Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 Quand Se Jong rencontre Ae Ri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Sam 22 Juin - 22:12

Quand Se Jong rencontre Ae Ri

Lee Se Jong & Kang Ae Ri

Le 8 mars 2013, vers 20 heures

Voir le RP précédent.


Je mentirais si je disais que la proposition de Se Jong ne m’avait pas tout de suite emballée. Certes, l’idée de continuer la soirée alors que je me suis littéralement effondrée me déplaît. Toutefois, cette proposition me semble tomber du ciel, comme un cadeau de la providence. Je ne sais pas du tout combien de temps s’est écoulé depuis notre entrée dans cet établissement mais je me doute que le temps a du paraître aussi long à Se Jong qu’à moi. Je suis vraiment une imbécile. Je lui souris, certes toujours un peu tristement, pour accepter sa proposition. Cependant, je ne peux pas y aller tout de suite. J’étais trop concentrée sur ma peine pour m’en rendre compte mais le mal de tête qui occupe maintenant mon esprit est sans équivoque : j’ai besoin de me libérer de mon trop plein d’énergie, et rapidement. La situation pourrait vite devenir incontrôlable. Je pose donc mes conditions pour la suite de la soirée.
 
« C’est ok pour moi, mais à moins que tu ne veuilles passer pour un pervers, non pas que tu sois quelqu’un de tout à fait normal, il faut que tu me laisses le temps de rentrer chez moi me changer et prévenir mes parents au passage. On se retrouve dans… » je réfléchis un instant au temps nécessaire pour faire tout ça « … une heure et demie. Ca te va ? On se retrouve à Hongdae, devant le karaoké auquel on est déjà allé, tu te souviens, pour l’anniversaire d’un gars du lycée ! Ce sera plus simple ! »
 
Le temps pour lui d’acquiescer et nous nous séparons. Il était temps ! J’ai été très imprudente avec tout ça. Peut-être que Young Jae et moi devrions charger plus souvent, histoire de ne pas avoir à nous angoisser en cas de retard. Une fois dans le bus vers chez moi, j’appelle rapidement mon partenaire pour le rassurer et m’excuser. Il a beau dédramatiser, je me doute qu’il doit se sentir particulièrement faible. Heureusement, il ne m’en veut pas. Je regrette du coup de ne pas pouvoir rester un peu avec lui ce soir. Ce serait la moindre des choses après tout… Mais j’ai une autre personne qui attend que je me fasse pardonner, alors chaque chose en son temps ! J’aurais toujours l’occasion de me faire pardonner auprès de Young Jae plus tard, alors que je ne sais pas quand je reverrai Se Jong, et surtout je ne suis pas sûre qu’il ait envie de me revoir après le pitoyable spectacle que je lui ai offert ce soir.
 
J’écourte donc ma visite chez les Shin, m’excusant mille fois de ne pas pouvoir rester, avant de rentrer chez moi. J’informe mes parents de mes projets, ce qui ne les rassure pas vraiment. Je prétexte une sortie « en groupe » pour qu’ils ne s’inquiètent pas et promets de garder tout le temps mon téléphone à portée de main. Je passe par ma chambre et me change, balançant négligemment mon uniforme sur une chaise. Je le troque contre un jean quelque peu moulant, mon préféré, un long tee-shirt blanc et jaune et une paire de Converse. Je fourre mon téléphone et mon porte-monnaie dans un petit sac jaune que je porte en bandoulière. Je laisse mes cheveux lâchés et me précipite dans le salon pour embrasser mes parents et leur promettre pour la dixième fois que je serai prudente. Puis je fonce, enfilant tout de même ma petite veste de cuir noir. C’est qu’il fait frais quand même !
 
J’arrive avec cinq petites minutes de retard. J’ôte mes écouteurs de mes oreilles et coupe la musique en descendant du bus et en marchant jusqu’au point de rendez-vous. Celle que Se Jong va voir maintenant n’est plus la même que celle qu’il a vu au lycée il y a quelques heures. Je ne vais pas réellement mieux, mais j’ai suffisamment de courage pour pouvoir sourire et le taquiner, comme avant. En le voyant debout devant le karaoké, je reste bête. Je m’approche de lui et l’interpelle sans discrétion.
 
« J’hallucine ! Depuis quand t’es devenu ponctuel toi ? »
 
Puis j’attrape son poignet et l’entraîne dans mon sillage.
 
« Suis-moi ! Je connais un café-restaurant qui fait de trop bons hamburgers ! T’aimes toujours ça ? »
 
Nous marchons maintenant côte à côte et j’affiche un grand sourire, probablement un des meilleurs dont je sois capable. Je dois me faire pardonner et j’y arriverai. En fait, je ne suis pas seulement là pour ça, je suis aussi là parce que je suis contente d’avoir revu Se Jong, et parce qu’il me tarde de reprendre nos batailles de vannes ! Avançant toujours d’un pas déterminé, je finis par me stopper net.
 
« C’est là ! Et c’est moi qui invite ! »




Dernière édition par Kang Ae Ri le Mer 31 Juil - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Jeu 27 Juin - 0:36

« C’est ok pour moi, mais à moins que tu ne veuilles passer pour un pervers, non pas que tu sois quelqu’un de tout à fait normal, il faut que tu me laisses le temps de rentrer chez moi me changer et prévenir mes parents au passage. On se retrouve dans… » Elle fait une pause. « … une heure et demie. Ca te va ? On se retrouve à Hongdae, devant le karaoké auquel on est déjà allé, tu te souviens, pour l’anniversaire d’un gars du lycée ! Ce sera plus simple ! »

Alors, je retiens la vanne très sympa qu’elle m’a lancée, mais je ne réponds pas estimant que la Ae Ri que je connaissais est enfin devant moi. Je lui dis que je suis d’accord pour le rendez-vous pris ce soir. Même s’il va falloir que je réfléchisse un peu où se trouve ce fichu karaoké parce que franchement, je ne sais plus du tout de quel anniversaire elle me parle. Je la vois prendre le bus et disparaitre au loin. Je décide de prendre la direction de chez moi pour me changer également. Hors de question que je prenne le bus, je l’ai jamais pris, ce n’est pas maintenant que je vais le faire. J’attrape mon télé phone et appelle mon chauffeur afin qu’il arrive rapidement. Installé dans la voiture, je me demande ce que je vais pouvoir mettre comme tenue.

Mon chauffeur m’a attendu en bas de mon appartement, pendant que je me changeais. J’ai ainsi pu donner des croquettes à Nun, ma petite spitz japonaise. Je la câline un peu et je l’emmène dans le dressing avec moi pour qu’elle m’aide un peu. Oui, j’aime bien croire qu’elle m’écoute. Je rejoins ensuite la voiture sans oublier de dire au revoir à ma boule de poil blanche. Je regarde l’heure et je me rends compte que je serais en avance pour une fois. Enfin si j’ai donné la bonne adresse à mon chauffeur… mais ce n’est qu’un détail. De toute façon elle me connait… Je descends du véhicule et préviens que je l’appellerais plus tard dans la soirée, lui aussi est habitué à mes frasques nocturnes. J’attends devant le bâtiment aux enseignes lumineuses, mon portable dans une main, refusant à des invitations pour ce soir. Je suis pris avec une amie, une agréable amie. Qui arrive d’ailleurs, les yeux ronds d’étonnement.

« J’hallucine ! Depuis quand t’es devenu ponctuel toi ? »

« Mais je ne fais pas attendre les jolies filles, tu le… »

Elle m’attrape le poignet me permettant pas de terminer ma phrase. Je pensais pas qu’elle était si pressée, en tout cas, ça fait plaisir de voir son sourire.

« Suis-moi ! Je connais un café-restaurant qui fait de trop bons hamburgers ! T’aimes toujours ça ? me demande-t-elle en finissant par me lâcher et marchant à mes côtés. C’est là ! Et c’est moi qui invite ! »

Je sais pas si refuser est une bonne idée sachant qu’elle me regarde avec ses grands yeux bleus convaincus et la mine sérieuse. J’acquiesce en lui ouvrant la double porte du restaurant.

« Je sais que tu sais ouvrir les portes mais je me dis que tu dois tellement peu sortir avec des garçons que tu mérites un peu de voir ce qu’est la galanterie »

Je lui souris narquoisement, m’attendant presque à son tirage de langue habituel. Je sens que le bon vieux temps va revenir au galop pendant ce repas et je m’en réjoui.


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Jeu 27 Juin - 23:30

Je ne le laisse pas terminer sa phrase contenant les mots « jolie fille ». Je connais très bien la suite. Se Jong est un éternel séducteur, je ne suis pas sûre qu’il puisse y changer quoique ce soit. Tout ce qui m’importe à l’heure actuelle c’est qu’il accepte ma proposition. Il y a bien longtemps que je n’ai pas mangé de hamburgers, et il y a encore plus longtemps que je n’avais pas eu vraiment envie de manger. Se Jong me fait du bien. Je suis contente de garder cette pensée pour moi. Si j’énonçais ce fait à voix haute, je suis persuadée qu’il éclaterait de rire et me traiterait de perverse ! Cela dit, je dirais la même chose s’il faisait une réflexion de ce genre… Bref ! Nous arrivons enfin, plus vite que je ne l’aurais cru d’ailleurs. J’ai peut-être marché un peu trop vite… Se Jong me devance, m’ouvrant la porte, et accompagnant son geste d’une petite remarque piquante.

« J’étais sûre que tu n’étais plus capable de tenir la moindre conversation avec une fille que tu ne veux pas séduire… »

Alors jaillit d’entre mes lèvres ma langue taquine. Je franchis tout de même la porte, flattée sans l’avouer de cette attention. En passant devant lui, j’en profite pour ajouter quelques mots.

« Tu crois être ma seule connaissance masculine ? Ne sois pas prétentieux, tu serais surpris de voir que je fréquente plus de mecs que tu ne penses… »

En entendant ma phrase, j’ai envie de me claquer. Se Jong serait bien capable de mal comprendre, ou de faire semblant de mal me comprendre en tout cas. J’avoue que là, j’ai dit une ânerie…

« Bah oui, j’ai un paquet de connaissances masculines et il nous arrive fréquemment de sortir ! »

Re-zut, j’ai l’impression de m’embourber dans mon blabla. Il va éclater de rire, j’en suis sûre. Je sens que j’ai rougi, alors je m’avance plus encore, cachant mon visage en le tournant vers l’intérieur de l’établissement.

« Et puis laisse tomber ! Tu m’embrouilles ! »

Je tâche de me concentrer sur autre chose. Une serveuse arrive vers nous. Objectivement, je peux dire qu’elle est drôlement belle. Peut-être la tenue de cow-boy influence-t-elle mon admiration… Après nous avoir demandé si on était bien deux, elle nous devance pour nous accompagner à une table libre. Sans être bondé, l’endroit est tout de même bien rempli. Je ralentis ma marche pour me retrouver au niveau de Se Jong. Je murmure, discrètement.

« Je parie que tu n’arriveras pas à t’empêcher de la draguer… »

J’affiche à présent un sourire plein de malice. Ce que je parie ? Aucune idée ! Peut-être l’endroit où nous nous rendrons après, ou un gage complètement débile, nous verrons bien si cet irréductible séducteur parvient à se retenir, ce dont je doute fortement ! Nous nous installons à la table et la serveuse nous tend les cartes. Heureusement que je me débrouille bien en anglais parce que tout est écrit dans cette langue.

« Hum… Je n’ai aucune idée de ce que je vais commander… Tu vas prendre quoi toi ? »

Mais avant qu’il puisse me répondre, mon portable nous interrompt. Un air d’excuse sur le visage, je sors l’engin de mon sac et y lit le nom inscrit sur l’écran.

« Maman… Pardon, je dois décrocher. »

S’enchaîne alors une série de réponses à toutes les questions posées par ma mère. Est-ce que tout va bien ? Oui. Tu es bien arrivée ? Oui. Tout le monde est là ? Oui. Tu as pensé à ta charge ? Oui. Tu as bien pris ton porte-monnaie ? Oui. Tu es occupée ? Oui. Si t’as un souci, tu nous appelles, hein ? Oui, maman. Son inquiétude m’angoisse. Quand je raccroche, je laisse un soupir s’échapper.

« Heureusement que je ne lui ai pas dit que j’étais seule avec toi ! Autrement, elle aurait déjà alerté mon frère qui m’aurait fait le même cinéma ! »

Voire même pire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Ven 28 Juin - 23:07

« J’étais sûre que tu n’étais plus capable de tenir la moindre conversation avec une fille que tu ne veux pas séduire… »

Elle passe devant moi calmement.

« Tu crois être ma seule connaissance masculine ? Ne sois pas prétentieux, tu serais surpris de voir que je fréquente plus de mecs que tu ne penses… »

Ah…je vois, elle est devenue extrêmement populaire, autant que Ha Neul, je ne crois pas. Je ne  pensais pas Ae Ri comme ça. Devrais-je jouer un peu ?

« Je ne pensais pas que tu attirais autant de mecs comme tu dis…quoique, je les comprend… »

J’ai l’impression qu’elle s’enfonce dans ses explications. Elle est un peu rouillée dans les vannes. Mais elle m’amuse et j’aime son attitude.

« Bah oui, j’ai un paquet de connaissances masculines et il nous arrive fréquemment de sortir ! »

Je ne ferais pas mieux pour tomber plus bas qu’elle. Elle essaye vainement d’arrêter de parler. Je remarque la légère rougeur que prennent ses joues avant qu’elle ne détourna la tête pour cacher son embarras. C’est tellement mignon comme réaction. J’aime quand les filles font ça, j’en ai même rencontré qui faisait exprès de rougir pour mieux attirer les hommes. Enfin, pour l’instant elle me fit bien rire. J’évite de le faire pour ne pas la vexer, laissant simplement un sourire narquois se dessiner sur mes traits.

« Et puis laisse tomber ! Tu m’embrouilles ! »

Je l’embrouille en ne faisant aucun commentaire. Qu’est-ce que se sera quand je rentrerais vraiment dans le jeu. Je suis momentanément sorti de mes pensées pour Ae Ri en voyant la splendide serveuse arrivait vers nous. Les tenues de cow-boy sont parfaites pour les femmes aux jolies formes comme elles. J’ai le loisir de la regarder plus attentivement alors qu’elle passe devant nous pour nous diriger vers notre table. Ae Ri ralenti son allure pour se mettre à mes côtés.

« Je parie que tu n’arriveras pas à t’empêcher de la draguer… »

Peut-être… ça me tente bien. Mais si elle parie vraiment, j’aimerais éviter de perdre, seulement par fierté. Nous nous installons à table, laissant la serveuse s’éloigner. Je m’empare de la carte face à moi. De l’anglais. Je maitrise bien cette langue, une chance. Je ne sais pas pour Ae Ri, enfin avec un frère qui donne des cours…vaut mieux pour elle qu’elle se débrouille un minimum.

« Hum… Je n’ai aucune idée de ce que je vais commander… Tu vas prendre quoi toi ? »

Je n’ai malheureusement pas le temps de répliquer ce que je veux, puisque son téléphone sonne. Sa mère. Je ne l’ai jamais rencontré, mais vu la réaction qu’elle a alors que sa fille est seulement sortie le soir. Je sais pas si j’ai vraiment envie de la connaitre un jour. Ae Ri raccroche et pousse un soupir à fendre l’âme. Je compatis fortement pour le coup.

« Heureusement que je ne lui ai pas dit que j’étais seule avec toi ! Autrement, elle aurait déjà alerté mon frère qui m’aurait fait le même cinéma ! »

Son frère…je le connais depuis un an. Elle me l’a présenté alors que je cherchais un prof d’anglais assez compétent pour m’apprendre autre chose que les bases premières de la langue. Ae Woon. J’aime le faire tourner en bourrique surtout en parlant de sa jolie petite sœur. Maintenant que je vais la voir plus souvent, je vais pouvoir le torturer un peu plus. Mais enfin je l’aime bien quand même.

« Je vois ton frère toute les  semaines, Ae Ri. Je ne sais pas si tu es au courant que tu viens de me donner un moyen de le faire sortir de ses gonds. Un de mes nombreux plaisirs. »

Je jette un coup d’œil à la serveuse qui revient en rougissant quand je lui souris. Elle nous demande notre commande. Je regarde Ae Ri.

« Tu arrives à lire pour choisir ou tu veux que je t’aide ? Nous commanderons tous les deux, merci »

La cow-girl s’incline et s’approche d’une nouvelle table où des clients se sont installés. Je regarde une nouvelle fois la carte. Mais je sais que je vais prendre leur burger maison. Le meilleur selon moi, puisque le chef va mettre son talent dans sa propre création.

« Alors, Ae Ri, un coup de main ou tu veux jouer les grandes filles… »


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Dim 30 Juin - 19:12

Je fais comme si je n’entendais pas sa petite remarque sur mes propos maladroits. Et je retiens le coup aussi. Je préfère mille fois me mordre la lèvre plutôt que lui montrer que je suis rouge comme une tomate, et que je prends son « je les comprends » pour un compliment. Nous nous installons donc, et je n’ai pas manqué de remarquer les regards et sourires entendus qu’adresse Se Jong à la serveuse. D’ailleurs, elle a l’air ravi cette pauvre demoiselle. Si seulement elle savait à qui elle a à faire !

Se Jong m’extirpe de mes pensées en me rappelant, ou plutôt en m’apprenant, qu’il voit fréquemment mon frère et que visiblement, il aime toujours le faire enrager. Cela dit, j’avoue que c’est un penchant normal avec un gars comme Woon. Il est tellement facile à faire enrager ! Ah mais merde, s’il veut embêter Woon en disant qu’on est sorti ensembles, au sens amical du terme, Woon va savoir que j’ai menti à mes parents, et va me passer un savon. Pire, Se Jong pourrait tout simplement dire à mon frère que je lui ai montré ma cicatrice, et que j’ai pleuré contre son épaule. Ok, je devrais peut-être dire deux mots à propos de ça, même si je voulais à tout prix oublier nos retrouvailles.

« Ecoute Se Jong, embête le autant que tu veux, mais je t’en supplie, ne lui parle pas de tout à l’heure… Il croit que tout va bien, et je ne veux pas qu’il s’inquiète pour moi. Tu sais comment il est ! Alors dis-lui autant que tu veux que tu m’as fait sortir de nuit, seule avec toi, mais ne lui parle ni de ma cicatrice, ni de mes larmes. S’il-te-plaît. »

Ca lui ferait trop de mal de savoir que je me suis laissée aller avec quelqu’un d’autre que lui. Je suis sa petite sœur, et il vivrait mal le fait que je choisisse un gars comme Se Jong pour me confier. Et surtout, il n’a jamais vu ma cicatrice, je ne laisse personne la voir normalement. Non, vraiment, ça lui ferait trop mal. Je lance à Se Jong un regard suppliant. Puis mes yeux bleus reviennent se poser sur la carte, et Se Jong relance le concours de vannes. Je soupire, l’air faussement blasé, le temps que la serveuse reparte.

« C’est plutôt à toi qu’il faudrait poser la question. Moi je n’ai pas besoin de cours pour apprendre les… l’anglais. »

Le mot « langue » a failli sortir, je l’ai retenu de justesse, et heureusement d’ailleurs. Cela dit je n’empêche pas ma langue à moi de se montrer, juste le temps que Se Jong la voit, juste avant qu’il n’en rajoute une couche.

« Yah ! Commence par arrêter de mater cette pauvre serveuse avant de t’occuper de moi ! Laisse-moi le temps de réfléchir à ce que je veux manger, et réfléchis plutôt à comment gagner le pari ! »

Oui, je pars du principe qu’il a accepté le pari lancé toute à l’heure même s’il n’en est rien. De toute manière, s’il refuse, je ferai en sorte qu’il change d’avis. Nul ne peut résister à mes grands yeux bleus lorsqu’en prime j’attaque la fierté.

« Alors, je te laisse commander, à moins que ce ne soit trop dur pour toi de parler à une jolie femme sans faire de sous-entendus… Je prends le classic burger. Avec un Coca. A toi de jouer ! »

J’adresse un geste de la main à la serveuse lorsqu’elle regarde vers nous. Elle fait un détour par le comptoir pour donner la commande de la table précédente avant de revenir vers nous. Je garde mes lèvres scellées en un sourire amusé et regarde fixement Se Jong. Est-il toujours aussi « cap » ou s’est-il rouillé sans moi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Sam 6 Juil - 23:05



Elle me cherche…elle me cherche. Mais je ne craquerai pas. Je reste à la regarder un sourire aux lèvres. D’accord, je ne dirais rien à son frère, je n’allais pas lui dire de toute façon. Elle a failli utiliser le terme langue, c’est mignon qu’elle se soit retenue.

« Pourquoi buter sur le mot langue… il n’y a rien de mal à ça. Et je t’avoue que je suis en expert…pas seulement en anglais »

Je lui lançais un sourire coquin. Pour toute réponse, elle sort également sa langue sur ses lèvres. Je n’aime pas quand une fille fait ça sans que je puisse mettre la mienne en jeu. Enfin, c’est Ae Ri, je devrais me calmer. Oh oh, elle joue les jalouses parce que la serveuse est agréable à regarder. J’aime les jolies femmes, je ne vais pas me priver de les admirer.

« Alors, je te laisse commander, à moins que ce ne soit trop dur pour toi de parler à une jolie femme sans faire de sous-entendus… Je prends le classic burger. Avec un Coca. A toi de jouer ! »

« Avec plaisir, chère Ae Ri. »

Je décide d’arrêter de draguer cette charmante serveuse, ignorant ses regards langoureux qui semble m’appeler.

«  Nous prendrons un classic burger, un burger maison et deux coca. »

La serveuse me lance un clin d’œil que j’ignore superbement, je le gagnerai ce pari. Je reporte mon attention sur la table, remettant machinalement le verre à sa place. Je ne sais pas de quoi parler en attendant que notre commande arrive. J’aime le silence, la plupart de mes conquêtes sait parler pour deux. Mais Ae Ri n’est pas une conquête, elle aime la conversation. Je suis certains qu’elle n’aime pas trop penser à ses souvenirs. Un léger silence plane sur notre table, pas un pesant, je la regarde et je repense à ce qu’elle m’a dit plus tôt. Son frère ne sait pas ce qu’elle ressent. Pourtant c’est le premier à s’inquiéter ou à la surprotéger, mais il ne voit rien.

«  Quel idiot »

Oups, j’ai pensé à haute voix. Elle va me poser des questions ou m’envoyer un pique, enfin j’ai la mine soucieuse…je dois sourire. Souri Se Jong. Aller… C’est quand j’essaye d’être parfaitement sympa que la serveuse revient avec nos plats. Je la remercie paraissant froid certainement. Je vais inquiéter Ae Ri mais je n’y peux rien. C’est problème à elle ou rappeler les miens. Bien moindre à côté, mais pesant.


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Lun 8 Juil - 14:21

J’avais oublié à quel point Se Jong était joueur et taquin. Et j’avais aussi oublié à quel point il avait l’esprit mal tourné ! Visiblement, ma tentative pour éviter les double-sens est inutile. J’aurais peut-être mieux fait de le dire, il n’aurait peut-être pas fait attention. Alors que là, il a relevé la maladresse et en plus, il s’en amuse ! Expert en langue… Je pique un fard, cachée derrière ma carte, une fois ma langue rangée à sa place. Celle-là, elle va devoir se retenir ce soir, sinon je sens que je vais me faire charrier ! C’est déjà bien parti. Se Jong et ses arrière-pensées…

Heureusement, il me sort de ma gêne en acceptant tacitement le pari. J’avoue que je suis un peu déçue quand même. Je ne m’attendais pas à ce qu’il capitule aussi vite et surtout aussi facilement. J’aurais bien aimé l’embêter un peu encore, le traiter de faible par exemple… Tant pis, je vais me contenter de le mettre dans des situations tentantes, ça ira très bien ! Je suis sûre que je ne manquerai pas d’occasions pour le vanner. Ou pas. Se Jong prend le pari très au sérieux visiblement puisqu’il commande avec une froideur qui ne lui va pas du tout. Je reste bouche bée quand il ignore un clin d’œil de la serveuse qui paraît alors désemparée. J’avoue qu’il y a de quoi être déstabilisé ! Il y a quelques secondes à peine, Se Jong la dévorait du regard et maintenant, il fait comme si elle n’existait pas ou presque… Tricheur !

« Ah carrément ! Tu as tellement peur de céder que tu l’ignores… P’tit joueur ! »

C’est un silence apaisant qui s’installe alors à notre table. J’observe les alentours, à la recherche d’un sujet quelconque de conversation avant de ramener mes yeux bleus sur mon compagnon pour la soirée. Il n’imagine pas comme je regrette d’avoir coupé les ponts aussi brusquement… La situation serait peut-être moins invivable pour moi si j’avais réagi autrement… Mais maintenant, il est trop tard. Se Jong semble soucieux. Il ne remarque même pas que je l’observe. Je l’entends alors traiter quelqu’un d’idiot. Perplexe, je ne sais pas trop comment réagir. Sa remarque est sérieuse mais il n’a peut-être pas envie d’en parler. Alors que je le vois tenter de se recomposer une expression sympathique et avenante, j’opte pour les taquineries, tandis que la serveuse nous apporte nos plats.

« Qui traites-tu d’idiot ? Si c’est toi, alors je suis d’accord. C’est idiot d’ignorer aussi royalement une si belle serveuse ! »

Je regarde alors la serveuse et lui adresse un clin d’œil taquin pendant qu’elle dépose les assiettes devant nous, sans se tromper. Ça m’impressionnera toujours ça ! Comment font les gens comme mon frère pour se souvenir de tout ? Je serai déjà incapable de noter correctement une commande, alors je ne vous parle même pas de retenir quel plat a été demandé par quel client à quelle table ! Je remercie la serveuse d’un signe de tête en la regardant s’éloigner. Puis je regarde de nouveau Se Jong qui n’a pas l’air tout à fait dans son assiette. J’ai l’impression que c’est à mon tour d’offrir mes services de confidente.

« Se Jong, tu sais que tu peux me parler de tout, hein ! Amour, cours, famille, je peux tout entendre si tu as besoin d’en parler ! »

Je ne veux pas qu’il se gêne. Ça ne me dérange pas le moins du monde qu’il vide son sac et je ne voudrais pas qu’il croit que, parce que je me suis effondrée toute à l’heure, je ne suis pas prête à partager ses soucis quels qu’ils soient. Bien au contraire, les problèmes des autres m’aident à oublier les miens et j’adore qu’on se confie à moi. Ca signifie qu’on me fait confiance. Quand en plus ça vient d’une personne en qui j’ai confiance, c’est encore mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Jeu 11 Juil - 23:20



Je sais Ae Ri, je sais ô combien tu aimes que les gens se confient à toi. Tu as beaucoup d’amis. Je suis certains que c’est toujours le cas  même maintenant. Je lui souris, conscient que ce n’est qu’une brève façade. Je me sens pas très bien…je me demande si je ne dois pas recharger dans pas longtemps. J’ai appelé Hae Jin aujourd’hui ? Je me souviens pas…mais je ne me rappelle pas de sa présence donc je l’ai certainement pas vu…. Je déraille total là. Je reporte mon attention sur Ae Ri.

« Je ne m’insultais pas d’idiot, merci. Je laisse aux autres le loisir de le faire. Ca me passe bien au-dessus. Je pensais à ton frère…c’est bête qu’il arrive dans mes pensées alors que tu  es là. »

Je mords dans mon burger les yeux sur le visage de mon amie. Ses yeux sont vraiment beaux. Je me le suis dit que je l’ai rencontré. D’un magnifique bleu, tellement particulier, mais qui vont si bien avec sa personnalité, unique. Comment j’ai pu la laisser…même si c’est elle qui s’est éloignée. J’aurais dû la retenir. J’ai perdu une incroyable amie. Je deviens sentimental là, ce n’est vraiment pas moi. Y a un truc dans le coca ? Elle attend que je me confis, au moins un peu...je devrais me lancer.

« Tu sais que je suis…Twao »

Rien que le mot m’est difficile à dire. Ça m’arrache presque la langue tellement c’est insupportable.

« Je ne crois pas d’avoir dit pourquoi je détestais autant l’être…ni pourquoi  je n’aimais pas les Twaos en général, mais peut-être n’as-tu pas envie de m’entendre. Etre pathétique ne me ressemble pas, tu le sais. »

Je m’enfonce dans mon siège, mon verre à la bouche. J’aimerai pouvoir dire que je peux changer…mais il me faut une bonne raison. J’ai des Twaos dans mon entourage, mais à quel prix. J’enfonce mon regard dans celui d’Ae Ri. Je lui souris doucement comme pour ne pas l’effrayer.


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Ven 12 Juil - 2:25

J’observe attentivement Se Jong. Ce comportement m’intrigue. Il me semble distrait, perdu dans ses pensées. Ça ne lui ressemble pas du tout. Avec les secondes qui passent, je le trouve de plus en plus étrange. Il ne réagit même pas à ma taquinerie ! Bon… Il va falloir qu’il se confie un peu, parce que là, il commence à y avoir un malaise palpable que je n’apprécie pas du tout. Alors que je songe à un moyen d’attirer son attention, il semble revenir à moi, ou plutôt à lui.

Il ne répond pas à ma taquinerie, il a l’air plutôt agacé, ou ennuyé, je ne sais pas trop. J’ai vraiment du mal à le comprendre tout à coup. Pourtant, je n’ai absolument rien fait qui pourrait lui déplaire… D’après ce qu’il dit, je devine que ce sont ses pensées qui le perturbent. Il pense à mon frère ?! Alors celle-là, je ne l’attendais pas le moins du monde. Quel rapport entre la situation et mon frère ? A moins qu’il ne fasse allusion à la demande que je lui ai faite…

« Hé ! C’est mon frère, alors interdiction de dire du mal de lui ! »

Surtout que c’est entièrement par ma faute qu’il ne se rend compte de rien. Qu’il soit au courant de mon état psychologique réel ne servirait à rien d’autre qu’à l’inquiéter puisqu’il ne pourrait rien faire pour que ça aille mieux. Autant donc tout garder pour moi. C’est bien mieux comme ça, pour tout le monde ! Je vois alors Se Jong entamer son hamburger, le regard rivé sur moi. Je lui offre mon plus beau sourire et, après avoir murmuré un discret « bon appétit », je l’imite. Je me sens un peu mal à l’aise sous son regard qui semble me couver. Alors qu’il ne me lâche pas des yeux, je fixe plutôt mon sandwich, histoire d’éviter de montrer tout de suite ma facette de miss catastrophe.

Et là, sans que je m’y attende, il se lance. Oui, je sais que nous partageons le même gêne. Je sais aussi qu’Hae Jin est sa partenaire et qu’il la blesse sans cesse en la traitant aussi mal. Je ne dis rien de tout cela. Je me contente de hocher la tête pour signifier que je connais sa nature. Je parviens à conserver mon sourire confiant sur les lèvres alors que mon cœur se serre. La conversation prend une tournure que je n’aime pas. Se Jong hait ce qu’il est, et il hait encore plus ceux qui sont comme lui des twaos. C’est pour cette raison que je ne lui ai pas révélé ma véritable nature. Je l’appréciais déjà trop et j’aimais trop notre relation insolite, et j’avais peur qu’il m’abandonne tout simplement s’il venait à découvrir que moi aussi je suis une twao. Cette peur grandit d’ailleurs en moi tandis que je le sens se tendre.

Ca ne s’arrange pas lorsqu’il reprend la parole. Pour cacher mon embarras, je m’attaque encore à mon hamburger, mais cette fois-ci, je regarde mon ami. C’est un mauvais moment à passer, voilà tout. Quand il aura vidé son sac, parce qu’il semble avoir envie ou plutôt besoin de le vider, il se sentira mieux. C’est ce qui importe. Je soupire face à sa réticence à me parler. Je termine ma bouchée, pose mon sandwich dans mon assiette et soutiens le regard perdu de Se Jong. Son sourire ne me semble pas naturel. Ce qu’il va dire ne me plaira sans doute pas, mais tant pis.

« Parce que tu trouves que ça me ressemble de pleurer comme je l’ai fait tout à l’heure ? Il y a un moment où on a tous besoin de craquer, et d’être honnête. Ce n’est pas pathétique, c’est humain. »

Tout sourire, comme si tout allait parfaitement bien de mon côté, je bois une gorgée de soda, l’imitant quoique je ne sois pas sûre qu’il boive réellement.

« Si c’est ce dont tu as besoin Se Jong, je suis prête à tout entendre. Et puis je vais t’avouer quelque chose… ça fait bien longtemps que j’attends le moment où tu m’expliqueras enfin ce que tu reproches aux twaos ! »

C’est vrai, j’ai toujours voulu comprendre. Hae Jin n’a jamais pu m’éclairer sur ce sujet. Après tout, elle et lui ne parlent pas, ils s’engueulent simplement en permanence. Je ne sais pas comment elle tient le coup. Si Hwan me traitait comme ça, je crois que j’en mourrais. Enfin ce n’est pas le moment de penser à ça. Maintenant, je suis toute à Se Jong, l’écoutant attentivement. J’endosse le rôle de confidente avec sérieux et me prépare à encaisser les nombreux coups qu’assènera Se Jong sans savoir qu’il m’attaque aussi…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Mar 16 Juil - 23:54



Son sourire m’apaise et elle semble vraiment curieuse. Pourquoi ne pas lui dire après tout ? Elle est une excellente amie, elle ne cherche pas à me manipuler, rester avec moi pour l’argent ou une partie de jambes en l’air. Je prends une nouvelle gorgée avant de la regarder une fois de plus dans les yeux.

« Tu attendais que je te dise pourquoi je n’aime pas les Twaos ? C’est bien une réplique d’humaine ça ! Ou de Hae Jin… Tu sais, les Twaos sont obligés de se charger quotidiennement autrement on tombe malade. Je déteste être affaibli, c’est pour cette raison que je supporte Hae Jin près de moi. Il me semble que vous êtes amie…je vous ai vu une fois ensemble. »

Rien que de penser à Hae Jin me tend les muscles et les nerfs. Pourtant elle est adorable aux yeux des autres, une jolie jeune fille qui aime et aide tout le monde. Mais pour moi, elle est seulement ma partenaire, celle que je dois voir tous les jours, celle pour qui je dépends.

« Je haie devoir dépendre de quelqu’un pour survivre. Quand on est Twao, notre vie est attachée à celle de quelqu’un d’autre. Bien sûr, il y a toujours les partenaires qui s’apprécient, qui ne pensent pas que c’est un problème mais une aubaine d’être si proche de celui qu’ils aiment. Je ne suis pas de cela… »

Je mange un morceau rapidement, perdu dans mes pensées. Il faut que je les mette en ordre avant de dire quoi que ce soit. Surtout que je pourrais passer pour le pire des salauds. Je veux bien croire que je sois un sale type parfois, on me le dit assez souvent. Mais pas de là, à être véritablement sans cœur. Non. Je bois une gorgée de cola, me rendant compte que je dois certainement rendre fou Ae Ri avec mon silence.

« Je ne crois pas à ce que les Twaos appellent âme sœur. Comment tu peux passer ta vie à chercher la personne qui est faite pour toi ? Sans jamais être sûr de la trouver. C’est une perte de temps. Mes parents ne sont pas âme sœur, ils se sont mis ensemble pour les charges seulement. Je suis le fruit d’une union sans amour. Leur haine des Twaos, ils me l’ont transmise. Mais je les comprends tu sais… »

Je lève les yeux vers elle. Je ne sais pas si elle va vraiment comprendre. Je suis pathétique à toujours dire que je ne veux pas d’amour alors que ce que je ne veux vraiment pas, c’est les charges que je suis obligé de recevoir. La peur que la fille que j’aimerai me quitte parce que je vis à cause de quelqu’un d’autre. Je soupire bruyamment, m’enfonçant dans mon siège. Je devrais plutôt en parler avec un Twao…au moins une fois pour savoir son point de vue. Le mien étant voilé par des sentiments trop sombres.

« Je sais pas si tu peux vraiment comprendre ce que je ressens »

Finalement, je n’aurai pas du parler à Ae Ri, elle va me prendre pour un sale type à cause de mon éducation. Elle n'est pas de mon monde, elle ne vit pas seule. Elle a une famille qui l'aime et pense à elle, qui ne cherche pas à la caser, qui ne l'énerve pas. Elle n'est pas contraintes d'appeler un partenaire pour se charger...je suis énervé maintenant. Presque à la limite de pleurer, je sers les dents pour ne pas le faire.

« Tu as de la chance de ne pas être Twao, d'être libre.»


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Mer 17 Juil - 23:12

Je repose mon soda, prenant une nouvelle bouchée de mon hamburger que je mâche consciencieusement. Il me regarde droit dans les yeux et j’avale ce que j’ai dans la bouche, l’écoutant de tout mon cœur fragile qui ne devrait pas tarder à se fissurer. Et surtout, il ne faut pas que je me dévoile. Ce ne serait pas du tout le bon moment…

Se Jong commence par caractériser mon attente d’humaine. Je n’aime pas du tout cette dichotomie. Je suis humaine. J’ai simplement un gêne qui s’exprime et qui fait que mon énergie ne se régule pas toute seule. A la limite, je trouve plus logique qu’on considère le gêne twao comme une maladie. Après tout, il y a des tas de « maladies » génétiques qui nécessitent des prises régulières de médicaments sans quoi on meurt. Enfin passons, je ne dirai rien là-dessus. Il n’attend pas de moi que je débatte mais que je l’écoute. Il revient sur la nécessité de charger et dévoile enfin une faiblesse : il déteste être affaibli. J’aurais pu m’en douter, mais l’entendre dire, c’est une toute autre histoire. Je ne connais pas cette sensation, mais je me doute que ce doit être au moins aussi désagréable que mes excès d’énergie. Surtout pour un Don Juan comme Se Jong. Il supporte Hae Jin, dit-il. Ça me fait mal d’entendre ça sachant qu’elle ne rêve que d’avoir une bonne relation avec lui. J’acquiesce d’un signe de tête quand il parle de notre amitié à toutes les deux. Je ne lui avoue pas non plus que nous sommes plus que simples amies et qu’elle est ce qui se rapproche le plus pour moi d’une meilleure amie. Ce n’est pas non plus le bon moment. D’ailleurs, je ne dis rien non plus à propos du fait qu’elle soit sa partenaire, ce qui est censé être une découverte pour moi alors que je sais depuis bien longtemps qu’ils sont couplés tous les deux.

Mon ami retrouvé enchaîne sur ce qui l’embête réellement : dépendre de quelqu’un. Je sens mon sourire faillir quand il parle des partenaires qui s’apprécient. Il ne peut pas imaginer la chance qu’il a tout compte fait de ne pas être attaché à Hae Jin. Perdre un partenaire à qui on est attaché, sans qu’on en soit pour autant amoureux et sans qu’il s’agisse de son âme sœur, c’est une des pires choses qui soit. Ça fait mal. Vraiment mal. Si Se Jong le voulait, il pourrait changer de partenaire sans ressentir le moindre remord. Je ne crois pas avoir vécu d’expérience aussi violente que les charges avec d’autres que Seo Min après l’agression. Il n’a pas l’air de comprendre ce qu’implique la proximité avec son partenaire…

Je force un peu mon sourire pour qu’il reste rivé sur mes lèvres. Il se fait compréhensif, parce que même si lui ne peut pas comprendre ce que je ressens et ce que j’ai ressenti, je peux parfaitement imaginer ce que lui peut ressentir. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi il n’arrive pas à admettre sa nature et à l’accepter. Il semble s’être perdu dans ses pensées, et le silence qu’il a instauré me déplaît. J’attends la suite. Il ne peut pas s’arrêter là. Je ne sais pas encore le plus important. Et je ne vois pas quoi répondre à tout ça… Même si je n’en ressens plus ni l’envie ni le besoin, je reprends une bouchée dans mon assiette. Je n’arriverai jamais à terminer mon assiette ! Il va falloir que je trouve une autre parade bientôt. C’est pénible de n’être pas capable de cacher les choses bien longtemps.

Heureusement, Se Jong reprend la parole, se rappelant de ma présence. Cette fois, je comprends parfaitement ce qu’il veut dire à propos des âmes sœurs. Je l’ai dit et répété à mon frère. J’en ai même reparlé récemment avec Maman. Ce qui m’intéresse en revanche, c’est la suite. Et ça me bouleverse. Ce n’est pas de la pitié, mais ça me rend un peu triste. J’ai conscience de la chance que j’ai eu de vivre dans un foyer aussi aimant que le mien, malgré les nombreuses prises de tête entre mon frère et mon père. L’amour de mes parents est un exemple. J’ai du mal à concevoir qu’on puisse fonder une famille sans s’aimer. Maintenant je peux comprendre l’attitude de Se Jong et sa haine des twaos. Quand on baigne dans une doctrine depuis toujours, il est difficile de penser autrement… Je vois Se Jong se tasser sur sa chaise juste avant de se demander à voix haute si je peux le comprendre. Je retiens le flot de paroles qui menace de déborder en buvant un peu de mon soda. Il conclut son monologue par une phrase qui me fait mal au cœur.

« Tu as de la chance de ne pas être Twao, d'être libre.»

Je laisse mon sourire disparaître au profit d’un long soupir tandis que je me redresse sur ma chaise.

« Je suis heureuse que tu me fasses suffisamment confiance pour me confier ça. Tu as bien le droit de penser ce que tu veux et de croire ce que tu veux, ce n’est pas moi qui essaierai de te persuader de quelque chose. Je connais beaucoup de twaos, tu sais… Des fiers de leur nature, des honteux, des qui s’en fichent… Et j’ai beaucoup discuté avec beaucoup d’entre eux. Je peux parfaitement comprendre ce que tu ressens, même si je ne suis pas d’accord avec tout. »

Je le regarde, cherchant mes mots. Mon mensonge me pèse. Se Jong est vraiment sincère et je lui cache une chose qu’il ne supporte pas… Mes raisons sont justes mais je doute qu’il pense ainsi s’il venait à apprendre que je suis comme lui. Je lui souris de nouveau.

« Pardon si ce que je vais te dire semble franc et surtout inapproprié… Mais… Est-ce que tu as au moins laissé leur chance aux autres twaos ? Et as-tu laissé sa chance à Hae Jin, aussi ? »

Ce n’est pas un jugement que je porte, c’est simplement une question. J’aimerais savoir s’il a déjà au moins essayé de dépasser son aversion. Si ce n’est pas le cas, je pourrais peut-être finir par le faire changer d’avis… Je le fixe intensément. Quelque chose me perturbe… Je prends conscience qu’il n’a vraiment pas l’air dans son assiette. J’étais trop occupée à maintenir en place mon masque pour m’en rendre compte. Se Jong a un air que je ne lui connais pas. Il paraît au bord des larmes, il est excessivement tendu. Ca m’inquiète. Mon objectif dans la vie, c’est de rendre les gens heureux. Je ne supporte pas de voir les gens mal à l’aise. Je le fixe, l’air soudainement sérieux. Son air n’a rien de normal pour lui. Je l’ai déjà vu énervé, et il n’est pas comme ça. Et Se Jong qui pleure, c’est tout simplement impossible pour moi. Pas pour ça en tout cas. Non, aucun doute possible, ça ne se passe pas dans sa tête mais dans son corps.

« Tu n’as vraiment pas l’air bien Se Jong… Tu es tout pâle ! Tu te sens mal ? »

Ma question n’est pas tout à fait la bonne. Je voudrais plutôt savoir s’il a vu Hae Jin aujourd’hui… Je sais qu’ils ne chargent pas régulièrement, ce que je trouve quand même assez idiot pour quelqu’un qui n’aime pas être affaibli… Je ne sais pas vraiment reconnaître les crises des receveurs et le peu de fois où j’aide Min Hyeon à charger, il est trop tard pour que je fasse vraiment attention à toi et il est au bord de l’évanouissement, ce qui ne me semble pas être le cas de Se Jong. A moins qu’il ne le cache mieux. Pourvu qu’il n’ait pas besoin d’une charge urgente… Peut-être devrais-je envoyer un message à Hae Jin pour lui demander s’ils ont chargé aujourd’hui… J’ai envie de demander directement à Se Jong mais ça exposerait trop mon secret. Égoïstement, j’espère qu’il a simplement attrapé froid.

« Tu as besoin… de quelque chose ? J’ai quelques cachets dans mon sac ! »  

Voilà une bonne façon de vérifier discrètement s’il est en manque d’énergie, ce qui ne serait pas bon du tout pour moi, ou s’il est malade. Quoiqu’il en soit, je suis inquiète.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Lun 29 Juil - 19:57

C’est pas vrai…je me sens vraiment mal maintenant. J’avais mis ça sur la colère mais c’est autre chose... Je me souviens plus quand j’ai vu Hae Jin. Bon sang, pourquoi cette fille s’efface si vite de ma mémoire pour que je ne me rappelle même pas mes charges. Je tente un sourire pour rassurer Ae Ri.  

« Tu n’as vraiment pas l’air bien Se Jong… Tu es tout pâle ! Tu te sens mal ? »

J’hochai la tête au prix d’un effort impressionnant. Je sens que je vais avoir besoin d’une charge. Je dois juste tenir un peu plus. Il faut au moins que je parte et rejoigne mon appartement. Je sais même pas si je vais arriver à appeler Hae Jin. Je me redresse un peu dans mon siège, mangeant un peu pour me calmer.

Trop mignonne. Elle s’inquiète jusqu’à me proposer des cachets. Enfin, il faudrait un truc beaucoup plus puissant que de simples médicaments. Il faudrait que je pense à me charger plus souvent. Je vais finir par m’autodétruire avec ses conneries.

« T’es gentille Ae Ri. Mais là, je crois que tu peux rien faire pour moi. »

Je dois partir, vraiment là. Je regarde mon amie. Je dois certainement faire un peu peur. Etre à cours d’énergie n’est jamais bon pour un Twao, comme avoir un trop plein…je présume.

« Ae Ri. J’apprécie vraiment notre rendez-vous. Je pensais pas que je me dévoilerai autant. J’espère que tu es ravie d’ailleurs. Mais je crois que tu…. »

Je prends une grande respiration. Mais je sens que je vais m’effondrer d’un instant  à l’autre. Je vais devoir lui demander d’appeler Hae Jin. Ou de hurler dans le restau si y a pas un twao donneur. Je serai prêt à tout là. Parce que je me sens vraiment minable. Surtout que c’est dû à ma propre bêtise. Quoique Hae Jin aurait pu se manifester d’elle-même aussi. Elle est donc si soumise pour ne pas prendre de décisions si importante. Je donne un coup de poing dans la table, mais tellement faible que je dois bien montrer que ça ne va pas du tout.

« Ae Ri, Ae Ri....Il va falloir que tu aides encore un vieil ami…urgemment. Je suis vraiment pas en état »

Je vois la serveuse arrivée. Je suis mal mais pas au point de laisser ma réputation s’envoler. Je me redresse, lui lance un sourire pendant qu’elle débarrasse. Je ne la regarde pas, mais commande deux granités. De un parce que j’ai besoin qu’elle nous laisse rester ici et de deux parce que j’ai chaud à mourir. Je défais les boutons du haut de ma chemise noire, pour une fois qu'il n'y a aucune raison séductrice. J’étouffe juste. Les granités arrivent rapidement me permettant de reprendre une position plus nonchalante. Je prends du granité à la pêche pour me rafraichir. Mais juste après, je me sens fiévreux. Vraiment ça craint maintenant. Je me pose sur la banquette sur laquelle je suis. Heureusement que notre table est éloignée et à des canapés.

« Ae Ri…j’aimerai bien que tu sois Twao là… »

Je viens à peine de dire cette phrase que je me sens partir. Un voile noir passe devant mes yeux. J’espère que Ae Ri va savoir quoi faire…je me sens pathétique et vraiment désolé pour elle. Je lui achèterai un cadeau plus tard…promis.


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Mar 30 Juil - 0:42

Se Jong semble absent. Il n’est plus avec moi. Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais ça m’inquiète vraiment. La réponse qu’il m’offre lorsque je lui propose des cachets ne me rassure pas le moins du monde. Si je ne peux rien faire pour lui, c’est parce qu’il a besoin d’une charge. Ce n’est pas un simple coup de froid. C’est un manque d’énergie. Il ne manquait plus que ça pour parfaire la journée. Mes prunelles bleues sont rivées sur lui et ne décollent pas de peur de louper le moindre signe. Il commence une phrase mais ne la finit pas. Je crois qu’il essaie de me dire qu’il doit partir. Malgré ma réticence à le voir s’éloigner, je ne dis rien, le fixant toujours avec insistance. Que faire ? Je pourrais demander à Hae Jin de venir, mais elle arriverait probablement trop tard… Qui plus est, elle doit être en train de souffrir le martyre à cause de cette tête de mule de Se Jong. Il marque une pause. J’en profite pour envoyer très rapidement un message à Hae Jin avec l’adresse de Young Jae. Il faut qu’elle se décharge de son plein d’énergie et la demeure des Shin n’est pas bien loin de chez elle. Pour Se Jong, nous allons trouver une solution. Il y en a forcément une.

Je repose mon téléphone sur la table et le sonde du regard. Que veut-il que je fasse ? Il donne un coup de poing sans force devant lui et je n’ai plus aucun doute sur l’avancement de son état. Il doit être à la limite de ce qui est supportable pour un receveur en manque d’énergie. Je l’implore en silence de ne pas s’évanouir maintenant, pas avec moi. Je ne peux pas lui révéler mon secret. Pas maintenant… Mon espoir s’amenuise à mesure qu’il parle. L’aider parce qu’il n’est pas en état… Se Jong qui demande de l’aide, c’est aussi improbable qu’Ae Woon qui me pousserait à avoir un petit ami. La situation doit vraiment être critique pour qu’il en vienne à cette extrémité. Mon appréhension ne cesse d’augmenter et mon cœur bat de plus en plus fort. J’ignore totalement quelle est la décision à prendre.

La serveuse revient et ramasse nos assiettes tandis que Se Jong nous commande des granités sans prendre le temps de me demander mon avis. Dès la commande passée, je le vois déboutonner sa chemise. Malgré la situation, je ne peux pas m’empêcher de rougir et de détourner le regard. Ça n’a rien de sensuel mais ça m’intimide quand même. Après tout, hormis mon frère, mon père et Hwannie, je n’ai jamais vu d’hommes torses-nus. En revanche, la serveuse ne se gêne pas pour reluquer mon ami. Grâce à ce regard désireux que je capte, je parviens à oublier ma gêne pour lancer à la cowgirl un regard exprimant clairement qu’elle doit apporter les granités et arrêter de mater.

« Qu’est-ce que je peux faire pour te soulager ? »

Encore une fois, c’est une fausse question qui trahit simplement mon espoir qu’il s’agisse d’un simple malaise. Espoir vain bien évidemment. Mais les conséquences si Se Jong tombait par manque d’énergie serait tragique, pour moi comme pour lui. Je n’obtiens pas de réponse. J’ai l’impression d’être invisible. Ma main se pose délicatement sur la sienne pour lui signaler ma présence. Il se dégage néanmoins rapidement lorsque la serveuse, avec son sourire conquérant, apporte les verres de glace pilée aromatisée. Elle les dépose lentement avant de s’éloigner. J’aimerais qu’elle arrête de regarder dans notre direction… Si Se Jong tombe et que je suis obligée d’être sa partenaire, je n’ai pas envie d’avoir à expliquer pourquoi il se réveille façon belle au bois dormant après un baiser. Il boit un peu puis s’allonge sur la banquette avant de lâcher une véritable bombe qui me brise le cœur. Non, ce n’est pas vrai, il n’aimerait pas du tout que je sois twao. Pas du tout… Ce serait la fin de notre amitié. Et pourtant…

Je me lève et vient m’asseoir tout près de lui, lui adressant un sourire rassurant. Mais qu’est-ce que je fous ? Il souffre, et tout ce à quoi je pense, c’est à mon secret. Moi, moi et toujours moi. Un raz-de-marée d’émotions contradictoires me submerge tandis que Se Jong ferme ses yeux. Se repose-t-il ? Aucune chance. Bon sang Ae Ri, secoue-toi ! Ce n’est plus le moment de réfléchir. S’il ne reçoit pas assez d’énergie rapidement, il mourra et la question de notre amitié sera réglée. Il est hors de question qu’une autre personne meure sous mes yeux… Sans plus attendre, je me penche au-dessus de lui et, l’âme en peine, j’appose mes lèvres sur les siennes, laissant mon énergie glisser en lui. Quand je stoppe l’échange, je retourne m’asseoir de l’autre côté de la table après m’être assurée qu’il commence à reprendre conscience.

Assise aussi loin que possible de lui, je plante mes ongles dans mes cuisses, cachées sous la table et tente de retenir mes larmes. Putain de merde. Mon secret n’en est plus un… Se Jong doit me haïr à l’heure qu’il est. Il doit simplement me détester de lui avoir menti. Et je lui en veux de n’avoir pas pensé à voir Hae Jin avant. Je lui en veux de m’avoir poussée à me dévoiler comme ça, brusquement. Je n’avais pas le choix… C’était ça ou le laisser mourir. J’aurais pu demander s’il y avait un donneur dans le restaurant mais ça aurait pris trop de temps. La mort… A croire que je suis placée sous son giron… La seule chose qui me terrifie et me tétanise, la seule chose qui peut me faire devenir hystérique, la mort me suit partout. Mon cœur semble fermement décidé à jaillir hors de ma poitrine. Je croise mes bras contre mon cœur et mes mains viennent attraper mes épaules comme pour empêcher mon cœur battant à tout rompre de s’échapper. C’est trop pour moi. Se Jong ne sait pas que j’ai la phobie de la mort, il ne pourra jamais imaginer à quel point je suis stressée en ce moment même. De toute manière, il hait les nôtres, alors il me haïra malgré tout. Mes iris brouillés par les larmes se posent sur Se Jong.

« Pardonne-moi… Je ne voulais pas te le dire pour ne pas te perdre… »

Je baisse de nouveau la tête pour ne pas voir le regard dégoûté et déçu que posera Se Jong sur moi. Repousser un ami pour le protéger, c’est une chose. Être repoussé par un ami à cause d’un mensonge, c’en est une autre et c’est autrement plus compliqué à encaisser. Je suis un chat noir, j’attire le malheur sur ceux qui m’entourent. C’est un comble pour quelqu’un qui ne veut qu’apporter le bonheur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 417
avatar
« Lee Se Jong » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Mar 30 Juil - 13:00

J’ai à peine senti les lèvres sur les miennes. Seul la vague d’énergie me traversant m’a fait l’effet d’un calmant. J’avais le cœur qui partait dans un rythme fou, les tympans qui sifflaient et une chaleur tellement forte que j’avais l’impression de fondre. Mais une charge est comme un moteur qui redonne directement de l’étincelle à son propriétaire. Je papillonne des yeux, pas certains de ce que j’ai cru comprendre lorsque j’étais dans les vapes. Je me sens beaucoup mieux. Ça s’est certain. Je me redresse un peu, la main droite sur mes yeux. J’ai peu d’aller trop vite pour le coup. J’ai pas envie de me retrouver avec un mal de crâne.

« Ae Ri. »

J’ai à peine murmuré. Je me suis rendu compte de ses sanglots juste après mettre remis en position assise. Elle ne bouge pas, les bras compressant sa poitrine comme dans un étau. Ses yeux sont fermés mais les larmes coulant sur ses joues sont visibles. Je m’attendrais presqu’elles soient bleus comme ses pupilles. Je ne comprends pas totalement son état. Evidemment, voir son ami en train de défaillir n’est pas agréable mais je suis là maintenant. On m’a…chargé. Je relève les yeux sur elle. Les sourcils froncés. Je viens de comprendre. Il n’y a personne d’autres autour de nous, personne qui n’est pu me charger. Il n’y a qu’Ae Ri face à moi.  

« Pardonne-moi… Je ne voulais pas te le dire pour ne pas te perdre… »

Ce n’est qu’un chuchotement. J’ai dû tendre l’oreille pour entendre à travers ses sanglots. La vérité vient à moi aussi vite que la charge que je viens de recevoir.

Ae Ri est une Twao.

Comment j’ai fait pour ne pas m’en rendre compte ? Elle devait tout faire pour me le cacher. Et je comprends certaines de ses actions maintenant, tant par le passé au lycée, mais lors de notre rencontre plus tôt aussi. Elle tentait seulement de cacher sa culpabilité. Elle ne voulait pas que j’apprenne qu’elle était ce que je déteste. Mon raisonnement me donne le tournis. Je hais les Twaos, je ne peux pas accepter notre nature tellement dépendante les uns des autres. Ae Ri…ma douce amie est une Twao. Je ne peux pas le croire… non. Pourtant c’est bien elle qui m’a sauvé. Autrement je ne serai pas là. C’est entièrement de ma faute en plus. Elle a dû se charger en allant chez son partenaire avant notre rendez-vous. C’est pour ça qu’elle voulait passer chez elle…c’est évident. La conversation que nous avons eue me revient. Je lui ai parlé de sa propre nature, accusant les Twaos de ne pas être des gens normaux. Elle m’a écouté sans broncher, acceptant sans rechigner mes paroles. Mais elle comprenait. Elle comprenait parfaitement. J’ai besoin de prendre l’air maintenant. J’hésitai à laisser Ae Ri toute seule. Elle est Twao. Je fais que me le répéter…mais comment la rejeter ? Comment rejeter celle que l’on a toujours appréciée pour sa personnalité ? J’ignorais qu’elle était comme moi…

« Je suis perdu Ae Ri. Tellement perdu…. J’ai envie de partir, de te laisser parce que tu ne  m’as rien dis. Tu m’as cachée ce que tu étais. Je peux comprendre que tu avais peur de ma réaction. Et moi-même, je ne sais pas quoi faire… Tu es Twao. Tu es comme moi. L’ami que tu as perdu…. »

Ce qu’elle m’a dit me revient en mémoire…alors je saisi l’importance de ce garçon.

« Il était ton partenaire. »

Ça sonne mal à mes oreilles. Elle a dû encore plus souffrir. J’ai Hae Jin, je ne l’aime pas. Je me passerai bien de sa présence, mais je ne me vois pas charger avec quelqu’un d’autre. Parce qu’il n’y a qu’elle que je peux supporter comme Twao…mais il y a Ae Ri. Elle vient de me sauver malgré sa peine à me l’avouer. Je ne peux pas….

« Je ne peux pas te détester Ae Ri….Je ne peux vraiment pas. »

Non, c’est même impossible pour moi. Je vais m’asseoir près d’elle, juste pour l’avoir contre moi. Je sais qu’elle a mal. Je connais la culpabilité. Qui a dit que les monstres ne souffraient pas ? Je fais du mal pour le plaisir, mais la souffrance est bien là quand on y repense. Je prends Ae Ri dans mes bras. Elle pleure encore. Je n’aime pas les Twaos mais j’aime encore moins la voir pleurer. Alors je ne la rejetterai pas. J’ai juste besoin de temps.

« Ae Ri. Je te déteste pas. Je te le promets. Ae Ri… »

J’ai l’impression de serrer une petite sœur…c’est différent de d’habitude. Je peux savoir ce que ressent son frère quand il veut la protéger. Elle est si petite et fragile…

« Je ne veux pas que tu t’en veuilles. Je comprends Ae Ri… Tu entends ? Tu as assez souffert. Alors, je ne te dirais rien…Je vais te laisser. J’ai besoin de marcher, de remettre mes pensées en ordre. Ce n’est pas de ta faute douce Ae Ri. Mais la mienne. »

Je m’éloigne d’elle. Posant de l’argent sur la table. Je me permets d’embrasser le front de mon amie, espérant la calmer. Je me sens mal. Je suis paumé là. Complètement. Je m’apprête à partir, me retournant vers elle.

« Tu sais… ce que je t’ai dit….tout ce que je t’ai dit. Personne ne l’a jamais entendu. Je n’ai jamais été aussi doux avec quelqu’un, à part toi. Je veux pas que mon amie souffre… alors n’y pense plus.
Puis, je pourrais dire que j’ai gouté tes lèvres. »


Je souris pour la rassurer…et m’éloigne de sa vue, je sens que mon appartement va être bienvenu. Je vais serrer Nun dans mes bras en rentrant… pour avoir un peu de chaleur.


Les sourires de ma vie !

On dit que l'on ne choisit pas sa famille....pourtant j'ai créé la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    Mer 31 Juil - 0:05

« Je suis perdu Ae Ri. Tellement perdu…. J’ai envie de partir, de te laisser parce que tu ne  m’as rien dis. Tu m’as cachée ce que tu étais. Je peux comprendre que tu avais peur de ma réaction. Et moi-même, je ne sais pas quoi faire… Tu es Twao. Tu es comme moi. L’ami que tu as perdu….  Il était ton partenaire. »

Ses mots ne tardent pas à atteindre mes tympans. Il me déteste, il m’en veut de lui avoir caché ma nature et je ne peux pas le lui reprocher. Non, j’aurais du être honnête. Mon mensonge n’apporte qu’une séparation violente. Et ça fait mal. Oui, ça fait mal, vraiment mal, un mal de chien. Je n’ose pas le regarder. Je ne veux pas qu’il me prenne en pitié, et j’ai peur de l’énerver. Mon regard suppliant reste enfermé derrière mes paupières closes. Je ne veux pas le voir s’en aller… Je ne veux garder de lui que les bons moments, de nos joutes verbales à nos instants plus tendres, presque câlins. Se Jong ne restera pas perdu bien longtemps,  je le connais. Il ne va pas tarder à prendre sa décision et j’ai bien peur que ma trahison n’ait d’ores et déjà signé l’arrêt de mort de notre amitié tout juste retrouvée. Et l’entendre prononcer les mots « ton partenaire » ne me blesse que plus. Je hoche la tête pour confirmer ses dires sans rien ajouter. De ma bouche ne pourraient sortir que des gémissements plaintifs et je m’acharne à garder un semblant de dignité malgré mon angoisse. Pourtant, j’ai envie de lui dire que Seo Min avait été mon seul et unique partenaire jusqu’à sa mort, qu’il représentait beaucoup pour moi. Je garde tout ça enfoui au creux de mon ventre, accroissant un peu plus encore la tension en moi. J’ai la sensation que si je lâche mes bras, tout mon corps se délitera.

« Je ne peux pas te détester Ae Ri….Je ne peux vraiment pas. »

Je l’entends sans comprendre la portée de ces paroles. Se Jong, si tu dois t’en aller, fais-le maintenant, et cesse de me torturer… Quelques secondes plus tard, la banquette de mon côté s’affaisse et il se glisse tout contre moi. Ses bras m’entourent et je m’y réfugie instinctivement sans lâcher l’étreinte qui m’empêche de paniquer totalement. C’est la pagaille dans ma tête, c’est la guerre dans mon cœur. La peur de voir encore quelqu’un mourir me tétanise, la culpabilité d’avoir caché à Se Jong quelque chose d’aussi important m’abat. Je suis nulle, fragile et vulnérable, et j’ai horreur de ça. Lèvres pincées pour rester silencieuse, j’essaie de me calmer au moins un peu, par respect pour mon ami.

« Ae Ri. Je te déteste pas. Je te le promets. Ae Ri… »

Alors que ses gestes ne m’ont pas calmée le moins du monde, ses paroles ont un effet plus apaisant. Je le sais sincère. La douleur semble lentement se gommer et ma respiration se fait plus calme, plus posée. Je relâche la pression autour de mon torse et reprends mon souffle doucement, toujours nichée au creux des bras de Se Jong.

« Je ne veux pas que tu t’en veuilles. Je comprends Ae Ri… Tu entends ? Tu as assez souffert. Alors, je ne te dirais rien…Je vais te laisser. J’ai besoin de marcher, de remettre mes pensées en ordre. Ce n’est pas de ta faute douce Ae Ri. Mais la mienne. »
« Désolée… »

Je n’ai pas pu le retenir. Je pourrais même le répéter des dizaines de fois tant je me sens fautive. Se Jong s’éloigne alors de moi, joignant le geste à la parole et je me sens brusquement vide. J’ai froid. Et j’ai peur que malgré ses paroles, Se Jong finisse quand même par m’en vouloir énormément. Je sais que je suis mignonne, que j’ai l’air absolument adorable et qu’on a généralement envie de me protéger quand on me voit, et je crains que Se Jong ne soit justement sous l’emprise de ma présence. Rien ne me dit qu’une fois parti, il n’effacera pas mon numéro de son portable, si tant est qu’il l’ait encore, et ne prendra plus jamais la peine de s’adresser à moi. J’essuie vivement mes yeux et mes joues tandis qu’il se lève et dépose de l’argent sur la table. Je profite du baiser qu’il dépose sur mon front comme s’il s’agissait d’un baiser d’adieu. C’est ainsi que je le ressens. Il s’éloigne, suivi par mes pupilles cerclées de bleu mais se retourne finalement.

« Tu sais… ce que je t’ai dit….tout ce que je t’ai dit. Personne ne l’a jamais entendu. Je n’ai jamais été aussi doux avec quelqu’un, à part toi. Je veux pas que mon amie souffre… alors n’y pense plus.
Puis, je pourrais dire que j’ai gouté tes lèvres. »


Je lui accorde un sourire à peine forcé en guise de réponse à sa blague. Je n’ai pas le cœur à y répondre avec des mots. Peut-être qu’il ne m’en veut vraiment pas alors… Ou bien a-t-il du mal à me détester après s’être ainsi confié ? Je n’en sais rien, et ça m’angoisse profondément. Je le regarde s’éloigner et quitter l’établissement, le cœur serré. Se Jong, par pitié, ne me laisse pas tomber… La serveuse ne tarde pas à rappliquer avec l’addition. Je complète ce qu’a laissé Se Jong et me maudis de n’avoir pas tenu ma parole – j’avais dit que c’était ma tournée. J’attrape mon granité et me lève pour quitter à mon tour l’endroit. Je ne peux pas rentrer à la maison maintenant… Il faut que je trouve du courage et du réconfort quelque part. Je pourrais peut-être passer faire un petit coucou à Adam, il me semble qu’il travaille ce soir… Sur le chemin, je sirote sans envie le granité, marchant machinalement, le regard vide et la conscience lourde. Demain, j’enverrai un message à Se Jong, pour m’excuser encore…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: Quand Se Jong rencontre Ae Ri    

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Se Jong rencontre Ae Ri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Hongdae
홍대
 :: Monde de la nuit
-