile. J'ai toujours le même caractère, les mêmes rêves et envies qu'autrefois. La seule différence réside dans cette volonté que je n'ai jamais eue.


    « Non. Je... Je ne veux rien de tout cela et de cet avenir tout tracé. Je n'ai jamais osé faire mes propres choix... J'ai juste si peur de les décevoir et de perdre leur amour. Tu sais, je suis censée les voir le mois prochain. Mais je vais faire quoi face à eux ? »


C'est une question rhétorique. Comme si j'espérais recevoir une quelconque aide de la part de Se Jong... Mais au moins, je suis prête à essayer, à faire des efforts. Je n'ai jamais dit une seule fois ce que je voulais réellement. Mes parents ont toujours eu le contrôle de ma vie. Alors je vais chercher, et je vais trouver. N'ayant jamais fait cela, je sais que ça va être difficile. Mais après tout, quel autre choix me reste-t-il ?

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Mer 11 Juin - 22:07


We need to talk now
Eden & Se Jong



Mes sourcils ne défroncent pas. Mais je me dis que j'y suis peut être aller un peu fort. Elle sert tellement les poings que c'est sûr qu'elle aura la marque de ses ongles dans la peau. Je soupire tant pour sa réaction que pour me calmer un peu. Je sens que je vais devoir appeler Hae Jin en rentrant. Pire, je vais certainement devoir aller directement chez elle.

« Tu as raison. Je ne suis qu'une marionnette que mes parents s'amusent à manipuler. J'ai toujours fait tout ce qu'ils m'ordonnaient pour espérer gagner leur amour. Je pensais qu'ils seraient fiers de moi en rentrant de leurs voyages d'affaires. Et ce depuis toujours. J'essaie toujours de rendre tout le monde heureux. Sauf que là, quel que soit la décision, des personnes vont souffrir... »

Je l'observe attentivement et je me rends compte à quel point elle peut se faire mal sans en prendre conscience.

« Il est impossible de rendre tout le monde heureux. Parce qu'ils attendent souvent plus que ce que l'on peut donner. Ils ne prennent pas en compte ce que nous sommes et ce que l'on veut. Tu vas te perdre en voulant choisir le bonheur de tous au lieu du tien. »

Eden se met à pleurer. Je me crispe. Elle ne m'agace plus vraiment, j'ai juste pitié d'elle. Elle me fait vraiment de la peine à ne pas voir son propre bonheur.

« Bon Dieu, est-ce si mal de vouloir faire ce dont j'ai réellement envie ? Car oui, je veux refuser ce mariage. Je ne veux pas me marier et vivre le reste de ma vie aux côtés d'un homme que je n'aime pas. D'un homme que je ne connais même pas. Je ne veux ni être ton épouse, ni celle d'aucun autre riche. Je ne veux même pas de cet héritage à la con ! Tout ce que je veux c'est mener ma vie, sans avoir l'image d'une quelconque famille à porter. Avoir un petit métier et mériter tout ce que je gagnerai. Je ne veux pas de cette vie que mes parents me dictent... »

« Tu vois. Je préfère cette Eden là. Je te rencontre enfin. »

J'esquisse pour la première fois un sourire. Elle se dévoile enfin.

« Non. Je... Je ne veux rien de tout cela et de cet avenir tout tracé. Je n'ai jamais osé faire mes propres choix... J'ai juste si peur de les décevoir et de perdre leur amour. Tu sais, je suis censée les voir le mois prochain. Mais je vais faire quoi face à eux ? »

Je tousse un peu. Je garde un léger sourire sur mes lèvres. Elle me pose la question, j'espère qu'elle attend une véritable réponse.

« Je ne veux rien de tout ça non plus. Tu es leur fille Eden et tu as toujours fais ce qu'ils souhaitaient. Je crois qu'ils ne t'en voudront pas. Tes parents t'aiment. Tu ne peux pas douter de ça. Et puis...le mois prochain... »

Je réfléchis un instant. S'ils viennent, mes parents sont forcément au courant. Ils vont vouloir que l'on dîne tous ensemble. Je me cale dans mon fauteuil. Je dois penser vite à une solution.

« Il faut que l'on organise une réunion avant eux. S'ils voient que l'on veut leur parler, ils vont nous écouter parce que l'on aura pris la décision. Je suis certain que mes parents sont déjà au courant de leur arrivée. Je te promet Eden que tu auras ton mot à dire. Autant que moi. »

Je tousse une fois de plus. J'ai mal. C'est affreux. Je regarde Eden dans les yeux.

« Tu n'es pas une poupée Eden. Il faut juste que tu reprenne le sens de ta vie. Sans penser aux conséquences pour une fois. Je t'enverrai un message pour le rendez vous entre nos parents. Sur ce...je te laisse. Sinon je sens que tu vas devoir appeler les urgences et j'aimerai éviter ça. Bye. »

Je m'éloigne d'un geste de la main avant de pousser mon fauteuil vers la voiture de mon chauffeur. J'ai besoin de voir Hae Jin... Je suis crevé. J'ai besoin de souffler un peu aussi. Eden est un peu agaçante. Faux....elle est beaucoup. Il faut vraiment que l'on règle cette histoire de mariage. Je suis trop jeune pour que l'on m'enferme dans des conventions pareilles. Je pense à la pauvre Na Soo...je veux l'avoir encore avec moi. Dans mes draps. Pas une femme avec la bague au doigt. J'ai trop de respect pour les femmes pour les traiter comme des riens.




© EKKINOX


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 497
avatar
« Eden A. Rosebury » TWAO ☆ Avoider
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   Ven 11 Juil - 18:33

Je sors enfin tout ce que j'ai à dire. Et que ça fait du bien. Je ne joue plus un rôle, je suis moi. La petite occidentale de Séoul, simple, qui refuse les règles qu'on lui a imposées tout au long de sa petite vie. Je renifle à plusieurs reprises, certaine de la pitié que je dois sans doutes inspirer à Se Jong. J'ai la vague impression d'être un oiseau que l'on a enfermé dans sa cage, et le jeune homme face à moi est la porte que l'on vient de m'ouvrir. Je réfléchis encore aux mots qu'il a prononcés juste avant. « Tu vas te perdre en voulant choisir le bonheur de tous au lieu du tien. » Je me suis entièrement dévoilée. Je ne veux pas être égoïste, et pourtant Se Jong dit vrai. Celle qui va le plus souffrir au final c'est moi. Rien que moi. Est-ce vraiment une vie ? Peut-on vraiment vivre en s'oubliant sois-même et en obéissant aux désirs des autres ?

Se Jong toussote légèrement et je relève la tête vers lui. J'essuie mes joues encore humide. J'avais complètement oublié de lui avoir posé une question. Une autre de ses phrases me revient en tête et je lui rends le sourire qu'il m'offre depuis tout à l'heure. Il me préfère ainsi, comme je suis vraiment. Peut-être que, en fin de compte, il ne me déteste pas vraiment. Je dois être drôle de cette manière, à sourire comme une idiote, les yeux rouges et gonflés d'avoir pleuré. J'écoute alors attentivement chacun de mes mots, songeant à l'espoir qu'il vient de me donner. Oui, Se Jong a réussi à m'emplir d'espoir. En venant ici, je n'aurais pas pensé cela possible.

« Je ne veux rien de tout ça non plus. Tu es leur fille Eden et tu as toujours fais ce qu'ils souhaitaient. Je crois qu'ils ne t'en voudront pas. Tes parents t'aiment. Tu ne peux pas douter de ça. Et puis...le mois prochain... »

Je ne sais pas si je peux en douter ou non. Après tout, ils n'étaient pas souvent là. J'ai partagé bien plus de temps avec les employés de maison qu'avec mes parents. Je récupère mon sac, cherchant ma petite bouteille d'eau. J'ai besoin de boire, entre mes pleurs et mon discours j'ai la gorge complètement desséchée. Je ne sens rien, réalisant que je l'ai certainement oubliée chez moi. Je ferai cela en rentrant chez moi. Pour le moment, je suis attentive aux mots du jeune homme face à moi. C'est drôle, parfois on s'imagine le caractère d'une personne et lorsqu'on la rencontre on s'aperçoit qu'elle est tout autre.

« Il faut que l'on organise une réunion avant eux. S'ils voient que l'on veut leur parler, ils vont nous écouter parce que l'on aura pris la décision. Je suis certain que mes parents sont déjà au courant de leur arrivée. Je te promet Eden que tu auras ton mot à dire. Autant que moi. »

J'hoche la tête pour répondre à l'affirmative, ne sachant pas quoi dire d'autre. Et avec tout ce que j'ai dit avant, ma tête manque d'exploser. Plus aucun mot ne veux sortir de ma gorge, comme si l'on venait de me couper les cordes vocales. Je suis incapable d'émettre un seul son. Se Jong finit par reculer. Je suppose qu'il veut rentrer chez lui, et je le comprends. J'ai envie de lui proposer mon aide, mais je me retiens en réalisant que j'en ai bien assez fait pour aujourd'hui. Avant de partir, le son de sa voix fait plonger mes yeux dans les siens.

« Tu n'es pas une poupée Eden. Il faut juste que tu reprenne le sens de ta vie. Sans penser aux conséquences pour une fois. Je t'enverrai un message pour le rendez vous entre nos parents. Sur ce...je te laisse. Sinon je sens que tu vas devoir appeler les urgences et j'aimerai éviter ça. Bye. »

Je lui offre un sourire, décidant de tout oublier. Ses mots me réchauffent le coeur et toute la glace qui s'était formée autour commence à fondre. Si toutes ces personnes qui m'entourent me disent la même chose, ce n'est pas pour rien. Il faut que je reprenne ma vie en main.

« Merci Se Jong. Merci pour tout. Je... J'attendrai ton message. Et fait attention en rentrant. Je ne voudrais pas non plus que ce soit un passant qui appel les urgences pour toi... »

Non, je ne voudrais pas qu'il lui arrive un accident, ni quoique ce soit. Se Jong s'éloigne d'un signe de la main, et je reste pendant cinq bonnes minutes bloquée sur ce banc à ruminer toute notre conversation. C'est vrai, j'en ai assez de faire toujours plaisir aux autres, de me démener pour les rendre heureux sans jamais penser à mon propre bonheur. Alors oui, je vais être égoïste. Oui, je veux vivre avec mon Yun Ji, et non je ne veux pas me marier avec Se Jong. Et qu'importe les conséquences que cela aura. J'ai enduré cela pendant des années et il est à présent temps de prendre ma liberté.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: We need to talk, now !   

Revenir en haut Aller en bas
 

We need to talk, now !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Han River
한강
 :: Parc de Yeouido
-