Laisserez-vous le destin jouer son rôle ?
 

Partagez | .
 

 "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 9 Juin - 0:00

J'apporte le dîner !

Ae Ri, Min Hwan & Ae Woon


15 mars 2013

Les journées sont longues, terriblement longues, quand on s’ennuie. Le lycée, c’est l’enfer. C’est à croire que certains sont devenus professeurs dans le but ultime de rendre les étudiants malheureux. Ils sont tout le contraire de mon Hwan. Et c’est à lui que je pense alors que je me fais rependre pour la énième fois par mon professeur de coréen parce que, je cite, je rêvasse en souriant comme une bécasse. Cette sorcière, en plus de nous barber avec des cours aussi inintéressants que faciles a le don de me déprimer. En général, après deux heures de ce cours, je ressors totalement déprimée et je fonce dans mon atelier. Mais aujourd’hui, ma séance de poterie ne me suffira probablement pas. J’ai besoin d’autre chose, j’ai besoin de contacts humains, de vrais contacts humains différents  de ceux que je simule avec les autres, ce soir, j’aurais besoin de mon frère, et de Hwan aussi. J’aurais besoin d’eux deux, mes hommes, ceux que j’aime de façons différentes. Couchée sur ma table, griffonnant quelques mots de temps à autres, lançant des sourires amusés à mes camarades de bagne pour passer le temps et surtout pour ne pas penser à ce qui me chagrine comme à chaque fois que je m’ennuie.

Effectivement, à la fin de la journée, les deux dernières heures de coréen passées, je me sens vidée de toute énergie. Malgré tout, je reste quelques longues minutes à traîner devant le lycée avec des copines, histoire de les motiver un peu avant qu’elles ne rentrent chez elle. Je garde mon sourire solidement accroché sur mes lèvres le temps du trajet en vélo jusqu’à la maison, je le garde aussi le temps de saluer ma mère et d’aller balancer mon sac dans ma chambre puis d’aller m’enfermer dans mon atelier. J’enfile mon tablier, rassemble mes cheveux en un chignon brouillon et attrape mon portable pour passer un coup de fil rapide à Hwan pour lui demander si je peux passer le voir ce soir. Par chance, la réponse est positive et la boule d’angoisse qui m’oppresse semble moins lourde. Après avoir remercié mon ami, je coupe mon téléphone et m’attaque à un bloc d’argile intact sans chercher à lui donner une forme quelconque. J’ai simplement besoin de contrôler quelque chose, de donner à cette masse une forme que je désire. Et je sens mon cœur s’alléger, en même temps que coulent quelques larmes. Pardon, Seo Min…

Une heure plus tard, je quitte enfin mon atelier, laissant en plan toute ma pagaille, souriant à l’idée que si Woon voyait tout ça, il deviendrait complètement fou, me contentant de laver mes mains avant d’aller me débarbouiller et me préparer pour aller rejoindre mon partenaire actuel chez lui. Nous échangeons nos énergies sans prendre le temps de discuter, je l’ai prévenue que j’avais un rendez-vous.  C’est ma mère qui me dépose en bas du bâtiment, après m’avoir arrêtée en chemin pour que je puisse acheter des pizzas. D’humeur visiblement joyeuse, je profite de l’entrée d’un locataire inconnu pour rentrer dans le bâtiment. Arrivée devant l’appartement, je vérifie que je n’ai rien fait tomber sur mon jean et je tire légèrement sur ma chemise à carreaux rouge et blanche de ma main libre, l’autre tenant le dîner. Puis je frappe à la porte, crevant d’impatience de voir la bouille amicale et fraternelle de Hwan, anticipant la sensation de plénitude et de joie qui me prend systématiquement quand je le vois. Mais je n’oublie pas mon frère, il y a trop longtemps que je ne l’ai pas serré dans mes bras. Vite les gars, ouvrez-moi ! Mon sourire n’attend que vous pour s’agrandir et ma douleur n’attend plus que l’ouverture de cette porte pour disparaître, et se faire oublier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 9 Juin - 13:21

« Maaaaaaaaaître ! Min Woo il a dit que j'étais pas gentil. »

Je réprimais un petit sourire et m'accroupis pour me retrouver à la hauteur de Ji Woon, un de mes élèves. J'apposais une main rassurante sur sa chevelure ébène qui était ébouriffée, comme toujours, et fixai ses grands yeux noirs.

« Et pourquoi Min Woo a dit ça Ji Woon ? Tu es sûr que tu n'as rien fait ? »

Je le vis baisser les yeux et se mordre la lèvre, honteux.

« Peut-être que... il a pas aimé que je finisse son cookie. Tu crois que c'est ça Maître ?
- Je pense que c'est une bonne raison en effet. Tu sais qu'il ne faut pas prendre ce qui appartient aux autres sans le leur demander n'est-ce pas ?
- Oui, sinon c'est du vol.
- C'est exactement ça. Qu'est-ce que tu vas faire alors Ji Woon ?
- Demander pardon à Min Woo ? »

Je lui adressais un petit sourire et acquiesçais avant de lui ébouriffer les cheveux et de l'envoyer vers son petit camarade. J'observais un instant les deux enfants se réconcilier avant de tourner mon regard alentours pour surveiller mes élèves restants. L'école était finie depuis une dizaine de minutes et les enfants s'amusaient dans la cour de récréation en attendant que leurs parents viennent les chercher.

Mon téléphone sonna alors que je faisais de petits gestes d'au revoir à l'une de mes élèves et je décrochais.

« Hwan ? Dis, je peux passer ce soir ?
- Ae Ri ! Quelque chose ne va pas ? Bien sûr que tu peux passer, tu sais que tu n'as même pas besoin de demander enfin.
- Si si, ça va. Je voulais juste vous voir. Je prends les pizzas ! À ce soir ! »

Je raccrochais en souriant. Cette Ae Ri, un véritable phénomène. Pourtant, j'étais persuadé qu'elle me cachait quelque chose et que contrairement à ce qu'elle affirmait, elle n'allait pas bien. Malheureusement, je ne pouvais pas la forcer à parler.

***

Quelques coups se firent entendre à la porte.

« Min, tu vas ouvrir ? Ce doit être Ae Ri. »

J'abandonnais mes copies et mon crayon rouge sur la table du salon. Je frottais doucement mes yeux sous les verres de mes lunettes avant de les retirer. Je n'en avais pas besoin pour voir, seulement lorsque je devais me concentrer longtemps sur quelque chose. J'arrangeais rapidement mon petit fouillis et me dirigeai vers la porte d'entrée que j'ouvris aussitôt avec un grand sourire.

« Bonsoir Ri. Donne-moi ça et entre, Woon est devant la télévision. Tu sais comme il adore regarder ses dramas le soir. », déclarai-je en riant légèrement.

Je la débarrassais des pizzas que j'allais déposer sur la table avant d'aller chercher des serviettes en papier et de quoi boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 9 Juin - 18:19

Je range mes affaires calmement après le cours, salue le professeur d'un coup de tête avant de sortir de la salle puis sors dans la rue. Le léger vent me donne l'impression de retrouver mes sens malmenés par plusieurs heures de cours intensives... Ma plus grosse journée. Ma main endolorie me fait souffrir, n’ayant pas encore repris l'habitude de prendre des notes aussi vite, et pour tenter d'apaiser la douleur, je la masse, machinalement, de l’autre main.

Un bus, vite, il faut que je rentre ! Il faut que je me pose et que j'arrête de réfléchir pendant une heure ou deux, de quoi refroidir mes méninges. Et puis, j'ai faim... J'essaie de penser à autre chose qu'à la foule qui m'oppresse autour de moi, à l'autre imbécile de grand-mère qui vient de me casse un tibia avec son charriot à courses ou au lycéen inconscient qui ne va plus avoir de tympans tellement sa musique est forte. Mmff.. Calme ! La maison… Je pousse la porte du petit appartement avec soulagement :

« Miiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin ! C’était horrible !! Y’avait l’autre prof que j’aime pas, là, pendant deux heures, qui arrêtait pas de parler, et parler, et parler, non mais j’te jure… »

Je pose mes affaires dans un coin et saute sur le frigo pour trouver ma cochonnerie préférée, mon bon soda caféiné de marque américaine tout en continuant de parler tout seul à Min Hwan qui, d’un seul coup, m’interrompt comme il en a l’habitude devant mes trop longs monologues et m’informe de la visite de ma petite sœur.

« Oh… D’accord… »

Même si je sais qu’Ae Ri a mieux fait d’appeler Min Hwan, moi-même ayant des heures de cours ou de travail presque sans arrêt et étant quasi injoignable, le fait qu’elle l’ait joint lui au lieu de moi me fait un petit pincement au cœur. Pour penser à autre chose, j’allume la télé et m’installe devant un divertissement, les cours sur les genoux, en attendant la diffusion du drama dont je suis adepte en ce moment, avalant un grand coup de mon soda pour me rafraîchir la gorge.

***

Des petits coups, que malgré ma concentration sur la scène intense qui se déroule sur mon écran, je ne loupe pas. Je glisse à Min Hwan d’aller voir, étant absorbé par le héros qui regarde sa compagne avec un regard des plus passionnés. J’entend mon ami de loin accueillir ma petite sœur :

« Bonsoir Ri. Donne-moi ça et entre, Woon est devant la télévision. Tu sais comme il adore regarder ses dramas le soir.
- Yaaaaaaaah non mais quel idiot ! Tu fais pas patpat sur la tête de la fille que tu aimes après l’avoir embrassée ! CRETIN ! Oh coucou princesse ! Viens voir par là ! »

J’ordonne mes cours que j’ai lâché depuis un moment en un tas bien compact, que je pose à côté des copies des élèves de Min Hwan et j’accours près de ma cadette pour la prendre entre mes bras. La fragilité de son corps menu contre moi m’alerte à chaque fois mais je ne dis rien : elle comme moi avons des constitutions assez fragiles. Je ne peux néanmoins pas empêcher un sentiment protecteur typique de m’envahir.

« Heureusement que t’es arrivée, je commençais à avoir sérieusement faim… Min Hwan m’a empêché de grignoter. »

Alors que mon ami va chercher de quoi nous essuyer, j’installe Ae Ri sur le canapé, débarrassant la table basse de nos papiers et je lui demande :

« Alors, les cours, ça va ? Pas trop ennuyant ? Raconte-nous un peu. »

Je lui envoie un sourire rassurant, comme je n’ai qu’avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 9 Juin - 23:23

L’attente de l’ouverture de la porte me paraît une éternité. J’entends que ça s’agite à l’intérieur, ce qui m’évite de taper encore une fois sur la porte. Bah quoi ? Je ne suis pas quelqu’un de patient ! J’ai besoin d’action ! Je trépigne d’impatience devant la porte qui me sépare des deux hommes de ma vie. Allez, allez ! On se bouge un peu ! Bande de feignants ! En même temps, contrairement à moi qui doit garder mon arrière-train posé sur une chaise toute la journée, ils travaillent et doivent être fatigués… Je m’en veux un peu du coup de venir les embêter si tard. Tant pis ! La prochaine fois, je m’abstiendrai ! Et c’est quand je pense à ça que s’ouvre enfin la porte. En voyant Hwan, mon sourire s’étire. Finalement, ça valait le coup de venir. Je me sens mieux. Il me salue, je lui lâche un « Salut ! » enjoué, il me débarrasse de mes pizzas – c’est vrai que ça commençait à être chaud – et m’indique où se trouve mon frère en riant. Je joins un petit rire joyeux au sien en imaginant la scène. Et je le vois s’éloigner, sans même m’avoir fait un petit bisou ou un petit câlin. Tsss !

Je m’avance donc dans l’appartement et entends la voix de mon frère adoré qui rouspète visiblement contre les personnages de son drama. Mon sourire s’élargit encore plus lorsqu’il tourne son visage fin vers moi. Il y a bien trop longtemps qu’on ne s’était pas vus tous les deux ! J’ai beau le fuir un peu pour n’avoir pas à lui mentir sur mon état, il me manque terriblement. Heureusement que Hwan est là, même si je n’aime pas lui mentir non plus. Sans lui, je ne sais pas ce que je deviendrai. Woon me tire de mes pensées et me serre dans ses bras. Je soupire de soulagement en sentant petit à petit le nœud dans mon estomac achever de se défaire. Je passe mes bras autour de la taille de celui qui partage mon sang et murmure.

« Je suis contente de te voir enfin, grand-frère. Tu m’as manqué. »

Et lui d’enchaîner et de se plaindre un peu, ce qui me fait légèrement rire.

« Heureusement que t’es arrivée, je commençais à avoir sérieusement faim… Min Hwan m’a empêché de grignoter. »
« Et moi qui pensais que je t’avais manqué… Belle désillusion ! Frère indigne ! »

J’adresse un clin d’œil malicieux à Woon. J’ai envie de le taquiner un peu ce soir !

« Il n’aurait pas du t’empêcher de manger, tu es tout maigre ! Il faudrait peut-être que tu lèves un peu le pied avec le travail, non ? »

Je le connais, il est têtu comme une mule et serait bien capable de se tuer à la tâche si ça lui permettait d’atteindre plus rapidement son but. Et moi, je ne voudrais pas qu’il tombe malade… Woon me fait une place sur le canapé et débarrasse la table. Il est vraiment trop maniaque. Si ça avait été moi, j’aurais juste tout balancé sous la table. C’est l’autre extrême.

« Alors, les cours, ça va ? Pas trop ennuyant ? Raconte-nous un peu. »
« Oh ! Ne m’en parle pas ! J’en ai déjà marre ! Et j’ai officiellement trouvé quelqu’un qui me déteste ! C’est ma prof de coréen ! J’vous jure, c’est une vieille sorcière celle-là ! Elle m’engueule au moins cinq fois par heure parce que je souris trop et elle me traite de tous les noms. Son mot du jour, c’était « bécasse » ! Franchement, pourquoi est-ce que je n’ai pas de prof aussi génial que Hwan, hein ? Moi il faut toujours que je me tape les psychorigides maniaques du rangement qui me harcèlent pour que je range mes classeurs ! L’important, c’est que le travail soit fait, non ? Et en plus, il faut garder ses fesses posées sur une chaise pendant super longtemps ! Ca me rend folle ! »

Oups, je me suis laissée emporter ! Parler de sujets légers comme celui-là me fait du bien, un bien fou même et je n’arrive pas à ralentir le débit. Je suis une tornade. Hwan arrive enfin avec de l’essuie-tout et des boissons. Je lui adresse un sourire heureux.

« Ca faisait longtemps qu’on ne s’était pas retrouvé tous les trois ! Merci Hwan d’avoir dit oui pour ce soir ! J’avais super envie de vous voir ! »

Installée au milieu du canapé, j’invite mes hôtes à venir s’asseoir de part et d’autre du canapé. Bah oui, j’aime être choyée par ces deux là, autant profiter d’avoir pour une fois Hwan et Woon ensembles pour moi toute seule !

« Bon, j’ai demandé l’avis de Maman pour les pizzas, du coup on a que du classique. T’as intérêt à bien manger toi ! »

Je regarde alors mon frère, trop maigre à mon goût, avant de ramener mon attention sur Hwan. Sa beauté me surprend toujours.

« Et vous, votre journée ? Hwan, tes élèves ont encore dit des choses trop mignonnes ? »

J’ouvre en même temps la première boîte, dévoilant une bien appétissante pizza aux quatre fromages.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Mar 11 Juin - 16:53

Je m'absentais quelques instants en cuisine pour récupérer ce qui nous serait nécessaire, à savoir : un ciseau pour couper les pizzas, quelques serviettes en papier, trois verres et une bouteille de thé glacé. J'entendais les deux autres se retrouver à côté et cela me fit sourire. Je décidai de retarder un peu mon retour dans le salon pour les laisser en profiter. Cela faisait un bon bout de temps qu'ils ne s'étaient pas vus tous les deux, et même si je faisais quasiment partie intégrante de la famille, je savais que des moments fraternels étaient précieux. Je ne voulais pas leur gâcher ça.

« ... Franchement, pourquoi est-ce que je n’ai pas de prof aussi génial que Hwan, hein ? ... »

Je levais les yeux au ciel, bien que je sois seul dans la pièce. J'étais loin d'être un instituteur "génial" comme dirait Ae Ri. J'étais encore novice et je faisais sans arrêt des erreurs. Enfin...

Je repassais dans le salon et allais déposer mon butin sur la table basse, près des pizzas, avant de m'installer à côté d'Ae Ri. Je lui ébouriffais tendrement les cheveux et plantais un baiser sur sa tempe, un petit rituel que j'entretenais depuis des années. À moi aussi, elle m'avait manquée, cette petite soeur pleine de vie. La voir me faisait du bien.

« Ca faisait longtemps qu’on ne s’était pas retrouvé tous les trois ! Merci Hwan d’avoir dit oui pour ce soir ! J’avais super envie de vous voir !
- Tu sais bien que tu n'as même pas besoin de demander pour passer nous voir, la porte t'est grande ouverte. Et merci pour le repas ! »

Je me saisis d'une part de la pizza quatre fromages avec envie. Avec mes copies à corriger, je ne m'étais pas rendu compte que j'étais affamé. Je fermais les yeux et humais de délice à la première bouchée. Cette pizzeria est vraiment la meilleure.

« Ils disent toujours des choses mignonnes Ri, comment veux-tu que je me souvienne de tout ? Oh ! Aujourd'hui Sun Young m'a demandé d'être son amoureux, me rappelais-je en riant. Vous l'auriez vu, c'était trop adorable. J'ai failli dire oui ! »

Ce n'était évidemment pas vrai, et mon élève avait été bien déçue lorsque je lui avais expliqué que j'étais trop vieux pour elle. Déception vite oubliée quand Jong Hwan lui avait fait un bisou sur la joue pour la consoler. Ah, ces enfants...

« Ça m'a rappelé toi quand tu étais petite, Ae Ri. C'était trop mignon aussi, hein Woon ? »

Une fois ma part de pizza finie, je servis mes amis en boisson avant d'attaquer une deuxième part. Oui, je suis gourmand, et alors ? J'irai nager demain pour éviter de voir apparaître un petit ventre qui - je le sais - montre très rapidement le bout de son nez quand je me laisse aller.

« Sinon, rien de bien intéressant de mon côté. Mais Woon a des choses à te raconter ! Hier, il est tombé sur le plus gros boulet de la Terre au café. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Mar 11 Juin - 19:11

Voilà ma petite sœur qui s’emporte contre sa prof de coréen ! J’ai un petit rire : je l’imagine parfaitement en train de rêvasser en cours. D’ailleurs elle n’a pas besoin d’être en cours pour ça !

« T’as intérêt à bien manger toi !
- C’est l’hôpital qui se moque de la charité » je lui réponds en lui tirant la langue.

Aussitôt qu’elle ouvre la boîte, sans même voire la tête de la pizza, je me jette dessus et enfourne la première part sans plus de cérémonie. J’ai faim. Elle pourrait avoir le meilleur goût de la terre que je ne le sentirais même pas. Je prendrais le temps de l’apprécier à la seconde part, qui ne tarde pas à venir. Mon attention est concentrée un instant sur mon drama et il faut que Min Hwan m’appelle pour que je réagisse.

« Hein ? Quoi ? Ah mais bien sûr ! Elle l’est toujours d’ailleurs ! »

Avec un sourire fier, je vais pour pincer la joue d’Ae Ri. C’est vrai qu’elle est adorable, ma princesse, et que petite elle n’arrêtait pas de demander Min Hwan en mariage, comme son élève ! Je rappelle la chose avec un petit rire moqueur pour mes deux compagnons : ce souvenir avait le don de les mettre dans l’embarras, et je ne manquais jamais une occasion de leur évoquer.

« Sinon, rien de bien intéressant de mon côté. Mais Woon a des choses à te raconter ! Hier, il est tombé sur le plus gros boulet de la Terre au café. »

Je soupire exagérément, fermant les yeux d’exaspération.

« Exactement. Le boulet de tous les boulets. Non mais…. Le type, il choisit sa boisson au hasard, comme ça, alors que j’ai des tonnes de clients sur les bras quoi ! Et le PIRE ! C’est qu’il m’est rentré dedans ! J’ai une chemise de bousillée, mes heures de pas payées… »

Je reprend ma respiration, calmant mon ton qui s’emporte.

« Bon… Ca a l’air d’être un gentil idiot, il m’a filé sa carte au cas où. Il a un nom bizarre, Kyu Jeong ? Ryu Jong ? Je ne sais plus trop… Il m’a bien fichu les nerfs. »

J’entame une troisième part, prenant cette fois le temps de la savourer correctement.

« Mmh ah oui, j’ai croisé Ae Cha aussi. Elle est fleuriste, maintenant. D’ailleurs, j’aurais quelque chose à te donner, princesse ! »

Je croque un morceau, me faisant volontairement évasif. Pas la peine d’évoquer l’échec magistral que j’ai eu avec elle, la première fille dont j’ai été amoureux… Et puis, la jolie jacinthe écarlate que j’ai achetée à Ae Ri doit l’attendre dans ma chambre, posée sur mon bureau… Je lui offrirais après.
Soudainement, je sens le mal de crâne typique de fin de journée qui commence à monter… Le besoin d’une charge se fit sentir. Mais hors de question de le faire devant Ae Ri ! J’ai un coup d’œil dans la direction de Min Han, espérant qu’il n’est pas trop fatigué.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Mar 11 Juin - 23:36

En arrivant, Hwan s’installe à la place que je lui ai laissée et m’ébouriffe légèrement les cheveux. Si ça venait de qui que ce soit d’autre que de lui, ou de mon frère, je râlerai. Mais voilà, c’est notre rituel, celui qui annonce que ses lèvres chaudes vont venir caresser une de mes tempes. Je clos mes yeux, profitant de ce contact fugace qui fait battre mon cœur plus fort à chaque fois. La réponse de Hwan à mon remerciement me rend heureuse, j’en oublie presque ce qui m’a poussée à venir mais je n’oublie pas de faire un trait d’humour.

« Mouais, je suis sûre que si je venais à l’improviste, je tomberai sur des choses que je n’ai pas envie de voir ! »

Je ris allégrement de ma bêtise en m’abstenant désespérément d’imaginer une quelconque scène. Je sors ma langue rose pour répondre à celle de mon frère avant qu’il ne se jette littéralement sur la pizza. Je regarde les êtres les plus importants qui soient pour moi se régaler. Je suis tellement bien ici, posée entre eux, que je n’ai pas envie de manger. Je pourrais simplement rester collée contre eux sans que ça ne me gêne. Je me sens invincible. Après tout, ce n’est pas comme si j’avais particulièrement faim ! Je ne me nourris que parce qu’il le faut, et parce que sans ça, mon partenaire en pâtirait. Pour ne pas les inquiéter, j’attrape une part de pizza – la plus petite – et l’entame sans grand appétit, souriant et rougissant à l’évocation de mes nombreuses demandes en mariage étant petite.

J’avoue avoir un pincement au cœur quand Hwan interpelle Woon. Mes aînés pensent que tout cela n’est que du passé alors que pour moi, c’est encore plus fort. La confirmation ne m’étonne pas, je sais que je serai toujours dans l’esprit de Woon la petite fille qui court après les papillons et se casse la figure tous les trois mètres, mais j’avoue que mon cœur se serre légèrement. Bien évidemment, j’ai fait en sorte de taire mes sentiments et je doute que Woon ait compris quoique ce soit sur mon attachement à Hwan, mais je ne peux pas m’empêcher de mal prendre ses mots. Je suis toujours trop mignonne, à essayer d’attirer l’attention de celui que j’aime, à tenter vainement de se faire comprendre, et à finalement se contenter d’un amour fraternel pour ne pas risquer de tout perdre. C’est assez pitoyable. Je chasse mes pensées assombries par ma mauvaise journée en poussant légèrement Woon qui s’est maintenant mis à rire.

« Yah ! Te moque pas ! J’étais petite ! »

Je soupire, terminant enfin ma part en regardant Woon se gaver et en écoutant Hwan clore son récit pour ensuite inviter son colocataire à entamer le sien. Je me tourne légèrement vers mon frère pour qu’il me raconte son histoire. A son soupir, je devine que l’histoire va être… ridicule. Je l’écoute attentivement s’exciter en me narrant ses aventures. J’avoue qu’il a trouvé le gros lot pour le coup ! Alors qu’il se calme, je regarde Hwan, l’air complice et amusé. Je suis persuadée qu’il a deviné le fou rire qui menace de se faire entendre d’ici quelques secondes. Et ça ne manque pas. Quand mon grand-frère adoré termine sa narration, j’éclate d’un rire clair et sincère que je ne réserve qu’à mes hôtes. Pliée en deux, m’appuyant tantôt contre Hwan, tantôt contre Woon, j’essaie de me calmer au moins un peu.

« Je me rappelle de ta tête quand tu es furieux, et je t’imagine piquer une crise contre un pauvre gosse apeuré. Pauvre gars ! T’as du le traumatiser ! Pourquoi c’est pas moi l’aînée ?! T’aurais au moins pu prendre ça sur moi ! On ne traumatise pas les gens ! J’espère que tu vas t’excuser, hein ! Hwan, dis, pourquoi il a si mauvais caractère alors que je fais toujours tout pour rendre les autres heureux et les mettre à l’aise ? Comment peut-on être si différents alors qu’on vient tous les deux de la même famille ? »

Je me replace correctement sur le canapé, légèrement blottie contre l’aîné. Je tourne ma tête vers lui et l’interpelle derechef.

« Hwan, je compte sur toi pour t’assurer qu’il appelle le gars pour s’excuser ! »

Machinalement, je prends une autre petite part de pizza et la porte à ma bouche. Je n’aurais pas du faire ça car la déclaration suivante de Woon manque m’étouffer. Alors celle-là, je ne m’y attendais pas. J’avale un morceau de travers et tousse désespérément tout en essayant de remettre dans l’ordre les pièces du puzzle. Je regarde vers le haut, on m’a toujours dit de faire ça, et ça semble aller un peu mieux. Je ne sais pas qui me tend mon verre de thé glacé mais je le saisis et l’ingurgite d’une traite, larmes aux yeux.

« Merci… »

D’un signe de tête, je signale que tout va bien. Je pose le verre et le reste de ma part de pizza sur un essuie-tout, réticente à l’idée de me relancer dans l’aventure. Je ne sais pas par quoi commencer. Ae Cha, ce qu’il veut me donner, sa visite chez un fleuriste ? A moins qu’il ne l’ait simplement croisée dans la rue… Je m’éclaircis la gorge et trouve un peu de réconfort après cette frayeur contre celui que j’aime. Je tourne mes yeux bleus vers mon frère.

« Tu parles bien de la fille dont tu étais amoureux mais que tu as largué pour une raison obscure ? Ca devait être gênant ! »

Je regarde Woon avec des yeux ronds, éludant volontairement son histoire de chose à me donner.

« Tu ne crois pas que c’était peut-être le destin ? Hwan, tu n’es pas d’accord ? »

Face à l’air perplexe voire réfractaire de Hwan, je m’explique.

« Réfléchissez ! Ils se sont perdus de vue alors qu’ils étaient amoureux et là, par un hasard extraordinaire, Woon tombe nez à nez avec son elle. Je ne sais pas ce qu’il vous faut ! A ta place, je tenterai de renouer, non ?»

Je ne comprendrai jamais cette idée des âmes sœurs. En plus, on n’est pas sûr d’être « amoureux » de son âme sœur. Certains vivent avec elle, d’autres se contentent de charger alors qu’ils ont leur propre vie à côté… J’ai peur que Woonie ne passe à côté de bonnes choses à cause de son entêtement. A côté de moi, je sens Hwan se tendre, alors je me décale, reprenant position correcte contre le dossier du canapé. Je le gêne peut-être à me blottir ainsi contre lui ! Ces hommes, ils finiront par avoir ma peau !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Ven 14 Juin - 8:45

Alors que mon meilleur ami se moque de sa soeur et de son comportement lorsqu'elle était enfant, je décidais de le suivre sur le chemin de l'ironie. J'installais un bras protecteur autour d'Ae Ri et lançait un regard mi-menaçant, mi-moqueur à Woon.

« Woon, je ne t'autorise pas à te moquer de ma future femme ! »

Puis j'éclatais de rire avec lui. Cela me faisait énormément de bien, il y avait un moment que nous n'avions pas partagé d'instants comme celui-là. J'étais souvent trop occupé avec mon travail, et Woon avec ses études et son job étudiant. Au fond, ça m'avait manqué.

« Yah ! Te moque pas ! J’étais petite ! »

J'ébouriffais à nouveau les cheveux de Ri, le sourire aux lèvres.

« On te taquine Ri, ne te vexe pas. »

Woon entama ensuite son récit alors que je prenais une énième part de pizza - mauvais pour le régime ça. J'observais Ae Ri qui grignotait à peine la sienne et fronçais les sourcils, concerné. Elle avait énormément maigri ces derniers temps et ça m'inquiétait, ce n'était absolument pas son genre. Ses sourires semblaient forcés, je voyais bien que ses yeux ne brillaient plus. Cette constatation me fit mal au coeur : Ae Ri qui ne sourit plus, c'est comme le soleil qui arrête de briller. Je me promis de lui en toucher deux mots seule à seul pour voir ce qui n'allait pas. Ae Woon n'avait pas assez de tact pour ce genre de discussion, il se contenterait de la réprimander.

La voix de ma soeur adoptive prononçant mon nom me sortit de mes pensées. J'essayais de me rappeler du sujet de conversation. Ah oui, le boulet.

« Oui, j'y veillerai. Et c'est normal que vous soyez différents Ri, tu es juste plus évoluée que ton frère. », déclarais-je avec un clin d'oeil.

J'entendis Woon marmonner dans sa barbe, un air boudeur sur le visage. Même ainsi, il était magnifique. Je n'avais qu'une envie : l'embrasser. D'autant plus que la fatigue commençait à se faire ressentir, notre dernière charge remontait au matin-même. Mais Woon comme moi étions d'accord sur une chose : jamais en public. Et Ae Ri, aussi proche soit-elle de nous, ne dérogeait pas à la règle.

« Mmh ah oui, j’ai croisé Ae Cha aussi. Elle est fleuriste, maintenant. D’ailleurs, j’aurais quelque chose à te donner, princesse ! »

Mon coeur rata un battement. Ae Cha...

« Pourquoi tu ne me l'as pas dit ? », accusais-je.

Je vivais mal le fait que mon meilleur ami m'ait caché une telle information. Cela pouvait sembler anodin, mais c'était loin de l'être pour moi. Car comme l'avait soulevé Ri, Ae Cha était le premier amour de Woon. Je me souvenais encore de cette époque où il ne parlait que d'elle, jouant sans le savoir avec mon coeur meurtri, le piétinant un peu plus. Cette époque où j'avais dû afficher le masque du meilleur ami encourageant. Y repenser me serrait le coeur, et cela ne s'arrangea pas avec les insinuations d'Ae Ri.

« Ri, ça sert à rien de discuter, tu sais qu'il est aussi têtu qu'une mule. Pour lui, l'énergie est plus importante que l'amour, c'est pas nouveau. C'est son choix, que ça nous plaise ou non. »

Ma voix était peut-être un peu trop amère, mais je parvins à garder mon masque intact, ou presque. Je me laissais aller contre le dossier du sofa et poussais un soupir, le coeur gros. Mon manque d'énergie me poussait à dévoiler ce que je ressentais réellement, et ce n'était pas bon.

« Désolé... je crois que la journée m'a un peu trop fatigué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Sam 15 Juin - 17:23

La façon dont Ae Ri parle de moi me fait penser que je dois sincèrement avoir une image de tortionnaire…  Ils auront beau me forcer, je n’irais pas m’excuser. Est-ce que j’ai une tête à m’excuser, moi ?! Et puis zut, c’est lui qui m’a bousculé. Je croise les bras, boudeur, marmonne que de toute façon ils se liguent toujours tous les deux contre moi et qu’on se demande bien s’ils m’aiment.

Lorsque j’évoque Ae Cha, les deux se tendent. Mmmh… j’aurais bien mieux fait de me taire, moi, je sens que mes oreilles vont encore se faire rabâcher…

«Tu parles bien de la fille dont tu étais amoureux mais que tu as largué pour une raison obscure ? Ca devait être gênant ! »

Je hoche la tête de haut en bas. Oui c’est d’elle dont je parlais, et oui ça avait été très gênant.  Je regarde soigneusement par la fenêtre, détaillant un  nuage, alors que mon meilleur ami me demande d’un ton accusateur pourquoi je ne lui en ai pas parlé. Parce que ça me gêne, tout simplement. Et que j’ai tendance à éviter les sujets qui me mettent mal à l’aise. Ae Ri, par contre, semble adorer ce genre de discussion et m’assomme avec ses conclusions hâtives.

«Réfléchissez ! Ils se sont perdus de vue alors qu’ils étaient amoureux et là, par un hasard extraordinaire, Woon tombe nez à nez avec son elle. Je ne sais pas ce qu’il vous faut ! A ta place, je tenterai de renouer, non ?
- Ri, ça sert à rien de discuter, tu sais qu'il est aussi têtu qu'une mule. Pour lui, l'énergie est plus importante que l'amour, c'est pas nouveau. C'est son choix, que ça nous plaise ou non.»

Je tique et je soupire, piqué au vif par l’insinuation de Min Hwan. J’aurais mieux fait de me la boucler. Je n’aime déjà pas recevoir une leçon de morale, mais de ces deux là ensemble, c’est encore pire. Et mon mal de crâne qui empire…

« Premio, elle n’a jamais été amoureuse de moi, et je me suis pris le plus gros râteau du siècle. »

Passons les détails, s’il vous plaît ! C’était vrai, je n’avais été que son dongsaeng. Le garçon avec qui elle parlait de voyages et de civilisations exotiques, celui avec qui elle partageait une passion commune. Jamais je n’aurais été son petit ami…

« Et deusio, ce n’était pas elle. C’est tout. »

Rien ne s’était passé quand je l’ai embrassée… Encore moins de choses qu’avec Min Hwan. Le néant. Juste le contact de ses lèvres. Aucune énergie. Et puis, je sais que je suis buté avec ça mais… Quelqu'un doit bien m’attendre quelque part, non ? Cet épisode avec Ae Cha m’avait perturbé énormément, et je ne voyais pas du tout pourquoi j’avais relancé ça sur le tapis. Je me tend, fronce les sourcils et soupire, ne parvenant pas à repousser le mal de crâne qui maintenant prenait tout mon front dans une sorte d’étau douloureux.  

« Zut vous m’enquiquinez. »

Encore heureux pour eux, je maîtrise encore mes nerfs… Je me lève brusquement et me dirige droit vers la cuisine, cherchant le tube d’aspirine. Angoissé de ne pas le trouver à sa place habituelle alors que le sang afflue dans mes tempes bourdonnantes, je retourne les placards et les tiroirs.

« Mais mince, Min Hwan, c’est pas compliqué de ranger cette aspirine à sa place !! Pourquoi je dois toujours passer derrière hein ? »

Je respirais lourdement, écrasant une main sur mon front pour tenter d’en éloigner la douleur que l’énervement avait aiguisée. Conscient d'avoir plombé l'ambiance, mais égoïstement trop préoccupé par ma migraine pour m'en soucier.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Sam 15 Juin - 19:50

Je crois que la soirée ne va pas être aussi reposante et parfaite que je l’avais imaginée. Rien ne tourne rond. La phrase taquine de Hwan me fait mal au cœur. Future femme… C’est dans les moments comme ceux-là que j’ai envie de laisser exploser toutes ces émotions qui bouillonnent en mon sein, histoire qu’ils comprennent une bonne fois pour toute que je ne suis pas vexée mais blessée. Si au moins Woon s’en rendait compte, peut-être qu’il pourrait limiter les dégâts, mais cette tête de mule ne voit pas plus loin que le bout de son nez, et il est hors de question que je lui fasse comprendre ce que je ressens. Ma pauvre Ae Ri, tu vas devoir supporter ça toute seule. Si Seo Min avait été là, j’aurais pu lui en parler. C’était le seul à avoir compris… Et je ne peux décemment pas en parler à Young Jae. Il en parlerait forcément à son jumeau, et ça lui ferait de la peine. Je ne peux compter que sur moi pour ce coup. Pour l’instant, je me sens tellement mal à l’aise que je dois faire un effort considérable pour ne pas abandonner mon sourire. Heureusement pour moi, Hwan envoie une petite pique à mon frère, me désignant comme plus évoluée que lui. Woon marmonne quelques phrases relatives à l’injustice de la situation et au fait que nous ne l’aimons pas. Je soupire, ne prenant même pas la peine de répondre. Ce qu’il peut être grincheux et susceptible ! C’est à croire qu’il est jaloux.

La situation s’allège à peine qu’elle reprend une tournure pesante. La remarque de Min Hwan, froide et ferme, me surprend énormément. Je ne crois pas qu’il m’ait déjà parlé aussi froidement, même lorsque petite il me grondait pour m’être mise en danger. Si ce n’était pas venu de lui, j’aurais continué, mais je comprends maintenant qu’il faut que je me taise. Je pensais pourtant bien faire. Hwan n’est pas non plus satisfait de la recherche d’âme sœur de mon frère, je le vois bien. Alors pourquoi est-il aussi tendu à propos d’Ae Cha ? Il devrait plutôt être de mon côté, et l’encourager pour qu’il ne perde pas son temps inutilement. Soit. J’ai compris le message, je me tais. Et je fuis aussi le regard de Hwan, alors même qu’il s’excuse. Je hausse les épaules comme si ce n’était pas grave, Woon ne prend même pas la peine d’écouter, il préfère visiblement nous faire taire en faisant le point sur la situation réelle avec Ae Cha. Et finalement, il termine la conversation par une phrase que je prends très mal. J’en aurais pleuré. Je voulais simplement bien faire. Blessée, je regarde Woon se lever et je sens monter en moi un fort sentiment de colère.

« J’ai compris le message. La prochaine fois je me mêlerai de ce qui me regarde. »

Je pense simplement à voix haute. Je suis peut-être une gamine trop gâtée, mais je ne me sens pas bien du tout dans cette situation. D’un côté, il y a Ae Woon qui boude dans la cuisine à la recherche de je ne sais trop quoi, et de l’autre, Min Hwan semble être complètement lessivé, à tel point qu’il ne prend même pas la peine d’être aussi doux que d’ordinaire. J’aurais peut-être mieux fait de rester enfermée dans mon atelier toute la nuit… Je respire un grand coup, me levant à mon tour alors que Woon râle parce qu’il a visiblement perdu l’aspirine. Je le rejoins et m’arrête à l’embrasure de la porte.

« Ne t’énerve pas après Hwan s’il-te-plaît, c’est de ma faute. J’aurais du m’occuper de mes affaires. Tu fais ce que tu veux, je n’ai pas mon mot à dire là-dessus, j’ai bien compris l’idée. »

Même si mes paroles sont amères, je ne peux pas retourner dans le salon comme ça. Je ne veux pas que Woon pense que je lui fais la tête. Nous avons tous trois eu une trop longue journée, il faut qu’on décompresse. Alors je m’avance et rejoins mon frère pour le serrer dans mes bras. Je le sens fébrile et la lumière se fait dans mon esprit. Quand on vivait encore sous le même toit et qu’il s’emportait de la sorte, c’était parce qu’il avait besoin de charger. Ae Ri, t’es vraiment une pauvre tâche… Cela dit, Ae Woon et Min Hwan ne sont pas mieux. Il ne me font pas assez confiance pour me dire qu’il s doivent charger ? Qu’ils ne veuillent pas le faire devant moi est une chose, mais je sais ce que c’est. C’est nécessaire, et s’ils me disent qu’ils doivent charger, je saurais m’effacer. Je m’éloigne et rejoins Hwan. Fuyant toujours son regard, je m’adresse à lui.

« Je suppose que l’aspirine est dans la salle de bain… »

Je me rapproche ensuite suffisamment de lui pour lui parler sans que Woon et son sale caractère ne m’entendent.

« C’est bon, j’ai compris que vous avez besoin de charger, vas le voir ! Je vais aller me rafraîchir un peu dans la salle de bain en attendant. »

Sans même attendre de réponse, et parce que je ne me sens pas capable de sourire de façon assez convaincante, je m’éloigne vers la salle de bain en intégrant bien dans mon esprit qu’il faut que j’apprenne à me taire, même avec mes proches. Ca ira mieux après la charge, j’en suis sûre !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 16 Juin - 9:22

Moi qui me réjouissais à l'idée de cette soirée, je crois qu'elle n'aurait pas pu être pire. La discussion menaçait d'exploser en conflit d'une seconde à l'autre, et Dieu seul savait à quel point je haïssais ce genre de tension. Je n'étais pas moi-même à cet instant, ou du moins pas totalement. J'étais épuisé et cela faisait tomber toutes mes barrières une à une, chose que je ne m'autorisais jamais. Je savais que certains me pensaient toujours maître de moi-même, à la limite de la perfection, mais des défauts, j'en avais. Beaucoup. Je les cachais juste très bien. Hors de question que j'empoisonne mon entourage avec cela, et c'était bien la raison pour laquelle je prenais toujours sur moi, qu'importe la situation. Sauf ce soir, bien évidemment ! J'avais envie de jurer devant ma faiblesse de corps et d'esprit.

Je n'écoutais même plus ce qui se disait, l'esprit trop occupé à essayer de trouver une solution pour régler la situation. Je vis Ae Woon se lever et partir dans la cuisine. Quelques secondes plus tard, je reçus un reproche que je n'écoutais pas. Avec lui, c'était toujours comme ça, mieux valait laisser couler. Ae Ri se leva à son tour et je me retrouvais seul. Je reposais ma part de pizza, l'appétit coupé et poussais un soupir avant de me prendre la tête dans les mains. C'était ma faute tout ça. Si je n'étais pas tombé amoureux de mon meilleur ami, nous n'en serions pas là aujourd'hui. Je ne prendrais pas tant à coeur ses réflexions, je ne serais pas jaloux d'une fille qui n'a rien demandé, et la soirée se serait bien déroulée.

« C’est bon, j’ai compris que vous avez besoin de charger, vas le voir ! Je vais aller me rafraîchir un peu dans la salle de bain en attendant. »

Je clignai des yeux, ébahis, ayant à peine le temps de voir Ae Ri entrer dans notre salle de bain. Je ne l'avais même pas vu approcher. Mon cerveau mis quelques instants à comprendre le sens de ses mots que mon oreille avait distraitement capté. Ah oui, charger... J'allais certainement devoir employer la force vu l'état de Woon, mais ce ne serait pas la première fois.

Je me dirigeai donc vers la cuisine, où Woon continuait de retourner les tiroirs à la recherche de je ne sais quoi.

« Woon, il faut qu'on charge. »

À son regard noir, je devinais que m'embrasser était la dernière chose qu'il voulait faire. En fait, j'étais même persuadé qu'il préférait continuer à souffrir. Ce n'était pas la première fois. Ae Woon était susceptible de nature, et cela s'amplifiait lorsque nous avions besoin de charger. Dans ces cas-là, il oubliait toute raison. C'est pour cela que nous n'attendions jamais un stade si critique avant de charger.

Devant son manque de coopération, je m'approchais donc et le plaquais contre le frigidaire. Il essaya de se débattre mais je saisis ses poignets dans mes mains.

« Arrête Woon, tu sais très bien qu'il le faut. Ça... ça ira mieux après. »

Mais il détourna la tête alors que j'essayais de l'embrasser. Quel crétin parfois. Je lâchais une de ses mains, au risque de me prendre une gifle, et saisis son menton avant d'apposer mes lèvres contre les siennes. Un soupir de bien-être m'échappa alors que je sentais son énergie passer en moi. Mes sens étaient en éveil et toute trace de fatigue s'envolait. À cet instant, je n'avais qu'une envie : prolonger ce baiser et continuer de ressentir cela, le corps de Woon contre le mien. J'oubliais tout, mes soucis, Ae Cha, Ae Ri... Il n'y avait plus que Woon, mon coeur qui explosait et mon estomac qui s'adonnait à des pratiques dignes du plus grand trapéziste. Mais ce n'était pas raisonnable. Je m'écartais, tentant de cacher mon embarras comme à chaque fois que nous échangions plus que la simple pression habituelle. Je savais que Woon n'aimait pas lorsque nos charges ressemblaient à un baiser, lorsqu'elles duraient plus de deux secondes. C'était pour cette raison que nous devions charger plus souvent, le transfert n'étant jamais complet. J'espérais juste qu'il ne dirait rien cette fois, et que sa bonne humeur serait revenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 16 Juin - 19:56

J’entends à peine Ae Ri arriver dans la cuisine, toujours occupé à retourner les tiroirs, la tête bourdonnante. Les mots qu’elle me lancent me paraissent assez durs… Je lui lance un regard où se mêlent l’agacement et la gêne. Parce que je n’aime pas être comme ça devant ma petite sœur et que j’ai l’impression qu’elle m’en veut. Pas étonnant… J’essaie tant bien que mal de mettre mes idées en place et de m’excuser, au moins un petit peu, mais à ma grande surprise, elle vient me prendre dans ses bras. Je crois que je la serre un peu trop fort… Puis elle s’en va, sans un mot de plus, et je me remets à chercher. J’ai vraiment besoin d’un cachet, au moins pour une heure…

« Woon, il faut qu'on charge. »

Au tour de Min Hwan… Je le fixe d’un regard noir pendant un instant, puis je continue à chercher mon sésame libérateur, visitant un autre tiroir. Min Hwan, quand je ne suis pas bien, s’en prend toujours plein la figure pour la simple et bonne raison qu’il est la personne la plus proche de moi.

Brusquement, sans doute lassé par mon indifférence feinte, il m’attrape et me colle contre le frigo, que la secousse fait trembler un instant. J’essaie tant bien que mal d’arracher mes mains de son emprise, mais impossible : il avait de la poigne et il était plus fort que moi. Alors je lui siffle :

« Eh ! Qu’est-ce que tu crois faire ?
-Arrête Woon, tu sais très bien qu'il le faut. Ça... ça ira mieux après.
-Non, un cachet m’ira très b…»

J’évite ses lèvres en tournant rapidement la tête. Un cachet, j’ai juste besoin d’un cachet ! Le frigo souffre à nouveau alors que je me débats, et j’entend le bruit d’une bouteille de soda qui tombe.

« Mais arrête, je te… »

Je n’ai même pas le temps de finir ma phrase que Min Hwan en profite pour pincer mon menton d’une manière autoritaire et qui me fait horreur et m’embrasse. L’énergie qui quitte mon corps aussitôt semble faire retomber la pression de mon crâne et me soulage… Mais il n’en reste pas moins que je déteste cela et qu’au bout de quelques secondes, alors que l’effet de cette charge surprise s’estompe, je me débats à nouveau, plus faiblement, juste pour lui signaler que c’est terminé. Il me relâche, je soupire et passe rapidement mes doigts sur mes lèvres, afin d’atténuer la sensation. Miraculeusement calmé, un sentiment de culpabilité m’envahit alors. Je marmonne, gêné :

« Tu pourrais laisser mon aspirine là, sur le plan de travail, à portée main la prochaine fois, s’il te plaît ? »

J’évite son regard et me remets à ranger, d’une manière maniaque, ce que j’ai tiré des tiroirs. J’attrape le bras de Min et le presse fortement entre mes doigts, comme j’en ai l’habitude lorsque je veux juste lui dire que je m’excuse, ou merci, ou… Ces mots de gratitude qui ne passent jamais mes lèvres. Retournant au salon avec lui, je prend une voix plus joyeuse pour appeler ma sœur :

« Eh Ri, je vais te piquer ta part de pizza si tu ne reviens pas ! »

Comme si rien ne s’était passé. Je règle mes problèmes toujours de cette façon, de toute manière, et je sais que ce n’est pas l’une des meilleures. Comme si de rien n’était.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 16 Juin - 21:49

Accroupie dans la salle de bain, la porte fermée, je garde ma tête entre mes mains. Je sens moi aussi le mal de crâne qui pointe le bout de son nez. Pleurer, ça fatigue. S’en empêcher, c’est encore plus éreintant. Alors je me laisse aller, au moins un peu, pour évacuer le trop plein de tension. Je connais mon frère, il a sale caractère, et je peux facilement lui pardonner son comportement absolument odieux. Mais je n’ai pas l’habitude de telles réactions de la part de Hwan. Ce soir, je me sens blessée et je suis obligée de laisser couler mes larmes, juste assez pour pouvoir faire réapparaître mon sourire, aussi faux soit-il. J’ignore combien de temps je reste ainsi, prostrée, complètement abattue. Lorsque j’estime que la tension en moi est redescendue, je passe mes mains dans mes cheveux, tirant dessus jusqu’à me faire mal. Ca m’aide à arrêter mes larmes. J’essuie mes larmes du revers de la main et renifle légèrement en me relevant.

Mon reflet dans le miroir m’effraie. D’habitude, je ne le vois que chez moi, dans ma chambre, quand je suis sûre que tout le monde dort. Que ferai-je si Hwan ou Woon viennent me chercher maintenant ? Réagir ainsi n’est pas normal, surtout pas pour moi. Je respire profondément, chassant colère et tristesse pour les remplacer par une fausse jovialité. Je contemple mon sourire dans la glace. Insatisfaite, je choisis de me mouiller le visage afin que toute trace de larmes disparaisse. J’extirpe un élastique qui traîne dans mon pantalon depuis au moins une bonne semaine et attache négligemment mes cheveux, fixant sans ciller mon reflet. Allez, il faut absolument que je sois convaincante en rejoignant les garçons. Je veux oublier ce début de soirée raté. Je veux que la suite se passe bien, comme si on ne s’était jamais accroché, comme si tout s’était déroulé comme il fallait. Encore une fois, c’est de ma faute. Si je n’étais pas venue, ils auraient pu charger, et ils ne se seraient pas engueulés de la sorte. Et je n’en aurais pas pris plein la tête. Je suis terriblement faible, et fatiguée, épuisée. Pourtant, je n’ai aucune envie de dormir. Ces derniers temps, les cauchemars se font plus fréquents.

« Eh Ri, je vais te piquer ta part de pizza si tu ne reviens pas ! »

Je m’éclaircis la gorge avant de répondre. J’ai réussi à effacer toute trace d’apitoiement sur mon visage, ce n’est pas pour me laisser trahir par ma voix.

« J’arrive ! »

Woon fait toujours ça. Quand il pique une crise, il efface l’ardoise sans aucune transition. J’ai souvent envie de lui coller une baffe lorsqu’il fait ça avec moi, mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, j’ai été trop atteinte par tous ces mots, alors je vais faire comme lui, tant que Hwan ne dit rien. Avant de quitter la salle de bain, je fouille un peu, attrapant le tube d’aspirine et l’amenant avec moi. Mains dans les poches, je rejoins le salon et pose le tube sur la table.

« La voilà ton aspirine ! T’en as toujours besoin ? »

Moi j’en aurai bien besoin à l’heure qu’il est, faute de somnifères efficaces. J’affiche de nouveau le sourire que j’avais à mon arrivée, la sincérité en moins et je prends bien soin d’éviter tous les regards. Je reprends ma place sur le divan, un peu gênée, et reprends ma part de pizza cette fois-ci sans aucun appétit.

« Arrête d’essayer de me piquer ma part et entame plutôt la pizza suivante ! »

Je croque dans ma part, presque froide. Je suis écœurée mais n’en dis mot. Hwan et Woon ont l’air plus détendu. La soirée pourra peut-être reprendre son cours, à moins que je ne les laisse s’inquiéter pour moi. Tout a dégénéré par ma faute, alors je refuse de dire quoique ce soit qui risquerait de me faire plaindre. Je pose enfin mes yeux bleus sur Hwan en espérant qu’il n’y lira que mon interrogation muette sur le déroulement de la charge. Un hochement de tête affirmatif plus tard, je détourne encore mon regard, concentrée sur ma pizza.

« Je le dis à chaque fois, mais ces pizzas sont trop bonnes ! »

Je feins un enthousiasme convaincant en meublant le silence qui me gêne atrocement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Lun 24 Juin - 8:41

Avez-vous déjà rêvé de votre souhait le plus cher, pour ensuite brutalement revenir à la réalité en vous réveillant ? Cette sensation horrible d'avoir réussi, d'être le plus heureux, pour se confronter à la dure réalité. C'était ce que je ressentais au quotidien avec Ae Woon. Cela devait faire cinq ou six ans maintenant que je savais en être amoureux, et on aurait pu croire que je m'étais habitué à tout cela, mais c'était faux. J'avais l'impression que plus les années passaient, plus il m'était difficile de l'accepter. Accepter que c'était sans espoir. S'il avait trouvé son âme soeur rapidement, j'aurais pu faire le deuil. Mais avec le temps qui passait, je m'accrochais davantage à lui et refusais de le voir m'échapper. Parfois, j'avais cette envie égoïste de lui avouer, au risque de tout gâcher. Mais j'étais trop sérieux pour cela.

Ses doigts exercèrent une pression sur mon bras, en un remerciement muet, et je sus que ça allait mieux. Pour lui du moins. Car pour moi, chacun de nos contacts était dévastateur. Je ne décrochais mot alors qu'il rangeait la cuisine puis qu'il me reconduisait au salon. J'avais trop peur que ma voix me trahisse. Je dus faire un effort pour recomposer mon masque avant qu'Ae Ri ne revienne : si Woon était aveugle, je savais qu'elle non, et il était inutile de l'inquiéter.

« La voilà ton aspirine ! T’en as toujours besoin ? »

Elle était blessée, je le voyais dans ses yeux qu'elle refusait de fixer sur l'un de nous. Et si je ne me trompais pas, le bout de son nez rouge prouvait qu'elle avait pleuré. Je culpabilisais. Elle était venue pour se changer les idées, passer une bonne soirée, et nous trouvions le moyen de la faire pleurer. Incapables de prendre soin de notre petite soeur. Et cela se confirma lorsqu'elle posa ses yeux bleus sur moi. Mais je ne pouvais pas lui parler, pas en présence de Woon qui était un gaffeur né. Alors je me contentais de la soulever de sa place et de la poser sur mes genoux en enserrant sa taille, l'une de mes mains caressant son dos. Elle savait ce que ça voulait dire. Je faisais toujours ça lorsqu'elle pleurait, enfant. Elle apposait toujours sa tête dans mon cou pour cacher ses larmes que j'étais le seul à avoir le droit de voir. Petite déjà, Ae Ri ne voulait pas inquiéter son entourage et se montrait forte. Mais elle avait arrêté de me montrer ses larmes depuis ses douze ans. Il aurait été naïf de ma part que de croire qu'elle n'avait pas pleuré depuis. Toujours était-il que je comptais bien lui faire comprendre que j'avais compris que ça n'allait pas, et que j'étais là.

« Tu me passes une part Ri s'il te plaît ? C'est vrai qu'elles sont excellentes. »

La conversation avait du mal à repartir, mais ce n'était pas étonnant. Woon avait déjà un don pour plomber l'ambiance, et je l'avais pas mal aidé sur ce coup. On faisait bien la paire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Ven 28 Juin - 22:15

« La voilà ton aspirine ! T’en as toujours besoin ? »

Je soupire, évite de regarder ma petite sœur dans les yeux et fourre le tube dans ma poche, histoire d’aller le mettre à la place que je lui ai désignée quand je retournerais en cuisine. J’aurais préféré en faire fondre une plutôt que de… Mes sourcils se froncent machinalement, et mes pensées se bloquent avec un automatisme effrayant, comme à chaque fois que je refuse de penser à ce qui me perturbe. Processus très développé de refoulement, m’a dit un jour une jeune fille de mes connaissances qui je crois étudie la psychologie. Note à moi-même : ce n’est pas parce qu’une fille est mignonne qu’il faut à tout prix l’aborder. Elle peut devenir enquiquinante après.

Ae Ri fait quelques tentatives pour remonter l’ambiance, mais le cœur n’y est pas. Et puis il faut dire, je ne mettais jamais du mien dans ces cas-là… je ne sais simplement pas comment faire, ayant perdu la page du mode d’emploi qui évoque le sujet. Alors, je laisse mon meilleur ami s’en charger : il tire Ae Ri à lui et l’installe sur ses genoux, comme… comme un grand frère. Comme le grand frère que j’étais sensé être. Ca aurait dû être moi à sa place. J’aurais dû la prendre contre moi et la câliner, la rassurer, c’était mon rôle. A moi. Mais moi… moi j’en étais incapable. Pas lorsque Min Hwan le faisait tellement bien que je n’avais pas à le faire, et surtout, j’avais oublié ces gestes qui lui semblent si naturels et tellement spontanés, moi qui suis gauche et qui ne parviens même pas à exprimer autre chose que de la colère. Je détourne mon regard d’eux, ayant l’impression d’être mis de côté, comme à chaque fois. C’est tout de même mon ami, et ma petite sœur…

Je reprends un part de pizza, la goûte, puis la repose avec une moue dégoûtée.

« Je ne sais pas pourquoi vous les vantez encore, froides, elles sont ignobles, comme toutes les pizzas. »

Mon ton est aussi froid que les pizzas que je commente, et ce sans que je ne l’aie contrôlé. Je me contente de reprendre mon soda et d’en siroter un verre, regardant mon drama et essayant de me plonger à nouveau dans l’intrigue. Chose difficile quand tout ce que je vois, c’est les deux autres qui se câlinent. Ce n’est pas qu’ils me rendent jaloux mais… Mais si en fait. Cependant, plutôt mourir que de leur dire ouvertement.

Je soupire, me frappe moi-même de ma stupidité. L’ambiance a déjà un mal fou à repartir et moi je me enferme dans ma mauvaise humeur pathologique… Allez, Ae Woon, bouge-toi ! Je me lève, attrape le carton à pizza et me dirige à nouveau vers la cuisine. Officiellement, pour faire réchauffer les pizzas, officieusement, pour les laisser un peu seuls tous les deux, le temps de quelques minutes. Parce que, même si ça m’énerve, même si je suis jaloux de la relation qu’ils ont, je n’y peux pas grand-chose, et puis je sais qu’ils ont besoin de se retrouver un peu seuls… Après tout, ils le font très souvent quand je ne suis pas là, alors… Je repose mon tube à sa place, puis enfourne une moitié de pizza dans le micro-ondes que je démarre, et appuie mes reins sur le plan de travail en attendant que l’appareil fasse son travail.
Histoire de m’occuper, je sors mon téléphone portable, puis fait défiler les contacts de mon répertoire. L’un, nouveau, qui n’a pas encore sa photo en icône, attire mon regard.

Ahn Ryu Jeong. Cet imbécile heureux capable de me raconter sa vie en détails sans se soucier ou presque de ce que moi, simple serveur qu’il connaît à peine, je vais en penser. Et lui, que ferait-il pour débloquer la situation ? Je me surprends à vouloir avoir un caractère aussi simple que le sien, au lieu de m’en coltiner un pareil… Au lieu de le faire subir à mes proches, les deux personnes les plus importantes pour moi qui par ma faute ont passé un début de soirée pas possible… Espérons que mon absence rattrape un peu les choses.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 30 Juin - 11:27

Pour ne pas avoir à meubler le silence, je me force à grignoter ma pizza et réfléchis en même temps à un moyen de changer les idées de tout le monde. Pourquoi n’y a-t-il rien qui vienne ? D’habitude, je n’ai aucun souci à trouver de quoi détendre tout le monde alors que je ne suis pas proche des autres. Et maintenant que j’ai besoin de mon talent pour distribuer de la joie aux personnes les plus importantes pour moi, il n’y a rien. C’est le néant. Et ça m’énerve. Visiblement, Min Hwan a remarqué que ça n’allait pas parce qu’il me soulève et me pose sur ses genoux. Je dois vraiment être très légère pour qu’il me porte aussi facilement… Je me blottis instinctivement contre lui, terminant ma part de pizza pour avoir les mains libres. Une de ses mains entoure ma taille tandis que l’autre caresse tendrement mon dos. Ma tête dans son cou, je me détends lentement. J’entends son cœur battre et ce bruit me réconforte. Pour aujourd’hui, qu’importe qu’il me voie comme une enfant, c’est de ça dont j’ai besoin. Je pose une main contre son cœur, ne l’ôtant que lorsqu’il me demande de lui passer une pizza. Je me décale alors et tends le bras vers la pizza pour en donner une part à Hwan. Toutefois, je ne me lève pas de ses genoux.

J’observe alors mon frère. Il a l’air de plus en plus contrarié. J’ai envie de lui demander ce qui ne va pas mais je n’ai pas envie qu’il m’envoie balader, et Hwan avec. Vue sa réflexion quant au goût des pizzas froides, il vaut mieux que je me taise, en effet. Je soupire en adressant un regard désespéré à Hwan. Je lâcherais bien un petit « de toute façon, t’aimes jamais rien » mais j’ai retenu la leçon et me contente d’un sourire amusé adressé à Hwan avant de reprendre ma place contre son torse. Woon fixe l’écran de télévision, et je tords un peu ma tête pour en faire de même. Honnêtement, je ne comprends pas ce qu’il aime dans ce genre de séries. Tout ce qu’on y trouve m’insupporte. Enfin maintenant, Woon semble n’être plus d’humeur à regarder ça puisqu’il se lève, emportant avec lui un carton de pizza. Il s’éloigne vers la cuisine et je déduis du bruit que j’entends qu’il réchauffe la pizza. Sacrilège !

« Heureusement pour lui qu’il n’est pas né femme. Tu imagines l’enfer pendant la mauvaise semaine ? »

Si j’ai parlé à voix basse, j’ai probablement pouffé un peu trop fort et je plaque ma main contre ma bouche pour ne plus faire de bruit. Cette andouille serait bien capable de se vexer ! Je baille.

« La prochaine fois, je viendrai un week-end, comme ça, personne ne sera fatigué. »

Je soupire, reportant mon regard sur la télévision. Plus aucun bruit ne me parvient de la cuisine mais Woon ne réapparaît pas pour autant. J’ai soudainement une idée pour le ramener.

« Woon ! T’aurais pas des glaçons par hasard ? »

Ok, je n’en veux pas vraiment. Tout ce que je veux, c’est que Woon revienne, rapidement d’ailleurs. Si j’avais voulu ne voir que Hwan, je n’aurais pas attendu et je serais allée le voir directement à la sortie de son lieu de travail. Tiens, j’ai un sujet de conversation qui changera les idées de tout le monde maintenant ! Mon cerveau reprend du poil de la bête, et c’est tant mieux !

« Tiens, d’ailleurs je ne savais pas que tu donnais toujours des cours à Se Jong ! Tu n’aurais pas un petit détail compromettant avec lequel je pourrais l’embêter un peu par hasard ? »

Sujet en or pour que Hwan et Woon arrêtent de ruminer ce qu’il vient de se passer. Je sais qu’ils n’aiment pas l’idée que je puisse fréquenter un gars comme lui, alors avec un peu de chance, la conversation pourra reprendre son cours, et repartir du bon pied !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Lun 1 Juil - 13:17

« Je ne sais pas pourquoi vous les vantez encore, froides, elles sont ignobles, comme toutes les pizzas. »

Bien évidemment, si Ae Woon avait été connu pour sa délicatesse, ça se serait su. Ae Ri comme moi essayions de donner à la soirée un nouveau départ, mais il s'enfonçait dans sa mauvaise humeur. C'était étrange. En principe, Woon retrouvait sa bonne humeur une fois déchargé de son énergie et ses soucis. Or, cela ne semblait pas fonctionner à présent. Peut-être allait-il vraiment mal. Je m'en voulus de ne pas l'avoir remarqué. S'était-il passé quelque chose aujourd'hui ? Ou bien avait-il mal pris nos taquineries plus tôt ? Qu'importe, je m'occuperai de cela lorsqu'Ae Ri sera partie.

« J'aime bien les pizzas froides Woon, tu le sais bien. », contrais-je en mordant dans la part que me tendait Ae Ri.

Celle-ci m'adressa un petit regard désespéré face au comportement de son frère avant de se caler contre moi pour regarder la télévision. Du moins, avant que Woon ne s'échappe en cuisine pour réchauffer la pizza. Je lâchais un soupir.

« Je suis désolé Ri, je ne sais pas ce qu'il a.
- Heureusement pour lui qu’il n’est pas né femme. Tu imagines l’enfer pendant la mauvaise semaine ? »

Elle pouffa dans sa main, ce qui m'arracha un sourire. Mon Dieu oui, heureusement que Woon n'était pas une femme. Quoi que... tout aurait été bien plus simple pour moi j'imagine. Je me perdis un instant à imaginer ce que serait la vie si Ae Woon avait été une fille. Mais c'était ridicule : je l'aimais pour ce qu'il était, pas pour son genre.

« La prochaine fois, je viendrai un week-end, comme ça, personne ne sera fatigué.
- Tu sais qu'on est contents de t'avoir hein ? Il a dû avoir une mauvaise journée, c'est tout. »

J'apposais un baiser sur le front de Ri. La pauvre, elle venait certainement pour se changer les idées, et nous lui créions d'autres problèmes. Et l'autre andouille qui ne revenait pas, alors qu'ils ne se voyaient quasiment jamais. C'était lui qu'elle voulait voir, il fallait être aveugle pour ne pas le remarquer : elle l'appelait déjà.

Nous grimaçâmes tous les deux lorsqu'elle décida d'enchaîner sur le sujet Se Jong. Ae Ri, est-ce que tu le fais exprès ? Elle savait très bien qu'aucun de nous deux ne s'entendait avec lui et que nous désapprouvions totalement qu'elle le fréquente. D'ailleurs...

« Je croyais que tu n'étais plus amie avec ? Ça faisait longtemps que tu ne nous en avais pas parlé. »

Longtemps oui. Depuis l'accident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 7 Juil - 7:25

«  Woon ! T’aurais pas des glaçons par hasard ? »

Cette remarque me sort de la contemplation de mon téléphone, et je hausse les sourcils. Des glaçons ? Pourquoi faire ? Enfin bon… Depuis quand je réfléchis aux caprices de la jeune sœur ? Je soupire et ouvre le petit freezer à la recherche du bac à glaçons spécial Ae Ri. Pourquoi ? Parce qu’ils sont en forme de cœur, et il faut avouer que ce n’est pas très viril pour les deux hommes que nous sommes, Min Hwan et moi. Je les lui mets dans un bol et sort l’Ice Tea de Min Hwan que je cale sous mon bras afin de ramener la moitié de pizza que j’ai prise. Je sais que ni l’un  ni l’autre n’aime les pizzas réchauffés mais c’est l’une de mes nombreuses manies : ce qui est chaud doit se manger chaud, ce qui est froid doit se manger froid, c’est tout. Sinon ce n’est pas logique !

Alors que j’arrive, j’écoute la conversation entamée par les deux autres, Ae Ri toujours confortablement installée sur Min Hwan .

«  Tiens d’ailleurs je ne savais pas que tu donnais toujours des cours à Se Jong ! Tu n’aurais pas un petit détail compromettant avec lequel je pourrais l’embêter un peu par hasard ? »

Je remarque que je ne suis pas le seul à tiquer : Min Hwan s’est tendu également.

« Ouais, je lui donne des cours. Un mec chiant et tatillon on dirait que c’est plus lui le prof que moi ! »

Je pose la bouteille et les glaçons (pas envie de faire le service, je me tape déjà ça au boulot…) puis mord avec enthousiasme dans un nouveau morceau. Et bah voilà, chaud, c’est mieux !

« Mais désolé je n’ai rien à te dire hormis le nombre impressionnant de filles dans son répertoire mais ça il ne s’en cache pas…
- Je croyais que tu n’étais plus amie avec ? Ca faisait longtemps que tu ne nous en avais pas parlé. »

Je mâche consciencieusement mon morceau, n’ajoutant rien pour le moment. Je ne savais même pas qu’elle était amie avec lui… Enfin, qu’elle le connaissait et lui parlait oui. Mais son amie… Non je n’y avais jamais songé. Ae Ri de toute façon parle avec tout le monde tout le temps, elle est tellement sociable que ça m’inquiète. Moi le grand frère renfermé et grincheux qui ne laisse personne l’approcher, et cette jolie jeune fille aimable et souriante avec tout ceux qu’elle croise… Même les individus comme Se Jong. Je fronce les sourcils et la regarde, l’air sérieux :

« Pourquoi tu veux des détails sur lui ? Un simple conseil, évite de trop tremper dans les affaires de ce gars. Tu vaux tellement plus que lui que si jamais il a dans l’idée de te mettre sur son tableau de chasse je le massacre sans sommation. »

Puis je pose mes yeux sur l’écran de la télé, où les acteurs jouent toujours la comédie. Je me sais protecteur, mais vous avez vu Ae Ri ? Frêle, mignonne, gentille comme tout… Il en faut bien moins pour attirer des gens louches !

« Même si je sais que, comme d’habitude, tu n’en feras qu’à ta tête et que tu ne m’écouteras pas, fais attention à toi, et pas seulement avec Se Jong. »

Je parle dans le vide de toute façon… Elle n’écoute que Min Hwan, à croire que c’est lui, son grand frère…


UC


Dernière édition par Kang Ae Woon le Lun 8 Juil - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 7 Juil - 23:05

Min Hwan s’excuse pour Ae Woon, on aura  tout vu ! Je soupire. Je connais mon frère, je sais qu’il n’est pas facile à vivre. Inutile de s’excuser pour lui. La suite me rassure aussi. Je sais qu’ils sont contents de me voir, simplement j’aurais pu choisir un meilleur moment pour venir. Ca nous aurait évité tout ça. Woon est comme ça. Ce qu’il a, c’est un sale caractère, voilà tout. Pas la peine de se torturer pour ça, il ne changera jamais. Faisons donc avec ! Je savoure le baiser que pose délicatement Hwan sur mon front, soupirant de bien-être. C’est mieux comme ça. Après la tempête de toute à l’heure, tout moment calme est bon à prendre !

Alors que je relance innocemment la conversation sur Se Jong, je sens Min Hwan se tendre et je dois retenir un petit sourire amusé en voyant la tête que tire mon frère, fraîchement revenu avec mes glaçons, une bouteille de thé glacé et la pizza réchauffée – beurk ! Et bien voilà ! Ils s’accordent enfin ces deux là ! Woon me confirme qu’il n’apprécie pas du tout mon ami. C’est normal quelque part puisque Se Jong a décidé que mon frère était la personne qu’il pourrait le plus embêter sur cette terre ! Comment voulez-vous apprécier une personne qui passe son temps à vous ennuyer ? Bon, je suis une exception, j’aime les causes perdues, sûrement parce que j’en suis une d’ailleurs, mais les gens normaux fuient ce genre de personnes.

J’affiche une mine déçue quand Woon me répond qu’il n’a rien à m’apprendre, hormis le nombre hallucinant de ses conquêtes. Je souris. Ca pour ne pas s’en cacher, il ne s’en cache pas ! Je ne suis pas sûre qu’il se cache de quoique ce soit, avec moi du moins. Il a déjà dragué en ma présence, il me lance souvent des perches que je lui renvoie en pleine figure, il lui est aussi arrivé de me demander de choisir un numéro au hasard dans son répertoire pour décider de quelle demoiselle il irait voir par la suite ! Mais avant que j’aie eu le temps de faire la moindre remarque là-dessus, Hwan prend le relai. Je ne le vois pas, toujours blottie contre lui, mais je devine qu’il est contrarié et qu’il aurait aimé que je ne lui parle plus jamais de Se Jong. C’est vrai qu’il n’est pas ce qu’on pourrait appeler un gars comme il faut. Je suis la première à dénoncer la façon dont il traite Hae Jin et je râle lorsqu’il se montre trop entreprenant en ma présence. Mais il n’en reste pas moins mon ami, un bon ami, qui reste après avoir vu ce qu’il se passe réellement dans ma tête.

« On s’était un peu perdu de vue, comme il a quitté le lycée, mais on s’est revu à une réunion d’orientation il y a quelques jours, et on a renoué. »

Je me félicite de n’avoir pas été soumise au regard inquisiteur de Hwan pendant cette réponse. Je suis nulle pour les mensonges, alors il aurait probablement deviné que quelque chose était faux dans mes propos. Enfin, la probabilité pour qu’il fasse le lien entre le moment où j’ai arrêté de leur parler de lui et la mort de Seo Min est mince. Et Ae Woon n’a même pas l’air d’avoir remarqué quoique ce soit. Inutile donc de m’appesantir là-dessus. En revanche, mon grand-frère mâche sa pizza avec tellement d’application que ça ne me dit rien qui vaille.

Sa tirade suivante, vrai discours de grand-frère, me donne envie de sourire de façon tout à fait niaise, ce que je fais d’ailleurs, tout en rougissant un peu. Il n’a absolument aucun tact et est toujours autoritaire, mais ça me fait plaisir. Même s’il a tendance à m’oublier un peu, il s’inquiète toujours pour sa petite sœur. Je me sens flattée.

« Je t’ai demandé ça parce que notre grand jeu consiste à nous envoyer des vannes en permanence, et si je suis une source intarissable de bêtises, lui ne me donne jamais rien pour l’embêter… J’aurais bien aimé pour une fois ne pas avoir à me creuser la tête, voilà tout ! »

Je hausse les épaules et me penche pour mettre quelques glaçons, en forme de cœur trop mignons dans mon verre encore à moitié plein.

« Et ne t’inquiète pas, je ne figurerai jamais dans la liste de ses conquêtes. Avoir un petit ami ne m’intéresse pas, et même si c’était le cas, ce n’est pas vers lui que je me tournerai ! »

Et j’aime Min Hwan, accessoirement. Mais ça, personne n’est prêt à l’entendre, et je ne suis pas non plus prête à le dire. Woon en revanche semble bien parti pour me faire la morale. Je l’écoute attentivement, ayant définitivement retrouvé mon sourire chaleureux. Je rêve ou il me reproche d’être têtue et de n’écouter personne ? C’est l’hôpital qui se moque de la charité. Je quitte la chaleur de Min Hwan pour reprendre ma place initiale sur le sofa. Complice, je ris légèrement.

« Pour l’entêtement, j’ai eu un bon professeur, tu ne trouves pas Hwan ? Tu ne peux t’en prendre qu’à toi Woon ! »

Je me glisse contre Woon et il passe son bras par-dessus mon épaule. Je le regarde alors. Je suis d’humeur lunatique ce soir. Je peux passer de la détresse la plus totale au bonheur complet ou presque en quelques secondes.

« Arrêtez un peu de vous inquiéter ! Se Jong ne me fera jamais de mal. Et pour les autres, je saurai me défendre ! Je n’ai plus dix ans, je n’ai pas besoin qu’on vienne me chercher à la sortie de l’école et qu’on me tienne la main pour traverser la route ! »

Je dis ça sans aucune méchanceté. Mon ton est chaleureux, mielleux. Je ne l’avouerai à personne mais je suis heureuse en cet instant que mon grand-frère s’inquiète pour moi, sur ce sujet-là du moins…




Dernière édition par Kang Ae Ri le Lun 8 Juil - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Lun 8 Juil - 18:54

Je décidais de les laisser parler un peu entre eux, tout en suivant le fil de la conversation. Une conversation sur un sujet qui ne me plaisait guère : Lee Se Jong. Que je sache, je l'avais toujours plus ou moins connu ce gamin. Les grandes familles de Twaos se connaissent toutes, un peu comme les gosses de riches. Petit déjà, c'était un morpion, je m'en souvenais bien. Il s'amusait à tirer les cheveux de Hae Jin lorsque les adultes ne regardaient pas, et s'empressait de faire l'innocent si la petite se mettait à pleurer. Mais Hae Jin pleurait peu : elle le laissait faire, retenant ses larmes. Je pense que je n'ai jamais détesté quelqu'un plus que Se Jong. J'avais essayé pourtant de le raisonner, sans succès. Non vraiment, ce n'était qu'un gamin capricieux, égoïste et méchant. Je n'arrivais pas à comprendre comment une jeune fille aussi adorable qu'Ae Ri puisse être amie avec un tel garnement. Peut-être aimait-elle le côté "bad boy".

Je me servis un grand verre de thé glacé, ma boisson préférée (merci Ae Woon !) et y insérai deux petits glaçons dont je tairais mon avis sur leur forme. Woon continuait son sermon de grand frère protecteur, ce qui me fit sourire. Il avait toujours été ainsi avec Ri, à la surprotéger et la croire incapable de quoi que ce soit. Pourtant, elle était bien plus forte qu'elle ne le laissait paraître. La preuve : personne n'avait su détecter son état dépressif suite au décès de Seo Min. Ses talents d'actrice étaient... effrayants.

Je sentis le poids sur mes genoux s'alléger alors que ma Ri retournait sur le sofa pour se rapprocher de son frère. J'en profitais pour engloutir une nouvelle part de pizza.

« Pour l’entêtement, j’ai eu un bon professeur, tu ne trouves pas Hwan ? Tu ne peux t’en prendre qu’à toi Woon ! »

J'acquiesçais vivement en avalant ma bouchée.

« Elle a raison sur ce coup Woon. Plus têtu que toi, je crois que ça n'existe pas. »

Je fis un clin d'oeil à Ri et les observais se blottir l'un contre l'autre. Ils étaient tellement adorables ces deux-là. J'avais eu de la chance le jour où mon chemin avait croisé celui de la famille Kang. Je ne voyais pas ma vie sans eux, que ce soit Woon ou Ri.

« Arrêtez un peu de vous inquiéter ! Se Jong ne me fera jamais de mal. Et pour les autres, je saurai me défendre ! Je n’ai plus dix ans, je n’ai pas besoin qu’on vienne me chercher à la sortie de l’école et qu’on me tienne la main pour traverser la route ! »

Je me resservis un verre de thé glacé et levais les yeux au ciel.

« Tu sais Ri, c'est aussi notre rôle de nous inquiéter. Et tu connais ton frère, si ça ne tenait qu'à lui, il t'enfermerait dans ta chambre pour être sûr qu'il ne t'arrive rien. Et il construirait des douves autour de votre maison pour empêcher le moindre garçon de venir te courtiser. », ajoutai-je dans un rire.

Ce sacré Woon, je l'imaginais totalement faire ça ! Sa petite soeur était son trésor le plus précieux et il était prêt à tout pour elle. J'aurais aimé avoir un frère ou une soeur aussi... Mais je les avais eux, je n'étais pas le plus à plaindre.

« Ne démens pas Woon, tu sais que c'est vrai ! Mais Ri, si tu veux bien de mon avis, je pense que tu devrais te trouver un petit ami. C'est de ton âge après tout non ? Je retiendrai la bête. », déclarai-je en désignant Ae Woon d'un signe de tête.

Peut-être que si elle se trouvait quelqu'un, ce garçon pourrait lui réapprendre à sourire... et non pas à faire semblant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Mar 9 Juil - 7:18

« Pour l’entêtement, j’ai eu un bon professeur, tu ne trouves pas Hwan ? Tu ne peux t’en prendre qu’à toi Woon !
- Elle a raison sur ce coup Woon. Plus têtu que toi, je crois que ça n'existe pas. »

Je les regarde tous les deux d’un air vexé.

« Eh bah dis donc, enfonce-moi toi ! » lance-je à l’égard de mon meilleur ami, puis je marmonne dans mon coin, laissant Ae Ri s’installer contre moi.

J’aime bien sentir sa chaleur particulière m’envahir, j’aime bien l’avoir nichée dans mes bras, de cette manière si naturelle… Je l’aime, ma petite sœur, même si je m’occupe assez mal d’elle. Une de mes mains va se perdre dans ses cheveux pour les caresser. Ae Ri essaie alors de se défendre contre notre protection en entamant un discours de femme indépendante. Je secoue la tête de droite à gauche, ouvre la bouche pour répliquer, mais Min Hwan me devance :

« Tu sais Ri, c'est aussi notre rôle de nous inquiéter. Et tu connais ton frère, si ça ne tenait qu'à lui, il t'enfermerait dans ta chambre pour être sûr qu'il ne t'arrive rien. Et il construirait des douves autour de votre maison pour empêcher le moindre garçon de venir te courtiser. »

Si Ri n’occupait pas mon bras, je m’en serais servi pour taper mon ami, qui se met à rire en se moquant de moi.

«  A moins que le garçon en question soit impeccable, il n’approchera pas ma sœur d’un cheveu. » dis-je, catégorique, me tendant comme un arc et lorgnant d’une façon peu aimable mon meilleur ami.

En résumé, il faut qu’il soit la perfection incarnée. Je n’accepterais aucun défaut. Voilà.

« Mais Ri, si tu veux bien de mon avis, je pense que tu devrais te trouver un petit ami. C'est de ton âge après tout non ? Je retiendrai la bête. »

J’envoie un regard noir à Min Hwan. Autant pour l’idée qu’il met dans la tête de ma princesse que pour la dénomination qu’il a utilisée pour moi. Cette idée me fait un peu peur… Non, beaucoup, j’avoue. Je n’ai jamais été très doué pour remonter le moral d’Ae Ri, après ses mauvaises notes par exemple qu’elle ramenait parfois de l’école. Quand elle avait des soucis avec une de ses amies, même si ça lui arrivait très rarement. Jamais je ne m’étais senti à la hauteur, jamais je n’avais réussi à vraiment la remettre debout… Alors si jamais il lui arrivait une peine amoureuse, comment je ferais pour être là pour elle ? Comment je ferais pour lui recoller le cœur ? Mon trésor de petite sœur ne mérite pas de vivre ce genre d’expérience… Il faut qu’elle soit heureuse, n’est-ce pas ? Son joli visage est fait pour sourire, pas pour pleurer…
Je laisse mes pensées venir froncer mes sourcils, mais ne cesse pas pour autant les caresses que je prodigue à ses cheveux. Etant arrivé à la conclusion que je ne peux pas tout contrôler sous peine d’être comparé à un dictateur autoritaire, je finis par soupirer :

« Je sais pas qu’il faudra y passer un jour, mais si tu pouvais éviter de choisir un crétin fini, tu me faciliterais le travail, princesse. »

Bon ! Elle a un peu de jugeote, mais l’amour, c’est bien connu, ça fait faire n’importe quoi… Je la serre contre mon flanc et embrasse son front, gestes que je veux rassurants. Que même si je n’ai aucun tact, comme Min Hwan me le rappelle sans arrêt, j’essaie d’être là quand même…


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Mar 9 Juil - 14:26

Comme prévu, Min Hwan me soutient. De toute manière, il n’y a personne dans mes connaissances qui soit aussi têtu que mon frère, et je connais beaucoup de monde ! Donc il était évident que Hwan allait être de mon avis. Je lui rends son clin d’œil complice tout en me blottissant contre Woon, qui ronchonne, comme d’habitude. Le fait que je me sois rapprochée de lui l’apaise assez vite. Il caresse mes cheveux. J’aimerais que ce moment dure toujours. Lui et moi, aussi proches l’un de l’autre, ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. Il n’a pas idée du vide que je ressens sans lui.

Hwan me sort de ma béatitude en réagissant à ma réflexion sur l’inutilité de s’inquiéter pour moi après avoir levé les yeux au ciel comme à chaque fois que je dis quelque chose qui lui paraît insensé. J’éclate de rire en imaginant la situation qu’il décrit. C’est vrai, j’imagine bien mon frère faire ça. S’il vivait encore à la maison, je suis sûre qu’il m’empêcherait de sortir le soir, ou même en journée, en fonction des personnes présentes. Pareil, il ne serait même pas envisageable pour moi de partir en escapade nocturne tranquillement… Enfin s’il vivait encore à la maison, je n’aurais peut-être pas besoin de sortir pour trouver du réconfort quelque part.

« Ce n’est pas autour de notre maison qu’il faudrait creuser des douves mais autour de celle des Shin ! Peut-être que ça dissuaderait Young Nam ! »

Woon réagit plutôt vivement à la proposition de son meilleur ami. J’ai l’impression que s’il avait pu, il aurait bousculé Hwan pour avoir énoncé cette idée pourtant tout à fait réaliste. Comme il s’est tendu, je me blottis plus encore contre lui. Je sais qu’il ne veut que le meilleur pour moi mais l’entendre dire qu’il ne veut pas qu’un garçon qui ne soit pas parfait s’approche de moi me fait sourire niaisement. Ca tombe bien, celui que j’aime est parfait ! Si seulement il pouvait m’aimer aussi, ça règlerait bien des problèmes ! Malheureusement pour moi, ce n’est pas le cas. Et voilà que celui à qui appartient déjà mon cœur me conseille maintenant de trouver un petit ami sous prétexte que c’est de mon âge. Mon sourire disparaît au profit d’une moue boudeuse. Je réprime la vague de tristesse qui menace de déteindre sur mon visage heureux. J’espère que Woon va réagir, ça m’évitera de devoir épiloguer là-dessus.

Déception, mon frère capitule en me demandant juste de ne pas choisir un « crétin fini ». Je grimace. Il me serre plus fort contre lui et dépose un baiser sur mon front. Oui, je sais qu’il est là, même si on ne se voit pas souvent. Je sais qu’il m’aime et que je pourrais toujours compter sur lui. Mais maintenant, il faut que je leur fasse comprendre qu’avoir un petit ami ne fait pas partie de mes préoccupations actuelles et que, plus simplement, ça ne m’intéresse pas du tout.

« Tu as peur qu’on te vole ta petite sœur ? Ne t’en fais pas pour ça ! La personne qui nous séparera n’est pas prête de naître, et celle qui essaiera risque de découvrir une facette de moi que nul ne soupçonne ! »

Je me hisse pour embrasser tendrement la joue de mon frère, dévoilant un regard déterminé, avant de tourner ma tête vers Hwan. Un petit sourire prend immédiatement place sur mes lèvres.

« Hwan, ce n’est pas parce qu’avoir un petit ami est de mon âge que je dois en avoir un. Ou alors il faudra que tu acceptes que dans quelques années je sorte en boîte tous les soirs, que je me saoule à chaque fois et que je tente diverses drogues. »

Je trouve cette idée de faire quelque chose parce que les autres le font complètement idiote, d’où mes analogies complètement exagérées.

« Et puis franchement, Il n’y a pas de place dans mon coeur pour un petit ami. Tout est déjà occupé par vous deux ! »

Je m’interromps le temps de réfléchir à d’autres arguments qui pourraient convaincre Hwan du bien fondé de ma position et rassurer Woon.

« Et en plus, je n’ai pas non plus de temps pour ce genre de chose. Entre la poterie, les cours, le sport, les copains et copines et vous, je ne vois pas bien où je pourrais caler un petit ami. Non, vraiment, ce n’est pas pour moi. Pas besoin de t’inquiéter tout de suite Woon ! »

J’ai tu tous les arguments qui m’empêcheront de toute façon de tomber amoureuse de qui que ce soit d’autre, à savoir que mon cœur est déjà pris, que j’ai peur de souffrir encore, que j’ai peur de causer la mort de quelqu’un d’autre, et que je ne mérite pas d’être aimée. Ça les fâcherait en plus de les inquiéter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
Messages : 1556
avatar
« Jeong Min Hwan » TWAO ☆ Avoider
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Dim 14 Juil - 18:36

J'étais bien heureux de voir Ae Woon répliquer à mes taquineries. Je le retrouvais enfin. Et je vis bien que si Ae Ri n'avait pas été entre nous deux, il m'aurait frappé - pas méchamment bien sûr - pour se venger. Mais étonnement, il ne s'entêta pas trop et admit qu'il ne pourrait pas empêcher sa soeur d'avoir un petit ami si elle le souhaitait. Et bien, c'était une grande avancée tout ça ! Jusqu'à présent, le pauvre garçon aurait essuyé un non catégorique. Quoi que, connaissant les critères de Woon, la partie n'était pas gagnée. Enfin, la question ne se posait pas puisque Ri ne semblait pas pressée de se trouver quelqu'un. Dommage, j'étais persuadé que ça l'aiderait à aller mieux.

« Hwan, ce n’est pas parce qu’avoir un petit ami est de mon âge que je dois en avoir un. Ou alors il faudra que tu acceptes que dans quelques années je sorte en boîte tous les soirs, que je me saoule à chaque fois et que je tente diverses drogues. Et puis franchement, Il n’y a pas de place dans mon coeur pour un petit ami. Tout est déjà occupé par vous deux ! »

Je grimaçais. Non, ce programme-là ne me plaisait pas vraiment. Ma petite Ae Ri devenir une débauchée ? Sans façon. Je soupirais.

« Bien sûr que ce n'est pas une obligation Ri. Je pense juste que ça te ferait du bien d'avoir quelqu'un sur qui t'appuyer, en-dehors de Woon et moi. Pas que cela nous gène, mais il y a peut-être des choses que tu n'as pas envie de nous dire. Enfin, c'est pas très clair ce que j'essaye de dire, mais voilà. »

J'esquissais un sourire à sa justification. Manque de temps ? C'était une bien mauvaise excuse tout ça.

« Il y a toujours du temps pour un petit ami ! Ce sont de fausses excuses ça Ae Ri. D'ailleurs, en parlant de Shin Young Nam, je ne comprends pas pourquoi tu repousses ce garçon. Il m'a l'air très bien, et il a pas froid aux yeux en ce qui te concerne ! », ajoutais-je en riant.

Je me souvenais d'un jour où j'étais passé chercher Ri au lycée et que le jeune homme lui avait crié son amour devant l'ensemble de l'établissement. Il avait l'air vraiment gentil. Mais bon, l'amour ne se commande pas, et elle ne pouvait pas se forcer à l'aimer.

« C'est dommage pour lui que tu ne sois pas intéressée. Mais tu devrais lui laisser une chance. Au pire des cas, tu auras de bons souvenirs. »

En espérant que ces bons souvenirs parviendront à combler la blessure que t'as laissé le décès de Seo Min. Je m'étais souvent demandé si Ae Ri avait été amoureuse de son partenaire. Ils étaient si proches et complices tous les deux que cela ne m'aurait pas étonné. Je me demandais bien à qui elle pouvait se confier sur l'accident, puisqu'elle ne le faisait ni à Woon, ni à moi. Et garder tout ça pour elle, c'était mauvais.

Je caressais doucement sa joue.

« Allez, on arrête de t'embêter avec ça. Mais profite de ta vie d'accord ? Tu sais que ton bonheur nous tient à coeur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1087
avatar
« Kang Ae Woon » TWAO ☆ Nymphe
Administrateur
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Mar 16 Juil - 19:06

« Tu as peur qu’on te vole ta petite sœur ? Ne t’en fais pas pour ça ! La personne qui nous séparera n’est pas prête de naître, et celle qui essaiera risque de découvrir une facette de moi que nul ne soupçonne ! »

Et voilà ma soeurette qui claque un gros bisou sur ma joue avant que je ne puisse répondre quoique ce soit. Bien sûr que j’ai peur… C’est mon trésor, après tout… Qu’est-ce que je fais si jamais elle s’en va hein ? Je tiens à elle plus qu’à la prunelle de mes yeux. Ma possessivité exclusive est sans doute exagérée, mais si on ne comprend pas l’amour que j’ai pour elle, on ne peut pas comprendre à quel point j’ai peur de la perdre.
La voilà qui tient tête à mon ami… Je suis content, finalement, qu’elle ne veuille pas de petit ami… Elle peut rester un peu plus longtemps ma princesse.

« Ou alors il faudra que tu acceptes que dans quelques années je sorte en boîte tous les soirs, que je me saoule à chaque fois et que je tente diverses drogues. »

Je dévisage ma sœur avec stupeur tandis que Min Hwan argumente son idée. Il a l’air inquiet à propos d’Ae Ri… il l’est toujours, mais ce n’est pas la première fois qu’il évoque ce " quelqu'un sur qui s'appuyer " pour elle, il sait quelque chose que j’ignore… Je lui lance un regard curieux, au-dessus de la tête de ma sœur qui ne me voit pas. Je ne sais pas s’il ma vu, mais il continue :

« Il y a toujours du temps pour un petit ami ! Ce sont de fausses excuses ça Ae Ri. D'ailleurs, en parlant de Shin Young Nam, je ne comprends pas pourquoi tu repousses ce garçon. Il m'a l'air très bien, et il a pas froid aux yeux en ce qui te concerne ! »

Je manque à nouveau de m’étouffer.

« Tu plaisantes, Jeong Min Hwan ? Ce garçon n’a rien pour plaire ! Non, avec sa tête de joli cœur là, je me méfie ! Et puis, non, il n’est pas bien. Non. »

Argumentation pitoyable, je sais. Mais quoi ! Hors de question que ma Ri soit avec quelqu’un comme ça ! Lui est trop… exubérant… et loin, très loin d’être parfait ! Il s’approche plus du crétin fini lui !

Min Hwan a beau me répéter que je suis têtu, il n’est pas mal dans son genre aussi, à essayer de persuader Ae Ri de laisser sa chance à ce jeune homme, certes très bien, mais pas assez pour elle. Je montre mon mécontentement d’un regard agacé accompagné d’un soupir accentué. Si elle n’a pas envie, il ne va pas la forcer, si ?

« Allez, on arrête de t'embêter avec ça. Mais profite de ta vie d'accord ? Tu sais que ton bonheur nous tient à coeur.
-Bien sûr qu’elle le sait. Et si elle ne le sait pas c’est qu’elle est idiote.  »

Je la serre un peu plus contre moi, et embrasse sa tempe. Elle sait qu’elle m’est précieuse, cette petite têtue casse-cou. Mon drama se termine enfin sans que je n’ai vraiment regardé… Tant pis. Ae Ri est là, le reste, ça n’est pas si important. Je la nourris au passage en lui passant une pat de pizza froide (il n’y a que moi qui aime les réchauffées), parce que je sais qu’elle ne mange pas beaucoup.

« En parlant de Shin Young Nam,  le lycée, ça va ? Ton stage en entreprise, tu t’es débrouillée sans moi finalement ? »

Je lui avais proposé, si elle ne trouve rien, de l’appuyer auprès de ma patronne pour la prendre. Hormis un petit incident avec ce client, Ahn Ryu Jeong, j’étais un employé parfait et elle n’aurait eu aucune raison de refuser… Mais je comprends qu’un café ne soit pas l’idéal pour ça. Encore moins lorsque son grand frère avance sa candidature…
Je m’inquiète soudainement :

« Tu n’es pas tombée sur n’importe qui hein ? Tu sais, ces vieux types bizarres qui ont un truc pour les lycéennes… Tu peux m’appeler n’importe quand si il t’arrive quelque chose, hein ! »

J’ai un emploi du temps de ministre, mais pour aller secourir ma petite sœur harcelée par un pervers, je peux bien tout ficher en l’air !


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1559
avatar
« Kang Ae Ri » TWAO ☆ Loner
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   Mer 17 Juil - 2:02

Je sens bien que ma réaction satisfait grandement mon frère. En revanche, Hwan n’en semble pas content. Je l’entends dire que ça me ferait du bien d’avoir quelqu’un sur qui m’appuyer et j’ai du mal à ne pas laisser s’enfuir mon sourire. Je le fixe d’un air intrigué. Parfois, j’ai l’impression qu’il n’est pas dupe, qu’il sait ou du moins qu’il se doute que ça ne va pas aussi bien que je le prétends. Ce qui me rassure, c’est qu’il n’a pas idée d’à quel point je vais mal en réalité. Je n’ose pas imaginer son inquiétude s’il était au courant. Ma seule certitude est qu’il a conscience que je leur cache des choses. Un jour, je me confierai peut-être, s’il me pose les bonnes questions, si au lieu de me demander « comment ça va ? » il me demande « qu’est-ce qui ne va pas ? »… Je n’ose pas relancer sur le grand nombre de gens vers qui je pourrais me tourner si j’en avais envie et me contente de sourire sagement, signe que j’entends bien son avis.

Une fois encore, Min Hwan entreprend de démolir mon argumentation, certes pas franchement convaincante puisqu’incomplète. Et en prime, il voudrait que je me mette avec Shin Young Nam ! Il en rit. Moi j’aurais plutôt envie d’en pleurer. Je ne pourrais pas rendre Young Nam heureux. Tout ce que je pourrais faire, c’est lui briser le cœur, ou encore le tuer… Quant à Woon, il est au bord de la syncope et, pour une fois, je suis très heureuse de son argumentation pitoyablement catégorique. Je dois bien avouer qu’il est plutôt beau garçon, le jumeau de mon nouveau partenaire, mais comme dit Woon, c’est non. D’abord parce que je ne l’aime pas, et ensuite parce que je ne veux pas lui faire de mal. Les bons souvenirs, très peu pour moi ! Surtout si c’est au prix de larmes. J’échangerai volontiers les douze ans de bons souvenirs que je partageais avec Seo Min si ça pouvait le ramener à la vie.

« N’exagère pas non plus, Ae Woon… Young Nam est probablement très bien ! Il est juste un peu… flippant… Je ne sais jamais à quoi m’attendre avec lui au lycée. Impossible d’anticiper sa prochaine folie. A force, c’est angoissant ! »

Et ça me rend triste aussi de le voir s’acharner comme ça alors que je ne fais rien pour aller dans son sens. Je ne lui en veux pas le moins du monde, je n’ai pas ce droit… Après tout, j’aime le même garçon depuis toujours, je sais bien ce que c’est que d’être amoureux. Young Nam mérite mon admiration finalement. Il a le courage de faire ce que je n’ose pas : avouer ses sentiments sans concessions.
Même si j’avais moi-même relancé la conversation sur ces sujets controversés pour nous permettre de changer de sujet, ce qui a d’ailleurs bien marché, j’accueille avec un plaisir non dissimulé la dernière phrase de Min Hwan et profite de la douce caresse qui chatouille ma joue. La réponse de Woon en revanche est beaucoup moins douce. Il resserre son étreinte et je sens ses lèvres se poser sur ma tempe. Malgré sa rudesse et son ton catégorique, je lui glisserais volontiers un « je t’aime » au creux de l’oreille. Je m’abstiens toutefois, parce que ce moment me semble parfait comme il est. Je saisis doucement la main de Hwan, celle qui vient tout juste de caresser ma joue, et entrelace nos doigts en haussant les épaules. Je n’ai rien à ajouter, Woon a tout dit. Même si je ne suis pas heureuse et bien que je doute de pouvoir l’être un jour à nouveau, je sais que c’est important pour eux. Et c’est ben pour ça que je leur cache mes larmes.

Woon me tend une part de pizza que je me sens obligée de prendre de ma main libre. Je n’ai pas mangé autant depuis plusieurs jours… La seule idée d’ingurgiter autant de nourriture me donne mal à l’estomac mais je ne dis rien et croque dans ma part comme si ça m’enchantait en l’écoutant me questionner sur mon stage. Ah oui ! j’avais oublié de le prévenir ! Mais sans me laisser une chance de répondre et de lui expliquer quoique ce soit, il me ressert son discours de grand-frère. Même si je trouve ça adorable et que ça me donne du courage pour continuer, je ne peux pas m’empêcher de lever les yeux au ciel. Il fait tout le temps ça, mon Woonie. Je regarde Hwan en souriant, l’air entendu, avant de soupirer. Je me décale un peu pour pouvoir voir mon frère et abandonne la main de Hwan.

« Kang Ae Woon ! Je fais peut-être confiance à tout le monde mais je ne suis pas idiote pour autant ! »

J’en profite pour poser ma pizza à peine entamée sur la table et retrouve mon ton doux et chaleureux.

« Je me suis débrouillée, oui ! Pardon, j’avais oublié de te le dire… Monsieur Kim… Kim… » je cherche l’inspiration sur le visage parfait de Hwan « Mince, j’ai oublié son prénom ! Enfin bref, Monsieur Kim a bien voulu me prendre en stage dans son Agence. Je crois que mon énergie et mon désespoir l’ont touché… »

Il faudra quand même que je retrouve le prénom de mon futur chef avant de me présenter pour mon premier jour de stage… J’achève mon soda maintenant bien frais d’une traite avant de reprendre.

« Et si ça peut vous rassurer, il n’est pas vieux, et je doute fort que les lycéennes dans mon genre lui plaisent. Et en plus, il est tout ce qu’il y a de plus gentil. »

Je reviens me lover délicatement contre Ae Woon, ayant volontairement laissé ma part de pizza. Innocemment, je pose mes mains sur mon ventre, comme si j’avais trop mangé.

« Et il y a quand même du monde qui travaille là-bas. Donc aucune chance qu’il m’arrive quoique ce soit. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles ! »

Je ris doucement. Il y avait vraiment longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi détendue.

« Il me tarde vraiment de commencer ce stage ! Je suis sûre que je vais rencontrer pleins de gens ! Par contre, pour rédiger le rapport, ce sera une autre... » un bâillement soudain me surprend et je mets rapidement ma main devant ma bouche avec de terminer « … une autre histoire. »

Ah bah tiens, puisqu’on y est…

« Dis, Hwan, est-ce que tu voudras bien me relire quand j’aurais fini, s’il-te-plaît ? »

Comme ça, ça me donnera une bonne raison de venir les embêter !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetie-universe.over-blog.com/
« Contenu sponsorisé »
MessageSujet: Re: "J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon   

Revenir en haut Aller en bas
 

"J'apporte le dîner !" ~ Min Hwan et Ae Woon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ► david fernando vasquez « apporte la passion en toi. apporte la victoire dans ton coeur et dans son estime. soit victorieux. »
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» Ce qu'apporte la poussière des chemins [Aetius][Terminé]
» Armée rohan
» Sauve moi de moi, je te sauverai de toi... [Théo-logie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Fusion :: Hongdae
홍대
 :: Appartements :: Appartement n° 20
-